RechercherAccueilS'enregistrerConnexion
-29%
Le deal à ne pas rater :
Griffoir Lion pour chat
9.99 € 13.99 €
Voir le deal

Partagez

[Campagne]The grand army of Texas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Brook Taylor
2

5

3

7

4

6

1

Brook Taylor

https://fallouttowrpg.forumactif.org/t545-modele-de-fiche-de-presentation
https://fallouttowrpg.forumactif.org/t550-john-doe-exemple
MessageSujet: Re: [Campagne]The grand army of Texas [Campagne]The grand army of Texas - Page 2 Icon_minitime1Dim 15 Sep - 14:24
Brook se satisfit de sa trouvaille mème si elle trouvait que cette fichu goule avait une chance encore plus insolente qu'un tricher au poker et si il n'y avait pas plusieurs autres hommes en armes elle aurait bien raflé un ou deux trucs en extra. Elle rangea les deux revolver dans sa sacoche et s'en retourna vers le groupe qui a priori cherchait une main, l'un voulait bien perdre la sienne en échange de récompense comme quoi y'as des tarées partout quand on suggéra au chef de prendre une main déja coupé d'un cadavre et la goule fut désigné pour aller faire ca, elle s'en alla tandis que Brook essayait de regarder le mécanisme de la porte et de voir aussi autour d'elle si elle ne trouvait rien pour la faire sauter.

-Bon bas voyons voir. si on peut pas faire sans un bout de barbac.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Le superviseur
1

1

1

1

1

1

1

Admin
Le superviseur

https://fallouttowrpg.forumactif.org/t545-modele-de-fiche-de-presentation
https://fallouttowrpg.forumactif.org/t550-john-doe-exemple
MessageSujet: Re: [Campagne]The grand army of Texas [Campagne]The grand army of Texas - Page 2 Icon_minitime1Mar 17 Sep - 21:04
Même si sans transport ils en avaient pour une petite heure aller-retour, le voyage se passa plutôt bien et sans encombre : à part les occasionnels clodos traînant dans les ruines ou les junkies en cours de devenir des raiders (mais encore assez lucides pour ne pas se jeter sur des gens armés), il n’y avait pas grand monde à rencontrer.
De son côté, le médecin de la morgue, bien qu’assez dégoûté par la demande, s’exécuta sans broncher. Il sortit d’un tiroir le cadavre d’un homme d’une vingtaine d’années, visiblement décédé très récemment et dont les yeux ouverts et encore injectés de sang témoignaient de son passé de raider et la marque de bleus tout autours de son cou et de ses poignets donnaient une bonne idée de la manière dont il était décédé. Le toubib sectionna de quelques mouvements de scie une main à l’homme et la donna aux deux compères dans une boîte à sandwich, enveloppée dans un papier plastique et avec une poche de glace à côté.
Le chemin de retour fut aussi captivant que l’aller et le chef était à l’entrée de la grotte en train de se fumer une cigarette. Un large sourire se dessina sur son visage quand il vit revenir les deux explorateurs et il s’empara de la boîte.

- Ah super ! Alors voyons voir c…
Son sourire s’évanouit lorsqu’il ouvrit la boîte. Il releva doucement les yeux d’un air blasé et dit sur un ton de frustration très difficilement contenue :
- Elle est où la deuxième ? …
L’homme procéderait à les insulter copieusement de “moules à gaufres”, “cornichons” et autres “ectoplasmes” en leur expliquant de nouveau que le principe de la porte était justement de forcer celui qu’il l’activait à s’amputer une main, pour pouvoir activer les deux pads en même temps (pads volontairement hors de portée l’un de l’autre).
C’est donc sans avoir même pris le temps de faire une pause pipi que les deux compères devraient s’en retourner à la ville pour s’équiper d’une paire de mains au lieu d’une seule…

Le voyage était parti pour être aussi monotone et ennuyeux qu’à l’aller mais cette fois-ci, contrairement à la première fois, il y allait y avoir plus d’action car tandis qu’ils avançaient, Brooks sentit quelque chose passer à vitesse très élevée à côté de son oreille suivit d’un “crack” caractéristique : celui d’une balle qui venait de lui frôler la tête à plus que la vitesse du son. De son côté, Melvin put entendre une forte détonation (provenant d’une autre arme) et se sentit projeté vers l’avant, comme si quelqu’un venait de le pousser par terre mais pourtant sans douleur particulière. Une seconde plus tard, 3 personnes surgirent des gravats en hurlant et brandissant des armes de corps à corps imrpovisées. Le look et leur attitude ne laissait aucun doute quand à leurs intention : c’était des raiders et ils ne semblaient pas vouloir faire de prisonniers…
Les deux survivants étaient à découvert au milieu de la rue, aussi pouvaient ils tenter de se mettre à couvert derrière une carcasse de voiture ou bien encore essayer de fuir à travers un des bâtiments éboulés sur les côtés… Finalement, ils pouvaient aussi attendre leurs attaquants au milieu de la rue et combattre au corps à corps : faisable mais risqué étant donné qu’ils avaient au minimum deux tireurs en appui pour le moment invisibles…
Mais bien entendu toute autre idée pour survivre à cette confrontation était la bienvenue ! Même si dans l’immédiat, c’était surtout les trois plus évidentes.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Melvin Clyde
2

2

5

1

5

3

10

Melvin Clyde

https://fallouttowrpg.forumactif.org/t562-melvin-clyde#4209
https://fallouttowrpg.forumactif.org/t550-john-doe-exemple
MessageSujet: Re: [Campagne]The grand army of Texas [Campagne]The grand army of Texas - Page 2 Icon_minitime1Ven 20 Sep - 20:02
Un coup, violent. Le souffle coupé. Pas le temps de réfléchir aux cris, pas le temps de penser tactique, Melvin devait avant tout sauver sa peau. Il roula sur lui-même sous une carcasse de voiture. C'était pas de la camelote, ce gilet.

Il était sous la voiture, sur le dos ; marge de manœuvre réduite, eu égard au peu de place dont il disposait. En effet, le véhicule ne disposait plus de l'épaisseur de ses pneus et la carrure frêle de la goule s'était enorgueillie d'une armure (fort heureusement pour lui) épaisse.

Si seulement le chef avait pris en compte le fait qu'une main était déjà disposée sur le premier panneau. Si elle s'était fossilisée dessus sans tomber, c'est qu'elle devait bien y être encastrée et que les correspondances nécessaires à l'ordinateur de commande seraient de toute façon validées. Si ça n'était pas le cas, c'est que la reconnaissance palmaire prenait également en compte la chaleur du corps, auquel cas une main fraîchement coupée ne leur serait de toute façon d'aucune utilité. Seule l'autorité du chef l'avait empêché de protester.

Melvin avait ruminé ça pendant tout le second trajet, mais l'adrénaline balaya instantanément ses pensées. Ils étaient nombreux, il n'y arriverait donc pas sans aide. Il n'était vraiment pas à l'aise en la compagnie de Brook, mais si elle était aussi bonne tueuse qu'elle donnait à le croire, l'aider serait indispensable.

Dans cette optique, il devait pratiquer un tir de couverture pour lui laisser le temps de se mettre à couvert, si elle ne l'était pas déjà. Il décala ainsi son corps et, regardant plus loin sur la route défoncée, aperçu trois paires de pieds. Ayant été touché dans le dos, il ne s'était pas accordé le loisir d'observer la situation et ne pouvait ni voir les deux tireurs embusqués, ni que les trois raiders qu'il devinait n'avaient pas d'armes à distance. Il visa donc aussi soigneusement qu'il le put les pieds qu'il voyait, désenclencha la sécurité et tenta de leur administrer une balle par homme, s'ils ne tombaient pas d'ici-là. Voilà qui leur ferait littéralement les pattes et accorderait à Brook le temps nécessaire pour faire... Quoiqu'elle eût à faire.

"N'a d'autres ?" Hurla t-il à sa collègue.

Tout en écoutant sa réponse, il réfléchissait. C'est alors qu'il reconnut la cheminée d'échappement caractéristique de la voiture sous laquelle il se trouvait. Lui qui était un grand aficionado d'automobiles (du moins les images des quelques magasines d'avant-guerre qu'on pouvait grappiller ça et là), il n'eut aucun doute : une Edison Tempest Lord ! De la première série, à en juger par la forme de la calandre qui s'en était à moitié détachée. "Oooh..." Fit-il, n'écoutant plus Brook aux prises avec les raiders, tandis qu'il venait de se souvenir que le moteur à fusion se trouvait sous le coffre, dans ce modèle. Et si...

Il commença à essayer de bidouiller quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Brook Taylor
2

5

3

7

4

6

1

Brook Taylor

https://fallouttowrpg.forumactif.org/t545-modele-de-fiche-de-presentation
https://fallouttowrpg.forumactif.org/t550-john-doe-exemple
MessageSujet: Re: [Campagne]The grand army of Texas [Campagne]The grand army of Texas - Page 2 Icon_minitime1Mar 24 Sep - 14:05
Apres que l'equipe de choc ait remarqué que une seule main ne suffisait pas pour ouvrir la porte Brrok et la goule furent envoyés en chercher une seconde, Brook n'en pouvait plus et se demandait comment on pouvait être aussi manchot. Sans rire leur chef n'avait pas remarqué ce détail important avant qu'il n'ait qu'une main pour ouvrir a se demander si ce mec savait vraiment ce qu'il faisait.

Enfin sur la route la goule et Brook n’échangèrent rien et restèrent muré dans un silence de mort alors qu'il traversait des ruines jusqu’à ce qu'un claquement se fasse entendre prés de l'oreille de Brook puis une détonation, Un tir, Par réflexe Brook sortit ses deux revolvers et se colla au mur après une roulade sur le dos, la du coin de l’œil elle vit trois silhouettes de raiders avancer en courant vers eux et armés pour le corps a corps.

Brook Verifia chacun de ses barillets et arma le chien de ses revolvers avant de sortir une seconde de son couvert pour tirer 4 balles vers les assaillants en prenant soin de viser les parties comme la tète ou le cœur. Puis elle se remit a son couverts la seconde d'apres et observa la goule qui semblait s'amuser ou plutôt bidouiller une vielle voiture.

-Y'as surement des tireurs embusqués, mais tu fous quoi toi ?

cria t'elle a la goule qui était a quelques mètres d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Le superviseur
1

1

1

1

1

1

1

Admin
Le superviseur

https://fallouttowrpg.forumactif.org/t545-modele-de-fiche-de-presentation
https://fallouttowrpg.forumactif.org/t550-john-doe-exemple
MessageSujet: Re: [Campagne]The grand army of Texas [Campagne]The grand army of Texas - Page 2 Icon_minitime1Lun 30 Sep - 18:47
hrp : AAAAAAAAAAH !!!!!!!! Désolé du retard ! J'avais tapé votre réponse mais je l'ai pas postée :'( je croyais l'avoir fait pourtant, Mea Culpa.

Même s'il avait eu le souffle coupé, Melvin ne pouvait ressentir aucune douleur au niveau de son dos là où il avait été touché… Peut-être était-ce dû à l'adrénaline ou bien encore à son système nerveux de ghoule défaillant mais en tout cas, rien ne transparaissait et peut-être qu'au final, la solution la plus simple était encore là meilleure : à savoir que la balle avait put être arrêtée par l'armure.
Du côté de Brooks cependant, la situation était plus critique car sans protection, tout coup mal placé pourrait être fatal et un autre craquement non loin de ses oreilles pouvait lui rappeler que le tireur qui avait essayé de la toucher la première fois ne l'avait pas oubliée.

Les tirs des deux compères ne furent cependant pas les plus efficaces et même si certains d'entre eux firent mouche, la menace était toujours existante : que ce soit de la part de Brooks ou de Melvin, chacun des attaquants avaient été touchés et tandis qu'un premier agonisait par terre en se voyant dans son sang, un second hurlait en se tenant la jambe meurtrie… Le troisième cependant, les yeux toujours injectés de sang et des impacts pourtant visibles sur son corps se dirigeait vers Melvin. Pendant que ce dernier essayait de bidouiller, il sentit une main lui agripper le pied et le traîner violemment hors de sous la voiture.
Hurlant avec force, il leva une machette au dessus de la tête de Melvin avec la ferme intention de l'abattre avec force dans son crâne de goule, il allait disposer de peu de temps pour réagir...

De sous côté, Brooks se trouvait en meilleure posture bien qu'elle pût sentir des grains de chevrotine lui meurtrir la chair de son bras… Pas une blessure excessivement grave mais douloureuse et qui allait sans doute l'empêcher de se servir de cette main pendant quelques jours. La seconde d'après, une nuée de plomb tenta (en vain) de vaporiser la couverture de béton derrière laquelle elle se trouvait. Le seul effet de ce tir fut de faire voler des éclats de béton et de la poussière sur la tête de Brooks et lorsque les tirs s'arrêtèrent, elle se mangerait un méchant coup dans la figure si elle avait l'idée de relever sa tête : frustré, le raider venait de jeter son fusil à pompe vide à sa figure pour la charger avec ses poings nus ! Par contre si son instinct lui avait dit de rester cachée, elle n'aurait vu qu'un bout de métal passer juste au dessus de sa tête. Deux cibles s'offraient maintenant à elle : l'homme qui attaquait son collègue et celui qui lui fonçait dessus…

Même si le sniper était toujours manquant et que les actions des prochaines secondes allaient être décisives, le combat tournait plutôt en faveur des deux survivants et il devenait de plus en plus évident à chaque seconde que ces types étaient des amateurs, ou des camés, ou les deux… Des raiders quoi !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Melvin Clyde
2

2

5

1

5

3

10

Melvin Clyde

https://fallouttowrpg.forumactif.org/t562-melvin-clyde#4209
https://fallouttowrpg.forumactif.org/t550-john-doe-exemple
MessageSujet: Re: [Campagne]The grand army of Texas [Campagne]The grand army of Texas - Page 2 Icon_minitime1Lun 30 Sep - 23:13
L'une des paires de bottes s'était carapatée de son champ de vision. Les tirs combinés de Brook et de Melvin avaient refroidi les ardeurs des raiders. Enfoirés de psychopathes camés à la gomme, se disait-il. La vie était déjà si cruelle, il fallait en plus que certains se délectent de la souffrance des autres alors que l'entraide était tellement cruciale. Monde de fous...

"Y'a sûrement des tireurs embusqués, mais tu fous quoi toi ?
- 'Renade nuke !
" Hurlait-il, tout en essayant d'extraire de la Tempest Lord la pile à fission, si toutefois la carcasse n'avait pas déjà...
"Chier..."

Mais il n'eut pas le temps de s'apitoyer sur l'absence de l'objet désiré qu'on lui saisit la jambe. La troisième paire de bottes ! Il avait logiquement pensé que le raider s'était mis à l'abri des tirs. Mais c'était sans compter le fait que ces enfants de putains avaient les circuits complètement grillés !

Dans un élan de panique, Melvin hurla et se débattit comme un diable, mais un diable sans self-control. Il avait beau donner des coups de pieds, rien n'y fit : le raider le sortit de sa tanière en le traînant. Dans son élan frénétique, la goule s'agrippa à la première chose qui lui passa sous la main : la fameuse calandre, si caractéristique à ce modèle prisé des collectionneurs.


Cependant, déjà chancelante, elle se détacha pour rester dans ses mains. Lorsqu'une forme effilée se découpa fugitivement dans un aveuglant contre-jour, Melvin, qui ne comprenait pas ce qui lui arrivait, se protégea instinctivement avec ladite calandre qui remplit fièrement son office, retenant à bout de bras la lame de la machette assez longtemps pour s'offrir bien malgré lui un aperçu détaillé du visage qui le persécutait...

Les agressions coruscantes du soleil derrière le visage du raider se muèrent alors en flashs épileptiques qui, durant un moment hors du temps, firent refluer des images très nettes.

Une femme, belle, le visage tordu par l'angoisse, des bouches rieuses aux dents grises, des langues pendantes de filets salivants, des blasphèmes inscrits dans la chaire, encre et fer brûlants, exhibés fièrement, des membres rossés, des vertiges tuméfiés de terreur, de souffrance, d'impuissance ; et elle, qui s'évanouit au loin, pour dernier cadeau un long - interminable - hurlement...

Ils l'emmènent ! Que vont-ils lui faire ! Que vont-ils faire à son monde ! S'il existe un dieu, pitié, pitié à lui. Au nom de tout ce qu'il y a de plus beau en ce monde, du peu qu'il en reste. Au nom du dernier rayon de lumière qui murmure encore la promesse d'un éden prophétique, ne laissez pas l'ultime allégorie de la bonté connaître tout le mal que cèle le monde des hommes.
Pitié !

Un filet poisseux coulant sur le visage. Le long hurlement se fond en mirage, en fantôme, en souvenir de ce qui jadis fut pur. Enlevée. Le goût du fer dans la bouche. Le tonnerre qui fend le monde et le crâne, les rires qui accompagnent un corps dans son éternelle chute. Son corps ? Une fosse aux rêves perdus, latrines à humanités périmées, et les brûlures, la peau qui s'épluche à l'intérieur, l'agonie, lente, et la tristesse, et l'abîme infinie du désespoir, et la souffrance, et...


Le filet de sang du raider coulait dans le nez et la bouche de la goule. Son visage hideux flottait comme un mirage devant sa face. Un rat de la surface, une purulence humanoïde appuyait de son poids la machette contre la calandre que Melvin tenait à bouts de bras. Sa dentition passée expectorait un rire de dément, et...

Et la haine.

Lors, une impérieuse décharge d'adrénaline foudroya la viande racornie de la goule dont le hideux visage s'anima soudain du rictus innommable de la plus dévorée des haines, et jamais le monde ne fut aussi limpide qu'alors.

Melvin lâcha aussitôt sa résistance pour rapprocher la calandre de son visage à une dizaine de centimètres. Le raider, surpris par le changement de force, tomba sur sa victime qui, de proie acculée, s'était changée en dément assoiffé de sang. La goule, plutôt que de maintenir son assaillant à distance, lui asséna un cou de tête qui le désorienta, ce qui lui donna juste assez de temps pour reprendre la situation à son avantage.

Tireur embusqué, rester protéger ! Fusa l'instinct.

Au lieu de rouler sur lui-même pour achever son adversaire, ce qui l'aurait exposé comme cible, Melvin plongea son dentier dans la gorge du raider et mordit à s'en démettre la mâchoire. Les flots putrides de la haine baptisèrent le nouveau thuriféraire de la mort et il n'eut de cesse de fourrager le singe gargouillant qu'il n’atteignît l'os et fît claquer jusqu'au dernier tendon de la gorge informe et fumante qui était son premier sacrifice à la damnation sans retour de la vertu.

Toujours sous le poids du cadavre, la goule, la tête à moitié ensevelie dans un tube d'écorce rose agitée de soubresauts mécaniques, tâtait instinctivement les poches en quête de quelque outil de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Le superviseur
1

1

1

1

1

1

1

Admin
Le superviseur

https://fallouttowrpg.forumactif.org/t545-modele-de-fiche-de-presentation
https://fallouttowrpg.forumactif.org/t550-john-doe-exemple
MessageSujet: Re: [Campagne]The grand army of Texas [Campagne]The grand army of Texas - Page 2 Icon_minitime1Lun 14 Oct - 18:09
hrp : bon… Brooks, t’as été prévenue suffisamment de fois. Tu sors du scénar. A partir de maintenant Melvin, tu es le seul encore en lice.

Malgré ces pensées (ou étaient-ce des souvenirs ?) qui revenaient à son esprit en flashs aussi soudains que violents, Melvin avait su retourner la situation à son avantage avec une aisance pour le moins malaisante… Surtout en prenant en compte l’horreur qu’il s’apprêtait à commettre envers son adversaire !
Ce dernier ne resta pas surpris par le mouvement bien longtemps et se fendit en un hurlement mêlé de gargouillis tandis que des volutes de sang s’échappaient de sa gorge mutilée, trempant au passage l’armure de Melvin. Se tenant sa blessure, il tenta d’appuyer un point de compression tout en donnant dans le vide des coups de machette rageur pour découper son adversaire… En vain. Aucun coup ne toucha Melvin et le type ne fut en aucun cas en mesure de stopper les décilitres de sang qui s'écoulait de sa gorge chaque seconde. Il ne fallut pas plus de quelques instants pour qu’il ne tombe par terre, face la première dans une flaque de son propre sang.
Au moment même où il touchait le sol, Melvin finit par mettre la main sur une crosse disproportionnée qu’il reconnut aisément : le Desert Eagle trouvé plus tôt.

- Max ! Max ! Alors tu l’as eu ce crev… OH MON DIEU !
La vision de la situation réussi à inspirer au raider un sentiment qu’il n’avait sûrement jamais connu auparavant : la peur. Visiblement armé d’un fusil de chasse à canon scié, ce dernier le leva immédiatement en direction de la ghoule et pressa la détente. Un “clic” sonore retentit et aucun des deux canons ne fit feu aussi resta-t-il paralysé devant le canon chromé de la ghoule. C’était un homme, sûrement un peu plus que la vingtaine, aux yeux un peu moins ravagés que les autres mais dont l’état d’usure témoignait toujours d’un usage libéral de substances psychotropes.
Si Melvin ne saisissait pas sa tentative de meurtre comme prétexte pour ouvrir le feu, le raider se mettrait à courir dans la direction opposée, abandonnant définitivement le combat où trois de ses camarades étaient déjà tombés. Que Melvin choisisse cependant de le laisser vivre ou non, il constaterait avec effroi une silhouette courir au loin : c’était celle de Brooks qui avait visiblement décidé qu’elle en avait marre de cette mission et prouvait par cet acte toute l’étendue de sa badasserie et expérience au combat qu’elle avait joué avoir auparavant. Elle disparu au coin de la rue, emportant avec elle les armes prêtées par Fondation et poursuivie (ou plutôt suivie) par une autre silhouette qui prenait également ses jambes à son coup, une carabine dans les mains.
Quoi qu’il soit advenu du dernier raider au shotgun canon scié, Melvin était maintenant seul, débarrassé de toute menace mais gisant dans une mare de sang tandis que son coeur fatigué commençait doucement à ralentir le rythme de cet affrontement bref mais mortel.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Melvin Clyde
2

2

5

1

5

3

10

Melvin Clyde

https://fallouttowrpg.forumactif.org/t562-melvin-clyde#4209
https://fallouttowrpg.forumactif.org/t550-john-doe-exemple
MessageSujet: Re: [Campagne]The grand army of Texas [Campagne]The grand army of Texas - Page 2 Icon_minitime1Mar 15 Oct - 20:56
Les yeux exorbités, le visage écarlate, les tissus pendant mollement entre les dents, Melvin protégea son visage de son avant-bras gauche, recouvert par une partie de l'armure, mais rien ne se produisit. Lorsque le raider comprit et tourna les talons, Melvin le poursuivit comme une bête affamée de haine pure. Rendu momentanément plus rapide par l'adrénaline, il plongea sur lui et tomba à ses pieds, les mains agrippées aux jambes sur lesquelles descendait une paire de pantalons usée qui fit tituber le jeune homme.

Melvin remonta le long du corps comme on escaladait un arbre et, prenant quelques coups paniqués au passage, abattit à plusieurs reprises la crosse de son Deagle sur le visage de l'humain qui, le souffle coupé, absorbait juste assez d'air pour l'expulser en pleurs hurlés et brefs comme les jappements d'un chien. Melvin eut le temps de lui écraser le nez et lui retirer quelques dents déjà branlantes avant de se rendre compte qu'à la plainte du raider se mêlaient la sienne.

Le canon sur la tempe de sa victime et l'autre main le secouant frénétiquement par le col, il pleurait hystériquement, les yeux toujours aussi ouverts, à l'instar d'une déesse indienne. Ses lèvres couturées de gerçures radioactives formulaient muettement des appels. Dans son esprit, Melvin lui parlait, à ce jeune homme. Il lui disait qu’il ne fallait pas faire de choses aussi horribles à son prochain, qu’il était jeune et devait se ressaisir. Il lui demandait où elle pouvait bien être, elle, et quel était son nom. Il voulait savoir, mais il réalisait que le jeune homme n’entendait rien.

Lorsque ses yeux furent trop embués, il se leva brusquement, titubant d’ivresse de l’âme, et le raider put s’enfuir à toute jambe. Melvin tira, visant volontairement à côté, et l’autre redoubla de vitesse. Alors Melvin retomba à genoux et continua de pleurer. Jamais eut-on meilleure occasion de mettre fin à ses jours sans résistance, comme lui-même mordit le canon de son arme, sanglotant en cherchant comme un enfant perdu la présence de Dieu caché dans quelque recoin d'apocalypse autour de lui. Finalement, dans ses égarements mentaux, il en oublia jusqu’à l’existence de son arme et resta là, un temps indéterminé, à écouter les soubresauts de ses déchirements s’apaiser lentement, comme le gibier meurt d’hémorragie, dans une paix hors de la morale et de l’espoir, une paix presque métaphysique.

Plus tard, il devait ramasser le fusil à canon scié, comme par habitude de charognard, et s’en retourner en marchant d’un pas automatique vers la suite de ses objectifs.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Le superviseur
1

1

1

1

1

1

1

Admin
Le superviseur

https://fallouttowrpg.forumactif.org/t545-modele-de-fiche-de-presentation
https://fallouttowrpg.forumactif.org/t550-john-doe-exemple
MessageSujet: Re: [Campagne]The grand army of Texas [Campagne]The grand army of Texas - Page 2 Icon_minitime1Lun 21 Oct - 20:08
Précipité à terre et terrorisé par la ghoule, le jeune raider n'eut d'autre réaction que de se laisser déformer le visage à coups de crosse de pistolets tandis que Melvin lui même évacuait sur ce visage tout son ressentiment face au vide de son existence. Terminant méconnaissable, le jeune homme ne se fit pas prier quand la ghoule daigna le laisser partir et il ne fit que quelques pas en titubant et marmonnant un appel à l'aide avant de tomber, KO au même moment que la balle de calibre 50 lui faisait gicler de la poussière à la tête.

Seul face à ses contradictions, ses erreurs et surtout ses trous de mémoire, Melvin put se questionner à loisir pendant plusieurs minutes sur la logique du projet de se tirer une balle dans la tête ou non… Quand finalement il ne le fit pas et reprit la route malgré les image continuant à hanter ses souvenirs, il pourrait néanmoins constater qu'il était couvert de sang… S'il ne prenait pas le temps de se laver, il aurait à expliquer à plusieurs flics de Prospérité qu'il était de leur côté, ce qui retarderait considérablement sa mission. Au final néanmoins, il obtiendrait la seconde main du cadavre qu'ils avaient mutilé plus tôt et reviendrait au bunker.

La nuit tombait mais il faisait encore clair. Le boss s'énerva de voir le temps que Melvin avait prit mais il fut fou de rage quand il apprit la fuite de Brooks (au moins, la cible de sa colère était différente). Grâce à la seconde main, les collecteurs purent activer les circuits de la porte qui s'ouvrit dans un grincement sonore et désagréable. Face à eux se trouvait un atrium surplombé par la baie vitrée du superviseur, entièrement vide… à l'exception d'une table sur laquelle reposait un terminal éteint.

- C'est un piège… C'est forcément un piège…
Ce furent les seuls mots qui sortirent de la bouche de Magnum, des mots qui ramenèrent forcément Melvin à la réalité s'il repensait encore à cette horrible vision. En tout cas, si c'était un piège, il y avait trois portes donnant sur différentes sections, dont deux étaient clairement identifiées : quartiers du personnel et quartiers du superviseur… La troisième porte était un mystère. Une brève analyse permettrait de se rendre compte que les trois portes étaient déverouillées et actives.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Melvin Clyde
2

2

5

1

5

3

10

Melvin Clyde

https://fallouttowrpg.forumactif.org/t562-melvin-clyde#4209
https://fallouttowrpg.forumactif.org/t550-john-doe-exemple
MessageSujet: Re: [Campagne]The grand army of Texas [Campagne]The grand army of Texas - Page 2 Icon_minitime1Mar 22 Oct - 22:19
Il divagua pendant presque toute la durée du trajet. Arrivé en vue de Fondation, au détour d'une butte, il s'arrêta alors, comme stoppé par son esprit qui lui criait halte, sans savoir pourquoi ; cette même voix qui avait susurré à l'esprit de bien des hommes et femmes du passé que, peut-être, le gaz n'était pas éteint et qu'il serait plus sage de vérifier avant de partir en vacances à l'autre bout du pays pour aller voir cette belle-famille snob qui vous prenait exprès l'accent new-yorkais en présence d'invités.

Il fit donc marche arrière, plus pour s'asseoir sur une pierre à l'ombre que par prudence, et c'est alors que son inconséquence lui apparut dans toute sa splendeur. Il vit toutes les erreurs qu'il avait faites : voyager à découvert, avec des signes extérieurs de richesses, au côté d'une desperada sans foi ni loi, se cacher sous une voiture et en fouiller les entrailles sans surveiller ses arrières, s'acharner sur un pauvre jeune délinquant sans savoir s'il y avait d'autres tireurs, se laisser aller en plein milieu d'une rue heureusement déserte, puis errer avec tout autant d'indifférence jusqu'à la cité libre, le tout une arme à la main et l'air d'un tueur en série... Pour sûr, la milice n'hésiterait pas à faire d'une goule un parfait bouc émissaire si cela pouvait représenter un quelconque intérêt.

Melvin n’avait pas d’eau. Et c’eût été sacrilège que de l’utiliser à nettoyer son armure. Il prit donc le temps de vraiment se mettre à l’abri, observant avec attention l’horizon autour de lui, et se dévêtit pour la décrasser à grand renfort de sable. Il serait toujours temps de l’entretenir à l’alcool quand l’occasion se présenterait. Il rangea bien entendu son arme ainsi que son armure dans son sac de toile et se rendit une fois de plus chez le coroner qui se paya sa tête jusqu’à en avoir mal aux côtes. Melvin grogna dans son coin en attendant qu’on lui accordât la main de la promise.

Au retour, il affronta l’ire du capitaine avec toute la dignité dont il était capable, c’est-à-dire les épaules affaissées et l’air sombre de celui qui s’est dévoué pour récolter l’opprobre. Un regard de connivence échangé avec Magnum à l'évocation de Brook mit néanmoins un peu de lumière dans cette journée décidément bien morose.

Lorsque la porte s’ouvrit, personne n’osait avancer, lui pas plus qu’un autre. Il observa la pièce pendant une longue minute et se retira un instant pour réfléchir sans être gêné par les discussions passionnées. Il revint enfin :
« Jeter pierres. Lourdes ; le sol. Pièges, le sol ? Sinon installe dérivateur, court-jus, là. » Fit-il en désignant une cloison qui recouvrait une partie du socle du terminal de supervision. « Pompe tout l’jus, plus d’courant pour pièges. »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Le superviseur
1

1

1

1

1

1

1

Admin
Le superviseur

https://fallouttowrpg.forumactif.org/t545-modele-de-fiche-de-presentation
https://fallouttowrpg.forumactif.org/t550-john-doe-exemple
MessageSujet: Re: [Campagne]The grand army of Texas [Campagne]The grand army of Texas - Page 2 Icon_minitime1Sam 26 Oct - 15:07
Puisque absolument toutes les personnes présentes dans l’entrée de ces quartiers se doutaient qu’ils avaient affaire à un piège, la progression fut lente et très prudente mais à leur grande surprise il n’y avait en fait aucun piège présents dans cet partie là de l’abri. Plus encore, il n’y avait rien d'électrique dans le coin à part l’ordinateur et si ils analysaient ce dernier, Melvin et tous les autres se rendraient compte qu’il n’était en fait absolument pas piégé. L’exploration reprit donc de plus belle et en se baladant partout, l’équipe put se rendre compte que les sols, les chambres et tout le reste étaient, comme l’arène, jonchés de squelettes affreusement déformés dans des flaques de sang séché et pourri depuis longtemps.
- Mais qu’est-ce qui s’est passé ici putain…
Ce commentaire, une fois encore, ce fut magnum qui le marmonna entre ses dents tandis qu’ils reconaissaient au sol des corps de gardes, scientifiques et beaucoup d’autres personnes. L'exploration des différentes pièces de l'abri dévoilerait des scènes de massacre équivalentes ainsi que quelques biens de valeur que chacun pourrait retrouver à sa convenance dans des armoires, bureaux et autres conteneurs. Une chose était sûre, ils étaient les premiers à être entrés dans cet abri depuis l'apocalypse ! Mais pas la moindre trace d'arme… Du moins pas à l'endroit logique : l'armurerie était totalement vide et ce n'était que dans le bureau du superviseur que les explorateurs finiraient enfin par trouver ce qu'ils étaient venus chercher après plusieurs minutes passées à retourner tout l'abri, soit une immense pile de fusil, pistolets et armes de contact en tout genre.
-Bon… Prenons ça et goûtons le camp d'ici…
Cette déclara, c'était celle du chef d'expédition, partageant le même sentiment de mal-être et de ras le bol que tout le monde. Personne n'empêcherait qui que ce soit de rester pour retourner davantage l'abri, mais à l'instant, il allait falloir tout charger dans les charettes et en une heure, le convoi de remettrai en route vers Prospérité.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Melvin Clyde
2

2

5

1

5

3

10

Melvin Clyde

https://fallouttowrpg.forumactif.org/t562-melvin-clyde#4209
https://fallouttowrpg.forumactif.org/t550-john-doe-exemple
MessageSujet: Re: [Campagne]The grand army of Texas [Campagne]The grand army of Texas - Page 2 Icon_minitime1Dim 27 Oct - 15:02
La tension se relâcha quelque peu lorsque les équipes eurent fait le tour de l’abri sans constater la présence d’autres pièges. Mais quelque chose tracassait Melvin. Tout d’abord, il se demandait ce qui avait bien pu se produire ici pour qu’il y eût autant de morts partout. Il penchait pour une société devenue complètement barjo, avec à sa tête une classe d’élite sadique qui aurait fondé sa propre République de Salo pour son plaisir personnel. Pour la suite : révolte, massacre, rideau.

Mais, tout de même… Chacun partait avec son petit butin sans se poser plus de question, pas même le chef d’expédition. La goule en avait pourtant une, de question, et pas des moindres : pourquoi un homme politique chevronné comme le maire de Fondation aurait laissé les membres de cette expédition vider les lieux sans rien attendre de plus d’eux en retour ? Il y avait anguille sous roche et Melvin estimait avoir des raisons de penser que le maire en savait plus qu’il ne voulait bien le dire. Peut-être cette expédition n’avait pour but que de sécuriser la zone et laisser champ libre à… Quoi ? Une armée privée ? L’Enclave, la Compagnie de l’Acier ? Un groupuscule plus souterrain encore ?

Melvin devait en avoir le cœur net. Il fouilla avec les autres hommes, mais pas de la même façon. Ses recherches portèrent tout d’abord vers un fusil laser rudimentaire et solide, avec des batteries simples. Nul besoin de trimballer avec lui tout une armada s’il n’avait pas assez de cartouches pour chaque, ou si elles s’enrayaient rapidement. La fiabilité et l’universalité étaient ce qu’il y avait de plus important dans les terres désolées. A rien ne servait d’avoir un fusil à plasma sophistiqué s’il fallait remuer ciel et terre pour trouver des cellules d’énergie. Les armes laser étaient gourmandes mais très efficaces, et une simple dynamo permettait d’en recharger les batteries. Il serait toujours temps plus tard de bidouiller l'arme pour la brancher à une pile à fission. Ainsi ne serait-il plus jamais à court de munitions.

Mais ensuite, tous ses efforts se tournèrent vers de l’appareillage électronique, notamment du matériel radio. Il prit tout ce qui lui semblait avoir un bon rapport volume/rareté et en mit autant qu’il put dans son sac, en prenant bien soin de disposer tout le matériel de sorte à ce que les différentes pièces ne s’abîment pas entre elles, quitte à en ressortir certaines pour les remettre à un autre endroit ou à les abandonner si cela s’avérait nécessaire.

Enfin, il attendit que la caravane s’en allât pour retourner dans la salle du Superviseur et démonter la cloison. Son objectif : brancher le terminal de supervision à une batterie externe, voire un moteur à essence, pour alimenter uniquement la carte mère et entrer dans le BIOS, afin de coder en assembleur un programme caché gérant en apparence les pilotes périphériques, mais transmettant en réalité à très basse fréquence les informations saisies par un éventuel utilisateur ultérieur via un signal radio chiffré en double aveugle et dont Melvin retint la clé par cœur. Une fois fait, si toutefois il devait réussir sa manipulation, il remonterait la cloison et balayerait la poussière de rouille tombée au sol afin de ne pas laisser d’indice quant au fait que quelqu’un avait trifouillé dans le terminal.

Puis il rentrerait chez lui, ses loques de mendiant par dessus son armure et n’empruntant que des chemins lui permettant de se mettre à l’abri des regards et d’éventuels coups de feu impromptus.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Le superviseur
1

1

1

1

1

1

1

Admin
Le superviseur

https://fallouttowrpg.forumactif.org/t545-modele-de-fiche-de-presentation
https://fallouttowrpg.forumactif.org/t550-john-doe-exemple
MessageSujet: Re: [Campagne]The grand army of Texas [Campagne]The grand army of Texas - Page 2 Icon_minitime1Lun 4 Nov - 23:34
A mesure que le temps passerait, l'abri serait petit à petit vidé de l'intégralité des choses qu'il contenait (notamment en matière d'armement) avant de décamper séance tenante. Seuls quelques téméraires resteraient pour tenir compagnie à Melvin, dans l'espoir de pouvoir se procurer pour eux quelques uns des trésors non prélevés du labyrinthe. Pour cela ils usaient de tactiques toutes plus loufoques les unes que les autres tels que marcher sur les mur ou faire des lâchés de rataupes domestiques (pauvres bêtes finissant généralement en sashimi d'ailleurs…).
Melvin était donc le seul à examiner encore la zone de vie en elle même et c'est après un bon moment passé à tenter de se connecter à l'ordinateur central qu'il finit par faire mouche. En passant par le BIOS, la ghoule était parvenue à se connecter et en rebootant ensuite l'ordinateur de façon standard (maintenant équipé d'un bon password…), Il avait accès à l'ensemble des données du complexe mais ce serait en particulier un fichier texte qui attirerait rapidement son attention : "destroying vault-tec".

Pour ce qui était des caméras de surveillance, les images étaient claires et malgré leur ancienneté, on pouvait comprendre ce qui s'était passé : le jour même de l'apocalypse, des dizaines d'adolescents étaient venus se réfugier dans cet abri et avaient été forcés à participer à un macabre jeu de massacre dans un labyrinthe piégé. L’intégralité de la “compétition” avait duré plusieurs jours, alternant entre morts de par les pièges et assassinats entre survivants. Seul un d'entre eux avait eu le droit de vivre et cette personne, c'était sur les caméras de surveillance un jeune asiatique aux cheveux noirs, maculé de sang et avec un katana dans la main. Comme si ça ne suffisait pas, l'énigme de la porte avait exigé qu'il coupe les mains d'un cadavre pour pouvoir sortir et être accueilli en grande pompe par les employés de vault-tec visiblement réjouis du spectacle auquel il avaient assisté et qui l'avaient nommé superviseur.
La vie suivit ensuite tranquillement son cours dans l’abri et l’adolescent avait visiblement prit à coeur son rôle de superviseur, devenant la coqueluche des habitants de l’abri… Mais après un temps qui aurait été difficile à définir si ce n’était pour la date des caméras (le 13 Février 2081), le jeune superviseur adolescent maintenant devenu jeune adulte avait, en l'espace d'une nuit, massacré l'ensemble des employés de vault-tec et leurs familles avec ce même katana qu'il avait usé lors de la compétition. Une fois son funeste dessein accompli, il avait mis au milieu de l'atrium son pc de superviseur, à l'intention d'un éventuel futur visiteur avant de tirer dans la caméra surplombant l’entrée. L’intégralité des enregistrements s’arrêtaient quelques secondes après cet évènement…

Même en accéléré, l’analyse de tous ces fichiers vidéo aurait prit la nuit à la ghoule et il ne restait plus rien à explorer dans les serveurs et bases de données de l’abri, comme si on avait volontairement effacé tout ce qui restait à l'exception de ces enregistrements abîmés par le temps… Et du fichier texte toujours intouché mais dont l’ouverture se releva difficile : Il était corrompu mais peut-être pas irrécupérable auprès d’un professionnel. Mais en tout cas inutilisable en l’état.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Melvin Clyde
2

2

5

1

5

3

10

Melvin Clyde

https://fallouttowrpg.forumactif.org/t562-melvin-clyde#4209
https://fallouttowrpg.forumactif.org/t550-john-doe-exemple
MessageSujet: Re: [Campagne]The grand army of Texas [Campagne]The grand army of Texas - Page 2 Icon_minitime1Jeu 7 Nov - 20:59
Melvin n'était pas allé plus loin dans son analyse des fichiers cachés. Il avait eu une sacrée nausée en survolant les archives de vidéo-surveillance ; ce qui était parfaitement ironique au vu de la façon dont s'était terminée sa journée. Mais lui, au moins, n'avait fait cela que par pure haine. Pas uniquement pour survivre, il devait bien l'admettre. La rage s'était emparée de lui et il n'avait plus été que l'esclave de ses pulsions sanguinaires. En était-il de même pour les habitants de l'abri ? Avaient-ils eu le cerveau grillé par les radiations ou un quelconque poison ? Leur soif d'images violentes était-elle la conséquence d'une cause physique ?

La goule se convainquit que non. Melvin exorcisa ses pensées vertigineuses par quelques prières au Très Haut avant de remballer ses affaires et de s'en aller sans regarder derrière lui. C'est à partir de cette interminable et éprouvante journée qu'il prit l'habitude de voyager de la façon la plus sûre qui soit, se donnant toujours une apparence de pauvreté - les frusques usées par dessus l'armure - et opérant par petits trajets entrecoupés de moments d'observation, se faufilant de préférence entre les aspérités du terrain pour voyager discrètement.

Une fois à Fondation, il reprit le cours de sa vie, comme si de rien n'était. Il ne fréquentait pas les quartiers humains pour ne pas avoir à recroiser ses anciens co-explorateurs d'abri, de peur qu'ils ne se souviennent du butin qu'il avait amassé et qu'il gardait soigneusement caché. Il continuait de travailler, trimant comme le prolétaire qu'il était, et prit son temps pour revendre le matériel électronique qu'il avait amassé.

Quant au revolver de collection, il paya des enfants pour servir d'intermédiaire et arranger un rendez-vous avec un acheteur potentiel, de préférence un collectionneur, auquel il tenta de vendre l'arme au prix le plus fort possible, dans un lieu public. Il ne conclut pas l'offre, faisant le paranoïaque qui se sentait floué ; mais son véritable objectif était surtout de se faire une meilleure idée de la valeur l'arme, pour laquelle il passa ensuite dans un torchon local une annonce qui ne serait pas sans attirer l’œil d'un nantis.

Avec l'argent qu'il accumulait depuis plus d'un an, il espérait bientôt avoir de quoi se payer son opération.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Campagne]The grand army of Texas [Campagne]The grand army of Texas - Page 2 Icon_minitime1
Revenir en haut Aller en bas

[Campagne]The grand army of Texas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» [Hentaï] Le Grand Jeu
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» [UploadHero] Le Grand bazar [DVDRiP]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Le Roleplay :: Les Terres Désolées :: Dallas-