La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[FINI]À une carte près. [Avec Xiang]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Mer 29 Juin - 8:21
L’activité battait son plein dans les rues de la Cité de Louisiane. C’était les premières heures de la journée et les habitants profitaient que la chaleur ne soit pas encore accablante en extérieur pour installer leurs étalages. C’est fou comme l'humanité retrouve vite ses repaires malgré une situation de crise.

Alors que commerçants et bonimenteurs criaient la qualité de leurs produits au passage d’habitants plus ou moins à l’écoute, une silhouette se faufila parmi eux, sans attirer les regards.
Liam traversa la masse de gens, se glissant agilement entre eux en prenant soin de ne boisculer personne. Ne pas attirer l’attention ça elle savait, une qualité cruciale dans sa… branche.
Enveloppée dans sa cape de voyage, le capuchon rabattu sur son visage, elle avait troqué son équipement d’assassinat aujourd’hui pour un plus léger, laissant son fusil de précision dans sa chambre au profit de deux armes seulement : son khukuri, fidèlement caché contre sa cuisse droite et un 10mm accroché à sa ceinture.
Aujourd’hui, pas de meurtre. À vrai dire elle était là pour une simple mission de repérage. Schwartz était en affaires avec un vendeur d’armes de la ville et ce dernier lui avait dernièrement fourni une cargaison de fusils plutôt médiocres, prétextant que les stocks s’épuisaient. Schwartz était persuadé qu’un autre acheteur raflait les mises, mais il lui fallait des preuves. Aussi, il avait envoyé Liam enquêter sur le sujet.
Bien qu’il n’y ait personne à abattre sur une telle mission, Liam s’était comme d’habitude pliée aux ordres sans se plaindre vraiment. Mais elle devait se l’avouer, un simple repérage était plutôt frustrant et ennuyeux.
La jeune fille jeta un regard au ciel. Le soleil n’était pas encore à mi-course de son zénith, elle avait encore du temps devant elle avant que sa cible n’ouvre son commerce d’armement. En attendant, il valait mieux qu’elle jette un coup d’oeil discret à son entrepôt. Elle se dirigea donc vers celui ci, toujours en faisant en sorte de rester discrète, chose facile parmi les habitants.

Mais soudain, au détour d’une ruelle couverte, son attention se trouva attirée par un petits groupes de passants qui s’était arrêté devant ce qui lui semblait un étal de fortune fait de cartons récupérés. Derrière, un jeune garçon agitait ses mains avec rapidité, manipulant ce qui semblait être un paquet de cartes.
Liam aurait pu passer son chemin comme pour tous les autres étals, mais elle eut cette fois étrangement du mal à ignorer sa curiosité. Il y avait quelque chose de fascinant de les mouvements agiles du jeune joueur de cartes. Elle n’avait jamais vu de prestidigitation et elle devait reconnaître que ça l’intriguait. Finalement vaincue par sa curiosité, elle se rapprocha de quelques pas pour observer le spectacle qu’offrait le garçon. C’était un jeune homme de sa tranche d’âge vêtu de frusques crasseuses, comme des dizaines d’enfants des rues de cette cité. Liam en avait aperçu plusieurs mendiant quelques capsules ou suppliant les passants de leur donner à boire. Elle même ne leur accordait aucune importance, pour survivre il fallait être impitoyable, pas supplier qu’on nous vienne en aide.
Mais ce garçon là l’intriguait. Non pas par son apparence, avec ses cheveux sombres et ébouriffés et son visage fin, il n’était pas particulièrement hors de la norme, mais par son habileté alors qu’il manipulait ses cartes. Celles ci virevoltaient dans ses mains, comme si elles n’étaient qu’un prolongement de ses doigts et il les agitait avec malice devant ses spectateur, retrouvant à chaque coup où était leur carte. Les témoins semblaient s’amuser de cette démonstration d’habileté et toute leur attention était fixée sur le jeune homme qui enchaînait les tour de passe-passe. Liam se surpris elle même en se trouvant étrangement fasciné par ce qu’elle voyait elle aussi. Mais son instinct reprit rapidement le déçu et un mouvement rapide à sa droite attira son attention. Une jeune fille fouillait discrètement dans les poches d’un spectateur pendant que celui ci observait les tours de cartes. Liam réalisa alors que ces derniers n’étaient pas innocents mais faisaient partie d’une escroquerie bien organisée. Cette remarque l’impressionna plus qu’autre chose. C’était bien pensé.
Néanmoins, elle sentit soudain quelque chose lui effleurer la hanche et remonter jusqu’aux sacoches de sa ceinture. Elle aurait pu se contenter de lancer au voleur un regard noir qui l’aurait découragé, mais elle ne supportait pas qu’on la touche sans son autorisation et son réflexe fut bien plus violent. Elle se retourna d’un seul coup et d’un mouvement sec attrapa le bras du jeune homme qui fouillait dans sa sacoche. Tout aussi énergiquement, elle asséna du plat de sa main libre un coup dans les côtes de sa victime pour l’obliger à se plier en deux. Puis elle tourna sur elle même en emportant le bras et finit par clouer son adversaire face contre terre avec une clé au bras. Celui ci était plus âgé que le prestidigitateur et plus grand qu’elle. Mais il se mit tout de même à supplier de le laisser partir, la voix étouffée par son visage à moitié dans la terre. Les spectateur détachèrent enfin leurs yeux des tours de cartes pour observer la jeune fille immobiliser sa victime.

“ Ne me touche plus jamais. “ siffla la mercenaire entre ses dents au garçon, le regard meurtrier.

Et bien, pour passer inaperçu c’était raté...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Mer 29 Juin - 22:02
Plongé dans son bonneteau et en train d’arnaquer les naÏfs travailleurs qui croyaient pouvoir suivre du regard la carte qu’il faisait sans arrêt disparaître, le jeune Xiang affichait un double sourire en sachant bien que pendant qu’il jouait de ses mains pour faire diversion, ses complices jouaient des leurs pour s’enrichir au détriment d’autrui.

- Allez messieurs dames, on tente sa chance ! Deux noires, une rouge, deux noires une rouge, où qu’elle est la rouge ? 10 capsules, si vous gagnez vous doublez !

Afin de ne pas paraître suspicieux, il laissait de temps en temps l’occasion à un nigaud de pouvoir se refaire, pour ensuite mieux redépenser son argent… IL était le maître du jeu, capable de dicter les cartes, ils ne gagnaient que lorsqu’il le désirait, c’était certain.
C’est alors qu’un évènement se produisit : quelque chose qui n’arrivait pourtant que rarement mais qui glaça le sang de Xiang : Frank s’était fait choper… Et comme y faut ! Haute comme trois pommes et à peine plus âgée que Xiang, une jeune demoiselle encapuchonnée l’avait propulsé au sol avec une clé de ras si douloureuse qu’il demandait maintenant grâce. Tous les autres petits voleurs sur place se figèrent et adoptèrent l’attitude la plus innocente possible en s’éloignant lentement de la scène de crime tandis que Frank restait par terre, la suppliant de le laisser partir.
Passé la stupeur, les gens comprirent bien vite de quoi il en retournait et appelèrent la garde qui accouru de l’autre bout de la rue au pas de course. Alors qu’ils se rapprochaient et queXiang commençait à paniquer e ne pas pouvoir sauver Frank de l’arrestation, une des passantes lui donna une excuse toute trouvée :


- Arrêtez-le lui aussi ! C’est leur complice !

Mimant la vexation et la colère, Xiang s’offusqua en portant sa voix aussi fort qu’il lui était possible.
- Comment ?! Qu’entend-je ?! Ca jamais ! Je suis un joueur, je ne orce personne ! Je refuse d’être associé à cet individu !
- Parce que tu crois que tu vaux mieux que moi ? A arnqauer ces passants de leur argent durement gagné, moi je le fais pour vivre !
- La survie n’excuse pas le vol ! Je ne te laisserais pas salir mon honneur !
Déclara alors Xiang en écartant violemment sa table, faisant voler les cartes avant de se positionner face au voleur.
- Voleur peut-être, mais j’ai toujours plus de principes que toi !
- C’en est trop ! viens si tu l’oses !
Déclara Xiang en dégainant son couteau. Le voleur maintenant relevé extirpa de sa poche un matraque télescopique qu’il brandit telle une arme de duel.
- En garde !
- Je répandrais moi-même tes viscères !
Hésitants, les gardes voulurent intervenir mais jugeant certainement qu’une bagarre de couteau contre matraque n’irait pas bien loin, il laissèrent les deux garçons en découdre selon une chorégraphie préalablement étudiée, élégante mais totalement fausse !
Leur combat continua ainsi une vingtaine de secondes en échangeant coups et insultes tandis qu’ils grimpaient un escalier jusqu’à finir sur un balcon. Une fois bien à distance des badauds observant leur combat en contrebas, Xiang adressa un clin d’œil à Frank et les deux compères rangèrent leurs armes en même temps en se tournant vers la petite foule qui s’était formée.

- Bon bah finalement, on a décidé d’un match nul !
- Merci à tous d’être venus, vous avez été un public formidable !
- A la revoyure !
Et ils enjambèrent le balcon, disparaissant derrière un haut muret sous les cris et les injures d’une foule qui comprenait trop tard qu’elle s’était faite bernée une fois de plus.
Une fois en contrebas, les deux garçons se laissèrent rire de bon cœur.

- Ça marche à chaque fois ! Ah leurs têtes !
- Faudra qu’on finisse par trouver autre chose quand même. T’as eu combien ?
- 27 capsules, et toi ?
- Moi 120 ! On est 4 ; alors voilà trente…

Xiang se stoppa sur le point de donner ses capsules à Frank, alors qu’ils arrivaient dans la rue Principale et se retrouvèrent face à la furie qui avait maîtrisé Frank quelques instants plus tôt.
Figé pendant une petite seconde, le jeune Xiang sourit largement et une légère goutte de sueur perla de son front.

- Alors… Vu comme ça, je sais ce que vous dites, ces espèces de petites merdes sont complices ! Eh bien en fait pas du tout ! Voyez-vous, ma décision à partager mon argent avec lui n’est né qu’à l’instant quand j’ai écouté son histoire. Un pauvre orphelin, vivant dans la rue et sale ! Alors oui, je lui ai donné de l’argent à l’instant… Mais ce n’est pas un acte de filouterie sinon un acte de générosité envers un pair plus démuni que moi.
Dit-il en croyant lui-même à moitié à ce qu’il disait.
- Vous pouvez nous laisser partir alors ? S’il vous plaît ?

inventaire actif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Jeu 30 Juin - 8:25
Tout en maintenant sa victime à terre, Liam s’insultait intérieurement.
Comment est qu’elle avait pu être aussi stupide ? Ce n’était qu’un petit voleur à la sauvette, il aurait suffit de lui faire peur. Pourquoi avait elle réagit de manière aussi agressive et irréfléchie ? Elle était censée ne pas se faire remarquer bordel…
Trop tard pour y penser maintenant, les spectateurs avaient tous leurs yeux braqués sur elle et l’un d’eux avait même appelé une patrouille de garde qu’elle apercevait du coin de l’oeil courir par ici. La jeune fille se traita d’abrutie et après une inspiration s’apprêta à lâcher le garçon. Au moins s’il fuyait et que la garde lui courrait après, elle aurait une chance de disparaître sans plus se faire remarquer.
C’est alors que l’une des femmes présentes cria que l’on arrête également le joueur de carte, comprenant la supercherie. Mais la réaction du jeune garçon aux cheveux ébouriffés ne fut pas du tout celle à laquelle Liam se serait attendue. Au lieu de s’éclipser discrètement comme l’avaient fait ses complices, il prit un air des plus outré et réfuta l’accusation d’une voix forte et audible par tous, rabaissant le voleur. Semblant piqué au vif, celui ci lui renvoya une réplique cinglante, le traitant d’arnaqueur.
Les regardant à tour de rôle et alors que la patrouille de gardes arrivait sur les lieux, Liam lâcha doucement sa victime, la laissant se relever de manière pataude, la bousculant même et fit un pas en arrière. Si les deux escrocs des rues se disputaient, elle pourrait peut être s'éclipser. En fait, ils firent mieux que ça.
Après quelques piques et répliques un peu trop bien enchaînées aux yeux de la mercenaires les deux voleurs finirent par atteindre un ton suffisant pour se faire face et en venir aux mains. Le joueur de carte dégaina un couteau et son adversaire une matraque et ils se lancèrent dans un combat endiablé sous les yeux circonspects des passants et des gardes.
Liam, qui était sur le point d’en profiter pour s’enfoncer dans les ombres d’une ruelle s’arrêta pour leur jeter un regard. Ils se battaient bien. Trop bien.
Étant elle même familière du combat à l’arme blanche, ce duel lui paraissait bien étrange. Tout semblait trop parfait, trop… calculé. Commençant à voir clair dans leur petit manège, la jeune mercenaire ne pu s’empêcher néanmoins de rester pour les observer, se surprenant d’être aussi intriguée par un tel duo. Peu à peu, utilisant leurs enchaînements de coups, les deux adversaires s’éloignèrent du centre de la ruelle en montant un escalier qui remontait vers un balcon plus en hauteur. Liam se demanda même comment les gens pouvaient se faire avoir par une arnaque aussi grosse.
Finalement, comme c’était à prévoir, les deux duellistes rengainèrent leurs armes et prirent la poudre d’escampette, non sans avoir le culot de saluer gaiement les spectateurs. Alors que ces derniers juraient et insultaient les fuyards, Liam évita de peu de laisser un sourire amusé étirer ses lèvres.
L’un des gardes, après être resté dubitatif et un peu honteux devant la fuite des deux voleurs se rapella qu’une jeune personne avait agressé l’un d’eux et fit volte-face, lançant d’un voix sévère :

“ Et vous jeune fille vous avez quelque chose à d… ”

Ses yeux s’écarquillèrent de nouveau et il tourna la tête de tous les cotés. L’inconnue encapuchonnée avait disparu.

Alors qu’elle remontait une ruelle, l’esprit encore pensif de ce qu’elle avait vu, Liam tritura par réflexe le petit médaillon en laiton qui pendait à son cou. Seulement voilà, celui ci n’était plus là. La jeune fille se figea, réalisant alors pourquoi sa victime précédent s’était relevée avec autant de maladresse. Le peu de curiosité qu’elle avait ressentit tantôt se transforma alors en une colère noire. Elle fit volte-face et fila à toute allure dans une rue adjacente.
Ce sale voleur n’allait pas s’en tirer comme ça !
Jugeant de l’endroit où avaient disparu les deux complices, elle s’aventura sur une rue principale qu’elle remonta en courant. Elle jeta de rapides regards aux ruelles sur sa gauche qui s’enfonçaient dans les ombres. Où étaient ces deux escrocs ?
Finalement, la chance lui sourit dans la quatrième ruelle. Alors qu’elle passait devant, elle aperçu enfin deux silhouette remonter doucement le chemin dans sa direction. Sans plus attendre, elle déboula dans la ruelle, coupant la route aux deux complices.
Figés de stupeur, les deux garçons la regardèrent un instant, immobilisés alors qu’ils se partageaient leur butin. Liam avait les mâchoires serrées et ses yeux verts brillaient littéralement de colère, transperçant les deux voleurs d’un regard meurtrier.
Le beau parleur du groupe, toujours le chevelu, se lança alors dans une explication abracadabrante sur un acte de générosité qu’il faisait envers “un pauvre orphelin”. Son excuse était totalement tirée par les cheveux, mais de toute façon, Liam n’écoutait presque pas. Fulminante, elle écarta le pan droit de sa cape, exposant sa jambe à demi-nue et surtout le couteau khukuri qui y était accroché. Elle transperça le plus grand garçon du regard.

“ Toi. Tu vas me rendre mon médaillon.”

Sa voix était aussi glaciale que les hivers d’Arctique.

“ Tout de suite. ” trancha t-elle, plus menaçante à chaque seconde.

Ce n’était pas bon, elle sentait qu’elle perdait le contrôle. Mais son médaillon, le seul souvenir de son passé, était la seule chose qui pouvait la mettre hors d’elle. Elle avait beau tenter de se calmer, elle n’y parvenait pas. Doucement, sa main se posa sur le manche de l’arme accrochée à sa cuisse.

Inventaire Actif-Liam:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Jeu 30 Juin - 22:53
Quand cette jeune fille ténébreuse ordonna aux garçons d’un ton grave de leur rendre son médaillon, Xiang n’eut besoin que d’une fraction de seconde pour analyser la situation : elle avait déjà mis à terre Frank à mains nues, elle avait un flingue et une machette tandis qu’eux se battaient respectivement avec un cure-dent géant et un bout de métal… Autant dire donc que Xiang ne mit pas longtemps pour se pencher à l’oreille de Frank et lui proposer son plan élaboré rapidement et avec le plus avancé des sens de tactique :

- Donne-lui le médaillon là… Donne lui le médaillon TOUT DE SUITE Frank…

Néanmoins prudent, le voleur sortit lentement le médaillon de sa poche et le jeta à la demoiselle, restant donc à bonne distance d’elle pour éviter un éventuel coup de machette… Même si du coup, ils étaient maintenant à la merci de son pistolet.
Sachant la situation à son désavantage, Xiang s’avança en direction de la demoiselle dans l’espoir caché de pouvoir réagir si elle décidait de sortir son arme. Avec un ton faussement joyeux, il déclara.


- Bien ! Alors je suis ravi d’avoir pu vous aider à retrouver ce bien perdu. Maintenant, si vous voulez bien nous excusez, nous allons nous retirer, avec votre permission bien sûr… S’il vous plaît…

Dit-il avec un léger rire gêné et stressé en même temps, se préparant à prendre ses jambes à son cou en cas de refus… Et à voir la tronche de cette demoiselle, le refus était malheureusement tout à fait probable…


inventaire actif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: La venue de la mélancolie Ven 1 Juil - 2:15
Revenu de son voyage à travers les Terres Désolées , Marcus a récupéré de tout et n'importe quoi lors de son excursion : De la ferraille , des piles à fissions et d'autres objets plus ou moins rares et farfelues ....
Avant d'aller refourguer tout ce trafalgar au marché , Marc est passé voir sa famille . Son père et sa sœur n'ont pas changés depuis la dernière fois . Après avoir discuté durant quelques temps dans la journée , le jeune Callaway est parti chasser du rataupe pas très loin de la maison . Sa chasse n'a pas été très fructueuse : à peine 2-3 rataupes . Le grand rentra chez lui , prît d'un sommeil lourd , il monta dans sa chambre et se laissa tomber dans son lit .

Le lendemain , Jon réveille son fils pour lui dire que le marché est ouvert depuis quelques temps . Marc se réveille brusquement et ingère brièvement un morceau de viande de Fangeux avant de partir vers le marché de la ville basse , sac en main .


La journée s'annonçait pas trop chargé et Marcus vient d'entrer dans la ville . Il marchait lentement , capuche relevée et sac adossé au dos , il continue sa route vers le marché .

Arrivé devant ce dernier , il cherchait l'étal qui achète de tous et n'importe quoi comme il a l'habitude de dire . Il le trouva après de brefs coups d’œils avisés . Il arrive devant le vendeur et lui dit :

"J'ai quelques trucs à vous vendre ." Dit-il d'un ton fort et articulé .
Il déballe ce qu'il est venu vendre sur l'étal . Le vendeur , après avoir examiné tout le trafalgar et après avoir réfléchi quelques instants , se relève vers Marcus et énonce :
"Pour le tout , je peux vous le racheter pour .... disons 250 capsules !"
-Ça me va , donnez-moi l'argent s'il vous plait !

Le vendeur lui tend la bourse et rafle le bazar sur son comptoir . Marc repart avec une belle bourse dans la poche et se dirige vers le bar du marché .

Après y être arrivé , Marc s’assoit au comptoir , demande une bière et fait pivoter un crayon dont la gomme au bout a été retiré . La boisson arrivé , Marc commence déjà à la descendre à une vitesse respectable .

Quelques minutes plus tard , un loubard s'approche de Callaway et lui grommelle :
"Hey , toi ! Donne-moi une bonne raison de ne pas te plomber ? "
D'un air arrogant , Marcus répond calmement :
"Hm , et si je te disais un tour de magie ? Approche et regarde ce crayon ."
Le loubard , naïf et stupide , s'approche bêtement et regarde avec un air d'abruti ce que Marcus montre
"Tu le vois bien planté sur le comptoir , hein ? " Et d'un bref instant marcus saisit le crâne du vaurien et le fracasse sur le crayon . Il lâche la petite tête avec le crayon bien enfoncé dedans et finit sa phrase :
" Et il a ....... disparuuuuuuu ........." Dit-il d'un air enjoué et reprend sa bière .

Inventaire In-Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Ven 1 Juil - 8:32
Liam attendait la réponse, la main tendue, l’autre sur la poignée de son khukuri.
Les garçons semblèrent hésiter un très court instant. Mais finalement, le joueur de carte, sans doute plus pragmatique que son complice se pencha vers celui ci et lui souffla quelque chose que la jeune fille comprit à moitié. Obéissant à son comparse, le grand dadais du duo sortit de sa poche le petit médaillon en laiton et le jeta à Liam en prenant soin de garder ses distances. La mercenaire attrapa le bijou au vol et, tout en leur envoyant un regard perçant du coin de l’oeil, le glissa délicatement dans une petite sacoche de sa ceinture.
La sentant sans doute toujours menaçante et glaciale, le chevelu tenta une nouvelle approche amicale. Littéralement. Il fit quelques pas vers elle. Toujours aussi méfiante envers les inconnus, qu’ils aient son âge ou non, Liam se tendit. Le garçon lui lança alors d’une voix enjouée qu’il était ravi d’avoir pu lui apporter son aide et lui demanda de les laisser partir, se confondant en formules de politesses.
Liam l’observa. Il affichait un grand sourire qui éclairait son visage, mais la jeune fille remarqua la goutte de sueur qui coulait sur son front. Une chose était sûre, il était loin d’être rassuré sur ses intentions. La mercenaire se mit à réfléchir à toute vitesse. Un plan se dessina doucement dans sa tête. Finalement, cette altercation n’allait peut être pas se montrer inutile. Il fallait qu’elle entre dans cet entrepôt à un moment ou un autre pour vérifier ce qu’il en retournait et cela serait étonnant que le propriétaire l’y autorise. Elle allait avoir besoin de quelqu’un.
Ses yeux pétillèrent sous son capuchon.
Elle détacha finalement sa main de son khukuri et laissa tomber d’un voix implacable :

“ Pas si vite. Vous deux… ”

Elle attrapa alors sa capuche et la rabattit sur ses épaules, dévoilant son visage éclairé par ses yeux peu naturels qu’elle braqua sur ceux du jeune prestidigitateur.

“ … Vous allez peut être m’être utiles. “

Elle avait choisi d’adopter un ton moins agressive mais plus ferme. Bien sûr, elle doutait fortement que les deux voleurs aient très envie d’accepter sa demande d’association après la menace à peine voilée d’auparavant, mais elle comptait sur la crainte qu’elle semblait leur inspirer pour qu’ils l’écoutent jusqu’au bout.

“ Soyons clairs, je pourrais vous amener jusqu’aux gardes les plus proches. Mais ce serait dommage de gâcher vos… talents. Alors voilà ma proposition. J’ai besoin d’entrer quelque part, et vous y aller m’y aider. ”

Bien sûr, elle n’avait aucune réelle intention de les livrer. Elle n’avait aucune envie de s’entretenir avec des autorités locales et se fichait pas mal que le vol et l’escroquerie soit répréhensibles. Mais tant qu’ils la croiraient capable de le faire, ça lui fournissait un avantage sur eux.
Pour appuyer ses dires, elle sortit quelques capsules d’une pochette et leur montra rapidement tout en reprenant :

“ J’oublierais alors qu’on s’est vu et vous repartirez en plus avec quelques capsules. Ça me semble honnête. ”

Si son ton était toujours aussi dur, son visage restait comme à son habitude parfaitement inexpressif.

Inventaire Actif-Liam:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Sam 2 Juil - 17:10
Xiang s’immobilisa et leva les yeux au ciel de désespoir quand la jeune demoiselle lui demanda de rester sur place. Utilisant son habilité naturelle à simuler n’importe quelle émotion, le garçon fit volte-face et affiche le plus large de ses sourires.

- Ouiiiiiiiiii ?

Puis il prêta une oreille attentive à ce que cette jeune fille avait à lui dire. Sans grande surprise, elle le menaça lui et son compère d’aller chercher la garde et si elle n’avait pas eu son pistolet, cette menace aurait fait sourire le jeune garçon… Au lieu de ça il se contenta de déglutir en s’imaginant que le jour (à priori inévitable vu la manière dont il menait sa vie, il ne faut pas se mentir) où il irait visiter les geôles de Hell’s Deep était peut-être plus proche qu’il ne le pensait.
Au lieu de ça, la jeune demoiselle rebondit sur sa tentative d’intimidation et lui proposa de se mettre à son service en échange de quelques capsules et à ce moment là, le visage du jeune Xiang s’illumina. Avec un large sourire, il la laissa proposer son offre et se permit ensuite de renégocier les conditions.


- Ah mais je suis toujours réaliser un travail honnête et rémunéré ! Cependant, permettez-moi une légère objection parce que j’ai l’impression que vous prenez en compte une certaine dévalorisation de ma rémunération sur le fait que vous aillez un gros flingue et les moyens de me faire coffrer. Cela dit, je sais pas ce que vous en pensez, mais personnellement j’ai toujours trouvé qu’une vrai relation de confiance entre un employeur et l’employé ne marche à plein régime que si aucune relation de supériorité n’existe. Or à voir la modeste taille de cette bourse, vous devez certainement vous baser à moitié sur cette relation d’autorité pour estimer mon salaire et celui de mon camarade. Aussi, aurais-je l’audace de vouloir vous demander d’écarter cette relation de domination de l’équation afin d’arriver à un salaire plus honnête et inspirant plus la confiance. Nous nous en sortirions tous les deux gagnants vous ne croyez pas ?

Franck derrière était en train d’écarquiller les yeux en grand et sa bouche de la même manière avant de se fendre d’une remarque significative :
- Heiiiiiing ?
- T’occupes…

Lui répondit du tac-o-tac le jeune asiatique en ayant anticipé la réaction de son partenaire. Néanmoins Xiang et la jeune demoiselle n’auraient ensuite pas très longtemps pour débattre du paiement car une dizaine de secondes plus tard, des coups de feu se firent entendre en provenance d’une rue à côté, en plein dans la rue principale.

- What the fuck ?

S’exclama le jeune garçon, d’un coup paniqué par la perspective de se prendre une balle perdue… Une manière de mourir encore plus conne que se prendre une balle qui vous est destinée…


inventaire actif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 587
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Sam 2 Juil - 17:12
Même si elle était justifiée (en quelque sorte), la réaction de Marcus installa un certain silence à la terrasse du bar où il était installé. Il fallut une bonne seconde pour qu’une première personne ne réagisse en la personne de la serveuse qui lâcha son plateau et se mit à hurler au meurtre.
L’instant d’après, un bruit de sifflet strident se fit entendre à la gauche de Marcus tandis que trois policiers armés de MP5 lui fonçaient dessus. Le joignirent immédiatement à la mêlée les copains du type victime de son tour de magie, assis à la table adjacente qui la retournèrent et sortirent une variété de d’engins de mort e sous leurs manteaux.


- Fumier on va te crever !

Hurlèrent-ils tandis que la police se précipitaient dans une ruelle adjacente pour se mettre à couvert voyant bien que l’arrestation n’allait pas être simple étant donné que les balles commençaient déjà à claquer, à la fois à leurs oreilles et à celles de Marcus.
La panique s’empara des passants qui coururent dans tous les sens et certains autres sortant leurs armes pour se joindre à la mêlée, tirant sur les loubards, Marcus, les flics ou tout le monde en même temps.
Au milieu de tout ça, Marcus était sous un feu nourrit et même si le nombre de personnes maintenant impliquées dans la fusillade était suffisamment important pour lui permettre de se faire discret, s’enfuir n’allait malgré tout pas être une mince affaire.
Et pendant ce temps, dans la rue adjacente, les trois flics contre le mur se tournèrent vers les trois adolescents qui se trouvaient déjà dans le cul-de-sac où il avait prit refuge et leur adressèrent une unique instruction :


- Mettez-vous à couvert les enfants ! Ça va chauffer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Sam 2 Juil - 17:40
"Bon sang , je peux jamais avoir la paix ! " Lâche Marcus avant de se retrouver dans une fusillade parti d'une altercation débile .

Il eut à peine le temps de sauter par-dessus le comptoir et il évita de peu une balle ! Derrière le comptoir se trouvait des tas de bouteilles de bière et de vodka . Marc jeta un oeil au-dessus du bar et vit un des loubards sauter à son tour derrière le comptoir . Il eut à peine le temps de sortir sa machette que le malfrat se jeta sur lui .

En position de force , le vaurien donna un coup de poing à la figure de Marc . Ce dernier essaya de se dégager de l'emprise du malfrat , ce qui réussi grâce au coup de pieds placé dans le thorax du chauve malotru . Marcus ressaisit sa machette et prît la position de force au-dessus du malfrat . L'engagement fut rude mais Marcus prît l'avantage en frappant le crâne luisant du vaurien avec le pommeau de sa machette . Le pauvre petit chauve fut assommé sur le coup .

Marc se re-positionna caché derrière le comptoir et réfléchit à une stratégie pour sortir de ce puta*n de bar avant d'y laisser la peau !

Inventaire In-Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Dim 3 Juil - 13:28
Le jeune garçon face à Liam déblatérait ses paroles, négociant de manière évidente les termes du “contrat” que lui proposait la jeune fille. L’écoutant, d’abord impassible comme à son habitude, celle ci eut finalement un léger haussement du sourcil droit alors qu’il arborait une potentielle relation de “confiance. Liam n’était pas dupe, elle avait comprit que le garçon maniait le langage sans doute aussi efficacement qu’elle son arme. Mais il avait raison sur un point : elle ne pourrait pas les menacer continuellement et le risque qu’ils la trahissent en pleine opération était trop grand. Ce garçon était bien plus malin qu’elle ne l’aurait cru au premier abord, elle devait l’avouer. Contrairement à son compagnon qui le regardait avec un air de béatitude idiote, preuve qu’il n’avait pas comprit la moitié du discour.
Alors, après avoir plissé légèrement les yeux pour observer son interlocuteur d’un regard perçant et avoir maintenu un silence de cinq secondes, la mercenaire finit par ranger ses capsules et répondre :

“ T’es malin toi. “

La phrase aurait pu passer pour un compliment venant de n’importe qui d’autre. Mais lorsque Liam la prononça, on aurait dit qu’elle parlait des capacités d’une proie qu’elle devait noter avant une chasse.
Elle releva ensuite la tête et ajouta, son visage impassible retrouvé :

“ Très bien joueur de cartes, disons quarante capsules pour vous deux. C’est mon dernier pr… “

Avant qu’elle puisse terminer sa phrase elle fut soudain interrompue par une salve de coup de feu provenant de la rue principale qu’elle avait quitté quelques secondes plus tôt pour barrer la route aux deux voleurs.
Réagissant avec la vivacité de réflexes que lui avait intégré ses années d'entraînement, Liam fit volte face et mit sa main au manche de son pistolet, le regard acéré comme celui d’un fauve. Les détonations provenaient d’un bâtiment assez proche de leur position dans la rue principale. TROP proche…
Alors que le jeune garçon aux cheveux ébourriffés lâchait une exclamation surprise, Liam serra les dents et retint un juron. Au vu des cris paniqués, des coups de feu répétés et de la panique qui avait saisi les passants, cela ressemblait à une attaque non prévue et non une arrestation de la garde. Un règlement de comptes peut être.
Cette situation n’était pas la plus avantageuse. Contrairement à une intervention des gardes qui aurait offert une belle diversion pour s’éclipser, cette rixe allait sans doute déclencher un chaos beaucoup plus risqué.
La jeune fille analysa rapidement la situation : ils se trouvaient tous les trois dans un cul de sac, et de ce coté il allait être difficile d’escalader le mur du fond en essayant de rebrousser chemin. Rester au même endroit en attendant que les combats se calment étaient encore pire, ils risquaient de se retrouver pris au piège si de potentiels ennemis déboulaient. Seule solution, foncer à travers la rue principale jusqu’à la prochaine ruelle en espérant ne pas se prendre une balle perdue.
Comme pour confirmer son impression, trois gardes débarquèrent dans leur ruelle pour se plaquer contre le mur puis leur ordonnèrent d’aller se mettre à l’abri. Rabattant son capuchon sur sa tête, Liam lança vivement aux deux garçons derrière elle :

“ Vous êtes prêts à courir ? ”

Ils ne semblaient pas du tout rassurés, mais la jeune fille n’était pas vraiment la mieux placée pour rassurer quelqu’un. Alors elle se contenta de sortir son 10mm et, le gardant contre sa jambe, ajouta assez bas pour que seuls les voleurs l’entendent :

“ On va foncer jusqu’à la prochaine ruelle, on est pas à l’abri ici. Si vous voulez vos capsules et une chance de survie, suivez moi. ”

Elle n’était pas du tout sûr qu’ils choisissent de la suivre, mais tant pis, il n’était pas question qu’elle attende ici qu’ils se décident au risque de mourir bêtement.
Elle se concentra et tout son corps se tendit. Elle attendit que les coups de feu cessent durant quelques secondes, le temps que les fauteurs de trouble rechargent, et bondit alors hors du cul-de-sac, son arme tenue dans ses deux mains. Prête à tirer sur la moindre personne qui ferait mine de les agresser, elle couru à toutes jambes à travers la rue principale. Son regard vif observait les alentours et le moindre mouvement autour d'elle.
A mi-chemin, elle ne pu s’empêcher de jeter un regard en arrière pour voir si les deux garçons l’avaient suivie ou non.

Inventaire Actif-Liam:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Lun 4 Juil - 9:27
Quand Liam proposa aux garçons de l’aider pour 40 capsules seulement, le jeune Xiang fit une grimasse mais il se rappela bien vite du flingue à la ceinture de cette dernière, ce qui eu donc tôt fait de lui rappeler où était son intérêt à court terme.
- Pour être tout à fait honnête, et ne le prenez surtout pas mal… Mais en temps normal, pour 40 capsules, je vous aurai cordialement invitée à aller vous faire visiter le fondement par une ghoule, mais que voulez-vous, je suis comme ça…J’ai jamais su dire nous à une jolie jeune fille avec une arme à la main.
Avec tout le sarcasme dont il était capable, le jeune Xiang s’empara donc de la bourse en espérant tout de même qu’elle ne s’attende pas à un service premium à ce prix, ou bien quelle ne leur confit pas une mission dont la difficulté et la dangerosité était à la portée de ninjas… Parce que même s’il était confiant en sa capacité à ne pas se faire repérer même dans les pires des situations, Xiang n’allait quand même pas mettre sa vie en péril pour 40 capsules.

Puis tout dégénéra : les coups de feu, les flics qui déboulèrent et Xiang qui fit l’étalage de l’étendue de sa lâcheté en devenant livide et claquant des dents alors que les balles claquaient elles-mêmes autours de lui.
Puis arriva enfin l’épreuve de force : celle qu’il redoutait, le moment ou cette tête brûlée qui venait de les alpaguer leur proposa de traverser la rue en plein milieu d’une fusillade. Horrifié par l’idée, Xiang leva son index en l’air et le secoua de gauche à droite.

- Ah non ! Ah non non non ! Moi je fonce pas comme ça là ! On va passer par les toits ! C’est plus sû…
Et il n’eut jamais l’occasion de terminer sa phrase que déjà la demoiselle se jetait au milieu de la rue pour rejoindre un autre couvert. Devant la tétanie de Xiang qui restait bouche bée, Franck, pourtant pas bien rassuré lui aussi, prit les devants.
- Fais-toi pousser des couilles Xiang !
Lui balança-t-il alors qu’il se glissait dans le sillage de la demoiselle, au nez et à la barbe des policiers bien trop occupés à vider leurs armes sur les hostiles.

Piqué à sa fierté, le jeune asiatique eu une montée de stupidité à la tête et se précipita aussi dans la rue.

- Merde ! Merde ! C’est pas une bonne idée ! Merdeeuuuuuuuh !
Une balle alla se loger dans de la terre à deux centimètres de son pied droit et lui fit lâcher un glapissement de terreur. Le garçon redoubla donc de vigueur pour traverser la rue au pas de course et arriva vers Fanck et la demoiselle en étant tout essoufflé.

Les deux mains sur ses genoux, il articula péniblement.

- Faudra… Pfff… Va falloir qu’on… Qu’on renégocie le tarif de notre prestation si c’est que des trucs de ce genre !
S’exclama-t-il encore sous la panique.


inventaire actif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 587
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Lun 4 Juil - 9:28
Pendant ce temps là, notre ami Marcus toujours aux prises avec les loubards mettait un peu plus à sac le bar à chaque seconde qui passait. Grâce à l’effet de surprise, il eu le dessus sur le loubard qu’il avait attaqué à mains nues mais celui-ci parvînt tout de même à lui asséner quelques coups de couteau, lui lacérant le torse sans gravité mais suffisamment tout de même pour provoquer quelques saignements.
Bien à l’abri derrière son comptoir, il vit les derniers civils présents quitter le bar en courant par la porte principale et l’instant d’après, les vitres furent soufflées par des rafales de mitraillette qui cueillirent quelques uns de ces innocents au vol, mais mirent également au tapis la plupart des assaillants de notre héros encapuchonné. Le silence s’installa, uniquement perturbé encore par les gémissements des blessés à terre et par les mouvements discrets des rescapés qui, tous, essayaient de se faire le plus bas possible. Marcus avait donc peut-être une opportunité de fuite, mais il devait agir vite.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Lun 4 Juil - 19:59
*Y'a plus de bruits ?! Ils ont finis de se tirer dans la gueule , enfin ..... Se dit Marcus , après que la fusillade s'estompe quelques instants ....

Les mécréants semblent soient morts , soient blessés . Aucune minute n'est à perdre pour Marc , qui cherche autour de lui une issue de sortie ....... trouvé !

Une porte de secours se situe au fond du bar , près de la position des gros connards .
*Ah , j'allais oublier ....* Marc ouvre son sac et sort une bourse de capsules du dit sac . Il vérifie quelques instants dedans et laisse 75 capsules dans la bourse , qu'il dispose à côté d'une bouteille sous le bar . Une manière de s'excuser ? A vous de voir , mais en tout cas Marcus marche à 4 pattes vers la porte .

Après avoir jeté un œil sur la scène de guerre , il constate que la plupart des fils de chiens sont à terre et ne peuvent riposter directement .
Notre héros à la capuche verte ouvre doucement la porte et la referme derrière lui de la même manière . Aucune façon de savoir si il a été vu et il ne va pas rester longtemps pour le savoir , il se retrouve dans une ruelle , éclairé par le soleil qui tape fort en ce jour .

Au bout de la ruelle , un homme chauve , surement un autre loubard qui semble attendre quelque chose . Il regarde vers l'entrée du bar et semble préparer un sale coup . Marcus se dirige donc , d'une allure décidée et inquisitrice vers ce vaurien , sort sa machette et attend que le loubard s'approche des gardes pour lui asséner un coup de pied .

Quelques secondes plus tard , le chauve sort de sa cachette et à la seconde même Marcus asséna un puissant coup de pied dans le dos du loubard .
Ce dernier se vautre à terre , totalement vulnérable . Tandis que Marcus sort de la ruelle tranquillement et relève le loubard du sol .

Il le soulève et le jette plus loin devant l'entrée du bar avant de prendre la route inverse .....

Inventaire actif:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Mar 5 Juil - 9:26
… Apparemment oui, les deux jeunes voleurs courraient derrière elle à quelques pas, le plus petit un peu à la traîne.
Satisfaite, Liam se concentra de nouveau sur leur objectif : la ruelle d’en face. Après quelques secondes de courses elle l’atteignit et se plaqua contre le mur, à l’abris des balles. Le dénommé Frank ne tarda pas à la rejoindre. Seul le jeune asiatique se trouva encore dans la rue principale. Une balle le frôla et Liam eut le réflexe étrange de lever son arme et chercher le responsable du regard, prête à couvrir le prestidigitateur. Mais, alors que celui ci arrivait enfin dans leur nouvelle cachette, elle secoua légèrement la tête, surprise par son propre geste. Pourquoi est ce qu’elle protégerait quelqu’un ? Ce n’était pas son genre.
Tentant d’oublier cet étrange réflexe, elle jeta un regard hors de la ruelle alors que le jeune garçon essoufflé à coté d’elle protestait et parlait d’une augmentation de la somme promise. Liam vit alors le groupe de gardes sortir de la ruelle précédente avec des armes à répétitions. Elle attrapa le garçon geignard par le col et le plaqua contre le mur à coté d’elle alors que les tir en rafales retentissaient depuis le bar en face.
Les coups de feu retentirent pendant presque une minute entière et lorsqu’ils se turent enfin, un silence de mort retomba sur l’endroit.
Une fois qu’elle fut sûre que plus aucun tir ne partirait, Liam lâcha le jeune voleur. Puis elle tourna son regard d’émeraude irradiée vers les deux garçons. Si la ville était aussi belliqueuse que ça, sa mission allait effectivement être plus compliquée que prévu.

“ Bon jouons franc jeu. Lança t’elle à ses compagnons de fortune. Je dois entrer dans un entrepot du quartier industriel. Il me faut la clé d’accès de l’ordinateur qui ouvre la porte. Je veux que vous… l’empruntiez au chef de la sécurité de cet entrepot. J’imagine que c’est dans vos cordes. Tant qu’il n’y a pas de tirs d’arme à feu. “ ajouta t-elle avec un regard vers le garçon aux cheveux ébouriffés.

Même si elle ne se l’aurait jamais avoué, l’attitude du jeune voleur l’avait amusée autant qu’elle l’agaçait. Elle sortit alors une bourse de sa ceinture et y versa 20 capsules. Elle tendit le tout aux deux comparses.

“ Voilà 20 capsules. Les 20 qui reste quand vous m’aurez récupéré ce que je veux… “

Elle s’interrompit car au même moment un homme vêtu d’habits de voyage et d’une capuche s’approcha de leur position. Liam s’empressa de remettre ses lunettes de moto, cachant ses yeux et tira davantage sur son propre capuchon, lançant avec empressement à ses complices du moment :

“ Si on se retrouve séparés, rendez vous à l’entrepôt G12 dans le quartier Est. Et si vous me trahissez… n’oubliez pas que je peux vous retrouver. “

Elle avait conclu sa dernière phrase d’un air menaçant qui ne laissait pas de doute sur la sincérité de ses dires.
Ses indications données, elle prit un air détaché et alla s’appuyer sur le mur du fond, une jambe relevée, faisant mine d’observer avec une stupeur feinte les restes du combat qui avait eu lieu et l’inconnu qui approchait.

Inventaire Actif-Liam:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Mar 5 Juil - 23:14
Autant surpris qu’effrayé par la manœuvre de Liam le plaquant contre le mur, Xiang fut abasourdit et une certaine crainte put se lire dans ses yeux pendant une fraction de secondes… Une fraction de seconde seulement car il regagna rapidement de la contenance malgré une petite goutte de sueur coulant le long de son front.

- Héhé ! Mais non non, je déconnais hein ! Vous avez bien vu comment je suis moi ? Toujours à balancer des vannes, tout ça…

Et le pire, c’était qu’il était partiellement sincère. Partiellement parce que au fond, ça l’aurait bien arrangé qu’elle le prenne au sérieux, mais il ne l’avait pas vraiment espéré en fait.
Quand elle l’aurait laché, le jeune garçon souffla un coup de soulagement et reçu en pleine face une remarque pleine d’amertume et de vérité de la part de Frank.


- T’es vraiment un lâche…
- Peut-être, mais je suis un lâche intelligent, ça fait toujours plus long feu qu’un courageux imbécile.

Qu’il dit en fronçant les sourcils vers Frank. Ceci étant, avant que ce dernier n’ait compris que cette vanne lui était destinée, la jeune demoiselle commença à leur expliquer son plan : s’introduire dans un entrepôt sans doute remplit de gugusses armés et subtiliser une clé, rien que ça ! Cette fois-ci le garçon ne se retînt pas et balança.

- Mais oui bien sûr ! S’introduire dans un entrepôt remplit de mecs qui tirent à vue. Mais bien sûr ! Si tu veux, je peux aussi aller piquer l’ours en peluche du président, tu le dis c’est l’affaire de cinq minutes hein, c’est sur mon chemin !

Mais Xiang se calma rapidement et revînt à la raison en se rappelant le joli pistolet de la demoiselle qui ne demandait qu’à faire des trous. Si elle adoptait une tactique de lui mettre sous le nez, Xiang ne se contenterait pas de juste se taire mais lui servirait du "monseigneur" avec de nouveau ce sourire/grimasse apeuré et la goutte de sueur le long de la tempe.
Mais leur conversation serait de toute façon vite interrompue par l’arrivée inopportune d’un type encapuchonné dans la ruelle. Visiblement essoufflé, l’homme imposant n’inspirait pas confiance à Xiang et c’est avec méfiance qu’il lui posa cette question malgré tout peu polie :


- Heu… Bonjour... Z’êtes qui ?

inventaire actif:
 

hrp : pas d'intervention du S.V cette fois-ci =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Mer 6 Juil - 22:08
Fatigué , exténué , presque à bout de souffle et la sueur qui commence à descendre de son front , Marcus se fait accoster par un gamin , lui arrivant à peine au niveau de la taille . Un petit asiatique aux cheveux ébouriffés noirs et aux vêtements qui laisse quand même désirer , qui vient et demande avec "assurance" :
"Euh ...... Bonjour ..... Z'êtes qui ? "
Marc esquisse un léger sourire niais et regarde l'enfant en lui répondant :
"Je viens de me sortir d'un merdier assez saugrenu , je n'ai pas le temps dans l'immédiat ! "Répondit-il au petit avant de voir plus loin un autre gosse , une fille cette fois qui a l'air bien plus sérieuse que le jeune adolescent devant lui . Il s'adresse à l'autre enfant sans la quitter du regard :
"Cependant , toi et le bridé pourrez me demander ce que vous voudrez aux abords de la ville . Si vous me reconnaissais pas , moi je le ferais . Bon c'est pas tout mais là je suis un peu occupé , atchao les jeunes !! " Finit-il en lançant un salut digne d'un héros de manga !

Il ne tarde pas à commencer à courir de façon marathonienne , son temps et sa vie en sont surement en jeu après tout ! Il court à travers les petites ruelles qu'il croise sur son chemin .

Après quelques instants de course , il réussit à escalader un bâtiment grâce à de grosses caisses superposés les unes sur les autres dans une ruelle à côté d'une petite porte . En haut de cet amas , Marc veille à monter ce qui lui reste tout en donnant des coups de pieds aux caisses pour qu'elles tombent .
Il parvint à jeter les 4 plus hautes caisses en montant sur le toit . Les personnes qui auraient pu le poursuivre sont maintenant bloqués pour un moment .

Marc court sur le toit et saute de toits en toits en se rattrapant in extremis presque à chaque fois sur le rebord . Arrivé à quelques bâtiments de la sortie , Marc s'arrête et réfléchit plus profondément à une manière de s'en sortir :

*Si je m'attaque aux gardes je suis mort , et si ils ont reçu l'info par rapport aux z'autres cons , je suis mal barré ....... Faut que je réfléchisse , j'ai pas envie de payer pour celui quoi m'a foutu dans cette merde !!! Tant p............ AH JE SAIS !!!!!! * Finit-il de cogiter dans sa tête .

Il prend en main sa corde et la fait tournoyer pour l'accrocher à un pic au mur devant lui . La corde se place comme prévu et Marcus descend en rappel . Il relève la corde pour la décrocher et la raccroche à sa ceinture . Il agrippe ses mais à une la plus haute partie de sa tenue et arrache d'un coup sec la partie supérieur : La capuche et le buste sont déchirés et Marc les jette par terre .
Notre jeune protagoniste cherche autour de lui quelque chose pour déblayer la terre ..... pas trouvé ! Il se sert donc de ses mains et ses pieds pour déblayer un peu la terre et jette en vrac les lambeaux de sa tenue dans ce petit trou et rebouche le tout en repoussant le monceau de terre dessus .

Passant la ruelle le séparant de la rue , Marc change d'apparence pour laisser au jour sa chevelure rebelle et noire
Cheveux:
 

Ses yeux bleus clairs sont certes inhabituels mais rien de bien folichon dans ce monde dévasté qui regorge de créatures toutes aussi étranges les unes que les autres . Son haut militaire est aussi exposé avec son apparence faciale . La musculature moyenne donne forme à ce treillis qui fait ressortir les biceps .

Marc ne traîne pas avant de s'approcher de la porte , cependant sans tenter de sortir maintenant .
Il semble atteindre quelqu'un ou plutôt un groupe ....... mais pourquoi ? Il regarde les différentes attroupements de personnes qui s'approche de la porte .......


Inventaire actif:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Jeu 7 Juil - 20:21
Le nouvel arrivant qui avait déboulé dans la ruelle semblait à bout de souffle. Liam garda son air surpris feint lorsqu’il s’approcha de leur position. Néanmoins, sa tentative pour faire en sorte que l’inconnu les dépasse sans s’occuper d’eux échoua lamentablement lorsque le joueur de carte s’adressa à lui, lui demandant son identité. La mercenaire se retint de se frapper le front.
L’homme répondit qu’il n’avait pas le temps en expliquant qu’il venait de se tirer d’une sale affaire. Liam se demanda pour le coup s’il n’était pas mêlé à la rixe qui avait eu lieu quelques minutes plus tôt mais se garda bien de poser la moindre question.
L’inconnu lui jeta alors un regard en biais et ajouta qu’ils pourraient répondre à leurs questions hors de la ville, affirmant qu’il pourrait les reconnaître alors. Cette fois Liam ne pu s’empêcher de lever un sourcil circonspect. De quoi parlait il ? Pourquoi devraient ils rejoindre un parfait inconnu aux alentours de la cité pour… lui poser des questions ?
La jeune fille se demanda un instant si l’homme étrange n’était pas un peu fou. Mais avant qu’elle ne médite davantage sur le sujet, celui ci reprit sa course et détala à travers la ruelle après les avoir rapidement salué.
Liam l’observa s’éloigner jusqu’à ce qu’il tourne à un angle de rue. Quel étrange personnage.
Secouant légèrement la tête pour oublier cette rencontre incongrue, elle se rapprocha de nouveau de Franck et son compagnon chevelu. Finalement, l’arrivée de l’inconnu à capuche avait au moins eu le mérite de ne pas être négative pour eux et ils n’avaient pas eu besoin de se séparer.
La jeune fille repensa aux dernières paroles du joueur de carte et fronça légèrement les sourcils.

“ Je te trouve bien craintif pour beau-parleur. ” cassa t-elle. “ Et qui a dit que tu allais t’introduire dans un entrepôt ? Ça c’est mon boulot joueur de cartes. Le chef de la sécurité se trouve sans doute dans son bureau à l’heure qu’il est. De ce que je sais, c’est un petit local pas loin de l’entrepôt. Tout ce dont j’ai besoin c’est de sa clé d’accès, et sans attirer l’attention. J’imaginais que c’était dans cordes. ”

Elle croisa les bras et ajouta dans une pique appuyée :

“ Mais peut être que mon impression était fausse et que tu n’es pas si bon voleur que tu en avais l’air contrairement à ton ami. ”

Par cette provocation, elle espérait frapper la fierté du jeune garçon pour qu’il laisse de coté ses craintes. Son complice semblait déjà plus décidé, mais à vrai dire, Liam n’était pas sûre qu’ils réfléchisse vraiment avant d’agir.
La jeune fille plissa légèrement les yeux, toisant le garçon asiatique d’un regard intense. S’il acceptait, la mission serait bien plus facile pour elle et avait de grandes chances de finir sans casse. Dans le cas contraire elle devrait réfléchir à un autre plan car en vérité, elle n’avait vraiment envie d’agresser les deux jeunes voleurs et doutait que ses menaces marchent bien longtemps.
Sa bourse contenant les vingt capsules se trouvait toujours dans sa main, attendant que le joueur de cartes l’accepte ou la refuse.

Inventaire Actif-Liam:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Jeu 7 Juil - 22:48
Le jeune Xiang écouta les élucubrations de l’homme face à lui avec un air circonspect exprimant une certaine incompréhension, un peu plus perceptible à chaque fois qu’il terminait une phrase et en commençait une autre. En gros il avait eu des soucis et peut-être était-ce relié à l’intense gunfight qu’il avait vu quelques secondes plus tôt, mais pour le reste il n’avait absolument rien compris. Quand au fait de venir le voir à l’extérieur de la ville ? Non merci ! Il avait l’air d’être le genre de type à attirer les enfants dans des ruelles sombres en leur proposant des bonbons pour leur faire des trucs peu recommandables ensuite.

Xiang chassa donc ses souvenirs de cette rencontre étrange de sa tête et il se tourna vers Liam qui avait maintenant l’air de tenter une nouvelle stratégie : la culpabilité de la lâcheté. Xiang cessa de sourire et croisa les bras, dévisageant la jeune demoiselle tout le temps où elle vantait les mérites du courage (Xiang appelait plutôt ça de la connerie mais chacun ses goûts) de ce cher Frank qui se sentait alors gonfler d’orgueil.


- C’est pas vos provocations à deux balles qui vont me faire me jeter sur le boulot ou le refuser vous savez. J’dirais même que pour vos 40 malheureuses capsules, vous feriez mieux de pas pousser le bouchon trop loin si vous voulez pas que je me barre et que j’vous laisse avec l’autre… J’vous garantis que pour le coup, vous en aurez pour votre argent.
- Ta gueule Xiang.

Déclara Franck qui lui, était piqué par le genre de remarques que Liam venait de faire, donnant ainsi une nouvelle raison à Xiang de retrouver son sourire sarcastique.


inventaire actif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Dim 10 Juil - 0:52
Liam fronça les sourcils en entendant le jeune garçon.
Évidement qu’il ne s’était pas laissé avoir par la mise en doute de ses capacités. Il n’était pas comme son compagnon et semblait réfléchir de manière bien plus pragmatique.
Décidément… il l’agaçait. Ses répliques cyniques tout comme son esprit… trop intelligent comparé à la plupart des gens du coin lui tapait sur le système.
Et malgré ça, il était difficile pour elle de nier qu’il l’intriguait. Il était étrangement différent du commun des habitants de cette ville. Habile avec des cartes, vantard et beau-parleur à certains moment et pourtant il savait garder les pieds sur terres quand il valait mieux.
Il l’intriguait… Ce qui l’énervait encore plus.
Elle n’avait pas le temps et pas l’envie d’être curieuse. Elle avait une mission et un seul intérêt dans la vie : donner la mort. Il était hors de question de se laisser distraire !
Il y eut un moment de flottement pendant lequel les deux jeunes gens se fixèrent dans une sorte de défi muet qui fit monter un peu la tension ambiante.
Puis, après plusieurs secondes, Liam leva les yeux au ciel et finit par pousser un soupir exaspéré.

“ Ok “Xiang”, oublions les provocations. “

Elle décroisa les bras et mit ses mains sur les hanches. Son regard perça celui du joueur de cartes, délaissant presque l’autre garçon. Elle avait compris que s’il y avait négociation, ce serait avec celui ci, bien plus difficile à manipuler.

“ J’ai dit que voulais seulement une carte d’accès. Après vous pourrez disparaître, je ne vous retiendrai pas et on ne se reverra plus. L’entrée dans l’entrepôt me concerne. “

Elle tendit de nouveau la bourse.

“ Alors ? Tu les veux ces quarante capsules ou pas ? “

Au delà de son agacement évident, elle espérait que ces négociations allaient enfin s’arrêter, elle avait déjà perdu assez de temps comme ça.

Inventaire Actif-Liam:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Dim 10 Juil - 12:05
Le jeune homme décroisa ses bras quand Liam finit enfin par comprendre que ce n’était pas vraiment une bonne tactique que d’essayer de le provoquer. Sur Franck bien sûr ! Ça pouvait marcher du feu de dieu et c’était bien ça le problème, par contre sur lui… Meh… Pas vraiment.
Satisfait d’avoir gagné cette petite joute orale, le jeune Xiang regagna son sourire et lui répondit du tac-o-tac.

- Je vous l’ai déjà dit, si le travail n’est pas trop dangereux, j’en suis. Par contre mettons-nous d’accord sur une chose, il y a pas de sous-entendu de ma part ou d’insistance, mais je suis obligé de vous le dire : faire ce que vous demandez pour 40 capsules, c’est très mal payé. Disons que la première fois c’est cadeau mais si vous voulez à l’avenir recourir de nouveau à mes services, ce que je serais ravi de faire bien sûr, il faudra vous montrer plus généreuse.
Et juste en finissant cette déclaration, il chipa des mains de la demoiselle la petite bourse de 20 capsules avant recompter rapidement et la mettre dans sa poche.

- Donc, si je comprends bien, mon job à moi c’est de faire les poches du garde qui est dans la guérite, je chope sa clé de sécurité et je vous le rapporte. J’ai bon ?
Demanda-t-il, affichant un sourire s’il avait effectivement bien pigé la chose. Il changea cependant de sujet quelques instants plus tard pour passer à des questions plus importantes.
- Par contre, j’ai quand même une question, vous voulez faire quoi après ? Loin de moi l’idée de vouloir donner des leçons de morale, mais il y a des degrés de moralité dans les activités répréhensibles, certaines sont de nature à vous imposer une amende et un passage à tabac, d’autres à vous envoyer derrière les barreaux pour quelques mois ou années, et d’autres encore à vous envoyer au bourreau. Donc j’aimerais bien savoir où je mets les pieds avant de commencer, surtout pour 40 capsules, si ça vous dérange pas ?
Il se tourna alors vers Franck et rajouta un peu plus bas.
- Surtout que j’ai entendu dire qu’ils ont crée un quartier pour mineurs séparés des adultes à Hell’s deep, donc je pense que les juges doivent plus se retenir avec nous maintenant…


inventaire actif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Lun 11 Juil - 7:51
Xiang, le jeune chevelu, semblait apprécier sa victoire orale et se remit à sourire, ce qui ne fit rien pour améliorer l’humeur de Liam.
Au moins, apparemment satisfait que la jeune fille ait cédé un peu, il affirma accepter l’offre, même s’il précisa son caractère exceptionnel compte tenu de la récompense “mal payée”. Liam lâcha la bourse de ses mains lorsqu’il l’attrapa d’un mouvement rapide. “si vous voulez à l’avenir recourir de nouveau à mes services il faudra vous montrer plus généreuse” avait affirmé le garçon.
Intérieurement, la mercenaire espéra ne pas avoir à le refaire, ce jeune voleur l’énervait au plus haut point.
Elle se concentra néanmoins sur la suite des opérations. Xiang demanda d’ailleurs confirmation de sa mission. Liam calma un peu son agacement et hocha positivement la tête.

“ Tout juste. Tu retiens vite. “ ne put s’empêcher d'ironiser légèrement la jeune fille.

Elle jeta un regard au dénommé Franck et ajouta :

“ Ton ami pourra créer une diversion si besoin. Mais j’imagine que vous avez déjà votre propre mode opératoire. Quant à moi, je resterais en surveillance pour vous lancer un signale d’alerte au cas ou. ”

Ensuite, montrant une fois de plus son esprit réfléchi, le jeune garçon devint plus grave et demanda avec bien plus de sérieux ce que Liam comptait faire exactement, affirmant que la justice n’était pas tendre avec les hors-la-loi dans la Cité de Louisiane. La jeune fille haussa d’abord un sourcil. Est ce que le garçon essayais de la mettre en garde ? Ou est ce qu’il tentais de lui imposer un quelconque “retour à la raison” ?
Mais elle comprit que le problème était autre lorsqu’il termina sa tirade. Alors il s’inquiétait pour les retombées sur sa propre tête. Confirmant cette idée, il ajouta plus bas que la prison d’Hell’s Deep était à présent séparées en un quartier pour les mineurs, rendant les juges moins tolérants.
Hell’s Deep. Bien entendu Liam, comme tout le monde, avait entendu parler de la prison la plus sinistre de réputation des Terres Désolées. Il faut dire que la terreur d’un tel endroit était entretenue par les autorités de Louisiane et permettait de garder la population sous contrôle. Liam ne s’était jamais vraiment inquiétée elle. Mais en même temps, elle ne se souciait plus de sa propre vie ou sécurité depuis longtemps. Lorsqu’elle avait tout perdu, elle avait compris qu’elle était sur cette terre pour tuer et rien d’autre. Si la Mort gouvernait ces terres, alors elle était son instrument et peu importait si elle devait finir à Hell’s Deep ou sur une potence. Elle n’avait plus rien à perdre de toute façon.
Mais ce n’était pas le cas du jeune garçon évidement. D’ordinaire, la jeune fille se serait éperdument moquée des craintes d’un voleur, comme de celles de n’importe qui d’autre. Mais cette fois ci, un sentiment désagréable accompagna son détachement habituel : sa conscience. Elle ferma les yeux un court instant. Qu’est ce qui lui prenait de se soucier du sort de deux jeunes voleurs ? Qu’est ce qu’elle en avait à faire ?
Malgré tout, elle n’arrivait pas à se débarrasser de cette impression bizarre. Alors, lorsqu’elle rouvrit les yeux, elle répondit honnêtement :

“ Tu n’as pas à t’en faire pour ton implication joueur de carte. Je ne fais qu’entrer dans cet entrepôt pour rechercher des informations. Rien d’autre aujourd’hui. ”

Sa dernière phrase pouvait effectivement prêter à confusion mais elle avait prit soin de ne pas mentionner son rôle habituel. Pas la peine de rebuter les deux voleurs quand ce n’était pas nécessaire.

“ En tout cas, tu ne risqueras rien de plus que ce que tu risques déjà avec tes tours de passe-passe. “ affirma t-elle.

Ses yeux d’émeraude brillants ne lâchèrent pas ceux marrons du garçon, comme pour confirmer son honnêteté.
Après quelques secondes de cet étrange échange visuel, la jeune fille se détourna enfin et conclu en se tournant vers le sens où était parti l’étrange personnage de tout à l’heure.

“ Bon, on peut y aller ? J’ai assez perdu de temps. ”

Inventaire Actif-Liam:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Lun 11 Juil - 22:22
Xiang recompta quand même les capsules pour être sur de ne pas se faire rouler un peu plus que ce qui se passait déjà avant de la fermer et la glisser dans sa poche.
- Ravi de voir qu’il y a le compte. Pour la diversion ou le plan, on s’en charge. L’intérêt d’embaucher des voleurs pour s’infiltrer, c’est justement de pas avoir à réfléchir à un plan vous croyez pas ?
Demanda-t-il avec un léger sourire malicieux avant de reprendre un air plus professionnel.

- Est-ce qu’il y a des choses qu’on doit prendre en option ou qu’on ne doit pas prendre ? Vous savez, un voleur ça a la main un peu baladeuse parfois… Et un portefeuille ça glisse vite d’une poche… Enfin, ça où il a été volé donc… C’est vous qui voyez, après le fait de voler plus de choses peut nous permettre de détourner l’attention de la carte.
Xiang se mit ensuite à marcher aux côtés de la jeune demoiselle pour rejoindre leur destination et il se targua d’une remarque supplémentaire.

- Par contre, vol supplémentaire ou non, faites gaffe ! Qu’ils soupçonnent un vol ou une perte, il leur faudra pas longtemps pour démagnétiser cette fichue chose. Quoi que vous aillez à faire là dedans, faites le vite… Enfin bref !
Il sourit et fit un large geste de la main en inclinant légèrement la tête
- Après vous madame… Madame comment d’ailleurs ?
Demanda le jeune garçon avant de la suivre jusqu’à leur destination.


inventaire actif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Mar 12 Juil - 17:37
Alors qu’ils se mettaient tous les trois en route pour les quartiers industriels, Xiang continuait de discuter joyeusement, confirmant que lui et son complice s’occupaient du plan ainsi que de leur fuite, demandant s’il pouvait voler autre chose que la carte magnétique et déblatérant sur le détournement de l’attention. En parfait contraste avec lui, Liam restait silencieuse et fermée, le visage aussi neutre que d’ordinaire, sauf pour ses sourcils légèrement froncés.
Néanmoins, malgré son manque de réaction, elle réfléchissait aux paroles du jeune voleur. Il semblait connaître son métier, parfait. Elle avait besoin d’aide, pas de poids supplémentaires.

“ Peu importe ce que vous prenez en plus. répondit la mercenaire après quelques secondes de silence. Je veux juste cette carte d’accès. Du reste, prenez ce que vous voulez. “

Elle avait réussi à retrouver son ton neutre et s’en félicita, plutôt insatisfaite de son manque de professionnalisme jusqu’à présent. Mais elle n’était pas au bout de ses erreurs…
Après avoir hoché positivement la tête à un avertissement du joueur de carte, elle le vit effectuer un geste exagérément poli, lui présentant le chemin qu’ils suivaient et l’invitant à passer devant. Liam haussa un sourcil, intriguée malgré elle par un tel geste. Pensive, elle répondit alors directement lorsqu’il lui demanda son nom :

“ Liam. “

Elle se retourna alors vivement vers la route et écarquilla les yeux sans s’arrêter. Mais qu’est ce qui lui avait prit ? Elle venait de donner son prénom à un inconnu ! Seuls les types de Jackfragz le connaissaient ! Et si cet idiot de voleur s’amusait à le crier sur tous les toits ? C’était son identité qu’elle risquait de griller !
Quelle idiote !
Tout en s’insultant intérieurement, la jeune sniper serra fort les dents, tendant le muscles de sa mâchoire. Elle s’efforça néanmoins de se calmer rapidement. Pas la peine d'aggraver son cas en paraissant suspecte. Pour l’instant elle n’était personne pour les deux voleurs, rien de grave donc. Pour masquer le trouble qui s’était emparé d’elle durant quelques secondes, elle reprit une voix plus froide.

“ Par contre tu vas vite laisser tomber le “Madame”, on doit avoir le même âge, crétin... ”

L’agacement se lut sur son visage lorsqu’elle lança un nouveau regard en coin aux deux compagnons qui la suivaient. Mais ce n’était pas entièrement contre ce garçon aux cheveux sombres qu’elle était énervée. Sa perte de contrôle incompréhensible la rendait furieuse.
Peut être que ce n’était pas une si bonne idée d’avoir demandé de l’aide à ces deux voleurs. Trop tard pour faire demi-tour probablement…
Prenant une discrète inspiration pour se calmer, Liam ajouta avec bien plus de neutralité :

“ Vous oublierez vite ce nom croyez moi. Une fois tout ça terminé, on ne se reverra plus. “

Du moins ça elle l’espérait…
Continuant leur marches, ils arrivaient tout doucement vers la frontière entre la ville basse et le quartier industriel. Toujours dans un soucis de faire oublier son trouble précédent, la jeune mercenaire demanda alors d’un ton plus détaché :

“ Qu’est ce qui peut mener un garçon avec tes “talents” à faire simple saltimbanque des rues au fait ? “

Malgré sa formulation étrange, sa question n’était étrangement pas méprisante. En fait, Liam espérait en la posant changer de sujet et détourner l’attention de sa perte de contrôle à l’évocation de son nom. Même si, sans qu’elle accepte de se l’avouer, la réponse l’intriguait vraiment.

Inventaire Actif-Liam:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Mer 13 Juil - 0:06
Quand la jeune Liam donna finalement sa réponse à Xiang, ce dernier afficha un immense sourire et se tourna vers Franck qui s’en frottait les mains également.
- Héhé ! Finalement cette opération sera peut-être plus lucrative pour nous qu’elle n’en avait l’air à première vue.
Dit-il en ayant élargit son sourire, à un point où ce dernier était presque carnassier. C’est donc après cette déclaration qu’ils purent tous se mettre en route et quand la jeune demoiselle finit enfin par donner son nom à Xiang, ce dernier ne put pas passer outre l’air contrarié qu’elle afficha. Pas envers lui hein, mais certainement envers elle-même : avec sa capuche sur le coin de la tête et son visage tout le temps à moitié dissimulé, il n’était pas bien difficile de deviner qu’elle souhaitait rester incognito et la manière naturelle dont elle avait sortit son nom ajouté à sa colère à l’idée de l’avoir ainsi dévoilé ne faisait que confirmer ce qu’il savait déjà : là il détenait enfin une information fiable.

A l’insulte de crétin, Xiang faillit mal réagir : s’il y avait une chose qu’il ne supportait pas c’était ça ! Mais il parvînt à se contenir et décida donc de réagir avec l’ironie qui lui était si propre :

- Mademoiselle alors ?
Mais il perdit immédiatement son sourire quand elle déclara qu’ils ne se reverraient plus jamais après ce job. La vie dans la rue avait appris à Xiang à être paranoïaque aussi il la mit en garde immédiatement.
- Heu… Si ça veut sous entendre ce que je crois, je peux vous prier que ce sera pas nécessaire hein ! Franck et moi sommes des professionnels et en tant que professionnels dans notre branche… On serait vraiment stupides si on disait à qui que ce soit ce qu’on a fait ou qui on a rencontré…
Il réfléchit ensuite un instant et déclara.

- Je veux une garantie : Vos cartouches. Vous les enlevez de vos poches, de votre flingue et vous me les donnez. Je vous les rend que quand on aura la carte et je la déposerai au milieu d’une allée avec les balles, vous donnerez le reste du paiement à Franck qui restera près de vous.
Bien entendu, ce denier n’ayant rien percuté secoua la tête.
- Mais à quoi tu joues Xiang ?
- T’occupes…
Lui répondit sèchement ce dernier, comme tout à l’heure, occultant totalement au passage la question de Liam sur ses talents de saltimbanque et sa manière de vivre… L’heure était maintenant à la question de la survie et il n’allait pas laisser cette demoiselle les rouler facilement et les tuer si telle en était son intention.



inventaire actif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang] Mer 13 Juil - 8:19
Le dénommé Xiang paraissait d’humeur plutôt taquine. Il proposa même un “Mademoiselle” à la place du “Madame”. Mais Liam ne l’écoutait plus que d’une oreille, à moitié concentrée sur la tâche qui l’attendait et bien décidée à ne plus laisser filtrer ses émotions.
Néanmoins, lorsqu’elle lui répliqua que tous les deux oublieraient vite son nom, le garçon perdit sa bonne humeur tout comme son sourire. L’inquiétude perça alors dans sa voix lorsqu’il prétendit être un professionnel tout comme son compagnon et qu’aucun des deux ne parlerait de cette rencontre.
La jeune fille lui lança un regard légèrement surpris. Pourquoi le jeune garçon des rues paraissait t-il soudain si angoissé alors que même lorsqu’elle se montrait menaçante précédemment il prenait tout avec humour ? La réponse lui paru claire au vu de ses paroles : il avait interprété ses paroles précédentes comme une sentence et cru qu’une fois le travail terminé, elle se débarrasserait d’eux. Rien d’étonnant à la réflexion, sa phrase pouvait prêter à confusion. La mercenaire s’apprêta à le rassurer en levant les yeux au ciel et le contredisant sur son interprétation, mais elle n’en eut pas le temps. Xiang se figea et se lança dans une nouvelle renégociation de contrat, plus suspect que jamais envers Liam. Celle ci s’immobilisa également et se tourna vers lui, les sourcils froncés. Lui laisser ses cartouches comme assurance ?
La jeune fille fronça de nouveau les sourcils. Là il commençait à l’agacer de nouveau. Bien que sa crainte soit compréhensible, il était hors de question de lui donner les balles de son 10mm. D’abord parce qu’elle même n’avait pas vraiment confiance en la parole du voleur, ensuite parce que, même si elle avait seulement prévu une mission d’infiltration, elle préférait se préparer à toute éventualité.

Après avoir remballé son camarade qui ne comprenait rien à la situation, le joueur de cartes se tint droit et déterminé devant la jeune fille. Malgré l’énervement qu’elle avait du mal à contenir, Liam ne put s’empêcher de noter le courage du jeune voleur alors même qu’il semblait redouter ses réactions. Il y eut quelques secondes de flottement puis Liam poussa un léger soupir et, en contraste avec la tension ambiante, parla d’une voix calme.

“ J’admire ton instinct de survie joueur de cartes. Se méfier de tout le monde à tout moment est la première étape de la survie. ”

Elle rouvrit ses yeux et rabaissa de nouveau sa capuche sur ses épaules, libérant ses cheveux et son visage avant de continuer.

“ Mais je ne peux pas faire ça. Si tu prônes la survie tu dois comprendre que se séparer de ma capacité de me défendre à distance serait une grossière erreur. “

Elle plongea une fois de plus ses yeux dans ceux du jeune voleur, le fixant d’un regard intense qui ne cillait pas.

“ Tu te trompes sur mes intentions. Lorsque je passe un marché je m’y tiens et si j’ai dit que je vous laisserai partir après, c’est que je le ferai. Et puis... “

Sans prévenir, sa main qui s’était approchée subrepticement de sa ceinture décrocha vivement son khukuri. Dans le même mouvement, elle se jeta sur la garçon et se serra contre lui, plaçant son bras libre autour de sa taille et sa lame à la base de sa nuque. Puis, elle lui murmura à l’oreille.

“ … Si je voulais te tuer, je n’utiliserais pas mon flingue. Trop peu discret. Tu ne crois pas ? “

Elle le lâcha alors et se recula, rangeant son arme. Puis elle releva la tête et adressa au garçon son premier sourire, bien que celui ci soit léger et plus proche d’une expression de prédateur que d’un visage amical.

“ Mais si tu te sens aussi méfiant, très bien. Je ne peux pas te le reprocher. Alors changeons l’arrangement. Une fois la carte prise, tu la cacheras dans un lieu de ton choix. Je te donnerais le reste des capsules quand tu nous rejoindra ton ami et moi. Ainsi tu pourras me dévoiler l’emplacement seulement lorsque tu le jugeras bon. Quand vous serez à l’abri de toute attaque de ma part par exemple, au milieu d’une foule pourquoi pas. “

Son visage affichait une mine très sérieuse et, comme pour conclure sa proposition, elle décida de faire un geste qu’elle n’avait pas fait depuis longtemps, mettant de coté la répulsion qu’elle avait toujours à se faire toucher : elle tendit sa main au jeune voleur pour qu’il la serre.

“ Marché conclu ? “

H.S:
 

Inventaire Actif-Liam:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FINI]À une carte près. [Avec Xiang]
Revenir en haut Aller en bas

[FINI]À une carte près. [Avec Xiang]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» REE ϟ la meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
» Du LA ? Des dès ? Mais si c'est possible (avec la carte kiwi) !
» Truck terminé! C'est un Véhicule volé avec Obuzier! Kaboum
» La carte de Gemme
» [How To...] Faire votre propre affiche Wanted avec Photoshop.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Administration :: Archives :: Sujets terminés-