La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Le pauvre donne une punition aux riches.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Le pauvre donne une punition aux riches. Ven 21 Avr - 18:15
JANVIER 2291 - 4 jours après le massacre de la place de BASSE-VILLE ( http://fallouttowrpg.forumactif.org/t333-finithe-short-stretch-rp-libre )

Il y'à quatre jours, un jeune garçon aujourd'hui disparu aller subir une des plus injuste et sévère punition de la part d'un des célèbres juges de la ville. Une pendaison qui va être avortée grâce aux citoyens de la ville. La colère des habitants c'est enfin fait entendre, ils ont abattu le juge corrompu par le vice et la folie et voulait ensuite se diriger vers le bureau du président pour exiger une modification du système judiciaire et de police de la ville. En réponse à cette manifestation, la Nouvelle-France à envoyé cinq Humvee en direction de la foule et les policiers se sont servis des mitrailleuses lourdes fixée dessus pour faire taire le mouvement civil. C'est un acte déplorable de la part de Nouvelle-France... et il est temps de venger les bonnes âmes de la place St Marc...

C'est le message que me transmet Gary. J'ai enfin ma première mission et pas des moindres... Je dois infiltrer le QG de la police de Nouvelle-France, placer des explosifs dans le hangar à Humvee et dans tout endroit que je juge intéressant de détruire. Je suis assez heureuse d'enfin agir pour la résistance et aussi de venger les nombreux morts de la place St Marc.... Quand j'ai vue ça dans le journal le Louisiana Feather's j'étais horrifiée et énervée à la fois... un mélange de sentiment des plus inconfortable.

Je prépare alors mon équipement, je prend mon fusil Garand avec silencieux ainsi que ma mitraillette Thompson avec silencieux.... Ensuite, je m'équipe d'une tenue entièrement noir pour la discrétion. Il fait nuit, ça doit être minuit ou une heure du matin et coup de chance il fait de l'orage. Enfin coup de chance... Le QG de la résistance à dû organiser cette mission en conséquence en prenant en compte le temps qu'il ferait.

Je me présente un peu en hauteur, sur l'ancien bâtiment, je me place légèrement en retrait pour éviter de me faire repérer. Puis je me redresse avec mes jumelles pour observer la position des policiers en garde autour de leur QG. Il m'est impossible de tous les voir néanmoins j'en repère une bonne dizaine placé aux quatre coins de la base.

[Discrétion 82/64]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Sam 22 Avr - 11:17
Maintenant qu'elle y était, Collen n'en croyait pas de ses yeux de voir la ville haute de ses propre yeux : une ville propre intacte, comme d'avant-guerre et sans le moindre bâtiment démoli, où même celuii des policiers ressemblait à une demeure de riches par rapport à la plus chic des maisons de la ville basse. Mais à la sécurité toujours aussi corrompue, ce qui expliquait comment elle avait put passer avec un faux permis procuré par la résistance.
A priori, pour que la résistance envoie Collen en solo, soit une débutante, c’était qu’ils estimaient que la mission était simple. Rentrer, déposer les explosifs et ressortir… A priori peut-être pas le plus dur ni le plus long à faire. Simplement, il y avait une chose qu’ils ne s’emblaient pas avoir calculé (ou au contraire très bien calculé et c’était le test de Collen) c’était le nombre de policiers qui allaient et venaient.

Puisqu’ils grouillaient dans le coin, la mission allait être plus difficile que prévu pour la jeune résistante et elle allait devoir redoubler de prudence pour y arriver… Et aussitôt pensé, aussitôt grillé car alors qu’elle leva la tête avec ses jumelles pour regarder l’entrée, les deux gardes qui y étaient stationnés tournèrent la tête vers elle avant que l’un d’eux ne demande à l’autre.

- T’as pas vu un truc bouger là-haut ?
- Toi aussi ça te l’a fait ?
Ils sortirent tous deux leurs lampes de poche et se dirigèrent vers l’endroit où ils venaient de voir Collen. Heureusement entre le conduit d'aération, les rebords auxquels elle pouvait s'accrocher ou encore monter sur le toit de l'escalier, elle avait des planques à disposition mais il fallait faire vite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 21/04/2017
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Sam 22 Avr - 16:37
La jeune femme, qui était maintenant dans la résistance depuis quelques semaines reçu sa première mission au sein de cette résistance, malgré son ancienneté de quelques semaines, elle devait encore connaître les ficelles correctement, c’était important, discrétion et efficacité était les mots clés de cette résistance. Rien n’était fait au hasard et sûrement pas la mission qui allait avoir lieu dans la nuit, Norah connaissant pas encore bien les différents de la haute et basse ville avait eu des informations comme quoi, c’était un acte de représailles et qu’il fallait détruire le maximum de Humvee et le hangar avec, une opération importante mais très risquée, Brooks stressa à l’idée d’avoir une opération aussi délicate que celle là pour ses débuts, mais c’était le seul moyen de faire ses preuves et de montrer qu’a Daniels qu’il avait pas tord de l’avoir recrutée ! La jeune femme avait bien prit ses deux Walter P70 et les balles qui étaient limites silencieuse était un plus pour elle, qui allait sûrement l’aider cette nuit.

Norah équipa ses armes des 12 balles dans les deux chargeurs, elle cacha ses autres balles dans sa sacoche, équipée de sa tenue de base, elle quitta le QG en direction de l’entrée de la haute ville, c’était encore un peu dur de se retrouver dans ces deux villes. Aussi une autre femme allait être sur le coup, la vingtenaire n’eut le temps de la croiser avant la mission, c’était trop tard, il était déjà mi-nuit voir plus, actuellement Norah était planqué au pied d’un immeuble derrière un muret, elle se redressa pour voir l’entrée de la base, mais un truc la perturba, deux policiers s’approchaient du même immeuble, la résistante dégaina son arme, elle arrêta de respirer, se cacha en attendant qu’une quelconque chose se passe.

Les deux policiers montaient dans l’immeuble, pourquoi montaient-ils ? Quelques secondes après la jeune femme suivit les deux hommes, ils montaient deux étages, au dernier étage de l’immeuble, il y avait une porte qui donnait sur le toit, Norah suivit les flics d’un pas rapide, puis soudainement les flics se stoppaient, Brooks n’ayant pas envisagé cela, était pas loin de faire du bruit pour faire demi-tour et se cacher.

Réussite du lancé = 38/50

Elle eut le temps de réagir rapidement pour éviter les regards des deux individus armés, et ils continuèrent d’avancer là où ils devaient allé, Norah s’approcha encore bien plus proche des deux policiers, ils venaient d’entrer sur le temps, où il semblait y avoir une personne, l’orage et la nuit donnait du mal à voir, cependant Brooks avait un seul objectif pour l’instant c’était de neutraliser les deux gardien de la paix, ouais bien sûr.. Norah était à bout portant des hommes armés.

Elle dégaina ses deux armes et les pointa sur les flics.

-C’est terminé pour vous Messieurs, lâchez vos armes, vous avez un pistolet chacun pointé sur vous, un geste c’est terminée, rendez-vous et peut-être vous resterez en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Sam 22 Avr - 17:50
Alors que je m'apprête à repérer et identifier les cibles dans le camp de la police je remarque que deux gardes m'ont repérés. J'enrage d'être si nul et je me cache derrière le muret qui cercle le haut du toit. Je sors mon pistolet et j'attend les deux policiers. Ils mettent du temps à venir et ça me stress de plus en plus. Surtout que j'ai l'arme en main, prête à tirer et les supprimer définitivement de cette univers. J'entend qu'ils s'approchent, leurs pas se font de mieux en mieux entendre.

-"C’est terminé pour vous Messieurs, lâchez vos armes, vous avez un pistolet chacun pointé sur vous, un geste c’est terminée, rendez-vous et peut-être vous resterez en vie. "Je suis rassurée que ma collègue de la résistance ai appréhendée les deux gardes. Cependant, on ne fais pas de prisonnier. Elle aurait dû tirer sans poser de question. Je m'approche des escaliers pointant les deux policier. J'ouvre le feu dans le dos des deux, ils ne tardent pas à tomber inerte et pour être certain de leurs morts je n'hésite pas à leurs tirer dans la tête à bout portant. Je chuchote alors à ma collègue ses mots.

-"Je suis Sixteen de la résistance, merci de ton aide. A l'avenir n'hésite pas à abattre les cibles, on ne fait pas de prisonnier. "Je me place ensuite en direction du muret cerclant le toit et je prend mon fusil en main. Le silencieux est dessus et je commence à viser un des gardes qui se trouve dans une des tours. J'appuie mon doigt sur la gâchette et je le touche en pleine tête. Je vise ensuite une seconde personne dans la tête, mais elle bouge au dernier moment. L'impact surprend le garde. "Hey?" Cependant je ne lui laisse pas le temps de donner l'alarme et je lui tire dans le corps et il s'effondre visiblement mort.

-" Le QG t'a donnée les informations pour la mission ? J'espère que oui car j'ai peu de temps pour expliquer ." Je me relève et je m'approche de la grande porte tout en écoutant ce que me dis ma collègue. Je prend mon pistolet et je me place contre la porte prête à entrer dans le camp. Je jette un coup d'oeil furtif dans le camp pour tenter de voir le hangar et les humvee.

[Perception 8/4]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Dim 23 Avr - 11:34
Les deux policiers se figèrent à l’injonction de leur braqueuse et une expression d’effroi passa brièvement sur leurs visages. Après un instant d’hésitation, ils commencèrent à lever les mains pour poser leurs armes par terre.
- Ok… Fais pas de connerie…
Dire-t-ils en commençant à poser leurs fusils par terre avant d’être aidés par les balles de Collen. En plein dos. Policiers poussèrent un cri et roulèrent dans les escaliers, inertes en laissant un peu de leur sang sur chacune des marches qu’ils dévalèrent. Leurs gilets pare-balle avaient du limiter les dégâts mais cela ne leur serait d’aucune utilité après que Collen les ai achevés. Les deux se reposaient maintenant dans un sommeil éternel, un trou rouge dans leur tête.
Le garde suivant posa encore moins de difficulté : un tir de garand bien ajuste vers la tour de garde laissa un trou dans le verre et ce dernier se maculé de sang, empêchant Collen d’évaluer l’efficacité de son tir. Par contre, ce rafus attira l’attention du seul garde encore en faction qui se tourna instinctivement vers la tour pour voir ce qui s’y passait… Ainsi il évita le tir de Garand en pleine tête de la part de Collen, mais il n’évita pas la deuxième balle qui le prit en plein torse. L’homme disposait d’un gilet pare-balle, mais à voir la puissance de l’impact, il n’était pas prévu pour ça…
Quand les deux résistantes se rapprochèrent du garage, elles remarquèrent que le dernier sur lequel elles avaient tiré avait changé de place. Son fusil était par terre et il s’était traîné à l’abri en rampant, laissant une traînée de sang par terre. Il ne serait pas difficile à rattraper mais il ne fallait pas lui laisser donner l’alerte… Mais aussi il fallait faire vite car au vu du bordel qu’elles étaient en train de causer, même avec des silencieux, l’alerte serait vite donnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 21/04/2017
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Dim 23 Avr - 23:20
Les deux flics étaient maîtrises, maintenant il suffisait juste de les neutraliser et s’était gagné, puis soudainement les deux policiers tomba à terre et roula dans les escaliers, Norah sursauta cherchant la personne qui avait neutralisé les deux humains, puis la personne ayant tirée se rapprocha de Brooks c’était la femme qui était déjà sur place pour l’opération, elle venait chuchoter aux oreilles de la jeune résistante, elle semblait plutôt jeune, une voix doucement « enfantine et douce » expliquant de ne pas attendre et tirer tout de suite, pas de quartier pour les flics faut croire. La jeune femme rigola doucement et répondit au tac-au-tac.

-On aurait pu tirer des informations simplement mais si tu fonctionne comme ça, ça marche.

Quelques secondes après la fin de la réponse de Norah, la résistante tira une balle sur une touche, son tir semblait avoir foiré la première fois et la deuxième passe dans le torse il semblerait. Mais ils sont tous équipés de gilet par-balle, il ne doit pas être mort, l’entrée est logiquement pas gardé, entrer dans la base devait être simple, mais l’objectif était de s’occuper du garde blessé.

Les deux femmes avancent vers la grande porte, en même temps, elle demanda si Brooks était au courant de la mission.

-Oui je sais ce qu’on doit faire, entrer dans le hangar à HUMVEE, poser les bombes que tu as sur toi normalement ? Ou bien nous allons devoir nous en procurer dans le camp ? D’ailleurs moi c’est elle réfléchit à un nom de code qu’elle ne possédait pas encore Volt, voilà Volt, je reviens, je dois être sûre que le gars de la tour est bien mort, sinon on est foutu, je te rejoins au hangar.

-Le hangar est tout au fond, là-bas..

Norah regarda aux alentours.
Dès de perception 8/8
-Les gardes ne semblent pas avoir bougés, ils sont pas mal près du hangar, au moins six, sept policiers. La meilleure chose à faire serait de contourner le camp et arriver dos au hanger pour peut-être trouvé une entrée.

Après ces mots, la jeune femme alla au pied de la tour, où le garde avait été touché, des taches de sang était encore présente ,elle mena à un abri,  le garde semblait être dedans, il avait une main sur sa plaie au torse, il commençait à perdre trop de sang, dans les minutes qui venaient c’était terminé pour lui, mais il avait encore le temps de sonner l’alarme. Brooks s’approcha rapidement de lui, posa une main sur sa bouche pour l’empêcher d’émettre quelconque bruit, elle dégaina une arme et pointa le bout du canon sur le torse ensanglanté du soldat, le cœur de la jeune femme battait la chamade, c’était dur de tuer un gars comme ça de sang froid, la jeune femme bloqua sa respiration et tira une autre balle au même endroit.
Code:
-1 balle

Dès de luck : 6/3

Brooks fouilla le soldat mort, une poche, une autre, mais rien, pas de clés pour le hangar, pas de radio, que dalle. La jeune femme grogna doucement pour n’avoir rien trouvée..

Inventaire actif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Lun 24 Avr - 23:19
Je me place contre une caisse en bois probablement remplit de matériel de bureau... néanmoins ça me couvre parfaitement. Je porte mon regard sur Volt qui est entrain d'observer la zone tendis que je l'écoute avec une grande attention. Je me redresse légèrement pour observer le fond du camp là ou se trouve théoriquement le hangar. Je comprend qu'on doit se séparer, après tout il faut achever le garde que je n'ai pas réussie à tuer. Je pense que je devrais récupérer un meilleurs fusil de tireur d'élite et une meilleur mitraillette légère. Je pose ma main sur l'épaule de Volt avant de lui dire doucement " J'ai les cadeaux Bonne chance, on se retrouve au Hangar. " Suite à cela, j'avance rapidement contre le mûr d'une casemate toujours pistolet en main. Je décide de traverser la route principale pour me rendre sur le flanc droit et longer le mur à l'abris des regards. Je m'exécute sans attendre plus de temps. Je me place ainsi contre le flanc et là je suis surprise par un garde qui vient de tourner au coin et qui se présente juste devant moi.

Sans hésiter, je tir trois fois dans sa direction. Un seul tir aurait suffit puis la première des balles se loge directement dans la tête du garde. Pile au milieux de son front. L'autre le touche au niveau de l'épaule et la dernière part se loger dans le mûr derrière lui. Je m'arrête un peu, j'ai le coeur qui bat à 1000 à l'heure, l'adrénaline me remplit le corps et ça me plait. Un sourire né sur mes lèvres, c'est vrai.. pour une fois, je peu effectuer une vengeance personnel contre la Nouvelle-France. Cette mission je la fais pour la résistance mais aussi pour mes parents.

Je me reprend petit à petit... Je ne dois pas laisser le corps au milieu du passage. Je l’agrippe de façon à pouvoir le porter voir le traître vers une autre position. Je place le corps derrière une haie décorative et soupire... Se garde est tout sauf léger. Néanmoins, pas le temps bailler aux corneilles. je me dirige une nouvelle fois en direction de derrière le hangar. Volt est une bonne indicatrice. Sept gardes se trouve devant le bâtiment. Trois fixe les autres effectuant une ronde... Ils y tiennent à leur hangar. Maintenant... comment entrer là est la question ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Mar 25 Avr - 16:53
Alors quelles avançaient en enjambant les cadavres de leurs ennemis, les demoiselles eurent l'opportunité de se délecter de la mort de celui qu'elle avait abattu en plein torse. Âgé vraisemblablement d'une quarantaine d'années et avec un léger embonpoint, il respirait avec difficulté et tenta vainement de se défendre en levant un pistolet en direction de Volt, mais sans avoir le temps d'appuyer sur la détente. L'homme émit un cri étouffé quand elle lui mit la main sur la bouche et essaya de se défaire de l'étreinte mais sans succès. La vie le quitta quand la seconde balle le perfora. Dans ses poches, rien du tout effectivement, dans sa main droite un revolver ancien et dans sa main gauche, un petit pendentif en acier dans lequel était glissé la photographie d'une femme et de deux garçons d'environ une dizaine d'années. Ça pourrait toujours se revendre à prix convenable.

loot:
 

En se rapprochant du hangar cependant, tout fut beaucoup plus sécurisé et la présence importante de gardes interdisait la tactique du "on les allume un par un",un peu plus d'infiltration allait être indispensable. Heureusement, une série de véhicules garés (en piteux état) permettaient un couvert pour avancer en sécurité, mais il allait falloir se coordonner et bouger vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 21/04/2017
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Mar 25 Avr - 22:12
Avant de partir pour la dernière étape, rentrer dans le hangar, la jeune femme détourna le regard sur l’arme du garde décédé, elle s’empressa de prendre l’arme qui semblait être un colt assez vieux, celui qu’utilisait les sherifs et les cowboys, si la mission venait à devenir un rush, une arme assez puissante comme celle-ci pourrait bien-être utile. Sur l’autre main du policier se trouvait un pendentif en acier avec un photo de famille dessus, une femme et ses deux enfants âgé de dix ans, Norah espérait que c’était une photo anodine et non celle de sa famille, quelques remords commençaient à s’en prendre à elle. Volt attrapa le pendentif et le rangea dans sa poche, et le colt dans sa sacoche, ses deux holsters étant déjà occupés. La jeune femme réfléchit longuement avant de décider ce qu’elle allait faire pour la suite des événements, deux moyen d’y arriver était à disposition, pa première étant de contourner et éviter assez facilement les gardes mais trouver une entrée allait être difficile ou bien la voie principale, avec sûrement tout les gardes mais une entrée facile à prendre.

Le premier choix s’avérait plus réfléchit et moins dangereux, elle avait juste à longer le long du camp pour arriver à côté du hangar à véhicule, tout les gardes restants étaient au tour du hangar, le reste du camp était libre, du moins il le semblait être libre. Le problème étant que Sixteen possédait les bombes, Brooks ne pouvait rien à faire à part balayer le chemin, en se faufilant de droite à gauche, Norah tomba sur une intersection entre deux abris, où de loin elle apercevait sa partenaire, et juste devant une série de véhicule assez vieillot et endommagé, c’était une bonne cachette pour avancer tranquillement en sécurité, puis soudainement, une lumière apparut de nul part, enfin si, de devant. Volt paniqua rapidement, elle effectua un bond pour ré-atterrir sur le ventre à côté d’un abri..

Dès de discrétion 20/50

Pendant quelques secondes l’homme possédant une lampe torche s’approcha de la planque de Brooks, la vingtenaire bloqua sa respiration, à terre sur le sol, elle attendait le départ du garde puis il s’en alla, Norah se leva à croupis elle s’approcha du garde, dégaina encore son arme et pointa l’homme en patrouille. Le temps assez désatreux, l’orage rendait la chose un peu plus dur mais donner un avantage tout de même, quelques mètres sépara les deux individus, la jeune femme ferma un œil sur deux pour mieux viser, leva correctement l’arme sur la tête du flic.

Dès d’arme légère : 16/50

Norah bloqua sa respiration et tira ! La balle se logea dans la nuque du garde qui tomba directement à terre. Une cible de neutralisée en plus ! La résistante se rua sur le corps sans vie du flic de la Nouvelle-France, peut-être qu’elle allait avoir plus de chance cette fois-ci ?
Code:
- 1 balle

Elle plongea ses mains dans les poches du gardes

Dès de luck : 3/3

De l’acier.. elle sortit cela et c’était une clé ! Encore fallait savoir si c’était la clé pour une porte du hangar sinon cette clé serait inutile et ça sera dommage.
Code:
+ une clé
Mais pas question de perdre plus de temps. Volt retourna voir sa partenaire en évitant d’attirer le regard des gardes, l’objectif était bientôt atteint, encore quelques gardes à passer, poser les bombes et c’était terminé ! Enfin de retour près de Sixteen, Norah sortit de sa poche la clé et la montra à sa partenaire.

-Hey, regarde, j’ai trouvée une clé dans la poche d’un autre garde, celui que tu as touchée et mort, je pense que les gardes restants sont ceux devant nous, une idée de la suite ? On se tient au plan et on essaye toujours de contourner ? Ou bien on tente notre chance en faisant une approche directe, à toi de voir..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Jeu 27 Avr - 0:00
Je regarde le hangar, sans savoir comment entrer, puis je me tourne en direction de Volt qui semble avoir très bien réussie son taf. Je me demande c'est quoi son histoire à cette femme, pourquoi elle travaille pour la résistance et qu'es qui l'anime dans le faite de devoir tuer pour une mission. La Nouvelle France doit l'avoir autant blessé qu'ils l'ont fait avec moi.

-Hey, regarde, j’ai trouvée une clé dans la poche d’un autre garde, celui que tu as touchée et mort, je pense que les gardes restants sont ceux devant nous, une idée de la suite ? On se tient au plan et on essaye toujours de contourner ? Ou bien on tente notre chance en faisant une approche directe, à toi de voir.... Ainsi on en est rendu à soit en passe en force soit en essaye les discrétions Je serais plus d'avis de pratiquer la discrétion. Néanmoins pas question de se faire choper avec tout le C4.

- " Tiens Volt.. Prend 4 pain de C4... si jamais je me fais capturer tu vas devoir assurer la fin de la mission. Maintenant comme tu le dis on à le choix entre soit passer en force soit en furtivité. Je pense qu'on devrait passer en furtivité derrière le hangar. J'espère que la clé permet d'ouvrir la porte de derrière. "

Je commence à ramper derrière les carcasses de voiture, cependant mon genoux tape contre la portière d'une voiture, ça fait un petit bruit de choc heureusement le tonnerre surgit en même temps et encore une fois mon coeur bat à la chamade de peur de me faire repérer. Mais, aucune réaction de la part de garde. Dieu bénisse l'orage et l’Amérique comme on dit. Je me présente derrière le hangar et j'observe un garde qui protège la porte arrière.

- " Tue le Volt et essaye la clé je te couvre de se côté ! " Dis-je doucement pour que le garde n'écoute pas et je me place pour surveiller l'avant du camp tout en observant d'un oeil ce que va faire Volt.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Jeu 27 Avr - 10:16
Furtive comme une ombre, Norah parvint à se faufiler dans le dos du garde et à lui offrir une mort aussi douloureuse que rapide. Après avoir reçu le projectile en pleine boite crânienne, il tomba à terre instantanément et se convulsa quelques secondes sur le sol avant d’être totalement inerte.

La fouille de Norah fut fructueuse et cette clé n’ayant rien d’une clé de domicile, elle pouvait assumer de manière sereine qu’elle lui donnerait accès à une zone du hangar. Après leur petite réunion, les deux résistantes durent établir rapidement la marche à suivre et allèrent se positionner derrière un garde sans que celui-ci ne remarque quoi que ce soit. Cependant, alors qu’elles allaient passer au meurtre, la radio de ce dernier grésilla et il la décrocha pour entendre une voix féminine.

- A toutes les unités dans la zone du hangar, Garry Hugo et Travis ne répondent pas, il est possible qu’on ai un pépin. Un volontaire pour aller voir ?
- Tu l’as Clarisse, je vais voir.
Répondit le garde de la porte de derrière du hangar. A partir de là, soit les filles le tuaient lui aussi, soit elles le laissaient partir, mais dans les deux cas, il n’était pas difficile de calculer qu’elles allaient devoir terminer la mission en moins de deux ou trois minutes car l’alerte allait être donnée, ce n’était plus qu’une question de temps. Heureusement pour elles, le destin leur donna un coup de pouce quand elles essayèrent la clé de la porte de derrière et elles débaroulèrent dans un hangar où étaient rangés une demi-douzaine de HUMVEES avec plusieurs autres voitures en plus ou moins bon état et surtout, dans un coin, une armurerie lourde dont l’entrée était verrouillée par un solide cadenas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 21/04/2017
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Jeu 27 Avr - 22:47
C’était trop facile pour l’instant, tout ce passait « presque » comme prévu, malgré quelques coups de pression, le duo s’en sortait trop bien, manquait juste à voir si la clé entrait dans la porte de derrière, mettre le c4 bien comme il le faut et fuir pour savourer cette belle explosion. Les deux femmes profitaient du temps de répits qu’elles avaient pour discuter de la marche à suivre, Sixteen demanda à Volt de prendre 4 pain de C4, la moitié de ce qu’elle avait, si une des deux résistantes se faisaient prendre, l’autre pourrait en moins faire du tord à ce hangar.

Pendant quelques minutes les deux membres de la Résistance de la Nouvelle-France se retrouva à ramper derrière les véhicules, un moyen facile d’arriver au dos du hangar, cependant, Sixteen frappa  avec une partie de son corps une porte d’un des véhicules, ça fit un bruit mais quel chance, l’orage frappa au même moment ! Chose qui dissimula bien le bruit et personne n’avait entendus sauf Norah qui était juste à côté, c’était trop beau ! Et trop facile, les deux femmes réussirent à contourner le hangar pour arriver de dos, Volt et Sixteen était adossées à un petit muret qui permettait de voir la porte éclairé par une petite lumière jaune au dessus de la porte, et un soldat gardait cette porte. Sixteen demanda à Norah d’aller tuer le garde, c’était peut-être trop risqué ? Tenté quelque-chose comme cela maintenant, si près du but ? La marchande réfléchit en continuant d’observer la situation devant la porte. Puis soudainement, un doux grésillement sortit de la radio du garde juste en face, une voix grave et forte mais féminine demanda à quelqu’un d’aller voir le silence radio des trois autres gardes décédés, la chance souris aux deux résistantes, c’était le garde de la porte qui allait s’en charger, un moyen qui laisse la porte tranquille sans avoir recours au meurtre.

-Hé Six’ ? T’a entendue ? Le garde se casse, cool ! Ne le tuons pas, ça serait prendre des risques pour rien, attendons juste qu’il se barre, et on va voir si la porte s’ouvre avec cette clé. Par contre, notre temps est compté maintenant, il va nous rester trois-quatre minutes à tout casser pour poser le C4 et se tailler vite-fait d’ici ! Dit-elle en chuchotant

Puis le garde partit loin, très loin, Norah se précipita vers la porte, toujours à croupis, le moment de vérité ! Brooks souffla un coup, priant que cette clé soit la bonne. Elle la sortit de sa poche, approcha le bout en acier de la serrure et elle souffla. La clé entrait bien dans la serrure, Volt tourna la clé et la porte s’ouvrit.
-Sésame ouvre toi !
Le hangar était géant, la disposition des bombes allaient être important, si elles étaient mal placé ça pourrait pas tout détruire correctement, la jeune femme regardea rapidement l’armurerie, mais très rapidement elle détourna le regard, les deux humaines avaient pas le temps pour ça ! Ça allait être très short en temps, mais c’était gérable, Norah posa ses quatre C4 correctement et sortit aussi-tôt du Hangar attendait Sixteen..
-Putain on va y arriver, vite sixteen !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Ven 28 Avr - 16:05
Effectivement, pour le moment le plan est un succès retentissant. L'infiltration une des phases la plus compliquée c'est déroulée presque sans accroc. Maintenant, il reste à laisser les cadeaux et s'exfiltrer de la zone tout en appréciant le feu d'artifice. Je regarde Volt ouvrir la porte du hangar avec la clé, une chance que c'était la bonne mais bon, le garde risque de revenir à tout instant il faut donc se presser. Je pose alors les bombes méthodiquement dans le hangar, le but n'est pas tant de faire effondrée le bâtiment mais de détruire à coup sûr les humvee. C'est véhicule de mort censé protéger la paix et le citoyen qui n'engendre en faite que la guerre et la destruction. Tendis que je pose ma main sur un de ses Humvee je me dis que j'ai rejoint le bon camp, le camp de la justice, le camp de la droiture et que le sang par le sang on finira par gagner la paix.

Je termine de poser les C4 et je remarque cette salle fermée par un solide cadenas. Pas le temps de fouiller, pas l'objectif aussi et même si c'est alléchant de jeter un oeil reste en vie est une option bien plus attirante. Je décide donc de ne pas ouvrir la cache et Volt à prit cette décision également. Tout les cadeaux sont maintenant en place et je sors du hangar en prenant soin de fermer la porte histoire qu'on aille pas fouiller trop vite le lieu. Je regarde volt et tout en chuchotant je lui dis alors

- "Bien joué maintenant on se casse d'ici et vite ! " Je commence à emprunter le même trajet que plutôt pour me diriger vers la sortie du camp, soit par là où on est rentré. Je me glisse derrière une carcasse de voiture et je commence à ramper au sol comme précédemment. Cette fois, je prend bien soin de ne pas cogner mon bras ou a jambe contre une voiture. Il ne manquerai que ça pour terminer la mission en bain de sang ! Rien que l'idée que je puisse le faire, moi ou Volt me fait remonter un frisson de peur tout le long de mon échine. J'approche de la fin des voitures et je me tourne vers ma collègue pour savoir si elle s'en sort. Prête à l'aider en cas de soucie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Lun 1 Mai - 22:27
Une fois le garde surveillant l’entrée du hangar disparu, les filles eurent le champ libre pour aller poser leurs charges de C4. Bien que tentant, l’arsenal mis à disposition des forces de l’ordre était hors de leur portée avec le temps limité dont elles disposaient… Mais à noter cependant, Un futur raid sur un poste de police serait une bonne idée pour se procurer pas mal d’armes de combat.

A leur grand soulagement cependant, disposer les charges de manière équilibrée s’avéra assez facile étant donné que les véhicules étaient regroupés près les uns des autres. Le hangar n’allait peut-être pas s’effondrer quand elles sauteraient, mais les véhicules si, c’était certain.

Alors qu’elle posaient les dernières charges, le bruit strident d’une alarme se fit entendre dans tout le commissariat et la cours alentours. Quelques secondes plus tard, les filles étaient dehors mais elles pouvaient voir des hordes de policiers armés sjusqu’aux dents sortir de la caserne… Se barrer en vitesse devenait donc une nécessité vitale et le combat frontal ne semblait pas une option au vu de leur nombre tout juste une solution de dernier recours pour couvrir leur fuite de manière temporaire. Il allait donc falloir garder la tête froide et agir vite et bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 21/04/2017
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Mar 2 Mai - 22:04
Enfin, Sixteen était sortit, le rush ultime, la dernière partie de la mission était claire. « Fuyez » Norah attendait sa partenaire d’idéologie avant de se tailler en vitesse, cependant le bruit très aiguë de la mort, la sirène qui alertait tout le monde, sûrement la caserne de flicailles qui était dans le camp, une fois sortit, les deux jeunes femmes prirent le même chemin qu’elles avaient prit pour venir, cette fois-ci sans encombre, sans problèmes, l’épreuve était passé facilement, mais les flics commençaient à faire peur, ils se disposaient dans tous le camp, en un petit coup d’oeil de la jeune femme, les gardes étaient très bien armés, un fusil d’assaut, un pistolet classique, un taser et une arme de mêlée, mieux vaut pas tomber sur eux. Volt s’approcha rapidement de sa coéquipière pour lui chuchoter quelques mots, le plan à venir.

-Hey, Six’ maintenant chacun pour soit, à deux ça va être dur de filer sans problèmes, j’pense qu’on devrait faire son bout de route de son côté, on se revoit à cent mètres au loin du camp. Histoire d’avoir une belle vue globale pour savourer cette douce victoire (elle gloussa avant de reprendre) m’enfin, si-il t’arrive un truc, fais un signe, cri, quelque-chose je viendrais t’aider au besoin. Mais, là les flics sont sûrement aux aguets, et le mieux serait qu’on sorte d’ici chacun de notre côté, allez, bonne chance.
Dit elle en partant de son côté, au bout de quelques minutes, elle avait trouvée son chemin de sortie, très simple, une longue route, quelques gardes, des lumières. Le plan de la jeune femme était fin prêt.

Elle souffla un bon coup, sortit son flingue et pointa les six lampes qui illuminaient toute la route, avec de la chance, tous allaient s’éteindre, ou bien Volt allait se faire griller, mais tout est possible.
10, 43, 53, 18, 70, 56/50
Code:
-6 balles



Elle tira six balles d’un coup, soit la moitié de sont chargeur, plus celle utilisé il y a une dizaine de minutes de cela, trois lumières sur six éclatèrent, les flics déstabilisés regardèrent les lumières, Brooks en profita pour faire son rush passant par les coins d’ombres pour ne pas se faire prendre, mais un homme, munit de la tenue de flic avec des lunettes de soleil, oui à cette heure-là étrange, vit la jeune femme faire son run, il visa et tira aussi-tôt, deux balles même.

Jet d’agilité 1/9

Norah esquiva très facilement la première balle, mais la deuxième, elle était une surprise le temps de réaction était plus long et presque impossible à éviter.

Jet de chance : 9/3

Malheureusement elle n’eut pas le temps d’esquiver cette balle qui s’enfonça dans la côté droite de Volt, elle mordit sa lèvre très, très fort, pour continuer sa course, posant une main sur sa blessure, la sortie était à quelques mètres, un cadavre de voiture avec un mur permettant de prendre l’appuie pour passer outre le grillage.

Jet d’agilité 3/9

Norah bloqua totalement sa respiration sous les coups de feu, et effectua un bond pour monter sur le véhicule pour ensuite aller agripper sur le mur à côté et l’escalader avec de la difficulté à cause de la blessure. Une fois le mur franchit, il suffisait d’un simple saut pour passer au dessus des grillages, elle souffla et sauta au-dessus du grillage en ce réceptionnant avec une roulade. Elle était enfin dehors, maintenant, il suffisait de partir loin pour semer ses poursuivants..

état:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Jeu 4 Mai - 13:40
Je suis assez d'accord avec Volt, il est temps de déguerpir et rapidement de la zone. Je regarde la jeune femme filer discrètement néanmoins je ne vais pas la suivre puisqu'on doit se séparer. Je décide d'entrer dans un Casemate du camp, mon objectif est de partir déguisé en un policier et j'espère que ça va fonctionner. Je tombe nez à nez avec une femme toujours habillé en civil et entrain de se dénuder rapidement pour prendre l'équipement d'assaut de la police. Je n'hésite pas et je tire dans sa tête la tuant sur le coup.

Maintenant il est temps de me changer, je commence à retirer mes habits rapidement et je m'équipe de la tenue de garde. C'est de l'équipement semi-blindé mais putain c'est confortable, bien plus que ce que je pensais. Je termine de m'équiper en moins de cinq petite minute et je décide de sortir tester mon équipement. Je marche relativement rapidement puis je me mets à courir pour imiter tout les autres flics qui se précipitent pour subvenir à l' attaque.

-" Hé officier ! Venez par là vite ! " Je m'arrête, putain le con il veux me parler. Mon coeur bat la chamade et je marche un peu comme un robot pour m'approcher du gugusse. - " Mon collègue c'est fait tuer ! Du coup tu deviens mon artilleur ! Rejoint moi au Hangar dans 5 minutes. " Oula.. Le coup du sort s'écharne mais je ne dois pas trahir mon rôle tout de suite. " Ok... Je vais en parler à mon capitaine, de qui dois-je donner le nom" Dis-je espérant ne pas faire d'impair trop rapidement. " officier supérieur Larry " dit- il en filant rapidement vers le hangar. Putain... J'ai eu tellement peur qu'il me repère. Je touche mon entre-jambe et je crois bien que je me suis faite dessus heureusement ça ne se voie pas de l'extérieur. Je prend donc le chemin hors du camp en passant bien par la porte principal au milieu des gardes qui encercle le périmètre puis je disparaît dans la rue pour rejoindre Volt.

Le plus dur est fait.. Je respire de nouveau le bon air de l'extérieur tout en m'approchant discrètement de l'endroit ou doit se trouver volt... Cependant je n'ai pas tellement le temps de l'attendre pour tout faire péter. Je sais qu'elle est sortit alors il est temps d'actionner les explosifs.

- "Hasta la vista Larry " Dis-je en appuyant sur mon pipboy pour actionner le C4 ce qui provoque une explosion spectaculaire. J'ai presque une petite larme de plaisir en voyant le feu d'artifice que je viens de créer. Je me tourne et je regarde volt de loin je m'approche d'elle en oubliant que je ressemble à une fliquette.

-" Hé toi !" Dis-je pour l'interpeller et pour commencer à me barrer rapidement de la zone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 20
Localisation : Nouvelle France,ille basse
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Ven 5 Mai - 0:33
Raclaw avait décidé de cette nuit pour sortir un peu, cela faisait un moment qu'il ne l'avait pas fait, en même temps il fallait dire que ces dernier temps les clients étaient très nombreux au bars et lui et Stacy étaient toujours occupé , aussi bien le matin que l’âpres midi et le soir aussi quand ils n'étaient que tout les deux, ils savaient que ce n’était pas sérieux mais il le faisait quand même. Toujours était t'il que ce soir, la brise était assez douce pour la saison ce qui le poussa a accompagner cela par une cigarette,

Il alluma le tube incandescent et rangea son zippo dans sa poche de veste en cuir et tira dessus, la nicotine emplit ses poumons et d'un léger souffle il expulsa la fumée et continua a archer, la nuit était belle. Si seulement elle avait pour le rester , car bien sur la pluie était arrivée et il n'avait pas pris de parapluie. Bien sur ce n'était pas un hasard si il était sorti ce soir la précisément, en effet un de ses contacts lui avait parlé d'une autre branche de la résistance effectuerait un opération dans le quartier ou il se trouvait. le problème c'est qu'il ne savait as ou ni quand ni quel serait l'opération c'était pour cette raison qu'il déambulait das les rues a l'aveuglette.

Mais Raclaw n'eut pas attendre longtemps , dans la nuit et sous la pluie un énorme explosion se fit ressentir , entendre et voir tellement elle était spectaculaire, il la vit et couru en sa direction en prenant soin de jeter sa cigarette et mettre la main sur la crosse de son flingue. Une fois prés d'une ruelle a un carrefour il se mit dans l'ombre et vit enfin deux silhouettes s’arrêter. Il resta dans l'ombre pour les observer mieux et d’après leur essoufflement elle venait de courir donc ca pouvait être les personnes qu'il recherchait. Il sortit donc de l'ombre et s’avança vers elle toujours la main sur son arme.

-Bonjour. Vous êtes de la résistance ?

Raclaw attendit en s'arettant a deux mètres des silhouettes toujours l'arme en main , et la pluie tombant sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 21/04/2017
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Ven 5 Mai - 16:40
Toujours la main sur sa blessure, elle souffrait beaucoup la balle c’était logée profondément le moindre geste faisait atrocement mal, au bout de quelques minutes, les gardes de la Nouvelle-France abandonna les recherches, ils semblaient tous retournés vers le hangar qui était désormais piégés. Après être sûre d’avoir fuit les flics, la jeune femme s’adossa contre un mur quelconque, Norah avait une très bonne vue sur tout le camp, Sixteen avait sur elle le déclencheur pour exploser ce hangar à humvee. Puis soudainement, une déflagration eu lieu dans le camp, enfin Sixteen avait actionnée le bouton, cette douce explosion était de toute beauté, ça fallait bien le coup de se donner du mal pour ça, la mission n’était pas du tout un fiasco, les deux résistantes ont très bien réussit leurs missions, à défaut d’avoir subie une blessure, mais la mission était tout de même accomplie. Au loin, le problème arriva, une flic venait d’interpeller Brooks, mais cette flic n’avait toujours pas dégainée son arme, mais pour pouvoir répliquée rapidement, la marchande sortit son colt qu’elle venait d’avoir, prête à tirer, si quelque chose se passait.

-Laissez moi ! Sinon je tire !
Puis aussi-tôt la dite « flic » s’avérait être Sixteen, la blessée souffla de réconfort, elle pouvait plus vraiment fuir, la blessure devenait douloureuse, Norah prit un bandages et une petite bouteille d’alcool, elle posa en premier temps un bout du bandage sur la bouteille d’alcool pour en verser un peu. Une fois l’action finie, Norah posa le bandage sur sa blessure, peu importe l’âge, l’alcool au contact du sang fait extrêmement mal, la jeune femme souffla de douleur mais ça allait contenir la blessure pour un moment. Puis une autre voix apparut, cette même voix demandait si les deux femmes étaient de la résistance, un allié ? L’aventurière tourna la tête vers la nouvelle silhouette, un homme, sa voix le confirmait, taille moyenne, entre un mètre soixante dix et quatre-vingt diw quelques chose comme cela. Norah ne voulait pas prendre de risque, surtout pas maintenant, elle contourna la question, en demandant à cette même personne qui-il était.

-Et vous ? Vous faites partit de la Résistance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Sam 6 Mai - 0:41
Je regarde Volt qui semble ne pas me reconnaître... Putain elle ne va quand même pas me flinguer ? Remarque.... elle à le mérite de ne pas vouloir la mort à tout prix des forces de l'ordre de la résistance. C'est tout à mon honneur. Je sais que j'ai un bon déguisement mais j'ai pas changée de voix. Je rougis d'un coup et je retire mon casque tout en levant les mains un peu en l'air espérant ne pas me faire trouer par ma meilleures alliées. - " Laissez moi partir sinon je tire. "

- "Tire pas Volt je t'en supplie c'est sixteen ! " Je ne vais pas le hurler non plus, je le chuchote juste très fort. Ce qui ne fait pas trop changer ma voix par rapport au moment de la mission. ça doit porter ses fruits car elle souffle de soulagement et cesse de me pointer avec son arme. Je remarque la malheureuse est blessée et ça m'embête de le savoir. Je fouille dans mes affaires pour voir si je n'ai pas un stimpak en vain je crois. Cependant, je suis étonnée d'en trouvée... heureusement que c'est pas moi qui m'occupe de mon matériel. J'en donne alors un à Volt avec plaisir.

-"Bonjour. Vous êtes de la résistance ?" Dit un homme caché dans une ruelle ce qui à le don de me surprendre moi et Volt. Elle répond d'ailleurs en première par un simple
-''Et vous ? Vous faites partit de la Résistance ?' Dit-elle... Je suis assez d'accord il faut être suspicieux... surtout avec les personnes qu'on ne connait pas.

- "
Je suis de la police de Nouvelle - France ! Cessez vos connerie avec ses saloperie de terroriste. Bon c'est ouvert le bouiboui à côté j'ai soif ! N'empêche... si c'est un résistant il à pas peur de se faire tuer... Surtout à le demander comme ça sans se cacher..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 20
Localisation : Nouvelle France,ille basse
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Sam 6 Mai - 23:50
Raclaw se trouvait maintenant face au deux femmes et avait choisi une approche que l'on pourrait qualifier d'aussi discrète qu'une grenade dans la tète. en effet il n'avait pas été par quatres chemin et avait demandé cash aux deux demoiselles face a lui si elles faisaient bien partit de la résistance. Pour lui il n'y avait aucun doute surtout qu'il les avait observés plusieurs minutes avant de se dévoiler et il était clair que celle qui tentait de l'effrayer en se faisant passer pour une flic n'en était pas une.

Il sourit d'ailleurs sur ces paroles. et lui rétorqua le lus calmement du monde.

-Une flic qui se ferait braquer par une autre fille dans une ruelle ne serait pas resté sans réagir, ou aurait au moins levé les mains , de plus tu semblais lui demander de ne pas tirer et vous vous soignez depuis tout a l’heure et tu venais essoufflé de la direction de l'explosion rejoindre quelqu'un. les indices me paraissent clairs. je serai vous je ferai attention a mon environnement, je vous observe depuis un moment.

Puis il sortit une cigarette malgré la pluie et l’alluma pour souffler la fumée et porter son attention sur la seconde fille qui lui avait rétorqué sa question. Il leur dit simplement espérons qu’elle comprenne.

-Je suis les ailes de la liberté. a vus de juger ce que je suis après.

Puis il resta immobile attendant la réaction des deux jeunes femmes attentif et conclut pas un simple.

-Suivez moi Je connais un abri.

Il parlait de son bar. au moins ils y seraient au chaud et a l'abri des regards vu que c'était fermé aujourd'hui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Lun 22 Mai - 21:15
Je regarde tantôt Volt tantôt l'inconnu... Puis voyant la non réaction de cette dernière je décide de prendre les devants et de pénétrer dans le bâtiment. Ce n'est plus ni moins qu'un bar "miteux" ou les lumières vacille et peine à offrir suffisamment de lumière à la salle pour la faire quitter de la pénombre. Néanmoins malgré l'aspect peut reluisant du dit bâtiment, il se trouve que les nombreuses tables et chaise qui compose la salle soit propre. Un truc néanmoins attire l'oeil plus qu'autre chose c'est cette espèce de barre au coeur de la pièce. Je m'approche de cette dernière pour la toucher sans connaître le but de cette dernière.

- " C'est pour soutenir le plafond ? " Dis-je de façon innocente avant de changer de sujet. Il est vrai que la réponse va me surprendre et pire que cela me choquer et je préfère donc ne pas rester a côté de cette bar.

- " Pardon mais.... serait-il possible de nous laver avant de parler sérieusement ? Histoire d'être dans un minimum de confort ? " Dis-je avant de sortir une bourse de capsule. " Quitte à devoir payer pour avoir le droit de l'eau. " Je termine et quand Raclaw me donne l'indication du bout du doigt de ou je dois aller pour me laver je prend alors congé.

Après une dizaine de minute, je cède la place à Volt ce qui me laisse en tête à tête avec Raclaw pour parler sérieusement. Je m'installe sur un des tabourets avant de croiser les bras.

- " Je pourrai avoir quelque chose à boire ? Après si tu as des questions je t'écoute et je te répondrai. "
Conclus-ai je en regardant Rac droit dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 20
Localisation : Nouvelle France,ille basse
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Mar 23 Mai - 0:46
Raclaw une fois au bar avec les deux résistantes. accéda a leurs requêtes, après tout ils étaient a priori si son instinct et ses sens ne l'avait pas trompé dans le même camp.  Par contre il refuse les capsules après tout il les avait invités a le suivre donc logiquement il offrait et pareil pour les boissons.

Il sortit trois verres et les posa sur le comptoir impeccablement lustré et prit une bouteille neuve d'un whisky d'age avant et versa le liquide ambré dans les récipients avant de refermer la bouteille. Il chercha lors dans sa poche de jean son paquet de cigarette et en alluma une pour ensuite sortir un cendrier de sous le comptoir et l'allumer.

Par courtoisie il tendit posa le paquet devant les deux jeunes femmes en signe d'offre si elles fumaient.

Il prit alors une inspiration et plongea son regard dans les yeux de celle qui était habillé en flic plus tôt.

-Tres bien, c'est parfait car j'en ai des questions. La 1ere c'est depuis quand ? la deuxième est ce que vous êtes sous les ordres de la folle chef de la police et Egalement leader du mouvement que je connais et ensuit connaissez vous les wings of liberty et l'incident e la pendaison ? selon vos répons on pourra être mi ou juste voisin.

puis il souffla la fumée de sa cigarette en l'air et osa sa veste qu'il n’avait pas encore enlevé dévoilant sa chemise et son gilet de barman. Puis il conclut par.

-Au fait Moi c'est Raclaw, Raclaw Leonheart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Mar 23 Mai - 13:15
Evidemment, je me présente devant le bar avec une tenue différente d'avec celle ou je suis rentrée. J'ai cachée la tenue de flic dans mon sac avec l'intention de la brûlée en rentrant. Car bon, je ne vais risquer de me faire choper dans le bar de cet inconnu avec la tenue que j'ai utilisée pour le sabotage du hangar. Du coup, je sors de la salle de bain avec une chemise blanche et un jean classique avant de m'installer au bar et de prendre en main le verre de Whisky. Je porte mon nez sur le verre pour sentir l'alcool, je connais bien se genre de Whisky car en tant que serveuse, je suis amenée à en servir régulièrement. L'odeur me rend un peu mal à l'aise, pour dire vrai l'alcool fort et par fort j'entend de plus de 12 % je n'arrive pas à le boire. M'enfin, j'attend que Raclaw bois une gorgé avant de tremper moi même mes lèvres dans le verre. Je décide de faire un petit effort... déjà que j'ai le visage d'une enfant si en plus je ne peu pas boire comme une adulte.

Je tousse un peu et je pose le verre discrètement, je vais faire genre que je n'ai pas bien soif en faite. Je m'appuie un peu sur la chaise tout en jouant du bout du doigt avec le paquet de cigarette Red Appel. Je ne fume pas, ça ne me tente pas de commencer d'ailleurs la fumée que recrache l'homme m’incommode. Bon, il à des question, beaucoup de question, je vais répondre du mieux possible.

- " Nous ne sommes pas très nombreux à penser qu'il faut agir par la force plus que par la parole, Notre mouvement de répression est très récent. Je ne sais pas trop si je peu répondre sur l'identité de notre chef en revanche non... je ne connais pas les ailes de la liberté. Pourquoi ? Qu'es que c'est ? L'incident de la pendaison... avec le jeune chinois. Je n'étais pas présente mais le journal en à fait mention. C'est vous qui avait aidé à faire s'échapper le gamin ?"Conclus-ai je en attendant une réponse maintenant de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 20
Localisation : Nouvelle France,ille basse
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Mer 24 Mai - 1:36
La femme en face de lui prit le verre et sembla ne pas trop aimer mais il ne releva pas. Il se contenta de noter toues ces informations. apparemment d’après ces dires le mouvement de résistance auquel elle appartenait avec sa collègue qui était toujours sous la douche n'était que très récent et elle ne voulait pas trop révéler l'identité de son chef. Donc a priori ce n'était pas le même mouvement auquel était rattaché de force Raclaw par cette ignoble femme.

de Deux elle ne semblait pas connaitre son mouvement , plutôt une bonne chose en soi mais bon c'est toujours décevant. Ensuite elle lui demanda si il avait quelques chose a voir avec la pendaison. Il sourit légèrement avant de s'arretter repensant au carnage après son départ. Il retira sur sa cigarette et souffla la fumée vers le haut ayant précédemment remarqué le désagrément que cette dernière causait a la jeune femme en face de lui. puis il reprit une gorgé avant de reprendre tout en commença a nettoyer le verre avec e plus grand soin.

-Oui c'était moi. Je me suis révolté, je ne supportais pas de voir une foule stoïque devant un tel spectacle et mon intervention a pour mon grand malheur motivée la foule ce qui a causé un carnage, mais au moins le gamin a pu avoir la vie sauve c'était déjà ça. Apres pour les ailes de la liberté hé bien comment dire c'est le groupe de résistant que je dirige. Mais maintenant je suis rattachée de force a un autre mouvement qui menace de s'en prendre a mes amis si je ne coopère pas tout ça cause d'un incident stupide.

Puis Raclaw se tut et poursuivi le nettoyage de son verre.

-Et vous vous pouvez m'en dire plus sur votre mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches. Jeu 25 Mai - 14:09
Je me gratte la tête derrière moi, je remarque qu'il fait au mieux pour que je me sente bien, cependant... j'ai du mal à lui faire confiance. Quand on travaille pour la résistance c'est dur de savoir si une autre personne qui se dit d'un autre groupuscule l'est vraiment ou travail avec les flics. Surtout que ça peut être mortel. Je regarde Raclaw et je lui fais un petit sourire en coin.

- " Si tu veux être des nôtres, il faut faire tes preuves. Si tu acceptes de faire une mission avec moi alors je t'en dirais un peu plus sur l'organisation. "Je réfléchis pendant que je dis cela à une mission qui pourrait causer du tord au gouvernement de Nouvelle-France et au bout d'un moment un éclair de génie me traverse.

- "Nous allons faire un assassinat ! " Je suis sans doute entrain de sourire bêtement rien qu'à l'idée de supprimer aussi gratuitement un haut gradé ou quelqu'un de la Nouvelle-France. " Et c'est toi qui va préparer le plan ! On se retrouve dans un mois, je passerai vers le 6 ou 7 dans ton bar. " Croise les bras attendant maintenant ça réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le pauvre donne une punition aux riches.
Revenir en haut Aller en bas

Le pauvre donne une punition aux riches.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Chavez traite Obama de « pauvre ignorant »
» Environnement: Les pays riches doivent des billions aux pauvres
» Pourquoi les Haitiens forment-ils la classe la plus pauvre au Québec???
» Une pauvre petite SDF en Lorraine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Zone RP - La Nouvelle Orléans :: Zone contestée :: Cité de Louisiane-