La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

They saw me raiding, they hatin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 635
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: They saw me raiding, they hatin... Mar 23 Mai - 22:57
3 Avril 2291 :

Ce soir là est au repos pour tous les chefs de section et leurs unités respectives… Du moins c’était valable pour les unités d’élite, les commandos, ceux qui s’étaient infiltré au plus loin des lignes alors que la bataille avec la Nouvelle-France venait tout juste de commencer. Au final, ayant trop bien progressé, les unités telles que celles de la Hyène étaient restées abandonnés, sans provisions ni ravitaillement pendant des jours durant, seuls face aux flics de la NF. Et quand enfin le gros de l’armée s’était décidé à se bouger, la NF tentait sa première offensive ce qui les avait forcé à rester en position pour épauler leurs frères et sœurs d’armes plus faibles.
S’ils étaient encore des bleus il y a deux mois, les membres de l’équipe de la Hyène étaient maintenant rodés. Des machines à combattre, sales et dénuées d’émotion, ayant perdu dans les combats de tranchée le peu d’humanité qui pouvait leur rester. Mais au moins ils étaient en vie, au moins aujourd’hui et ils avaient la ferme intention d’en profiter…
Tout le bordel avait été réquisitionné, des cages d’esclaves étaient à la disposition de ceux qui aimaient la force tandis que des prostituées et des gigolos volontaires et élégants étaient à disposition pour les plaisirs de la chair. Pour les plaisirs de la chère en revanche, là aussi c’était le grand jeu : buffets débordants de viande, de vins et d’alcools divers, sans compter les drogues diverses et variées. La soirée avait commencé depuis deux heures et on comptait déjà trois morts, dont deux raiders, signe d’une fiesta réussie !
C’est dans ce contexte de débauche qu’on retrouve la Hyène, entourée de ses soldats au milieu d’autres, profitant des meilleurs luxes que le cercle avait à leur offrir. Alors que les cadets de l’équipe s’envoyaient en l’air, c’est skull qui vint à côté de la Hyène, un verre à la main. L’homme s’était distingué par rapport aux autres : plus de réflexion que d’inconscience, un grand calculateur et un soldat très efficace. Un des rares auxquels LH n’avait pas à dire quoi faire en combat sous peine de voir sa tête exploser comme une pastèque. Mais lui aussi semblait marqué par les semaines qui venaient de passer, marqué et fatigué.

- J’arrive pas à croire qu’on est vivants, tous, après cette campagne de quoi… Un mois et demi ? Un mois et demi dans les tranchées, au milieu des rats et des cadavres. La menace constante de s’en prendre une. Un exploit…
Il but une gorgée puis attrapa un verre qu’il tendit à la Hyène.
- A ta santé. Je pense qu’on serait pas là aujourd’hui sans toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: They saw me raiding, they hatin... Jeu 25 Mai - 16:05
Là... Affalée dans une vieux siège voltaire, La Hyène regardais dans le vide, ses yeux ce posant sur toute la débauche qui se trouvait autours d'elle. Cela faisait bientôt deux heures qu'elle n'avait pas bougée de là, pensive et silencieuse, à regarder les fesses de Glasgow ce dandiner au rythme d'une musique mis tribale/mis agressive faite à base de tambour et de vieille guitare dans le genre celle qu'avait un type qui, autrefois, ce faisait appeler le King mais avec un son distordue et rendue gras par les siècles. Tout le monde s'amusait... Tous le monde sauf la Hyène qui elle, se contentait simplement de souffler après ces deux mois infernaux à braver la nouvelle-france dans l'enfer qu'était devenue la ville basse. Dire que ça l'avait affectée serait faux, La pillarde en avait vaincue des bien pire mais... Voilà, au lieux de faire la bringue, elle préférait rester tranquillement dans son coin à fumer clope sur clope en essayant de se sortir de la tête l'envie de crever un des esclaves présent.

Cet alors que Skull vint à s'approcher de sa Chef, un verre à la main. Au début, la Hyène ne le regardât pas, l'écoutant simplement parler... Enfin, vite fait quoi. Puis voilà que l'homme vint à tendre à la femme un verre d'alcool ce qui fit regarder la Hyène en sa direction, avant qu'elle ne prenne finalement ledit verre.

« Hm... Vous vous êtes bien débrouillés vous aussi... Tous. » Dit elle avant de boire quelque gorgées dans son verre. La Hyène semblait avarde en compliments comme ça, mais c'était sa nature, de toute manière, après les deux mois qu'ils avaient passés avec elle, ses troupes savait à quoi s'attendre d'elle : Une femme glaciale, peu causante, à part pour les ordres, mais... Qui « respectait ses troupes » (ou plutôt qui les traite mieux que certains autres chef) toute en faisant preuve d'une certaine justesse et qui savait se faire respecter sans même avoir à lever le poing et ça... quand ont est une Raiders, ça veut déjà dire beaucoup en soi.

Cet alors que Glasgow vint à son tour prêt de sa Chef, la faisant légèrement grommeler.

« Z'avez quoi a venir me coller... Cassez vous. »
« Du Calme boss... je viens te voir pour te donner un truc qu'un type ma filer tout à l'heure. » Dit alors la jeune Irlandaise à la gueule lézardée par d'immonde cicatrices, avant de sortir de sa poche une cigarette... Bien plus longue qu'à l'accoutumée.
« C'est de la Daturana... ça va vous mettre bien. »

La Hyène regarda le joins (clairement c'est ça) et l'attrapa avec ses dents par le cartons, avant de faire un signe de la tête à glasgow pour qu'elle l'allume, ce qu'elle fit, avant de voir sa boss aspirait plusieurs puissantes bouffées de fumées, fumée qu'elle recracha finalement par le nez avant d'aller se ré-affaler dans son fauteuil. La Hyène hochât ensuite de la tête en signe de remerciement puis, elle reprit sa discussion avec Skull.

« Toujours est il, évitait de trop vous reposez sur vos lauriers les boyz... ça n'est que partie remise... Quand L'enclave fout le nez quelque part... En générale ça vas plus loin qu'un simple sauvetage. »

Joins au bord des lèvres, la Hyène continuait de froidement scruter la spectacle de débauche qui s'offrait à elle tout en profitant de l’apaisement prodigué par la drogue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 635
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: They saw me raiding, they hatin... Dim 28 Mai - 11:07
Skull afficha un maigre sourire à la réponse de la Hyène et répondit en buvant un peu de son vin.
- Ouais mais un bon chef... C'est déja la moitié du boulot de fait.
Sans lui demander son avis, il s'assit à côté d'elle sur un fauteuil adjacent et lui emanda.
- Si c'est pas indiscret, c'est quoi ton histoire ?
Mais c'est à ce moment là que Glasgow vint les interrompre pour proposer un peu de daturana. Skull comprit visiblement à la réponse de La Hyène qu'il l'agaçait et se leva sans rien dire tandis que Glasgow restait pour profiter de la joie de voir son chef bien aimé s'éclater un peu.
- C'est cool hein ? On se snt partir ailleurs tu trouves pas ?
Demanda-t-elle au moment même où elle déclarait ne pas se reposer sur ses lauriers. La demoiselle haussa les épaules.
- Ouais ouais, t'as sans doute raison mais bon... Ce soir en tout cas, on s'éclate !

Le temps passa un peu, les effets de la drogue se firent sentir dans les veines de la Hyène qui lui donna une étrange et enivrante sensation de puissance, avec en plus une sensation de bien être formidable lors que les formes autours d'elle se mélangeaient dans un somptueux balai. Néanmoins, aussi stone qu'elle pouvait l'être, La Hyène entendit distinctement un cri imposant, mais pas une attaque ou un cri de détresse, plutôt comme un avertissement. A cet instant, elle vit entrer par une petite porte trois gugusses en armure assistée noire comme l'obsidienne et petits, mais petits ! On aurait dit des jouets, ils lui arrivaient aux genoux ! Et apparement c'était pour ça qu'ils devaient se mettre au garde-à-vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: They saw me raiding, they hatin... Lun 29 Mai - 22:09
Calmement, les tensions présente au seins de la Hyène s'évaporèrent légèrement... Même ci l'esprit calculateur et constamment en alerte de cette dernière continuait de maintenir un certains contrôle là dedans. Cet ainsi donc, qu'elle revint à lourdement s'affaler dans son fauteuil en aspirant une forte latte sur son joins... Puis observât sans sourciller le monde qui l'entourait. Ils s'amusaient tous ce soir... Mais çà n'est que de courte durée... D'ici quelque jours, semaine voir mois... La Nouvelle france reprendras cette position... Avec l'enclave et le nouveaux soutient de la Confrérie de l'Acier, cette positions du cercle est fortement vouée à tomber.

Silencieusement donc, la Hyène médita sur plusieurs choses, sur ses alliances naissantes avec le clans de cette « kenzie » ou encore ses liens avec le gang de pillards mexicains là... Il fallait qu'elle trouve un moyens d'utiliser tous ça de manière synergique et astucieuse, afin d'arriver au plus vite à ses plans. Cependant, il est vrai que la Daturana était un chouilla trop forte pour cogiter trop longuement sur tous ceci.

Mais cet alors qu'une voix puissante vint à sortir la Pillarde de sa torpeur, cette dernière visualisant alors trois type en armures assistées noires... Et étrangement petits... La Hyène grognât alors en remuant sa tête, avant de poser une main contre sa tampe tout en fermant les yeux.
Des gars en AA plus petit que des gosses, impossible. C'était le fruit de l'imagination de La Hyène et de la drogue... Elle devait se recentrer... Elle inspira... Puis expira à plusieurs reprises avant de calmement se relever tout en ouvrant les yeux sur les trois gusses. Ouai... Ils étaient redevenus normaux... C'était qui ? Des gars de Cercle ? Un bref regard en direction de Glasgow enfonçât notre Pillarde dans cette hypothèse.

Les yeux jaunes de la Pillarde se relevèrent alors vers les trois types en armure. Elle arborait une pose digne, mais neutre, par respect, en attendant de savoir de quoi tout ceci retournait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 635
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: They saw me raiding, they hatin... Mar 30 Mai - 9:58
Même en ayant le cerveau troublé par la dope, la Hyène pu aisément se rendre compte que le silence s'était fait dans la salle et seuls les plus défoncés (comme elle) n'avaient pas stoppé leurs activités maintenant.

Après quelques secondes, un squelette géant passa le pas de la porte, un immense squelette aux os blanchis et à l'ombre uniforme qui englobait la jeune chef raideuse. Cependant en se concentrant et en secouant la tête, le géant reprit forme humaine ce qui permis à la Hyène de se rendre compte que ce n'était que le bas de son crâne qui était squelettique. Pour le reste, ses longs cheveux blancs et ses formes imposantes (il faisait facilement deux têtes de plus que La Hyène) lui firent comprendre de qui il s'agissait : à moins qu'elle n'hallucine, Lucifer venait de rentrer dans la pièce...

Tout le monde d'ailleurs se leva en silence et après un long temps de silence où on entendit la respiration de l'homme à travers son masque à oxygène, il prit la parole.

- J'ai tenu à vous rencontrer car vous êtes la crème des raiders. Grâce à vous, nous avons accomplit plus de choses en un mois que dans toute notre histoire dans les terres de Louisiane. Je tenais à vous féliciter tous, et aussi vos chefs de section pour avoir su vous garder en vie et vous mener vers la victoire. Félicitations, cette fête célèbre votre victoire et celles à venir.
Et après cela, il passa de raider en raider, toisant chacun du regard, ce qui, selon le pseudo-protocole, était une marque de respect autant que c'était une tentative de jauger les gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: They saw me raiding, they hatin... Mar 30 Mai - 12:16
Alors qu'elle reprenais péniblement ses esprits, la pillardes vit alors rentrer dans la pièce une forme colossale, un véritable golem d'Ossements qui… N'était une fois encore pas réel et la Hyène due de nouveaux ce concentrer pour finalement voir… Lucifer, en personne. Le type était u monstre, super-grand mis… Don le souffle et la voix trahissait l'utilisation d'un philtre à air constant… Problème de santé ? Qu'importe, La Hyène n'avait pas tellement envie de réfléchir à ça pour l'instant, là, l'essentiel c'était que le Grand Manitou était de sortit et tout ça, rien que pour venir saluer ses troupes.

- J'ai tenu à vous rencontrer car vous êtes la crème des raiders. Grâce à vous, nous avons accomplit plus de choses en un mois que dans toute notre histoire dans les terres de Louisiane. Je tenais à vous féliciter tous, et aussi vos chefs de section pour avoir su vous garder en vie et vous mener vers la victoire. Félicitations, cette fête célèbre votre victoire et celles à venir.

Une fois cette tirade rompue, le colosse passât alors parmi les raiders, croisant leurs regard au passage. Calmement, La Hyène écrasa son reste de mégot contre un vieux haut de crâne humain servant de cendrier puis, quant elle releva ses yeux devant elle, elle vit le « Boss » lui faire face.
Sans rien dire, la Pillarde le regarda dans les yeux d'un air neutre en ce demandant pourquoi il continuait pas ça route… Il c'est pourtant pas arrêté devant les autres et, de ce qu'elle avait vus, personne n'avait fait de courbette ou quoi que ce soit… Que voulait-il  ?

Mais... toujours aussi calme, la Hyène vint alors a farfouiller dans son trench pour sortir un paquet mou de cigarette auquel elle tapa le cul afin de faire dépasser le bout d'une clope, clope qu'elle attrapa ensuite avec sa bouche.

« Que puis-je pour toi… » Enchaîna elle alors en regardant la flamme de son briquet allumer la cigarette. « Ooooh Lucifer ? » Clôtura t-elle ensuite en relevant ses yeux vers son « boss »
Il et cependant bon  de noter que le ton qu'elle avait prit était  neutre et très légèrement respectueux, juste comme il fallait donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 635
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: They saw me raiding, they hatin... Mer 31 Mai - 18:22
La Hyène vit la silhouette difforme du chef suprême des raiders s’arrêter devant elle l’espace de quelques instants. Il semblait vaporeux et étrangement fantomatique. Était-ce dû à son teint exagérément blanc ou bien aux drogues qui coulaient dans les veines de la raideuses ? Ou peut-être encore était-ce tout simplement un mélange des deux car il était de notoriété que même les gens sobres qui le regardaient avaient parfois du mal à savoir s’il était mort ou vivant.
En attendant, planté comme ça devant la Hyène, tout le monde se tut et la demande désinvolte de cette dernière amena un des gardes en armure assistée à lentement serrer la main sur le fourreau de son épée, mais il ne fit rien… Attendant un signal de son supérieur, pas avant. Finalement il mit un terme à la tension en prenant la parole.

- Ainsi donc tu es la Hyène ? Je t’aurais imaginé… Plus sobre…
Il jaugea la jeune femme quelques instants avant de continuer son chemin. Finalement, il refit de même devant chaque chef de section avec un léger commentaire pour chaque avant de revenir se placer à côté de ses gardes du corps.
- Vous faites partie des meilleurs, tous, mais vos chefs plus encore. Tous vous êtes distingués au combat c’est pour ça que je suis là aujourd’hui, mais ne prenez pas la grosse tête, la route est encore longue et dangereuse si vous souhaitez intégrer un jour les unités d’élite. Vous avez chacun droit de saisir une arme de votre choix dans les stock capturés. Quant aux chefs...
Il se retourna et attrapa une petite boîte de bois, dans laquelle reposait 5 pistolets de type M1911A1. Chacun avec une finition en inox et des plaquettes de bois. Tous étaient personnalisés et magnifiquement engravés d’une manière différente. En fait, ils étaient décorés selon la personnalité de leur futur possesseur. Magnifiquement décorés et avec un nom gravé dessus. La Hyène avait le sien à son nom.

hrp : te connaissant, je me suis dit que ça te ferais plaisir x) je te laisse choisir une image correspondant à la définition donnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: They saw me raiding, they hatin...
Revenir en haut Aller en bas

They saw me raiding, they hatin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [LMS Léocade] They see me rollin' ! They hatin' !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Zone RP - La Nouvelle Orléans :: Zone contestée :: Zone occupée-