La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Pravda radio à l'écoute.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Cogne des fangeux
MessageSujet: Pravda radio à l'écoute. Mar 30 Mai - 21:51
15/05/2291

Je tire sur ma pipe un coup avant de descendre de mon perchoir par une voie relativement sûr et me dirige vers la planque radio qui émet en permanence depuis je ne sais plus combien d'années, la goule à l'intérieur à la réputation d'être une personne clean, j'ai besoin de voir pour un accord commercial. Les gens avec la guerre ont tendance à oublier où sont les meilleurs armuriers, vont voir des idiots incapables de faire la différence entre un ressort pour fusil et un ressort de pistolet après on se plaint que le métier se perde. Beaucoup de gens veulent voir les raiders morts, d'autres se lient à eux par manque de moyens financiers, appâtés par l'idée d'un eldorado de capsules aussi futile qu'impossible à imaginer : sans civilisation les capsules ne serviront plus à rien puisque plus personne ne sera la pour cultiver la terre, fabriquer des outils, entretenir la parodie de société dans laquelle nous vivons, et un beau jour, tout s'effondrera. Les raiders se dévoreront entre eux pour les dernières miettes, deviendront des cannibales, la civilisation sur le point de renaître s'éteindra à cause d'une tripotée d'incapables qui auront mis à feu et à sang la Louisiane avant de s'éteindre de leur propre connerie.
J'atteins la résidence supposée d'Aiden, animateur le plus... Prolifique des terres dévastées puisque l'un des rares encore en vie à l'heure actuelle. Je toque à sa porte, il ouvre après un délai que j'ai du mal à estimer.

-Monsieur Mc Connor je présume. Je lui montre mon fusil, un Fermol-Lourd que je tiens par le canon d'une main assurée. Seraphin de Saint-Etienne,
vous avez dû entendre parler de ma boutique et de mon arsenal puisque je vis ici depuis des années.
Je viens vous faire une proposition de commerce, je peux entrer?


Plus qu'une proposition de commerce, c'est un moyen de remonter dans les affaires et pour lui de se faire des couilles en or s'il n'est pas trop con, à voir s'il acceptera mais j'ai la certitude qu'il est assez malin pour savoir ce qui sera le mieux pour lui, et moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Pravda radio à l'écoute. Mer 31 Mai - 20:16
Encore une journée basique, il ne devait être pas plus tard que midi pile, la radio se tenait bien, même si s’était toujours les mêmes musiques les gens ne se plaignait pas trop, les sujets abordés par la Goule attirait beaucoup ceux qui écoutaient. Avec tous les récents événements on veux toujours en savoir plus d’où le but d’une radio locale. Si seulement s’était mieux rémunéré, tellement moyen de se faire des couilles en or, malheureusement l’avarice demeure chez les humains, pas capable de donner un petit don de cinq capsules même pas. Enfin du moment que son deuxième boulot qui le rendait un peu moins clean lui donnait beaucoup de biff c’était le plus important, et tous le monde l’ignore. McConnor déjà éveillé depuis sept heures du matin, était assis sur la chaise près du micro et abordait encore un peu la perte de la ville basse, dans toute la Louisiane cette perte s’était rependue nombres de préventions que la Goule a fait vis-à-vis du no man’s land. Beaucoup trop dangereux de s’y aventurer. Puis durant ses petits débats quotidiens, plusieurs bruits s’émit de la porte, le bruit affirmait que c’était un homme fort qui venait de frapper à sa porte c’est alors que Aiden mit une musique aléatoire pour lui laisser le temps de prendre son pompe en main et d’aller ouvrir la porte.

D’un geste lent et prudent, la Goule ouvrit doucement la porte et pointa le bout de sa tête pour voir la personne en face de lui. C’est alors qu’il se racla la gorge face à son interlocuteur, c’était quoi ça ? Un super-mutant albinos ? Il était très grand, pas loin des trois mètres, genre deux mètres et demi, puis sa gueule reptilienne et sa peau blanchâtre était des plus étranges. Cependant il semblait civilisé, la seule preuve était d’avoir toqué à la porte, c’est déjà une énorme preuve de respect pour un monstre comme lui. Le radio-man ouvrit totalement la porte, et l’inconnu se lança en annonça le nom de la Goule, Aiden McConnor, il mit en évidence un fusil tout à fait étrange, c’était une carabine, un fusil à pompe ? Aiden s’y connaissait moyennement en arme, mais cela ne l’empêchait point de savoir que c’était une arme artisanale, sûrement ? Aussi-tôt le mutant donna son nom « Séraphin de Saint-Etienne » un nom des plus particuliers, mais on ne choisi pas son nom n’est-ce pas ? Mais ce nom était loin d’être anodin, il était le proprio d’une boutique d’arme quelque-chose comme ça, et il avait la particularité de créer des armes extrêmement efficaces. Sans laissez le temps à la Goule de répondre, le Goliath voulait pénétrer ce sanctuaire qu’était cette caravane, pour avoir un accord commerciale, c’était pile le moment de se faire des couilles en or fallait point rater cela.

-Bien sûr entrer Séraphin, allons discuter à l’intérieure.
C’est alors que la Goule se posa sur la chaise devant son micro, attendant l’entrée de Seraphin pour discuter.
-Et Fermez la porte s’il-vous-plaît. La Goule enchaîna aussi-tôt
-Alors monsieur Seraphin, vous voulez passer une proposition de commerce ? Je vous écoute..
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Cogne des fangeux
MessageSujet: Re: Pravda radio à l'écoute. Jeu 1 Juin - 18:48
J'entre, je referme la porte derrière moi, ça sent l'herbe, je fais semblant de ne pas dénoter l'odeur tenace de cannabis qui m'entoure et me pose en face de lui en tirant un coup sur ma pipe, faudrait pas que le foyer s'éteigne quand même. Puis je regarde la goule qui attend mon offre, je tire un grand coup avant de le regarder dans les yeux, je veux voir s'il mentira quand je lui ferai ma proposition et qu'il négociera, je veux savoir si on va essayer de m'entuber ou alors si au contraire j'ai affaire avec un honnête commerçant. Je me racle la gorge et commence l'habituel speech que j'ai servi à tout ceux à qui j'ai un jour essayé de vendre un viseur point rouge en plus de l'onéreuse kalachnikov que je leur refourguais une minute plus tôt, avec le silencieux.

-Eh bien je vais être concis : vous avez une radio, vous émettez partout dans les terres dévastées de Louisiane, moi j'ai une armurerie et je vends à tout le monde sauf les raiders. Je vous propose un partenariat commercial : deux cents capsules chaque semaine pour vous en échange d'une publicité par jour au moins sur vos fréquences, sans discontinuité, pour ma boutique. Normalement ça devrait faire tripler ma clientèle étant donné qu'avec la guerre face aux raiders tout le monde cherche à s'armer correctement, et à vous ça vous ferait un petit pactole régulier sans lever le petit doigt ni vous mettre à dos personne.
Bien entendu, je sais qu'être speaker à la radio est un métier dangereux, aussi je peux aussi m'arranger que votre rémunération pour ce travail soit aussi du matériel militaire de guerre qu'importe sa nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Pravda radio à l'écoute. Jeu 1 Juin - 19:46
La Goule, assise sur sa chaise, jouait avec ses doigts en attendant le discours, Aiden était un peu terrifié d’avoir un énorme mutant blanc dans sa caravane qui pourrait le buter d’un simple geste, mais il semblait si intelligent ? Il ne devait pas être du genre trop violent pas comme ses congénères, il serra les peu de dents qu’il avait, et elles étaient bien fragiles, un bon pain dans la gueule, plus de temps. C’était une réunion entre deux hommes très connus de la Louisiane, l’un divertissait, l’autre protégeait. La seule chose qui avait peut-être en commun, était cette haine envers les raiders, si au final, c’est les Raiders qui terrasse tous le monde, il n’y aura plus de civilisations, et ça sera juste la fin, alors dès maintenant le problème des raiders devraient être une priorité, peut-être que Séraphin serait de cette avis. Aussi-tôt le géant fixa intensément le zombie, ce dernier savait que c’était un duel, il tenta alors lui aussi de jouer à ce jeu, en le fixant aussi. Ce petit duel dura une poignée de secondes, c’était peut-être un simple test, mais tout de suite après, l’armurier posa enfin ses conditions pour le partenariat commerciale.

Deux cents capsules la semaine, déjà rien que ça semblait être parfait, au final il terminerait un mois avec 1000 capsules tranquillement en faisant de la pub, et passer une petite annonce tous les jours, ça pose pas de problèmes quand on peut être payer très bien, en même temps Mcconnor se redressa sur sa chaise, posa ses coudes sur ses mains qui eux s’appuyaient sur le menton du cadavre vivant. Puis il continua dans son élan, en affirmant que être speaker était dangereux et de ce biais pouvait proposer ses armes pour se défendre, très bonne chose à savoir. À la fin de son discours, Aiden eu un petit moment de réflexion qui dura pas plus de trente secondes.

-Je peux pas refuser ça, cela m’est impossible héhé. Eh bien je marche, j’accepte ce partenariat.
Il tendit sa main pour lui serrer la sienne en guise de début de contrat entre-eux, peut importe la réponse de Séraphin, la Goule continua lui aussi en lui proposant de commencer maintenant le message de pub, qui sera publié tous les midis. Une heure stratégique, l’heure où tous le monde mange, et quoi de mieux d’écouter la radio, non ? Il se tourna vers sa radio pour préparer l’enregistrement.

-Alors Séraphin de Saint-Etienne, vous voulu choisir votre message ou bien je le fais ? C’est à vous de voir. Et ensuite j’aimerais vous parlez d’un problème que nous sommes nous deux confrontés, enfin tous le monde y est confronté. Vis-à-vis des raiders, j'ai eu une mauvaise rencontre il y a un petit bout de temps avec et j'aimerais pensé que nous pourrions peut-être faire quelque chose par rapport à cela, comme une prévention, qu'en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Cogne des fangeux
MessageSujet: Re: Pravda radio à l'écoute. Jeu 1 Juin - 21:39
On se serre la main comme de vrais gentlemen de l'ancien temps, je lui fais un sourire en constatant que je n'aie pas un enfoiré en face de moi, pour une fois. Puis ensuite il me propose de choisir moi même le message publicitaire, toutefois je ne pense pas que soit à moi de le faire puisque c'est lui le speaker dans l'histoire, moi je suis juste le commerçant, je n'aie pas son savoir en matière de communication, alors je ne ferai pas le malin à ce sujet. Puis il m'annonce que suite à des problèmes avec les raiders il souhaite s'approvisionner en arme, du moins c'est que ses manières et façon de parler laissent dire, le langage corporelle est une forme d'expression à part entière et à force de commercer avec des gens réticents à tuer, j'ai fini par comprendre quand quelqu'un veut s'armer sans être direct.

-En effet, je peux vous aider à faire de la prévention contre les nuisibles qui arpentent les wastelands. Je sors le Permol que je porte en holster de cuisse et le pose sur la table. Il pèse deux kilos, mais tout ce qui est à moins de dix mètre, vous pointez et vous appuyez sur la détente, pas grand chose ne résiste à une décharge de chevrotine à bout portant, et s'il est encore debout vous appuyez de nouveau jusqu'à ce que ça ne bouge pas plus. J'ai éclaté un yao-guai avec le mois dernier. Je lui montre mon Fermol-Lourd que j'ai posé à l'entrée, comme toute personne civilisée. Si vous préférez le tir à longue distance j'ai aussi ça, c'est lourd et chiant à recharger mais ça vous évite d'avoir à sentir l'après rasage de vos adversaires pour leur faire mal. Après, j'ai aussi beaucoup plus agressif. Sinon, je peux aussi vous proposer une mitrailleuse lourde avec une ceinture de cartouches, si vous n'aimez pas bouger de chez vous c'est le mieux. Mille coups à la minute, beaucoup de balles, si vous préférez jouer à domicile c'est le mieux, avec des mines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Pravda radio à l'écoute. Sam 3 Juin - 0:48
Séraphin accepta humblement de serrer la main nécrose de la Goule pendant un petit délais, une poignée qui annonçait le début d’un partenariat qui aura beaucoup d’avantages pour les deux personnes, Saint-Etienne devrait être un gars blindé de thunes jusqu’au cou. Loin de lui l’idée de tenter de l’enculer en faisant des mauvais trucs dans son dos, être un con peut servir des fois, mais là, ça servira à rien du tout. D’un geste de la tête le mutant renonça pour faire le message et laissa la goule faire son boulot, alors il quitta du regard le géant pour allumer son micro et enregistrer son message, qui sera diffuser au même moment, le problème avec ce métier de speaker, il faut avoir les mots justes et avoir l’air cool pour persuader ceux qui écoutent. Alors il prit une longue respriation et réfléchit hâtivement à son message.

-Bonjour cher survivants du Wasteland de Lousiane aujourd’hui, moi Aiden McConnor ait un message à vous faire passer qui sera répété tous les jours à midi pile. Vous vous sentez pas en sécurité, vous craignez la mort à tout instants en arpentant les terres de la Louisiane ? Alors si vous voulez avoir la mort entre les mains, alors venez vite voir le vieux paquebot abandonné aux docks ! Dedans s’y réside l’armurerie de Séraphin de Saint-Etienne ! Une armurerie proposant une bonne gamme d’armes. Mais leurs efficacités s’avère mortel ! Venez vite acheter leurs armes, et vous verrez que plus personnes viendraient vous faire chier !

Aussi-tôt, Aiden coupa la radio et bidouilla pour que le message se répète tous les midis, tous les jours, enfin cela était réglé, maintenant espérons que Séraphin ait comprit le message que le dealer a envoyé indirectement. Il montrait ses armes armes, une arme de poing, l’autre arme qu’il avait montré devant la caravane, ça semblait être un pompe ou une carabine ou il proposa une mitrailleuse, pour domicile, ça pourrait repousser les monstres qui rôdent autour ou bien les criminels et les raiders qui auront eu l’idée de venir. c’était intéressant, cependant l’ancien humain pointa le flingue qui jugeait être le plus utile pour le moment.

-Vous êtes entrain de dire que ce flingue peut éclater ces ours de merde ? Ça me semble être intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Cogne des fangeux
MessageSujet: Re: Pravda radio à l'écoute. Sam 3 Juin - 15:25
Je décharge le PERMOL qui avait un chargeur plein de cartouches en calibre 12, tête noire, c'est de la sauvestre, ça fait mal. Je retire le clou ailé d'acier qui compose la partie incapacitante du projectile et je lui montre, on dirait une vis sans fin avec trois stabilisateur pour que la rotation de la flèche garantisse une bonne vitesse de pointe et une bonne pénétration dans l'air.

-Avec ça, vous mettez au tapis à peu près n'importe quoi : c'est un clou qui va à un kilomètre par seconde et qui est assez lourd pour que l'énergie libérée à l'impact soit suffisante pour éclater de l'os et du muscle, une balle dans les boyaux et votre ours va très vite se calmer, s'il arrive encore à digérer quoi que ce soit avec le trou que vous lui aurez fait. Je lui passe par le canon, il est déchargé ne je ne risque rien. Allez-y, prenez le. Il le prend. Un peu lourd hein? La détente est sensible et le recul pas trop violent à cause de la mécanique interne et de son poids, au pire s'il s'enraie en pleine bataille vous pourrez toujours vous en servir pour assommer quelqu'un avec. Les chargeurs sont un peu gros et la contenance en munition assez faible, mais c'est largement compensé par la précision et la puissance d'arrêt offerte, tant que vous restez zen vous n'avez pas d'inquiétude à vous faire. Je le sais ça perce les protections que je manufacture.

Je sors la plaque de protection que j'ai dans mon gilet tactique : catégorie cinq artisanale, c'est à dire deux plaques de titane de 7mm chacune avec entre les deux un centimètre de kevlar, ça arrête la chevrotine et les cartouches de 7,62 à bout portant, mais la Sauvestre ça perce tout cette saloperie à cause du poids de la munition et de sa vitesse.

-Pour vous donner une idée, la plaque permet d'arrêter un tir de 308 dans le buffet,
à bout portant de front, mais la Sauvestre a assez de pouvoir pénétrant pour la perforer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Pravda radio à l'écoute. Mer 7 Juin - 17:51
Aussi-tôt, Séraphin semblait faire la fiche technique de son joujou, comme tout commerçant souhaitant vendre son produit, normal. Le mutant affirma que rien ne pouvait résister à son arme de poing, du moins ce c’est qu’il semblait dire, enfin son arme semblait très intéressante, une autre arme pourrait très bien compléter son fusil à pompe , le seul petit défaut de l’arme était son poids, assez lourd pour une arme de poing, mais pas plus lourd que son fusil à pompe. Aiden observa tous les aspects de l’arme qu’il avait dans la main, la pesanteur du gun pourrait « partir » avec le temps, d’un geste de la tête, le mutant albinos fit comprendre qu’il lui donnait l’arme, avec l’équipement qui allait, un chargeur de trente balles, et le kit qui permettait de changer le canon ainsi que le ressort de réarmement.
Il posa le flingue sur la table, chose qui signifiait la fin de la discussion.
Les deux hommes se serra la main et laissant son nouvel « ami » rentrer chez lui, espérant que la prochaine rencontre soit aussi amicale.


fin du rp
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Pravda radio à l'écoute.
Revenir en haut Aller en bas

Pravda radio à l'écoute.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Radio Minustah disponible sur Internet sur "minustah.or
» UNE PROVOCATION DE RADIO METROPOLE
» Raymond Piquion Pitit Kay animateur original de la radio Capoise est parti
» Anons (Entrevue avec Amaral Duclona - Radio Optimum)
» Le Sénat menacé d’autodissolution [Radio Kiskeya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Zone RP - Les terres désolées :: Terres de plaines :: Les plaines de Louisiane-