La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Quand on rencontre une boîte de conserve (Privé avec Julius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 01/11/2016
Localisation : chez moi
MessageSujet: Quand on rencontre une boîte de conserve (Privé avec Julius) Mar 9 Mai - 1:22
12 Janvier 2291 à 19h45

C'est un soir comme un autre, les mêmes étoiles au ciel, la même lune et les mêmes enfoiré qui traverse cette ville pourrit jusqu'à la moelle. Comme à mon habitude, j'arpente les rues de la ville afin d'aller au bar. Toujours comme à mon habitude, je m'assoie toujours aussi lourdement sur le même tabouret au comptoir pour commander comme à mon habitude la même bière, je commence à me lasser de mes journées à force de ne rien faire, j'ai envie qu'il se passe un truc, j'ai envie de changement... Au moins je ne me lasse pas de boire une gwynette.

Après un certain temps à regarder le plafond, je pouvais entendre mon ventre grogné de faim, maintenant que j'y pense, j'ai totalement zappé d'avaler un truc ce midi, tu m'étonne que mon ventre grogne comme ça après. Je regarde la carte sur le mur afin de voir ce qu'il pouvait proposer et une chose m'attira le plus, c'est le fameux burger de radtaupe, je ne l'ai jamais essayé et c'est vraiment le bon moment pour faire des découvertes.

(30min plus tard, soir 20h15)

Ha ça oui, je ne regrette pas d'avoir dit au revoir à 30 capsules, ha ça oui et le meilleur dans tout ça, c'est que sa remplie bien la panse en plus d'être délicieux, je commande une autre bière gwynette afin de mieux digérer le burger, je crois que je vais rentrer un peu plus tard qu'à mon habitude ce soir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 179
Date d'inscription : 11/09/2016
Age : 33
Localisation : Toujours dans son armure
MessageSujet: Re: Quand on rencontre une boîte de conserve (Privé avec Julius) Mar 9 Mai - 22:02
Quel temps de merde

La plus tombe incessamment sur mon armure, et l'acoustique n'est pas assez bien isolée pour complètement effacer les "plok" de l'eau qui vient se heurter contre l'acier. Les flaques jonchent les rues au même titre que les ordures d'une poubelle renversée par un commerçant en rogne. Les affaires vont elles aussi mal pour tout le monde.

Les 3 derniers mois ont été des brahmines maigres. C'est vraiment moche de voir que même des gens à tuer pour de l'argent ou la justice il y en a plus. Peut-être que je suis content d'avoir ce problème, mais c'est pas le lambinage qui va m'aider à me nourrir.

J'ai faim bordel, j'ai pas mangé depuis 3 jours et je viens enfin de mettre la main sur quelques capsules... j'ai honte d'avoir fait de la vieille récup vulgaire pour pouvoir manger ce soir exceptionnellement. J'ai jamais vraiment eu d'orgueil mais là ça fait quand même un petit choc, pour moi un récupérateur revend de la camelote au plus offrant à partir du moment où c'est trop compliqué pour qu'il y comprenne quoi que ce soit.

Revendre un vieux radioréveil à un commerçant qui y voit un autocuiseur à cause de la chaleur dégagée par la fuite de la pile radioactive m'as fait un drôle d'effet.

Le business change, il faut que j'aille remplir mon estomac pour continuer à poursuivre ces changements.

Oh, une taverne. Avec un burger au Rataupe. le "Valentine's Lougne" que ça s'appelle. Tentons.

La vieille porte trouée par ce qui semblait être des trous de balles laissait entrapercevoir une lumière jaune et chaude, vraiment vive, et quelques rires accompagnés de bruits de verre cassés. Mon pyjama me démange de fatigue sous mon armure et j'espère pouvoir rentrer chez moi après mon repas.

Une fois le vieux bout de bois poussé sur ses gonds prenant la poussière, je me retrouve face à une ribambelle de gens tous aussi différents les uns que les autres. Certains portent des vieilles chemises et des pistolets de chasse dans leurs holsters pour pouvoir se défendre en cas d'attaque sur leurs étalages, d'autres arborent un chapeau de desperado et une vielle carabine à levier encrassée par la boue de leur chasse à l'homme dans les marais. Les troisièmes portent quant-à elles des porte-jarretelles du plus bel effet cuir encore quelques peu tâchés de fluides et se courbant sur les formes de la bourse enfournée derrière. Le Wasteland est vraiment très cosmopolite de nos jours.

Je m'avance sans faire attention aux doigts sur les détentes glissés sous la table ou les regards en biais. Les yeux baissés quant-à eux ne m'on jamais dérangés. Tant qu'on me crache pas la merde à la figure je sais rester poli.

Le siège plie un peu sous mon poids d'acier et heureusement que le ressort d'avant guerre tient toujours le coup. Je regarde un homme assis à ma droite dans son manteau pourpre dévorer son burger (le plat tant convoité!) arrosé de rasades de bière. J'ai jamais eu autant de jalousie en voyant un simple acte aussi naturel que de manger. Je me tourne vers cet homme en laissant un de mes coudes sur le comptoir afin de ne pas le brusquer et lance.

"Dites-moi mon ami, c'est un bon rapport qualité prix ce que vous mangez? Je suis encore jamais venu ici, je dois commander quelque chose en particulier? vous avez une préférence?"

Je n'avais pas vu le regard à moitié de verre insistant du barman qui se contenta de me lancer de manière aussi aigrie que qu'un citron

"De toute façon on ne sert que des burgers ce soir"

Je me retrouvais donc avec un de ces burgers devant moi, gracieusement lancé vers ma position d'un geste dédaigneux. Au moins il y avait une rondelle d'oignon dedans.

"Ca fera 30 capsules."

Je tends les bouts de ferraille en me retenant de les affuter au préalable pour donner une leçon au mécréant et j'attaque mon plat qui fait instantanément naître en moi une douce sensation de chaleur au niveau de ma poitrine. Je comptait bien savourer chaque bouchée, chaque miette de cette délicieuse préparation.

inventaire:
 

Check-Up:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 01/11/2016
Localisation : chez moi
MessageSujet: Re: Quand on rencontre une boîte de conserve (Privé avec Julius) Mer 10 Mai - 1:27
J'observais la personne qui m'avais interpeller, c'est une personne vétus d'un armure assisté, un modèle que je ne connais pas d'ailleurs, il mangeait comme un vorace, je vois que je ne suis pas le seul à aimer ce fameux burger.

Je ne pense pas que j'ai besoin de vous donner la réponse à ce que je vois... Ce burger est délicieux pas vrais ? Moi aussi je le goûte pour la première fois et je dois bien avouer que personnellement, je ne regrette en rien d'avoir dépensé 30 capsules.

Dit-je en lui souriant. Ce bar est vraiment le meilleur, en plus d'être un endroit calme qui sert de bonne bière, il sert aussi des burger vraiment incroyable. Vraiment pas déçu d'être rentré dans ce bar pour la première fois. Enfin bref, assez de nostalgie et concentrons nous plutôt sur la personne à côté de moi.

Sinon... Vous venez de loin ? J'ai l'habitude de rencontrer des personnes ici, mais aucun ne voyage, du coup j'ai un peu l'hobby de demander aux gens que je rencontre ici s'ils viennent de loin, drôle d'hobby n'est-ce pas ? J'en oublie les manières... Je m'appelle Jason.. Jason Bleight et vous ?

On dirait bien que j'ai l'alcool m'est monté plus vite que prévu à la tête, faut vraiment que je fasse gaffe la prochaine fois, mais bon, le mal est fais et je compte bien continuer ce que j'ai commencé, c'est-à-dire un nouveau pote qui a l'aire sympa au premier coup d’œil... Je peux vraiment me fier à mes yeux là ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 179
Date d'inscription : 11/09/2016
Age : 33
Localisation : Toujours dans son armure
MessageSujet: Re: Quand on rencontre une boîte de conserve (Privé avec Julius) Jeu 8 Juin - 13:32
Je suis repu jusqu'au fond de mon être, je ne sais pas si maintenant mon amure pèse toujours plus lourd que moi. J m'essuie la bouche avec le torchon du bar que je vole pendant que le barman à le dos tourné. Je repose le chiffon du bon côté du comptoir pendant que le ranger-like à ma droite m'interpelle et commence à me poser des questions sur qui je suis et mes motivations.

"-Sinon... Vous venez de loin ? J'ai l'habitude de rencontrer des personnes ici, mais aucun ne voyage, du coup j'ai un peu l'hobby de demander aux gens que je rencontre ici s'ils viennent de loin, drôle d'hobby n'est-ce pas ? J'en oublie les manières... Je m'appelle Jason.. Jason Bleight et vous ?"

"-Haber, Julius Haber. Je ne vient de nulle part et je vais partout, si vous voulez mon avis. Je chasse des primes quand j'en ai besoin, mais je rend surtout la justice là où on a besoin de moi."

"-Et vous monsieur Bleight? Que faites-vous de votre existence? Vous semblez à un rangers, mais je ne crois pas que vous en faites partie... Vous semblez plus... indépendant."

Check-Up:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 01/11/2016
Localisation : chez moi
MessageSujet: Re: Quand on rencontre une boîte de conserve (Privé avec Julius) Sam 10 Juin - 1:55
" Haber, Julius Haber. Je ne vient de nulle part et je vais partout, si vous voulez mon avis. Je chasse des primes quand j'en ai besoin, mais je rend surtout la justice là où on a besoin de moi. Et vous monsieur Bleight? Que faites-vous de votre existence? Vous semblez à un rangers, mais je ne crois pas que vous en faites partie... Vous semblez plus... indépendant."

"Bonne pioche, enfaîte je ne suis qu'un mercenaire en rien de plus simple.. Et ces marrant que vous me dites ceci, c'est certainement la première fois qu'on me fait cette remarque, le fait que je ressemblance à un rangers, enfin bon... Chacun son avis sur la chose. Sinon pareil pour moi, je fais la chasse aux têtes parfois... De temps en temps, même si ce n'est pas vraiment pour les mêmes et noble raison que la vôtre, après tout, il faut bien survivre du mieux qu'on le peut dans les terres désolées."

Oui, tout le monde ne se bat pour les mêmes raison, certain veulent le pouvoir, l'argent et des plaisirs, mais d'autre ne veulent qu'améliorer ce monde, comme me le prouve l'homme en armure à côté de moi. Tiens, vu que c'est un chasseur de prime et qu'il veut améliorer ce monde, pourquoi ne pas en profiter tant que j'y suis.

"Hmm... Tiens, vu que vous êtes chasseur de prime et voulais faire justice, pourquoi ne pas faire équipe le temps d'une prime ? Parceque je dois vous le dire, je ne peux pas m'en faire une à-moi seul."

Je ris sur moi-même à cette phrase, mieux vaux rire de tout que tirais la gueule, mais pour l'instant je sens l'alcool monté, si je prends un verre, c'est sûr, je ne serais plus assez lucide pour qu'il puisse me prendre au sérieux, si je veux faire une prime, ce ne sera pas pour ce soir, je vais devoir attendre demain matin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand on rencontre une boîte de conserve (Privé avec Julius)
Revenir en haut Aller en bas

Quand on rencontre une boîte de conserve (Privé avec Julius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je déteste demander de l'aide... Mais quand il le faut... Il le faut. [privé Leyna]
» Succulente dégustation [privé avec Hélio]
» Senlis , le vieux manoir , par derriere c'est toujours plus sympa ..
» Quand les nouvelles viennent d'elles-même avec un mois de retard... (pv)
» [Terminé] Sois patient avec l'enfant aux yeux de diamant (Privé avec Loan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Zone RP - La Nouvelle Orléans :: Zone contestée :: Cité de Louisiane-