La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Cogne des fangeux
MessageSujet: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Dim 21 Mai - 19:07
15/04/2291

-Alors c'est ça la base aérienne de l'Enclave.
-Oui, restez-ici le temps que la lieutenante arrive.
-Très bien, très bien.

Je regarde les lieux : c'est gris, beaucoup de soldats, trop d'armures assistées, pas mal de jeunes aussi, presque des enfants, je distingue un certain malaise dans leur regard quand nos yeux se croisent, comme si j'étais une affreuse vérité qu'on voulait oublier, qu'on devait repartir de zéro. Le militaire qui me surveille est aussi mal à l'aise que la plupart des habitants du village quand ils m'ont vu passé : les supers-mutants c'est marrant en photo, beaucoup moins quand on en a un vrai devant soit. Malgré son armure mécanisée dernier cri, je le surplombe de vingt bons centimètres, ça suffit à considérablement diminué le charisme que procure une telle protection, le FERMOL de calibre 12 dans mon dos suffit à écraser le reste de condescendance qu'il pourrait avoir à mon égard. Certains savent ici de quoi je suis capable, ceux-la me saluent d'un bref signe de tête parce que ma présence ici n'est pas dû au hasard mais bien à un enchevêtrement d’événement, qui mis bout à bout font de mon existence une bénédiction pour l'Enclave, et de leur existence un cadeau du destin envers la mienne. Aujourd'hui, l'Enclave et moi, c'est une histoire d'amour forcé, comme un blessé convalescent et une infirmière bienveillante, à voir si de cette rencontre ressortira quelque chose d'autre que quelques mots doux, peut-être un mariage, avec de la chance un enfant.
Personne ne me porte vraiment attention, si ce n'est le type qui me suit.
Le trajet depuis les docks n'a pas été de tout repos : tout me farcir en jeep a été chiant à cause de la guerre face aux raiders, on a dû passé par des coins escarpés et hostiles aux véhicules à pneus, mon taxi de l'Enclave était sympathique mais pas forcément reposant. Aussi la petite marche que j'ai tapé du marché au village, puis du village à la base m'a bien dégourdi les jambes, un effort physique bienvenue après ce que j'ai subi pendant quelques heures. A l'exception de mon arme et de mon uniforme de l'armée Française je n'aie pas grand chose sur moi, si ce n'est un sac rempli de cahiers, crayons, gommes et livres de chimie et d'histoire. Si je dois faire ce quoi on attend de moi, c'était le minimum à emporter. Ca va prendre des jours.

-Vous avez déjà sniffé du gaz banane?
-Euh...
-C'est un truc à faire une fois dans sa vie, ça fait comprendre le besoin d'avoir un masque à gaz sur soi.

Pour enrailler l'effort de guerre raider, l'Enclave veut faire une opération coup de poing en lâchant des barriques entières de gaz de combat sur le Cercle, et ils ont besoin de moi pour fabriquer tout ce gaz asphyxiant. Bien sûr on ne me l'a pas présenté comme ça, on m'a juste dit que j'aurais à fabriquer des produits volatiles pour tuer des raiders, mais à vrai dire on emploie pas du gaz comme ça, donc j'ai déduis la suite logique des événement tout seul comme un grand.
De ce qu'on m'a dit dans la voiture, la lieutenante Lisa Heidrich serait mon interlocutrice privilégiée pour les quelques jours que je vais passer ici, voir semaines, superviser la fabrication de Bertholite, Ypérite, gaz Sarin et où VX, ça ne se fait pas en quelques heures. Ca me convient.
Puis quand elle arrive, je fais ce que tout bon militaire ferait.

-Lieutenante. Je fais une petite courbette. Je suis Seraphin de St-Etienne, l'expert en guerre chimique que vous aviez demandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 20
Localisation : QG de l'Enclave
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Dim 21 Mai - 21:32
Lisa venait encore une fois de réveillé avec la gueule de bois, cela faisait plusieurs jours qu'elle se levait après s’être évanoui de fatigue après avoir beaucoup bu, ces derniers mois avaient été très éprouvant, entre la guerre qui venait d’éclater entre la nouvelle France et les raiders au sein même de Louisiane, les réfugiés de New espérance a gérer et les transports et le soutien militaire léger a coordonner en direction de la nouvelle France. Plus une minute a elle. Enfin Bon elle se leva difficilement et prit une douche froide qui lui fit l'effet d'un coup de poing et lui clarifia tout l'esprit. Elle se rappela alors que aujourd'hui elle avait quelque chose de spécial ou plutôt quelqu'un de spécial a voir.

En effet le haut commandement lui avait confié la mission d’être l’intermédiaire entre un civil chimiste ou autre elle savait plus et les hauts radés pour la conception de gaz pour une future attaque hypothétique. Sachant que c’était une visite officielle elle fit l'effort de mettre sa veste de treillis ouvert au dessus de son top noir et de son pantalon de treillis. Elle en profita aussi pour inspecter son bras pis se chaussa pour arriver au lieu de rendez vous la clope au bec. Le ars en face se présenta d'une manière singulière limite amusante mais elle fit abstraction.
et en lui fit signe de le suivre.

-Bonjour. je suis la lieutenante Lisa Heidrich et je vous servirais de chaperon, et guide en cas de besoin en ces lieux, mais tout d'abord nous allons nous rendre dans mon bureau a la base militaire pour que nous parlions de ce gaz et des conditions pour que vous nous en fournissiez une grande quantité.

Lisa le conduisit donc jusqu’à la base ou les gardes a laissèrent passer en souriant, l'un l'appela même par un surnom connu de la base. "Fullmétal salope" ce a quoi elle répondit par un doigt d'honneur et un sourire accompagné d'un " Fais donc le planton Wilson t'es bon qu'as ça" Puis âpres elle entra avec son invité et pénétra dans un bureau qui lui avait été attribué le temps de l'affaire ,elle passa pour ouvrir la fenêtre et se posa sur la chaise et invita son invité a faire de même. Puis elle tira une bouffée de cigarette avant de finir par un.

-Bon on s'y met? exposez moi vos conditions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Cogne des fangeux
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Dim 21 Mai - 22:17
C'est sec, vachement sec, je ne note pas le garde qui l'insulte tant ça me parait surréaliste : quand j'ai faits mes classes et quand j'étais dans l'armée française ça semblait déjà impossible de répondre à un supérieur, alors l'insulter. Si j'avais été à la place d'Heidrich j'aurai fracassé le type en deux et l'aurait au trou pour une journée, histoire de lui apprendre la discipline, mais apparemment ça déplaît que d'être ferme à l'Enclave, j'hausse les épaules. Une fois à son bureau je me pose en face d'elle, pas de commentaire sur la tenue, apparemment ils sont assez cool à l'Enclave. La tenue correcte ça n'a pas l'air de les chagriner plus que ça, elle tire sur sa clope et me demande quelles sont mes conditions.
Mes conditions?
Il y a un problème de communication la, enfin bon, puisqu'elle demande mes tarifs dès le début ne nous privons pas.

-J'ai besoin d'un endosquelette d'armure T45, des plans de pulso-réacteurs Argus As 014, le maximum d'infos sur les sujets suivants : configuration push-pull pour avion et onde RFID. Avec ça on a un deal, je vous fais ce que vous voulez dans la mesure de vos moyens de production.
Si ça vous convient, on peut directement passer à la visite des labos de fabrication du gaz, histoire que je puisse voir ce que vous avez.


Je me pose dans ma chaise, et attend sa réponse, je ne sais pas pourquoi, mais je crois bon d'ajouter.

-Je sais que ma demande peut sembler un peu légère ; une ruine et des vieux plans qui datent d'il y a presque quatre cents ans pour certains, mais en temps de guerre face au pire de l'humanité on doit se serrer les coudes non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 20
Localisation : QG de l'Enclave
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Lun 22 Mai - 0:15
Lisa écouta les dires et demandes de ce savant. Appelons le ainsi. Et not tout sur un bout de papier. Puis n'a la fin de son discours elle écrasa sa clope dans sa main robotique avant de la jeter d'une pichenette par la fenêtre. Elles pourraient un grand coup. Franchement pourquoi c'était à elle l'élément le plus libre et le plus atypique de L'enclave que l'on avait confié une mission pareille​. Elle réfléchit un instant. Et parla posément. Unenoisture plus droite et un regard plus sérieux sur le visage. Après tout on parlait des intérêts de L'enclave la.

-J'ai noté toute vos demandes Monsieur sachez que sans l'approbation de mes supérieurs je ne peut pas dire oui ou même non car comprenez bien que je ne suis  que l'intermédiaire et le guide ici. Rien de plus rien de moins. Et puis je suis sur que cela vous arrangé de plus traiter avec l'avis d'expert en la matière plutôt qu'avec l'élément le plus remarqué et le moins à cheval sur le protocole et la discipline de cette armée. Après je suis d'accord avec vous mais je me dois de quand même poser la question car nous partons ici de matériel militaire. Que comptez vous faire avec ce que vous avez demander ?


Une fois fini elle se leva et l'invita à le suivre. Elle bailla d'ailleurs au moins trois fois sur le chemin menant au labo. Si il devait rester autant qu'il se familiarise un peu.nune fois devant celui ci elle finit par.

-he vais vous montrer les labos. Suivez moi et ne touchez à rien compris ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Cogne des fangeux
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Lun 22 Mai - 18:23
La question qui fâche : qu'est-ce que je compte faire de tout le savoir que je désire, pas vraiment un problème en soi, parce que je n'aie aucunement l'intention de m'en servir contre l'Enclave, mais quand même fâcheux parce que c'est des renseignements militaires que je demande, des renseignements militaires obsolète, mais quand même des infos qui sont sensibles vu le retour en arrière qui s'est opéré. Aussi, je dois choisir soigneusement mes mots si je veux éviter l'incident commercial, surtout qu'elle n'a pas l'air très commode sur ce genre de choses. Ça se comprend, moi aussi je serais suspicieux si l'expert en face de moi me demandait autre chose que de l'argent pour faire une tâche crapuleuse.

-Pas grand chose de viable je pense : l'endosquelette d'armure T45 c'est pour me faire ma version personnelle et faite à la main d'une armure assistée, destinée à un usage personnel. Les plans de pulsos réacteurs, la configuration Push-pull et les renseignements sur les ondes RFID pour... Je mens ou pas? Je suis un peu une fiotte de vouloir tout ça pour CETTE raison. Je me racle la gorge Je suis armurier, je dois faire de la récup pour taper des prototypes dans les ruines de Louisiane, régulièrement ça grouille de saloperies auxquelles je ne m'attendais pas, je veux me faire comme avant la guerre, un petit drone aérien à hélice où à réaction avec une caméra pour espionner un peu les lieux avant de rentrer dedans.
Pas vraiment de quoi inquiéter l'Enclave, avec le boucan que ça fera et la signature radio que ça aura vous le verrez venir à des kilomètres à la ronde et n'importe quel missile ou soldat un peu doué pourra l'abattre.


Une fois ça fait, on s'exile vers les labos, sur le chemin, la lieutenant Heidrich se montre assez ferme sur un point que je me dois de contester.

-Euh, fabriquer du gaz c'est déjà une sacré affaire même quand il est de nature stable et inoffensive, si vous voulez que je tape dans le sale pour lutter contre les raiders, je vais bien être obligé de voir avec quoi je peux travailler, ça passe par prendre des mesures, jeter un coup d'oeil aux manomètres, jeter un oeil au tableau de résistance thermique et mécanique des contenants.
Je veux bien ne rien toucher, mais ça va considérablement me compliquer la tâche, surtout que la qualité de mon travail va en prendre un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 20
Localisation : QG de l'Enclave
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Lun 22 Mai - 20:00
Apres sa question plus que jusifiée, Lisa nota tus les arguments de cet expert sur un bot de papier car elle devrait rendre tout au commandement alors autant ne pas ommetre le moindre détail, même le léger raclement de gorge de ce dernier au moment des explications.

Une fois les instructions données elle crut qu'elle allait le tuer. I lui expliqua qu'il devait comprendre comment tout fonctionnait et quels étaient les stocks. Lisa ouvrit la porte et entra en précisant bien.

-J'ai dit interdiction de toucher pas de regarder ou poser des question.

elle referma la porte et prit un masque dans une cagette et en tendit un a son partenaire. Puis elle avance et passa une annonce.

-excusez moi je réclame votre attention, voici un expert que nous allons surement employer pour un projet militaire. donc voila , il sera surement un moment ici. donc je vous demande de lui expliquer le fonctionnement ici et de lui faire visiter et de vous présenter. merci.

Elle regarda alors l'autre et lui dit avant d'aller s'adosser contre un mur.

-Bon je vous laisse regarder tout ca, je reste ici en cas de problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Cogne des fangeux
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Mar 23 Mai - 19:12
J'enfile mon propre masque à gaz quand elle m'en tend un : l'intérêt d'un masque c'est qu'il épouse parfaitement la gueule de son propriétaire, moi ça va être un peu dur vue la différence de morphologie. Je passe les menus détails comme le moment où elle me passe un savon parce que j'ai quand même le droit de poser des questions et de regarder, ça m'arrange bien, faire de la chimie c'est faire comme de la cuisine : il y a une certaine alchimie à respecter si on veut éviter le drame, et d'autres codes à honorer si on veut avoir un chef-d'oeuvre. Elle me lâche dans le labo de chimie, je suis comme un gosse dans une foire de noël, j'ai envie de toucher à tout et d'embarquer pleins de choses pour moi, mais maman a dit non, donc je ne toucherai à rien.

-Bonjour messieurs dames... Je commence à décompter mes futurs collègues : une bonne dizaine de blouses blanches, et autant de techniciens, ça fait quand même beaucoup de mondes pour fabriquer du gaz. On va faire un petit tour du proprio pour commencer.

On me fait visiter tout ce qu'il y a à voir : les paillasses sous hotte aspirante, les rangées entières de verreries en pyrex, les nettoyeurs par pyrolise, l'équipement pour nettoyer de fond en comble tout ce qui doit l'être, les litres et litres d'eau distillée dans des bidons, sans compter les tonnes de produits chimiques qui reposent pour certains dans des armoires réfrigérées, voir pour d'autres, tout simplement dans des conteneurs hermétiquement fermés. Comme Alice au pays des merveilles, je me demande ce que ce monde peut me réserver.
Avec certains ingénieurs je me renseigne les sur les quantités de javel qu'on peut se procurer, tout le chlore dégagé qui doit être directement relâché dans l'air, de la bertholite à coup sûr on peut en avoir quelques tonnes je dirais. Assez pour asphyxier tout le Cercle au moins. A voir pour le mode de diffusion, surtout que si on veut le charger dans des obus faudra ajouter des additifs, des produits chimiques en plus, inertes de préférence, pour pas que ça merde au premier obus qui se dévisse.

-Vous avez vu notre machine Haber sinon? Quoi?

L'un des techniciens m'emmène voir l'énorme saloperie que j'avais ignoré jusqu'à maintenant : des énormes bonbonnes reliées par des tuyaux d'acier qui doivent être bulletproof vu comment ils sont épais, des câblages un peu partout, des manomètres, il y a de tout.

-On peut fabriquer de l'Ammoniac avec. Et avec l'ammoniac, on peut fabriquer des explosifs brisants après quelques traitements inédits.

Bien sûr, je ne mentionnerais pas comment on peut en faire, parce que le commun des mortels, et surtout pas l'Enclave, n'a besoin de savoir comment fabriquer des charges creuses à main avec de l'engrais.
Je retourne voir la lieutenant Heidrich.

-Lieutenante, après une petite inspection les laboratoires sont en parfaite condition d'utilisation pour fabriquer des gaz de combat, à minima de la bertholite. A maxima je ne sais, je n'aie pas encore eu le temps de faire une inspection détaillée et chiffrée de ce qu'il y a. Avant de continuer,
pourrais-je juste savoir de combien de temps je dispose comme date butoir? Histoire que je ne me mette pas à fabriquer un truc qui ne sera pas prêt à temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 20
Localisation : QG de l'Enclave
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Mer 24 Mai - 2:01
Lisa laissait son invité déambuler dans le laboratoire, on aurait dit un enfant dans un magasin de jouet, sans rire, il allait a droite ,a gauche et ne s’arrêtait pas de parler de choses incompréhensibles pour Lisa avec les autres scientifiques. Vu qu'il s’éclatait et semblait en avoir pour un moment Lisa décida de se diriger vers l'antichambre et une fois dedans elle demanda au garde en faction.

-Toi la!
-Oui chef!
-Allez me chercher un téléphone en ligne direct avec le commandement j'ai des choses a leur dires.
-Oui chef.

Le planton partit de suite et revint plus tard avec une radio. elle la prit et communiqua les demandes de l'expert pour rendre a l'enclave le service que cette dernière lui demandait. Le commandement débattit un long moment avant de donner son accord. Elle leur pria alors de ne pas raccrocher et retourna dans le labo en prenant soin de ne pas oublier son masque. La elle vit l'expert qui arriva vers elle et qui lui demanda le délai qu'il avait pour fabriquer le gaz, afin selon lui de s’adapter et de développer le gaz adéquat.

-Vous avez de la chance je suis en liaison avec le commandement.

Elle reprit la radio, et répéta la demande de l'expert, la réponse fut claire et immédiate , un mois maximum. Mème Lisa se rendait compte que un mois c'était cours et long a la fois. Puis le commandement lui demanda alors de montrer a leur invité ces quartiers pour le mois a venir et de bien vouloir recueillir une liste du matériel nécessaire afin de faciliter son travail. Lisa souffla et répondit

-Bien reçu terminé.


avant de couper la radio et de regarder son invité.

-Bon suivez moi je vous pris je vais vous montrer vos quartier, et le délai pour le gaz et de un mois de plus nous vous demanderons une liste du matériel nécessaire a sa fabrication. ainsi vous n'aurez pas de problème pour le faire.

Elle sortit alors avec son invitée pou se diriger vers le village de l'enclave la ou elle même avait une maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Cogne des fangeux
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Mer 24 Mai - 13:53
Du gaz moutarde, ça doit être faisable. C'est même très faisable : en voyant les chiffres et les quantités de produits chimiques dans le labo, c'est théoriquement possible et ça serait possible de le faire dans les temps. Je note intérieurement de proposer ça à la lieutenante une fois qu'elle m'aura fait faire un petit tour du proprio : je loge sur place vu que je suis bien parti pour passer un mois de ma vie dans le coin à fabriquer du matériel militaire anti-personnel. Quel matériel d'ailleurs! Du gaz moutarde, de l'Ypérite, appelons un chat un chat, ce que je vais fabriquer ne plaira pas aux Raiders mais c'est un peu le but en même temps.
Je la suis, nous quittons la base aérienne pour le village qui me semble un peu trop déconnecté des réalités à mon goût ; j'ai l'impression d'être revenu deux cents ans en arrière, quand tout était encore normale et qu'on pouvait sortir acheter son pain sans devoir emporter sur soi au minimum un couteau. Les gens sont clean, j'ai le droit au même regard qu'à l'aller, les maisons bien bâties, avec sans doutes l'eau courante et l'électricité, sans compter le gaz et le chauffage. Les Enclavés ont de la chance d'avoir ça, mais je me permets quand même de m'interroger sur le nombre de personne qui a vu la vrai réalité de la vie : la mort, l'ultraviolence, la peur du lendemain, ça doit être des choses qui ne font pas partie de leur vocabulaire pour la plupart, ils sont nés dans une bulle hermétique aux horreurs du monde. Je ne les envie pas, le jour où les choses barderont pour eux la douche sera bien plus froide qu'elle ne l'a été pour moi quand les bombes sont tombées. Dire que je ne suis toujours pas retourner en France depuis.

-Alors vous vivez ici? Le ton est un peu plus faiblard que ce que j'aurais voulu. Je me demandais, on vous perçoit comment ici? Je veux dire, vous êtes une militaire, vous les défendez, je me posais la question sur la perception qu'ont les gens de vous. Je sais que quand j'étais un militaire on me crachait à la gueule pour ce que je faisais... Je me demandais si les Américains sont comme ça, comme les Français, quand j'étais encore un habitant du pays des Lumières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 20
Localisation : QG de l'Enclave
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Dim 23 Juil - 13:33
Lisa en conduisant son invité ou plutôt celui de l'enclave a ces nouveaux quartiers détacha ses cheveux qui l’étaient encore et laissa ces derniers tomber le longs de son dos. Elle préférait ça elle se sentait plus a l'aise mais pas en mission, en mission c’était mieux de les attacher. Suite a cela elle sortit une cigarette et l'alluma avant de tendre le paquet a son interlocuteur. Puis elle rangea cela et laissa un volute de fumée s’échapper en écoutant la question de l'invité.

Quand elle comprit qu'il était français elle explosa de rire, après tout quelle étaient les chances de retrouver deux européens en Amérique aux même endroits qui ne soient pas originaires mais avait traverser la mer en ces temps troubles. Qui plus est leurs deux pays avaient une histoire en commun et pas des plus simple. D'abord des guerres puis la paix puis encore des guerres. Elle regarda l'interlocuteur et sourit avant de répondre.

-Vous demandez a la mauvaise personne mon cher je ne suis pas américaine, je Suis allemande je suis comme vous je ne suis pas du tout d'ici. En réalité je viens de Hambourg. Donc je ne sais pas il n'y a pas beaucoup de militaire en Allemagne et moi je trouve qu'on nous respecte assez ici. Au fait le Frenchie vous êtes d'ou exactement?

Elle voulait maintenant en savoir plus car elle ne rencontrait que très très rarement de personne d’Europe comme elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Cogne des fangeux
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Ven 28 Juil - 12:01
J'attrape une clope et me l'allume avec mon zippo que je range juste après dans ma poche, je tire un grand coup dessus, dieu que c'est bon de pouvoir fumer sans se ruiner la santé. L'une des nombreuses raisons pour laquelle je ne regrette pas de m'être fait initié à cette chance pour la vie qu'est le FEV, n'en déplaise aux fiottes qui pensent le contraire. Heidrich éclate de rire, je me demande bien pourquoi, puis j'écoute sa réponse, et je comprends, je comprends cette attitude et ces tics subtils de langage, cette façon d'être qui ne respirait pas l'américanisme, mais une vieille odeur agréable de déjà vu. Une Allemande, rien que ça, je suis heureux de la connaître celle-la, c'est rare de voir des membres du vieux continent ici. D'un côté ça me rassure, je me serais senti seul si j'avais dû fréquenté tout les connards non-marxiste de l'Enclave qui sont ici, d'un coup je me... Plus à l'aise.

-Auf der Heide blüht ein kleines Blümelein, und das heißt: Erika. Dans les champs il y a une fleur, et elle s'appelle Erika. Elle doit connaître la musique vu qu'elle a dû servir dans l'armée Allemande je pense, c'est la première fois que je vois une prothèse comme celle-ci. Je viens de Saint-Etienne, c'est le Oberndorf français, avec sa manufacture d'armes.
Mais dites moi, Fraulein, qu'est-ce qui peut amener une allemande à aider l'Enclave, aux dernières nouvelles l'Allemagne et les USA étaient ennemis vu le coup de poignard dans le dos qu'ils nous ont mis juste avant le feu atomique. Je le sais, j'étais aux USA quand ils ont balancé les bombes sur l'Europe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 20
Localisation : QG de l'Enclave
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Jeu 10 Aoû - 19:01
Le frenchie Comme Lisa s'était surprise a trouver amusant de l'appeler ainsi parla dans une langue très ancienne et encrée en elle même qu'elle n'avait plus entendu depuis longtemps malheureusement ne connaissant pas toute la culture de son pays a cause de son états similaire au usa elle ignorait ce qu'était cette histoire de fleurs. Mais toujours était il qu'elle souriait de pouvoir enfin parler a quelqu'un qui connaissait ne serait ce qu'un peu son pays et son continent de naissance. Elle sourit a son interlocuteur.

-Un francais rien que ca ? Vous etesbien loin de chez vous dite moi.

Elle reprit un peu son sérieux te poursuivit avec une voix toujours entre le joyeux et le calme mais avec une certaine pointe d'excitation dans la joie.

-Et bien pour vous répondre Je n'ai pas connu cette époque donc j'essaie de ne pas juger les autres car je n’était pas la donc. ensuite si j'ai rejoint l'enclave ou en tout cas celle ci c'est car c'est la plus libre et comparé a la bandes de fanatiques de technologie de la cda et la dictature de la nouvelle France qui a viré au cauchemar j'ai fait mon choix.

Elle poursuivit ainsi jusqu’à une maison individuelle très bien conservée et aussi d’après ses dire pourvu en meubles et en vivres pour deux mois donc c’était la que son invité allait vivre.

-Mais dites moi j'ai un point qui me trouble. Comment vous avez pu connaitre les bombes ? c’était il ya plus de deux cents ans non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Cogne des fangeux
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Jeu 10 Aoû - 22:54
Je passe le pas de la porte ; tout est impeccable, du canapé parfaitement lisse au lit au carré, en passant par la cuisine en ordre, l'Enclave a mis le paquet pour me charmer et obtenir mes faveurs sur ce coup. Mais j'ai d'autres choses qui traînent dans mon esprit pour l'instant, par exemple l'Allemande avec qui je suis en train de parler. J'ai l'occasion de ressasser les bons souvenirs, autant profiter du moment tant qu'il est là, mais répondons d'abord à sa question.

-Mais j'ai deux cents ans et quelques. Je lui sors ça comme si c'était la normalité. J'ai eu tout mon temps pour penser et analyser l'histoire. Je dois avouer que les allemands, les français, tout cela me manque, des mentalités bien différentes de celles qu'il y a ici. J'ai envie de parler un petit peu. Vous voir me rappel de vieux souvenirs, j'ai toujours eu cette nostalgie de l'ancien continent et je dois avouer que je ne refuserai pas de retourner chez moi lorsque l'occasion se présentera.

Je suppose que d'une façon tout à fait logique, je devrais après voir visiter mes quartiers pointer chez les chimistes pour commencer le travail mais... Disons que même si je suis payé par l'Enclave j'ai mon propre agenda et il m'indique autre chose, alors que je suis posé contre le plan de travail de la cuisine, mon regard s'attarde un bref instant sur les traits fins de l'Allemande et ses yeux couleur ambre qui donnent envie de se perdre dedans l'instant d'une éternité. Cet accent germanique qui me catapulte des siècles en arrière, et qui suscite en moi un désir qui à défaut de croire éteint, comatait depuis un long moment. Je lui fais mon plus beau sourire d'ange blanc d'écaille et de dents de requins, ce qui donne un très probable résultat comico-parodique dans ma tentative assez bourrine il faut l'avouer de m'obtenir ses faveurs. Je tire sur ma cigarette.

-Fraulein, si on se posait un peu, le temps de finir cette cigarette et quelques autres. Nous avons tout notre temps, autant étirer ce moment de pause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 20
Localisation : QG de l'Enclave
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Jeu 10 Aoû - 23:23
Deux cent ans, Lisa avait un peu de mal a le croire enfin ça c’était les premières secondes faut dire qu'il ne sont pas nombreux les gens qui te disent qu'ils ont deux cent ans comme si c’était tout a fait normal. enfin Lisa saisit le sens de ses mots, il suffisait de regarder Cet homme qui avait bien changer physiquement, Cela devait être du au Radiations ambiantes dans l'air a l’époque. Lisa d'ailleurs sourit en écoutant cet homme et rétorqua.

-Vous savez plusieurs ports de la cote est sont encore opérationnel donc ce n'est pas impossible de revenir, bon par contre ça prend un certain temps de s'en aller. Mais vous pourrez revoir la France et vous voulez une bonne nouvelle. Votre monument le plus connu et le plus haut a été chanceux et n'as pas cédé et est encore debout.

Lisa l'observa alors bouger contre le plan de travail et la dévisager. elle ne dit rien et se contenta de s'adosser a un mur et a sourire en écoutant la proposition. elle sortir de sa veste ouverte une flasque remplit de whisky et en but un peu avant de s'allumer une autre cigarette et de répondre en lançant la flasque vers son vis a vis.

-je suis jamais contre tirer un peu au flanc je suis pas un officier très discipliné et pas un modèle de rigueur, mais ça mon surnom a du vous le faire deviner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Cogne des fangeux
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Jeu 10 Aoû - 23:56
Alors la Tour Eiffel est toujours debout, je ne cache la joie sur mon visage en apprenant la nouvelle et attrape la flasque de whisky avant d'en prendre une petite lampée, enfin, petite, vu mon gabarit c'est une petite lampée, pour elle ça doit être une gorgée normale. Je constate avec joie que l'Allemande partage ma conception du travail, je m'approche d'elle, j'ai du mal à croire que son surnom soit si véridique, d'autant plus que l'ambiance à la base avait l'air relativement tendu entre elle et les autres ricains. Amerikansky comme dirait mon idole en matière d'armement, mais moi aussi j'ai envie de fumer et moi aussi j'ai terminé ma cigarette, j'attrape délicatement sa clope avant de tirer dessus puis la lui rend.
Nous ne devrions pas faire ça dans la mesure ou ça constitue un manquement à l'éthique, mais tant pis. Je suppose que c'est ce qui fait que la vie est un chaos bouillonnant dans lequel on essaie d'inculquer de l'ordre, la notion d'imprévue. J'ai le sang chaud.

-Si on allait se poser dans un endroit un petit plus confortable? Tirer au flanc dans une cuisine c'est amusant, mais pas forcément le plus agréable. Quoique, il y a une table. Enfin, on a tout le temps d'y réfléchir. Je me penche pour l'embrasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 20
Localisation : QG de l'Enclave
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Ven 11 Aoû - 17:16
L'homme enfin ce qui était normalement un homme devant Lisa se rapprocha et lui prit sa cigarette avant de tirer dessus et de la lui rendre avant de lui lancer plusieurs phrases remplit de sous entendu, lisa sourit et l'observa se rapprocher sans bouger et soudain alors que leurs lèvres n’était plus qu'a quelques centimètres sa radio s'activa diffusant une voix qui dit.

"Lieutenant, J'ai eu le service scientifique qui me certifie que ca fait plus de 15 min que vous êtes partis du labo et que notre invité n'est toujours pas revenu je peut savoir c e que ca veut dire."

Lisa alors se détacha et en prenant sa radio elle lâcha dans sa langue natales quelques mots.

-Scheiß auf diese Band noch alte Fürze zur falschen Zeit. tun Scheiße

Puis elle alluma et répondit.

-Oui désolé j’étais occupé a faire visiter la maison a notre invité navré.

"Bon ok mais si dans 5 min vous n’êtes pas au labo avec lui je vous jure que vous passerez en cour martial non seulement pour cet écart et aussi pour tout les autres. j’espère que c'est clair Lieutenant"

-Tres claire Lieutenant

Elle éteignit alors la radio et la remit dans sa poche avant de se retourner en haussant les épaules avec un petit sourire géné sur le visage vers son vis a vis.

-Désolé mais je crois que nous allons devoir remettre l'amusement a plus tard.

elle ouvrit la porte et lâcha un

-si vous voulez bien me suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Cogne des fangeux
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Ven 11 Aoû - 18:30
C'est quoi le problème? Depuis quand on m'interrompt dans mes petites affaires? Pour qui il se prend le type à la radio? Je vais lui faire avaler son transpondeur on va voir s'il va toujours faire le guignol à menacer les gens de les traîner en cours martial, la cours martial c'est bien pour les soldats du rang et les sous officiers, mais certainement pas pour ceux qui ont les épaules fournies au niveau des coutures dorées. Je n'apprécie pas ce changement dans le planning, mais l'armée m'a appris que lorsqu'on ne peut pas empêcher quelque chose de se produire, on peut jouer avec la réalité des choses dans le rapport pour arranger un camarade ou au contraire dissimuler quelque chose à un supérieur. Elle ouvre la porte d'entrée et se place dans l'embrasure dans cette pause typique des officiers qui attendent que vous les suiviez, mais je ne suis pas un chien, on ne me met pas une laisse sans que j'essaie de la trancher. Je souris et appuie mon coude contre le mur dans une vague tentative de faire durer le suspens, non.

-Passez moi la radio je vais arranger ça, je n'aie aucune raison d'aller au labo pour l'instant, et j'ai des tas de motifs pour rester ici. J'ai vu qu'il y avait de la documentation ici. Parce que je suis documenté. Le plus sérieusement du monde ; je sais ce qu'il y a à faire mais j'ai des choses à coucher sur papier pour rentabiliser mon temps de travail et je ne veux pas encombrer les paillasses avec des notes, surtout en présence de scientifiques qui ne savent pas forcément ce qu'ils font. J'ai besoin de me rafraîchir la mémoire et prendre quelques notes ici puisqu'ils ne sont pas doués au labo, vous savez, des bases. Par exemple les liaisons entre corps chimiques. Juste chimique hein, il n'y a absolument aucun sous-entendu. AUCUN. En plus je n'aie aucune raison de retourner au labo pour l'instant, j'ai vu tout ce qu'il y avait à voir, j'ai surtout besoin de l'assistance d'une officier pour connaître les réquisitions de matériel que je suis en droit de faire, et pour m'accompagner dans les dépôts de munitions pour prendre des composés sensibles.

Personne ne passe jamais dans un dépôt de munition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 20
Localisation : QG de l'Enclave
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Ven 11 Aoû - 19:32
Lisa sourit en l'entendant encore continuer avec des sous entendu et aussi dire qu'il allait arranger la situation sauf qu'il ne connaissait pas bien l'enclave, et de plus elle devait particulièrement se tenir a carreau après ses nombreux écarts de conduites répétés, comme être saoul a un exercice de tir ou retrouvée dans le lit d'une colonel nue toute les deux etc.. donc il valait mieux jouer la sécurité, Il avait des calculs a faire et des bases a poser soit mais elle, elle se devait impérativement de se rendre au labo car ses supérieurs devait l'attendre donc.

-Hé bien soit je dirais que vous êtes occupés a plancher sur des calculs complexe et que vous aurez besoin de moi plus tard mais moi si je ne veux pas me faire taper sur les doigts ou dégrader faut que je file en vitesse. sur ce.

Elle allait fermer la porte et se mettre a courir mais elle s'aretta et se retourna pour dire en souriant.

-Au fait pas mal tenté le coup du dépôt mais j'ai pas précisé une chose importante, je suis de l'autre bord.

elle conclut en tirant la langue avec un sourire et un clin d’œil et referma la porte avant de se mettre a courir en direction du labo afin de sauver ses galons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Cogne des fangeux
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa] Ven 11 Aoû - 21:37
Tellement attirer par l'autre bord qu'elle reviendra me voir hein ? Mon cul sur la commode, j'ai mes propres soupçons sur cette conduite incohérente, il y a quelques instants j'étais sur le point de me la taper et maintenant elle me dit qu'elle est lesbienne. Je dois être le mutant le plus efféminé du monde alors, j'hausse les épaules et m'enfonce dans mon canapé, je cherche dans l'une de mes poches ma pipe avant de sortir mon tabac et de m'en griller une bonne partie. J'ai la flemme de travailler ce soir, à vrai dire j'irai presque me taper une pute si ça n'était pas grillé que j'aille dépenser une partie de l'avance que je vais recevoir à farcir des dindes.
Surtout que je viens de trouver un challenge intéressant, je souris et m'étire tel un chat qui sort de sa sieste avant de me diriger vers la feuille de papier vierge posé sur un bureau qui n'attend que moi, je me pose devant et commence à gratter tout ce qu'il faut savoir sur le procédé de fabrication, en détaillant, schématisant et annotant les coups de crayons comme un professeur qui devrait expliquer ça à ses élèves. Parce c'est ce que je suis en ce moment, un prof.
Puis une heure plus tard je me pointe au labo, mélancolique.
Pas vraiment à l'idée de m'être pris un râteau, entre ça, les pains que je me suis pris, les tartes que j'ai envoyé, toutes les quiches que j'ai essuyé au cours de ma carrière d'armurier, les fois où on m'a pris une bonne poire et où on a essayé de me presser comme un citron, je pense pouvoir ouvrir un super marché. Non, je suis mélancolique et une bonne part de légers ténèbres envahissent mes boyaux parce que je vais faire du travail de technicien avec d'autres, exit les blouses blanches, bonjour les chemises bleus.
Je passe une grande partie de ma journée à bosser, et surtout à faire bosser les autres. Quitte à hurler un peu pour réveiller les plus endormis et à les forcer à fournir du résultat, j'instruis les plus volontaires et les plus éduqués sur ce qu'ils font, histoire qu'ils puissent être en mesure de reproduire la procédure, j'apprends aux plus cons à ne pas se blesser quand ils font les manipulations dangereuses, et elles le sont toutes. J'adorerai raconter comment j'ai réussi à synthétiser du gaz dès le premier jour, la vérité c'est que la bonne dose de matière à ajouter dans les catalyseurs pour obtenir un résultat probant nécessite une précision à l'échelle microscopique, et pour avoir une telle précision il faut du talent, et de la chance. Aujourd'hui en rentrant dans mes quartiers de fonction j'ai constaté que j'ai bien joué de malchance en échouant quatre fois de suite à pile ou face.
Aussi pour enfouir mes problèmes, j'attrape une bière et me pose dans le canapé avec un livre que j'ai apporté, une vieille pièce de Corneille. Autant lire un auteur français hein? L'effet ne dure pas et au bout d'un bref moment j'en aie assez et décide de me traîner dans l'unique lieu qui sert des boissons alcoolisés de l'Enclave, je ne sais pas vraiment si on peut appeler ça un bar vu que tout fonctionne avec des tickets et tout le fatras, mais je fais preuve d'encore assez de charisme pour négocier un shot de vodka au bar.
Après tout, je les aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa]
Revenir en haut Aller en bas

Le prophète d'Ypres, la gardienne de l'Enclave [PV Lisa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Annya [Gardienne de Néera ]
» Hestia, gardienne du Foyer
» Almira le prophète de l'amour
» [anim] Invasion des démons en Orneval et autrepart
» Pastorale d'Enguerrand de Laigny [Terminée et validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Zone RP - Les terres désolées :: The Enclave :: Base militaire-