La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Franchise : Saint-Etienne sur docks. Les stocks.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Cogne des fangeux
MessageSujet: Franchise : Saint-Etienne sur docks. Les stocks. Mer 10 Mai - 16:34



Le Baudoin IV


« La maison, j'y abandonne mes états d'âmes et y prend mes marchandises. »


Nom complet : Le Baudoin IV
Âge : 2042
Classe : Paquebot
Commerce : armurerie, cartoucherie, champ de tir.
Proprio : Seraphin de St-Etienne, Hans Guverian, Tina Stling
_________________________________________________________

Le règlement de la maison :
-On laisse son flingue dans le râtelier à l'entrée à côté du porte parapluie, sauf réparation/modification.
-Le porte parapluie n'est pas un cendrier, vous éteignez vos clopes dehors.
-Toquez à la porte, ne JAMAIS essayer de l'ouvrir.
-La maison accepte les paiements en capsules et en troc utile. C'est pas le marché, si vous avez un tapis à refourguer c'est pas ici en échange de dix cartouches en neuf millimètres.
-La maison n'est pas tenue pour responsable d'éventuelles accidents : vous êtes informé au moment de l'achat des risques encourus.
-Essuyez vos pieds.
-Aucun animal à bord.


Description des lieux :
Localisation géographique :
Le Baudoin IV est situé sur les quais de la Nouvelle Orléans, dans les quartiers Sud, le paquebot est à quai et ancré, avec sa peinture noire qui date d'il y a quelques années impossible de le rater. Il est située dans une zone relativement peu dangereuse : les prédateurs marins n'arrivent pas à atteindre la terre ferme depuis la surface de l'eau. Quelques voleurs de grands chemins et récupérateurs rodent, mais ils savent faire la différence entre des clients et d'éventuelles marchandises. Globalement peu d'emmerdes en perspective.

L'extérieur:
Un champ de tir, délimité par quelques sacs de sables, trois tables et une poignée de tapis de gym pour le tir allongé, le tout à l'abri de la pluie grâce à une bâche. Les cibles sont toutes simples : les mouettes du port qui se posent à la surface de l'eau ou sur les flotteurs qui ont résisté à l'apocalypse. Ceux qui ramènent les bouteilles vides pourront même se fendre d'une séance de ball-trap.

L'intérieur :
L'immense majorité du paquebot est vide : seule la soute est habitée et on y accède que par une unique porte de service qui a été puissamment renforcée. Jadis on y foutait du charbon, du sable et d'autres marchandises en vrac, maintenant elle sert d'atelier de fabrication côté porte, avec machines outils, produits chimiques et comptoir de vente d'un côté. De l'autre, zone de vie avec chambres, salle d'eau et salon. Aucune cloison en dur : les deux lieux sont séparés par une grande toile en plastique blanche, les chambres de chacun par d'épais rideaux.
Le lieu n'est ni vraiment craignos ni non plus le paradis : il y a de l'eau chaude et filtrée grâce à un générateur qui fonctionne avec des pîles à fission qui fournit aussi l'éclairage et l'énergie pour les machines-outils, une hotte aspire l'air vicié mais ça s'arrête la. La lumière naturelle est faible à cause des hublots, les parois grises et la poussière s'accumule facilement si on ne passe pas régulièrement le balais.
Le reste du paquebot est vide : tout ce qui a pu être récupéré l'a été et est plongé dans l'obscurité, ceux qui veulent s'y installer vont devoir demander la permission.



_________________________________________________________

L'arsenal :
Des flingues et des munitions de toute sortes, du lee-enfield qui a vu trois guerres mondiales au dernier jouet de la FNF, en passant par les cartouches 8mm Mauser jusqu'au 5,7mm Belge, il y a de tout, en quantité plus ou moins variable et de globalement bonne qualité. Tout est stocké dans des râteliers pour les armes, dans des coffres pour les munitions qui sont balancées en vrac en fonction de leur calibre.
On ne compte quasiment aucune arme à énergie : de par la technicité qu'elles nécessitent et l'artisanat de pointe requise, elles sont faites sur commande uniquement.
Quelques armes blanches traînent, mais elles relèvent plus des objets de collections que d'une réelle gamme de vente : à l'exception de quelques dagues et couteaux de combats, elles se font sur commande, quand elles ne sont pas trop exotiques.



Logistique
-Machines outils de toute sorte et de toute taille.
-Rations militaires et conserves dans la cuisine.
-De l'eau.
-De la bière. Faudra racheter de la bière pour Hans.
-Des fringues, toute taille, tout sexe.
-Un paquet de clopes renommé Cigarettes au Radium.
-Des livres. Certains sont en français, d'autres en allemand, le reste en anglais.
-De la menthe. Tina, Hans, songez à racheter de la menthe quand vous cuisinez avec, vous savez bien que j'aime bien en mâcher pour la détente.

Nota Bene : Ca semble évident, mais les clopes au Radium appartiennent à Hans,
si un client demande une cigarette vous ne lui en donnez pas, sauf si vous voulez le buter évidemment en quatre mois.




Inventaire immédiat :
-Fusil à pompe SPAS-12.
-Pince Monseigneur.
-Masque à oxygène.
-Gilet en kevlar, avec plaque d'acier.
-Vieil uniforme de l'armée française, rafistolé et renforcé au kevlar un peu partout.
-Des feuilles de menthe.



_________________________________________________________

"To do" list :
I) -Faire un gâteau pour l'anniversaire de Tina (un cowboy va m'aider pour ça).
II) 1)-Trouver un char d'assaut. ANSCHLUSS
2)-Le retaper.
3)-En profiter.Agrandir le Lebensraum avec.
4)-Le vendre à la confrérie de l'acier.
III) 1)-Élaborer de nouveaux prototypes.

PS : on va éviter de laisser Hans jouer avec des feutres quand il a forcé sur la bière.


_________________________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 08/05/2017
Localisation : Cogne des fangeux
MessageSujet: Re: Franchise : Saint-Etienne sur docks. Les stocks. Mer 10 Mai - 17:49



Tina Stling


« Faire preuve d'humanité retarde le moment où l'on presse la gâchette, et l'humanité ne traite pas les moments de faiblesses humainement. »


En long et en travers :
 





Hans Stahlsturm


« Le premier jour du reste de ma vie est aussi le dernier pour vous. »


En long et en travers :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Franchise : Saint-Etienne sur docks. Les stocks.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ROCKY - 11 ans - SPA Saint-Etienne Loire (42)
» BOUILLE x caniche 9 ans SPA ST Etienne Loire (42) ADOPTE
» hommage à michel Corringe.
» un amour de Féfé
» Bienvenue à Joël Servy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Administration :: Registre des survivants :: Espace de gestion :: Seraphin de Saint-Etienne-