La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

STARFOX DOWN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 01/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Dim 13 Aoû - 4:03
HRP : boulot boulot boulot désolé !


OK, OK, OK... Alors comme ça les extraterrestres existaient bel et bien, mais ils venaient de s'écraser sur Terre et en plus, pile à coté d'un des derniers endroits où des humains étaient encore en vie. Quelle coïncidence. Meryl était persuadée que ces bestioles n'existaient que dans les bandes dessinées que les nerds qui entretenaient les robots passaient leur temps à lire au lieu de sortir de chez eux, mais là... La scène était borderline surréelle. Les créatures discutaient avec un humain (il sortait d'où d'ailleurs ?!) comme si de rien n'était. Observant la scène de loin, Meryl et Eleanor n'en croyaient pas leurs yeux. Enfin, surtout Meryl, difficile de dire ce qu'il se passait dans la tête d'Eleanor !


La créature qui semblait diriger le groupe expliquait calmement le pourquoi du comment à ce nouveau larron : visiblement, leur aéronef, destiné à des fins scientifiques, s'était écrasé sur Terre. Le tout en jurant qu'il ne voulait aucun mal aux humains. Mouais, et l'autre ahuri avec son laser invisible et sa grenade-boule de feu, c'était sa façon de dire "Conduisez-moi à votre chef" ? Soit il y avait une erreur de communication format XXL, soit cet alien prenait les gens pour des cons, et Meryl penchait nettement plus en faveur de la deuxième option vu ce qu'il venait d'arriver avec le pick-up. Mais les attaquer alors qu'ils étaient tous réunis... N'était pas vraiment la meilleure solution possible. Tandis que Meryl réfléchissait à une sortie possible autre que "rentrer à Prospérité et oublier l'affaire", le chef des extra-terrestres se mit à baragouiner quelque chose dans sa langue. Le temps d'avoir ne serait-ce qu'une idée de ce que cela pouvait bien vouloir dire que des coups de feu retentirent, puis plus rien...


Bonne nuit les petits...




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 02/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Dim 13 Aoû - 22:32
Du côté d'Eleanor, ça fulminait. Cette race, elle la connait, même si au moment où elle a vu les dossiers et les photos, son père et son fan club n'avait pas encore tout à fait réussi à trouver le protocole pour traduire tous les dossiers en anglais. Eleanor a donc, à l'époque, lu qu'en diagonale, s'étant contenté des rapports médicaux sur ses êtres et des plans grossiers sur la technologie qu'ils utilisaient. Déjà que la Zetan Industrie avait un mal de chien à comprendre la technologie des Zetans, elle n'allait pas éparpiller le travail en mettant plusieurs personnes sur ce projet !

Sur le moment, Eleanor ne voulait qu'une chose : la boite noir ou le disque se situant dans la salle des serveurs, ou son équivalent pour l'envoyer à son père. Au diable les petits arrangements comme quoi le code morale de ses aliens veulent qu'il y ait aucun contact, la politique d'Eleanor veut que prévenir c'est guérir. Et avoir le plus d'information sur leur technologie c'est un moyen comme un autre pour mieux lutter contre l'inconnu. Vous avez déjà entendu parler de Roswell ? Ben Eleanor est ce genre d'individu qui collerait réclamerait un point du PIB supplémentaire dans la recherche et l'armement après avoir récupéré un vaisseau alien, peu importe si les individus viennent en paix avec un joli bouquet de fleurs !

Citation :
Comp/carac utilisée : Endurance(caractéristique)
Seuil de réussite : 4
Résultat : 2
Réussite

En parlant de cadeau de bienvenue, elle s'est pris un coup derrière la tête alors qu'elle était trop concentré sur la conversation. Par contre, il semblerait que le coup en question soit moins bien placé que prévu, puisque si Eleanor est dans les pommes, elle ne le sera qu'à moitié, écoutant la conversation d'abord flou dû au choc avant de faire mine de rester dans les pommes. A croire que la jeune fille a la tête plus dur que la moyenne pour être resté à moitié éveillé, malgré qu'elle soit assez mal au point avec l'impossibilité, de faire un sprint sous peine de se vautrer telle une alcoolique.

Par contre, elle tenta d'analyser l'armement du gardien, plus exactement ses grenades. Ses trucs, si ça devait dégénérer, ça serait bien de savoir comment on les active. Surtout à la ceinture du dit alien. Après tout ça lui a bien cramé les jambes comme il faut cette saloperie.


Citation :
Comp/carac utilisée : Science (75)
Résultat : 8 + ?
Fumble de toute façon

Alors heureusement que ça ne reste que de la théorie et non de la pratique parce que visiblement, ce truc aurait plus de chance à lui péter dans les pattes qu'autres choses. Au moins elle sait où est le détonateur pour explosion instantané si par malheur elle devait y toucher... En croyant à tord qu'elle l'explose dans les secondes à suivre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 631
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Lun 14 Aoû - 9:08
La tension monta d’un cran lorsque Mark braqua son arme dans la direction des renards et tandis que ces derniers reculèrent, l’air horiffiés, le reptile s’accroupi vers les deux femmes assommées avant d’entourer délicatement leur cou d’une de ses mains. Son message était clair : si Mark ou un autre tirait, il leur briserait le coup avant de leur sauter dessus à eux… Et cette menace était d’autant plus palpable pour Eleanor et Meryl, maintenant réveillées qui «étaient aux premières loges... Mais pour autant il ne semblait pas s'être aperçu qu'Eleanor ou Meryl étaient maintenant réveillées.

Le "chef" des renards se rapprocha néanmoins et tendit sa main vers l’arme que Mark braquait sur lui.

- Je vous en prie, baissez votre arme. Je ne vous menaçais pas, je me contentais de verbaliser mes inquiétudes afin que nous puissions trouver une solution mutuellement profitable à cette situation. Surtout avant qu’ILS arrivent, car ILS ne vous laisseront pas partir…
Le renard insista bien sur ces ils, dont il ne pouvait dévoiler l’identité.
- ILS vous retrouveront et vous tuerons si vous parlez. Fuyez. Maintenant, retournez d’où vous venez, et ne dites à personne ce que vous avez vu ici, aujourd’hui.
- Mains en l’air !
Au moment où ce cri retentit, Marc et son groupe se retrouvèrent encerclés, encerclés par des formes bien humaines, et des armes à projectiles bien humains. Ils étaient huit en tout, tous vêtus de noir et équipés de fusils divers. Trois étaient en armure assistée lourde, le reste en tenue de combat plus légère, mais surtout ce qui ne laissait aucun doute concernant leur allégeance était le petit drapeau cousu sur leurs manches : celui de l’Enclave.
- Trop tard… Je vous demande pardon…
Dit alors le renard d’un air que même Marc et les autres pouvaient comprendre comme étant du regret sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 28
Localisation : Wellington
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Lun 14 Aoû - 23:45
Mark essayait d'être le plus persuasif possible. Mais vu la situation, il avait lui-même du mal à se convaincre. Si les renards n'étaient pas trop menaçants, il avait du mal à croire qu'il ferait le poids, avec son gabarit poids-plume, contre cet alien lézaroïde qui le dépassait de plus d'une tête. En guise de réponse, le guerrier d'outre espace se rapprocha des deux corps apparemment inanimés des femmes. Son message était clair, s'il ne baissait pas son arme, il achèverait ses deux otages. Mark, observant le preneur d'otages, se fit clair auprès des renards :

"Vous pouvez dire à votre ami que c'est inutile ? Je me fiche de ces deux filles."

Pas très sympa, mais Mark n'avait pas le temps de jouer la compassion pour des meurtrières. S'il parvenait à se sortir de là avec Zeke et son petit-fils, ce serait une victoire assurée. Si la situation pouvait s'envenimer, le renard prouva une nouvelle fois sa sagesse en trouvant une porte de sortie pacifiste. La réaction de Mark ne lui donna guère le choix. L'extraterrestre pouvait assurer son secret, en passant par la voie du sang, ou faire confiance en la parole de ces humains, et les laisser partir sans sacrifier de nouvelles vies. Après tout, il y avait peu de chances que quiconque ne les croient. Et surtout, il y avait quelque chose d'autre en jeu.

Le renard semblait craindre quelque chose. D'autres ... d'autres quoi. Mark ne baissa pas son arme, mais sa figure passa de la menace, à l'interrogation. Il ne baissait pas sa garde, mais était interloqué. Qui étaient ces "ils".

"Ils ? ... Qui ça "ils" ?"

Le renard se faisait de plus en plus pressé, et inquiet. Il targua le groupe de s'enfuir au plus vite. Mark ne comprenait pas ce soit-disant changement d'attitude. Quelques minutes plus tôt, l'être était calme au possible. A présent, il était de plus en plus inquiet. Lorsqu'il entendit une voix autoritaire leur ordonner de lever les mains. Mark ne s'attendait pas à ça. Il ne baissa pas son arme dans l'immédiat. Il se retourna, observa autour de lui pour remarquer que lui et le groupe étaient totalement cernés. Cette fois, c'était bien des humains qui se trouvaient là. Vu la situation, le récupérateur n'était pas stupide. Un mauvais geste, et il se retrouverait le corps criblé de balles. Il décida de lever les bras, sans pour autant lâcher son arme. Pas par sécurité, mais plutôt pour être certain qu'un tout autre geste ne soit pas considéré comme un acte menaçant.

Il entendit la voix du renard qui sifflait l'abandon. Avant que ce groupe armé ne se pointe, Mark imaginait un autre groupe extra-terrestre. Il n'était plus à ça prêt. Il imaginait mal que ces êtres venus d'ailleurs, avec leur technologie, aient pu être inquiétés par de "simples" êtres humains.

Inventaire actif et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudinthesuburbs.blogspot.com
AuteurMessage
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 01/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Jeu 17 Aoû - 20:43
Oh le bad trip. Ce n’était pas le meilleur réveil possible pour Meryl. Cette saloperie d’alien invisible leur était retombé dessus avec ses fléchettes soporifiques et cette fois-ci, c’était les dames qui avaient pris. Meryl émergea partiellement du coltard pour sentir une main se fermer sur son cou, pas assez pour l’étrangler, mais ses intentions étaient claires… Hors de question de donner l’impression d’être réveillée ; la sniper resta flasque et inconsciente, se fiant à son ouïe pour tenter de comprendre ce qu’il se passait. Visiblement, l’humain qui discutait avec les aliens avait sorti une arme et les extraterrestres utilisaient Meryl et Eleanor (à en juger par sa phrase) comme otages. Chose qui n’émeut pas pour une seconde l’humain qui déclara haut et fort se tamponner des filles.


*- Ah bah merci franchement ! *


Aucune solidarité entre homo sapiens ? Décidément… Les négociations restaient au point mort entre les humains qui voulaient repartir et les extraterrestres (enfin, surtout leur chef, les autres étant peu loquaces) semblant très inquiets de l’arrivée d’une tierce partie, visiblement mal intentionnée. Et ses craintes s’avérèrent justifiées, car à en juger par le bruit soudain, une troupe armée venait de surgir et de mettre en joue tout le groupe. Ah bah super, des renforts ! Quoique à y réfléchir... Pas possible d’ouvrir les yeux pour vérifier, mais il y avait de très fortes chances que c’était l’Enclave venus refaire un remake de District 9. Beaucoup moins super.  

Ouais non, on allait plutôt rester là et continuer à faire le mort, hein Meryl ? Toute flasque, les yeux fermés, la respiration aussi faible que possible et le filet de bave au coin des lèvres pour faire ultra-réaliste… Avec de la chance, ces types ne se prendraient pas le chou au point de vérifier si les cadavres simulaient ou s’ils faisaient semblant. Il y avait une chance qu’ils décident de piller le « corps », mais entre finir dans une prison de l’Enclave et se retrouver en slip dans le Wasteland, l’une de ces options était plus survivable.


Surtout que le matériel et l’uniforme volés pourraient passer en note de frais.



Test de Discrétion (littéralement faire le mort)
Difficulté : ???
Compétence de base : 75
Résultat du jet : 94
!!! RÉUSSITE CRITIQUE !!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 02/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Ven 18 Aoû - 22:39
Que le mercenaire en face s'en tamponne de la santé des filles, c'est normal : Eleanor n'aurait guère réagit mieux, sauf si elle avait quelques choses à gagner en échange. Après tout la vie à une valeur, surtout quand elle est saine, et celle d'avant guerre était calculé à 140.000$ quand il finissait chez le boucher en vue de finir dans le trafic d'organe et de voyager d'un lieu à un autre bien au frais dans une glacière. L'apocalypse nucléaire a quelques peu revue la valeur humaine à la baisse. Déjà que la qualité des greffes ont pris du plomb dans l'aile et la disparition des droits de l'homonisme fait que la demande sur le marché se trouve facilement cette marchandise. Oui, quand on parle de trafic d'humain, tout le monde pense tout de suite au cul et oublie qu'un rein de bonne qualité coûte parfois plus cher qu'une prostituée bas de gamme !

Et merde, voilà que l'Enclave participe à la petite sauterie. Les options pour sortir de ce merdier diminuent dramatiquement, elle qui voulait tout simplement s'enfuir avec une boite noire et au diable ce foutu gardien, même si le nec plus ultra aurait de ligoter l'un de ses aliens mais faute de mieux et de moyen de transport, elle se serait contentée d'un disque de donnée. Et ceux là elle n'allait pas se contenter de leur payer un pot-de-vin digne d'une malheureuse tournée générale de bar comme elle l'a fait par le passé pour se tirer de ce guêpier. Sur le moment, Eleanor n'a pas trop envie de lever les mains et surtout elle a envie de voir comment évolue les choses pour pouvoir se faire par la suite un plan. Autant dire que faire la morte restera son plan car sur le moment car niveau diversion, elle est comme Meryl, elle n'a pas de masse de plan pour se sortir de cette merde.


Citation :
Test de Discrétion (littéralement faire le mort)
Difficulté : ???
Compétence de base : 8 + 55 =63
Résultat : ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 631
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Lun 21 Aoû - 17:13
Spoiler:
 

Eleanor et Meryl furent d'une discrétion à toute épreuve et leur simulation réussit à tromper tout le monde à cet instant, avec tout de même une mention spéciale pour Meryl qui parvînt à provoquer un mouvement de dégoût chez le lézard quand sa bave toucha sa main. La troupe de l’enclave commença à former un cercle homogène autours du groupe et bien vite, Mark et son groupe tout comme les comateuses se firent délester de leurs armes. Mais ce qui se passa ensuite était pour le moins curieux : les renards restèrent silencieux et après un bref moment de silence, le traducteur prit la parole en s’adressant aux enclavés.
- Ta jamé-tare towa con Huma’ni ?
Les enclavés se regardèrent alors entre eux, et le supérieur en armure assisté haussa les épaules en enlevant un casque cabossé, comme s’il s’était prit un grand coup de masse dadans. Une femme d’une quarantaine d’années au regard sec et aux cheveux grisonnants. Elle leur répondit sans sourciller dans la même langue étrange en désignant des doigts les deux commateuses et leur chef.
- Ouba bla-umba Koba. Ouba tak-semiyun Estwa’ni. Ouba Rubayun-taré Hell’s deep kotsowa.
Semblant avoir une certain difficulté à trouver ses mots, elle désigna ensuite d’un signe de tête Mark et son groupe.
- Ouba tak-yun Estwa’ni. Koba tak-semigori tuni. Koba bla ouba.
- A vos ordres.
Répondit alors un soldat de l’enclave en armant son fusil avant de le pointer sur Mark et son groupe. Mais c’était sans compter sur les petits aliens qui écarquillèrent les yeux à cette réponse et se mirent tous les cinq instantanément entre la ligne de tir du fusil et Mark. Un autre Estwanien prit alors la parole.
- Ik ! Jlasi ! Ta Bla-semi ouba ! Dun off-semi Estwa’ni moana !
Les humains se regardèrent alors circonspect et le commandant, agacé, répondit aux Estwanis.
- Koba jamé towa ya ?
- Estwa’ni-destroya recovera-tare koba. Koba recovera-tare Huma’ni.
La femme ria de dépit et finit par secouer la tête.
- Comme vous voulez…
Répondit-elle alors en Anglais bien compréhensible et de remettre son casque en s’adressant à Mark, à Zeke et son petit-fils.
- Vous avez vraiment de la chance d’être tombés sur les aliens les plus gentils et les plus cons de ce recoin de la galaxie. Mettez ça.
Dit-elle en leur balançant des menottes avant de se tourner vers les trois comateux par terre et d’ajouter.
- Mettez-moi ces salopards aux arrêts, le réveil va être dur pour eux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 28
Localisation : Wellington
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Ven 25 Aoû - 7:41
Mark laissa les hommes se rapprocher, et lui prendre son arme des mains. Pourtant, son regard en disait long. Il n'appréciait pas cette situation. Aucun sourire, et ses yeux fixaient presque d'un air de défi le soldat qui venait de le désarmer. Cependant, il n'était pas stupide. Et autant cette situation était frustrante, autant il était conscient que le moindre mauvais geste pouvait suffire à le faire tuer, ainsi que toute la troupe. Et il n'était pas au bout de ce sentiment d'impuissance. Gardant les mains en l'air, le jeune homme observa la scène. Et ce qu'il ressentit fut un sentiment d'incompréhension, et de trahison. Les extra-terrestres à l'apparence de renard, qu'il avait accepté d'écouter, discutaient avec ces soldats. Il ne comprenait pas. Un moment, ces êtres craignaient la venue de cette troupe, une seconde après, ils étaient les meilleurs amis du monde. L'un des soldats, qui parvenait à user le même langage incompréhensible que les aliens, ôta son casque. Mark observa le visage de cette femme plus âgée que lui. Il ne connaissait pas vraiment bien les membres de l'Enclave. En vérité, il ignorait même qu'il avait affaire à eux, ne reconnaissant pas leur symbole. Cela aurait pu lui être utile de savoir à qui il avait affaire. La moindre information était souvent précieuse dans une telle situation. Quand bien même Mark s'était déjà retrouvé dans des situations à risque, jamais il n'avait eu à vivre une telle scène.

Le jeune homme sentit son sang-froid le quitter lorsqu'il comprit que la femme venait de donner l'ordre d'abattre son groupe. L'un des soldats avait déjà levé son arme dans sa direction. Il était déjà trop tard, il n'avait aucune porte de sortie.

"Eyh att..."

Il n'acheva pas sa phrase. Les renards d'ailleurs s'étaient déjà occupés d'interrompre le soldat au fusil. Mark sentit son cœur battre dans sa poitrine si fort, qu'il crut qu'il allait exploser. Il était conscient que cet alien venait bien de lui sauver la vie. La commandante ne semblait pas ravie d'un tel cheminement, et à nouveau, la conversation à base de mots bien éloigné de l'anglais reprit de plus belle. Le récupérateur eut plus de difficultés à garder son calme. Il déglutit, seul geste dont il se sentait autorisé à faire sans prendre une balle en pleine tête. Lorsque la conversation arriva à terme, la commandante remit son casque, et se tourna vers le groupe de Zeke. A priori, ils étaient saufs, grâce aux renards. Mark sentit un poids se soulever de sa poitrine tandis qu'il attrapa l'objet que la commandante leur avait jeté. Des menottes. Cela ne plut guère au jeune homme qui tourna la tête vers Zeke. Même dans cette situation, il continuait de se référer à ce vieil homme. Il avait bien plus d'expérience que lui, et quelque part, cela l'aidait à se repérer.

Il savait cependant qu'il n'avait d'autres choix que d'obéir. Il referma de chacune de ses mains, le mécanisme de verrouillage des menottes. A présent, il était totalement à la merci de cette troupe. Mark refit le parcours de tout ce qu'il s'était passé depuis leur départ. Au final, tout était allé si vite. Il s'était étonné lui-même d'avoir pris le rythme de tous ces changements de direction dans ce qui était, à l'origine, une simple mission de récupération. Le jeune homme voulait en savoir plus. Il se permit d'utiliser au final le seul moyen qu'il avait à présent pour se dépêtrer de cette situation. La parole.

"Est-ce qu'on peut savoir qui vous êtes au juste ? Et ce qu'il se passe ?"

Il s'adressa directement à la commandante. Sa voix reflétait sa frustration et la colère contenue dans son être. Il avait l'impression de ne plus s'appartenir, et glaner les informations, c'était là la seule possibilité qu'il avait de se sentir encore en contrôle.

Jet de caractéristique (à l'ancienne) : Charisme
Seuil de réussite : 8
Résultat : 1
Réussite

Inventaire actif et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudinthesuburbs.blogspot.com
AuteurMessage
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 02/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Sam 26 Aoû - 22:05
La situation était merdique et pour deux raisons. La première c'était une opération "pas de preuve, pas de témoin" si cher à... beaucoup de personnes en fait. L'Enclave n'a pas le monopole sur l'élimination des témoins, les mafias ont passé avant eux, et même les Predieger sont passé par là. Il ne faut pas croire : papa est devenu ce qu'il est en ne passant pas seulement par la voie de la démocratie. Glisser sur une peau de bananes en haut des escaliers est accident plus fréquent que l'on ne le croit, juste qu'entre temps la dite peau de banane disparaît. Là c'est moins écolo : ça gaspille des cartouches.

L'autre truc qui craint, c'est que la gradée a ouvert sa gueule plus qu'elle ne le croit en partant du principe qu'elle allait éliminer Mark et son groupe... et peu être ensuite Eleanor et Meryl. Elle s'est adressé à son homme en Estwanis. Et ça malgré qu'elle fasse mine d'être dans les pomme, elle l'a enregistré cinq sur cinq.

Le peu qu'elle a compris de la gradée, Eleanor a un peu cerné l'individu, estimant que Mark venait de loupé une bonne occasion de trouver le bon mot."vous êtes quoi au juste ?" aurait été à la fois plus blessant et ça aurait certainement fait agir la gradée. Bon, Eleanor n'a pas de leçon à donner, elle fait la comateuse en attendant de trouver un moyen de se dépêtrer de ce merdier car si elle arrive à l'Enclave, ils vont vite savoir qui elle est pour avoir fait affaire avec eux par le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 01/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Lun 28 Aoû - 1:48
Pas le McMillan ! Salopards ! Ils avaient la moindre idée de combien ça coutait ce truc en bon état de nos jours ? Bon, avec sa profession, Meryl n'aurait aucun mal à obtenir un fusil de remplacement, mais un de cette qualité... C'était extrêmement douteux. Aucun respect pour les professionnels, ces gens de l'Enclave. Et après on s'étonne pourquoi il y avait des réticences à les considérer comme alliés potentiels...

Difficile de dire ce qu'il se passait exactement vu que Meryl ne pouvait pas exactement jeter un œil aux alentours, mais écouter s'avérait suffisant tout en continuant de jouer les évanouis. L'Enclave et les aliens avaient commencé à taper la causette comme si de rien n'était, et dans leur langage en plus. Difficile de dire ce qu'il se passait, mais le sifflement des pistons d'un fusil à plasma armé annonçait clairement la suite du programme. Bon ben, ce fut amusant, ces quelques mois à servir la Nouvelle-France...

Ou pas, car un fracas se fit entendre. A en juger par les conversation (en bon anglais bien de chez nous !) de celle qui devait commander l'unité de l'Enclave, les aliens avaient du s'interposer ou révéler un quelconque avantage dans les négociations, qui poussa l'Enclave à stopper son exécution gratuite. Quelques cliquetis de métal donnaient l'impression que la phrase "mettre aux arrêts" était littérale. Oh putain... Tout ça pour finir dans une prison secrète tenue par des guignols qui se prenaient pour le gouvernement. Finalement, il était pas si pourri le Commonwealth.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 631
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Lun 28 Aoû - 13:59
Meryl & Eleanor
Puisque elles jouaient bien les mortes, les deux demoiselles furent emmenées, traînées par terre par plusieurs soldats de l'enclave qui les menottèrent aux pieds et aux poings avant de les saucissonner comme une charcuterie, elle et leur patron. L'un des soldats de l'enclave trimbalant le fusil de Meryl l'examina et s'adressa à son chef.
- Hé ! Ludmilla d'avoir été protégée par son casque, ça peut flinguer un griffemort ce truc, on va en tirer un max !
- Touches à rien, il s'agît d'un uniforme de la NF. S'il viennent la chercher dans leur propre taule, autant qu'elle reparte avec son matos.
Le soldat désigna ensuite Eleanor et le patron d'un signe de menton en demandant.
- Et eux alors ?
- On verra au cas par cas, s'ils ont rien pour leur défense, ils crèveront à Hell's deep.
C'est ce moment là que le patron choisit pour se réveiller. Faisant vite sens de la position dans laquelle il se trouvait et des entraves qu'il portait, il demanda :
- J'ai raté pas mal de trucs on dirait non ?

Mark
En dépit du fait que vous êtes moins dangereux que les autres mercenaires, vous vous retrouvés bientôt escortés par une douzaine d'individus, dont la moitié ne sont pas originaires de votre propre planète, y compris le lézard qui marche tout en s'appliquant sur la peau un ongent bleu qui semble faire beaucoup de bien à sa blessure.
Le déplacement se fait en silence mais quand enfin Mark se décide de le briser, sa réponse sera accompagnée d'un soupir.

- Tu le verras bien assez tôt. Ta gueule.
Après cette réponse, le renard traducteur se rapprocha de Mark et parla sans prendre la peine de masquer sa voix, qu'allaient-ils lui dirent.
- Nous ne pouvons nous permettre de vous laisser repartir maintenant que vous nous avez vu interagir avec vos semblables de l'enclave. En révélant notre existence aux yeux du monde, vous risqueriez de mettre en péril la coopération Enclavo-Estwanienne qui courre depuis maintenant près de dix ans, et peut-être même plus encore car l'enclave est loin d'être l'unique faction humaine avec laquelle nous avons prit contact dans le cadre de notre programme d'assistance au développement intellectuel de l'humanité.
Tout en disant cela, il disparu soudainement avant que Mark lui même ne sente un léger froid lui parcourir le corps. L'instant d'après, ils se retrouvèrent face à un espèce de grand préfabriqué, mais à la hauteur de plafond très basse et une antenne dépliée sur toit.
- N'ayez crainte, nous avons pénétré un bouclier d'invisibilité tout est normal.
Puis il continua son explication.
- Nous allons devoir vous emmener avec nous, loin de votre planète, au moins le temps que notre programme de développement soir terminé et que nous nous révélions officiellement au reste de l'humanité. En attendant... Bien que je répugne à employer ce terme, vous serez nos prisonniers.
Les oreilles du renard se baissèrent quand il dit cela et il s'empressa de rajouter.
- Mais ne vous en faites pas, aucun mal ne vous sera fait et vous ne manquerez de rien. Nous ferons tout ce qui en notre pouvoir pour que cette période vous soit la moins désagréable possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 28
Localisation : Wellington
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Mar 29 Aoû - 6:32
Les individus avaient commencé à se mettre en marche. Comme seule réponse, Mark se fit rembarrer par la capitaine de ce groupe de soldats. Le jeune homme était en colère, bouillonnant de l'intérieur. Il n'aimait pas cette situation. Il ignorait ce qu'il allait se passer. Déjà, il s'imaginait tous les scénarios possibles à venir. Et aucun n'était optimiste. Lorsque son "ami" alien vint le voir, le récupérateur l'écouta attentivement. Il était satisfait d'avoir enfin des réponses. Mais il comprit bien vite qu'il aurait peut-être aimé ne rien savoir. Dès ses premiers phrases, Mark n'aimait pas la tournure que prenait la conversation. Certes, c'était toujours mieux que d'être froidement fusillé, il pouvait remercier le renard pour ça. Mais il se doutait qu'il n'était pas en sécurité pour autant.

Avant qu'il n'obtienne les réponses intéressantes, l'homme écarquilla les yeux lorsque le renard disparut pendant une seconde. Le froid qui le parcouru ne lui fit pas grand effet du fait de son état de surprise. Le renard avait apparu aussi vite qu'il ne s'était volatilisé. Et à présent, un bâtiment se trouvait devant eux. Mark aurait juré ne rien avoir vu au loin. Le renard expliqua la situation à Mark. Probablement avait-il senti sa surprise et son incompréhension.

"Ce n'est plus comme si quoique ce soit pouvait encore me surprendre"

Menti le jeune homme qui continuait à avancer. Un léger silence s'établit, avant que le renard ne continue son explication. La reprenant là où il l'avait laissé, il alla droit au but. Et ses propos ne firent pas plaisir à Mark. Après avoir appris que ces êtres voulaient les emmener au loin, l'extra-terrestre avait perdu toute sa sympathie. Qu'il lui ai sauvé la vie, ou non, il cherchait à l'enlever lui, et son groupe, à des centaines, voir plus kilomètres de la Terre. Mark n'était pas enthousiasmé à l'idée de voir les étoiles. Il pensait à son propre groupe de récupérateur. A l'heure qu'il était, ses amis ne devaient pas encore se rendre compte que quelque chose clochait. Et le garçon n'avait aucun moyen de les alerter. Si cela se passait comme le renard le disait, il disparaîtrait, et c'était tout. Les derniers propos du renard ne firent guère réagir Mark. Son regard était empli d'effroi maintenant qu'il savait la vérité. Il regardait droit devant lui, les yeux écarquillés. A le voir, on aurait pu croire qu'il avait vu un fantôme.

Enfin, après deux longues minutes de silence, Mark s'adressa au soldat de l'Enclave le plus proche de lui.

"Eyh ... EYH ! Dites à votre chef qu'une fois dans le building, j'aurai besoin de lui parler seul à seul. J'ai quelque chose d'important à lui dire."


Jet de compétence (à l'ancienne) : Négociation
Seuil de réussite : 50
Résultat : 26

Réussite

Inventaire actif et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudinthesuburbs.blogspot.com
AuteurMessage
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 01/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Dim 3 Sep - 22:05
Huh ? Visiblement, même si les gars de l'Enclave savaient que le fusil de Meryl valait son petit paquet de capsules, au moins l'un d'entre eux semblait vouloir honnêtement jouer la carte de l'alliance Enclave/Nouvelle-France pour ce qu'elle valait. Et si mettre aux arrêts un soldat de la NF était acceptable dans certains cas, le dépouiller l'était déjà moins. Tout au plus, Meryl en serait quitte pour quelques jours de trou, puis se refaire expédier à Louisiane avec un coup de pied au cul et un entretien disciplinaire dans le bureau du commandant. Eleanor, le pilote et Mark n'auraient peut-être pas autant de chance... Hell's Deep n'était pas un endroit réputé pour être très accueillant.

Pas aussi stupides qu'ils n'y paraissaient, les gars de l'Enclave avaient bien pris le temps de neutraliser tout et tout le monde avant de les embarquer, y compris ceux qui étaient KO. Pas de départ à l'anglaise pour le moment.

Visiblement, ces aliens étaient un secret que l'Enclave voulait absolument garder. Chose qui fut confirmée par le chef des aliens. L'Enclave et cette civilisation d'une autre planète étaient en contact depuis très très longtemps et comptaient même se révéler au grand jour quand le moment serait venu... Ce qui impliquerait de garder les témoins comme otages pendant ce temps. Bon... Soit finir morts, soit en orbite, super programme... Et le pilote qui profitait de cette occasion pour se réveiller. Meryl ne répondit pas vu qu'elle faisait encore le mort, mais elle n'en pensait pas moins.



*- Pareil pour moi.*



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 02/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Lun 4 Sep - 19:40
L'Enclave n'est plus ce qu'elle était : là où son éclatement à Washington D.C permettait de trouver en eux des mercenaires de luxe suréquipé pour le peu que l'on arrive à snober leur patriotisme/racisme poussé à l'extrême, ici ce n'est pas la première fois qu'Eleanor avait un petit exemple de la corruption qui régnait dans les rangs. La gradée est un peu à l'écart ? Voilà ce qui se dit derrière son dos là où si elle avait eu vent de ne serait ce que la moitié des dires, ses messieurs seraient en train de laver les chiottes à la brosse à dent. Heureusement que la gradée en question ne s'appelle pas Eleanor Predieger sinon c'est la brosse à dent en allant jusqu'à la sortie des canalisation dans les égouts. Sans armes bien entendu sinon la rencontre avec un nuisible arrivant jusqu'à son genou ne serait pas marrant...

Non pas que Hell's Deep lui fasse peur, Eleanor sait qu'elle peut trouver un arrangement mais si elle peut éviter l'interrogatoire et surtout son identification, c'est tout bénéfique pour elle. Autant y aller au culot en faisant mine de se réveiller en se tenant la tête. Autant profiter que la gradée ne soit pas bien loin pour négocier avec ses deux tiers personnes.


"Tant que votre supérieur n'est pas là, on peut toujours trouver un arrangement car après il sera trop tard, autant pour nous que pour vous : moi parce ça m'évitera de trouver un arrangement directement avec Hell's deep, chose que j'aimerais éviter et vous parce que vous aurez loupé une belle occasion."

Elle se releva, se dépoussiérant au passage et surtout pour froller l'un des hommes pour chuchoter quelques choses. Si elle sait que le charme ne fonctionnera à pas grand chose à part pour des neuneus de bas étage, c'est toujours mieux de titiller les bas instinct d'un homme, surtout avec ce qu'elle s'apprête à chuchoter.

"Pour 500 caps et une petite remise à la Zetan Corp. lorsque vous me rendrez visite, toi et ton copain vous pouvez bien simuler une tentative d'évasion qui a mal tourné ? Il est connu que dans les marais de la Nouvelle Orléans il est difficile de retrouver des corps."

Eleanor s'attend à une contre proposition et les caps servent surtout en dehors de l'Enclave, elle s'attend donc à voir le prix monté. Si elle se serait bien épargner de citer son entreprise, elle est obligé de proposé un lieu par qui passer si ses deux là veulent payer un service ou du matériel. Mais dans un sens, si à la fin de cette histoire elle peut se trouver quelques gogos à qui s'adresser au sein des militaires de l'Enclave, qu'elle perd 500 caps ou plus, elle sera toujours gagnante dans cette histoire. Mais bizarrement, elle s'attend quand même à beaucoup plus que 500 caps... L'instinct féminin peut-être.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 631
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Jeu 14 Sep - 16:27
hrp : toutes mes excuses pour ce retard, je ferais en sorte que ça ne se reproduise pas, mais ça été un peu la panique pour moi ces derniers temps.

Meryl & Eleanor
Les soldats se retournèrent lorsque Eleanor prit la parole. Ils furent particulièrement surpris de la voir reprendre conscience et encore plus par sa proposition qui les fit rire grassement. Ils secouèrent rapidement la tête.
- Pas vraiment non. 500 caps ne valent pas de risquer le peloton pour insubordination. Et puis même moi je dormirais mieux en sachant que nous êtes en train de vous peler le cul à Hell’s Deep !
L’un des soldats donna alors une contre-proposition à l’offre d’Eleanor.
- D’ailleurs pourquoi on se fait chier ? Tentative de meurtre sur un officier de l’enclave ? Si dans deux semaines ils roupillent pas au bout d’une corde, ils finiront leur vie en taule.
L’autre parut réfléchir et fini par secouer la tête.
- Nan, j’aime bien la justice correctement servie.
La nuit commençait alors à tomber et bientôt, il fallut s’arrêter. Les enclavés étaient revenus à l’hélicoptère et le pilote leur annonça qu’il en avait pour encore quelques heures à réparer le rotor foutu en l’air par Meryl. Les gardes en profitèrent alors pour les attacher à un arbre et bien vite, l’officier commandant vînt les voir, avec trois gamelles remplies de bouillie qu’il leur servit avec mépris avant de s’asseoir en allumant une cigarette.
- Alors ? C’est quoi votre trade ? Traffic ? Récup ? Pillage ? Vous êtes pas au courant qu’il faut pas tirer sur l’enclave en fait ?
En attendant, ligotés comme ils étaient à l’arbre, un couteau providentiel ou même un silex pourrait suffire à couper la corde… Ca et beaucoup de patience.

Mark
Menottés et sous bonne escorte, le groupe de Mark fut "invité" par les humains à rentrer dans une cage de quelques mètres carrés qui sortit du sol après que les Estwanis aient balancé un petit objet par terre. Les barreaux étaient en énergie pure et brûlaient au toucher. Les protestations de Mark restèrent sans réponse de la part des humains et une vingtaine de minutes plus tard, l’Estwani qui les avait sauvés d’une exécution sommaire pénétra dans la cage avec une épaisse pile de livres tandis que son collègue l’accompagnait avec un plateau garni d’imposants sandwichs aux composants étranges. Ça avait l’air comestible, mais c’était une mixture d’ingrédients terriens et d’autres totalement inconnus au bataillon, notamment un genre de chair jaune ressemblant à du poulet qui garnissait le morceau de pain bien humain.
- Ce trrrrrès bon. Ce viande fausse, reproduction espèce de nous planète Estwa’na. Pas animaux tués.
Dit-elle en voyant les regards intrigués des humains avant de rajouter enthousiaste.
- Nous avoir pleins produits de terre. Tabacca, couffé, vous demander.
Consciente des limites de son Anglais, le renard fit demi-tour en laissant les humains à leur lecture. IL y avait de tout en langue Anglaise ! Des œuvres classiques bien humaines mais aussi un épais dictionnaire orné d’un drapeau Américain et d’un autre Violet orné d’un cercle noir en son centre avec une étrange rosace. Le seul titre lisible disponible disait "guide de conversation Estwa’nuk, à destination des Huma’ni Anglophones". D’autres livres venant visiblement de cette civilisation étaient disponibles en Anglais, mais le plus étonnant était un prospecteur représentant deux humains en combinaison spatiale au milieu d’un désert, face à un immense dôme. Son titre ? "Mars, une nouvelle vie vous attend". Et pour finir, une feuille en trois exemplaires ornée du même drapeau que sur le dictionnaire et dont le contenu était pour le moins… Surréaliste.
Il s’agissait d’une demi-page complète d’excuses les plus plates de la part de l’assemblée générale des peuples unis de la « République démocratique populaire D’Estwa’nuba », disant combien ils étaient désolés d’arracher les lecteurs à leur planète, qu’ils les traiteraient bien, qu’ils ne pouvaient faire autrement etc… Et en dessous, plusieurs choses à remplir telles que noms, âges, mais aussi adresse de résidence, noms des proches à prévenir, S’ils avaient besoin de médicaments, s’ils avaient des allergies ou maladie… En bref, des questions en total décalage avec l’acte qui était en train de se produire : un enlèvement.
Au bout d’une heure, alors que la nuit tombait, le scientifique se rapprocha de la cage des humains, les oreilles baissées.

- Votre semblable refuse d’accéder à votre requête. Je peux être votre message si vous avez quelque chose à lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 28
Localisation : Wellington
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Ven 15 Sep - 13:34
"Putain"

Fit Mark d'un ton presque silencieux. Le jeune homme fulminait de l'intérieur. Il était littéralement mains liés face à cette situation. Se retrouver à la merci d'un groupe qui pouvait leur tirer une balle dans la tête à tout moment était une situation très stressante. Le jeune homme avait fait de son mieux pour garder la tête froide et réussir à chercher une porte de sortie. Impossible. Voilà qu'ils furent enfermés dans une cage. Bien qu'il avait affaire à une technologie impressionnante, tout ce que vivait le récupérateur le dépassait de trop pour qu'il parvienne à s'émerveiller. Toutes ces merveilles dans l’œil d'un homme n'était qu'un nouvel élément de cauchemar à ses yeux. Il n'avait pas l'esprit scientifique, mais il restait réaliste. Comment pouvait-il s'intéresser à toutes ces technologies mystérieuses alors qu'elle servait à entraver leur liberté.

Le jeune homme fut à deux doigts de faire l'erreur de toucher les barreaux à pleines mains. Mais l'énergie qui créait la cage lui sembla menaçante au dernier moment. En approchant légèrement ses doigts, il sentit des picotements alors qu'il n'avait pas encore saisi un barreau. Ces barreaux étaient-ils solides, ou simplement fait d'énergie ? Mark n'eut pas le temps de se poser la question lorsqu'il remarqua deux de ces extra-terrestres leur apporter lecture et nourriture. A leur anglais maladroit, Mark ne leur rendit que silence et un regard accusateur. Leur race avait eu beau les sauver, il était curieux contre eux, et les avait en aversion. Il avait relâché sa garde un instant, et il se retrouvait à présent derrière ces barreaux.

Mark scruta les ouvrages, juste au cas où ces livres disposaient de quelque chose d'utile. Il osa avoir l'espoir d'un plan de sauvatega écrit par l'Estwani. Au final, la confiance que cette créature leur demandait d'avoir en eux était le seul espoir qu'avait le récupérateur pour s'en sortir. Mais rien. Il feuilleta les livres un à un sans prendre le temps de lire les pages. Il cherchait quelque chose de différent. Sans même savoir ce qu'il cherchait. Au final, sa main se posa sur trois feuilles identiques. Elle différait du reste des ouvrages. Mark lut ce qui s'avérait être une lettre d'excuses. Si les personnes à charge espéraient rassurer leurs victimes, c'était peine perdue. A chaque phrase lue, l'espoir de Mark s'effondrait. Ces aliens compatissaient, et s'excusaient, mais cela ne changeait rien à leur acte. La coupe fut pleine lorsque le jeune homme découvrit le questionnaire. Celui-ci demandait des informations personnelles au petit groupe. Leur identité, mais également celle de leurs proches.

"Ils se foutent de nous ? Ils étaient à deux doigts de nous plomber parce qu'on les a découvert, et voilà qu'ils veulent nous faire croire qu'ils iront "rassurer" nos proches."

Avec le stylo fourni, Mark raya le questionnaire. Chaque trait fut un exutoire. Le seul qu'il pouvait se permettre au final. Il finit son acte par chiffonner et transformer en boule la feuille de papier qu'il lança contre les parois de la barrière. Enfin, exténué, il plaça sa tête dans sa main. Il avait mal à la tête de fatigue, de colère, et d'incompréhension. Combien de temps il resta dans cette position, il ne le sut lui-même. Mark avait commencé à abandonner. Il n'avait aucune solution. Il n'avait pas touché au sandwichs, et ne toucha plus aux livres qui étaient chargés de les divertir.

Enfin, sa lueur d'espoir apparut lorsque l'Estwani qui leur avait sauvé la vie vint à leur rencontre. La demande de Mark pour s'entretenir avec la capitaine de l'escouade n'était au final pas tombée dans l'oreille d'un sourd. S'il voulait saisir cette chance, alors le garçon devrait la jouer fine. Se rapprochant de l'alien, séparés par les barreaux d'énergie, l'homme s'agenouilla afin de se mettre à la hauteur de l'alien.

"Ce que j'ai à dire ne concerne que les membres de l'Enclave, à un gradé."

C'était son dernier soupçon de contrôle. Quitte à se brûler les doigts dans cette entreprise, il préférait que cela arrive en risquant quelque chose.

Inventaire actif et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudinthesuburbs.blogspot.com
AuteurMessage
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 02/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Ven 22 Sep - 2:13
Autant la tentative de corruption semble avoir fait marrer les deux hommes, autant il faudra expliquer à Eleanor pourquoi ce type vient parler de la pluie, du beau temps et surtout pourquoi il demande ce que le trio magouille en temps normal pour survivre. Les diplômes ont disparu depuis longtemps mais Eleanor est suffisamment futé pour qu'au fond de lui, ce type veuille embauché le gros lot. Son regard se porta sur son confrère, occupé à compter florette en faisant une ronde pour surveiller les environs. A croire que ce type, au fond de lui et inconsciemment, veuille une discussion en tête à tête, sans que son collègue ne soit au courant, surtout que c'est sur le ton de la moquerie qu'il rappelait qu'il ne faut pas tirer sur l'Enclave.

"Le pillage ? Merci de ne pas me comparer avec ses vauriens de Raiders. La technologie est plus intéressante."

Inutile de s'attarder sur la boite noire ou la salle de serveur, cela risque d'éveiller trop de soupçons.

"Je refais mon offre et elle tient tant que votre collègue n'est pas revenu de sa ronde. Je serais ravie de vous donnez en main propre 750 caps en main propre lorsque vous irez me rendre visite en tête à tête à l'usine. Il suffit juste de demander Eleanor Predieger. Réfléchissez-y. Qui sait ? Peu-être que votre collègue sera plus réceptif que vous."

Jouer sur l'égoïsme de l'être humain, une spécialité pour Eleanor. Ca plus une petite tentative de charme, elle n'a rien à perdre si ça peut lui éviter d'être fiché auprès de l'Enclave lorsqu'elle devra décliner son identité une fois enfermé dans un bureau.

Action a écrit:
Comp/carac utilisée : Charisme-charme (caractéristique)
Seuil de réussite : 10
Résultat : 2 = Réussite

Comp/carac utilisée : Négociation (Compétence)
Seuil de réussite : 75
Résultat 4 = Réussite Critique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 631
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Mar 3 Oct - 16:03
hrp : toutes mes excuses pour le retard, fin septembre était sensé être une période calme pour moi, ça a été toute l'inverse.

Mark
Le renard redressa ses oreilles et sa truffe sembla s’agiter quelques instants quand Mark demanda à parler à un officier de l’Enclave, il répondit d’un ton étrangement enjoué.
- Techniquement vous savez, nous faisons tous partie de l’enclave ! En tant que notre protectorat, tous les citoyens de l’enclave jouissent de la nationalité Estwanienne et inversement ! Vous-même pouvez facilement le devenir et…
- Dites !
Le vieux Zeke avait interrompu le renard en lui adressant un regard explicite que même un Alien devait pouvoir normalement comprendre. Semblant avoir accusé le choc, le vieillard était comme Mark : il comprenait la nécessité de se ressaisir très vite afin de pouvoir éventuellement rester sur le plancher des brahmines. Son petit-fils, en revanche, était blottit dans ses bras et l’empêchait de se lever, le regard toujours perdu dans le vague et ayant du mal à faire sens de ce qui se passait sous ses yeux. Le renard s’interrompit alors, ses oreilles se baissant légèrement sur les côtés de sa tête et il acquiesça.
- Très bien, je vous comprends, je vais chercher votre semblable.
Dit-il sans trop prendre la peine d’insister. Dès qu’ils furent seuls, le vieux Zeke demanda à Mark.
- Qu’est-ce que tu comptes faire ? Ou leur dire ? Tu crois que c’est vrai ce qu’ils ont marqué dans leurs cochonneries là ? Une ville sur Mars ? Ou est-ce qu’ils vont simplement nous emmener se faire massacrer loin des yeux ?
Cette parole déclencha un soubresaut chez le jeune garçon et son grand-père réagit en passant délicatement sa main dans ses cheveux, dans une tentative de le rassurer. Quelques instants plus tard, la commandante du groupe de l’enclave arriva face à la cage d’énergie en croisant les bras.
- L’autre Vulpes m’a dit que vous deviez me parler, je vous écoute.
Dit-elle le visage visiblement renfrogné et assez fermé.

Eleanor et Meryl
Le type de l’enclave face à vous écouta patiemment ce que disait Eleanor tandis que Meryl faisait son gros dodo. Quand la gamine eu terminé son speech, il se leva et la toisa du regard quelques instants avant de faire demi-tour et d’aller échanger quelques mots avec son supérieur. Après visiblement quelques instants de délibération, cette dernière revînt face à Eleanor avec un casque sous le bras, le casque qui s’était pris une balle de 338. Elle le posa alors sur la tête d’Eleanor et sortit un imposant revolver qu’elle braqua contre sa tempe avant de faire feu. Puis plus rien…
Quand elle rouvrit les yeux, Eleanor s’aperçut qu’elle n’avait pas bougé et n’avait plus le casque sur la tête. En revanche, elle souffrait maintenant d’un mal de crâne du diable et se rendit compte qu’elle avait une bosse imposante sur le coin de la tête. En tout cas le message était clair : les gars de l’enclave étaient rancuniers. Prenant conscience qu’elle s’était réveillée, la commandante en armure assistée lui adressa la parole.

- 8 minutes. Plus que que la chef mais… Ca va quand même. Bon assez plaisanté, maintenant qu’on a brisé l’amertume qui existait entre nous, je vous écoute, qu’est-ce que vous avez de si intéressant à proposer qui justifierait que je ne vous enverrais pas casser des cailloux jusqu’à la fin de vos jours pour avoir essayé de nous abattre ? En quoi pourriez-vous… Racheter votre dette envers l’enclave ? Et arrêtez d’essayer de corrompre mes hommes, vous perdez votre temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 28
Localisation : Wellington
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Mer 4 Oct - 23:57
Mark n'aimais pas la tournure que prenait la discussion. Et ce fut parce que Zeke retrouva enfin la parole qu'il obtint enfin quelque chose. Il avait un moyen de sortir de là. Un maigre espoir. Mais il souhaitait pouvoir discuter avec un humain, pas avec un renard alien. Discuter avec eux le mettait encore mal à l'aise. Et il ne se voyait pas leur confier ce qu'il souhaitait révéler. Qui sait si ce que Mark pouvait raconter ne risquait pas de compliquer la tâche de l'Enclave si ses informations tombaient dans les mauvaises oreilles. Une fois seuls, Mark se tourna vers son patron du moment. Toute notion de hiérarchie semblait s'être effondrée après leur capture. Il fallait dire que le vieil homme et son petit-fils avaient fait peine à voir. Le choc les avait laissé bouche bée pendant un bon moment. D'ailleurs, seul le vieil homme avait enfin repris du poil de la bête. Et il voulait, tout comme Mark, reprendre le contrôle de ce qu'il leur arrivait. En comprenant ce qu'il se passait en premier lieu.

Mark resta silencieux un instant. Pouvait-il se confier à Zeke ? Une seule erreur, et son plan foirait. Il répondit d'abord aux dernières questions :

"Tu as vu ces créatures ? Je suis prêt à croire n'importe quoi maintenant ..."

La réponse du jeune homme était dépité. Découvrir qu'ils n'étaient pas seuls dans l'univers semblait blaser Mark. Comme s'il était tombé de haut, ou parce qu'il avait été tellement choqué qu'à présent, rien ne semblait plus rien importer, ou le surprendre. Le résultat d'une émotion trop puissante pour que son esprit et son corps ne l'encaisse totalement en seulement quelques heures.

"Ce que j'ai à dire à un commandant ... je ne peux pas te le révéler. Pour être franc, si je parviens à obtenir ce que je veux, saches que je ne suis pas sur de pouvoir tous nous sortir de là. Mais je te promets, sur ce que vaut l'honneur d'un type comme moi, que je ferais tout ce que je peux pour les convaincre de nous laisser partir."

Mark était sincère. Mais il ignorait ce qu'il allait pouvoir faire. Il devait d'abord espérer mettre un pied dans la sortie avant de pouvoir tirer Zeke et son petit-fils avec lui. Ces dernières minutes, son cerveau tournait à cent dix à l'heure. Il essayait d'imaginer les possibilités à venir. Mais il n'avait que trop peu d'informations pour pouvoir réellement présager des faits à venir. Le jeune homme ne vit pas la commandante arriver. Ce ne fut que lorsqu'elle s'adressa aux hommes que Mark se retourna. Malgré le fait qu'il détestait cette femme, qu'elle était antipathique et avait cherché quelques heures plus tôt à les abattre, il était heureux de l'avoir sous ses yeux. C'était une victoire, une petite certes, mais toujours une victoire.

Gardant son calme, Mark resta silencieux une seconde, avant de se décider à parler.

"Je vous l'ai dit non ? Ce que j'ai à vous confier est confidentiel ... vous pensez que nous sommes protégé de toutes les oreilles indiscrètes ici ?"


Le garçon référait bien entendu à Zeke et son petit-fils. S'il avait des informations, il était dans le refus de les révéler là où il pouvait être entendu.


Inventaire actif et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudinthesuburbs.blogspot.com
AuteurMessage
avatar
Messages : 631
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Ven 6 Oct - 17:48
Mark
Le vieux Zeke fronça les sourcils à la déclaration de Mike, il n’aimait pas vraiment ce qu’il était en train d’entendre…
- Comment ça ? Qu’est-ce que tu veux dire ? Quelle information détiens-tu ? On a le droit de savoir !
Dit-il en se levant d’un coup, brutalisant au passage la tête de son petit-fils qui était resté allongé. Ce geste brutal ramena le gamin dans le monde des vivants et, semblant faire petit à petit sens de la situation, il rejoint rapidement son grand-père et le regard qu’il lança à Mark quand le commandant arriva était sans équivoque : il lui aurait sauté dessus s’il n’avait pas été là.
Impassible devant la demande de Mark, le commandant leva les yeux au ciel et déclara.

- Si vous êtes en train d’essayer de me monter un char pour pouvoir vous échapper, je vous préviens tout de suite : ça a peu de chances de marcher…
Mark n’aurait cependant pas à insister beaucoup, l’homme finirait par sortir des menottes qu’il lui tendrait à travers les barreaux énergisés avant de les lâcher par terre. Allez, mettez ça, on va s’isoler si c’est si important. Vous avez intérêt à ne pas me faire perdre mon temps.

Eleanor et Meryl
Finalement, le coup de pistolet dans le crâne fut plus puissant que prévu et c’est très rapidement que tu retombes dans les vappes. Des échos de voix parviennent à tes oreilles de la part des soldats de l’enclave, et seuls deux mots sont clairs et résonnent dans ton esprit : Hell’s deep.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 28
Localisation : Wellington
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Ven 6 Oct - 18:09
Peut-être parce qu'il avait trop eu la malchance de voir la lâcheté de l'homme, le vieux Zeke n'accepta pas ce que Mark lui dit. Après tout, il ne connaissait pas ce garçon, n'ayant travaillé avec lui qu'aujourd'hui. Et il savait qu'en cas de danger, les hommes pouvaient facilement se trahir sans état d'âme. L'avait-il fait un jour ? Ca, personne ne le savait à part lui. De plus, cet homme était tombé de haut. Si plein d'expérience, chef de sa troupe, celle-ci s'était effondrée tout au long de la journée, jusqu'à ce qu'il finisse par arrêter de croire à tout ce qu'il pensait vrai. Le monde était bien plus grand encore, et lui, bien plus petit. Il n'avait à ce moment plus aucune individualité, ou contrôle sur sa destinée. Et voilà que l'un de ces employés prenait son destin en main, sans réellement leur demander son avis.

Lorsque Mark vit Zeke se rapprocher, il ne put lui faire qu'un regard criant à quel point sa réaction était idiote. Ce n'était pas le moment de l’empêcher d'agir. Le seul avantage à cette réaction, fut qu'elle était tout à fait naturelle. Si Mark souhaitait révéler quelque chose, ou sortir un lapin de son chapeau, il était certain qu'il était le seul à le connaitre. Ce fut la présence du commandant qui avait permis à la situation de ne pas s'envenimer. Le ton de cette dernière laissait penser qu'elle voyait clair dans le jeu du jeune homme. Il essayait de lui monter un bateau. Preuve étant, elle lui confia une paire de menottes, préférant s'assurer que le garçon ne tente rien qui, au final, le blesserait lui plus qu'autre chose.

En silence, Mark ramassa les menottes. Il se retourna vers Zeke et son petit-fils et leur fit un regard qui signifiait clairement de ne rien faire de stupide. Il était inutile de compliqué encore la situation. Lui-même se mettait en danger, mais il savait que s'il souhaitait pouvoir s'échapper, il devait risquer le tout pour le tout. Il enfila ces menottes. Elles ne lui avaient pas manqué. Une fois mains liés, il se retourna vers la commandante, signifiant qu'il était prêt à la suivre.


Inventaire actif et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudinthesuburbs.blogspot.com
AuteurMessage
avatar
Messages : 631
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Mer 11 Oct - 16:30
Dans le silence et sous le regard lourd de sous-entendus de la part du Vieux Zeke et de son petit-fils, Mark fut solidement escorté jusqu’à l’intérieur du bâtiment en dur. Plusieurs renards s’activaient à l’intérieur et semblèrent surpris de voir débarquer les humains.
- DEHORS !
Hurla alors le lieutenant, faisant sursauter les représentant de la race Vulpes stellaire. Ils s’enfuirent alors ventre à terre (littéralement, à quatre pattes), ayant vraisemblablement compris l’interjection malgré leur manque d’aisance dans la langue de Shakespeare.
Le lieutenant chopa alors une étrange chaise (certainement pas adaptée à la morphologie humaine) et s’assit dessus tout en invitant Mark à en faire de même (et se démerder pour le faire).

- Bon, nous n’avons pas beaucoup de temps avant que le vaisseau de secours arrive pour eux et vous avec. Donc je vous recommande d’être bref et concis. Je vous écoute.
Au passage, elle avait également congédié ses autres hommes, mais Mark était toujours désarmé et les mains dans le dos, face à une soldate expérimentée, armée et en armure assistée. Autant dire que ses options étaient limitées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 28
Localisation : Wellington
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Jeu 12 Oct - 14:59
Mark suivit la commandante jusqu'au bunker qui se situait à proximité de la cage. Le jeune homme se répétait son histoire dans sa tête, ne s'attardant guère à imaginer à ce qu'il allait découvrir dans ce bâtiment. Quelle architecture ? Allait-il se retrouver dans un décor totalement inhérent à sa réalité ? Ou la construction se rapprocherait-elle de tout ce qu'il connaissait jusqu'ici. A voir la cage dans lequel il était enfermé, il y avait de quoi se poser la question. Il entra dans la première salle qui s'offrirent à eux. La commandante ordonna à ses occupants de sortir. Mark posa son regard à coté de lui. Les renards aliens obéirent et sortirent de la pièce à vive allure. Il se demanda si l'Enclave et ce groupe extra-terrestre se posaient réellement sur un pied d'égalité. La situation était très probablement plus compliquée que ce qu'on lui avait expliqué.

La commandante s'assit, prenant une posture presque ridicule. La chaise était bien plus petite que ce que son corps avait besoin pour être installé confortablement. Comprenant qu'elle ne l'inviterait pas à s'asseoir, le jeune homme utilisa sa jambe gauche pour attraper ce qui ressemblait à un pied de chaise. Il tira le siège vers lui, créant suffisamment d'espace pour pouvoir s'asseoir. Une fois assis, dans une position terriblement inconfortable, Mark était disposé à raconter ce qu'il avait à dire. Ses bras étaient derrière le dos de chaise, mais il ignora l'inconfort. Il regarda la commandante d'un oeil mauvais et agacé.

"Vous savez que vous me foutez dans la merde avec vos conneries ?"

Sa voix sonnait l'exaspération, et cette fois, ce fut Mark qui prit un ton autoritaire envers la commandante. La barrière hiérarchique ne semblait n'avoir aucune importance pour lui.

"A vous d'expliquer à vos copains, soldats comme renardeaux, sans briser ma couverture, que vous ne pouvez pas me conduire dans votre je ne sais où de planète. Ce que vous faites ici ne me concerne pas, mais ce que je sais, c'est que vous perturbez ma propre opération.

Je suis Mark Johnson, qui est je dois dire, un superbe nom de couverture. Inutile de me demander ma véritable identité, je ne vous la donnerai pas, et je n'appartiens pas, officiellement, aux armées de l'Enclave non plus. Je suis chargé par Lisa Heidrich, lieutenant de l'Enclave, de surveiller les populations des terres désolées de l'intérieur.

Est-ce que le statut d'"agent infiltré" vous dit quelque chose ?"


Inventaire actif et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudinthesuburbs.blogspot.com
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN
Revenir en haut Aller en bas

STARFOX DOWN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Zone RP - Les terres désolées :: Terres de plaines :: Les plaines de Louisiane-