La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[FINI]À une carte près. [Avec Xiang]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Mer 13 Juil - 23:35
Xiang resta droit comme un I et totalement de marbre devant ce que lui disait la jeune Liam.

Alors qu’il était intérieurement en train de se demander s’il ne ferait pas mieux de juste laisser tomber ce boulot et ces 40 capsules, le coup de la jeune fille le prit totalement en traître. Il lâcha un glapissement de surprise en voyant la lame s’approcher de son visage et ferma les yeux par réflexe uniquement pour se rendre compte un instant plus tard que sa lame s’était arrêtée à un millimètre de sa gorge dans un geste parfaitement calculé.

Le garçon força Liam à retirer sa lame de quelques millimètres tandis qu’il commençait lentement à trembler de peur avec une légère goutte de sueur froide qui lui coula le long du front. Quand elle eu retiré le morceau de métal, Xiang garda pour lui qu’il avait eu du mal à garder le contrôle de sa vessie et se contenta de déglutir.

Du coup, si Liam voulait se débarrasser de la bonne humeur et du caractère blagueur du garçon, c’était réussi. Ce dernier ne savait maintenant plus afficher qu’une expression : je suis effrayé. C’est donc avec un ton de voix raccord avec son expression faciale qu’il répondit.

- Heu ok… Ouais d’accord, ça me va…
Dit-il en reprenant lentement un rythme cardiaque normal. Pour la suite du voyage, Liam aurait finalement le droit à ce qu’elle avait cherché à obtenir si longtemps : le silence !


inventaire actif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Ven 15 Juil - 16:15
Une chose était certaine : Liam avait effrayé Xiang.
En tout cas suffisamment pour qu’il accepte finalement sa proposition et qu’il perde son sourire espiègle. Quoiqu’il en soit, il refusa de serrer la main de la jeune fille, se contentant d’un accord verbal. Celle ci ne s’en formalisa pas et hocha la tête avant de faire volte-face et continuer sa route.
Le garçon s’était muré dans un mutisme qui semblait étrange après toute sa bonne humeur précédente. Tant mieux, au moins comme ça elle aurait la paix. Les questions et conversations du jeune voleur dérangeaient la mercenaire sans qu’elle sache pourquoi, ne plus les entendre lui évitait au moins d’y penser.
C’est donc dans un calme surprenant qu’ils arrivèrent dans le quartier industriel. Liam, qui était certaine du chemin pour avoir passé presque deux heures entières à mémoriser une carte de la ville avant la mission, guida les deux complices jusqu’à une ruelle plus fine encore qui passait entre deux bâtiments massifs. Puis elle se posta contre le mur et jeta un coup d’oeil à la rue bien plus large qui s’étendait devant eux. Une usine se tenait à une bonne quarantaine de mètres de leur position, entourée de grillages et surveillée à l’entrée par un colosse qui semblait s’ennuyer ferme. Mais ce ne fut pas cette bâtisse que désigna le jeune fille à Xiang. Son index pointa vers un bâtiment bien plus petit qui trônait à la droite du grillage entourant l’usine.

“ Le bureau du chef de la sécurité. A cette heure il doit y être. La carte d’accès devrait se trouver sur lui ou dans un tiroir de son bureau. J’attendrais ici, j’imagine que ton ami attends aussi pour me “surveiller”. ”

Elle croisa les bras et lança un regard à Franck avant de revenir sur Xiang. Puis elle ajouta sans perdre la neutralité de sa voix.

“ Si jamais tu as besoin d’une diversion pour fuir, tu n’as qu’à crier. A moins que vous ayez vos propres méthodes. ”

Elle fixa le garçon droit dans les yeux. Difficile de dire si c’était la peur, la méfiance ou la colère qui y prenait le dominait à présent. Sa dernière attaque semblait l’avoir vraiment marqué.
Liam soupira légèrement. Qu’est ce qu’il était agaçant ! Mais d’un autre coté, il y avait cette conscience encore plus énervante qui s’imposait à son esprit. Comme si elle avait besoin de ça…
Ne pouvant l’ignorer, elle reprit finalement avec un voix qui se voulait plus douce à défaut d’être amicale.

“ Écoute… Fais gaffe là bas c’est tout. Et si tu m’en veux pour l’attaque, dis toi que tu seras bientôt débarrassé définitivement de moi. Ça devrait être suffisant comme compensation non ? ”

Elle lui lança un regard perçant. Seul quelqu’un la connaissant parfaitement aurait pu lire tout au fond de ses pupilles la mince lueur de remords qui s’y trouvait. Liam elle même n’en était pas vraiment consciente.

Inventaire Actif-Liam:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Sam 16 Juil - 18:24
Même si elle avait été aveugle, la jeune Liam n’aurait pas eu beaucoup de mal à détecter la contrariété de Xiang… Quoi de plus normal ? Peu de gens apprécient de se retrouver avec une machette sur le coup.

Néanmoins concentré sur la mission (lui aussi était pressé de ne plus la revoir), le garçon observa pendant quelques secondes les allées et venues des gardes afin d’en mémoriser le pattern. Au final, les explications de la demoiselle le génèrent plus qu’elles ne l’aidaient mais il se garda bien de lui dire.

Cependant c’est sa dernière déclaration qui lui fit légèrement retrouver le sourire et il déclara plein de confiance.

- Je n’aurai pas besoin de diversion. Quelle que soit l’issue de toute façon.
Après encore quelques minutes d’observation, il vit le gardien déposer la carte sur son bureau et son sourire s’élargit alors. Y voyant ne bonne occasion, il annonça la couleur.
- Ok, c’est le moment propice, allons-y.
Puis il fut retenu par une déclaration aussi surprenante que stupide : Je sais que tu m’en veux pour la machette, non c’est vrai ? Quel genre de personne pouvait vraiment être aussi antipathique pour ne pas se rendre compte que mettre la machette sur le cou des gens n’est pas une bonne idée pour se sociabiliser ? Xiang secoua la tête de manière négative.
- Ouais, je ferai gaffe. Ce serait con que je me fasse choper sans t’avoir donné la carte pas vrai ? Franck, baseball.
Finalement il aurait besoin d’une petite discussion…

Telle une ombre agile, Xiang escalada un mur adjacent avec une aisance féline et se retrouva bordure du toit. De là, il observa son objectif encore quelques instants avant de descendre. Avec un sauf bien placé, il réussit à enjamber le barbelé et retomba lourdement à terre en faisant une roulade. Les gardes furent alors attiré par le bruit qu’il venait de faire mais au même moment, un bruit de verre brisé se fit entendre.

Quelques secondes plus tard, Franck arrivait au poste de garde avec un gant de baseball et les gardes montèrent la voix. Le jeune homme se prit une baffe pour avoir cassé le carreau de la fabrique mais Xiang jubilait : la voie était libre !

Avec une véritable autoroute devant lui, Xiang se faufila jusqu’au poste de garde et subtilisa rapidement la carte d’accès qu’il fourra dans la poche de son blouson pendant que Franck élevait la voie, insultant les gardes qui ne tardèrent pas à lui courir après pour lui infliger une correction. Les gardes maintenant absents, Xiang n’aurait lus qu’à sortir par la porte principale, sans aucun stress. Une opération millimétrée, chronométrée qui, à l’exécution, avait prit au final moins d’une minute.

En sifflotant, il revînt vers l’endroit où se trouvait la jeune fille et se plaça au dessus d’elle, assis sur un toit. Sans se montrer, il lui balança.

- On laisse tomber l’échange sophistiqué. En haut, balance le fric.
Ainsi, il était à l’abri des balles ou d’une tentative de la lui mettre dans l’os. Par contre elle non, pour une fois, il avait l’avantage.


inventaire actif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Mar 19 Juil - 9:26
Après une remarque cynique et cinglante, Xiang était parti.
Liam ne s’en était pas formalisé, se contentant de rouler des yeux. Les garçons étaient si faciles à vexer, une petite attaque et ils se braquaient. Tant pis, elle avait mieux à penser. Comme observer les moindres faits et gestes du jeune voleur qui avait fait le choix d’escalader le mur face à elle, pendant que son complice s’étirait et sortait une balle de baseball de sa poche.
Xiang arriva rapidement en haut du bâtiment. Malgré son air neutre et son attitude détachée, Liam ne put qu’admirer l’aisance avec laquelle il grimpait à une paroi. Utilisant les hauteurs, le garçon arriva bien vite non loin du poste de garde et par un saut impressionnant d’agilité et de précision, atterrit à quelques mètres du bâtiment.
La mercenaire qui ne perdait pas une miette de la scène vit alors Franck s’avancer en visant, le bras tenant la balle à l’arrière de sa tête. Le projectile fusa dans l’air et alla percuter l’une des vitres de l’entrepôt. Le lanceur lui s’approcha en courant des gardes postés à l’entrée et demanda à récupérer sa balle. S’ensuivit une dispute entre les deux parties qui permit à Xiang de se glisser à l’intérieur du bureau et de s’emparer de la carte d’accès.
Liam eut un sourire satisfait. Et une chose de fait. Les deux voleurs étaient aussi doués que ce qu’elle avait espéré en les engageant. Finalement elle n’aurait pas perdu son temps.
Les gardes qui se disputaient avec Franck sortir soudain de leurs gonds et, négligeant leur poste, se lancèrent à la poursuite du jeune garçon malpoli. L’entrée était maintenant dégagée et Xiang ressortit tranquillement, sourire aux lèvres. Liam s'apprêta à aller à sa rencontre pour récupérer la carte mais s’arrêta. C’est vrai, le joueur de cartes devait cacher l’objet de son vol quelque part et revenir la chercher. C’était stupide, mais s’il avait besoin de ça pour se rassurer sur sa survie, très bien. Un marché était un marché.
Elle se replaça donc contre son mur, bras croisés, et ferma les yeux, réfléchissant dans sa tête à la suite des opérations.
Entrer dans l’entrepôt n’allait pas être simple. Mais la finesse dont avait fait preuve les deux jeunes gens lui offrait au moins une bonne demi-heure, le temps que le chef de la sécurité se rende compte de l’absence de sa carte. Il lui suffisait de mettre en place son entrée dans l’entrepôt sans attirer l’attention.
Soudain, une voix la tira de ses pensées, l’interpellant d’en haut. Elle leva les tête et pour une fois, la surprise marqua légèrement ses traits. C’était la voix de Xiang. Comment pouvait il avoir caché la carte si rapidement ?
Dans un véritable revirement de situation, le voleur lui annonça alors qu’il changeait une nouvelle fois les termes du contrats et lui ordonna de lui expédier le reste de la sommes en haut du toit où il se trouvait. Liam serra les dents, sentant la colère la saisir de nouveau. Décidément on ne pouvait pas faire confiance à un voleur des rues !
La situation était bien plus délicate qu’elle n’y paraissait. Le garçon était hors de sa vue, évidemment il s’était mis à l’abris. Nul doute qu’il avait gardé la carte sur lui et proposait un échange à distance. Mais elle n’avait aucune assurance que si elle lui envoyait la sommes convenue, il respecte sa part du marché, qu’il semblait changer toutes les dix minutes.
La jeune fille serra le poing. S’il trahissait sa part du marché, le poursuivre serait bien plus difficile et il garderait la carte d’accès.
Mais est ce qu’elle avait vraiment le choix ? Dans trente minutes grand maximum quelqu’un s'apercevrait de la disparition de l’objet et les codes d’accès à l’entrepôt seraient changés. Il lui fallait cette carte rapidement !
Regrettant déjà ce qu’elle allait faire dans l’empressement, elle transféra vingt autres capsules de sa bourse dans une plus petite et visa le haut du toit. Avec dextérité, elle projeta le petit sac de tissu dans un lob maîtrisé qui le fit atterrir au sommet du bâtiment.

“ Maintenant la carte d'accès. ordonna à son tour la jeune fille. Ne trahis pas ta part du marché joueur de cartes ! “

Liam attendit, observant le toit, espérant que le garçon était plus honnête qu’il n’y paraissait.

Inventaire Actif-Liam:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Mer 20 Juil - 9:00
Liam ne le verrait jamais, mais Xiang avait un immense sourire tandis qu'il était au dessus d'elle : Pour une fois, il avait réussi à prendre l'avantage en se mettant à l'abri là où elle se trouvait à sa merci... D'une manière certes métaphorique, mais pourtant bien réelle, d'où sa visible frustration par ailleurs.

Cette fois-ci, Xiang avait véritablement les cartes en mains et puisque c'était à lui de procéder à la donne, vous pouviez être sûr qu'il n'allait pas faire de fausse donne ! Restant malgré tout à l'abri de ses tirs ou d'une éventuelle attaque, Xiang élargit son sourire en entendant la jeune fille maugréer et prit une maigre consolation de l'attaque à la machette dans cette piètre vengeance.
Attendant quelque peu, il vit apparaître sous son nez un petit sac d'argent sur la corniche, lancé par la personne en contrebas.

Sans s'exposer, il prit le sac et répondit en fanfaronnant.

- Merci, flingueuse au regard de psycho !
Puis avec un soupir il soupira et commença à compter les pièces tout en se permettant une remarque sarcastique dont il avait l'habitude.
- Ah làlà, tu me déçois, je croyais qu'on avait établit une relation de confiance là... C'est pas très poli de douter encore de moi comme ça...

Déclara-t-il alors qu'il comptait la dernière petite pièce. Étant arrivé au bout, il sortit la carte et Liam pourrait ainsi la voir apparaître dans les airs au dessus d'elle avant de faire un léger vol plané se terminant en chute à ses pieds, avec comme fond sonore le jeune asiatique qui se fendit d'un :
- C'est bon !
Avant de rajouter quelques secondes plus tard sur un ton de nouveau fanfaron.
- Au plaisir !

Ainsi bien satisfait d'avoir terminé ce travail ingrat et sous-payé, le jeune Xiang s'éloigna de l'entrepôt aussi vite que ses jambes le lui permettaient... Il ne savait pas pourquoi, mai il y allait sans doute y avoir du grabuge...


inventaire actif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Ven 22 Juil - 10:24
Liam était sur le qui-vive.
Le moment était décisif. Si Xiang décidait de la trahir son plan premier tombait à l’eau et entrer dans l’entrepôt serait beaucoup plus complexe. La mâchoire serrée, elle attendait en observant le toit. Le garçon n’était toujours pas visible, mais elle l’entendait remuer les capsules qu’elle lui avait envoyé. Il l’avait remerciée d’un air provocateur, la gratifiant à son tour d’un surnom : “flingueuse au regard de psycho”. La jeune fille se fichait de cette dénomination, mais elle n’aimait pas le ton arrogant du voleur. Celui ci s’autorisa d’ailleurs une nouvelle pic, lui reprochant faussement son manque de confiance et mettant en avant “la relation” qu’ils avaient établie ensemble.
Liam fronça les sourcils, bien que le garçon ne puisse la voir.

“ Ne me fais pas rire. ajouta t’elle froidement. Tu as aussi peu confiance en moi que moi en toi. C’est la base de la survie dans les terres désolées. Ceux qui sont naïfs meurent. ”

Ses doigts s’agitaient nerveusement sur ses hanches. Elle hésitait à se lancer contre la paroi et l’escalader pour rejoindre le garçon. Mais pour le moment il ne s’était pas enfuit, alors elle s’efforçait de garder son calme. Il y eut quelques secondes de silence tendu, puis soudain la carte apparu au bord du toit, tenue à bout de bras par Xiang. Il la lança alors et Liam rattrapa l’objet de justesse à ses pieds avant qu’il ne heurte le sol. Confirmant d’une élocution la fin de leur arrangement, le jeune voleur lança d’un ton arrogant quelques secondes plus tard un “Au plaisir” provocateur. Liam l’entendit détaler et marmonna d’un air agacé :

“ J’espère bien que non. ”

Essayant de chasser le garçon de ses pensées, elle se concentra de nouveau sur sa mission. Son regard observa les alentours de l’entrepôt. Les gardes de la sécurité étaient toujours absents, sans doute en train de chercher Franck, mais ne tarderaient sans doute pas à revenir s’ils ne voulaient pas risquer leurs postes. C’était donc le moment propice.
Liam eut un sourire satisfait. Au moins l’altercation avec Xiang et son complice n’aurait pas été inutile même en oubliant la carte. Elle rangea d’ailleurs celle ci dans l’une des sacoches à sa ceinture. Puis elle s’avança sur le terrain découvert, filant comme une ombre vers l’entrée du grillage. Elle passa le portail et du immédiatement se dissimuler derrière une série de bidon métalliques : deux autres gardes en patrouille arrivaient dans sa direction. Elle retint son souffle lorsqu’ils passèrent à quelques mètres d’elle, discutant des heures supplémentaires qu’on leur imposait et d’une potentielle grève des agents de sécurité.
Une fois ceux ci éloignés, la jeune fille quitta son abris et, après un rapide tour d’horizon, couru le plus discrètement possible vers la fabrique d’armes. Elle avait étudié les plans de la bâtisse bien avant de partir pour la cité de Louisiane et elle savait qu’à l’arrière se trouvait un terminal qui, potentiellement, devait désactiver le verrou de la porte de secours. Elle contourna donc le bâtiment en prenant grand soin de ne pas se faire repérer.
Mais aucun garde ne se présenta sur son chemin.
L’instinct de Liam s’éveilla rapidement. Quelque chose clochait… Il aurait dû y avoir plus de sécurité pour un endroit pareil non ? Déjà qu’elle trouvait que le gardes avaient quitté trop rapidement leur poste sous les provocations de Franck.
Néanmoins, elle avait une mission à accomplir alors hors de question de rebrousser chemin maintenant.
Elle arriva donc au terminal d’accès et, une fois allumé, y inséra la clé de déverrouillage fraîchement volée. L’ordinateur analysa l’objet puis afficha ses options. Toujours avec cette sensation étrange, Liam tapota rapidement sur le clavier et ouvrit la porte de secours. Puis elle s’avança vers celle ci et pénétra dans le bâtiment. Il lui restait juste à découvrir si vraiment leur “partenaire” vendait ses armes à quelqu’un d’autre et retourner auprès de Jack Schwartz lui faire un compte-rendu. L’endroit était vaste, éclairé de néons blancs et vide… Trop vide.
Liam mis aussitôt une main à la poignée de son 10mm. Cette fois c’était sûr, quelque chose clochait ! Ça sentait le piège à plein nez !
Comme pour confirmer sa pensée, la porte derrière elle se verrouilla soudain dans un bruit mécanique. Aussitôt, la jeune fille se mit en position défensive, la main sur la poignée du 10mm à sa ceinture. Une voix retentit alors.

“ Alors comme ça Schwartz envois des gamins pour ses besognes maintenant. “

Liam fit volte-face.

Inventaire Actif-Liam:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 628
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Ven 22 Juil - 21:57
Sans plus demander son reste, le garçon avait disparu et laissait maintenant le champ libre à la jeune tueuse. Heureusement pour ce coup-ci, elle n’avait pas à tuer, que du contraire : une simple infiltration pouvait faire l’affaire… Mais ça n’en rendait pas le job plus simple pour autant.

Les gardes parlaient de tout et n’importe quoi, certes, mais ça ne les empêchait pas d’avoir les yeux rivés sur les zones d’importance stratégique… Après tout, leur job était bien pensé ! Réfléchit par des gens compétents à défaut d’être effectué par des gens qui l’étaient.
Malgré cela, ils finirent à un moment donné par s’éloigner après avoir reçu dans l’oreillette un bref appel de la part de leur QG de sécurité. La voie étant libre, Liam aurait été bête de ne pas en profiter…

Son infiltration se fit donc de manière tout à fait tranquille et même extrêmement tranquille, pour tout dire… Mais la raison de cela serait bien vite dévoilée lorsqu’elle serait tombée dans le piège qui lui tendait les bras.

En se retournant, la jeune demoiselle aurait le déplaisir de trouver les kalashnikovs des gardes braqués sur sa tête ainsi que l’imposant revolver argenté d’un homme qu’elle connaissait forcément de nom : Cypher, le partenaire des Jackfragz, mais aussi certainement le partenaire de tout un tas de gens… Exactement le genre de chose qui dérangeait son patron en fait…
Vêtu d’un joli veston en tweed, portant des cheveux noirs gominés ramenés vers l’arrière et un bous soigneusement taillé, l’homme s’avança un peu, mais en restant à bonne distance.


- Pose cette arme. Et tu pourras repartir saine et sauve.

L’homme avait l’air sérieux, mais d’une manière ou d’une autre, qu’il le soit ou pas, à part combattre et espérer un miracle, la jeune fille n’avait pas trop le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Lun 25 Juil - 9:24
Un piège, évidement !
Elle s’était faîte avoir comme une novice ! Mais quelle andouille…
Tout en se faisant cette réflexion, Liam observait les kalashnikovs pointées dans sa direction, la main sur son revolver, toujours à sa ceinture. Pourtant, le manque de gardes et de système d’alarme aurait dû lui mettre la puce à l’oreille. Mais non, elle avait agit dans l’empressement. Qu’est ce qui avait pu la troubler au point de commettre des erreurs aussi graves ?
La jeune fille tourna ses yeux de tous cotés. Elle était totalement cernées. Son regard se posa alors sur l’organisateur de tout ceci et propriétaire des lieux, l’homme sur qui elle devait enquêter et qui venait de la prendre à son propre jeu : Cypher le fabricant d’armes. Celui ci braquait sur son visage un immense pistolet argenté à canon long. Sans doute satisfait de son avantage, il affichait un grand sourire lorsqu’il s’approcha légèrement d’elle et lui ordonna de lâcher son revolver pour garantir sa survie.
Liam le perça de ses yeux vert brillants à travers ses lunettes et sa capuche rabattue. La situation était vraiment catastrophique et elle n’était pas stupide au point de croire un seul instant que Cypher la laisserait repartir en vie, ou du moins sans accrocs après qu’elle ait infiltré son entrepôt. Mais peut être qu’elle pouvait encore tourner le tout à son avantage. Pour le moment, mieux valait jouer profil bas.
C’est donc après quelques secondes de silence où ses yeux ne quittèrent pas le vendeur d’armes qu’elle lâcha doucement la crosse de son 10mm et leva d’un mouvement calculé les mains en l’air.
Elle n’ajouta pas un mot, laissant les hommes la débarrasser de ses armes. Intérieurement, son esprit fonctionnait à toute allure, se préparant à la suite. Tout ça avait été trop bien préparé, trop organisé pour être le fruit du hasard : Cypher savait qu’elle allait venir. Mais comment, là c’était une autre question. Qui l’avait vendue ? Les deux voleurs ? Peu probable. Schwartz ? Aucun intérêt.
Elle jeta un coup d’oeil subreptice à l’entrepôt : l’endroit était rempli d’étagères alignant de nombreuses armes à feu. Au moins une chose était sûre, il ne manquait pas de stock contrairement à ses affirmations auprès des Jackfragz. Liam avait peut être une occasion de découvrir ce qu’elle voulait. Pour le moment, elle avait juste à jouer le jeu.
Elle prit donc un air faussement énervé et naïf et lança à Cypher :

“ Tu as dis que je pourrais partir saine et sauve. Alors relâche moi maintenant. “

Inventaire Actif-Liam:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 628
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Lun 25 Juil - 17:11
Devant l'empressement de Liam, l'homme se sentit obligé de rectifier ses paroles.

- Hola hola, tout doux. J'ai dit saine et sauve, j'ai pas dit tout de suite... S'introduire par effraction chez quelqu'un n'est pas rien je crois...

Quand Liam eu jeté son arme à terre, Cypher afficha un léger sourire et lui désigna l’arme.
- Tu l’envoie vers moi s’il te plaît ?

Si elle hésitait à le faire, il armerait le chien e son arme en ajoutant « j’insiste… ». Une fois l’arme à ses pieds, il ne lui resterait plus qu’à se baisser pour le prendre et l’examinerait rapidement.

- Pfff… Un colt N99… Sans doute vendu par moi. Fiable et robuste ouais, mais encombrant, obsolète, sans raffinement… Jack n’a jamais vraiment aimé dépenser son fric dans de l’armement de qualité, pourquoi crois-tu que j’ai du étendre mon business ? Si je ne devais compter que sur ses commandes je ne m’en sortirais pas…

Puis il enleva le chargeur et retira la balle de la chambre avant de renvoyer l’arme à Liam. Il irait ensuite s’asseoir dans un fauteuil et activerait une vidéo sur l’écran d’ordinateur depuis sa télécommande. C’était les images de vidéosurveillance qui la montraient, elle, en train de se faufiler dans le bâtiment. Tous ses mouvements ou presque avaient été enregistrés, ce qui expliquait qu’ils l’avaient vu venir de loin… Narquois, Cypher continua.

- Ne t’en fais pas, tu n’es pas moins discrète que tes copains, quoique, eux au moins ils ont essayé de rester à couvert.


Les images suivantes montraient Xiang et Franck, surtout Xiang tandis qu’il se faufilait vers la cabine de garde pour prendre la carte de sécurité.

- D’ailleurs ils sont où eux ?

Demanda-t-il en s’allumant un gros cigare, le genre qui vous donnait une formidable allure de méchant de série B. Puis il continua son monologue.

- Je n’ai pas peur des Jackfragz tu sais, aussi si vous vouliez savoir si je traite avec d’autre la réponse est évidement oui ! Je ne crois pas avoir jamais signé d’exclusivité avec vous…

Fit-il en ricanant.

- Ou alors c’était autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Ven 12 Aoû - 15:54
La situation n’était pas rose, ça c’est sûr.
A la merci de Cypher et ses hommes de mains, Liam préféra jouer la carte de la prudence. Aussi, lorsqu’il lui demanda de lui envoyer son arme en “insistant” fortement, elle n’hésita que quelques secondes puis la lui expédia du pied. Le vendeur d’armes attrapa le pistolet et l’examina d’un air méprisant. Sa remarque dédaigneuse sur le manque de qualité de l’objet de mort fut sans surprise suivit par une justification sur l’extension de sa clientèle. La mercenaire resta parfaitement impassible.
Elle se moquait éperdument des petits problèmes et raisons de Cypher. Tout ce qui comptait à ses yeux était cette mission frustrante mais nécessaire où elle ne devait faire que récolter des informations. Elle préférait largement celles qui l'amenait à la sensation grisante de donner la mort. Rien n’avait plus d’intérêt à ce jour dans sa vie qui avait tout perdu. Seule la mort offrait une délicieuse sensation d’existence.
Forte de cette pensée, la jeune fille garda sa conscience professionnelle et nota tout ce que disait le vendeur d’armes. Apparemment il ne se cachait même pas devant elle de faire affaires avec d’autres tiers. En tout cas, Liam avait ses réponses. Il lui manquait juste une preuve à présent, et un moyen de repartir en vie.
Provocateur, Cypher désarma son revolver avant de lui renvoyer. La jeune fille l’attrapa au vol sans quitter l’homme de ses yeux verts masqués par ses lunettes de moto. Le vendeur s’éloigna alors pour aller s’asseoir à un bureau et utilisa une télécommande pour activer un écran d’ordinateur. Poussées par les gardes, Liam s’avança et se découvrit alors en train d’infiltrer le bâtiment, parfaitement visible sur une vidéo de surveillance. Si elle resta toujours aussi neutre que d’ordinaire, se contentant de ce regard froid qui masquait ses pensées, elle ne se priva pas de s’insulter copieusement mentalement. Cela faisait plus de deux ans qu’elle était mercenaire, comment avait elle pu se laisser avoir par des caméras ? D’accord ce n’était pas un outil de surveillance très répandu dans les terres désolées, mais quand même !
Semblant très satisfait de lui même, Cypher fit pivoter son siège pour l’observer en souriant et la provoca encore en lui indiquant que ses copains n’étaient pas plus discrets qu’elle. Ses copains ?
Liam failli laisser la surprise marquer son visage. Les deux jeunes voleurs ! Il les avait repéré eux aussi ! Confirmant cette idée, l’homme demanda où étaient passés les deux complices. La mercenaire s’efforça de rester calme et froide. Il ne savait pas où ils étaient, sinon il ne se serait pas embarrassé à l’interroger. Peut être n’était il aussi pas au courant qu’elle était venue seule, ce qui expliquerait qu’il l’ait gardée en vie pour le moment. Il y avait peut être une carte à jouer. Et pour les deux voleurs… Il lui suffisait de jouer la carte de la froideur pour les protéger de tout ça. Les protéger ?! Décidément elle perdait vraiment la boule aujourd’hui…
Elle répliqua tout de même pour continuer sur son idée d’écarter les deux voleurs de tout soupçon.

“ Ces deux crétins ? Qu’est ce que vous voulez que j’en sache ? Je les ai juste utilisé pour arriver ici. Ils sont probablement loin maintenant. ”

Si elle sentit soudain anormalement troublée, elle n’en montra pas une trace sur son expression neutre. Bravo ! Elle venait de griller une possibilité de sortie en niant l’implication des deux voleurs dans son infiltration ! Saleté de conscience… Pourquoi se souciait elle du sort de deux rôdeurs des rues ?
Inconscient de son tourment mental, Cypher s’était allumé un cigare qui empestait et affirma ne pas craindre les Jackfragz, les provoquant même ouvertement. Ses paroles ne marquèrent pas vraiment Liam. S’il osait se montrer si fier et sûr de lui c’était probablement parce qu’il s’adressait à ce qu’il pensait être une jeune fille inoffensive, mais il s’était bien gardé de le dire ouvertement à Schwartz à qui il avait raconté cette pathétique histoire de “manque de stock”. Rien d’étonnant, les hommes comme Cypher ne se montraient courageux que lorsqu’ils étaient entourés de leurs petits soldats de plombs.
Lorsqu’il demanda s’il y avait autre chose, Liam joua malgré tout la carte de la prudence alors qu’un mensonge se mettait en place dans son esprit.

“ Et bien parfait dans ce cas, si tu es aussi fier d’affirmer haut et fort que tu vends ton stock d’armes à d’autres, tu ne verras aucun inconvénient à me donner une preuve et me laisser repartir que je puisse faire un compte-rendu à Schwartz et lui faire part de tes paroles. “

Elle tendit une main en signe d’attente et ajouta, le regard brillant et provoquant à son tour.

“ A moins que tu ne décides de te défiler face à Schwartz et que tu ne préfères me retenir ici. Auquel cas, tant pis, mon équipe se chargera de faire un tout autre contre-rendu en rapport avec nos arrangements. “

Choix difficile pour Cypher. Si l’histoire de la fausse équipe de mercenaire passait, il allait se retrouver face à un dilemne : laisser partir la jeune fille avec les preuves qu’elle demandait ou la retenir, voir la livrer, et risquer des représaille des Jackfragz.
Personnellement, Liam se fichait des arrangements entre Schwartz et Cypher. Elle n’était là que pour ces fichues preuves. Une fois en sa possession elle pourrait rentrer et toucher ses capsules pour ce qu’on lui avait demandé et elle pourrait repartir pour un autre contrat plus avantageux.
Une prime peut être qui sait ?

Inventaire Actif-Liam:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 628
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Sam 13 Aoû - 17:41
Cypher ne perdit pas son sourire tout au long de la conversation et se permit même de l’élargir à certains moments quand la jeune demoiselle tentait péniblement de l’intimider, ce qu’il n’était visiblement pas le moins du monde.

Quand cette dernière évoqua le cas de Xiang et Franck avec autant de dédain, sa réaction fut assez rapide.

- Des voleurs de rue... Je vois... Pas très talentueux hélas, pas intéressants... Dommage... Dans ce cas je suppose que tu n’as aucune objection à ce que je m’occupe d’eux ?
Juste après cela, il fit signe à un de ses hommes de s’approcher.
- Appelle le sheriff, dis leur qu’on a eu une effraction et transmet leur les signalements, il sera content d’avoir de nouveaux pensionnaires pour Hell’s deep.
L’homme hocha la tête et s’en alla dans une pièce adjacente tandis que Cypher croisait ses mains, satisfait…
-Ceci étant réglé, passons au reste…

Et il la laissa parler, sans jamais se départir de son sourire avant de tirer une nouvelle fois sur son cigare. Quand la jeune Liam eu terminé son monologue, il laissa ses dents apparaître dans un rictus et ricana de manière moqueuse.
- Vous autres mercenaires ne comprendrez jamais rien… Ce n’est pas vous qui contrôlez la ville, c’est nous les criminels. Vous vous croyez si forts avec vos muscles et vos flingues, mais tout le monde peu en avoir de ça grâce à nous, ça ne sert à rien si vous n’avez pas les cerveaux qui vont avec. J’ai bien plus de contacts et d’intelligence que vous… Ton précieux Jack n’osera rien faire contre moi et s’il le fait, ce qu’il est certainement assez stupide pour faire ça par contre j’en doute pas, ma mort ne restera pas impunie et ce sera la dernière erreur de sa misérable existence, et tout son petit gang à la con, toi y compris, iront le rejoindre dans le cercueil qu’il s’est lui-même creusé.
Visiblement énervé et agacé par sa propre tirade, sa veine du cou avait gagné en volume et il se ravança pour faire face à Liam.
- NOUS, travaillons avec les Jackfrags, pas l’inverse… Dis lui bien ça.

Puis quand la jeune demoiselle lui laissa le choix, il secoua la tête de gauche à droite, d’un air désabusé.
- Si je souhaitais te retenir, tu serais déjà ligotée à l’heure qu’il est. Non… Tu vas retourner à ton petit Jack, et tu vas lui dire que l’exclusivité, c’est réservé à de meilleurs clients que lui : c'est-à-dire dès qui me payent à l’heure, qui payent mieux que lui et surtout qui commandent plus que lui. Je serais ravi de continuer à faire affaire avec lui, mais va pas falloir qu’il continue à me prendre de haut.
Après cela, il fit un signe de main dédaigneux à la jeune fille et lui renvoya son chargeur de pistolet, non garni, avec les balles à côté.
- Maintenant fous moi le camp d’ici… Oh ! Et j’oubliais une chose… Plus jamais il envoie des gens m’espionner, c’est clair ?
Demanda-t-il d’un air grave, le plus grave qu’il avait eu depuis le début de cette conversation. Si la jeune Liam acquiesçait, il la laisserait repartir sur le champ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Dim 14 Aoû - 11:25
Lorsque Liam entendit Cypher ordonner la recherche des deux voleurs par Cypher, son coeur manqua un battement pour repartir de plus belle. Elle failli trahir ses émotions sur son visage mais se retint de peu, se contentant de se mordre discrètement le coin inférieur de la lèvre. Abruti de vendeur d’armes, il avait prit sa réplique dans le mauvais sens, pensant sans doute devoir se venger des deux garçons et de leur malice en les envoyant à Hell’s Deep. Rien d’étonnant, les types comme Cypher avec leur complexe de supériorité ne supportaient pas qu’on réussisse à les avoir. Toujours en se demandant pourquoi elle se souciait des deux garçons qu’elle avait engagé, Liam se fit la réflexion qu’elle devait rapidement sortir d’ici et retrouver ce Franck et ce Xiang avant les gardes. Mais elle garda un visage parfaitement impassible et lorsque Cypher commença à déblatérer sur les mercenaires et sa propre condition, elle croisa les bras et l’observa s’énerver avec un regard oscillant entre la froideur et le mépris. La colère du vendeur d’arme était parfaitement ridicule à ses yeux et ne lui inspirait que du dédain. S’il n’était pas capable de contrôler ses émotions, ce n’était pour elle qu’un autre témoin de son manque d’assurance quant à la véracité de ses paroles.
L’homme s’approcha près d’elle et commença à lui cracher ses paroles à la figure, son visage devenant furibond et ses veines gonflant sous l’effet de la colère. Liam se contenta de lever un sourcil en lui rendant son regard, pas impressionné le moins du monde. Elle se méfiait des personnes froides qui masquaient leurs émotions ou parvenait à jouer avec. Mais ceux qui les laissait jaillir, exposant leurs faiblesses et crachant des paroles à tout va ne lui paraissait seulement ridicules. Finalement, Cypher n’était qu’un idiot comme ceux là.
Elle le laissa finir sa crise, notant précieusement tous les mots qu’il lançait dans son esprit pour que son compte-rendu à Schwartz soit le plus complet possible. Elle était sûre qu’il “apprécierait” de savoir tout ça et à quel point le vendeur d’arme dédaignait son autorité. Pour sa part, c’était juste une mission de terminée et qui déboucherait peut être sur un contrat plus intéressant qu’un espionnage. A défaut de preuve matérielle, un rapport de tout ce que l’homme avait dit dans le moindre détail suffirait. Cypher annonça finalement qu’il ne la retenait pas la renvoya avec un message personnel pour Jack Schwartz dont Liam prit également note. Puis, avec un geste plein de mépris, l’homme lui expédia son chargeur et ses balles. Toujours imperturbable et étrangement calme et silencieuse, la jeune fille rangea les munitions dans une petite sacoche à sa ceinture et lorsque le vendeur d’armes lui jeta sa dernière réplique au visage, elle hocha tranquillement la tête et fit volte face. Avant de partir, elle tourna soudain la tête et regarda l’homme de côté. Ses yeux verts brillèrent derrière ses lunettes et un sourire étrange et presque effrayant tant il semblait joyeux se dessina sur son visage impassible. Caressant d’un doigt le khukuri attaché à sa cuisse, elle lança à l’homme d’une voix douce et presque… avide :

“ A bientôt j’espère, Cypher. ”

Puis elle s’éloigna sans un regard en arrière et quitta le bâtiment sous l’oeil mauvais des gardes de sécurité. Elle traversa la cour qu’elle avait infiltré quelques minutes auparavant, toujours de sa démarche tranquille, sans se préoccuper des types qui la regardaient passer en tenant leur armes prête. Elle sortit enfin de l’enceinte du terrain et s’avança d’une démarche calculée vers la ruelle où Xiang lui avait donné la clé.
Lorsqu’elle fut sûre d’être hors de vue des gardes, elle se mit alors à courir. Elle devait retrouver ces deux crétins qui l’avaient aidé dans cette mission. Si les gardes les recherchaient, elle devait au moins les prévenir, qu’ils quittent la ville au plus vite. Même si elle n’avait jamais mouillé dans le milieu de la rapine, elle savait que les autorités n’étaient pas tendre avec les voleurs et quelque chose dans son esprit l’empêchait d’abandonner les deux garçons sans les prévenir.
Foutue conscience, comme si elle en avait besoin…
Elle revint sur le lieu où elle avait passé le marché avec les Franck et Xiang. Aucune trace d’eux… Évidemment.
Sans paniquer, elle rebroussa chemin et retourna au lieu de leur première rencontre : la rue où les deux jeunes gens avaient monté deux arnaques en moins de cinq minutes. Vide également, seuls restaient quelques rares passants. La jeune fille soupira discrètement. Fichu, elle ne les retrouverait pas ici et il lui fallait quitter la ville avant d’attirer l’attention. Finalement, elle s’avança vers le carton qui avait servi de table pour le tour de cartes de Xiang et sortit un crayon qu’elle utilisa pour inscrire un message sur le haut.

Joueur de cartes, les gardes sont à ta poursuite.
Le propriétaire de l’usine vous a vendu toi et ton compagnon.
Il a votre signalement. Vous devriez quitter la ville ou vous faire oublier avant qu'ils vous trouvent.


Elle relu son message. Difficile pour une personne extérieur de savoir de quoi elle parlait et à qui. Avec un peu de chance, l’un des garçons repasserait par là et trouverait le message. Elle hésita puis, avec une moue agacée, signa à la fin : “ La flingueuse au regard de psycho “.
Mieux valait qu’il sache qui parlait pour savoir que ce n’était pas une arnaque.
Soulagée d’un poids sur sa conscience, Liam se releva et quitta la ruelle pour s’avancer vers la sortie de la ville. Ce n’était plus son problème à présent, elle avait fait ce qu’elle avait à faire et si ces deux voleurs n’étaient pas trop bêtes, ils trouveraient un moyen d’échapper aux gardes, ou de se faire oublier.

Inventaire Actif-Liam:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 628
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Lun 15 Aoû - 15:33
Le marchand d’armes regarda la jeune demoiselle d’un air incrédule et lui fit des yeux de merlan frit quand cette dernière émit le souhait de le revoir avec un sourire carnassier. Ile compris pas vraiment d’où sortait cette démarche assurée de la part de la jeune demoiselle mais il retrouva sa constance avec un sourire assuré.
- Remet les pieds ici et je t’écorcherai moi-même, gamine ou pas…

Un peu plus tard, de retour dans la rue où elle avait vu Xiang pour la première fois, elle fut bien évidemment berdouille et ne put retrouver que ce carton, chopé probablement dans une poubelle à côté.
Elle le restitua donc à la rue une minute après avec une nouvelle inscription de griffonée dessus, peu de temps avant qu’une fine pluie ne commence à tomber dans la rue et qu’il ne soit dégagé sur le bas côté d’un violent coup de pied d’un passant mécontent, laissant ainsi l’écriture de la jeune tueuse au regard de psycho se dissiper petit à petit sous les assauts continus de la pluie…


RP Terminé
Code:
- Liam : +16 pts d’expérience
- Xiang : +12 pts d’expérience
- Marcus : +4 pts d’expérience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang]
Revenir en haut Aller en bas

[FINI]À une carte près. [Avec Xiang]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» REE ϟ la meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
» Du LA ? Des dès ? Mais si c'est possible (avec la carte kiwi) !
» Truck terminé! C'est un Véhicule volé avec Obuzier! Kaboum
» La carte de Gemme
» [How To...] Faire votre propre affiche Wanted avec Photoshop.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Administration :: Archives :: Sujets terminés-