La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Balade près du Lac Dawn Xiang Kim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 15/10/2016
MessageSujet: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Jeu 15 Juin - 22:54
Près des plaines du coeur de la vieille Louisiane se trouve le grand lac Pontchartrain. Cette étendue d'eau gigantesque était jadis le fief des meilleurs pêcheur d'eau douce du sud des états-Unis. Maintenant, le lac est le repère des fangeux et des autres rad-saloperies que le monde à pu chier après l'apocalypse. C'est pour ça que de temps en temps l'enclave envoie une expédition pour longer les bords du lac, dans le but d'éliminer les fangeux téméraires et les empêcher d'approcher des civilisations non-loin. Aujourd’hui, c'est le jeune Xiang qui m'accompagne pour cette mission. J'ai légèrement forcée pour obtenir du haut commandement l'autorisation de faire une patrouille juste nous deux.

Pour la mission, je vais utiliser mon AA avec ma mitrailleuse lourde. je ne sais pas ce que va prendre mon petit frère, sans doute l'équipement standard de l'armée de l'enclave. Néanmoins, si il désire utiliser un autre matériel je ne vais pas lui en vouloir. Maintenant il est plus proche du soldat seconde classe que de la recrue. ça fait maintenant plusieurs mois que je l'entraîne lui et les autres, maintenant, ils doivent être capable de faire des missions pour le haut commandement.

Alors que je suis maintenant équipée de l'Armure Assistée, je me dirige en direction de Xiang. Je pose mon arme contre le mur tout proche avant de jeter un oeil au vertiptère qui doit nous amener sur place.

- " Bonjour soldat Kim prêt à monter dans l'appareil pour rejoindre le point Bravo et débuter nôtre mission ? Tu te prend quoi en équipement pour cette mission ?" Conclus-ai-je en croisant les bras et en observant toujours cet apprenti guerrier prêt à protéger ses concitoyens de toute menaces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Dim 18 Juin - 13:29
C'était un mélange d'excitation et de peur qui animait le jeune soldat Kim à cet instant... L'excitation car c'était tout simplement sa première vraie mission et surtout, une mission qui n'incluait pas d'aller tuer d'autres êtres humains (enfin à priori), une chose que Xiang savait, il était incapable de faire, du moins pour le moment. La peur elle, c'était tout simplement, pensait-il, une réaction parfaitement normale à l'idée de devoir combattre, et même s'il était bien entouré avec sa grande soeur, Xiang savait qu'un fangeux pouvait ne jamais être très loin.
Equipé de son M16 règlementaire et de la tenue des cadets scouts de l'enclave (qui n'était d'ailleurs pas sensés aller au combat avant AU MOINS leurs 16 ans !), Xiang était fin près. Sa tenue, il hésita longuement à la mettre, car elle n'était pas si pratique que ça et il s'était dit quitte à ne pas être en camouflage, autant mettre une tenue dans laquelle il serait à l'aise non ? Eh bien non ! il était obligé de la mettre ! La logique de l'armée lui échapperait sans doute encore un long moment.

Il était donc équipé d'une chemise beige attitré avec ses chevrons sur les épaules et son nom plus matricule à la poitrine, légèrement masqués par une paire de bretelles marron qui devaient plus faire partie de l'uniforme pour l'apparat que le côté pratique car de par sa taille et la ceinture, le pantalon tenait très bien tout seul (la combinaison bretelles+matricule lui rappelait d'ailleurs un peu ce qu'il avait l'habitude de porter au bagne, double raison de ne pas aimer cet uniforme). Il avait également un pantalon kaki avec une rayure rouge sur tout son long (les filles elles avaient une jupe du même colori à la place, et étaient exemptes du port es bretelles) et le seul ornement non règlementaire à sa ceinture était une rangée de poches en cuir vintage ainsi qu'un holster du même ton pour aller avec son pistolet qu'il avait glissé sur sa ceinture de la même matière. Comme il n'avait pas le droit au casque, il s'était coiffé de son képi règlementaire couleur kaki également (Xiang n'avait pas le droit au béret, seul le chef de section Bolivar y avait le droit), de gants blancs aux deux mains (règlementaire) et d'un foulard rouge carmin soigneusement noué autours de son cou (lui aussi règlementaire) qui masquait en dessous les dog-tags règlementaires, sertis de son nom et diverses informations médicales au cas où il lui arriverait malheur.

Bon, il y avait pire comme association de couleur mais clairement, cette "tenue de combat" était faite pour tout sauf le combat ! Seules les rangers étaient vraiment modernes et tactiquement utiles. C'était complètement con d'ailleurs quand on pense au fait que leur tenue d'entraînement arborait un camouflage moderne et efficace !

Cependant, le fait qu'il n'aimait pas l'uniforme n'avait pas empêché Xiang d'en prendre très grand soin. En effet, passé les premières semaines d’intégration difficile où il avait donné beaucoup de fil à retordre à sa sœur côté disciplinaire, Xiang avait fini par se calmer sous la pression du reste de son escouade et dès que les choses avaient commencé à mieux se passer, Xiang avait carrément prit goût à cette nouvelle vie qu’il découvrait ! La discipline, la camaraderie et l’entraînement quotidien étaient des choses nouvelles pour lui et le tout était à la fois excitant et stimulant ! Mais il y avait aussi pour sa grande sœur, pour elle aussi qu’il faisait ça… En effet, même s’ils n’étaient pas encore très proches, Xiang avait réussi à mettre de l’eau dans son vin par rapport à elle et, il en était persuadé, la prochaine étape pour conquérir son cœur était de réussir là où elle aussi avait réussi : l’armée. Par conséquent, la recrue scout Kim Xiang avait radicalement changé d’attitude au cours des dernières semaines, à tel point que certains autres instructeurs avaient du mal à le reconnaître. Xiang ignorait si ses efforts étaient parvenus aux oreilles de sa sœur, mais c’était la première fois qu’ils se revoyaient depuis qu’il avait décidé de changer d’attitude. Et pour ça, Xiang n’avait pas chômé la veille : revue intégrale de son équipement, repassage de son uniforme, la totale pour être irréprochable et faire bonne impression à celle qu’il tentait maintenant d’impressionner.

En bref, le scout Xiang, avec dans les mains un fusil aussi long que lui, était prêt à l'action ! Du moins il l'espérait... Des doutes traversèrent son esprit quand il vit cependant la tenue de sa sœur : full armure assistée avec armes lourdes. Xiang sentit alors une goutte de sueur perler de son front et se demandé s'il n'aurait pas plutôt du demander un tank à l'armurerie. Plus par jeu que par rigueur militaire, il mit son fusil sur son épaule et se mit au garde à vous face à sa soeur avant de la saluer d'un geste rituel bien caculé.

- Recrue scout Kim, à vos ordres Major !
Dit-il avec un immense sourire qui traduisait son enthousiasme mais aussi une pointe d'amusement. Il reprit ensuite son fusil M16 en main et le déchargea avant de vider la chambre (déja vide) pour le tendre à  son major pour inspection. Il fit de même avec son pistolet M1911A1 après.
- C'est une arme personnelle que j'ai acquise au cours d'une mission Major. Je l'ai restaurée et, j'ose espérer, elle est prête au combat.
Xiang avait fait plusieurs tirs d'essais avec cette arme qui marchait impeccablement bien. Le temps que Kim inspecte les armes, Xiang se mit en position de repos, le menton droit et les mains derrière le dos.

équipement et état:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 71
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Dim 18 Juin - 15:28
Le brouillard, la brume... des masses informes et éthérées, principalement constituées d'eau. Jamais elles n'étaient signe de sécurité et de tranquillité. Avec la brouillonne bruine venait la peur et la crainte. Même les Humains, ces Animaux si fier et orgueilleux, tremblaient à l'approche de cet élément qui, sous d'autres formes, était référencé tantôt comme source de toute vie, tantôt comme outil idéal de conservation. Peut-être ceux ci étaient ils même plus terrifiés encore par l'embrun que les autres espèces. Après tout, ne vouaient ils pas un culte à la frayeur et le rejet de l'inconnu ? Et le brouillard était, avec la nuit noire, la matérialisation physique de cette chose là. L'inconnu.
La faible lueur verte qui filtrait à travers les trous de son masque rayonnait et se reflétait contre les myriades de gouttelettes d'eau suspendues en grappe autour d'elle. La petite Goule savait qu'elle n'en était que plus visible. Mais elle savait aussi que cette aura de mystère et de jade qui l'entourait imprimait une présence aux yeux de toute créatures la voyant. Une présence curieuse et étrange, fascinante et inquiétante. Un subtil mélange qui se confirmait en un cocktail bien connu de l'être Humain : l'appréhension. Et la crainte.
La Luminescente distinguait au loin, au delà du lac dangereusement boueux et mort depuis des centaines d'années, les arbres décrépis qui caractérisaient le Bayou. Cette terre de malédiction et de mythes. Elle put aisément deviner que l'humidité en suspension dans l'air provenait de ce lieu malsain.
C'est en se souvenant de son interlude avec le reptile géant que Dawn déglutit. Elle se reprit bien vite, cela dit. La récupératrice connaissait la barrière qui séparait les simples Hommes des combattants. Ce qui différenciait les prédateurs de leurs proies.
La Peur. Encore et toujours.
A l'inverse des victimes, les assaillants la sentent. S'en servent comme repère. Mais passent leur chemin lorsqu'ils ne la sentent pas.

- Premièrement, insista l'orbe radiant, je ne vois pas l’intérêt de retourner voir ce vieux croûton. On ne lui doit rien, pas plus qu'il ne doit se souvenir de toi. Si ça se trouve, un Ecorcheur l'a déjà égorgé comme un Mouton ! Dit il en ponctuant sa phrase d'un rire d'enfant. Deuxièmement, et c'est sans doute le plus important, pourquoi on se fait chier à passer par là ?!
- Premièrement, reprit l'orpheline en imitant l'air pincé de son partenaire, si, on lui doit à ce type. Il m'a sauvé les fesses, tu te souviens ? Et deuxièmement, on passe par là parce que ce... lac... se trouve tout juste au Nord du village d'Ezekiel.
- Et alors, quelle importance ? Ici comme au Sud, l'odeur est rance.
- Peut-être, mais au moins on n'aura pas à retraverser l'étang pour atteindre son village, comme la dernière fois. On a eu de la chance de tomber sur une barque abandonnée et de pas nous être fait bouffés par ce qu'il y avait dans l'eau, ponctua t-elle avec un sourire jaune.

Igniculus rechigna en se renfrognant. L'enfant n'aimait pas qu'on lui donne tord et qu'on expose sa bêtise et son impatience, bien qu'avec la grand mère il en avait l'habitude.
Le plan était donc simple et limpide, contrairement aux eaux bouillonnantes de l'étendue vaseuse nommée « Pontchartrain ». Ils allaient longer les abords de l'ancien lac tout en évitant toutes créatures sur leur chemin. Qui pouvait savoir ce que renfermait ce lieu à l'odeur putride ? Dès que l'un d'entre eux repéreraient un mouvement ou un bruit suspect, Dawn se cacherait en attendant que ça passe. La technique habituelle, en sommes. Ils n'avaient pas de temps à perdre dans un endroit pareil, de tout manière.
Inventaire et santé:
 
Barre radioactive:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 15/10/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Dim 18 Juin - 23:26
J'observe mon petit frère dans sa tenue de soldat et j'ai un sourire jusqu'aux oreilles. L'uniforme sied bien aux membres de la famille Kim. En faite, je suis heureuse d'avoir trouvée mon petit frère et d'ainsi agrandir la famille. Cependant, tendis qu'il suit mes pas je commence à m'aventurer dans des routes différentes. Je me dois de lui dire pour mon augmentation et pour mes futures projet. ça tombe bien que nous partions seule en mission ça va me permettre de lui en parler. J'en profite pour vérifier son équipement, je remarque aussi qu'il à un nouveau flingue, un pistolet. En soit c'est un bon équipement que va utiliser le petit il va pouvoir mener à bien sa mission.

On monte dans le vertiptère qui va nous amener au plus prêt du Lac. J'en profite pour expliquer plus en détail la mission à Xiang. Puisque personne d'autre ne peu nous écouter je décide d'être plutôt familière avec lui.

_ ' Ecoute petit frère, on à une mission simple mais importante. On doit sécuriser la rive nord du lac et tuer toute créature hostile à la civilisation de l'enclave. J'ai avec moi suffisamment de puissance de feu pour affronter n'importe quoi. Mais je ne suis là que pour te tester et te mettre à l'essaie sur une mission. Donc hésite pas à prendre des initiatives. . " Je prend une pause pour descendre de l'appareil. En effet, le trajet entre le lac et le tarmac est rapide surtout à vol d'oiseau. Je commence ensuite à marcher le long du lac et je regarde l'appareil partir.

-" J'ai aussi une chose privée à te demander.. Il y'a peu l'enclave m'a demandée si je voulais ou non appartenir à une mission secrète. Je n'ai pas encore donnée ma réponse mais, il se trouve que si j'accepte je vais toucher le double de mon salaire mais ça me ferait s'éloigner de l'enclave...." Je prend une pause pour regarder Xiang et je reprend ensuite.

"J'ai assez de pouvoir pour te mettre sur le coup aussi...." Je m'arrête car j'ai l'impression que quelqu'un est proche. Mon intuition féminine peut être. Mon intuition semble s’affûter quand j’aperçois un mouvement au loin.. Impossible de savoir ce que c'est cependant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Lun 19 Juin - 0:45
Ignorant totalement le fait que Soo-yun était en train de sourire sous son armure assistée, Xiang resta stoïque le temps de l’inspection puis reprit possession de son arme avec toute la rigueur militaire et les mouvements calculés qu’un officier supérieur pouvait attendre de lui. Xiang monta ensuite dans le vertiptère à la suite de sa sœur, satisfait de voir que l’inspection s’était bien passée.
Au cours du transport, quand Soo-Yun commença à parler à son petit frère de manière plus familière que ne l’exigeait le protocole, ce dernier fit une fausse mou et lui adressa rapidement un sourire.

- Sauf votre respect Major, mon officier supérieur m’a toujours formellement interdit de mélanger famille et devoir lorsque je suis en service.
En disant cela, Xiang afficha un immense sourire un peu taquin : il fallait bien que sa vie de voleur roublard lui ait laissé quelques vieux réflexes ! Néanmoins ce qu’il considérait comme un jeu de rôle de petit soldat l’amusait un peu et autant en profiter, pas sûr que ça l’amuserait au combat, le vrai.

Le vol fut au final assez court, quelques minutes seulement pendant lesquelles Xiang resta crispé sur son siège, de peur de tomber par les portes ouvertes du vertiptère. Quand l’engin se posa enfin, il ne se fit pas prier pour en descendre et inséra immédiatement un chargeur dans chacune de ses armes, mais pour le pistolet, il inséra d’abord une balle dans la chambre avant de glisser le chargeur dans la poignée. Il rangea ensuite l’arme dans son holster avec le chien relevé mais la sécurité enclenchée. De ce qu’on lui avait dit, la sécurité du M1911A1 était si bien faite que les décharges accidentelles étaient rarissimes, même sans cran de sureté. Xiang comptait donc sur ce fait pour ne pas se prendre une balle de 45 dans la cuisse à la suite d’un faux mouvement.
Le bref briefing qui suivit fut accueillit avec un peu d’hésitation de la part du garçon qui répondit à sa sœur.

- Heu… D’accord… Mais tu me couvres hein ? Vu ce qu’il y a dans ces marécages, ce n’est pas mon M16 qui va me permettre de tuer des monstres. Et puis je n’ai que quelques chargeurs, pas plus.
Alors que lui et sa grande sœur avancèrent dans les marécages et qu’elle le briefa sur leur mission, son annonce d’une nouvelle affectation prit Xiang totalement au dépourvu. Le garçon resta silencieux quelques secondes avant de se tourner vers elle en se pinçant les lèvres.
- On commence à peine à se connaître, j’ai finalement décidé d’accepter mon héritage de Kim et d’être ton frère, et toi tu veux partir ?
Demanda-t-il avec tout de même un peu d’émotion dans la voix, même si ce ne serait jamais une séparation aussi violente qu’avec ses frères et sœurs orphelins qu’il avait connu depuis toujours. Mais elle continua ce qu’elle avait à dire et la proposition surprit le garçon qui se trouva un peu dépourvu.
-Heu…
Dit-il hésitant tandis qu’il réfléchissait quelques instants. Il finit par donner sa réponse avec un air hésitant. Le garçon se gratta alors la nuque avant de poser une question à son tour.
- Mais… Je sais pas moi… C’est trop tôt pour moi ! Je ne suis à peine qu’un bleubyte, à peine capable de tenir mon fusil. Comment tu veux que je sois utile ? Je vais plus être un poids qu’autre chose ! Et puis c’est quoi comme mission ?
Xiang avait posé la question en sachant qu’il n’allait peut-être pas avoir de réponse, mais l’espoir existait tout de même. Cependant, réponse ou pas, un bruit attira leur attention. Xiang s’arrêta en même temps que Kim et tira rapidement le levier d’armement de son fusil avant de le passe en mode semi-automatique. Toujours tir en semi-auto pour conserver les munitions lui avait-on dit. Se rappelant cependant qu’il devait prendre des initiatives, Xiang se baissa et essaya de progresser le plus silencieusement possible en direction du bruit pour repérer son origine.

Code:
jet de discrétion : 39/75 => REUSSITE

équipement et état:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 71
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Lun 19 Juin - 3:55
Le sol aux abords de ce qui restait du lac était boueux et glissant. L'air, lourd et suffocant à cause de l'humidité. Bien entendu, la visibilité était quasi nulle à cause du brouillard qui s’épaississait de minute en minute. Le duo avait l'impression de se faire comme happer par une bête énorme, immuable, intangible. Mais ils savaient bien que le vrai danger viendrait des choses que la bruine abriterait. Ils en avaient déjà fait l'expérience, et ça n'en était pas une bonne.
Néanmoins tout se passait bien jusqu'à maintenant. Hormis la terre gorgée d'eau qui s'accrochait aux bottes et l'odeur nauséabonde qui régnait ici, rien de véritablement dérangeant ne s'était encore présenté.
Dawn contournait le lac au rythme soutenu que lui permettait ses petites jambes. Elle estima son entré dans les bois du Bayou à 15-20 minutes, dans ces eaux là.
Même la boue ne pouvait empêcher sa progression. La seule chose, en réalité, qui l'empêchait de boucler le tout en 10 minutes était la prudence avec laquelle elle avançait, redoutant qu'une bestiole ne surgisse de derrière le moindre tronc mort.
Un bruit de fond, persistant, à peine tamisé par l'épaisseur de l'embrun, se fit soudain entendre. Venant d'abord de loin, au delà des terres, le son se rapprocha de plus en vite. Et rapidement.

- Vertiptère, se contenta de commenter la Goule.
- C'est l'Enclave ou la Confrérie ?
- On s'en fiche. Demi tour.

L'orbe vert approuva d'un hochement de tête. Les frères de l'Acier n'aimaient pas beaucoup les putréfiés et, quant au Enclavés, disons simplement que l'équipe radioactive ne les avaient pas quitté en bons termes la dernière fois qu'ils les avaient croisés. Sans doute ce groupe là n'était pas au courant de leur méfaits, cela dit. Peut-être aussi n'avait on pas clairement définit l'identité de l'orpheline lors de la dernière escarmouche, mais rien n'était moins sûr. Et puis, même si cette confrontation avait eu lieu il y avait déjà plusieurs mois, la prudence était de mise.
La petite Lumière se figea soudain. Faire demi tour maintenant était une perte de temps incroyable. De plus, l'une et l'autre des armées possédaient une puissance de feu remarquable. Suffisamment pour ne pas éprouver de difficultés à nettoyer l'ancien étang de toute les saloperie qui y traînaient, c'était certain.
Nouveau volte face.

- Ah, on y va alors ? Ce n'était pas ta décision de prime abord.
- Tout le monde peut se tromper. On va se servir de ces gus pour passer tranquillement.

La silhouette du transport se dessina finalement dans les nuages brumeux, déchirant le brouillard dans un boucan relativement exagéré. Difficile de ne pas noter ce genre d'engin, et la gamine regrettait presque d'avoir prit la décision de les suivre. Cette cacophonie allait forcément rameuter les créature marécageuse. Elle soupira en se souvenant de l'arsenal militaire dont disposait généralement les possesseurs d'hélico. Il n'y avait pas de quoi s'en faire.
Les deux partenaires distinguèrent très nettement une silhouette massive sauter du vertiptère à un mètre du sol, suivie d'une autre ridiculement minuscule à côté. La masse émit un bruit remarquable en atterrissant, confirmant les doutes de la récupératrice. « Une armure assisté. ». La deuxième silhouette, par contre, disparut bien rapidement de sa ligne de vue. Le brouillard et la distance n'aidait pas vraiment.
La Goule s'installa dans un ramassis d'herbe séchés, dans l'attente. La seule chose qu'elle espérait maintenant, c'est que la grosse AA ne se dirige pas sur elle. Enfin, c'était peu probable étant donné la vingtaine de mètres qui les séparait. Tout dépendait, en réalité, de ce que ces types étaient venus foutre là.

Inventaire et santé:
 


Barre radioactive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 15/10/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Mer 21 Juin - 18:52
Je fais signe à Xiang de se taire tout en avançant arme à la main en direction de la chose. Ce n'est pas le fruit de mon imagination, car la bête sort du brouillard naissant avec un grognement d'outre-tombe. Le fangeux hurlent et donne alors le signal aux autres monstres de se réveiller et d'agir. C'est rare que les fangeux soit suffisamment intelligent pour faire un guet-apens et pourtant c'est bien ce qui arrive à l'instant présent. En quelques secondes, c'est plus d'une vingtaine de fangeux qui nous encercle. Mon premier réflexe et de tirer a de multiple reprise sur ses saloperies.

Le résultat est plutôt partagé, le premier tir que j'effectue contre le fangeux qui à donné l'alerte fait mouche en pleine tête et il décède immédiatement. Le deuxième fangeux en revanche met plus de temps pour mourir, les premières balles ricoches contre la carapace épaisse de la bestioles mais les suivantes pénètres et élimine le fangeux. Cependant, mon fusil mitrailleur s'enraille, tout le mécanisme se bloque et un rapide coup d'oeil m'affirme que je ne vais pas pouvoir l'utiliser tout de suite.

Arme légère 8, 28, 65, 96, 82, 74, 75

- " PUTAIN ! Arme de merde, je me demande pourquoi j'ai pris ça pour cette mission ! On va se replier Xiang !"
Un rapide coup d'oeil autour de moi ne me permet pas de trouver une cachette idéal ! Tout ce que j’aperçois c'est la harde de créature qui nous encercle et qui commence à nous charger. Le calme de Jadis fait maintenant place aux hurlements strident, aux claquements des pinces et au crépitement dû à l'irrémédiable avancée des monstres du nouveau monde.

Perception 6

Je compte sur Xiang pour trouver un abri et pendant se temps se jette mes grenades dans le tas de fangeux devant moi. Les grenades ne sont pas efficace, l'explosion provocant plus de vacarme que de dégât. La plupart des fangeux sous le coup de l'explosion vont juste ralentir à cause des pattes brisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Jeu 22 Juin - 9:11
Bien dissimulé dans les fourrées, le jeune Xiang garçon fut le premier à voir le fangeux sortir du brouillard en brandissant ses pinces d’un air menaçant. Malgré le stress qui s’empara de lui quand il vit arriver une créature aussi effroyable (d’autant qu’il n’avait aucune idée de ce que cela pouvait être vu qu’il n’en avait jamais vu avant), le garçon se crispa sur son fusil mais réussit malgré tout à réduire quelque peu ses tremblements pour épauler l’arme d’une manière adéquate. IL visa lentement la tête du mollusque et s’apprêtait à faire feu quand tout d’un coup, une autre de ces bestioles sorties de la brume, puis une autre, et une autre, et une autre, jusqu’à sembler être une véritable armée.

Xiang resta tétanisé devant  cette vue et se retrouva incapable de presser la détente de son arme. Il regarda Kim se battre tel un lion et défoncer une par une ces bestioles… Jusqu’à ce que son arme décide de lui faire faux bond en fait… Xiang sentit alors une étrange envie de faire pipi s’emparer de son entrejambe à cet instant précis mais l’interjection de Kim et son ordre de leur trouver une cachette le ramena vite à la raison.
Il se souvînt alors des mots entends à l’entraînement : c’est normal d’avoir peur, mais le vrai soldat, le bon soldat, ne laisse pas cette peur le submerger et parvient encore à prendre des décisions réfléchies et rationnelles malgré cette dernière. Xiang s’agrippa à son fusil et sortit de sa cachette au triple galop.

- Viens vite !
Cria-t-il à Soo-Yun sans vraiment savoir où il l’emmenait en fait.
Code:
Jet de perception : 6/6 = REUSSITE
Après plusieurs mètres de course, il aperçut une minuscule silhouette lumineuse à quelques mètres de lui qui l’interloqua, mais ce qui intéressa beaucoup plus Xiang c’était l’immense et haut Rocher situé derrière cette silhouette.
- Il faut escalader ce rocher là-bas !
Déclara Xiang en s’y précipitant. Tout en courant comme un con, il passa devant ce qu’il reconnu être une ghoule, mais à voir ses yeux, elle n’était pas sauvage. Le jeune enclavé lui cria alors :
- Il y ades monstres ! Mettez-vous à l’abri !
Et immédiatement après, il mis son fusil en bandoulière et commença à escalader ce rocher.
Code:
Jet de physique : 78/51 =ECHEC
Mais les prises étaient trop glissantes, trop dures à agripper, il n’y arriverait pas sans l’aide de sa grande sœur… Ne voyant plus qu’une chose à faire tant qu’il n’était pas en haut de ce rocher, Xiang reprit son fusil et tira trois première cartouches les unes après les autres en direction des fangeux, en essayant de viser ce qu’il avait reconnu comme étant la tête. La tentation de changer en full-auto et de les arroser comme un malade était bien présente, mais Xiang sut rester maître de son arme, sa survie en dépendait.
Code:
Jet de physique : 13+36+7/50 =3xREUSSITE
Alors que Soo-Yun s’apprêtait à se battre au corps à corps avec un des fangeux, le visage de deux des créatures le plus proches d’elle physiquement furent alors déchiquetés sous l’impact de deux balles de 5,56m, puis ce fut un troisième qui suivit rapidement le même sort alors qu’il se rapprochait de la petite ghoule dont Xiang ignorait l’identité. En temps normal, un tel tir aurait épaté le jeune homme lui-même, mais là il n’avait clairement pas le temps de s’auto-féliciter. Il garda la tête froide, le fusil à l’épaule, prêt à abattre toute créature sortant encore du brouillard.

équipement et état:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 71
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Ven 23 Juin - 23:08
Les mouvements qu'on pouvait observer de la silhouette de l'armure assisté se firent plus lent, comme par intermittence. Comme si le soldat recherchait quelque chose, fermement campé sur ses jambes, le regard alerte. Un instant l'enfant crut avoir été repérée, pourtant ce n'était pas dans sa direction que l'ombre menaçante de l'homme de l'Enclave regardait. Sa vision ne portait que sur les réminiscences du lac de Pontchartrain, sur sa boue collante et sur le brouillard qui l'entourait.
Puis, soudain, d'autres silhouettes émergèrent. Certaines, noires comme le charbon, se confondaient avec le clair obscur de ce début de matinée, d'autres s'en détachaient de part leur blancheur. Les flashs des armes, éblouissants dans cette mi-pénombre entourée de bruine, suivirent très rapidement l'apparition des créatures. Et enfin vinrent les claquements secs des fusils d'assaut, accompagnés par les grognements des prédateurs ainsi que les cris de leurs proies.
L'homme dans son caparaçon de métal semblait le seul à combattre -et il le faisait avec rage-, pourtant la grand mère crut percevoir ça et là des coups de feux lumineux qui ne venait pas de lui.
Le bourbier était devenu un capharnaüm caractérisé par un boucan extraordinaire. A coup sûr d'autre bestioles des marais allaient s'inviter à la fête, attiré par toute cette vie et cette agitation. « Ils sont déjà trop nombreux... » se lamenta la Goule en ayant approximativement compté le nombre de silhouette.
Le regard d'Igniculus avait changé. Toute cette pagaille éveilla en lui ses besoins les plus primaux, aussi sa face commença à prendre de plus vulgaires formes. C'est en adoptant un rictus au coin et la perversion dans les yeux qu'il huma l'air ambiant, comme un vulgaire animal.

« Hun, hun, ria t-il bêtement, ça sent la peur. Tous, atteint de terreur. Les proies comme les prédateurs. »

Dawn se demanda pour le coup s'il y avait vraiment des prédateurs. Ne sont ils pas ceux qui créé la peur ? Si eux aussi, ont peur, ne deviennent ils pas des proies à leur tour ?
Elle se leva. Non pas mue par la peur mais par la crainte. Mieux valait se retirer pour l'instant. Mais à peine eut elle le temps de tourner le dos qu'un bruit de course survint derrière elle.
Elle se retourna et braqua immédiatement. C'était un enfant qui courait vers elle. Elle ne l'avait pas vu arriver. Il criait. L'orbe riait.

- Ah, tiens, quand on parle du Loup... Enfin, l'expression n'est pas bonne pour le coup. On à plutôt affaire à un Agneau tout doux !
- Il faut escalader le rocher là bas ! Invectiva le garçon à plein poumon.

La récupératrice l'avait gardé en joue, mais l'enfant n'avait même pas fait attention à elle. Il semblait bien plus préoccupé par ce qui le poursuivait, et pour cause.
L'ami fluorescent, qui avait retrouvé là ses émotions les plus noires, chuchota à l'oreille de sa radiante partenaire. « Tire lui dans le pied », disait il, « tire lui dans le pied. Ca sera un appât idéal et il nous permettra de passer. On pourra même mettre la main sur du matos intéressant ! Enfin, quand il aurait pourri, hein, pas immédiatement. ».
En réalité, ce n'est pas la seule chose qu'il lui susurra, mais l'enfant ne l'écoutait pas. Ou plutôt se concentrait pour ne pas l'entendre.
Elle ne vit pas que la jeune recrue Enclavée l'avait dépassée à la vitesse du vent. Elle ne l'entendit pas lui dire qu'il y avait des monstres plus loin. Elle ne sentit pas la peur qui l'avait envahit lorsqu'il avait échoué à monter sur le rocher derrière elle. Et enfin, la petite Lumière ne remarqua pas que, sur son flanc droit, deux pinces longues et effilées avaient émergés des Ténèbres et de l'obscurité pour fondre sur son visage, recouvert par son masque.
C'est le coup qui réveilla sa conscience à semi endormie. Il partit en ligne droite et atteignit une des parties sensibles de la carapace du Fangeux, brisant la légère couche de chitine avec fracas et réduisant les entrailles de la bête en charpie. Le sang éclaboussa le masque de la Goule, et celle ci eu un recul.
La grand mère percuta la situation, fit un très rapide hochement de tête en remerciement -une bien maigre récompense, mais il n'était pas encore temps à plus d'effusion- et regarda autour d'elle.
Parfaitement consciente désormais, elle voyait l'AA se rapprocher dangereusement, bien entendu suivit par une pléthore de saloperie. Le Foyer verdâtre pesta lorsqu'il se rendit compte qu'une armée se dirigeait sur eux. « Ces abrutis nous les ramènent ! » avait il hurlé.
Le choix le plus simple était la fuite. La grand mère n'avait aucun raison de rester avec ces deux individus, et ce même si l'un d'eux était un enfant. Elle ne leur devait rien, et eux non plus. Mais son esprit vivifié et boosté par l’adrénaline trouva une faille dans ce plan. Ainsi qu'un nouveau pour le remplacer. Toutes les créatures des environs allaient converger vers ce point, aussi la fuite l'aurait sans aucun doute faite tomber sur l'une d'entre elle. Et puis... ce garçon... ne venait il pas de la sauver? Enfin, d'un autre côté, il avait aussi guidé les monstres jusqu'à elle, mais elle balaya bien vite cette observation de son esprit.
L'herbe dans laquelle elle s'était cachée était sèche et prompte à prendre feu, même si l'air ambiant restait humide et poisseux. C'est en se saisissant de son briquet plaqué or qu'elle commençât à mettre le feu aux buissons et qu'elle se dirigea vers l'énorme rocher à côté duquel le jeune soldat se tenait en joue. Le briquet s'envola vers les fourrés alors qu'elle se dissimula sur le côté du rocher.
L'enfant savait que la plupart des créatures avaient une peur bleu du feu. Lorsque les quelque maigres fourrés auraient prit feu, ils devraient ralentirent l'assaut des créatures marines. Enfin, jusqu'à ce que celles ci ne s'y habituent. Rien ne fait jamais peur bien longtemps aux prédateurs, et sans doute après quelque temps, ces derniers affluerons de plus belle, attiré par cette lumière comme autant d'Insecte. « Ce sera le moment de se barrer en courant. » pensa la Luminescente pour elle même.

Dé survie: 97/50:
 

Les flammes commencèrent à monter, brûlant rapidement et avec avidité les feuilles mortes et les racines sèches. Mais elles s'éteignirent bientôt aussi rapidement qu'elles s'étaient allumés. « Foutu brouillard, cette humidité est infernale ! » pesta la récupératrice dans sa barbe. Une goutte de sueur froide lui courait le long de l'échine lorsqu'elle entendit de plus en plus de bruit autour d'eux. Ce plan n'avait fait que rameuter plus de cochonneries marécageuses.

Dé furtivité 16/42:
 

Néanmoins, elle trouva dans l'immense rocher un petit renfoncement d'un mètre ou deux. Juste assez grand pour qu'elle puisse s'y cacher. La fillette s’exécuta rapidement, sachant pertinemment qu'on ne la trouverait pas ici. Néanmoins, elle restait toujours à la portée des appendices tranchants des Fangeux, si jamais ceux ci étaient amenés à la voir. C'est pourquoi elle se saisit du fusil à pompe calibre .12 qu'elle avait piqué sur un cadavre quelque mois plus tôt. La puissance de frappe de cette arme dissuaderait toute pinces de s'approcher trop près.
Elle avait néanmoins une bonne vue, de là où elle se trouvait. La récupératrice pouvait très bien couvrir la position si l'envie l'en prenait, ce dont elle n'avait, bien entendu, absolument pas l'intention tant qu'elle serait inexistante aux yeux des assaillants. Et si c'était le gamin qui se faisait attaquer? Celui là même qui lui avait épargné un estampillage au cou? Elle vérifia son chargeur, il était plein. Oui, elle le couvrirait sûrement s'il venait à être attaqué.
La silhouette du soldat restant, qui semblait courir, se rapprochait. Les Fangeux aussi.
La vieille récupératrice sentit comme une boule la prendre au ventre et lui resserrer la gorge. Son gosier était sec. Etait il possible?...
« Ce n'est pas la Peur, pensa t-elle, psalmodiante, c'est la crainte. Je ne suis pas une proie. » ajouta t-elle dans une tentative de s'en convaincre.
L'orpheline raffermit sa poigne sur son arme. Ses mains tremblaient. D'excitation et d'impatience, sans aucun doute.

Inventaire et santé:
 

Barre radioactive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 15/10/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Jeu 29 Juin - 14:12
Mon but, c'est de protéger le petit de ses vils créatures. Mon arme est défaillante, heureusement, il me reste mes poings. Le temps d'une minute, je me bat contre un fangeux, tentant de le tuer en l'écrasant de multiple coup de poing dans ses parties molles. Chacun de mes coups fait un ravage sur le pauvre fangeux. Quand je termine de le travailler au corps, il titube et tombe visiblement inerte. Cependant, cette action n'a pas eu pour but de stopper tout les autres fangeux. Je commence à me faire encercler par trois d'entre eux et pour couronner le tout, ils commencent à me frapper avec leurs pinces.

Le premier coup cogne contre mon genoux ce qui me fait trembloter, un autre érafle légèrement l'arrière du dos de mon torse métallique sans grande conséquence. Un nouveau coup du premier fangeux me fait mettre un genoux à terre. tendis que le troisième fangeux plus hargneux que les autres m'éclate littéralement la protection du bras droit. Les autres ne remarque pas l'apparente faiblesse tout de suite... Cependant, celui qui à tapé s'acharne brisant petit à petit la protection pour finir par me mettre un violent coup dans le bras.

Je ne peu pas rester au coeur du pétrin comme ça. Je décide de charger contre le fangeux et de le pousser brutalement sur le côté. Je fonce alors en direction de Xiang, je remarque qu'il n'est pas encore monté et ça me mets en colère. Je n'arrive pas à croire que je n'ai pas réussie à lui faire gagner assez de temps pour monter sur se putain de rocher. J'ai peur pour lui, j'ai peur de le perdre alors que je ne le connais pas comme je voudrai.

Je reste un instant paralysée par la vue de mon petit frère en bas du rocher et par les nombreuses créature mutante qui commence à se rapprocher. Je décide d'agir pour sauver mon petit frère ! Je décide de le porter pour l'aider à le mettre sur le rocher. Je fais ça avec une relative violence mais c'est uniquement pour gagner de la vitesse. Initialement je voulais l'envoyer directement au sommet du rocher mais je sais que je n'ai pas une bonne capacité de lancé et je m'en serai voulu toute ma vie d'avoir envoyée mon petit frère avec force contre un rocher. Je veux en faire un soldat pas un légume.

Cependant, deux fangeux arrivent derrière moi pour m'attaquer ! Le premier endommage un peu plus le bas de mon armure. Le suivant lui la protection de mes jambes en deux attaques destructrices ! Et enfin le premier m'explose la jambe dans un bruit d'éclatement assez horrible ce qui me fait hurler de douleur ! Un simple coup d'oeil me permet de remarquer un bout d'os largement en dehors de ma jambe.

Malgré la douleur, je parviens à me hisser sans problème sur le rocher et mieux encore puisque dans l'escalade je mets un violent coup de pied dans le crâne d'un fangeux qui tombe assommé sur le sol. Une fois en haut je remarque le sang qui coule de ma jambe pour teindre la pierre d'une teinte rouge. Je hurle une nouvelle fois, la douleur m'est insupportable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Sam 1 Juil - 0:01
Concentré sur les hordes de monstres essayant désespérément de les manger lui et sa sœur, le jeune Xiang était prit dans l’engrenage dangereux de la tunnel vision : une perte de sang-froid qui, si elle lui empêchait de perdre ses moyens, lui avait en revanche fait totalement occulter ce qu’il se passait autours de lui… Une étourderie qui l’empêcha de voir arriver sa sœur sur le côté et ainsi, il hurla de surprise quand il sentit ses pieds décoller du sol.
- AAAAAAh !!!
Hurla terrorisé le garçon avant de comprendre immédiatement que ce contact métallique n’était pas celui d’un pince d’une de ces bêtes. En revanche la suite fut plus confuse : Tout ce que vit Xiang avant le noir le plus total, c’était sa tête se rapprocher du rocher tandis qu’il décollait en l’air et puis plus rien…
Vu d’extérieur, Xiang n’avait pas bonne mine : les bras et jambes écartées, menton relevée dans une position faisant soigneusement épouser à sa tête la forme de la roche, Xiang était perché en haut du rocher ressemblant à s’y méprendre à une crêpe écrasée le long de la paroi qui glissa lentement jusqu’à se retrouver étalé sur un renfoncement.
Code:
santé : égratigné
Il reprit conscience quelques secondes plus tard, le nez et la lèvre en sang, avec un sacré mal de crâne... Mais le temps d’essayer de comprendre ce qui lui arrivait, il fut réveillé par le hurlement de Soo-Yun en train de lentement mais sûrement se faire déchirer la jambe en contrebas.
Xiang ne savait pas où était l’autre personne qu’il avait croisé quelques instants plus tôt, mais sa priorité était claire : sauver ce qui était dans sa ligne de vue à l’instant même : sa sœur. Il attrapa son M16 et visa en contrebas, à l’écart de Soo-Yun pour éviter de la toucher par mégarde et il commença à faire feu dès qu’il eu mit son fusil en mode automatique tout en remerciant intérieurement l’inventeur de cette arme qui avait eu l’idée d’intégrer un mode rafale courtes pour éviter que les débutants comme lui n’aient à se soucier de relâcher la détente.

Code:
REUSSITE, ECHEC, ECHEC CRITIQUE x2
La première rafale de Xiang fut couronnée de succès : le fangeux qui regardait au dessus pour essayer de bouffer la jambe de Soo-Youn se prit une belle décharge de 5.56 en pleine face qui la lui réduisit en charpie. La bestiole s’effondra en laissant tranquille la jambe de Soo-Yun de manière définitive… Les suivant par contre ne furent pas aussi bons : La seconde rafale se heurta à la carapace presque impénetrable d’une bestiole et n’eut pour effet que de l’énerver. Quand à la suivante, ce fut sur l’arme de Soo-Yun qu’elle termina, la perforant par endroits. Xiang poussa un cri d’effroi et hurla.
- Pardon Soo-Yun !
Hurla le garçon, mortifié par son erreur avant e se rendre compte que son fusil avait connue le même sort que la mitrailleuse de sa sœur : enrayée au bout de quelques coups ! Et une failure to extract ! Une ! Heureusement, ce serait vite réparé mais ce genre de défaut pouvait coûter la vie en combat, comme le cas présent… Xiang mis son fusil de côté et voyant que Soo-Yun grimpait difficilement la pente, il tenta de la hisser. Il n’avait que peu d’espoir d’y arriver au vue du poids de sa sœur engoncée dans cette armure, mais il devait essayer… Avec son arme principale temporairement HS, il n’y avait que ça à faire de toute façon.

équipement et état:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 71
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Sam 1 Juil - 12:18
La machine de mort ne se battait plus avec son arme à feu. Non. Elle avait décidé de s'en remettre à ses poings, sans doute son fusil était il enraillé. Les frappes assistés qu'elle donnait à tout va faisait énormément de dégâts et écrasait tête après tête. Les similis de Poisson rendaient chaque coups, voir même plus, avec la même violence bestiale. C'était le mot qui dessinait parfaitement le tableau étendu sous les yeux de la Luminescente : bestialité. Elle assistait à un véritable combat de Fauves, sanguinaires, brutaux. Aucuns d'entres eux ne semblait Humain, en particulier l'homme qui se débattait avec la puissance métallique dont il était affublé. L'une des protections, celle fixée au bras droit de l'AA, lâcha subitement dans un craquement d'acier d'une crissante sonorité. C'est le moment que choisit le soldat pour se précipiter vers le rocher dans l'intention de mettre la jeune recrue à l'abri. Il y parvient, non sans violence.
Deux Fangeux surgirent soudain dans son dos et lui lacérèrent la jambe. Un cri retentit. Aiguë, presque strident, on y reconnut le timbre de la voix d'une femme, bien qu'il soit filtré par les haut parleurs de son armure. La récupératrice en ressentit presque immédiatement de l'affection. Ou plutôt un simili d'affection. C'était comme de voir une mère prendre des coups à la place de son enfant. La Goule était toujours assez sensible à ce genre de situation...
La soldate arriva tout de même à se hisser au rocher, malgré sa jambe blessé et le poids de son armure. Nouveaux cris, nouveaux tirs. Un nom se détacha parmi les injonctions, mais tout le bordel ambiant le masqua aux oreille de la Texanne. « Eh puis merde ! »
La petite Lumière mit en joue les premières pattes qu'elle vit, prenant grand soin de viser les parties sensibles. Si jamais une balle venait à ricocher contre les parois de son antre... Elle n'osait l'imaginer. Mais d'un autre côté, à cette distance, impossible de rater sa cible. Les monstres se trouvaient à quelque mètres à peines, et ce n'était pas un fusil de précision qu'elle tenait en main.
Le premier coup de feu fit tomber la bestiole dans la boue, éclaboussant le masque de l'enfant. Le recul avait presque déboîté son épaule tellement elle était mal installée. Le choc sonore, répercuté dans son trou en un écho puissant, lui explosa les tympans. Des flashs de lumières brillèrent devant ses yeux, tant et si bien qu'elle ne voyait plus grand chose. La douleur était infernale.
Le Fangeux, lui, l'avait désormais repéré. Il avança une pince agressive vers sa jambe, et se prit presque immédiatement un second trait en pleine tête. Cette dernière se transforma en une bouillie verdâtre et l'ennemi s'affaissa. Tout comme l'orpheline. Elle chancela, faillit s'évanouir à cause du bang, se reprit avec force, obligeant son corps à réagir. A ne pas succomber. « Je ne suis pas une proie !! ».
La grand mère arracha à la hâte et avec un commencement de hargne primaire deux petits morceaux de ses vêtements. Elle mâchonna les tissus, les imbibant le plus possible de sa salive radioactive pour enfin fourrer les deux petites boules gluantes dans ses oreilles. Elle savait que l'eau aidait à bloquer les sons. Désormais, elle comptait sur Igniculus pour être ses oreilles. Aucune chance qu'elle ne puisse plus l'entendre, lui, sa voix résonnant dans sa tête comme autant de murmures fantomatiques.
Il ne la prévint pourtant pas qu'une paire de pince se dirigeait maintenant vers son pied. Les bêtes restantes avaient plus ou moins compris où elle se cachait et cherchaient à la tirer hors de son trou à l'aveuglette. L'appendice lacéra son pied et lui arracha un cri de douleur.
Nouvelle salve dans le buffet, nouveau cadavre puant devant le trou. L'enfant n'eut même pas besoin d'examiner son pied pour savoir qu'elle ne pourrait plus courir si jamais elle devait sortir de sa grotte.

« Putain de merde ! Jura t-elle, sentant la colère et la douleur l'emporter sur la peur... enfin, la crainte. J'vais tous vous crever ! »

Son sang radiant ne fit qu'un tour, faisant prendre une teinte plus clair à son Foyer de partenaire. Ce dernier s’inquiéta et se posta juste devant elle :

- Hey, vas y doucement mamie ! On devait attendre que ça passe ! Là y'a trop d'ennemi, j'veux pas finir en carcas...
- Ferme ta putain de gueule ! Hurla la Goule.

Elle accompagna son hurlement d'un coup de feu direct sur l'orbe vert, qui explosa en aspergeant les parois de l'antre avant de se recomposer. En le traversant, la grenaille percuta de nouvelles pattes de crustacés. Ces derniers ne s'effondrèrent pas, mais eurent un mouvement de recul boitilleux, cherchant à fuir cet ennemi invisible et pourtant si meurtrier. Mais le groupe se ressouda bien vite, poussé par l'envie de tuer et, sans doute aucun, l’irrépressible appel de leurs estomacs.

- Attend, t'entend ?
- Bien sûr que nom, crétin ! J'ai les oreilles bouchées ! Cria t-elle au dessus du tumulte tout en rechargeant son arme.
- Y'a autre chose qui arrive je crois... C'est pas des Fangeux en tout cas !

Dawn jura une nouvelle fois. Quelle saloperie allait encore leur tomber dessus ? Comme si les Crabes n'étaient pas suffisant ! Mais avec un peu de chance, peut-être que les nouvelles créatures allaient s'en prendre aux Fangeux autant qu'aux Humains...
Son sang, entre vert phosphorescent et rouge carmin, courait en une rivière miniature en dehors de son abri, désormais devenu cage. Elle n'avait pas le temps de s'occuper de ça tout de suite et tira de plus belle. La situation était déjà critique... et ça n'allait qu'en empirant. C'était à se demander si tout ceci n'était qu'un jeu pour de quelconque forces supérieures...

Inventaire et santé:
 

Barre radioactive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 15/10/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Dim 2 Juil - 23:47
Suite aux nombreux échec dont en fait preuve, je prend l'initiative d'appeler des renforts de l'Enclave. Tout en entrant en communication avec le QG de l'enclave, j'essaie de calmer la douleur de jambe en m'injectant un stimpak. L'effet n'est pas immédiat et pour que ça agisse du mieux possible je dois remettre l'os en place. Je prend une grande inspiration avant de placer le bout de mon doigt sur l'os et d'appuyer pour refaire entrer se dernier dans sa cavité. Tendis que j'insiste, l'os semble s'enfoncer d'un centimètre... La douleur est tellement importante que je préfère abandonner l'idée de me remettre l'os en place. J'ai les larmes aux yeux et lors de cette intervention j'ai faillie tournée de l'oeil.

74/09

J'attend quelques secondes pour reprendre correctement mes esprits. Je prend une grande inspiration avant de sortir mon pistolet Mauser C96. Je vise les bestioles tendis que la communication entre nôtre unités et l'enclave tarde à se faire via le techcom de mon casque. Je n'ai cependant pas appuyée sur la gâchette que je remarque des coups de feu partir en direction des fangeux. Merde... il y'a un truc dans un trou qui est entrain de se défendre contre les fangeux. Temps mieux ! C'est une bonne chose.

Je serre les dents et j'appuie sur la gâchette de mon pistolet pour moi aussi ouvrir le feu. J'espère parvenir à nettoyer la zone avec des tirs parfait. Pour cela, je prend mon temps pour viser. La première balle ricoche contre la carapace d'un des fangeux et atterrit dans un arbre, la seconde se plante dans le sol. Tendis que dans je parviens enfin à toucher la patte d'une des bestioles, celle-ci roule sur le côté me faisant bien voir sa face d'algue. Je décide de me tenter de lui tirer dans la tête, la première l'évite et la seconde le touche ce qui le tue.

: 87, 83,
69, 85, 65

tendis que je suis satisfaire du résultat de mon attaque, je parviens enfin à entrer en contact avec l'enclave.

_ " Ici Green leader au QG... Ceci est un message de détresse. Envoyé le plus rapidement possible un vertiptère sur nôtres position. Nous sommes attaqué par plusieurs fangeux, je répète, ici Green leader au QG... Ceci est un message de détresse. Envoyé le plus rapidement possible un vertiptère sur nôtres position. Nous sommes attaqué par plusieurs fangeux !"

-" Ici le QG, bien reçu, on vous envois une escouade de secours immédiatement. Terminé. "

Tendis que je termine enfin mon message pour l'enclave, je décide de renouveler l'attaque contre les fangeux.

-" La cavalerie arrive petite frère ! Tiens bon on va nous sauver !"

Autant la première fois, je n'étais pas une bonne tireuse. Autant cette fois-ci, je ne loupe aucun tir au but. Sans doute la nouvelle de la cavalerie m'a fait remettre les idées en places et le compas dans l'oeil comme on dit. Je parviens à tuer un fangeux d'un coup net, la balle pénétrant son crâne. Tendis que le second se voie trouer deux fois, les balles pénétrant sa carapace molle et les traversant de pars en pars. Le suivant à plus de chance, je lui tire dessus et il survit mais commence à fuir.


16, 45, 34, 73, 65
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Mer 5 Juil - 22:34
Forçant autant qu'il le pouvait sur ses petits muscles, le jeune Xiang essaya autant qu'il pouvait de hisser sa sœur à son niveau. Heureusement, cette dernière n'avait pas encore dit son dernier mot et elle parvint à se positionner en sécurité, hors de portée des griffes des fangeux.
Mais pour autant, les bestioles non plus n'avaient pas dit leur dernier mot et même si leur maladresse était manifeste alors qu'elles essayaient d'escalader le rocher, ces saloperies étaient tout de même bien coriaces et ce ne serait qu'une question de temps avant qu'elles ne soient suffisamment proches pour se payer un sashimi aux 2 Kims.
Entendant d'un coup d'autres coups de feu provenant de dessous le rocher, Xiang sourit : non seulement cela signifiait que la personne qu'ils venaient de croiser était encore vivante, mais en plus elle se battait et venait donc de lui donner une idée : faire de même.

Xiang reprit donc en main son M16 et éjecta le chargeur avant d'attraper le levier de desenrayement sur lequel il tira énergiquement tout en frappant sur le côté gauche de l'arme.


Code:
Jet de mécanique : 4/50 RÉUSSITE CRITIQUE

A la grande joie de Xiang, la douille vide bloquée dans la chambre de l'arme s'envola quasi instantanément et le jeune garçon réinséra dans l'arme un chargeur frais, rempli à bloc de munitions de 5.56mm prêtes à être tirées. La culasse s'étant calée en position ouverte, Xiang n'eut qu'à appuyer sur le bolt catcher pour que son arme soit à nouveau prête à tirer. Pour le coup, c'était comme si les étoiles s'étaient alignées pour lui permettre de réutiliser son arme immédiatement ! Le garçon épaula alors son fusil et commença à presser la détente en alignant autant que possible les bestioles qui les attaquaient

Code:
Jet d'armes légères :  (27/15/9/93)/50 = 3 RÉUSSITES, 1 ÉCHEC

La première rafale fut un grand succès. Même si l'armure dorsale du fangeux était suffisamment résistante pour diminuer les dégâts, les trois balles qu'il se prit dans le buffet suffirent à le faire tomber par terre et gesticuler dans tous les sens alors que des bouillons de sang vert se mêlaient à la vase. La seconde rafale elle cueillit un autre fangeux : Deux gellules dans la gorge et une dernière en plein milieu du visage. Aucune convulsions pour lui, il eu droit à une mort douloureuse mais rapide... Toujours moins chanceux que le troisième au final (car oui, jamais deux sans trois) qui lui reçu l'intégralité des projectiles dans le visage. Sa face ressemblant plus à un steak haché de vomi qu'à autre chose après cela, il s'effondra lourdement sur le premier fangeux en train d'agoniser au sol. Malheureusement pour Xiang, toute bonne chose avait une fin ! Le dernier tir ne fit que frôler de très loin un quatrième fangeux qui lui, n'avait pas l'air d'avoir envie de fuir mais plutôt de venger ses congénères. En anticipation, Xiang effectua un rechargement tactique de son arme et se prépara au prochain round... Car même si les renforts étaient en route et qu'ils étaient en sécurité pour l'instant, les minutes qui avaient précédé prouvaient que tout pouvait dégénérer en quelques secondes seulement... Et l'hélico ne serait pas là en quelques secondes...

équipement et état:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 71
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Dim 9 Juil - 22:47
L'étoffe crissa dans un bruit de déchirement de tissu. Elle vint bientôt s'enrouler autour de la plaie en tant que bandage de fortune. N'ayant rien d'autre sous le main, c'était le seul moyen pour la gamine de, si ce n'est stopper, au moins freiner ce qu'elle devina une légère hémorragie. C'est grâce au peu de répit que lui avait offert ses deux compagnons d'arme de fortune qu'elle put exécuter la manœuvre.
Les Crustacés tombaient un à un, accablés de trou et de blessures, sous les tirs des Enclavés. « Au moins ils savent y faire pour tuer... ». La Goule ne distinguait pas du tout qui exactement les descendait, mais elle n'avait de toute manière pas le temps de faire les comptes. Il devint difficile pour elle de viser correctement, les cadavres des Fangeux s’amoncelant petit à petit au pied et dans les alentours du rocher protecteur. De fait, ses lignes de vues se trouvaient petit à petit obstruées.
La douleur dans son pied la lançait de plus en plus. Elle se demanda si les tendons étaient atteint et si elle pouvait au moins marcher... L'endroit où elle se trouvait n'était pas tout confort, exiguë et puant la vieille crevette du fait des Crabes décédés. De plus, même si le nombre de ces bestioles diminuait de plus en plus, il en restait toujours un bon groupe. Impossible de les fuir à pied avec une entaille de ce type. « Et puis... qui sait ce que ce vieux lac cache encore comme saloperie ? »


Un hurlement déchirant, terrifiant, comme pour lui répondre. Bientôt suivit par plusieurs autres, traversants la brume des marais dans un écho lugubre. Ce n'était pas une bête, mais plusieurs. Leurs cris étaient gutturaux et rauques à la fois. Ils tremblaient dans la bruine comme un coup de tonnerre.

- Ca y est ça arrive. Qui m'aime me suive ? Commença l'orbe vert, faisant mine de sortir du renfoncement rocheux.
- Je suis blessée à la jambe, Igni', répondit la grand mère dans un soupir. Tout ce qu'on peut faire, c'est se battre.
- J'aime bien cette idée, aussi. Suis-je autorisé à tirer, mamie ?

Igniculus ne le pouvait pas, bien évidement. Il sous entendant simplement de prendre le contrôle totale du corps de l'enfant et de se battre à travers lui. Une idée qui révulsait Dawn, bien entendu. Qui aimerait prêter son corps à quelqu'un d'autre ? En particulier lorsque ce quelqu'un d'autre se trouvait être cet être là... Et de toute manière, elle était sous l'emprise de trop peu de radioactivité pour cela.
Elle le regarda avec un sourire blasé. Même lui connaissait la réponse. Pourquoi posait il la question, alors ? C'est en le regardant d'un peu plus près qu'elle sût.
Le Foyer Luminescent ne ressent que les émotions basiques et négatives des êtres Humains. L'une d'entre elle se nomme la Peur, et c'est ce qui lui dictait ses mots à l'instant.

- Oh ? On à les foies, mon cher ami ?
- Pas du tout, c'est ridicule ! Dit il à la manière d'un enfant prit la main dans le sac. J'en ais juste marre d'être minuscule.
- Bien sûr. Tu ne me fais pas confi-

Un flash continue se fit visible dans les brousses derrière les Fangeux encore présent. Ceux ci, à l'annonce de l'arrivée des nouvelles créatures, avaient légèrement reculé afin d'appréhender la chose, ce qui laissant au trois Humains un peu de répit. Le flash ne ressemblait pas à une détonation d'arme, pas du tout. Il était continue et faisait plus de lumière... En regardant mieux, la récupératrice s'aperçut que c'était du feu. Elle ne savait pas que celui ci était l'une des armes des nouveaux arrivants. Elle ne savait pas que les glandes de ces animaux produisaient une substance qui s'enflammait au contact de l'air. Et la grand mère connaissait encore moins le nom de ces créatures, dont les Fangeux sont la source nutritive principale.
Par contre, elle sût bientôt à quoi ils ressemblaient, car suite à leur mitraillage pyro-liquide, ils se jetèrent sur toutes les proies à disposition.
Ils ressemblaient à d'énormes Crapauds, avec une loupiotte sur la tête à la manière d'une Baudroie des abysses, leur peau rugueuse penchant du vert jusqu'au marron et leur yeux vitreux n'exprimaient aucune émotions. Leur mâchoire et leur griffe, prédestiné à percer et croquer la carapace rigide des Fangeux, étaient plutôt impressionnantes.
Plusieurs feux commençaient à illuminer la semi pénombre et à rendre plus opaque encore le brouillard, bien que la plupart s'éteignaient bien vite. L'humidité et le dit brouillard aidaient pour beaucoup. Mais la grand mère savait qu'elle risquait beaucoup à rester dans son trou, l'herbe y étant plus ou moins sèche grâce au rocher. Enfin, pour l'heure, c'était plutôt les pattes griffue des Anglers que la petit redoutaient. Celles ci pourraient venir la chercher bien plus facilement que les pinces des Fangeux, et ce n'était pas une simple estafilade qu'elle y risquait...

Jet de dé Chance: 4/4:
 

Dawn sortit alors de son trou, et ce juste à temps car un crachat jaunâtre vint bientôt couler sur les parois de sa grotte tout en prenant feu. Elle s'en protégea les yeux à l'aide de ses bras tout en se mettant en position accroupit sans trop forcer sur son pied coupé. De ce fait, la Luminescente ne vit pas arriver les pinces du Fangeux qui venait de foncer sur elle au moment où elle sortit. C'est lorsque son bras se baissa qu'elle vit la bête presque sur elle.

Lancé de dé Arme Légère 56/52 doomage!:
 

L'enfant ne prit pas le temps de viser et tira au jugé. Mauvais choix, car la chevrotine crachée par l'arme à feu ne fit qu’effleurer les petits pattes avant qui gesticulaient dans tout les sens. La bête s'en sortit sans grand dégât. Et elle n'avait plus le temps de tirer, les pinces étaient déjà là. La petite Lumière se jeta à terre afin d'éviter le premier coup, mais ce faisant elle était à la merci de tout les suivants.

Barre radioactive:
 

Inventaire et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 15/10/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Mar 11 Juil - 14:17
Xiang et moi nous trouvons toujours sur nôtre rocher. Nous sommes assiégé par plusieurs Fangeux décédés, par d'autres en approches et par une bête en provenance du brouillard. Nous ne sommes pas seul dans nôtre forteresse. Une petite fille verte qui cause toute seule nous assiste dans nôtre combat. Je ne sais pas ce que cette goule lumineuse baragouine. Chacun de ses mots est camouflé par les bruits de nos tirs.

Cela me rappelle étrangement une histoire que m'a racontée le sergent Lee. C'étant une vingtaine d'année après l'apocalypse, une de ses premières mission au sein de l'enclave. Elle devait protéger un avant-poste militaire contre une invasion de Gecko. Ils étaient très peu nombreux, mais bien équipé pour affronter les vagues incessantes de créature. Après une demi journée de combat, les munitions ont commencées à manquer. Ils ont alors envoyée une fusée de détresse pour avoir des renforts ou des ravitaillement. En théorie, les renforts devaient arriver rapidement au lieu de devoir tenir une dizaine de minutes supplémentaire ils ont dû tenir 8 jours entier. C'était un véritable carnage, ils ont perdu des hommes et pour survivre ils se sont enfermé dans les toilettes du camp. Le plus drôle, c'est que le sergent Lee m'a racontée ça alors que j'étais à l’hôpital et que je venais de faire la mission dans la ville avec les goules.

Je ne sais pas pourquoi je repenser à cette histoire... L'enclave, le Commonwealth sans doute le monde est en guerre contre les créatures de l'apocalypse. Nous, humain, nous ne trouverons le repos que quand le monde sera purifier des mutations diverse. Ce jour là, je pourrai à jamais déposer les armes, trouver un homme... Habiter dans une ferme pas trop loin de la ville. Avoir des enfants, un chien, il s'appellerait Reagan et un chat, un petit chat roux que j'appellerai perlimpinpin. J'ai un petit sourire au lèvre en pensant à à ça.

Néanmoins, avant de rêver de fleure bleu il faut survivre. J'entend au loin les rotors du Vertiptère de l'enclave. Les secours sont en route.... Il y a pas que ça qui est en route, la créature du brouillard approche et commence à s'attaquer aux fangeux. C'est une bonne chose, bien que cet allié d'infortune risque a tout moment de se retourner contre nous. je prépare mon flingue pour tirer une salve contre les fangeux se trouvant à l'opposer de la créature. Mon habilité avec mon petit flingue me permet d'abattre deux créatures de plus, clairement, c'est un combat unilatéral.

- " Hey créature verte ! Tu as le droit de monter avec nous dans le vertiptère... Tu sera soignée gratuitement en remerciement pour ton aide... Alors reste dans le coin et en vie le temps que le vertiptère approche. " Je rigole alors... Mais pas longtemps, je commence à avoir la tête qui tourne à cause de toute ses conneries...;Ma blessure est importante et le sang continue de couler depuis tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Lun 17 Juil - 20:59
Subjugué et tétanisé à la fois par le déferlement de violence qui avait lieu sous ses yeux, le jeune Xiang garda tout de même son fusil levé en direction des bestioles en train de se faire la guerre en bas du rocher. Subrepticement, il se déplaça vers sa soeur et se mis un peu plus à couvert le temps que l'orage passe.
Ce qui suivit pour lui ne fut qu'échos de râles et autres cris d'agonie de la part des fangeux tandis que leur adversaire prenait lavantage sur eux. Finalement, tout en émettant une crainte plaintive, les quelques crustacés restants finirent par effectuer un repli stratégique (ou ce qu'on appelle plus familièrement foutre le camp la queue entre les jambes) sous les assauts toujours aussi constants et violents de la part de leur adversaire.
Souriant jusqu'aux oreilles, Xiang se tourna alors vers sa soeur.

- Ils ont foutu le camp ! Victoire Soo-Youn !
Laissa-t-il échapper oeuphorique avant de poser son regard sur la jambe mutilé de sa grande soeur. Sans réflechir plus longtemps, Xiang sortit d'une de ses poches d'équipement un stimpack qu'il planta dans la jambe de sa soeur en grimassant de douleur pour elle.
- Ne bouges pas Soo-youn, la cavalerie arrive bientôt, on va te tirer de là d'accord ?
Dit-il en s'adressant à ce masque froid et inhumain qu'elle portait sur son visage.

Une fois le danger passé, Le garçon descendit du rocher et aida autant qu'il le put sa soeur à en faire de même. Arrivé face à face avec la personne qu'ils avaient aidé, Xiang faillit avoir un réflexe malheureux en la prenant pour une ghoule sauvage, mais il se ravisa avant même d'avoir sortit son arme de son holster. Un peu hésitant cependant, le jeune scout présenta des remerciements maladroits.

- Merci pour le coup de main et heu... Désolé de vous avoir entraîné là dedans, on savait pas qu'il y avait des gens dans les parages.
Dit-il avant que sa soeur ne propose à la petite ghoule de les accompagner. Et justement en parlant d'accompagnement, le chopper de l'enclave se faisait entendre au loin et n'allait pas mettre plus d'une minute à arriver maintenant...


Code:
- 1 stimpack
équipement et état:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 71
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Sam 22 Juil - 21:49
Heureusement pour la petite, les monstres marins éloignèrent peu à peu le combat au loin en même temps qu'ils se faisaient repousser par leur prédateur naturel. L'arrivée de cette bête grossière leur avait été salutaire pour le moment bien que de nombreux autres bruits et sons peu rassurants se faisaient entendre autour d'eux.
Le plus jeune des soldats se tourna vers elle, main au holster et prêt à dégainer, comme si la grand mère avait été une quelconque menace. Il se ravisa pourtant après une semi seconde de réflexion. Dawn retira ses bouchons d'oreille de fortune lorsqu'elle se rendit compte que la recrue lui adressait la parole. Le larsen qui lui lacérait le tympan depuis maintenant quelque minutes s'était légèrement adoucit, aussi put elle comprendre ce qu'il lui disait.

- Merci pour le coup de main et heu... Désolé de vous avoir entraîné là dedans, on savait pas qu'il y avait des gens dans les parages, annonça t-il d'un ton peu sûr.
-  Hey créature verte, l'interpella son aînée. Tu as le droit de monter avec nous dans le vertiptère... Tu sera soignée gratuitement en remerciement pour ton aide... Alors reste dans le coin et en vie le temps que le vertiptère approche.

En effet, la bête mécanique et volante approchait. L'orbe radiant et son hôtesse en reconnurent le son caractéristique de ses hélices. Il était proche.
La Goule grimaça  sous son masque de bois lorsque l'Enclavée lui proposa de monter à bord. C'était une bonne plaisanterie. Elle, côtoyer un siège près de ces hommes là ? L'Enclave, la Confrérie... deux noms pour une même chose. Deux images pour un même leurre. « Les chevaliers blancs n'existent pas... », pensa la Luminescente en se remémorant le souvenirs qu'elle avait de la Confrérie Texane.
Une nouvelle grimace se dessina sous le masque lorsqu'elle réalisa une fois de plus l'état de sa jambe. C'était douloureux et semblait sérieux et, même si son état radioactif perpétuel et sa constante goulification l'en prévenant habituellement, la récupératrice courait toujours le risque que cela s'infecte. Elle se trouvait dans un marais, après tout... de plus elle ne pourrait pas aller bien loin dans cet état avec toute la faune environnante. Et puis, on ne dit jamais non à des soins gratuits... même si cela ne restait que des paroles, au final.
C'est en se levant, boitillante, qu'elle hocha la tête en signe d'acceptation tandis que le chopper de l'Enclave commençait son approche.

« Je vais être claire dès le départ : je ne vous fais pas confiance, pas plus qu'à la Confrérie. Si vous me faites quelque chose qui ne me plais pas, je vous le ferais savoir d'une manière ou d'une autre. »

L’agressivité. Le plus primaire des moyens de défense chez les Animaux. Même les Lionceaux, pour éviter de se faire dévorer par les Lions adultes, montrent des signes d'hostilités envers ceux ci, comme un moyen de défense. Mais ce trait en cache bien souvent un autre, et sous l'agressivité se cache bien souvent la Peur.
La Texane recalibra son masque pour que ses yeux soient en face des trous, au sens littéral du terme. L'hélicoptère commença sa descente tranquillement alors que les Fangeux continuaient de battre en retraite. Le vent que ses hélices propulsaient balayait la bruine et faisait plisser les yeux de la Luminescente. Elle serra le poing.
« Ce n'est pas la Peur, c'est la crainte. »




Barre radioactive:
 

Inventaire et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 15/10/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Ven 28 Juil - 13:42
La première chose que je fais, c'est d'empêcher Xiang de m'injecter le steampak. En effet, l'os de ma jambe est toujours entrain de côtoyer l'air libre. Si je le laisse faire, ma jambe aurait cicatrisé avec l'os dehors... J'aurai du faire une chirurgie pour remettre la chose correctement. Je lui fais non de la tête tout en rangeant précieusement la seringue.

Le vertiptère s'approche de plus en plus de nôtre zone. Au final, il se pose rapidement, l'artilleur co-axial est entrain de repousser les créations grâces a sa mitrailleuse lourde gatling. Tendis qu'on monte tous à l'intérieur de l'appareil. La jeune goule semble hésitante et légèrement apeurée.

« Je vais être claire dès le départ : je ne vous fais pas confiance, pas plus qu'à la Confrérie. Si vous me faites quelque chose qui ne me plais pas, je vous le ferais savoir d'une manière ou d'une autre. » Dit- alors la goule pendant que je sors de mon armure, un novice l'arnache a l'appareil tendis que je me place a l'arrière de celui-ci. Il y'a pas de médecin dans cette appareil, on se contente alors de décoller et de quitter la zone de bataille.

- " on te soigne... et on te mets dehors. rien de moins, rien de plus. Un service pour un service. " A l'attention de la créature verte pour l'avertir. Le commandant du vertiptère jette un oeil a l'arrière avant de parler au micro.

- " Bienvenue a bord, je suis le commandant John Virginie, pour un transport quittant endroit pourrie pour QG de l'enclave. La compagnie aérienne du service militaire de l'enclave vous souhaite un bon voyage a bord du vertiptère "Betty Bird.""Dit-il en prenant de l'altitude et en prenant définitivement le chemin de l'enclave. Je remercie d'un signe le commandant avant de le laisser nous amener
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Dim 30 Juil - 12:10
N'ayant pas vu le signe de têt de Kim, Xiang était déjà en train d'injecter le stimpack quand elle l'interrompit. Elle lui remit rapidement les idées en place concernant le fait que lui planter un stimpack dans la jambe à cet instant précis n’était peut-être pas l’idée du siècle. Xiang rangea le stimpack,l'air déçu.
- Excusez-moi mon major, je croyais bien faire…
Dit-il d’un ton solennel avant de l’aider à se relever tandis que l’hélicoptère se posait, chassant les derniers fangeux retardataires à coups de mitrailleuse. Il fit ensuite de son possible pour trainer le donzelle jusqu’à l’hélicoptère mais sa force physique ne lui permettait malheureusement pas d’être très efficace, compte tenu la lourdeur de l’armure de cette dernière.
Xiang prit donc place dans l’hélicoptère, silencieux face à la petite ghoule qui venait de les aider. Ayant une revanche à prendre sur la vie, il sortit son stimpack et le proposa à Dawn.

- Tenez si vous voulez, ça peut peut-être vous faire du bien le temps qu’on arrive à l’enclave.
Le voyage de retour se fit à une rapidité déconcertante, l’enclave étant assez proche. Alors que l’hélicoptère amorçait son atterrissage, le jeune garçon se permit d’interroger la ghoule.
- Si ce n’est pas indiscret, qu’est-ce que vous faisiez toute seule dans les marais ? Vous êtes une chasseuse ?
Même si elle avait le physique d’un enfant, l’état de décomposition dans lequel elle se trouvait semblait vouloir dire qu’elle avait une bien plus longue expérience de la vie que lui en fait, et donc qu’elle soit une chasseuse, mercenaire ou une quelconque battante de la vie n’était pas un fait qui le ferait tomber de sa chaise.

Comprenant que ses efforts pour aider sa sœur étaient voués à l’échec étant donné la masse de cette dernière, Xiang se proposa pour escorter la jeune ghoule à l’infirmerie pour qu’elle reçoive les soins promis et entièrement mérités.
- Si vous voulez bien me suivre, je vais vous emmener à l’infirmerie, vous pourrez vous faire soigner…
Dit le garçon timide en lui ouvrant la voie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 71
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Mer 16 Aoû - 0:03
C'est avec une grande réticence, et après un petit moment de réflexion, que la Luminescente monta dans le vaisseau. Elle observa le soldat de l'Enclave retirer son armure et put constater que ce qu'elle pensait était bien avéré : ce n'était pas un homme qui se cachait là dedans mais bien une femme. Ca la rassura quelque peu sur le moment. A son affirmation, cette dernière lui répondit d'un ton calme et ferme. « Ce n'est là qu'un service pour un service. » avait elle dit. La gamine ne la crut qu'à moitié, mais décida de lui faire confiance pour le moment. Cette femme semblait en être digne, malgré le fait qu'elle fasse partit d'une de ces association de chevalier gris. La Goule le sentait dans son regard, cette chevalière ci respectait ses paroles. Elle avait un certain honneur. C'était un luxe que bon nombre de gradés de la Confrérie n'avaient jamais prit la peine de s'offrir, le dédain et l'égoïsme étant leurs denrées préférées. « Enfin, de toute façon ce n'est pas comme si j'avais le choix vus mon état... » se résigna t-elle avait de s’asseoir dans le véhicule.
Enfin, l'hélicoptère décolla et la récupératrice s'accrocha à son siège, ses doigts blanchissants presque sur les accoudoirs tellement elle les serrait. Ce n'était pas la première fois qu'elle montait dans pareil engin, bien entendu. Son père qui était de la Confrérie, et par une étrange coïncidence Asiatique comme les deux soldats, lui avait déjà permit de faire un tour en vertiptère à ses 7 ans. Elle s'en souvenait encore : elle avait adoré ça. Tout était si petit et grand à la fois vus d'en haut. Mais ce souvenir remontait à plus d'un demi siècle et elle n'était pas avec son père, aussi l'agréable se mua bien vite en terrible lorsque la bête commença à monter dans les airs. La Goule se sentait tellement mal à l'aise qu'elle en oublia presque sa blessure à la jambe. La jeune recrue, elle, ne l'avait pas oublié et lui proposa le stimpak que son supérieur avait refusé.
Dawn le jaugea un moment. L'enfant avait l'air d'être un bon garçon et la grand mère commençait presque à éprouver de l'affection pour lui. De l'affection teinté de pitié. Qu'avait bien put vivre ce petit gars ? Il ne devait pas dépasser les 16 ans et déjà il se trouvait dans une armée, destiné au sacrifice de sa vie au nom de quelques sombres idéaux politiques. La Luminescente se rassura cependant, sachant pertinemment que l'armée était un sort beaucoup plus enviable que la plupart de ceux qui attendent généralement les enfants dans ce monde. Sans doute ses parents appartenaient ils à l'Enclave ? En y repensant, elle trouvait quelque traits de ressemblance entre lui et sa supérieure, sans compter l'évidente origine Asiatique bien entendu. Peut-être était elle la mère ? « Bien jeune mère, cela dit. »
Sa main attrapa l'objet peut-être avec trop de rudesse et elle remercia l'enfant d'un geste de la tête. Elle portait toujours son masque de sorte qu'on ne puisse pas voir son visage, en particulier dans un hélicoptère de l'Enclave. Ca pourrait être un problème en cas de future altercations... pas qu'elle prévoyait de partir une nouvelle fois dans une escarmouche avec cette armée, mais au cas où. Elle n'avait jamais put apprécier ce genre de groupe, de toute façon.
De son côté, l'orbe fluorescent s'extasiait devant la vue magnifique qui s'étendait sous ses yeux. Il pouvait voler, bien sur, mais ne pouvait pas s'éloigner de trop loin de son hôtesse, aussi c'était la première fois qu'il se trouvait si haut. Le voyage fut plutôt silencieux, si ce n'est les exclamations d'Igniculus à chaque immeubles défoncé qu'il voyait. La grand mère n'avait pas envie d'engager la conversation.
L'appareil se déposa finalement dans un genre de QG de l'Enclave et immédiatement Dawn voulut s'enfuir d'ici. Tout ces soldats la mettaient horriblement mal à l'aise. Les quelques un qui traînaient ça et là en armure, en particulier. Peut être la recrue l'avait remarqué, et si c'était le cas alors il était doué d'une étonnante perspicacité, car il essaya de briser la glace en entamant la conversation.

- Si ce n’est pas indiscret, qu’est-ce que vous faisiez toute seule dans les marais ? Vous êtes une chasseuse ? 
- C'est indiscret et de plus malpoli. Réfléchis donc à ce que tu dis, réagit la sphère verte.
- J'allais retrouver un ami, répondit elle en faisant signe à son partenaire que ce n'était rien. Un ami qui à sauver ma vie. Cet homme à le cœur sur la main et je sais que je peux compter sur lui. Je lui dois beaucoup. Personnellement je suis une simple récupératrice. Parfois mercenaire lorsque la mission est intéressante ou lucrative.

La Goule n'avait pas tout dit, mais c'était suffisant pour l'instant. Elle n'avait pas besoin d'en dire plus, de toute manière. Elle descendit de l'appareil d'une manière un peu gauche, maladroite, n'ayant pas l'habitude et un pied en piteux état. Le garçon essaya tant bien que mal d'aider sa supérieure, qui grimaçait de douleur à cause de sa fracture ouverte mais restait incroyablement calme malgré les circonstances. La volonté de fer de cette femme surprit la petite Lumière et força son respect. Après quelque tentative, la recrue se résigna et laissa faire les brancardiers. Il décida à la place d'accompagner Dawn à l'infirmerie et s'y engagea timidement. La grand mère sentit de la réserve et un manque d'assurance dans la posture de ce garçon. Il était l'inverse de la femme qui était désormais transportée jusqu'à l'infirmerie. D'un sens ce n'était pas très étonnant, avoir un tel personnage pour mère ne devait pas être simple tout les jours... La Luminescente en savait quelque chose.
Les regards des soldats qui les entouraient alors qu'ils traversaient le camp étaient très diversifiés, allant de l'appréhension complète à la curiosité, voir le dédain. Elle put même voir ci et là quelque visages haineux. Dawn était une Goule doublée d'une Luminescente, après tout. Et les cons, eux, se trouvaient partout. Bien qu'elle était passée maîtresse dans le domaine de l'indifférence, tout ces regards pointées sur eux la dérangeait. Aussi elle décida de discuter avec les soldats de l'Enclave afin de mieux les oublier, et ce même si elle n'en avait pas particulièrement envie en premier lieu.

- Je suppose que vous étiez dans le marais pour une mission de reco ? A quoi pensaient vos supérieurs quand ils ne vous ont envoyé que tout les deux dans un endroit aussi pourri ? Demanda t-elle en sachant que le soldat ne saurait y répondre. La Goule reprit rapidement avant qu'il n’éprouve trop d'embarras, Je vais me montrer indiscrète moi aussi, mais vous êtes de la même famille ?

La grand mère savait que cette question poserait sans doute plus de gêne que la première, mais elle s'en fichait. Actuellement, elle se sentait comme une Brebis au milieu des Loups et souhaitant simplement l'oublier et en faire abstraction.
Arrivés à l'infirmerie, un grand homme équipé d'une longue blouse blanche maculée de taches sombres se tourna vers eux et se leva de sa chaise. Il était brun et portait des lunettes sales sur le bout de son nez, ornant deux prunelles noisettes. Quelque tâche de rousseur bataillait avec sa barbe foisonnante au niveau de ses pommettes, mais tout le bas de son visage était recouvert d'une épaisse fourrure. L'infirmier jeta un œil inquiet sur Dawn et, après avoir noté le costume à bretelle et le béret réglementaire de la recrue, s'adressa directement ) la femme que les brancardiers transportaient.

« Bonjour, major. Alors, c'est pour quoi aujourd'hui? » se contenta t-il simplement de demander, froid comme une porte de prison.

P.S : Désolé pour le gros retard  :/



Barre radioactive:
 

Inventaire et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim
Revenir en haut Aller en bas

Balade près du Lac Dawn Xiang Kim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Dawn Of War II
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Balade en amoureux (pv Charlotte)
» Julia de Lamerlay - Garde tes amis près de toi...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Zone RP - Les terres désolées :: Terres marécageuses :: Ancien lac pontchartrain-