La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

STARFOX DOWN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 01/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Dim 13 Aoû - 4:03
HRP : boulot boulot boulot désolé !


OK, OK, OK... Alors comme ça les extraterrestres existaient bel et bien, mais ils venaient de s'écraser sur Terre et en plus, pile à coté d'un des derniers endroits où des humains étaient encore en vie. Quelle coïncidence. Meryl était persuadée que ces bestioles n'existaient que dans les bandes dessinées que les nerds qui entretenaient les robots passaient leur temps à lire au lieu de sortir de chez eux, mais là... La scène était borderline surréelle. Les créatures discutaient avec un humain (il sortait d'où d'ailleurs ?!) comme si de rien n'était. Observant la scène de loin, Meryl et Eleanor n'en croyaient pas leurs yeux. Enfin, surtout Meryl, difficile de dire ce qu'il se passait dans la tête d'Eleanor !


La créature qui semblait diriger le groupe expliquait calmement le pourquoi du comment à ce nouveau larron : visiblement, leur aéronef, destiné à des fins scientifiques, s'était écrasé sur Terre. Le tout en jurant qu'il ne voulait aucun mal aux humains. Mouais, et l'autre ahuri avec son laser invisible et sa grenade-boule de feu, c'était sa façon de dire "Conduisez-moi à votre chef" ? Soit il y avait une erreur de communication format XXL, soit cet alien prenait les gens pour des cons, et Meryl penchait nettement plus en faveur de la deuxième option vu ce qu'il venait d'arriver avec le pick-up. Mais les attaquer alors qu'ils étaient tous réunis... N'était pas vraiment la meilleure solution possible. Tandis que Meryl réfléchissait à une sortie possible autre que "rentrer à Prospérité et oublier l'affaire", le chef des extra-terrestres se mit à baragouiner quelque chose dans sa langue. Le temps d'avoir ne serait-ce qu'une idée de ce que cela pouvait bien vouloir dire que des coups de feu retentirent, puis plus rien...


Bonne nuit les petits...




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Dim 13 Aoû - 22:32
Du côté d'Eleanor, ça fulminait. Cette race, elle la connait, même si au moment où elle a vu les dossiers et les photos, son père et son fan club n'avait pas encore tout à fait réussi à trouver le protocole pour traduire tous les dossiers en anglais. Eleanor a donc, à l'époque, lu qu'en diagonale, s'étant contenté des rapports médicaux sur ses êtres et des plans grossiers sur la technologie qu'ils utilisaient. Déjà que la Zetan Industrie avait un mal de chien à comprendre la technologie des Zetans, elle n'allait pas éparpiller le travail en mettant plusieurs personnes sur ce projet !

Sur le moment, Eleanor ne voulait qu'une chose : la boite noir ou le disque se situant dans la salle des serveurs, ou son équivalent pour l'envoyer à son père. Au diable les petits arrangements comme quoi le code morale de ses aliens veulent qu'il y ait aucun contact, la politique d'Eleanor veut que prévenir c'est guérir. Et avoir le plus d'information sur leur technologie c'est un moyen comme un autre pour mieux lutter contre l'inconnu. Vous avez déjà entendu parler de Roswell ? Ben Eleanor est ce genre d'individu qui collerait réclamerait un point du PIB supplémentaire dans la recherche et l'armement après avoir récupéré un vaisseau alien, peu importe si les individus viennent en paix avec un joli bouquet de fleurs !

Citation :
Comp/carac utilisée : Endurance(caractéristique)
Seuil de réussite : 4
Résultat : 2
Réussite

En parlant de cadeau de bienvenue, elle s'est pris un coup derrière la tête alors qu'elle était trop concentré sur la conversation. Par contre, il semblerait que le coup en question soit moins bien placé que prévu, puisque si Eleanor est dans les pommes, elle ne le sera qu'à moitié, écoutant la conversation d'abord flou dû au choc avant de faire mine de rester dans les pommes. A croire que la jeune fille a la tête plus dur que la moyenne pour être resté à moitié éveillé, malgré qu'elle soit assez mal au point avec l'impossibilité, de faire un sprint sous peine de se vautrer telle une alcoolique.

Par contre, elle tenta d'analyser l'armement du gardien, plus exactement ses grenades. Ses trucs, si ça devait dégénérer, ça serait bien de savoir comment on les active. Surtout à la ceinture du dit alien. Après tout ça lui a bien cramé les jambes comme il faut cette saloperie.


Citation :
Comp/carac utilisée : Science (75)
Résultat : 8 + ?
Fumble de toute façon

Alors heureusement que ça ne reste que de la théorie et non de la pratique parce que visiblement, ce truc aurait plus de chance à lui péter dans les pattes qu'autres choses. Au moins elle sait où est le détonateur pour explosion instantané si par malheur elle devait y toucher... En croyant à tord qu'elle l'explose dans les secondes à suivre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 619
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Lun 14 Aoû - 9:08
La tension monta d’un cran lorsque Mark braqua son arme dans la direction des renards et tandis que ces derniers reculèrent, l’air horiffiés, le reptile s’accroupi vers les deux femmes assommées avant d’entourer délicatement leur cou d’une de ses mains. Son message était clair : si Mark ou un autre tirait, il leur briserait le coup avant de leur sauter dessus à eux… Et cette menace était d’autant plus palpable pour Eleanor et Meryl, maintenant réveillées qui «étaient aux premières loges... Mais pour autant il ne semblait pas s'être aperçu qu'Eleanor ou Meryl étaient maintenant réveillées.

Le "chef" des renards se rapprocha néanmoins et tendit sa main vers l’arme que Mark braquait sur lui.

- Je vous en prie, baissez votre arme. Je ne vous menaçais pas, je me contentais de verbaliser mes inquiétudes afin que nous puissions trouver une solution mutuellement profitable à cette situation. Surtout avant qu’ILS arrivent, car ILS ne vous laisseront pas partir…
Le renard insista bien sur ces ils, dont il ne pouvait dévoiler l’identité.
- ILS vous retrouveront et vous tuerons si vous parlez. Fuyez. Maintenant, retournez d’où vous venez, et ne dites à personne ce que vous avez vu ici, aujourd’hui.
- Mains en l’air !
Au moment où ce cri retentit, Marc et son groupe se retrouvèrent encerclés, encerclés par des formes bien humaines, et des armes à projectiles bien humains. Ils étaient huit en tout, tous vêtus de noir et équipés de fusils divers. Trois étaient en armure assistée lourde, le reste en tenue de combat plus légère, mais surtout ce qui ne laissait aucun doute concernant leur allégeance était le petit drapeau cousu sur leurs manches : celui de l’Enclave.
- Trop tard… Je vous demande pardon…
Dit alors le renard d’un air que même Marc et les autres pouvaient comprendre comme étant du regret sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 28
Localisation : Wellington
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Lun 14 Aoû - 23:45
Mark essayait d'être le plus persuasif possible. Mais vu la situation, il avait lui-même du mal à se convaincre. Si les renards n'étaient pas trop menaçants, il avait du mal à croire qu'il ferait le poids, avec son gabarit poids-plume, contre cet alien lézaroïde qui le dépassait de plus d'une tête. En guise de réponse, le guerrier d'outre espace se rapprocha des deux corps apparemment inanimés des femmes. Son message était clair, s'il ne baissait pas son arme, il achèverait ses deux otages. Mark, observant le preneur d'otages, se fit clair auprès des renards :

"Vous pouvez dire à votre ami que c'est inutile ? Je me fiche de ces deux filles."

Pas très sympa, mais Mark n'avait pas le temps de jouer la compassion pour des meurtrières. S'il parvenait à se sortir de là avec Zeke et son petit-fils, ce serait une victoire assurée. Si la situation pouvait s'envenimer, le renard prouva une nouvelle fois sa sagesse en trouvant une porte de sortie pacifiste. La réaction de Mark ne lui donna guère le choix. L'extraterrestre pouvait assurer son secret, en passant par la voie du sang, ou faire confiance en la parole de ces humains, et les laisser partir sans sacrifier de nouvelles vies. Après tout, il y avait peu de chances que quiconque ne les croient. Et surtout, il y avait quelque chose d'autre en jeu.

Le renard semblait craindre quelque chose. D'autres ... d'autres quoi. Mark ne baissa pas son arme, mais sa figure passa de la menace, à l'interrogation. Il ne baissait pas sa garde, mais était interloqué. Qui étaient ces "ils".

"Ils ? ... Qui ça "ils" ?"

Le renard se faisait de plus en plus pressé, et inquiet. Il targua le groupe de s'enfuir au plus vite. Mark ne comprenait pas ce soit-disant changement d'attitude. Quelques minutes plus tôt, l'être était calme au possible. A présent, il était de plus en plus inquiet. Lorsqu'il entendit une voix autoritaire leur ordonner de lever les mains. Mark ne s'attendait pas à ça. Il ne baissa pas son arme dans l'immédiat. Il se retourna, observa autour de lui pour remarquer que lui et le groupe étaient totalement cernés. Cette fois, c'était bien des humains qui se trouvaient là. Vu la situation, le récupérateur n'était pas stupide. Un mauvais geste, et il se retrouverait le corps criblé de balles. Il décida de lever les bras, sans pour autant lâcher son arme. Pas par sécurité, mais plutôt pour être certain qu'un tout autre geste ne soit pas considéré comme un acte menaçant.

Il entendit la voix du renard qui sifflait l'abandon. Avant que ce groupe armé ne se pointe, Mark imaginait un autre groupe extra-terrestre. Il n'était plus à ça prêt. Il imaginait mal que ces êtres venus d'ailleurs, avec leur technologie, aient pu être inquiétés par de "simples" êtres humains.

Inventaire actif et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudinthesuburbs.blogspot.com
AuteurMessage
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 01/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Jeu 17 Aoû - 20:43
Oh le bad trip. Ce n’était pas le meilleur réveil possible pour Meryl. Cette saloperie d’alien invisible leur était retombé dessus avec ses fléchettes soporifiques et cette fois-ci, c’était les dames qui avaient pris. Meryl émergea partiellement du coltard pour sentir une main se fermer sur son cou, pas assez pour l’étrangler, mais ses intentions étaient claires… Hors de question de donner l’impression d’être réveillée ; la sniper resta flasque et inconsciente, se fiant à son ouïe pour tenter de comprendre ce qu’il se passait. Visiblement, l’humain qui discutait avec les aliens avait sorti une arme et les extraterrestres utilisaient Meryl et Eleanor (à en juger par sa phrase) comme otages. Chose qui n’émeut pas pour une seconde l’humain qui déclara haut et fort se tamponner des filles.


*- Ah bah merci franchement ! *


Aucune solidarité entre homo sapiens ? Décidément… Les négociations restaient au point mort entre les humains qui voulaient repartir et les extraterrestres (enfin, surtout leur chef, les autres étant peu loquaces) semblant très inquiets de l’arrivée d’une tierce partie, visiblement mal intentionnée. Et ses craintes s’avérèrent justifiées, car à en juger par le bruit soudain, une troupe armée venait de surgir et de mettre en joue tout le groupe. Ah bah super, des renforts ! Quoique à y réfléchir... Pas possible d’ouvrir les yeux pour vérifier, mais il y avait de très fortes chances que c’était l’Enclave venus refaire un remake de District 9. Beaucoup moins super.  

Ouais non, on allait plutôt rester là et continuer à faire le mort, hein Meryl ? Toute flasque, les yeux fermés, la respiration aussi faible que possible et le filet de bave au coin des lèvres pour faire ultra-réaliste… Avec de la chance, ces types ne se prendraient pas le chou au point de vérifier si les cadavres simulaient ou s’ils faisaient semblant. Il y avait une chance qu’ils décident de piller le « corps », mais entre finir dans une prison de l’Enclave et se retrouver en slip dans le Wasteland, l’une de ces options était plus survivable.


Surtout que le matériel et l’uniforme volés pourraient passer en note de frais.



Test de Discrétion (littéralement faire le mort)
Difficulté : ???
Compétence de base : 75
Résultat du jet : 94
!!! RÉUSSITE CRITIQUE !!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Ven 18 Aoû - 22:39
Que le mercenaire en face s'en tamponne de la santé des filles, c'est normal : Eleanor n'aurait guère réagit mieux, sauf si elle avait quelques choses à gagner en échange. Après tout la vie à une valeur, surtout quand elle est saine, et celle d'avant guerre était calculé à 140.000$ quand il finissait chez le boucher en vue de finir dans le trafic d'organe et de voyager d'un lieu à un autre bien au frais dans une glacière. L'apocalypse nucléaire a quelques peu revue la valeur humaine à la baisse. Déjà que la qualité des greffes ont pris du plomb dans l'aile et la disparition des droits de l'homonisme fait que la demande sur le marché se trouve facilement cette marchandise. Oui, quand on parle de trafic d'humain, tout le monde pense tout de suite au cul et oublie qu'un rein de bonne qualité coûte parfois plus cher qu'une prostituée bas de gamme !

Et merde, voilà que l'Enclave participe à la petite sauterie. Les options pour sortir de ce merdier diminuent dramatiquement, elle qui voulait tout simplement s'enfuir avec une boite noire et au diable ce foutu gardien, même si le nec plus ultra aurait de ligoter l'un de ses aliens mais faute de mieux et de moyen de transport, elle se serait contentée d'un disque de donnée. Et ceux là elle n'allait pas se contenter de leur payer un pot-de-vin digne d'une malheureuse tournée générale de bar comme elle l'a fait par le passé pour se tirer de ce guêpier. Sur le moment, Eleanor n'a pas trop envie de lever les mains et surtout elle a envie de voir comment évolue les choses pour pouvoir se faire par la suite un plan. Autant dire que faire la morte restera son plan car sur le moment car niveau diversion, elle est comme Meryl, elle n'a pas de masse de plan pour se sortir de cette merde.


Citation :
Test de Discrétion (littéralement faire le mort)
Difficulté : ???
Compétence de base : 8 + 55 =63
Résultat : ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 619
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Lun 21 Aoû - 17:13
Spoiler:
 

Eleanor et Meryl furent d'une discrétion à toute épreuve et leur simulation réussit à tromper tout le monde à cet instant, avec tout de même une mention spéciale pour Meryl qui parvînt à provoquer un mouvement de dégoût chez le lézard quand sa bave toucha sa main. La troupe de l’enclave commença à former un cercle homogène autours du groupe et bien vite, Mark et son groupe tout comme les comateuses se firent délester de leurs armes. Mais ce qui se passa ensuite était pour le moins curieux : les renards restèrent silencieux et après un bref moment de silence, le traducteur prit la parole en s’adressant aux enclavés.
- Ta jamé-tare towa con Huma’ni ?
Les enclavés se regardèrent alors entre eux, et le supérieur en armure assisté haussa les épaules en enlevant un casque cabossé, comme s’il s’était prit un grand coup de masse dadans. Une femme d’une quarantaine d’années au regard sec et aux cheveux grisonnants. Elle leur répondit sans sourciller dans la même langue étrange en désignant des doigts les deux commateuses et leur chef.
- Ouba bla-umba Koba. Ouba tak-semiyun Estwa’ni. Ouba Rubayun-taré Hell’s deep kotsowa.
Semblant avoir une certain difficulté à trouver ses mots, elle désigna ensuite d’un signe de tête Mark et son groupe.
- Ouba tak-yun Estwa’ni. Koba tak-semigori tuni. Koba bla ouba.
- A vos ordres.
Répondit alors un soldat de l’enclave en armant son fusil avant de le pointer sur Mark et son groupe. Mais c’était sans compter sur les petits aliens qui écarquillèrent les yeux à cette réponse et se mirent tous les cinq instantanément entre la ligne de tir du fusil et Mark. Un autre Estwanien prit alors la parole.
- Ik ! Jlasi ! Ta Bla-semi ouba ! Dun off-semi Estwa’ni moana !
Les humains se regardèrent alors circonspect et le commandant, agacé, répondit aux Estwanis.
- Koba jamé towa ya ?
- Estwa’ni-destroya recovera-tare koba. Koba recovera-tare Huma’ni.
La femme ria de dépit et finit par secouer la tête.
- Comme vous voulez…
Répondit-elle alors en Anglais bien compréhensible et de remettre son casque en s’adressant à Mark, à Zeke et son petit-fils.
- Vous avez vraiment de la chance d’être tombés sur les aliens les plus gentils et les plus cons de ce recoin de la galaxie. Mettez ça.
Dit-elle en leur balançant des menottes avant de se tourner vers les trois comateux par terre et d’ajouter.
- Mettez-moi ces salopards aux arrêts, le réveil va être dur pour eux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN
Revenir en haut Aller en bas

STARFOX DOWN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Zone RP - Les terres désolées :: Terres de plaines :: Les plaines de Louisiane-