La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

STARFOX DOWN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Messages : 595
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: STARFOX DOWN Lun 22 Mai - 21:02
5 Mars 2291
Une nouvelle journée voilée se lève sur la nouvelle-france, le temps est maussade, menaçant d'éclater en orage à tout moment et dans les rues, le défilé des jeunes hommes et femmes conscrits de force n’en fini plus. Mobilisés pour le front, ces gamins ont du dire au revoir à leurs parents, leurs frères et soeurs, parfois même des enfants en bas âge pour répondre à l'appel du devoir d'une nation qui ne leur a jamais rien donné d'autre que des problèmes. D'autres choisissent le maquis, ou l'exil vers les terres de l'enclave, mais dans un cas comme dans l'autre c'est un futur sombre qui attend cette génération...

Raclaw, Meryl et Eleanor
Une géneration que vous pourriez bien être forcés de rejoindre d'ici à quelques jours (sous peine d'être poursuivis en tant que traîtres), mais la providence a décidé de vous offrir une dernière chance lorsque ce contrebandier surnommé Leonard La débrouille vous propose d’embarquer dans une quête qui pourrait bien vous permettre de payer les 300 capsules nécessaires à racheter votre service militaire obligatoire à la Nouvelle-France. Ou bien est-ce simplement l’appât du gain qui vous a attiré quand il vous a proposé une alléchante mission de récupération ? Sans aucune arrière pensée ? Difficile à dire mais en tout cas vous êtes là, chargés à l’arrière de son pick-up en train de rouler sur le pont de Louisiane, plein gazs en direction du nord. Les derniers instants en zone civilisée car une fois passé le péage, vous serez dans les terres désolées. Le chauffeur brise alors le silence.
- Je vous préviens les gars, on fiat pas de quartier ! Si on voit qui que ce soit sur le même coup que nous, on le fume ! Ce truc est à nous alors il va falloir affirmer nos droits.

Finn, Mark et Jason
Au même moment, c’est une équipe hétéroclite à dos de cheval qui s’avance vers la mince colonne de fumée située à une dizaine de kilomètres au nord. Jouant le rôle d’éclaireur, le brigand Finn prit la main dans le sac en train de voler à la caravane s’est fait proposer un marché simple : l’aide dans cette quête ou le bagne. De son côté, Jason un peu en retrait a juste eu la chance d’être là quand on lui a demandé de se joindre au groupe contre une bonne récompense. Et pour finir, Mark faisant partit de la caravane, il était naturel qu’il accompagne le vieux Zeke et son jeune petit-fils Norbert dans l’expédition. Une expédition dont les règles étaient moins strictes…
- Bon, on va faire un grab and go. On prend tout ce que les chevaux peuvent porter et on s’en va, le plus vite possible, je ne tiens pas à ce qu’on accroche des gens qui auraient eu la même idée que nous ; Restons modestes, restions prudents d’accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 01/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Lun 22 Mai - 22:20
[HRP : SV, Meryl est soldat professionnel, la conscription elle s'en fout X)

Par ailleurs, comment j'ai une absence programmée de 4 jours, si c'est à moi, je laisse un MJ ou Eleanor me faire agir.]


Tirant sur une de ses 60 cigarettes du jour à l'arrière du vieux pick-up poussif qui les emmenait vers le site de cette opération de récupération, Meryl jaugeait ses partenaires. Les participants ne s'étaient rencontrés qu'au point de rendez-vous devant le véhicule, mais quels participants ! Eleanor Predieger, cette petite VRP qui devait obtenir un Pip-Boy pour Meryl moyennant capsules... Et un jeune blond avec une mèche à 250 points de swag. Lui, ça se comprenait qu'il soit là ; cette opération pouvait rapporter assez pour le clampin moyen pour lui permettre d'esquiver la conscription pour un an (et son équipement ne le mettait pas dans la catégorie des super mercenaires de la mort), mais elle... Predieger semblait le genre à avoir assez de capsules en permanence pour s'acheter ce qu'elle voulait. Difficile de la croire capable de mettre la main à la pâte elle-même sans déléguer le sale boulot à un de ses sbires... Bah, ça ferait une bonne amorce pour la conversation.


- Miss Predieger, votre boîte va mal au point de devoir lâcher votre activité commerciale pour esquiver la conscription ? Et toi, le blond, tu veux pas te retrouver au front non plus ?


Pas besoin d'avoir fait Saint-Cyr pour voir à son équipement que Meryl n'était pas un vulgaire conscrit, mais un soldat à plein temps. L'uniforme gris barbouillé de boue (camouflage naturel) accompagné de sa cuirasse et du képi à la ceinture, ainsi que le réticule cousu au fil doré sur chacune de ses épaules étaient suffisamment explicites : Raclaw et Eleanor avaient affaire à une pro qui était capable de faire sauter les clous d'une godasse sur un bâton à 750 mètres. Avec le fusil qui allait avec. Et au pistolet aussi. Meryl avait pris le temps de remplir ses chargeurs pour l'occasion. Ne rien laisser au hasard...

Le pick-up continuait sa route calmement sur les routes de Nouvelle-France avant que le conducteur ne juge bon de rappeler aux participants de cette petite balade que la pitié n'était pas au rendez-vous et que ceux qui voudraient délester la team de son gain finirait mal. Il pensait avoir affaire à des amateurs ou quoi, ce type ?



- Relax, m'sieur, on est là pour ça. Celui qui veut nous doubler, il va se retrouver avec des narines supplémentaires.


Meryl, oui, elle leur en ferait. Les autres...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 02/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Lun 22 Mai - 22:55
Mais qu'est ce qu'elle fout là ? Oui c'était la question qui trottait dans la tête d'Eleanor pendant qu'elle assise à regarder le paysage défilé devant ses yeux. C'est Meryl qui brisera le silence la première, avec une petite pique pas bien méchante. La question était loin d'être stupide. Qu'est ce qu'elle faisait là ?Elle qui était tout à fait capable de payer la taxe pour lui éviter le front. Car oui, Eleanor en bonne fille à papa, en bonne planqué derrière sous bureau, était tout à fait le genre à rester chez elle et ne pas se mêler de la petite gue-guerre entre les Raiders et la Nouvelle-France. Pire ! Elle serait plus du genre à profiter de la misère du monde pour s'en mettre plein les fouilles malgré une situation qui a mis à mal son entreprise !

Malgré que cette situation, la miss lâcha un petit sourire assez malicieux.


"Oh rassurez-vous : je compte ne pas payer cette taxe tout en esquivant la conscription."

Eleanor a eu la chance de sauver les meubles avec son semi-remorque. Une bonne partie du matériel de l'usine a été sauvé et s'est retrouvée à Prospérité. Ses hommes sont en train de tout réinstallée et ce n'est qu'une question de jour avant de pouvoir ressortir de vieux plans de sa boite à archives. Mais vous me direz, en attendant ça ne réponds pas à la question sur ce qu'elle fout là...

Ben il semblerait que ça soit un appareil de l'Enclave ! La réponse est là tout simplement ! C'est soit ça soit prendre une clé à molette et aider ses sous-fifres ! Le choix est donc tout trouvé. Là où beaucoup s'interesse à la technologie de l'Enclave, Eleanor est là pour chercher autres choses. Après un peu de matos de récupération et 300 caps, elle ne crachera pas non plus dessus, il faut pas déconner.

Son regard se dirigea vers son second collègue, l'homme au brushing. attendant sa réponse. Après tout, chacun est là pour sa raison, Eleanor n'étant pas juge, étant surtout mal placé puisqu'elle a avoué elle-même que finir en chair à canon ne l'enchantait pas. Quand à la remarque du chauffeur, Eleanor ne trouva rien à dire, puisque de toute façon elle n'avait pas grand chose à dire dessus. C'est la loi du Wasteland, ce n'est pas elle qui l'a écrit. La récrire, ça serait re-expliquer pourquoi la Terre tourne autour du soleil.


Inventaire et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 28
Localisation : Wellington
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Mar 23 Mai - 5:50
Deux mois s'étaient écoulés depuis leur arrivée à Prospérité. Normalement, la caravane de Steve et Mylène ne s’arrêtait jamais aussi longtemps. Par le passé, les membres vendaient le matériel récupéré sur les routes, et acceptaient quelques boulots divers. Puis, tous partaient vers une nouvelle destination. Mais la guerre qui éclata à l'intérieur même de la cité de Louisiane perturba leurs plans. Les informations parvenues jusque la petite ville marchande laissaient entendre que se rendre dans la capitale était devenu bien trop dangereux. Pour un honnête groupe de caravaniers, il était hors de question de risquer ainsi la sécurité de leurs membres. Surtout que si la guerre avait fait de nombreuses victimes, elle soufflait un vent d'opportunités. Les boulots de récupération se multiplièrent. Les autorités de la Nouvelle-France se préparaient au combat, cherchant à rallier à eux le maximum de membres dans leur armée. D'autres groupuscules cherchaient à fuir le plus loin possible, quitte à affronter les terres désolées. La demande d'armes, de munitions, d'équipements divers, et de matériaux de récupération était devenue très forte. Les caravaniers n'avaient pas arrêté pendant ces deux mois à explorer ruines, bunker, anciennes zones de bataille, à la demande de nombreux marchands de Prospérité. Ironiquement, si Louisiane était en chute libre, Prospérité voyait son potentiel économique gonfler de jour en jour.

Josie pénétra sans frapper au préalable dans la chambre où dormait Mark. Ce dernier se réveilla, les yeux encore endormis, et la tête légèrement douloureuse par l'alcool qu'il avait consommé la veille. Son collège et ami s'avança près du lit et tira la couverture sans se soucier si le jeune homme était couvert ou non. Elle lui ordonna de se lever au plus vite, attrapant pantalon et caleçon et lui jetant à la figure.

"Steve a du boulot pour toi, il te veut prêt dans cinq minutes."

Le jeune récupérateur enfila ses vêtements à la va-vite. Jurant légèrement d'avoir été réveillé de la sorte. Il venait de fêter la fin de sa dernière mission de récupération, et pensait pouvoir profiter d'un jour de repos mérité. Mais depuis ces dernières semaines, le mot d'ordre était "travail" et "profit". Ses patrons savaient très bien que s'ils ne répondaient pas à la demande actuelle, d'autres groupes de caravaniers ne se généraient pas de leur souffler leur travail. La concurrence était à présent très rude. Le groupe s'était fait un nom à présent dans le coin, assurant un travail qualitatif et honnête, bien que parfois rude en affaire. Il était risqué de refuser le moindre travail, à moins d'avoir affaire à un client louche, ou une mission impossible. Steve et Mylène n'étaient pas du genre à envoyer leurs employés à la mort. Première parce que cela handicaperait leur entreprise, et également parce qu'ils faisaient parti de ces patrons qui étaient parvenus à garder suffisamment de moralité pour ne pas sacrifier inutilement des vies humaines.

Mark quitta sa chambre et rejoignit une tablée au rez-de-chaussée. Steve était là, accompagné par un autre homme d'apparence plus âgé. La chaise vide était réservée pour le jeune récupérateur qui fut ravi de trouver un café là où il devait s'asseoir. Bien que les tasses étaient souvent crasseuses, tant qu'elles permettaient d'ingurgiter le précieux liquide noir, les client s'en foutaient.

"Alors, quel est le plan aujourd'hui ?"

Demanda Mark, décidé à laisser sa mauvaise humeur derrière lui et afficher un portrait professionnel devant ce fameux Zeke qui devait probablement être l'employeur du jour. Son boss lui posa une main sur l'épaule, signe de paternité, et de confiance.

"Mark, Zeke ici présent est un collègue. Il m'a demandé de lui fournir un membre de la caravane, toi donc, pour l'aider à récupérer du matériel sur un site de crash."

Il n'en fallait pas plus pour le jeune caravanier. Il était en location. Cela n'était pas courant, mais ce n'était pas la première fois que Steve "prêtait" l'un de ses employés à d'autres équipes de récupération. En général, le patron n'agissait ainsi que lorsqu'il connaissait le chef de caravane, ou était certain que l'employeur n'enverrait pas son équipe au suicide. Mark préférait travailler avec des personnes qu'il connaissait parfaitement et avec qui il savait comment s'organiser. Mais il avait eu l'occasion de faire quelques rencontres intéressantes par le passé. La réunion ne s'attarda pas plus longtemps. Le sac de Mark était prêt, ainsi que son équipement. Vu le temps, le jeune homme avait gardé sa veste. C'était des poches supplémentaires. Accroché à l'un des versants de sa ceinture, le garçon avait son colt chargé. De l'autre coté, son couteau était inséré dans un étui servant à ne pas le blesser, mais prêt à être dégainé à tout moment. Bien entendu, sa fidèle casquette et sa batte l'accompagnaient.Cette dernière était maintenue contre son dos à l'aide d'un harnais de cuir qui recouvrait son armure. Inutile de prendre de l'argent. S'il y avait une dépense, c'était au patron de s'en occuper. Et ce n'était qu'un poids inutile dans une mission de récupération.

Zeke donna quelques détails supplémentaires au jeune homme tandis qu'ils se dirigeaient vers le groupe de récupération "soigneusement" désigné pour s'occuper de l'affaire. Mark comprit bien vite que c'était l'une de ces missions du "premier arrivé, premier servi". Ces missions pouvaient être les pires lorsqu'elles attiraient des groupes de récupérateurs sans scrupule. Le jeune homme rencontra les trois autres membres de l'expédition. Un garçon du nom de Norbert que Zeke présenta comme son petit-fils. Les deux autres hommes étaient Finn et Jason. Le premier, légèrement plus petit que Mark, parvint à mettre le jeune homme mal à l'aise. Non pas à cause de son masque de cuir. Mark avait eu l'habitude de voir des looks ... originaux depuis le temps qu'il était sur les routes. C'était plutôt le comportement de cet homme qui amena le garçon à se demander s'il était le meilleur candidat pour une telle mission. Mais en tant qu'employé, le récupérateur ne posa pas de question. Le second Jason, dérangea Mark d'une autre manière. S'il n'était pas décontenancé par le visage fermé de cet homme plus âgé que lui, Mark était certain de l'avoir déjà vu quelque part. Mais impossible de se souvenir. Zeke présenta les trois hommes de manière très brève. Il n'y avait pas de temps à perdre. Mark salua les deux hommes d'un hochement de tête et d'un simple "Salut", sans sourire. Il était difficile d'être avenant face à ces visages fermés. Peut-être que le temps de la mission les délierait.

Le groupe s'élança, chacun sur sa monture. Mark avait déjà eu l'occasion de monter sur un cheval, et se débrouillait plutôt bien. Tant qu'il ne fallait pas faire de cascade.  Sur la route, Zeke expliqua le plan. Une fois sur place, le groupe ferait en sorte de récupérer tout ce qui récupérable, sans handicaper les montures. L'idée était de faire du profit sans risquer de tout perdre. Mark aimait ce plan. Il n'avait aucune envie de gâcher son soi-disant jour de repos en échangeant des coups de feu contre un groupe rival, ou pire.

"Bien."

Le garçon n'alla pas poser de questions inutiles. Zeke était le chef d'expédition, et savait quelles informations prodiguer à ses employés et quel rôle attribuer à chacun lorsqu'ils seront arrivés à l'épave.. Inutile de chercher compliqué, il fallait se concentrer sur la rapidité d'exécution.

Inventaire actif et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudinthesuburbs.blogspot.com
AuteurMessage
avatar
Messages : 114
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 19
Localisation : Nouvelle France,ille basse
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Mer 24 Mai - 2:37
Raclaw dans le pick-up qui les amenait a destination contemplait le paysage, au loin on pouvait apercevoir leur points de départ, Prospérité, ce fameux avant poste de la nouvelle France pour son expansion si cela été prévu et aussi une grande plaque tournantes du commerce, quand il y pensait il aurait surement du installer son bar las bas, et non pas dans la ville basse. La ville basse. On pouvait aussi la voir de très loin, on distinguait des panaches de fumées qui devait surement venir de a ligne de front. Hé oui a cause de cette attaque aussi soudaine et efficace des raiders la ville basse était tombé et maintenant la ville haute et l'armée menait le combat depuis des tranchées sans jamais s’arrêter. conte les raiders de la ville basse qui tentait de s'emparer de la ville. Et bien sur le président avait décrété une conscription générale pour tout les citoyens. On pouvait y échapper mais il ne comptait pas payer 300 capsules pour échapper a cela mais ne comptait pas non plus y aller.

Il détourna le regard vers ses deux camarades, d'un coté une soldate bien armée et qui semblait compétente et une jeune femme qui faisait un peu tache dans ce décor apocalyptique mais bon. Il observa la soldate et remarque vite qu'il y avait une différence entre son équipement complet et la veste en cuir ,le treillis ,et couteau de combat et le Flingue de Raclaw. D'ailleurs cette dernière engagea la conversation avec la jeune fille, elle semblait connaitre cette dernière puis s'adressa a lui en lui demandant si il souhaitait échapper a la conscription.

Raclaw souffla et s'alluma une cigarette avant de souffler la fumée et répondit d'une voix morne et fatiguée, car en effet il lui restait des souvenirs et des effets de traumatismes e la bataille de la ville basse.

-Non, mais c'est pas pour autant que je me battrai pour un pays diriger par un connard qui a laisser la ville basse et ses habitants se faire décimer pour protéger son cul. J'ai juste envie de cet argent pour des raisons qui me regarde.

En fait il comptait s'en servir pour aider les gens de New espérance et négocier du matériel avec l'enclave. Il recrache encore de la fumée et demanda avant de reporter son regard sur le paysage.

-Et vous vous êtes la pour quelle raison? Vous devriez pas être au front?

Puis le visage dans le cague il pesta un

-Guerre de merde.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 01/11/2016
Localisation : chez moi
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Sam 27 Mai - 3:35
On peut vraiment dire que j'ai eu ce boulot par chance on dirait, il suffit de rapporter une cargaison tous en protégeant les membres de la caravane, rien de bien compliquer... Combien de fois je me suis dit la même chose et que ça m'est tombé sur la tête ? On est vraiment jamais à l'abri dans ce monde et pas plus encore qu'en ce moment avec cette saloperie de guerre, mais bon, pour l'instant il vaut mieux jouer avec mon revolver qu'avec ma clé à molette pour arrondir mes fins de mois, le temps que je rétablisse certaine chose et cette récompense va bien m'aider, mais il faudra garder un œil sur l'autre zigoto, il avait essayé de voler la caravane apparemment, pourquoi est ce qu'il est nous accompagne alors ?! En tout cas, s'il fait un truc trop suspect ou qu'il compromets la mission, il ne reviendra pas vivant de cette escapade. Dès l'instant où je sentais qu'on allait bientôt partir, je monte sur mon cheval et fais un rapide check-up de mon sac ainsi que de mon matériel. Après le rapide check-up, nous commençons à partir vers notre destination, vu que j'ai plutôt l'habitude de prendre un engin motorisé, j'eu quelque difficulté pour le faire avancer, j'avais vraiment perdu la main avec les bêtes, ce qui me fait sentir bien ridicule sur le moment. Après avoir bien repris en main l'animal au bout d'une ou de deux petites minutes après le départ heureusement.

Au bout de quelque minute de voyage, je commence à briser le silence qui pèse en premier.


D'après vous ? On mettra combien de temps à peu près afin d'arriver à notre destination ?

Parce que oui, je n'ai absolument aucune idée de combien de temps on met pour y aller avec un cheval, bête que j'aime pas trop par ailleurs, je regarde à l'horizon en attendant qu'on me donne une réponse.


Santé et inventaire:
 

Note hrp: je comptais posté après Finn, mais bon :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 12/04/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Lun 29 Mai - 13:58
Ma maman m'a souvent dit que le vole c'est mal, et mon papa il foutait des baffes après... Du coup j'ai toujours cru qu'elle disait des bêtises, mais non ! C'était juste mon papa le connard ! Et regardez où tout ça m'a mené, je me mets à essayer de voler des caravanier dans un trou pommé... Bon sans étonnement, je me suis fait chopper. Heureusement pour moi y a un truc... Qui a... Fait quelque chose... Et du coup... Je vais pas en prison... Nan sans déconner je fous quoi ici ? Parce que je poirote avec un autre clampin qu'à pas l'air du genre bavard et je me fais très légèrement chier... En plus il fait pas beau, du coup c'est nul. Bon après on peut pas vraiment dire qu'il a déjà fait beau sur ces terres, mais juste un petit soleil dans une atmosphère irradier ça ferait pas de mal. Un vieux nous présente à un mec "que je sais pas trop comment il s'appelle du coup je vais l'appeler... Moche !". Un mec lambda comme la plupart des récupérateurs de ce monde, mais l'autre là... Euh... "Pas beau" ! Il a pas l'air super sympa un mercenaire je suppose vu son barda d'armes et son armure. Au bout de quelques minutes on finit enfin par y aller !

Le petit soucis c'est que, au lieu d'y aller à pieds, on y va à cheval ! Youpi ! Je déteste ces bestiaux, c'est moche, ça pue, c'est con et ça sert à rien si on sait marcher. Bon du coup tout le monde monte sur sa monture, mais j'y arrive pas, je pose mon pieds sur le truc en fer qui pendouille mais, je tombe de l'autre côté quand je m'élance. Je finis enfin par y arriver en m'accrochant comme un taré au cou du cheval...
Le temps donne l'impression d'être de plus en plus maussade tendit qu'on avance vers ce fameux point, je me demande ce qui intéresse autant ces gens pour accepter d'y aller avec moi à leur côté... En plus dès que j'en ai l'occasion, je me tire. Je pose mon sac sur la selle, devant moi, et commence à compter mes balles, peut être qu'on va se faire tirer dessus, en plus le crouton nous dit de la jouer safe, mais la jouer safe c'est pour les faibles moi je les bute un à un si des raiders ou je sais pas trop quoi nous... Oups ME cherche, les autres, m'en fout. Le pas causant finit pas ouvrir sa bouche.

"D'après vous ? On mettra combien de temps à peu près afin d'arriver à notre destination ?"

Le temps que ça prendra, t'as hâte de mourir ou bien ? Les gens impatient ça m'agace, profites en pour compter tes balles guignolo t'auras l'air fin quand tu seras au milieu des tires et que tu te mettras à crier "JE SUIS A SEC !". En plus j'en ai aucune idée, donc je relève la tête et regarde fixement Moche.



Inventaire:
 

Santé:
 


[HRP~~ Désolé mon choupinou mais je comptais être le dernier et en plus, javè où blié aim dé air !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 595
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Lun 29 Mai - 18:39
Raclaw, Meryl et Eleanor
Après le passage du péage et l'habituel billet glissé dans la main du douanier pour qu'il ne fasse pas trop chier, le groupe put continuer sa route et après une brève traversée de Prosperité, ils commencèrent à se rapprocher de la colonne de fumée. Il y aurait certainement un peu de concurrence sur le coup mais pas nécessairement énormément... Cependant la partie la plus violente de la concurrence se présentait dès maintenant sous la forme d'une hélicoptère de type Blackhawk faisant vol vers le site du crash. Au vu de sa peinture, ce dernier appartenait à l'enclave et les quelques militaires armés jusqu'aux dents qu'on pouvait voir de loin confirmait qu'ils n'allaient pas sur site pour investiguer paisiblement. Le chauffeur ne tarda pas cependant à taper sur une caisse de bois présente à l'arrière du pick-up.
- Vous vous souvenez pas de partage ? C'est le moment de vous distinguer !
En ouvrant la caisse, les trois compères trouveraient une mitrailleuse PKM prête à tirer et un lance-roquette RPG-7 avec encore deux autres roquettes de rechange.
- Je vais me rapprocher, accrochez-vous !
Hurla-t-il avant de s'engager dans un chemin de terre si défoncé que tous étaient secoués comme des pruniers.

Code:
- Jet d'agilité pour ne pas avoir de pépin
- jet d'armes lourdes pour utiliser les armes.

Finn, Mark et Jason
Bien que partis très tôt, vous n'avez pas l'avantage de la vitesse et si la piste en face de vous apparaît relativement bien vide de toute trace d'autres personnes vous ayant précédée, la situation ne va pas durer éternellement...
En vous retournant, vous apercevez un bus au loin. Ce dernier ne semble pas vous avoir repéré mais impossible de déterminer ses intentions (autre que de faire route en direction du site du crash). Il pourrait faire un allié, comme se montrer hostile, ou bien ne rien vouloir avoir à faire avec vous, mais dans un cas comme dans l'autre il va vous falloir déterminer la marche à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 01/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Mer 31 Mai - 21:33
- Conseil d'amie, Le blond : fais gaffe à ce que tu dis. Y en a qui ont fini à Hell's Deep pour moins que ça.


Ce type aurait annoncé qu'il était opposant politique qu'il ne s'y serait pas pris autrement ! Predieger était assez roublarde et versée dans les affaires pour laisser supposer par sa réponse qu'elle avait sans doute négocié d'esquiver la ligne de front en échange d'un contrat quelconque avec le gouvernement, mais lui... Il ne semblait pas assez connecté pour se permettre se genre de magouiller une décharge militaire. Plus, son commentaire sur le président... Ouais, ça sentait au mieux le "draft dodger", au pire l'opposant politique. Tant qu'il faisait son job, rien à craindre, mais plus tard... Et pour répondre à sa question...


- L'armée à décidé que les tireurs d'élite étaient plus utiles en solo pour des escarmouches et de la guérilla qu'au front. Et ça me convient. Je suis plus à l'aise dans les bois ou les marais à aligner des patrouilles que dans une tranchée.

Accessoirement, moi c'est Meryl, et toi ?



Pas la peine de faire les présentations avec l'albinos ; après tout, les gens qui vous vendent des Pip-Boy, ça ne s'oublie pas. Cela dit, les palabres allaient devoir attendre plus tard, car un hélicoptère venait de passer en trombe au-dessus de la voiture. Un hélico plein à craquer de pékins de l'Enclave. Évidemment. Quand ce n'était pas la Confrérie de l'Acier qui ramenait sa fraise pour s'emparer de tout ce qui était technologique, c'était eux d'après ce que Meryl avait entendu. Dans tous les cas, le commanditaire avait prévu le coup, car une des caisses dans la voiture s'avéra contenir une mitrailleuse légère ainsi qu'un lance-roquettes. Pas le fort de Meryl dans les deux cas. Le pilote tentait le tout pour le tout en s'engageant dans un chemin de terre défoncé. Fallait s'accrocher sous peine de renforcer les statistiques de la Sécurité Routière !


Test d'Agilité : 8
Caractéristique : 8
RÉUSSITE



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 02/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Jeu 1 Juin - 18:51
Culotté le blondinet. Ou bête. Au choix. Et à un tel point que même miss Blanchette bugga quelques instants devant les dires de Raclaw. Dans toute société il y a sa part de rebelles, de vilains garçons mais même eux s'y serait pris autrement. Si donné le point de vue sur ses opinions politiques est toujours risqué de nos jours, encore plus dans une république bananière, le dire en présence d'un soldat était l'équivalent d'aller braquer un destroyer militaire quand on se considère pirates des mers.

Meryl n'envenima pas trop la conversation, se contentant d'une mise en garde bien placé là où Eleanor se contenta de lever un sourcil d'incompréhension envers le jeune homme. Chacun sa vie après sa vie après tout, tout le monde est libre de faire ce qu'il veut, surtout si il veut un billet aller simple pour Hell's Deep. A croire que la prison porte mal son nom pour que l'on veuille y aller.

L'hélicoptère de l'Enclave sorti pour ainsi dire de nul part. L'Enclave... Même si celle-ci est "plus soft" et plus ouverte que celle qu'elle a connu à Washington D.C, ça n'en pas moins l'Enclave pour Eleanor. Le bon côté ? Le patron semble avoir prévu du matériel de dératisation au cas où. Devant le coup d’accélérateur de sa part, la miss se contenta de s'accrocher, regardant Raclaw d'un signe de tête avant de tirer une couverture sur la caisse, cachant le lance roquette tout près à être utiliser. Utiliser ça tout de suite maintenant ? L'engin fait la moitié du poids d'Eleanor, il ne faut pas déconner ! Et surtout, il faut éviter que le rebelle dans l'âme vienne à utiliser l'arme tant que l'hélicoptère n'est pas en basse altitude pour maximiser les chances. Le RPG-7 c'est le must contre les véhicules blindés mais face à un hélicoptère, il ne faut pas avoir la tremblote. En clair, va falloir s'accrocher !


"Trop haut pour le moment. On a peu être 3 essais mais ce n'est pas dit qu'il nous laisseront le temps de tirer la seconde."

Test d'Agilité : 3
Caractéristique : 5
RÉUSSITE

Inventaire:
 

Santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 28
Localisation : Wellington
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Ven 2 Juin - 5:29
"A tout casser, je dirais entre quinze et vingt minutes".

Ils avaient perdu du temps de la faute de l'homme au masque. Apparemment, le cheval et lui, ce n'était pas parti du bon pied. Mais après dix minutes de galop, à vue de l'allure de leur monture, et avec la colonne de fumée comme point de repère, Mark estimait ne pas être loin de la vérité en estimant la durée restante pour arriver au point de récupération. Cela dépendait également si les chevaucheurs parvenaient à ne pas perdre le rythme du moment. Mais pour l'instant, le groupe était bien parti pour arriver sans embûche. Mark espérait que la situation se maintiendrait. Et pour en demander d'avantage, il souhaitait que le temps se maintienne ainsi. Il ne pleuvait pas encore, mais l'orage pouvait éclater à tout instant, et les ralentir.

Détection du véhicule a écrit:
Test de perception: 5
Caractéristique :6
RÉUSSITE

L'attention du jeune récupérateur fut détournée par un bruit familier. Le son d'un moteur rutilant parvint jusque ses oreilles, et Mark se retourna. Il parvint à identifier un véhicule à moteur à l'horizon. Le véhicule était encore à bonne distance. Du fait d'être à cheval, le son motorisé sortait suffisamment de l'ordinaire pour que le récupérateur prenne soin d'y donner un peu de l'attention.

"Il semblerait que nous ne soyons plus seul sur le coup."

Lança Mark d'une voix suffisamment élevée pour couvrir le bruit du galop et attirer l'attention de ses compagnons. Croiser un étranger sur les terres désolées était toujours une question de fortune, bonne ou mauvaise. Il pouvait y avoir dix et plus raisons différentes à la présence d'un véhicule sur cette route. Et bien entendu, penser que leurs passagers aient le même but que la troupe de récupération n'était pas une idée saugrenue.  Il restait une chose à savoir : quel genre d'individus étaient-ce ? Un groupe de récupération prêt à s'associer avec eux, et à partager les biens ? Ou des ambitieux capables de se débarrasser de rivaux. C'était difficile de choisir. Il y avait un risque certain. Et peut-être valait-il la peine d'être pris. Après tout, si le véhicule continuait dans cette direction : bon ou mauvais, leurs passagers allaient croiser la troupe à cheval. Mark rapprocha sa monture le plus possible du chef de la caravane.

"Que fais t'on Zeke ? Ce véhicule va nous doubler dans tous les cas. On leur propose nos bras et un partage du butin ?"

Bien entendu, cette proposition tenait uniquement si ces individus étaient prêt à parlementer. C'était à Zeke de prendre la décision finale. Après tout, Mark était son employé et non le leader de ce groupe.

Inventaire actif et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudinthesuburbs.blogspot.com
AuteurMessage
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 01/11/2016
Localisation : chez moi
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Jeu 8 Juin - 21:22
"A tout casser, je dirais entre quinze et vingt minutes".

Bien, c'est beaucoup moins long que ce dont j'aurais pensé... Enfin ça sera très long pour moi à cause de mon cheval, le galop est une torture pour mon dos, surtout que je sens bien mes bijoux se faire manquer d'être écrasé à certain moment, je suis prêt à parier que je rentrerais stérile au bercail, merde c'est pour cette raison que je préfère emmené ma moto.

"Il semblerait que nous ne soyons plus seul sur le coup."

Après cette remarque, je remarquais un bruit au-quelle j'avais l'habitude d'entendre, je tourne à mon tour ma tête afin d'observer vers la même direction pour enfin m'apercevoir que le bruit en question n'est autre qu'un moteur de bus au loin, je ne sais absolument pas s'ils nous ont repéré ni qu'elles sont ses intentions, il peut très bien aller vers notre destination comme dans une autre. J'aperçois mon "employeur" ce rapprocher de mon second employeur, certainement pour connaître la démarche à suivre du vieux, je commence à prendre la parole, je me permis donc de placer une remarque en criant parlant assez fort pour que tout le monde puisse m'entendre malgré le galop de nos chevaux.

Bon, vue que vous réfléchissez et si cela ne tenait qu'à moi, je commencerais à ralentir, me mettre sur le côté et les laisser passer pour ensuite regarder la direction qu'il prendra... Enfin, ce n'est que mon avis.

Mais en y pensant, on risque de se faire fusillé si le mec au volant de ce bus ne veut pas partager, mais je me contenterais de regarder quelle décision ils vont prendre, je ne suis qu'un simple mercenaire pour eux après tout.

Santé et inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 595
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Lun 12 Juin - 21:56
Eleanor & Meryl

Malgré la brutale accéleration du chauffeur, les deux demoiselles tinrent bon à l'arrière du camion, mais c'était moins le cas du blondinet dont la tête heurta violemment le panneau arrière du pick-up. Il se redressa, sonné, pas HS mais bien sonné, il était donc hors de question de lui laisser prendre le contrôle d'une arme lourde maintenant. Très vite, alors que l'hélicoptère de l'enclave se rapprocha, ses intentions se firent claires : un type par la trappe passager leur fit de grand signes. Pas difficile de les interprêter, c'était "faites demi tour". Visiblement il n'avait pas l'intention d'ouvrir le feu à vue sur les aventuriers, mais cette possibilitée était tout à fait à leur portée à voir la minigun montée sur les côtés de l'appreil. Nul doute qu'il s'en serviraient si le groupe persistait dans leur effort, mais le choix leur appartenait encore de rebrousser chemin, ou de prendre l'initiative.

Jason & Mark

Quelques secondes à peine après s'être retournés pour voir d'où venait le bruit, l'homme masqué faisait résonner les bruits des sabots de son cheval et partit à travers champ à toute vitesse. Si son geste surpris d'abord les caravaniers, l'aîné ne tarda pas à réagir.
- Le sale petit enfoiré, j'aurais pas du lui donner une chance...
L'homme sortit alors une carabine à levier et, après avoir visé quelques brefs instants, un coup partit. Les trois personnes présentes virent distinctement u jet de sang jaillir de la poitrine de Finn et ce dernier tomba de son cheval qui continua à galoper au loin.
- Un crevard de moins sur terre...
Mais ce coup de feu ne serait pas le dernier : la seconde d'après, des balles sifflèrent à leurs oreilles : la voiture leur tirait dessus ! Les cehvaux commençaient à paniquer et il allait falloir agir vite : s'enfuir ou combattre !

hrp : Finn dans le coma et sort du RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 01/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Mar 13 Juin - 1:53
La conduite style stock-car du pilote avait déjà fait une victime. Le Blond sans nom pour le moment n'avait pas eu le temps de se tenir à quelque chose et s'était assommé contre la carlingue du véhicule. Bon, ben ce serait à Eleanor et Meryl de gérer ce maudit coucou. Au moins, elles avaient tenu et ne s'étaient pas fracassé le crâne contre le pick-up, même si la route cumulée à la conduite folle continuait à les secouer comme des pruniers.

Le pilote zigzaguait comme il pouvait pour esquiver d'éventuels tirs de la part de l'hélicoptère, bien que rien ne vienne pour le moment. Le lance-roquettes et la mitrailleuse étaient tentantes, mais n'était pas formée pour, Meryl risquait plus d'abattre un arbre qu'autre chose avec ces engins. Elle aurait plus vite fait de tenter de tirer sur l'hélicoptère au McMillan. Bon, ça restait du .338 Magnum, mais il y avait une limite à ce que pouvait détruire ce fusil. Meryl regretta longuement de ne pas avoir gardé son contrat pendant deux ou trois missions de plus chez les Gunners afin de se payer la version anti-matériel. Bah, tant pis ! Il y avait un hélico à abattre !

Enfin, pas forcément l'hélicoptère lui-même, car la portière latérale s'ouvrit, laissant apparaître un type plutôt agacé qui leur faisait de grands gestes afin de les convaincre de faire demi-tour. Meryl 'aurait royalement ignoré si ce type n'avait pas à proximité un minigun. Sans protection quelconque, son groupe allait se faire découper suivant les pointillés sans intervention... Pas le choix, fallait faire un carton ! Ca allait être TRÈS chaud de réussir un tel tir dans un véhicule en mouvement sur une route dégagée, mais qui ne tente rien n'a rien... Avec la route qui retrouvait un semblant de plat pendant quelques secondes, autant tenter...



Test d'Armes légères : 60
Compétence : 75
RÉUSSITE



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 28
Localisation : Wellington
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Mar 13 Juin - 5:13
Il était temps de prendre une décision. Personne ne savait comment la situation allait évoluer, et au final, quel était la meilleure solution à adopter. Continuer sans se soucier de la voiture ? Essayer de proposer une coopération ? S'enfuir ? Tenter de se cacher ? Mark avait un avis, Jason en avait un autre. Les deux allaient dans la même direction cependant, sur une approche pacifique en premier lieu. Ce Jason semblait être du genre d'homme qui s'approchait le plus du "civilisé". Réfléchir avant d'agir, et ne pas tirer avant d'être sur que la cible en face ne veuille leur mort. Mais le débat n'eut pas le temps d'arriver à son terme. La discussion fut interrompue par un geste inattendue, de la part de Mark en tout cas, de ce fameux Flint. Ni une, ni deux, l'homme au masque chercha, profitant de la confusion ambiante, à s'enfuir à galop. Si Mark l'aurait surement laissé s'enfuir, le laissant se faire pendre ailleurs, ce n'était pas à lui d'en décider. Il n'était qu'employé. Le chef de la caravane, le vieux Zeke, était du genre à régler les comptes. Il avait proposé un deal à Flint, ce dernier ne l'avait pas respecté.

Une détonation eut lieu, et Mark aperçut le corps du voleur tomber du cheval pour s'écrouler au sol. Malgré son âge, Zeke était toujours un tireur d'exception. Mark n'avait pas d'empathie pour l'homme qu'il venait de voir mourir. C'était le monde actuel, un univers où la moindre étincelle pouvait déclencher une explosion mortelle. Ce qui pouvait devenir une franche camaraderie dans le groupe laissait place à la réalité. Pas de traître, pas de déserteur. Si Mark n'avait pas le temps de se pencher sur la mort apparente de leur compagnon de route, c'est notamment parce que la fuite soudaine de Flint leur fit perdre une précieuse minute. Une balle siffla non loin du jeune récupérateur. On leur tirait dessus. Les passagers de la voiture ne leur voulait pas du bien.

Il fallait agir, et vite. Mark tira les rênes de son cheval qui s'énervait. Difficile de calmer la bête dans ces conditions, et de viser avec soin. Mais il n'avait pas le temps de descendre de cheval, d'armer son arme, et de viser juste. Il allait devoir agir vite et bien. Difficile de viser les tireurs d'où il était. Et le garçon, bien que sachant utiliser son arme, n'était pas forcément un viseur hors-pair. Avec de la chance, soit son tir réussissait, et il parviendrait à handicaper le véhicule de leurs agresseurs, soit, ces derniers comprendraient que leurs cibles n'étaient pas inoffensives. Son colt en main, Mark tendit son arme, la tenant fermement afin de la converser immobile du mieux possible. Se concentrant au mieux, il visa l'une des roues située à l'avant du véhicule.

Test d'Armes légères : 84
Compétence : 30
ECHEC

Inventaire actif et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudinthesuburbs.blogspot.com
AuteurMessage
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 01/11/2016
Localisation : chez moi
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Mer 14 Juin - 21:47
Hé bien, si je m'attendais à ce qu'il tente le coup aussitôt, le voleur de la caravane c'est à tenter une fuite et il s'est fait fusillé comme un rad-lièvre par mon employeur avant que je ne puisse moi-même lui en mettre une en pleine tête, au moins il a reçu la destiné que je voulais sans même dépenser une seule balle. Suite à cela, plusieurs balles sifflaient proche de nous, par réflexe je me retourne afin de constater que les tires venaient du bus en question, au moins on n'avait plus de questions à se poser sur leurs sujets, ils se montrent hostile alors on fera de même. Je prends un instant à essayer de calmer mon cheval avant de pouvoir à mon tour aligner le viseur de mon revolver sur le bus en question en tenant la selle et les rênes d'une main afin de ne pas risquer de tomber, je prends un temps à viser, le fais d'être sur un cheval est horrible bien que pour mes bijoux, mais aussi pour rester stable et bien viser, j'attends alors le bon moment et... "Bang" On dirait qu'on m'a devancé, dommage, je ne sais pas ce qu'il visait, mais cela n'a pas eu son effet, Mais s'il est sain d'esprit et un minimum intelligent, il a du visait les roues du véhicule, en même temps c'est la partie la moins protéger et avec mon calibre je suis sûr de le crever, mais c'est en ce moment une partie inaccessible avec ce modèle de bus de face en plus d'être protégé par des plaques sur tout l'avant (et le moteur à l'arrière du véhicule), en particulier le fauteuil du conducteur, mais on n'a pas vraiment le temps de réfléchir, si on ne fait pas vite, on sera tué par cette bande de raider ou de mercenaire pas vraiment ravi de nous voir... Je pense... Sinon c'est tous simplement un malentendus et qu'il on pensé qu'on les attaqué avec le tire du vieux, mais trop tard pour se faire excuser.

Avec très peu d'espoir, je décide d'aligner mon viseur sur la roue avant droits du véhicule et si même après avoir vidé le cylindre de mon revolver et que cela ne marche pas, il faudra se rapprocher du véhicule, ce qui est très dangereux ou fuir, à moins que bien sûr quelqu'un veut bien sortir sa petite grenade de sa poche. J'aligne Mon viseur sur les roue (facile d'imaginer ou il se trouve à force de voir des épaves du même bus un peu partout) et attend le bon moment pour tirer, lorsque je sentais le bon moment, je tire une première fois, replacer le chien, réajuster mon angle de tire et une deuxième détonation retenti de mon revolver pour ensuite répéter le même acte jusqu'à ce que le cylindre soit vidé de son contenue.

Test d'Armes légères : 79, 7, 46, 18, 62, 10
Compétence : 71
une réussite critique, 4 réussite et une échec


Santé et inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 02/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Jeu 15 Juin - 18:02
Meryl a préféré tirer sur le mitrailleur avant que celui-ci ne répète son ordre en faisant très certainement un tir de dissuasion... si il ne prenait pas pour cible le véhicule tout simplement ! Autant dire qu'à la mini-gun, le chauffeur aurait très certainement pilé à la première salve. Vu la façon la sniper aligne son tir, elle a certainement touché et pour connaître assez bien ses engins, à défaut de savoir les piloter correctement, il allait très certainement tenté une manœuvre pour pouvoir tirer de lui même et donc de face. Pour avoir grandi dans le Maryland et avoir fréquenté (de loin) l'Enclave, Eleanor a le mérite de connaître assez bien la conception de leur appareil. Reste à voir si celui ci est exactement le même modèle ou non de ceux qu'elle a connu par le passé, même si son truc aurait été plus de décortiquer la carcasse d'un appareil de la Confrérie de l'Acier que de l'Enclave. Ne sait-on jamais après tout...

Si elle ne sert à rien avec un lance roquette qu'elle tendra au blondinet à moitié sonné par le choc, elle aura surtout le mérite de signaler un point faible de l'appareil à Meryl pour ne serait ce que bousiller la maniabilité de l'appareil en profitant d'une faille de conception.

Test a écrit:
Test d'intelligence : 7
Caractéristique : 10
RÉUSSITE

Test de science  : 3
Compétence : 75
RÉUSSITE CRITIQUE

"Dès qu'il prend de l'altitude, vises les tuyaux ou l'appareil de distribution d'huile qui  sont visibles sous le trains d’atterrissage !" Hurla-t-elle.

Ça, techniquement, ce n'est pas le genre de choses qu'est censé savoir un mec lambda du Wasteland ! Et pourtant la miss pour savoir ça, à dû au moins une fois lire les plans d'un hélicoptère de l'Enclave en guise de lecture avant d'aller coucher car si on lui demanderait de redessiné les plans des appareils volants de l'Enclace et entouré au marqueur tous les défauts de l'appareil, elle le ferait sans trop de problème tout de suite et maintenant.

Inventaire:
 

Santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 595
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Sam 17 Juin - 0:38
Mark & Jason
Est-ce parce qu’ils sont belliqueux ou parce qu’ils se sont sentit menacés que les occupants du bus on ouvert le feu ? Impossible à déterminer, mais en tout cas maintenant qu’ils étaient ouvertement hostiles, il ne restait que le combat ou la fuite. Choisissant le combat, les membres de la caravane ouvrirent le feu et même si la plupart de leurs balles ricochèrent sur la carrosserie blindée du bus, quelques unes parvinrent tout de même à faire éclater le pneu avant droit provoquant une embardée d’une telle violence que le chauffeur eu du mal à ne pas renverser l’engin. En travers de la route, le but était maintenant arrêté et entouré d’un nuage nauséabond sentant le plastique brûlé.
Passant leurs fusils par de fines fenêtres, ses occupants firent feu dans la direction des cavaliers. Leurs tirs étaient clairement à l’aveugle mais le vieux Zeke analysa la situation avec une célérité qui contrastait avec l’apparente tranquillité de son grand âge.

- A couvert ! Derrière le talus tout de suite !
Donnant l’exemple, il se précipita dans un fossé légèrement surélevé qui longeait le chemin et une fois que tous seraient à l’abri, il demanderait en toute simplicité :
- Bon… Un plan quelqu’un ?

Eleanor et Meryl
Le soldat à bord de l’hélicoptère esquissa un geste en direction de la mitrailleuse en comprenant les intentions de Meryl, mais la balle de .338 qu’elle tira dans son casque ne lui en laissa pas le temps. Malgré la puissance de la cartouche, le projectile ne sembla pas traverser le blindage, mais l’homme tomba malgré tout ne arrière, visiblement assommé et son casque hors d’usage. Quelques autres bidasses sans armures assistées se précipitèrent à la portière et commencèrent à vider leurs armes autour d’eux. Certaines balles touchèrent la carrosserie du pick-up mais il continua sa route sans broncher, il en avait vu d’autres apparemment. En revanche en fouillant dans une caisse de munitions, Eleanor fit une trouvaille intéressante : une munition TBG-7V, soit une roquette thermobarique. Un seul tir au but avec ça, peut importe l’endroit de la carlingue, et il ne resterait plus personne de vivant dans l’épave qu’allait devenir l’hélicoptère ! Mais il n’y en avait qu’une seule et Raclaw étant toujours dans les vapes, elle allait devoir l’utiliser elle-même. Mais même si elle ratait son coup, les munitions restantes seraient largement assez puissantes pour mettre HS cet hélico à condition de viser ce qu’elle avait désigné.

Code:
+30 en armes lourdes pour Eleanor pour un tour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 01/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Sam 17 Juin - 1:34
Et merde ! Il faudrait finir par refaire les charges de poudre à la main à cette vitesse. Du .338 qui n'arrivait pas à perforer un casque à moins d'un kilomètre ? La honte ! Bon, au moins, le mitrailleur semblait estourbi pour un moment. Ce qui n'était pas le cas de ses potos, qui se mirent à arroser le pick-up, mais visiblement aucun n'était formé pour être le mitrailleur excepté celui au pays des songes. Les balles fusaient par dizaines, mais aucune ne touchaient les occupants de la voiture. Quelques-unes allaient bien se loger dans la carlingue, mais rien qui n’empêchait de continuer à avancer vers le site du crash. Meryl allait se préparer à abattre un des tireurs se tenant dans l'ouverture de l'hélicoptère quand Eleanor lui suggéra à la place de viser une pièce vitale ; le système de distribution d'huile, situé sous l'appareil. Elle savait ça comment, elle ?


- Vous vous y connaissez contre ces trucs ? Vous êtes pleine de surprises, Mademoiselle Predieger !


Un tir encore moins facile que le précédent, celui-ci. Eleanor avait peut-être donné une occasion en or pour le groupe de prospecteurs du dimanche, mais Meryl la voyait mal réussir à détruire l'hélicoptère. Predieger ne semblait pas le genre à manipuler un lance-roquettes, et le blond était toujours au pays des songes. Cela restait donc à Meryl de gérer tout ce merdier et donc d'abattre l'hélicoptère. Meryl voyait la fameuse boîte de distribution d'huile, mais l'atteindre... C'était une autre histoire. Bon, qui ne tente rien n'a rien... On vise et on tire... Tout se serait surement mieux passé si, coup de déveine, pile au moment où Meryl pressa la détente, une pierre sur la route fit sautiller le pick-up et le tireur à l'arrière par la même occasion. Décidément, il faudrait qu'un génie d'après-guerre invente les balles à tête chercheuse histoire de limiter ce genre de problèmes à l'avenir. Ou qu'Eleanor tente sa chance avec le lance-roquettes histoire de simplifier le job pour tout le monde !


Test d'Armes légères : 74
Compétence : 75
RÉUSSITE poil de cul



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 02/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Dim 18 Juin - 17:55
Connaître les caractéristiques des armes et les améliorer, surtout quand il s'agit de rajouter des visées thermiques et même des refroidisseurs à laser ou même, soyons fou, des accélérateurs à particules, pas de soucis ! Idem pour trouver des jolis joujous pour tuer son prochain ! Par contre être dans le feu de l'action, c'est une tout autre histoire. Surtout avec une arme qui fait la moitié de son poids ! Et si elle aura looker l'hélicoptère, le mettre dans le viseur et tirer, c'est au moment d'appuyer sur la gâchette pour faire feu qu'elle finira sur le cul à cause du recul, levant un peu trop tôt son tir au moment où la roquette sortira.

Test a écrit:
Test de science  : 54
Compétence : 9 + 30
Échec

Bon ce n'est pas jobard comme tir, en espérant que le pilote fasse une manœuvre d'évitement qui, avec du recul risque d'être inutile, pour ne serait ce que gagner un peu de temps parce que là, feinter la roquette thermo guidé, même si il a 2 grammes d'alcool, il peut y parvenir facilement.

Inventaire:
 

Santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 114
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 19
Localisation : Nouvelle France,ille basse
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Ven 23 Juin - 11:29
Raclaw se releva avec difficultés et sentit une énorme bosse a l'arrière de son crane , il eut d'ailleurs beaucoup de mal a émerger et a reprendre tout ses esprit et la pleine conscience de ce qu'il se déroulait autour de lui, la dernière chose dont il se souvenait c'était les sermons du sniper et ensuite un hélico de l’enclave puis une propulsion. Il devait s’être cogner la tète et s’était évanouit.

Quand il se remit il entendit les coups de feu entre le pick-up dans lequel il roulait et l’hélico de l'enclave. Franchement cela ne l'enchantait pas de tirer sur l'enclave mais Bon il fallait accomplir la mission. Il sortit son arme et se rapprocha des deux filles en restant le plus possible accroupi bien que cela était dérisoire bracelet à un hélico arme d'un minigun. Apparemment les deux filles savait se débrouiller et commençait a jouer avec des lances roquettes.

-Haa.. J'ai raté quoi ?

ce furent ses paroles en arrivant a coté des deux filles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 28
Localisation : Wellington
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Sam 24 Juin - 8:34
Le tir de Mark rata totalement sa cible. Il fallait dire que sur un cheval, sur une cible mouvante, viser juste était un défi un peu trop corsé pour le jeune homme. Mark jura, franchement agacé par l'échec de son tir. La situation devenait urgente. Lui, ou ses compagnons pouvaient être touchés à tout moment par ces inconnus. Jason imita le comportement de son collègue. Plus expérimenté, ou peut-être plus chanceux, ses tirs multiples vinrent heurter le véhicule. Un bruit d'éclat se fit entendre et le bus commença à perdre sa stabilité. Les tirs cessèrent tandis que le chauffeur stabilisa avec brio son véhicule.

Mark ne baissa pas sa garde, conservant son arme prête à tirer. Les tirs reprirent de plus belle. Malgré le choc et la violence de l'arrêt, ses passagers semblaient toujours capables d'utiliser leurs armes. Et la voie de violence ne s’arrêtait pas. La voix de Zeke retentit, et ses mots n’atterrirent pas dans l'oreille d'un sourd. Descendant de cheval, laissant la bête s'affoler comme tout animal sain d'esprit le ferait dans ces conditions, Mark effectua un magnifique run jusqu'au fossé où son boss venait de s'abriter. Inutile de perdre du temps à tirer dans la foulée, Mark était certain de rater ses tirs, et ne voulait pas gaspiller ses munitions bêtement.

Une fois à l'abri, Zeke demanda l'avis de ses partenaires. Impossible de savoir si les occupants du camion pouvaient accepter la voie de la négociation. En vérité, le groupe ignorait toujours de quoi ils avaient l'air. Leur identité était cachée par les vitres du bus.

"On reste à couvert jusqu'à ce qu'ils décident de sortir. Puis enfin, on voit comment gérer."

Mark ne voyait que cette solution pour l'instant. Il était peut-être encore trop tôt pour considérer la fuite. Il rajouta enfin.

"Et on espère qu'ils n'imitent pas notre stratégie."

Inventaire actif et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudinthesuburbs.blogspot.com
AuteurMessage
avatar
Messages : 595
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Sam 1 Juil - 1:01
Hrp : pardon pour le délai, j’ai été très pris et je voulais en profiter pour laisser le temps à Jason de répondre, visiblement ça ne lui a pas profité, tant pis pour lui…

Mark
La fusillade fut d'une intensité rare mais, suivant le plan proposé par Mark, le groupe de récupérateurs put rapidement se rendre compte que quel que soit leur adversaire, ils étaient bien plus fous de la gâchette qu’eux… Après une bonne minute à encaisser des tirs, ces derniers s’estompèrent et se turent. Après quelques instants de silence, le vieux Zeke donna son ordre.
- Ok tous à cheval ! C’est notre chance, on coupe à travers champ !
Et effectivement, c’était le bon moment : les ennemis étaient en train de descendre du bus, s’exposant ainsi inutilement mais surtout pris au dépourvu par le mouvement de la bande à Zeke qu’ils ne purent viser avec précision. Plusieurs balles passèrent non loin d’eux, mais heureusement, leur chevauchée les rendait difficiles à toucher. Ce n’est qu’après une demi-minute de course que les survivants du groupe de Zeke arrivèrent à l’orée d’un bosquet, le bois leur offrant une couverture temporaire. Mais en regardant derrière eux, ils s’aperçurent bien vite qu’encore un homme manquait à l’appel : le cheval de Jason était arrivé sans son propriétaire tandis qu’une tâche de sang rouge ornait sa crinière, ne laissant aucun doute sur la raison de sa disparition.
Après avoir perdu encore une bonne minute à calmer les chevaux, le vieux Zeke s’adressa à Mark et son petit-fils, la voix tremblante.

- On est plus que 3 sur 5. Est-ce que vous pensez que ça vaut le coup de continuer ?
Le jeune garçon s’offusqua alors quasi instantanément !
- Bien sûr qu’on continue, on est à a peine deux kilomètres de l’épave, on a pas fait tout ça pour rien !
Les deux hommes se tournèrent alors vers Mark, c’était maintenant à lui de trancher… Mais il pouvait y avoir une autre solution : Un pick-up visiblement sur le point de rendre l’âme s’était garé sur un chemin à une trentaine de mètres d’eux. Ses occupants ne l’avaient pas vu, mais ils faisaient certainement route vers la carcasse abandonnée eux aussi. Quitte à avoir un butin réduit, s’associer pour plus de sécurité pouvait être une bonne solution, d’autant que la carlingue était très proche et même à pied, c’était l’affaire d’une demi-heure.
Code:
Jason est dans le coma et sort du RP

Eleanor, Raclaw et Meryl
La roquette thermobarique loupa sa cible et alla pourrir le champ d’un pauvre fermier à trois kilomètres de là tandis que le tir de Meryl fut lui beaucoup plus intéressant. En fait, la pierre sur la route qui avait fait bouger le pick-up lui avait fait louper le soldat qu’elle visait, mais elle vit distinctement sa balle de .338 e loger dans le rotor principal de l’hélicoptère qui fit une embardée sur le coup. Très rapidement, une épaisse fumée noire sortit du moteur et l’hélicoptère reprit alors de l’altitude avant de s’éloigner du véhicule. Les dégâts étaient trop léger pour le crasher, mais en tout cas, son conducteur avait prit la décision d’aller le poser le plus vite possible pour éviter tout dégâts supplémentaire… C’est que c’est fragile ces bêtes là !
Malheureusement, ça allait être leur cas aussi : le moteur n’avait pas aimé les balles qu’il s’était prises et s’il voulait tenir au moins le temps de l’aller-retour, il allait devoir le réparer. L’homme s’arrêta donc en bordure d’un bosquet pour essayer de le fixer à l’arrache.

- Allez pause clopes ! Si il y en a parmi vous qui s’y connaissent mieux que moi en mécanique je suis preneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 28
Localisation : Wellington
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Dim 2 Juil - 1:28
Il y a des minutes qui parfois, deviennent impossibles à appréhender. Soixante secondes de tir semblent se multiplier par dix. Ce fut le cas lorsque le groupe de récupérateur attendaient le bon moment pour agir, cachés derrière un talus à attendre que l'assaut s'achève. Il était clair que discuter était cause perdue à présent. Les hommes n'attendaient plus que le bon moment pour agir. Mark pensait toujours qu'ils allaient appréhender la situation lorsque le calme reviendrait. Mais Zeke eut le temps de réfléchir sur la décision à prendre. Et parce qu'il était le plus expérimenté, c'était certainement la solution la plus sage. Ainsi, quand plus aucune balle ne vola dans les airs, et qu'un bruit de portière s'ouvrant se fit entendre, le chef de la caravane donna le signal. Bien que pris au dépourvu, la situation faisait que Mark parvenait à comprendre et agir quasiment instantanément. Par chance, si les tirs avaient affolés les chevaux, ces derniers ne s'étaient pas éloignés suffisamment. Les rejoindre ne prendrait qu'une vingtaine de secondes, en sprintant. Mark avait déjà vécu des situations semblables. Mais ce n'était pas pour autant qu'il s'était habitué à les vivre, ou qu'il y prenait du plaisir.

Si leurs assaillants ne réagirent pas sur l'instant, s'attendant d'avantage à une riposte qu'à une fuite, il ne leur fallut que quelques secondes avant d'agir. A mi-chemin jusqu'aux chevaux, les balles ricochaient déjà près des fuyards. L'une d'elle manqua Mark de quelques centimètres. Impossible de s’arrêter pour y réfléchir, il fallait simplement courir. Durant ces courses, l'objectif semblait ne jamais être atteint. Les mètres se parcouraient à une lenteur incroyable, comme dans ces cauchemars où, tentant de fuir, nous faisons du surplace. Mais c'était la réalité. Et enfin, Mark enfourcha, se jetant presque sur le dos du pauvre animal, le cheval. La monture ne se fit pas prier pour obéir à l'ordre de son cavalier lui ordonnant de galoper. Le groupe n'était pas encore en sécurité, mais moralement, se retrouver à dos de cheval et s'éloigner du conflit, c'était déjà une victoire.

Ouvrant la voie, Zeke guida le groupe jusqu'à un petit bois. Dans de nombreuses régions d'Amerique, ces lieux de végétation étaient souvent symboles de l'époque dans lequel ils vivaient. Plus que des fantômes d'une nature disparue, les bosquets n'étaient que des amas de troncs morts, dont l'apparence difforme leur donnait une allure de monstres pétrifiés. Dans ces lieux, cette armée d'écorce était de loin suffisante pour protéger la caravane. Mais sur les terres de Louisiane, Dame Nature avait repris ses droits. Certes balayée par la catastrophe nucléaire, irradiée de plein fouet durant des années d'exposition, les arbres et le sol étaient redevenues fertiles, parfois même un peu trop. Les couleurs étaient parfois plus vives, ou différentes de ce que les hommes d'avant-guerre avaient eu le loisir de connaitre. Mais les hommes de maintenant se moquaient bien de la couleur des arbres ou de leurs feuilles. Ici, ce n'était pas la beauté, mais l'utilité qui était de mise. Ce fut enfin que Mark s'autorisa une chose qu'il s'était interdit de faire sans même se rendre compte. Respirer. Regardant autour de lui, il vit que tous étaient là. Zeke, son petit-fils, et ...

"Où est Jason ?"

Mark n'eut pas à chercher bien loin pour avoir la réponse à sa question. Si sa monture était là, le cavalier n'était plus. Et le sang recouvrant la crinière de la bête témoignait de ce qui avait du se passer. L'homme avait du être abattu durant leur fuite. Bien sur que ça ne pouvait si bien se passer. Ils n'étaient plus que trois. Pouvaient-ils encore se considérer comme un groupe à présent ? Même Zeke avait saisi que leur industrie tournait au désastre. S'il avait abattu le premier, il pouvait se considérer également comme le responsable de la mort du second. Bien entendu, en s'embarquant dans ce genre d'aventure, chacun savait ce qu'il risquait. Mais avec l'âge, un homme comme Zeke ne pouvait s’empêcher de se sentir comme responsable de la troupe qu'il avait réuni. Il était prêt à rebrousser chemin, tant que le groupe le pouvait encore. Son petit-fils protesta. Témérité, idiotie, ou courage ? Parfois, c'était la même chose. Il était toujours difficile de faire un choix. Avoir risqué tout ça pour rien, c'était frustrant. Mais aller se faire tuer était stupide. La seule question était de savoir si à trois, ils pouvaient encore faire quelque chose. La réflexion s'interrompit lorsque un bruit de véhicule se fit entendre. Leurs assaillants les avaient déjà retrouvés ?

Mark descendit du cheval, se pinçant entre les yeux, afin de remettre ses idées au clair. Enfin, il révéla ses intentions :

"Je vais aller voir ce qu'il en est. C'est la dernière tentative. Si ça se passe mal, on se barre. Au mieux, on aura un véhicule."

Le jeune homme ne comptait pas aller se faire tuer. Certainement pas. Mais il fallait bien que quelqu'un agisse. Inspirant discrètement, le jeune homme invita les deux hommes à rester silencieux tandis qu'il se rapprochait à pas lent du véhicule garé à l'extérieur du bosquet. Mark s'approcha, prenant soin de garder son corps maigre caché derrière les troncs d'arbres. Il tendait l'oreille, et gardait les yeux ouverts pour observer qui pilotait cet engin. Selon la situation, peut-être pouvait-il, avec beaucoup, beaucoup de chance, prendre le contrôle du véhicule. Cela serait un retournement de situation. Le récupérateur était encore secoué de leur fuite et était prêt à tout, notamment à tomber sur un autre groupe de récupérateurs, cinglés de la gâchette.

Citation :
Test de discrétion : 31
Compétence : 40
Réussite  


Inventaire actif et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudinthesuburbs.blogspot.com
AuteurMessage
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 01/05/2017
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN Mer 5 Juil - 22:49
On aurait pu entendre le "clac-clac" du verrou et le tintement de la douille au sol au ralenti devant une telle scène. Sniper un hélicoptère au point de le faire s'enfuir ? Sacrée performance. Ils pouvaient en dire autant, l'Enclave, la Confrérie ou les Raiders ? Pas sûr. Tous des petites bites comparés aux Gunners (enfin, ex-Gunner). Il ne manquait plus que le logo MLG dans un coin et le dubstep à base de cornes de brumes et on avait un super montage pour une partie de CS:GO.

Pas peu fière de son tour de force, Meryl resta debout à admirer l'hélicoptère détaler la queue entre les jambes en émettant assez de fumée pour donner une crise de nerfs à un candidat EELV. Il n'était pas détruit, mais il en serait quitte pour devoir vite trouver un endroit où se poser pour tenter une réparation de fortune, voire retourner à la base. Un gêneur en moins. Il y avait bien sûr toujours une chance qu'ils reviennent avec un second aéronef ou à pieds, cependant. Avec l'armement léger du groupe, ça pourrait poser problème. Il vaudrait voir pour investir dans une arme pour se défendre de style mitraillette ou carabine un de ces 4, pensait Meryl.

Le pick-up avait cependant pris pas mal de plomb aussi, et une réparation même de fortune s'imposait histoire d'arriver en un seul morceau (ou au moins pas à pieds) sur le site du crash. Le chauffeur se gara et sortit les outils histoire de s'y atteler, non sans demander si quelqu'un d'autre voulait lui donner un coup de main. Hors de question pour Meryl, qui s'improvisa vigie le temps que ca soit fait. Si Eleanor et le Blond voulaient jouer les mécanos, libre à eux.



- Je passe mon tour. Si c'est pas le mécanisme d'un fusil, c'est pas mon truc.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: STARFOX DOWN
Revenir en haut Aller en bas

STARFOX DOWN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Zone RP - Les terres désolées :: Terres de plaines :: Les plaines de Louisiane-