La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Balade près du Lac Dawn Xiang Kim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 15/10/2016
MessageSujet: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Jeu 15 Juin - 22:54
Près des plaines du coeur de la vieille Louisiane se trouve le grand lac Pontchartrain. Cette étendue d'eau gigantesque était jadis le fief des meilleurs pêcheur d'eau douce du sud des états-Unis. Maintenant, le lac est le repère des fangeux et des autres rad-saloperies que le monde à pu chier après l'apocalypse. C'est pour ça que de temps en temps l'enclave envoie une expédition pour longer les bords du lac, dans le but d'éliminer les fangeux téméraires et les empêcher d'approcher des civilisations non-loin. Aujourd’hui, c'est le jeune Xiang qui m'accompagne pour cette mission. J'ai légèrement forcée pour obtenir du haut commandement l'autorisation de faire une patrouille juste nous deux.

Pour la mission, je vais utiliser mon AA avec ma mitrailleuse lourde. je ne sais pas ce que va prendre mon petit frère, sans doute l'équipement standard de l'armée de l'enclave. Néanmoins, si il désire utiliser un autre matériel je ne vais pas lui en vouloir. Maintenant il est plus proche du soldat seconde classe que de la recrue. ça fait maintenant plusieurs mois que je l'entraîne lui et les autres, maintenant, ils doivent être capable de faire des missions pour le haut commandement.

Alors que je suis maintenant équipée de l'Armure Assistée, je me dirige en direction de Xiang. Je pose mon arme contre le mur tout proche avant de jeter un oeil au vertiptère qui doit nous amener sur place.

- " Bonjour soldat Kim prêt à monter dans l'appareil pour rejoindre le point Bravo et débuter nôtre mission ? Tu te prend quoi en équipement pour cette mission ?" Conclus-ai-je en croisant les bras et en observant toujours cet apprenti guerrier prêt à protéger ses concitoyens de toute menaces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 205
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Dim 18 Juin - 13:29
C'était un mélange d'excitation et de peur qui animait le jeune soldat Kim à cet instant... L'excitation car c'était tout simplement sa première vraie mission et surtout, une mission qui n'incluait pas d'aller tuer d'autres êtres humains (enfin à priori), une chose que Xiang savait, il était incapable de faire, du moins pour le moment. La peur elle, c'était tout simplement, pensait-il, une réaction parfaitement normale à l'idée de devoir combattre, et même s'il était bien entouré avec sa grande soeur, Xiang savait qu'un fangeux pouvait ne jamais être très loin.
Equipé de son M16 règlementaire et de la tenue des cadets scouts de l'enclave (qui n'était d'ailleurs pas sensés aller au combat avant AU MOINS leurs 16 ans !), Xiang était fin près. Sa tenue, il hésita longuement à la mettre, car elle n'était pas si pratique que ça et il s'était dit quitte à ne pas être en camouflage, autant mettre une tenue dans laquelle il serait à l'aise non ? Eh bien non ! il était obligé de la mettre ! La logique de l'armée lui échapperait sans doute encore un long moment.

Il était donc équipé d'une chemise beige attitré avec ses chevrons sur les épaules et son nom plus matricule à la poitrine, légèrement masqués par une paire de bretelles marron qui devaient plus faire partie de l'uniforme pour l'apparat que le côté pratique car de par sa taille et la ceinture, le pantalon tenait très bien tout seul (la combinaison bretelles+matricule lui rappelait d'ailleurs un peu ce qu'il avait l'habitude de porter au bagne, double raison de ne pas aimer cet uniforme). Il avait également un pantalon kaki avec une rayure rouge sur tout son long (les filles elles avaient une jupe du même colori à la place, et étaient exemptes du port es bretelles) et le seul ornement non règlementaire à sa ceinture était une rangée de poches en cuir vintage ainsi qu'un holster du même ton pour aller avec son pistolet qu'il avait glissé sur sa ceinture de la même matière. Comme il n'avait pas le droit au casque, il s'était coiffé de son képi règlementaire couleur kaki également (Xiang n'avait pas le droit au béret, seul le chef de section Bolivar y avait le droit), de gants blancs aux deux mains (règlementaire) et d'un foulard rouge carmin soigneusement noué autours de son cou (lui aussi règlementaire) qui masquait en dessous les dog-tags règlementaires, sertis de son nom et diverses informations médicales au cas où il lui arriverait malheur.

Bon, il y avait pire comme association de couleur mais clairement, cette "tenue de combat" était faite pour tout sauf le combat ! Seules les rangers étaient vraiment modernes et tactiquement utiles. C'était complètement con d'ailleurs quand on pense au fait que leur tenue d'entraînement arborait un camouflage moderne et efficace !

Cependant, le fait qu'il n'aimait pas l'uniforme n'avait pas empêché Xiang d'en prendre très grand soin. En effet, passé les premières semaines d’intégration difficile où il avait donné beaucoup de fil à retordre à sa sœur côté disciplinaire, Xiang avait fini par se calmer sous la pression du reste de son escouade et dès que les choses avaient commencé à mieux se passer, Xiang avait carrément prit goût à cette nouvelle vie qu’il découvrait ! La discipline, la camaraderie et l’entraînement quotidien étaient des choses nouvelles pour lui et le tout était à la fois excitant et stimulant ! Mais il y avait aussi pour sa grande sœur, pour elle aussi qu’il faisait ça… En effet, même s’ils n’étaient pas encore très proches, Xiang avait réussi à mettre de l’eau dans son vin par rapport à elle et, il en était persuadé, la prochaine étape pour conquérir son cœur était de réussir là où elle aussi avait réussi : l’armée. Par conséquent, la recrue scout Kim Xiang avait radicalement changé d’attitude au cours des dernières semaines, à tel point que certains autres instructeurs avaient du mal à le reconnaître. Xiang ignorait si ses efforts étaient parvenus aux oreilles de sa sœur, mais c’était la première fois qu’ils se revoyaient depuis qu’il avait décidé de changer d’attitude. Et pour ça, Xiang n’avait pas chômé la veille : revue intégrale de son équipement, repassage de son uniforme, la totale pour être irréprochable et faire bonne impression à celle qu’il tentait maintenant d’impressionner.

En bref, le scout Xiang, avec dans les mains un fusil aussi long que lui, était prêt à l'action ! Du moins il l'espérait... Des doutes traversèrent son esprit quand il vit cependant la tenue de sa sœur : full armure assistée avec armes lourdes. Xiang sentit alors une goutte de sueur perler de son front et se demandé s'il n'aurait pas plutôt du demander un tank à l'armurerie. Plus par jeu que par rigueur militaire, il mit son fusil sur son épaule et se mit au garde à vous face à sa soeur avant de la saluer d'un geste rituel bien caculé.

- Recrue scout Kim, à vos ordres Major !
Dit-il avec un immense sourire qui traduisait son enthousiasme mais aussi une pointe d'amusement. Il reprit ensuite son fusil M16 en main et le déchargea avant de vider la chambre (déja vide) pour le tendre à  son major pour inspection. Il fit de même avec son pistolet M1911A1 après.
- C'est une arme personnelle que j'ai acquise au cours d'une mission Major. Je l'ai restaurée et, j'ose espérer, elle est prête au combat.
Xiang avait fait plusieurs tirs d'essais avec cette arme qui marchait impeccablement bien. Le temps que Kim inspecte les armes, Xiang se mit en position de repos, le menton droit et les mains derrière le dos.

équipement et état:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 92
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 70
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Dim 18 Juin - 15:28
Le brouillard, la brume... des masses informes et éthérées, principalement constituées d'eau. Jamais elles n'étaient signe de sécurité et de tranquillité. Avec la brouillonne bruine venait la peur et la crainte. Même les Humains, ces Animaux si fier et orgueilleux, tremblaient à l'approche de cet élément qui, sous d'autres formes, était référencé tantôt comme source de toute vie, tantôt comme outil idéal de conservation. Peut-être ceux ci étaient ils même plus terrifiés encore par l'embrun que les autres espèces. Après tout, ne vouaient ils pas un culte à la frayeur et le rejet de l'inconnu ? Et le brouillard était, avec la nuit noire, la matérialisation physique de cette chose là. L'inconnu.
La faible lueur verte qui filtrait à travers les trous de son masque rayonnait et se reflétait contre les myriades de gouttelettes d'eau suspendues en grappe autour d'elle. La petite Goule savait qu'elle n'en était que plus visible. Mais elle savait aussi que cette aura de mystère et de jade qui l'entourait imprimait une présence aux yeux de toute créatures la voyant. Une présence curieuse et étrange, fascinante et inquiétante. Un subtil mélange qui se confirmait en un cocktail bien connu de l'être Humain : l'appréhension. Et la crainte.
La Luminescente distinguait au loin, au delà du lac dangereusement boueux et mort depuis des centaines d'années, les arbres décrépis qui caractérisaient le Bayou. Cette terre de malédiction et de mythes. Elle put aisément deviner que l'humidité en suspension dans l'air provenait de ce lieu malsain.
C'est en se souvenant de son interlude avec le reptile géant que Dawn déglutit. Elle se reprit bien vite, cela dit. La récupératrice connaissait la barrière qui séparait les simples Hommes des combattants. Ce qui différenciait les prédateurs de leurs proies.
La Peur. Encore et toujours.
A l'inverse des victimes, les assaillants la sentent. S'en servent comme repère. Mais passent leur chemin lorsqu'ils ne la sentent pas.

- Premièrement, insista l'orbe radiant, je ne vois pas l’intérêt de retourner voir ce vieux croûton. On ne lui doit rien, pas plus qu'il ne doit se souvenir de toi. Si ça se trouve, un Ecorcheur l'a déjà égorgé comme un Mouton ! Dit il en ponctuant sa phrase d'un rire d'enfant. Deuxièmement, et c'est sans doute le plus important, pourquoi on se fait chier à passer par là ?!
- Premièrement, reprit l'orpheline en imitant l'air pincé de son partenaire, si, on lui doit à ce type. Il m'a sauvé les fesses, tu te souviens ? Et deuxièmement, on passe par là parce que ce... lac... se trouve tout juste au Nord du village d'Ezekiel.
- Et alors, quelle importance ? Ici comme au Sud, l'odeur est rance.
- Peut-être, mais au moins on n'aura pas à retraverser l'étang pour atteindre son village, comme la dernière fois. On a eu de la chance de tomber sur une barque abandonnée et de pas nous être fait bouffés par ce qu'il y avait dans l'eau, ponctua t-elle avec un sourire jaune.

Igniculus rechigna en se renfrognant. L'enfant n'aimait pas qu'on lui donne tord et qu'on expose sa bêtise et son impatience, bien qu'avec la grand mère il en avait l'habitude.
Le plan était donc simple et limpide, contrairement aux eaux bouillonnantes de l'étendue vaseuse nommée « Pontchartrain ». Ils allaient longer les abords de l'ancien lac tout en évitant toutes créatures sur leur chemin. Qui pouvait savoir ce que renfermait ce lieu à l'odeur putride ? Dès que l'un d'entre eux repéreraient un mouvement ou un bruit suspect, Dawn se cacherait en attendant que ça passe. La technique habituelle, en sommes. Ils n'avaient pas de temps à perdre dans un endroit pareil, de tout manière.
Inventaire et santé:
 
Barre radioactive:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 15/10/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Dim 18 Juin - 23:26
J'observe mon petit frère dans sa tenue de soldat et j'ai un sourire jusqu'aux oreilles. L'uniforme sied bien aux membres de la famille Kim. En faite, je suis heureuse d'avoir trouvée mon petit frère et d'ainsi agrandir la famille. Cependant, tendis qu'il suit mes pas je commence à m'aventurer dans des routes différentes. Je me dois de lui dire pour mon augmentation et pour mes futures projet. ça tombe bien que nous partions seule en mission ça va me permettre de lui en parler. J'en profite pour vérifier son équipement, je remarque aussi qu'il à un nouveau flingue, un pistolet. En soit c'est un bon équipement que va utiliser le petit il va pouvoir mener à bien sa mission.

On monte dans le vertiptère qui va nous amener au plus prêt du Lac. J'en profite pour expliquer plus en détail la mission à Xiang. Puisque personne d'autre ne peu nous écouter je décide d'être plutôt familière avec lui.

_ ' Ecoute petit frère, on à une mission simple mais importante. On doit sécuriser la rive nord du lac et tuer toute créature hostile à la civilisation de l'enclave. J'ai avec moi suffisamment de puissance de feu pour affronter n'importe quoi. Mais je ne suis là que pour te tester et te mettre à l'essaie sur une mission. Donc hésite pas à prendre des initiatives. . " Je prend une pause pour descendre de l'appareil. En effet, le trajet entre le lac et le tarmac est rapide surtout à vol d'oiseau. Je commence ensuite à marcher le long du lac et je regarde l'appareil partir.

-" J'ai aussi une chose privée à te demander.. Il y'a peu l'enclave m'a demandée si je voulais ou non appartenir à une mission secrète. Je n'ai pas encore donnée ma réponse mais, il se trouve que si j'accepte je vais toucher le double de mon salaire mais ça me ferait s'éloigner de l'enclave...." Je prend une pause pour regarder Xiang et je reprend ensuite.

"J'ai assez de pouvoir pour te mettre sur le coup aussi...." Je m'arrête car j'ai l'impression que quelqu'un est proche. Mon intuition féminine peut être. Mon intuition semble s’affûter quand j’aperçois un mouvement au loin.. Impossible de savoir ce que c'est cependant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 205
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Lun 19 Juin - 0:45
Ignorant totalement le fait que Soo-yun était en train de sourire sous son armure assistée, Xiang resta stoïque le temps de l’inspection puis reprit possession de son arme avec toute la rigueur militaire et les mouvements calculés qu’un officier supérieur pouvait attendre de lui. Xiang monta ensuite dans le vertiptère à la suite de sa sœur, satisfait de voir que l’inspection s’était bien passée.
Au cours du transport, quand Soo-Yun commença à parler à son petit frère de manière plus familière que ne l’exigeait le protocole, ce dernier fit une fausse mou et lui adressa rapidement un sourire.

- Sauf votre respect Major, mon officier supérieur m’a toujours formellement interdit de mélanger famille et devoir lorsque je suis en service.
En disant cela, Xiang afficha un immense sourire un peu taquin : il fallait bien que sa vie de voleur roublard lui ait laissé quelques vieux réflexes ! Néanmoins ce qu’il considérait comme un jeu de rôle de petit soldat l’amusait un peu et autant en profiter, pas sûr que ça l’amuserait au combat, le vrai.

Le vol fut au final assez court, quelques minutes seulement pendant lesquelles Xiang resta crispé sur son siège, de peur de tomber par les portes ouvertes du vertiptère. Quand l’engin se posa enfin, il ne se fit pas prier pour en descendre et inséra immédiatement un chargeur dans chacune de ses armes, mais pour le pistolet, il inséra d’abord une balle dans la chambre avant de glisser le chargeur dans la poignée. Il rangea ensuite l’arme dans son holster avec le chien relevé mais la sécurité enclenchée. De ce qu’on lui avait dit, la sécurité du M1911A1 était si bien faite que les décharges accidentelles étaient rarissimes, même sans cran de sureté. Xiang comptait donc sur ce fait pour ne pas se prendre une balle de 45 dans la cuisse à la suite d’un faux mouvement.
Le bref briefing qui suivit fut accueillit avec un peu d’hésitation de la part du garçon qui répondit à sa sœur.

- Heu… D’accord… Mais tu me couvres hein ? Vu ce qu’il y a dans ces marécages, ce n’est pas mon M16 qui va me permettre de tuer des monstres. Et puis je n’ai que quelques chargeurs, pas plus.
Alors que lui et sa grande sœur avancèrent dans les marécages et qu’elle le briefa sur leur mission, son annonce d’une nouvelle affectation prit Xiang totalement au dépourvu. Le garçon resta silencieux quelques secondes avant de se tourner vers elle en se pinçant les lèvres.
- On commence à peine à se connaître, j’ai finalement décidé d’accepter mon héritage de Kim et d’être ton frère, et toi tu veux partir ?
Demanda-t-il avec tout de même un peu d’émotion dans la voix, même si ce ne serait jamais une séparation aussi violente qu’avec ses frères et sœurs orphelins qu’il avait connu depuis toujours. Mais elle continua ce qu’elle avait à dire et la proposition surprit le garçon qui se trouva un peu dépourvu.
-Heu…
Dit-il hésitant tandis qu’il réfléchissait quelques instants. Il finit par donner sa réponse avec un air hésitant. Le garçon se gratta alors la nuque avant de poser une question à son tour.
- Mais… Je sais pas moi… C’est trop tôt pour moi ! Je ne suis à peine qu’un bleubyte, à peine capable de tenir mon fusil. Comment tu veux que je sois utile ? Je vais plus être un poids qu’autre chose ! Et puis c’est quoi comme mission ?
Xiang avait posé la question en sachant qu’il n’allait peut-être pas avoir de réponse, mais l’espoir existait tout de même. Cependant, réponse ou pas, un bruit attira leur attention. Xiang s’arrêta en même temps que Kim et tira rapidement le levier d’armement de son fusil avant de le passe en mode semi-automatique. Toujours tir en semi-auto pour conserver les munitions lui avait-on dit. Se rappelant cependant qu’il devait prendre des initiatives, Xiang se baissa et essaya de progresser le plus silencieusement possible en direction du bruit pour repérer son origine.

Code:
jet de discrétion : 39/75 => REUSSITE

équipement et état:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 92
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 70
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Lun 19 Juin - 3:55
Le sol aux abords de ce qui restait du lac était boueux et glissant. L'air, lourd et suffocant à cause de l'humidité. Bien entendu, la visibilité était quasi nulle à cause du brouillard qui s’épaississait de minute en minute. Le duo avait l'impression de se faire comme happer par une bête énorme, immuable, intangible. Mais ils savaient bien que le vrai danger viendrait des choses que la bruine abriterait. Ils en avaient déjà fait l'expérience, et ça n'en était pas une bonne.
Néanmoins tout se passait bien jusqu'à maintenant. Hormis la terre gorgée d'eau qui s'accrochait aux bottes et l'odeur nauséabonde qui régnait ici, rien de véritablement dérangeant ne s'était encore présenté.
Dawn contournait le lac au rythme soutenu que lui permettait ses petites jambes. Elle estima son entré dans les bois du Bayou à 15-20 minutes, dans ces eaux là.
Même la boue ne pouvait empêcher sa progression. La seule chose, en réalité, qui l'empêchait de boucler le tout en 10 minutes était la prudence avec laquelle elle avançait, redoutant qu'une bestiole ne surgisse de derrière le moindre tronc mort.
Un bruit de fond, persistant, à peine tamisé par l'épaisseur de l'embrun, se fit soudain entendre. Venant d'abord de loin, au delà des terres, le son se rapprocha de plus en vite. Et rapidement.

- Vertiptère, se contenta de commenter la Goule.
- C'est l'Enclave ou la Confrérie ?
- On s'en fiche. Demi tour.

L'orbe vert approuva d'un hochement de tête. Les frères de l'Acier n'aimaient pas beaucoup les putréfiés et, quant au Enclavés, disons simplement que l'équipe radioactive ne les avaient pas quitté en bons termes la dernière fois qu'ils les avaient croisés. Sans doute ce groupe là n'était pas au courant de leur méfaits, cela dit. Peut-être aussi n'avait on pas clairement définit l'identité de l'orpheline lors de la dernière escarmouche, mais rien n'était moins sûr. Et puis, même si cette confrontation avait eu lieu il y avait déjà plusieurs mois, la prudence était de mise.
La petite Lumière se figea soudain. Faire demi tour maintenant était une perte de temps incroyable. De plus, l'une et l'autre des armées possédaient une puissance de feu remarquable. Suffisamment pour ne pas éprouver de difficultés à nettoyer l'ancien étang de toute les saloperie qui y traînaient, c'était certain.
Nouveau volte face.

- Ah, on y va alors ? Ce n'était pas ta décision de prime abord.
- Tout le monde peut se tromper. On va se servir de ces gus pour passer tranquillement.

La silhouette du transport se dessina finalement dans les nuages brumeux, déchirant le brouillard dans un boucan relativement exagéré. Difficile de ne pas noter ce genre d'engin, et la gamine regrettait presque d'avoir prit la décision de les suivre. Cette cacophonie allait forcément rameuter les créature marécageuse. Elle soupira en se souvenant de l'arsenal militaire dont disposait généralement les possesseurs d'hélico. Il n'y avait pas de quoi s'en faire.
Les deux partenaires distinguèrent très nettement une silhouette massive sauter du vertiptère à un mètre du sol, suivie d'une autre ridiculement minuscule à côté. La masse émit un bruit remarquable en atterrissant, confirmant les doutes de la récupératrice. « Une armure assisté. ». La deuxième silhouette, par contre, disparut bien rapidement de sa ligne de vue. Le brouillard et la distance n'aidait pas vraiment.
La Goule s'installa dans un ramassis d'herbe séchés, dans l'attente. La seule chose qu'elle espérait maintenant, c'est que la grosse AA ne se dirige pas sur elle. Enfin, c'était peu probable étant donné la vingtaine de mètres qui les séparait. Tout dépendait, en réalité, de ce que ces types étaient venus foutre là.

Inventaire et santé:
 


Barre radioactive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 15/10/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Mer 21 Juin - 18:52
Je fais signe à Xiang de se taire tout en avançant arme à la main en direction de la chose. Ce n'est pas le fruit de mon imagination, car la bête sort du brouillard naissant avec un grognement d'outre-tombe. Le fangeux hurlent et donne alors le signal aux autres monstres de se réveiller et d'agir. C'est rare que les fangeux soit suffisamment intelligent pour faire un guet-apens et pourtant c'est bien ce qui arrive à l'instant présent. En quelques secondes, c'est plus d'une vingtaine de fangeux qui nous encercle. Mon premier réflexe et de tirer a de multiple reprise sur ses saloperies.

Le résultat est plutôt partagé, le premier tir que j'effectue contre le fangeux qui à donné l'alerte fait mouche en pleine tête et il décède immédiatement. Le deuxième fangeux en revanche met plus de temps pour mourir, les premières balles ricoches contre la carapace épaisse de la bestioles mais les suivantes pénètres et élimine le fangeux. Cependant, mon fusil mitrailleur s'enraille, tout le mécanisme se bloque et un rapide coup d'oeil m'affirme que je ne vais pas pouvoir l'utiliser tout de suite.

Arme légère 8, 28, 65, 96, 82, 74, 75

- " PUTAIN ! Arme de merde, je me demande pourquoi j'ai pris ça pour cette mission ! On va se replier Xiang !"
Un rapide coup d'oeil autour de moi ne me permet pas de trouver une cachette idéal ! Tout ce que j’aperçois c'est la harde de créature qui nous encercle et qui commence à nous charger. Le calme de Jadis fait maintenant place aux hurlements strident, aux claquements des pinces et au crépitement dû à l'irrémédiable avancée des monstres du nouveau monde.

Perception 6

Je compte sur Xiang pour trouver un abri et pendant se temps se jette mes grenades dans le tas de fangeux devant moi. Les grenades ne sont pas efficace, l'explosion provocant plus de vacarme que de dégât. La plupart des fangeux sous le coup de l'explosion vont juste ralentir à cause des pattes brisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 205
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Jeu 22 Juin - 9:11
Bien dissimulé dans les fourrées, le jeune Xiang garçon fut le premier à voir le fangeux sortir du brouillard en brandissant ses pinces d’un air menaçant. Malgré le stress qui s’empara de lui quand il vit arriver une créature aussi effroyable (d’autant qu’il n’avait aucune idée de ce que cela pouvait être vu qu’il n’en avait jamais vu avant), le garçon se crispa sur son fusil mais réussit malgré tout à réduire quelque peu ses tremblements pour épauler l’arme d’une manière adéquate. IL visa lentement la tête du mollusque et s’apprêtait à faire feu quand tout d’un coup, une autre de ces bestioles sorties de la brume, puis une autre, et une autre, et une autre, jusqu’à sembler être une véritable armée.

Xiang resta tétanisé devant cette vue et se retrouva incapable de presser la détente de son arme. Il regarda Kim se battre tel un lion et défoncer une par une ces bestioles… Jusqu’à ce que son arme décide de lui faire faux bond en fait… Xiang sentit alors une étrange envie de faire pipi s’emparer de son entrejambe à cet instant précis mais l’interjection de Kim et son ordre de leur trouver une cachette le ramena vite à la raison.
Il se souvînt alors des mots entends à l’entraînement : c’est normal d’avoir peur, mais le vrai soldat, le bon soldat, ne laisse pas cette peur le submerger et parvient encore à prendre des décisions réfléchies et rationnelles malgré cette dernière. Xiang s’agrippa à son fusil et sortit de sa cachette au triple galop.

- Viens vite !
Cria-t-il à Soo-Yun sans vraiment savoir où il l’emmenait en fait.
Code:
Jet de perception : 6/6 = REUSSITE
Après plusieurs mètres de course, il aperçut une minuscule silhouette lumineuse à quelques mètres de lui qui l’interloqua, mais ce qui intéressa beaucoup plus Xiang c’était l’immense et haut Rocher situé derrière cette silhouette.
- Il faut escalader ce rocher là-bas !
Déclara Xiang en s’y précipitant. Tout en courant comme un con, il passa devant ce qu’il reconnu être une ghoule, mais à voir ses yeux, elle n’était pas sauvage. Le jeune enclavé lui cria alors :
- Il y ades monstres ! Mettez-vous à l’abri !
Et immédiatement après, il mis son fusil en bandoulière et commença à escalader ce rocher.
Code:
Jet de physique : 78/51 =ECHEC
Mais les prises étaient trop glissantes, trop dures à agripper, il n’y arriverait pas sans l’aide de sa grande sœur… Ne voyant plus qu’une chose à faire tant qu’il n’était pas en haut de ce rocher, Xiang reprit son fusil et tira trois première cartouches les unes après les autres en direction des fangeux, en essayant de viser ce qu’il avait reconnu comme étant la tête. La tentation de changer en full-auto et de les arroser comme un malade était bien présente, mais Xiang sut rester maître de son arme, sa survie en dépendait.
Code:
Jet de physique : 13+36+7/50 =3xREUSSITE
Alors que Soo-Yun s’apprêtait à se battre au corps à corps avec un des fangeux, le visage de deux des créatures le plus proches d’elle physiquement furent alors déchiquetés sous l’impact de deux balles de 5,56m, puis ce fut un troisième qui suivit rapidement le même sort alors qu’il se rapprochait de la petite ghoule dont Xiang ignorait l’identité. En temps normal, un tel tir aurait épaté le jeune homme lui-même, mais là il n’avait clairement pas le temps de s’auto-féliciter. Il garda la tête froide, le fusil à l’épaule, prêt à abattre toute créature sortant encore du brouillard.

équipement et état:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 92
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 70
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim Hier à 23:08
Les mouvements qu'on pouvait observer de la silhouette de l'armure assisté se firent plus lent, comme par intermittence. Comme si le soldat recherchait quelque chose, fermement campé sur ses jambes, le regard alerte. Un instant l'enfant crut avoir été repérée, pourtant ce n'était pas dans sa direction que l'ombre menaçante de l'homme de l'Enclave regardait. Sa vision ne portait que sur les réminiscences du lac de Pontchartrain, sur sa boue collante et sur le brouillard qui l'entourait.
Puis, soudain, d'autres silhouettes émergèrent. Certaines, noires comme le charbon, se confondaient avec le clair obscur de ce début de matinée, d'autres s'en détachaient de part leur blancheur. Les flashs des armes, éblouissants dans cette mi-pénombre entourée de bruine, suivirent très rapidement l'apparition des créatures. Et enfin vinrent les claquements secs des fusils d'assaut, accompagnés par les grognements des prédateurs ainsi que les cris de leurs proies.
L'homme dans son caparaçon de métal semblait le seul à combattre -et il le faisait avec rage-, pourtant la grand mère crut percevoir ça et là des coups de feux lumineux qui ne venait pas de lui.
Le bourbier était devenu un capharnaüm caractérisé par un boucan extraordinaire. A coup sûr d'autre bestioles des marais allaient s'inviter à la fête, attiré par toute cette vie et cette agitation. « Ils sont déjà trop nombreux... » se lamenta la Goule en ayant approximativement compté le nombre de silhouette.
Le regard d'Igniculus avait changé. Toute cette pagaille éveilla en lui ses besoins les plus primaux, aussi sa face commença à prendre de plus vulgaires formes. C'est en adoptant un rictus au coin et la perversion dans les yeux qu'il huma l'air ambiant, comme un vulgaire animal.

« Hun, hun, ria t-il bêtement, ça sent la peur. Tous, atteint de terreur. Les proies comme les prédateurs. »

Dawn se demanda pour le coup s'il y avait vraiment des prédateurs. Ne sont ils pas ceux qui créé la peur ? Si eux aussi, ont peur, ne deviennent ils pas des proies à leur tour ?
Elle se leva. Non pas mue par la peur mais par la crainte. Mieux valait se retirer pour l'instant. Mais à peine eut elle le temps de tourner le dos qu'un bruit de course survint derrière elle.
Elle se retourna et braqua immédiatement. C'était un enfant qui courait vers elle. Elle ne l'avait pas vu arriver. Il criait. L'orbe riait.

- Ah, tiens, quand on parle du Loup... Enfin, l'expression n'est pas bonne pour le coup. On à plutôt affaire à un Agneau tout doux !
- Il faut escalader le rocher là bas ! Invectiva le garçon à plein poumon.

La récupératrice l'avait gardé en joue, mais l'enfant n'avait même pas fait attention à elle. Il semblait bien plus préoccupé par ce qui le poursuivait, et pour cause.
L'ami fluorescent, qui avait retrouvé là ses émotions les plus noires, chuchota à l'oreille de sa radiante partenaire. « Tire lui dans le pied », disait il, « tire lui dans le pied. Ca sera un appât idéal et il nous permettra de passer. On pourra même mettre la main sur du matos intéressant ! Enfin, quand il aurait pourri, hein, pas immédiatement. ».
En réalité, ce n'est pas la seule chose qu'il lui susurra, mais l'enfant ne l'écoutait pas. Ou plutôt se concentrait pour ne pas l'entendre.
Elle ne vit pas que la jeune recrue Enclavée l'avait dépassée à la vitesse du vent. Elle ne l'entendit pas lui dire qu'il y avait des monstres plus loin. Elle ne sentit pas la peur qui l'avait envahit lorsqu'il avait échoué à monter sur le rocher derrière elle. Et enfin, la petite Lumière ne remarqua pas que, sur son flanc droit, deux pinces longues et effilées avaient émergés des Ténèbres et de l'obscurité pour fondre sur son visage, recouvert par son masque.
C'est le coup qui réveilla sa conscience à semi endormie. Il partit en ligne droite et atteignit une des parties sensibles de la carapace du Fangeux, brisant la légère couche de chitine avec fracas et réduisant les entrailles de la bête en charpie. Le sang éclaboussa le masque de la Goule, et celle ci eu un recul.
La grand mère percuta la situation, fit un très rapide hochement de tête en remerciement -une bien maigre récompense, mais il n'était pas encore temps à plus d'effusion- et regarda autour d'elle.
Parfaitement consciente désormais, elle voyait l'AA se rapprocher dangereusement, bien entendu suivit par une pléthore de saloperie. Le Foyer verdâtre pesta lorsqu'il se rendit compte qu'une armée se dirigeait sur eux. « Ces abrutis nous les ramènent ! » avait il hurlé.
Le choix le plus simple était la fuite. La grand mère n'avait aucun raison de rester avec ces deux individus, et ce même si l'un d'eux était un enfant. Elle ne leur devait rien, et eux non plus. Mais son esprit vivifié et boosté par l’adrénaline trouva une faille dans ce plan. Ainsi qu'un nouveau pour le remplacer. Toutes les créatures des environs allaient converger vers ce point, aussi la fuite l'aurait sans aucun doute faite tomber sur l'une d'entre elle. Et puis... ce garçon... ne venait il pas de la sauver? Enfin, d'un autre côté, il avait aussi guidé les monstres jusqu'à elle, mais elle balaya bien vite cette observation de son esprit.
L'herbe dans laquelle elle s'était cachée était sèche et prompte à prendre feu, même si l'air ambiant restait humide et poisseux. C'est en se saisissant de son briquet plaqué or qu'elle commençât à mettre le feu aux buissons et qu'elle se dirigea vers l'énorme rocher à côté duquel le jeune soldat se tenait en joue. Le briquet s'envola vers les fourrés alors qu'elle se dissimula sur le côté du rocher.
L'enfant savait que la plupart des créatures avaient une peur bleu du feu. Lorsque les quelque maigres fourrés auraient prit feu, ils devraient ralentirent l'assaut des créatures marines. Enfin, jusqu'à ce que celles ci ne s'y habituent. Rien ne fait jamais peur bien longtemps aux prédateurs, et sans doute après quelque temps, ces derniers affluerons de plus belle, attiré par cette lumière comme autant d'Insecte. « Ce sera le moment de se barrer en courant. » pensa la Luminescente pour elle même.

Dé survie: 97/50:
 

Les flammes commencèrent à monter, brûlant rapidement et avec avidité les feuilles mortes et les racines sèches. Mais elles s'éteignirent bientôt aussi rapidement qu'elles s'étaient allumés. « Foutu brouillard, cette humidité est infernale ! » pesta la récupératrice dans sa barbe. Une goutte de sueur froide lui courait le long de l'échine lorsqu'elle entendit de plus en plus de bruit autour d'eux. Ce plan n'avait fait que rameuter plus de cochonneries marécageuses.

Dé furtivité 16/42:
 

Néanmoins, elle trouva dans l'immense rocher un petit renfoncement d'un mètre ou deux. Juste assez grand pour qu'elle puisse s'y cacher. La fillette s’exécuta rapidement, sachant pertinemment qu'on ne la trouverait pas ici. Néanmoins, elle restait toujours à la portée des appendices tranchants des Fangeux, si jamais ceux ci étaient amenés à la voir. C'est pourquoi elle se saisit du fusil à pompe calibre .12 qu'elle avait piqué sur un cadavre quelque mois plus tôt. La puissance de frappe de cette arme dissuaderait toute pinces de s'approcher trop près.
Elle avait néanmoins une bonne vue, de là où elle se trouvait. La récupératrice pouvait très bien couvrir la position si l'envie l'en prenait, ce dont elle n'avait, bien entendu, absolument pas l'intention tant qu'elle serait inexistante aux yeux des assaillants. Et si c'était le gamin qui se faisait attaquer? Celui là même qui lui avait épargné un estampillage au cou? Elle vérifia son chargeur, il était plein. Oui, elle le couvrirait sûrement s'il venait à être attaqué.
La silhouette du soldat restant, qui semblait courir, se rapprochait. Les Fangeux aussi.
La vieille récupératrice sentit comme une boule la prendre au ventre et lui resserrer la gorge. Son gosier était sec. Etait il possible?...
« Ce n'est pas la Peur, pensa t-elle, psalmodiante, c'est la crainte. Je ne suis pas une proie. » ajouta t-elle dans une tentative de s'en convaincre.
L'orpheline raffermit sa poigne sur son arme. Ses mains tremblaient. D'excitation et d'impatience, sans aucun doute.

Inventaire et santé:
 

Barre radioactive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Balade près du Lac Dawn Xiang Kim
Revenir en haut Aller en bas

Balade près du Lac Dawn Xiang Kim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Dawn Of War II
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Balade en amoureux (pv Charlotte)
» Julia de Lamerlay - Garde tes amis près de toi...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Zone RP - Les terres désolées :: Terres marécageuses :: Ancien lac pontchartrain-