La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Morrigan, la septième

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 3
Date d'inscription : 05/09/2017
MessageSujet: Morrigan, la septième Mer 6 Sep - 18:42



Morrigan


« Un ange qui a oubliée la miséricorde... »


Nom complet : Morrigan
Âge : 10 ans (en apparence). Créée il y a environ un an.
Race : Synthétique de troisième génération
Groupe : Survivants
Métier : Espionne, chasseresse (temps partiel)
_________________________________________________________

CARACTÉRISTIQUES (40 points)
STRENGTH :3
PERCEPTION :6
ENDURANCE :3
CHARISMA :5
INTELLIGENCE :8
AGILITY :10
LUCK :5


COMPÉTENCES (200 points + points de départ)
Armes légères :21 (16+5)
Armes lourdes :13 (13+0)
Armes blanches :41 (13+28)
Corps à corps :6 (6+0)
Discrétion :70 (15+55)
Intimidation :8 (8+0)
Mécanique :31 (14+17)
Médecine :21 (13+8 )
Négociation :11 (10+1)
Science :21 (16+5)
Physique :61 (13+48)
Pilotage :6 (6+0)
Projectiles :6 (6+0)
Survie :43 (10+33)


_________________________________________________________

DESCRIPTION PHYSIQUE
Morrigan apparaît sous la forme d'une adorable petite fille aux cheveux blancs mi-longs et aux yeux verts. Un teint pâle et délicat et des traits fins qui semblent presque renforcer son impression de jeunesse. Avec son petit nez, ses joues légèrement rebondies et ses lèvres rosées, Morrigan fait presque angélique et paraîtrait presque normale... si ce n'était pas pour les deux balafres barrant respectivement son oeil droit et sa joue gauche. Ces deux souvenirs de sa rencontre avec l'une de ses grandes soeurs sont probablement les caractéristiques permettant de l'identifier le plus facilement.

Petite et fragile, en tous cas en apparence, la fillette ressemble plus à une poupée en porcelaine du haut de son mètre vingt. Bien qu'elle soit moins maigre que son modèle (voir l'histoire), elle reste tout de même très frêle avec très peu de muscles apparents. Plate comme une limande (normal vu son âge apparent) et aussi petite que mince, elle est très légère, permettant ainsi à la plupart des gens de la porter sans la moindre difficulté. Ses mains sont fines, douces et délicates en dépit des utilisations répétées de couteaux que fait la petite synth. Chose étrange, il semblerait qu'elle se ronge les ongles fréquemment, comme si elle était nerveuse, émotion pourtant censée être incompréhensible pour elle. Ses pieds sont également petits et fins. Le corps de Morrigan, est parfait en ce qui concerne l'intégration. Comme beaucoup de Synthétiques de la dernière génération, il est en effet impossible de la reconnaître comme une synth, son apparence étant totalement humaine. Même les fonctions de son corps sont parfaites, la fillette pouvant suer, saigner et même pleurer, ainsi que manger et dormir (bien qu'elle n'en ait pas besoin). Bien que beaucoup plus forte qu'une fillette normale, ce trait n'est pas non plus excessif, ses capacités pouvant plus passer comme une simple facilité d'auto-défense qu'une puissance surhumaine. De fait, elle est officiellement la plus faible des sept "Sins" et ne possède que des capacités de combat de base généralement vues sur le commun des survivants. En tous cas, le commun des survivants adultes. Sa seule "imperfection n'est autre que son immunité au temps : elle ne grandit en effet pas et son poids ne change jamais, peu importe ce qu'elle mange.

La seule caractéristique vraiment forte de la fillette, outre son intelligence poussée n'est autre que sa colossale agilité. Morrigan est souple, rapide et très douée en "Free-running" ce qui est rare dans les terres désolées. Elle est particulièrement à l'aise en Parkour et adore observer la vie autour d'elle depuis une position "confortable" (du genre pendue par les pieds à une branche d'arbre ou vautrée sur un mur en ruines). Elle est également ambidextre, comme le prouve sa capacité à combattre avec deux couteaux à la fois. Cela dit, elle semble privilégier sa main gauche dans la mesure où son "arme de service" y est généralement tenue. Son "modèle" était également gauchère avant sa mort ce qui pourrait expliquer les réflexes qu'elle garde, dus aux échos qu'elle perçoit de son ancienne vie.

Ses tenues varient en fonction de ce qu'elle trouve. Peu douée pour la mode et loin d'être difficile tant que son corps est suffisamment couvert. Elle semble cependant avoir un goût prononcé pour les couleurs noires et rouges. Son "travail" d'espionne fait cependant qu'elle est à l'aise avec n'importe quel type de tenue.




DESCRIPTION MENTALE
"A heartbeat without harmony is moonlight without dark" (début du refrain d'"Equilibrium", la chanson préférée de Morrigan)

En tant que synthétique non-éveillée, Morrigan est peu expressive et en général plutôt détachée. Les amateurs de mangas d'avant-guerre iraient jusqu'à la considérer comme une kuudere, une jeune fille presque sans émotions et toujours calme, cachant cependant un grand coeur. Si elle est presque parfaite physiquement, Mentalement, elle est une véritable ruine... ou plutôt une ombre. Une créature imparfaite dont le but, quoi que profondément caché dans son subconscient serait de devenir complète.

En règle générale, la petite Synthétique est étrangement calme, douce et presque inexpressive. Handicapée sociale au premier abord, elle semble incapable de comprendre clairement ses émotions, étant rapidement déconcertée lorsqu'elle ressent quelque chose de négatif ou de positif hors de sa "juridiction". Censée étudier l'amour familial et la jalousie, elle n'est en fait capable que de comprendre les émotions liées à ses sujets d'étude et ne ressent les autres que sous forme d'échos. Ainsi, la haine, la colère, la peur, la joie et même le deuil sont pour elle des notions complètement incompréhensibles qu'elle peut ressentir, mais pas identifier. De manière horriblement ironique, ce trait, censé originellement l'empêcher de "s'éveiller" ne fait que la pousser d'autant plus vite vers cette finalité dans la mesure où la détresse mentale qu'elle ressent lorsque ces émotions apparaissent est particulièrement traumatisante. Sa haine et sa peur instinctive envers sa grande soeur, Alecto sont entre autre les causes principales de ce trait, de même que le choc suite à la mort de son oncle et plus récemment, de ses protecteurs.

De par sa programmation, Morrigan est forcée de poursuivre l'amour familial sous toutes ses formes (par conséquent, de se faire adopter d'une façon ou d'une autre ou à défaut, étudier une famille de loin). Malheureusement, depuis la mort de son oncle, sa mission est devenue particulièrement difficile dans la mesure où son coeur incomplet a tendance à la rendre incompréhensible pour beaucoup de gens.  Bien qu'incapable d'en comprendre les raisons, elle est également dépressive vis à vis de ce décès ce qui l'empêche de se lier facilement à autrui comme elle pouvait le faire avant. Ainsi, elle est souvent mélancolique, jouant inconsciemment avec un yo-yo tout en fixant le ciel, parfois pour plusieurs heures et semble d'ailleurs ne plus avoir la notion du temps, ce qui peut parfois mener à d'étranges situations.

Si son état mental laisse à désirer, Morrigan est loin d'être stupide, bien au contraire. La fillette est très intelligente pour son âge apparent et capable d'imaginer des stratagèmes combinant une imagination typiquement enfantine à des ruses presque malsaines. Bien que ne parvenant plus à suivre sa mission convenablement, elle peut aisément tenir compte de beaucoup de paramètres afin d'arriver à ses fins... si seulement elle pouvait reprendre confiance en elle. Elle apprend vite et est très observatrice, même si sa curiosité peut parfois la mener à se mettre en danger si elle est imprudente.

Un trait de caractère qui la rend connue n'est autre que sa petite voix claire. La petite Synth est une excellente chanteuse dont les capacités sont souvent audibles dans la mesure où elle chante parfois inconsciemment lorsqu'elle se sent mal ou tente de réfléchir. Sa chanson favorite, "Equilibrium" est connue de beaucoup, mais peu savent de quoi elle parle exactement et c'est bien mieux ainsi... car les paroles cachent une histoire particulièrement tragique qui fut vécue par l'enfant avant qu'elle ne soit réincarnée en Synthétique et dont elle garde des souvenirs inconscients. Il lui arrive aussi de chanter deux autres chansons : Oblivion (une autre écrite par elle-même) et "why don't you do right ?" qui sont ses plus fréquentes. Elle change parfois de registre, mais c'est plus rare, préférant les trois.

Lorsqu'elle est effrayée ou en colère, Morrigan a l'air plus perdue qu'autre chose. Pendant un bref instant, ses yeux semblent s'illuminer de rage, terreur ou désespoir en fonction de l'émotion ressentie, mais l'éclat semble disparaître presque instantanément quoi qu'il arrive, ne laissant aucue trace à part un étrange trouble et une forte interrogation. Lui lui arrive d'avoir un "réflexe" (ou un mouvement d'humeur selon certains), mais ce dernier est presque immédiatement réprimé. Les seuls moments où la jeune fille se laisse aller à ses émotions incompréhensibles et devient littéralement incontrôlable apparaissent lorsque Alecto est dans les environs. En effet, même si elle ne comprend pas ce qu'elle ressent, sa haine et sa peur instinctives envers a grande soeur semblent prendre l'ascendant sur tout le reste, la fillette semblant ensuite incapable de se décider entre une fuite rapide ou charger jusqu'à trouver et assassiner son ennemie.

Vu son comportement général, Morrigan ne peut que difficilement interagir avec d'autres enfants. Sachant que son modèle a vécue seule pendant six ans avec pour seule compagnie une mère la martyrisant, c'est l'une des rares choses pour lesquelles les échos de son ancienne "elle" ne peuvent pas l'aider. Elle est ainsi toujours indécise, ne savant jamais si elle doit essayer de s'amuser ou se contenter de rester à distance et observer. Bien que son oncle l'ait plus ou moins encouragée à s'amuser quand elle le pouvait, sa déprime actuelle et son coeur mutilé font qu'elle est généralement incapable de se décider... ce qui durera probablement jusqu'au jour de son "éveil".



HISTOIRE
Septième et dernière de sa "fratrie', Morrigan est une synthétique très spéciale qui fut créée, tout comme ses frères et soeurs pour une mission aussi importante qu'étrange.

L'institut est tristement connue dans le Commonwealth, que ce soit pour ses enlèvements fréquents que pour les remplacements tout aussi fréquents commis en plaçant des espions synthétiques à la place de leurs victimes. Véritables maîtres de la technologie robotique, leurs trois catégories de Synths vont du simple squelette métallique (première génération) au véritable humain bionique (troisième génération) semblable en tous points à un humain normal et capable de vraies émotions. Si les deux premières gens servent généralement au simple combat, la troisième est capable d'espionnage poussée et peut aisément imiter leur éventuels modèles jusqu'à leurs traits les plus uniques.

Cependant, ce que peu de gens savent, c'est que les troisièmes générations ont un "vice" de fabrication dans leur intelligence artificielle. A cause de leur capacité à apprendre et à ressentir réellement des émotions humaines, elles ont en effet la capacité de "s'éveiller". Elles prennent ainsi une personnalité et un comportement propre qui leur donne une individualité et les poussent souvent à se rebeller contre leurs créateurs. Bien qu'il soit possible de supprimer de nouveau cette personnalité grâce à l'implant présent dans la tête du Synth, beaucoup parviennent à s'enfuir avec l'aide du Réseau du Rail et disparaissent au nez et à la barbe des chasseurs envoyés par l'institut. Devant cette situation récurrente, les scientifiques ont décidé d'employer les grands moyens et de mettre au point un projet d'étude : le projet "Seven Sins".

Ce projet avait un objectif simple : sept synthétiques furent envoyés dans la nature afin d'étudier directement le comportement des hommes. A terme, le plan était de se servir de ces données pour créer des Synthétiques de quatrième génération, considérablement plus stables mentalement et capables de manipuler les émotions d'autrui au lieu d'éveiller les leurs à l'improviste. Afin de limiter les chances de "rébellion", chacun fut programmé pour de ne pouvoir identifier que l'émotion (et le pêché) qu'ils étaient censés étudier. Toujours en contact avec l'institut, les sept étaient nommés Bel, Dorian, Fenrir, Sorella, Palazzo, Alecto et bien sur, Morrigan. Chacun fut chargé d'étudier un trait émotionnel particulier et bien sur, un pêché capital de l'ancien monde. avec un matricules indiquant leurs noms, âges apparents leur pêché représenté et leur numéro de création :

_B25-P1 (Bel 25 ans , Paresse premier créé) : La Paresse, le désespoir, et la dépression en général. ll fut le seul des sept confiné à l'institut.

_D40-O2 (Dorian 40 ans orgueil second): les manœuvres politiques, la soif de pouvoir et l'orgueil. Il fut envoyé dans les alentours de DC et joignit l'Enclave. Il s'est éveillé trois ans plus tôt et poursuit désormais ses propres intérêts. Suffisamment puissant pour éliminer même les meilleurs chasseurs.

_F17-G3 (Fenrir 17 ans Gourmandise troisième) : L'instinct de survie, la chasse et la gourmandise. Il fut envoyé sans cible définie et se contenta de errer ça et là dans les ruines américaines.

_S21-L4 (Sorella, 21 ans, luxure quatrième) : l'Amour (avec un grand A) L'instinct de procréation, les différents plaisirs et le besoin de tout faire pour perpétuer l'espèce. Axée sur la luxure, elle fut envoyée originellement à Diamond City, puis à Rivet City avant de finalement s'éveiller il y a un an et migrer en Louisiane

_P35-A5 (Palazzo, 35 ans Avidité cinquième) fut envoyé dans les ruines du Commonwealth, déguisé en prospecteur. Il fut chargé d'étudier le désir de richesse, la soif de pouvoir (tout comme Dorian) et l'avidité en général. Il joignit quelques années plus tard les Tueurs à gages.

_A20-C6 (Alecto, 20 ans, colère sixième) fut tout comme Fenris envoyée sans cible définie et joignit un groupe de pillards (non sans en massacrer une partie). Chargée d'étudier les réactions humaines face à la mort et à la destruction ainsi que le pêché de colère. Elle fut cependant la première des sept à s'éveiller moins de trois mois après son déploiement et devint complètement hors de contrôle, tuant non pas pour sa mission, mais par pur plaisir. Aucun chasseur n'est à ce jour arrivé à la retrouver. Elle est connue comme l'une des plus dangereuses de la Fratrie avec Dorian.

M10-E7 (Morrigan, 10 ans envie septième) ne fut déployée que très récemment, n'étant originellement même pas censée l'être. Chargée d'étudier l'amour filial, les relations familiales et la jalousie (envie). Elle est désormais chassée par Alecto et Sorella, chacune pour une raison différente.

Le fait est que contrairement à ses frères et soeurs, Morrigan n'est pas un modèle unique et fut créée à partir d'une jeune fille morte deux ans plus tôt. A l'origine, elle fut créée pour récompenser les loyaux services de son oncle Harold Hueck envers l'institut, l'homme ayant été presque rendu fou de douleur en perdant sa nièce.

La vraie Morrigan Hueck naquit il y a une douzaine d'années dans une ferme à l’extrême Sud-Est du Commonwealth. Née de deux parents aimants : Alistair et Lucy Hueck, sa vie fut plus ou moins normale. Aimée par ses parents et surtout par son oncle qui n'hésitait pas à la gâter à chaque anniversaire tout se passait très bien... jusqu'au jour où son père fut tué par un écorcheur sous les yeux de sa mère. La fillette de quatre ans vit sa mère rentrer seule à la maison, lourdement traumatisée par la mort de son époux. Commença dès lors un cauchemar qui allait durer six ans, Lucy étant en effet rendue folle de chagrin et passant ses émotions sur l'alcool... et naturellement sa fille. Harold, mis au courant du drame passa un jour à la ferme et du défendre l'enfant du courroux maternel. Il tenta naturellement de retirer sa précieuse nièce à sa belle soeur, mais en vain suite aux problèmes entre l'institut et la Confrérie de l'Acier. Il jura cependant à l'enfant de la sortir de cet enfer à la première occasion, mais ne put le faire avant six ans...


Pendant six ans, la petite Morrigan encaissa un traitement de plus en plus violent qui fut remarqué de nombreuses fois par les caravaniers de passage, mais ne fut jamais sauvée pour autant. Plusieurs coups à la tête entre autre eurent un effet ravageurs sur sa santé mentale, quoi que cela ne se montra pas directement. Elle commença entre autre à entendre des voix, se laissant peu à peu aller au désespoir et sombrant dans une lourde Schizophrénie qui un jour, fut lourde de conséquence. Alors qu'elle priait désespérément, blessée par une énième séance avec sa mère, une petite voix dans son esprit lui répondit, lui ordonnant doucement de commettre deux actes... Deux actes que Harold, enfin capable de la prendre avec lui ne put que constater avec horreur à son arrivée.

Grâce à une trêve avec la confrérie, Harold parvint à commettre divers services qui lui valurent entre autre une augmentation et naturellement, l'occasion de se voir réaliser n'importe quel souhait. Le jour du dixième anniversaire de sa précieuse nièce, il demanda à nouveau l'autorisation d'adopter la fillette tout en parlant du traitement horrible auquel elle était exposée. Décidés à récompenser le scientifique pour ses précieux services, ses supérieurs l'y autorisèrent et allèrent même jusqu'à le faire accompagner de deux chasseurs au cas où Lucy serait irraisonnable. Malheureusement, à leur arrivée, le trio ne put que constater qu'ils étaient trop tard. Le corps de la mère était étendu dans la cuisine, un couteau dans le coeur et Harold sortit de la ferme en trombe, appelant sa nièce... Juste à temps pour voir cette dernière, maculée de sang se jeter du haut de la falaise dans l'océan. Le hurlement de l'homme résonna dans les environs alors que l'un des synthétiques l'accompagnant se rua à la suite de l'enfant, en vain. Lorsque le chasseur remonta, ce fut avec un corps disloqué et dans le coma. Incapable de la ranimer, le groupe ramena l'enfant à l'institut, non sans brûler la ferme avec le corps de Lucy, cette dernière étant littéralement maudite par son beau frère. L'enfant mourut deux jours plus tard, sur une table d'opération.

Les supérieurs d'Harold, bien qu'indifférents au sort de Morrigan ne purent que constater l'ampleur de des dommages faits par son état. Le Scientifique était anéanti, fixant le corps cryogénisé de sa nièce de manière répétée et perdit peu à peu ses capacités, le désespoir face à son échec semblant le détruire peu à peu. Finalement, le président de l'institut, mis au courant fit convoquer l'homme dans son bureau et lui rappela qu'il "lui restait toujours un voeu" avant de lui faire une proposition lourde de conséquences. Bien que morte, le cerveau de la fillette était toujours viable et avait été scanné pendant la tentative de soin. Bien que les dommages ayant provoqué sa schizophrénie avaient aisément été repérés, ses souvenirs et sa personnalité avaient été stockés dans l'un des gigantesques ordinateurs de l'institut et pouvaient facilement être envoyés dans un nouveau corps. Le président indiqua dès lors à son subalterne qu'il "n'avait qu'un mot à dire" et que sa nièce serait réincarnée dans un nouveau corps, libre de ses mauvais souvenirs et de ses souffrances et ce, dans les trois jours qui suivraient. En échange cependant, l'enfant deviendrait le "septième Sin" quoi qu'elle accomplirait sa fonction auprès de son oncle. Harold, fou de douleur et n'ayant plus rien à perdre supplia presque son supérieur d'agir, ce dernier donnant l'ordre immédiatement. Le corps originel de Morrigan Hueck fut détruit peu de temps après, sa personnalité étant implantée dans un nouveau plus solide. Ainsi naquit M10-E7, alias Morrigan, "Sin" de l'amour Filial et de l'envie.

Un an passa. Un an pendant lequel la fillette et son oncle furent envoyés dans l'un des repères cachés de l'institut, loin du Commonwealth. Bien que consciente de son statut de synthétique ainsi que de sa mission, Morrigan agissait comme une enfant normale, guidée par les échos de son modèle. Harold quant à lui sembla complètement oublier qu'il ne s'agissait pas de sa nièce, en tous cas, pas naturellement. La jeune fille avait tous les traits de caractère, la douceur et même les réflexes que son modèle aurait eu si elle n'avait pas été maltraitée par sa mère. Cependant, en dépit des efforts de son oncle et de sa programmation, elle garda quelques souvenirs inconscients de son traitement en tant qu'humaine ce qui la conduisit à écrire une chanson étrange, parlant d'une fillette martyrisée par sa mère et recevant un ordre d'une "déesse sans nom". Bien qu'horrifié en se rendant compte que sa nièce se rappelait, même inconsciemment de ce qu'il lui était arrivé, Harold encouragea cette dernière à continuer à chanter, la petite voix étrangement douce semblant provoquer un regain d'espoir pour ceux qui l'entendaient. La chanson fut appelée "Equilibrium" et fort heureusement, les paroles n'étaient que des sous-entendus compréhensibles que par ceux qui avaient connus son modèle. Bien que jugé inutile par les supérieurs de son oncle, ceux-ci se rendirent compte que la fillette pouvait aisément utiliser ses "concerts" pour observer les gens qui l'écoutaient, ce hobby étant donc toléré.

Pendant environ deux mois, Morrigan écrivit deux autres chansons, son oncle et elle s'installant dans ce qui fut autrefois Bâton Rouge. La fillette, toujours aidée par son oncle poursuivit sa mission, ignorant le danger qui commençait à approcher, lentement mais surement d'elle. En effet, l'une de ses soeurs était dans les parages... Et malheureusement, ce n'était pas la gentille Sorella. Alecto venait en effet d'arriver en Louisiane, ayant entendu parler d'un groupe de Raiders tentant de s'emparer de la Nouvelle Orléans. L'idée d'une guerre de grande envergure pour s'emparer de ce paradis plut énormément à la psychopathe et elle décida de se faire les dents sur quelques petites colonies dans le Bayou avant de se lier au groupe. Dans un premier temps, tout aurait pu très bien se passer dans la mesure où la rebelle restait dans les marais avec ses hommes, mais le désir de se faire les crocs sur quelque chose de plus gros que de simples fermes devint rapidement plus fort. Le groupe de pillards décida ainsi d'attaquer Bâton rouge et Alecto, reconnaissant Harold tua ce dernier sous les yeux de Morrigan.

Naturellement, on aurait pu croire que l'histoire s'arrêterait là. La fillette n'était en effet pas conçue pour le combat et sa grande soeur ayant cinq ans d'expérience en plus de ses capacités de base. Fort heureusement, les habitants de la ville étaient fermement décidés à garder leur demeure et la contre-attaque fut instantanée, forçant la synthétique renégate à se replier avec ce qui restait de ses troupes. Cela dit, elle eut le temps de constater le comportement étrangement froid de la fillette, en dépit de ses pleurs face à la mort de son oncle. Beaucoup d'enfants auraient hurlés, été complètement inconsolables, paralysés de terreur ou même enragés au point de bondir sur l'assassin. La petite synthétique, quoi qu'en larme avait une réaction étrangement mesurée, comme si le chagrin et le deuil étaient quelque chose d'incompréhensible pour elle. Comprenant qu'elle avait à faire à une semblable encore "endormie", Alecto balafra deux fois le visage de sa petite soeur pour la "marquer" afin de la retrouver plus tard, puis prit la fuite en se jurant de l'éveiller un jour.

A l'insu de la meurtrière cependant, l'institut gardait toujours un oeil sur leurs créations et leur personnel. Avant que les habitants des ruines ne puissent se réorganiser, l'un des "chasseurs de synths" parvint à s'emparer de la fillette ainsi que du corps de son oncle, les ramenant tous les deux dans l'un des bunkers cachés du groupe. Là, Morrigan fut "débriefée" rapidement, confirmant que son agresseuse était bien la sixième Sin, A20-C6, alias Alecto. Bien que troublés par la virulence de l'assaut, les supérieurs décidèrent d'interdire à la fillette de poursuivre sa grande soeur, mais furent incapables de réparer complètement les dommages faits à son visage, se contentant de forcer la cicatrisation jusqu'à laisser deux petites marques. Afin de donner une chance à la plus petite des synths cependant, ils décidèrent d'inclure une programmation d'auto-défense afin qu'elle puisse se débattre en cas d'assaut, la renvoyant ensuite dans la nature en direction de la Nouvelle Orléans, censée être plus sure pour elle.

Cela dit, la mort d'Harold laissa des traces... De même que l'assaut. Morrigan, quoi qu'encore "endormie"commença peu à peu à nourrir une peur instinctive mêlée de haine envers sa grande soeur. émotions pour le moins déroutants pour elle dans la mesure où elle fut incapable de les comprendre. Ses souvenirs de son modèle commencèrent à devenir plus précis qu'avant, de même que certaines émotions qu'elle n'était pas censée comprendre. Bien qu'elle ne douta pas réellement de sa fonction,  elle commença à éprouver de sérieux problèmes pour se lier aux autres, son travail commençant à devenir plus difficile. Naturellement, cette dépression était parfaitement normale : son oncle venant de mourir, beaucoup d'enfants en deviendraient renfermés Dans son cas cependant, cela laissa à présager quelque chose de beaucoup plus dangereux

Un an a passé depuis la mort d'Harold et les plans de l'institut sont désormais en péril plus que jamais. La Nouvelle Orléans, après avoir été frappée par un ouragan est désormais en ruines... et attire l'attention de nombreux groupes, dont les pillards qui sont de plus en plus proches d'atteindre leurs objectifs. Entre eux, la Confrérie de l'Acier et l'Enclave, Jackie se retrouve désormais forcée de gérer quelque chose censée ne pas être dans ses attributions... à plus forte raison qu'elle peut sentir la présence de sa soeur quelque part dans les rangs des pillards. Désormais au bord de l'éveil et privée de soutien (les chasseurs censés la surveiller ayant été détruits récemment), la petite synthétique est complètement perdue, partagée entre ses émotions hors de contrôle, sa mission et ses instincts. Par ailleurs, elle semble avoir attirée malgré elle l'attention d'une jeune femme rousse étrangement familière appelée Sorella, vivant dans les bas fonds de la ville...  



_________________________________________________________

INVENTAIRE DE DÉPART
Backbiter : Un couteau de combat à la lame noire et rouge crantée (lame furtive). C'est "l'arme de service" de Morrigan, créée spécialement pour elle. Très équilibrée et légère, elle se marie à merveille avec l'agilité de sa petite utilisatrice.

Couteau de combat: C'est un couteau de combat ordinaire, récemment pris sur le corps de l'un des chasseurs veillant sur elle. Utilisé de temps à autres.

Revolver 32. : Une arme découverte dans les ruines de la Nouvelle Orléans. Un Smith & Wesson de petit calibre, ce petit revolver à six coups est surtout fréquent dans les ruines de la Capitale. Contrairement à son couteau, Morrigan ne s'en sert que rarement, préférant sa lame et n'ayant de toutes manières que peu de talent dans les armes à feu. Par ailleurs, cette arme attire trop l'attention quand elle s'en sert : une fillette de dix ans possédant une arme à feu, c'est en effet tout sauf discret... surtout quand sa force accrue lui permet d'absorber le recul et donc, de l'utiliser sans se démettre une articulation Petit calibre ou pas, le recul reste quand même gros pour une enfant.

Calibre 32. : Munition de revolver. Morrigan en possède actuellement une dizaine.

Tenue d'assassin ; Morrigan est beaucoup de choses, mais on ne peut pas dire qu'elle s'y connaisse question mode. C'est peut être pour cette raison que la fillette se balade dans une tenue ressemblant de près comme de loin à un cosplay de vieux mangas avant-guerre. Il s'agit en effet d'un haut noir sans manches s'arrêtant au dessus de son nombril et d'un short de la même couleur, mais aussi des longs gants noirs s'arrêtant au dessus de ses coudes et des leggins portés sous des Mary-Janes roses. Cela dit, ce qui trouble le plus dans cette tenue, c'est le fait que les leggins et gants sont renforcés aux articulations (genoux, coudes et doigts) par des coques métalliques peintes en blanc, donnant une allure plutôt spéciale. Les chaussures sont également renforcées ce qui rajoute d'autant plus à la curiosité de l'ensemble. Cependant, ce qui attire le plus l'attention n'est autre que l'énorme trench-coat en cuir trois tailles trop grand pour elle qu'elle porte par dessus le tout. Le manteau, appartenant autrefois à l'un de ses protecteurs est désormais usé et carrément en lambeaux vers le bas à force de traîner derrière elle, s'arrêtant désormais à mi-mollet. Il reste cependant assez large pour être retiré en le levant au dessus de sa tête à une main, même lorsqu'il est fermé ce qui laisse imaginer à quel point elle flotte dedans. Il offre cependant une bonne défense balistique ainsi que contre les lames. A part le Manteau, cette tenue, en fait cosplay d'un vieux manga a été prise dans les ruines d'un Hubris Comics.

Tenues d'assassin légères : mêmes tenues que précédemment sans manteau. Découvertes dans le même Hubris Comics que les autres. Morrigan en a deux au total. Vue l'absence du trench-Coat, la protection aux projectiles, lames et énergie est pratiquement inexistante.

Yo-yo : un vieux jouet d'avant guerre. Morrigan est souvent vue en train de jouer avec quand elle n'a rien à faire, semblant parfois le faire par automatisme. D'après elle, elle se sert de cet "exercice" pour augmenter sa dextérité.

Taudis : Morrigan vit dans un petit taudis en ruines dans ce qui fut autrefois Canal Street. Les conditions de vie sont plutôt spartiates avec un matelas posé au sol et un simple coffre métallique de petite taille pour ses affaires.Il n'y a même pas l'électricité et la porte d'entré, quoi que pouvant se fermer à clé doit généralement être barricadée. Le toit est partiellement effondré.


_________________________________________________________

Pseudo : ICI
Âge IRL : ICI
Comment as-tu trouvé le forum ? : ICI
Des suggestions ? : ICI

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 15/10/2016
MessageSujet: Re: Morrigan, la septième Jeu 7 Sep - 20:04
Bonjour et Bienvenue ! Si tu as des questions n'hésite pas et préviens nous quand tu aura terminé ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 3
Date d'inscription : 05/09/2017
MessageSujet: Re: Morrigan, la septième Sam 16 Sep - 12:40
Merci.

Ma présentation est terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Morrigan, la septième
Revenir en haut Aller en bas

Morrigan, la septième

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !
» [Entrainement VS Morrigan] Un combat torride
» [Rumeur] Septième Génération - Pokémon Plus & Pokémon Moins
» Les Secrets de la Septième Mer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Administration :: Registre des survivants :: Candidatures de survivants-