CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez

Welcome to Texas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Le superviseur
1

1

1

1

1

1

1

http://fallouttowrpg.forumactif.org/t545-modele-de-fiche-de-presentation
http://fallouttowrpg.forumactif.org/t550-john-doe-exemple
MessageSujet: Welcome to Texas Welcome to Texas Icon_minitime1Mar 23 Avr - 11:56

PETIT GUIDE DU TEXAS ACTUEL



Histoire



Le Texas est un immense état du sud des États-Unis Unis d’Amérique. A la base colonisé par les Espagnols, le Texas déclara son indépendance au début du XIXème siècle et rejoint les USA en tant qu'état esclavagiste en 1845 avant de rejoindre le camp confédéré au cours de la guerre de sécession. Associé plus tard au mythe de la conquête de l'ouest, le Texas est resté dans l'imaginaire collectif le pays des cowboys et encore aujourd'hui, ses habitants sont fiers d'entretenir cette culture.

Après la réforme territoriale de 1969, il fusionna avec l'ancien état de l'Arkansas pour former le Commonwealth du Texas. Deuxième en termes de population et de taille, il s'agissait d'un des états les plus riches et les plus prospères à l'époque car les ressources minières de son sol (notamment le pétrole) ont longtemps permis aux US d'être indépendants énergétiquement.

Durement frappé pendant la grande guerre nucléaire de 2077, il a pourtant conservé une nature assez florissante et vivace car sa population a l'époque étant très majoritairement urbaine, de nombreux villages de campagne et étendues sauvages ont été épargnées par les bombes. 200 ans après, des zones de radiations hautement toxiques persistent mais elle sont majoritairement concentrées dans les anciennes zones urbanisées que les humains ont déserté depuis longtemps.


Géographie



De par sa taille immense (un peu plus que la France métropolitaine) et sa position aux carrefours de différents climats, le Texas propose une grande variété d'environnement et de conditions météo, allant des déserts arides et des montagnes abruptes à l'ouest aux bayous tropicaux à l'est en passant par des prairies et Comines plus fertiles au centre. Et pour finir le clou du spectacle, la poche de radiations permanente de la Texas Panhandle qui a transformé la zone en un véritable enfer radioactif où seules survivent les bestioles les plus robustes et vicelards du monde post-apocalyptique...

Il partage sa plus longue frontière avec le Mexique au sud, en grande partie délimitée par le tracé du Rio Grande. Côté Américain, il est frontalier de la Louisiane et l'Arkansas à l'est, l'Oklahoma a Nord et le Nouveau-Mexique à l'Ouest.

Pour ce qui est des reliefs et de l'hydrographie de l'état, il faut préciser que la répartition de l'altitude est surprenant régulière : tandis que le sud-est est relativement plat (et donnant sur la mer des Caraïbes, ce qui donne de nombreuses villes balnéaires dans ce coin), le centre comporte plus de petites collines, plaines et plateaux tandis qu'à l'ouest se dresse une chaîne de montagnes élevées uniquement défigurées (ou plutôt embellies) par les canyons dans lesquels passent quelques uns des nombreux cours d'eau de l'état.
Car oui même si ils sont pour la plupart de taille modeste, l'état comporte plus de 3000 cours d'eau répartis de manière globalement homogène (même si il n'est pas rare de parcourir une cinquantaine de kilomètres sans en croiser un seul). En revanche, si le lac contenait autrefois de nombreux petits lacs, la majorité de ces derniers s’est évaporée à la suite de la grande guerre et ont aujourd’hui laissé place à des grottes et caves où pullulent des bestioles peu commodes.

De manière générale, les étés du Texas sont très chauds et les hivers frais (voire parfois même rudes) ce qui donne une des amplitudes thermiques les plus conséquentes en Amérique du Nord. Cependant avec un minimum de précaution, aucun de ces extrêmes n'est dangereux pour l'homme et même si vivre au Texas sans air conditionné peut-être pénible, ce n'est en aucun cas une contrainte d'ordre vital ce qui contribue donc au bon développement humain dans la région. En revanche ces variations de température et de climats ont le désavantage de faire du Texas une région assez orageuse et où les tornades et tempêtes ne sont pas des occurrences rares. Mais la principale menace pour les survivants sont surtout les pluies venues du nord-ouest, souvent chargées en radioactivité et qui peuvent faire des dégâts non négligeables sur les cultures ou même les animaux bien vivants (hommes y compris donc).

En conséquence de cela, de très nombreuses espèces animales et végétales se sentent chez elles au Texas et même après la chute des bombes, cet état reste un terrain de choix pour l'élevage. L'agriculture y est plus ardue car elle nécessite parfois l'irrigation à cause des fortes températures mais la quantité de terres fertiles à disposition contrebalance largement cette contrainte. Pour finir, puisque les animaux sont très répandus, la chasse est un moyen de subsistance tout à fait viable pour les survivants de l'apocalypse ; en revanche cela implique d'être en vigilance constante car si les herbivores ont pullulé depuis la guerre, les carnivores aussi et il n'est donc pas rare de croiser un prédateur qui voudrait bien vous faire figurer à son menu aussi.

Pour ce qui est des déplacements, il faut prendre en compte que même si le Texas était autrefois une région hautement développée en termes d’infrastructures routières, ces routes de l’ancien monde sont malheureusement aujourd’hui impraticable pour la plus grande partie et les transports à roue ne sont plus vraiment privilégiés (sauf pour les véhicules tout-terrains). Seule exception, les anciennes autoroutes et notamment l’interstate 15 qui relie l’est à l’ouest qui sont encore régulièrement empruntées par les caravanes… Et aussi un lieu d’embuscade de choix pour les raiders et autres criminels téméraires. Les véhicules tractés et les montures ont donc refait leur apparition et de nos jours, le Texas ressemble beaucoup à ce qu’il était au XIXème siècle avant de rejoindre l’union.


Population



A l'époque très urbanisé, le Texas était une région peuplée de manière très inégale ce qui a donné aux survivants de l'apocalypse l'opportunité de s'établir sur des terres parfois restées entièrement vierges (relançant du même coup l'image de la conquête de l'ouest, aujourd'hui encore à recoloniser entièrement). Actuellement, la population Texane est surtout concentrée dans l'est et même si des communautés de colons existent à l'ouest, elle sont plus rares et généralement moins prospères à cause de l'environnement plus rude.

De l'avant-guerre, le Texas a donc conservé sa propension à voir sa population s'agglutiner dans de grands centres urbains. Autrefois les villes les plus peuplées étaient Dallas, Sans Antonio et Houston. Même si ces centres sont aujourd'hui laissés à l'abandon, il est important de préciser que des communautés de tailles variées se sont établies dans leurs environs.

La plus importante de ces dernières est la communauté de Fondation, établie aux limites de l'ancien metroplexe de Dallas-FortWorth. Cette communauté à la particularité d'être particulièrement riche et bien organisée. Étant née d'un avant-poste commercial, elle est aujourd'hui le carrefour du commerce entre l'est et l'ouest et sa prospérité a attiré des émigrants de tous le sud des États-Unis ! Atteignant aujourd'hui une taille très importante de 100.000 habitants,  (ce qui en fait une des villes les plus peuplées du continent).

De part leur expertise en ingénierie et en récupération, les habitants de Fondation se distinguent également par leur capacité à avoir maîtrisé de nouveau tout un pan d’industrie primitive. En conséquence de cela, Fondation arbore une fière allure de ville du XIXème siècle avec 40% de routes pavées et où les bâtiments reconstruits intégralement sont plus fréquents que les cabanes faites de matériaux de récupération qu’on trouve dans d’autres communautés ! Les scieries, briquerie et cimenteries sont monnaie courante et certaines industries plus complexes font leur apparition depuis une dizaine d’années… Pour en citer que quelques unes, les armes, l’acier ou bien même des produits de luxe tels que le tabac et l’alcool sont produits à la chaîne en petite série. Et c’est bien sûr sans compter les artisans qui proposent aussi des services de bonne qualité pour tous vos besoins !

Pour finir, Fondation est aussi très fortement défendue avec un gigantesque mur d’enceinte et des tours de gardes qui tiennent en respect tous les prédateurs et l’immense majorité des raiders ou autres pillards qui voudraient y pénétrer. En un mot comme en cent, la civilisation renaît à Fondation, et plutôt rapidement que lentement ! A l’heure actuelle, les débats sont même en cours pour la création d’une véritable nation organisée qui possèderait Fondation en tant que capitale. A l’extérieur des murs en revanche, c’est une autre histoire…

Car en effet, l’influence politique de Fondation est limité à ses alentours direct et même si de nombreuses autres communautés plus modestes (et plus “post-apocalyptiques”) survivent dans le Texas, peu d’entre elles sont en relation régulières avec Fondation et encore moins ont accepté un rapprochement diplomatique et politique pour devenir leurs “vassaux”. En effet car les terres désolées du Texas, malgré leur nom, ne sont pas si désolées que ça et vivre en totale autarcie pour une communautée peu exigeante des luxes de la vie moderne n’est pas spécialement un exploit surhumain. Cela forge donc les caractères et les communautés plus isolées ont appris à se défendre toutes seules de la majorité des attaques auxquelles elles peuvent être soumises (en particulier quand la “communauté” en question est une petite ferme familiale, isolée à 10km de la poche de civilisation la plus proche).

De par leur isolement, les Texans ne sont donc pas amoureux des étrangers au premier abord, ce qui est par ailleurs paradoxal ! Car ils sont depuis longtemps un peuple très mêlé, avec une majorité de caucasiens, d’Afro-Américains et de Méso-Américains. A l’heure actuelle les vieilles velléités nationales et raciales de la guerre de sécession ou autres conflits de l’ancien monde sont oubliées, mais pas la peur de l’étranger dont, par convention, on se méfie. Au final donc, les Texans se sont appropriés les légendes (et le comportement) de cowboy de leurs ancêtres auquel ils restent fidèles à ce jour en fait, car les conditions de vie générales d'aujourd'hui au Texas se rapprochent très globalement de ce qu'elles étaient quatre siècles auparavant.

Pour cette raison, la majorité des Texans sont donc des gens bourrus, peu commodes avec les enquiquineurs et ayant une forte tendance à faire parler leur colt dès que le moindre danger se présente (presque tout le monde est armé au Texas, quelque chose qui n’a pas changé par rapport à avant la guerre). Leur interprétation de la loi est très libérale selon les communautée et les fauteurs de troubles ont souvent vite fait de roupiller pendus à un arbre, ce qui décourage plus d’un raider à s'attaquer aux groupes trop organisés… Et même aux fermes isolées d’ailleurs parce que la majorité des fermiers ont compris depuis longtemps qu’ils étaient des cibles de choix et se sont armés en conséquence. D’autant plus que le sol est tellement riche (et la vie animale si abondante) que vivre en totale autarcie n’est pas excessivement difficile dans les terres désolées du Texas, donc apprendre à se défendre est rapidement une priorité numéro 1 pour la majorité de la population qui sait qu’elle vit dans un monde hostile.

Par contre, passé leur méfiance, les Texans ont la réputation de vivre selon l’ancien motto de leur état qui est “amitié” et comme le dit un adage post-apocalyptique et relayé par les caravaniers : “Tu pleures deux fois quand tu passes par le Texas : une fois quand t’arrives, et une fois quand tu repars”. Réputés comme étant les gens les plus aimables et accueillants du sud des USA, et il est rare qu’on vous refuse un verre d’eau, un peu de nourriture ou un gîte pour un soir (dans la grange par contre, faut pas déconner) si vous montrez patte blanche… A moins de tomber sur des gens miséreux ou sur les connards du village, mais de manière générale, même les paysans Texans les plus modestes sont suffisamment prospères (par rapport au reste des terres désolées des USA) pour se permettre de donner un petit coup de pouce à un étranger une fois de temps en temps. Par contre soyez prévenus, les Texans aiment bien boire, manger et fumer alors vous avez intérêt à avoir l’estomac bien accroché (surtout que leur cuisine Tex-Mex, normal… Est souvent bien épicée !) !

En ville cependant, c’est une autre histoire… Comme historiquement au XIXème siècle, les gens des villes et des plus grosses communautés ont tendance à se montrer plus individualistes et grincheux que leurs semblables des campagnes (que ces derniers appellent affectueusement “Fondatiens, têtes de chiens… Vindiousse !”). A Fondation, les gens se conduisent exactement de la manière que vous pourriez attendre dans une grande ville : pas spécialement agressifs mais pas avenants non plus, juste indifférents. Un autre point noir est également qu’à cause de la forte concentration de population, vous pouvez trouver tout ce que vous voulez à Fondation en matière de criminels, malades mentaux et autres rebuts de l’humanité, mais contrairement justement à l’extérieur où la loi du chacun pour soi règne, la milice/police est ici justement pour vous éviter d’avoir à vous trimballer en permanence avec une arme sur vous (en théorie seulement, parce qu’ils peuvent pas être partout en même temps non plus !). Cela sous-entend donc en même temps des règles de savoir-vivre en communautée plus pointues et un écart de conduite en ville peut rapidement vous amener en cellule pour quelques heures là où cela se traduirait simplement par une remontrance et éventuellement un pain dans la gueule en campagne…
Mais, par rapport à d’autres coins des terres désolées, ce qui amène les Fondatiens à maintenir un semblant de sympathie est le passage des étrangers dans leur ville dans un défilé quasiment constant. Autant cela irrite les riverains (toujours grincheux et malpolis selon les gens de passage), autant les commerçants sont toujours ravis de cet afflux et accueillent avec un esprit aimable et commerçant lesdits gens de passage (toujours bruyants et fouteurs de merde selon les riverains).

En résumé donc, malgré l’atmosphère de nouvelle conquête de l’ouest qui règne dans l’état et le nombre de proies faciles et juteuses qui peuvent exister, les Texans sont de manière générale des durs à cuire et des sudistes conservateurs, bourrus et peu délicats… Mais creusez un peu leur carapace et vous découvrirez généralement des gens au cœur d’or, toujours partants pour une fête ou donner un coup de main tellement ils sont habitués à plus rude que cela dans leur quotidien en fait. Mais… Restez sur vos gardes parce que cela vaut pour les mauvaises herbes aussi… Les criminels, escrocs et autres banditos du Texas (du moins ceux qui font ça depuis un moment) sont justement ceux qui ont sût esquiver la corde ou le plomb… Et il n’y a pas trente six façons de faire ça… Par conséquent les bad boys des terres désolées du Texas sont à l’image de ses habitants : armés et teigneux. Faites donc attention si vous en croisez car autant si vous êtes chanceux vous tomberez sur des malandrins appartenant à la première catégorie, autant si vous ne l’êtes pas eh bien… Heureux de vous avoir connu !


Gouvernement et économie



Bien qu’il n’existe pas de gouvernement central au Texas actuellement, l’anarchie n’est guère tolérée et les différentes communautés existantes ne s'embarrassent guère de subtilité quand il s'agit de se débarrasser des criminels (il faut dire que le Texas a toujours été l'état comptant le plus de lourdes peines de prison et de condamnations à mort, et cela n'a pas changé).
Néanmoins l'ambition de Fondation à court terme est bel et bien de commencer à organiser toutes les communautés des environs en un véritable état nation, mais ce projet n'est encore qu'un prototype à l'heure actuelle et les habitants des terres désolées ne se sentent en général pas encore prêts à abandonner leur souveraineté.

Cela tient au fait que au delà de leur capacité à se défendre efficacement, les Texans sont aussi relativement prospères : les petites communautés vivent d'agriculture et d'élevage, profitant d'un sol suffisamment fertile pour y faire pousser beaucoup d'alimentation, mais aussi ce qu'on appelle dès cash crops : tabac, coton et sucre principalement, voire même café et cacao pour les plus courageux (certaines variétés de ces plantes poussent bien au Texas). La production et la transformation de ces plantes rapporte généralement gros aux fermiers et éleveurs de la région qui exportent leurs biens dans tous les USA grâce aux caravanes qui passent dans le coin.

Pour ce qui est de Fondation en revanche, c'est une industrie autrement plus lucrative encore qui fait prospérer la ville : l'industrie. Même si leur industrie est primitive et surtout à base de vapeur, les Fondatiens ont redécouvert l'art de la manufacture en grande série et par conséquent, ils ont relancé la production de vêtements, armes, munitions ou même de véhicules à une petite échelle. Ces biens sont particulièrement recherchés et fait de Fondation une des cités les plus importantes du continent d'un point de vue commercial.

Et bien sûr pour finir, il convient de préciser que cette activité commerciale attiré aussi un bon nombre de parasites et/ou de commerçants peu scrupuleux dans le coin. Pour cette raison, les outlaws pullulent autant que les chasseurs de primes dans le coin, presque au point de damner le pion aux raiders plus classiques. Et bien sûr qui dit gens de moindres mœurs dit aussi activités qui y correspondent et tandis que les restaurants, hôtels et saloons divers décorent les avenues de Fondation, il suffit de s'éloigner des artères de seulement quelques pas pour y trouver bordels, casinos et cabarets en tout genre pour personnes aux mœurs plus légères. Le tourisme est donc aussi un sacré pan de l'économie locale…


Mot de la fin...



Vous êtes toujours là à lire ? Qu'attendez-vous pour vous lancer à l'assaut des paysages Texans ?!! Go get 'em cow boy !
Revenir en haut Aller en bas

Welcome to Texas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» le coin cadeau ϟ TEXAS-FLOOD
» Sérénade au Texas [DVDRiP]Comédie musicale, Western
» Texas Toros
» the empty hearse ; texas
» Texas-Houston : Du crin jaillit la plume.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Administration :: Règlement et Contexte :: Encyclopédie-