La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Event]Raider War Three

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Ven 14 Avr - 19:58
Certes... Là Hyène n'était clairement pas une chirurgienne hors-paire, mais jusqu'à preuve du contraire, ce genre de soin rudimentaire l'avait à bien des reprise sortit de situation difficile et il faut bien avouer qu'opérer sur soi et opérer sur quelqu'un d'autre n'était pas la même chose, La Hyène ayant sûrement un constitution plus solide que celle de throadberry. Toutefois, Eulogy eu le bon sens d'injecter un stimpack à la demoiselle, une actions certes nobles mais que l'homme ponctuât de manière... Risqué.

- Si je suis touché, évites de m’opérer toi-même s’il te plaît.

Cette petite pique sarcastique (qui n'est en rien  de l'humour « sympa ») fit regarder La Hyène en direction d'Eulogy avec un  air assez... Neutre, cependant, avant que tout ne reparte à volo, la Hyène vint à dire.

« Eulogy... Viens là... »

Un léger silence pesa sur la Scène l'espace de quelque seconde, avant que l'homme, qui n'était pas encore tout à fait en position, vint à demander :

« Quoi ? »
« Approche... » Enchaîna la pillarde en  faisant signe à l'homme avec sa main droite de .venir à elle, ce que le bougre fit mais... Avec un poil moins d'assurance qu'il y a quelque seconde de cela, lorsqu'il c'était permis un bien piètre choix de mots et de ton. Une fois prêt de sa chef, l'homme revint alors à demander.

« Il y a un soucis boss ? »

Le femme soupira brièvement puis... D'un geste rapide et maîtrisé, elle saisit l'homme au niveau des joues avec sa main, avant de le regarder droit dans les yeux avec toujours le même air froid et sinistre.

« Tu m'écoute là ? Bien... Manque moi encore une seul fois de respect et je te jure que ça se réglera au cercle. J'ai pas souvenir de t'avoir demandée ton putain d'avis. Tu veux pas que je foute mes mains dans tes plaies ? Très bien. C'est d'accords. Mais... Tu sais, faut pas m'en vouloir... J'ai tendance à oublier que ses mains son faite pour donner la mort et non pour préserver la vie.»

Le ton était resté cependant assez calme, cinglant, mais calme. La but n'était en rien de braquer Eulogy ni même de faire de différence ou quoi que ce soit, c'était une simple remise en ordre, afin de montrer au groupe qui était la chef ici, et chez les pillard, le genre d'humour que venait de faire Eulogy était en réalité rarement bien vus, la Hyène étant même relativement soft dans sa manière de régler ce léger litige... Là où d'autre chef de groupe, plus idiot et sanguins aurait sans doute envoyer un poings dans la gueule de ce con ou même pire encore. Même ci... Là, dans l'immédiat, La Hyène avait foutrement envie de lui placer un bon gros revers matriarcale bourré d’œstrogènes dans la gueule.  

Mais elle ne le fit pas... Elle ce contenta simplement d'un regard froid et cinglant puis... Elle libéra sèchement Eulogy de son emprise avant de lui faire signe de ce remettre en place, ce que l'homme fit en hochant faiblement de la tête en signe de compréhension.
Eulogy le savait peut être pas, mais si il avait eu l'idée génial d'utiliser son stimpack avant que La Hyène n'enlève les balles du corps de 'Berry... Et bien soit la régénération ce faisait dans le bon sens et aurait permis aux balles de sortir via l'action des chair qui se reforme... soit les balles serait restée bien au chaud a moisir le corps de la demoiselle... Avec la possible septicémie    qui vas avec, cela vas de soi.

Une fois tout ceci mis au propre, La Pillarde se remit en position et visa la jeune demoiselle qui ce trouvait sur le toit avec son fusil, bien décidée à lui balancer deux/trois balles dans le buffet.


jet de tir de la Hyène:
 

La Hyène grommelât légèrement en ce focalisant sur la jeune femme qui était sur le toit puis... Elle envoya une à deux puissantes rafales de balle vers cette dernière, le bruit sourd et lourd de son Galil résonant à chacun de ses tirs. Le regard de la Hyène était cependant un brin plus haineux que tout à l'heure, faute à l'autre con de Morico là.

Pendant ce temps, plusieurs autres tirs vinrent à retentirent, annonçant une nouvelle salve de balle de la part des autres raiders qui mirent un chouilla plus de cœur à l'ouvrage cette fois et... Visiblement, cela fut assez fructueux.

jet de tir des raiders:
 


Une fois que les tirs de ses boys vinrent à s'estomper, la Pillarde vint à faire signe a ses homme de ce foutre à couvert, avant de sortir de sa poche une grenade à phosphore blanc. La femme regardât ensuite le bâtiment d'en face  afin d'apprécier la distance entre cet immeuble et le bar... La pillarde était forte et pouvait tenter de lancer cette grenade elle même mais... c'était assez risquée, surtout vus le prix de cette cochonnerie. La Raider hésitât puis... elle regardât Hm'organe, avant de l’appeler.

« Hm'o ! Attrape ça ! » Dit elle en lui envoyant sa grenade que la musculeuse raider attrapa, regardant alors l'objet avec étonnement avant de ce mettre à sourire à sa chef.
« z'êtes vraiment pas la moitiés d'une violente boss ! »
« Foire pas ton lancé, c'est tout ce que je te demande. »

La jolie brune au visage crasseux hocha de la tête puis, posa son armes, avant de dégoupiller la grenade en prenant de l'élan et...

jet de projectile de Morgane:
 

« Pfiuuuuuuuu ! et... C'EST LA PUTAIN D'LONGUE LIGNE MA GUEULE !!!! Les Salopes de Louisiane ont les ovaires en feu ce soir !!!
« Bien jouée... »
« Ahah ! merci boss !» Dit elle alors avec enthousiasme.

Pour le coup, normal que la solide pillarde (de prêt de 2 mètres) soit heureuse, elle venait de balancer cette jolie grenade infernale directement dans la lucarne du bar... Pour le plus grand déplaisir de ceux qui était dedans...

inventaire:
 

état:
 


équipes de la Hyène:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Ven 14 Avr - 22:07
Je rate mon tir et ça me fait enrager, les balles viennent se loger dans le mur sans faire de victime ! Je me cache de nouveau et je réfléchis quelques instants. Je me souviens de mes exercices de tir que j'ai faite peu de temps après avoir perdu mes parents. C'était l'année précédente à peu prêt à la même période que maintenant. La neige venait de poser son manteau blanc sur les plaines de Louisiane... Enfin manteau plutôt un petit duvet histoire de dire. Le blanc qui s'installe est une belle image en contraste avec ce que je vivais à l'époque a savoir le deuil de mes parents. Je me reprend pour ne pas penser à des choses tristes et je soupire. Je me relève vers la fenêtre et j'observe brièvement la scène de combat devant moi. J'avais les mêmes armes qu'avant ! Je ne dois oublier comment on fait un tir parfait.Je remarque une cible à la fenêtre, celle qui me nargue depuis tout à l'heure enfin j'ouvre le feu en espérant toucher. [05/61]

-"Tiens prend ça mon connard. " Je termine la salve et je me replace en position de défense. Cachée derrière la fenêtre. Je souffle un peu, j'ai retenu ma respiration tout le long du tir. Je remarque cependant une grenade volet à ma fenêtre et se poser face à moi. " Shit"

En haut, se trouve l'amie de Colleen et cette dernier est allongées sur le toit et observe les cibles présente en bas. Elle prend son temps pour tirer pour essayer à chaque fois d'atteindre sa cible. Comme à chaque fois, elle vise, longtemps et tire que quand elle sent que ça va toucher. Le moment semble arriver, elle passe son doigt sur la gâchette et fait feu sur un des raideur qui semble la viser aussi.

[04/61]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Mar 18 Avr - 20:39
Jo chercha dans un premier appartenant sans succès, mais dans celui qui est face à la rue, il trouva un fusil accroché sur le mur. Le chasseur s’en approcha, regarda l’arme antique, vérifia l’état du fusil et chercha des munitions pour le charger tout en prenant les lames chargeurs. Une fois qu’il a mis en état le fusil, préparèrent les lames chargeurs en mettant les balles. Puis il alla à la fenêtre qui était fermé avec des volets. Le chasseur poussa l’un des volets avec lenteurs.

Puis une fois qu’il a une vue sur le bâtiment investi par les raideurs, il chercha du regard ou se trouvait les raideurs et il pouvait voir qu’ils étaient à leur place et il remarqua au deuxième étage, une pillarde qui surveillait les environs tout en se mettant à couvert. Le chasseur se dit que c’était pour sa poire et décida de la mettre en joue. Il se concentra sur elle, mais il pouvait entendre les différents échanges de balles que se livraient les civils et les pillards. Il ne bougea plus un seul mouvement et tira une seule fois avant de bouger pour se mettre à une autre position dans le bâtiment. Le recul lui fait souffrit le martyre à cause de ses côtés cassés et il espéra qu’il avait touché sa cible ou du moins la fait déloger de son étage.

jet de dé:
 

santé et inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 635
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Ven 21 Avr - 22:05
Raclaw :
Malgré l’atroce douleur te tordant les boyaux, tu parviens à te hisser sur tes pieds et à continuer le combat avec une détermination qui forcerait l’admiration… Si elle n’était pas si irréfléchie… En effet, de sortir comme ça au devant du bar, tu constitua une cible facile pour les raiders l’espace d’un instant. De nouveaux impacts te lacérèrent les jambes et les bras, te propulsant en arrière, derrière la porte du bar… Ces blessures en elles-mêmes n’étaient rien, mais combiné à celle que tu as déjà au ventre, le risque d’hémorragie était plus présent que jamais… Et tu n’était pas au bout de tes peines car l’istant d’après, le bar prit feu. En effet, une déflagration se fit entendre puis des hurlements et sans avoir le temps de comprendre, tu remarques qu'une lueur chaude s'échappe dans haut de l'escalier.
=> Repasse en blessé grave

La Hyène
Eulogy se figea quand tu le rappela et tu put put lire une petite dose de peur dans ses yeux mais qu’il balaya rapidement pour venir te faire face. Pendant tout le temps de la conversation, il soutînt son regard, visiblement pas par défi mais plus par caractère… Son orgueil venait d’en prendre un coup et il n’allait pas mettre la queue entre les jambes, même si sa réponse ferme t’assura de son obéissance.
- Oui chef.
Lâcha-t-il entre ses dents. Il s’en retourna ensuite à son flingage habituel. L’ensemble des raiders anéantirent un peu plus la devanture du magasin et quand ils eurent terminé, ils pourraient constater avec satisfaction que le mur était repeint de plus de sang qu’avant leurs tirs. Pour ta part, tu réussis un joli tir également en voyant ta cible allongée sur le toit lentement rouler pour tomber en contrebas dans une cage d’escaliers de secours.

C’est alors qu’ils rechargeaient que Morgane fit son lancer : elle fit effectivement un joli lancer et le spectacle sons et lumières qui s’en suivit accompagné des hurlements de ses victimes confirma qu’elle avait bien fait mouche… Mais aussi qu’elle avait de la merde dans les yeux car l’un de ses camarades gisait dans son sang à une dizaine de mètres d’elle, le thorax perforé de pleins de gros trous rouges tout en ayant du mal à respirer. Et là, d’un seul coup, tu es par terre. Un coup de feu a claqué, tu as ressentit une violente secousse en dessous de l’épaule et hop, par terre… Pas mal sonnée, ne brève examination de tes blessures te permettra de voir que ça pisse le sang : tu viens de te prendre une balle de sacré gros calibre. Heureusement que c’était l’épaule, car tu n’en aurais pas rechapé sinon. En attendant un bon petit morceau de viande est partit en même temps que tes os ont étés réduits en bouillie, impensable d’utiliser ce bras maintenant… Pour le moment du moins.

=> Blessée moyen, un raider (au choix) à l’agonie

Collen
Sans doute motivée par le cri d’agonie de ton amie que tu identifie rapidement après une rafale, tu ouvres le feu sur le premier raider que tu vois à la fenêtre. Une rafale parfaitement contrôlée et tu vois alors ce dernier (ou cette dernière, difficile de le dire d’ici) entamer une danse de pantin désarticulé alors que les balles viennent les unes après les autres lui hacher la cage thoracique. Il s’effondre finalement non sans lâcher un râle étranglé dans son propre sang, mais tu n’auras pas le temps de beaucoup célébrer cette victoire : ce qui apparait être une grenade arrive à tes pieds et seuls tes réflexes te sauvent alors… A peine…
Après avoir renversé une table, tout s’embrase autours de toi et toi avec… Alors qu’elle étaient contre la table, tes mains sont maintenant atrocement brûlées, la chair à vif sur presque 50% de leur surface (et tes avant-bras aussi) tandis que tu sens clairement que tes cheveux et une partie de tes vêtements se sont embrasés. Les toilettes et la salle de bains sont dans la pièce d'à côté, mais auras-tu le temps de trouver de l’eau avant d’être rongée par le feu ? Sans compter que l'étage aussi commence à l'être...

=> Blessée grave, ta pnj en blessé moyen, deux autres PNJ morts

Jo
Le recul est une torture, mais la jouissance de voir tout tir faire mouche t’enlèves tout de suite cette idée de la tête. Une raider à la fenêtre en train de parler à une autre, pas le temps de réflechir : tu as visé, tu as tiré et elle a disparu l’instant d’après, ne laissant qu’une grande trace de sang sur le mur situé derrière elle. L’as-tu tuée ? Difficile à dire, mais tu l’as touchée. Mais pas sa copine encore à la fenêtre qui a l’air de se demander ce qui s’est passé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 20
Localisation : Nouvelle France,ille basse
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Dim 23 Avr - 12:32
Raclaw qui avait été prés de la porte après que son collègue barman l'ait a peu prés stabilisé, se préparait a tenter une sortie lorsque une rafale de balle traversa le bois de la devanture , il n'eut as le temps de se mettre a couvert et reçut plusieurs balles dans les membre, ajouté a ça la douleur de la balle précédente. Raclaw hurla et tomba a terre et serra les dents une bonne dizaine de secondes avant de battre en retraite en rampant en rejoignant l'arrière du comptoir. Une fois las bas  il chercha de quoi se soigner, une fois ceci fait il se redressa très difficilement et s’apprêta a tirer quand il remarqua la fumée  et la chaleur venant d'en haut. apparemment quelque chose comme une grenade avait explosé et réduit le haut en incendie.

Jet de médecine (40/26)

Inquiet pour la santé des personnes en haut il se força a avancer et a monter les escaliers pour découvrir un brasier et plusieurs personnes mortes. et une autre, la fille au fusil encore en vie. Il se dépêcha et alla aussi vite qu'il put la recuperer et tenta de la soulever pour essayer de l'amener dans la salle de bain pour éteindre les flammes mais commença quand meme a l'enrouler dans sa veste en cuir pour étouffer une partie de ces dernières.

Jet de Force (4/7)

-Allez courage je vais faire ce que je peut pour t'aider.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Dim 23 Avr - 21:16
Quand le tir frappa la Hyène à l'épaule, cette dernière fut violemment projetée au sol en serrant les dents... Bordel, la pillarde ignorait d'où était venu ce putain de tir, mais une chose est sur, l'enflure qui lui avait fait ça n'avait pas intérêt à ce que la Hyène sache son identité, sous peine de finir les boyaux à l'air et la langue en moins. La Pillarde grogna sèchement en ce redressant, avant d'examiner sa plaie, ce qui suffit à l'avertir que la balle avait, fort heureusement, traversée. C'était au moins ça l'avantage des gros calibres, ça restait rarement à l'intérieur. Malheureusement, son bras ne semblait plus répondre... Qu'à cela ne tienne, la pillarde ce dépêcha de sortir un stimpack de son trench, avant  de se l'injecter dans un rale mélangeant douleur et soulagement. Puis, alors que la femme se releva, la voix de Hm'organe vint à alerter la Chef de la présence d'un autre bléssé.

« Boss ! Sparte à prit trop cher !!! »
« Merde... »

Et, comme ci ça ne suffisait pas, les trois pillards qui se trouvaient à l'étages revinrent à toute allure.

« Bordel, j'men suis prit une aussi... Pt'ain ça fait mal, mais j'crois qu'ça vas... » Pesta Gazoline en ce tenant le bras.

Là... La situation commençait à devenir critique, fort heureusement, l'intelligence de la Hyène lui permettait amplement de réfléchir à bonne vitesse. Le temps de regarder chacun de ses hommes, puis le bar qui commençait quant lui à prendre feu, là Hyène vint à faire son choix.

« Ok les troupes, on bougent ! Vous deux, prenait sparte. Skull, aide Throadberry à marcher, les autres, en route et sortez vous les doigts du cul putain ! »

La Pillarde remballa son GALIL, ne pouvant de toute manière pas encore retirer avec, le recul risquant de lui refoutre l'épaule en l'air... Du moins, tant que les agents du stimpacks finissent leur taff.
Cet ainsi que l'Ombre de L'Est et ses hommes vinrent à ressortir par la sortit qu'ils avait prit au débuts, en prenant grand soin de frôler les murs et ce à bonne vitesse, afin de ne pas laisser aux autres sac de foutres l'occasion d'aggraver la situation. Pour l'heure, il était primordiale pour la Hyène et son équipe de trouver un endroit où ce refaire une santé et un petit briefing. Là Hyène était ce qu'elle était, mais c'était surtout une chef implacable et réfléchie, a mille lieux de certains autres cons qui n'auraient quant à eux pas hésité à laisser leurs hommes ce faire torpiller jusqu'au derniers. Certes... Cela ne dérangerait pas la Hyène outre mesure non plus, mais la situation n'était pas au actes inconsidérés sans oublier qu'elle devait montrer une certaine « image » d'elle, une sorte de loyauté que tout bon chef ce doit d'avoir vis-à-vis de ses troupes, au risque de finir avec une dague dans le dos.

La troupes circulât dans les ruelles avant que la Hyène ne vienne à faire signe à ses hommes de s'arrêter d'un geste de la main. Là... Juste là, un bâtiment avec une grosse croix dont la forme ce dessinait sans mal dans la lumière de la Lune... Une clinique... Ou un lieux de recueillement, la Pillarde savait pas trop, mais toujours est il, elle ne pouvait pas  restait ainsi, elle prit donc les devant et s'en alla prêt d'une porte menant audit bâtiment, porte qu'elle ouvrit d'un coup de pied sec, avant de pointer son Aksu devant elle... Fort heureusement, l'unique pièce qui composait ce batiment semblait vide... La pillarde tata le mur prêt de ladite porte, allumant alors un vieux néons en fin de vie et ordonna aussitôt a ses hommes de rentrer, avant de fermer la porte. la pièce était vaste, mais ne comportait aucunes fenêtre et aucun autre pièces... Un lieux sur en somme.

« Hmpfff... Ok, glasgow, skull, vous me gardez cette putain d'porte et quand je dit garder, c'est genre vous laissez entrer personne, le moindre connard qui ce pointe, vous lui aspergeait la gueule comme ci c'était l'putain d'bon dieu en personne ! »
« Oui chef ! »
« Les autres, foutez Sparte sur la table là... »

Une fois cela fait, la Hyène s'alluma un cigarette avant de plaquer d'un geste  ses cheveux humides en arrière, puis... Elle prit quelques secondes pour voir l'état de Sparte... Le con avait salement morflé, c'était plus un torse qu'il avait, c'était une putain d'passoire, avec des trou aussi gros que le cul d'une pute après une nuit entière de tournantes... La Pillarde soupira en ce frottant légèrement le visage... Il avait vraiment prit cher, il était pas mort, mais là, si son état se stabilisait pas, il aller claquer... La Hyène grommelât légèrement avant de finalement regarder les alentours. Sa sentait le camphre ici, le camphre et l’Éther, c'était clairement un lieux où des soins avait l’habitude d'être donnés... Encore faut il qu'il y ais encore quelque chose dans ce merdier.

« Ok... » Dit elle en ce grattant l'arrière d'un crane d'une main tout en regardant les autres raiders encore en état et ne gardant pas l'entrer. « Ont ce sort les doigts et on cherche un truc, il doit forcément rester un truc qui pourrait nous servir ici... Enfin j’espère, au quel cas, on devras piocher dans nos réserves perso... La mienne y compris. »

Cet ainsi que que troupe ce mit en recherche de n'importe quel possible boites de secours, la Hyène y compris. Cependant, cette dernière ne trouvat rien de probant, en revanche, les autres eux...

Spoiler:
 

« Chef ! On à une boite de premier secours ici ! »
« P'tain d'sa mère la salope, elle résiste cette connasse... elle est pas scellée mais c'est dure à ouvrir ! » Pesta alors Eulogie.
« Bon. »

La Hyène vint alors à regarder Throadberry qui avait depuis réouvert les yeux, mais qui n'avait cependant pas encore la forme, avant de s'approcher d'elle, mettant un genoux à terre pour lui parler.

« Si ton état venait à s'améliorer, tu te sentirait de sortir Sparte de la merde ? »
« Euh... J'peu toujous essayer d'voir... Hmmpfff... Boss, j'ai deux stimpacks sur moi, ça t'ennurais d'men foutre un dans le rable... Hmmmrrf ! »
« Ouai... »

La Hyène prit donc l'un des stimpack de la Raideuse, avant de lui injecter dans le buffet, non sans faire séchement grogner la demoiselle qui eu ensuite besoin d'une à deux minutes de pause pour reprendre son souffle, avant de dire :
« P'tain... T'as encore d'là gnole ? »

La Hyène haussa un sourcils, puis regardat en directions de Hm'o.

« Hm'organe, il te reste du jus ? »
« Euh ouai... Mais P'tain d'merde ! C'est à moi ! »
« Pleure pas, j'ten repaillerait le double au cercle, aller grouille ! »

La Pillarde esquissa une mou un brin ronchonne, mais rien de bien méchant non plus, juste, ça l'emmerder de partager sa bibine mais bon... Si elle pouvait en avoir le double ensuite, pourquoi pas, après tout, ils formaient tous une équipe. La colosse envoya donc sa gourde a sa chef qui l'a récépciona ensuite avant de la tendre à Throadberry qui en bue quelque gorgée non sans tousser un peu.

« Kof Kof ! Bordel... ça déboucherai un chiotte ça merde ! »
« T'es pas contente tu peu aussi aller te faire piner, hein... »
« Hmmff, vos gueules. Bon... Et maintenant tu te sent d'bosser ou pas ? »
« Ouai... Je vais essayer... »

Sur ceux, la jeune pillarde se redressa, un peu maladroitement mais ça allait toujours mieux que tout à l'heure puis, elle s’approchât de Sparte en sortant son kit de soins et tout le reste.

« P'tain... Z'êtes sur qu'on peu pas lui carrer une balle entre les deux yeux, ça serait plus rapide et limitte mieux nan ? »
« Ouai... Sauf que les balles c'est précieux et que même ci c'est un boulet, on le laisse pas claquer comme un chien, j'ai perdue suffisamment d'hommes aujourd’hui et puis... Souviens toi qu'il aurait put lui aussi avoir envie de te flinguer quand tu était entrain de te vider comme une truie... Alors au boulot. Sache cependant que si tu te foire... Je t'en voudrais pas, c'est ça les guerres... Il y a des morts. »

La rouquine hochât de la tête puis... Elle ce mit alors au boulot.

Spoiler:
 

Malheureusement, après quelque minute, La Hyène vit Berry ce pincer les lèvres avant de paniquer en essayant de bidouiller ce qu'elle pouvait mais... Trop tard.
La jeune femme ce redressa lentement, les mains pleines de sang, regardant sa chef avec un brin de désolation, cette dernière comprenant alors que Sparte était... Mort.

« Boss j- » « C'est bon... T'excuse pas, t'as pas à le faire. t'façon il y avait peut de chance que tu réussisse quoi que ce soit, le mieux que t'aurait pus faire s'était de stabiliser son état... Mais pour lui, le raid était d’ors et déjà fini. »

Clope au bec, la Pillarde se mit alors à regarder les autres membres du groupes, avant hocher la tête.

« Ok tout le monde, écoutait moi. Pas la peine de tirer une gueule d'enterrement, ça arrive... Comme je l'ai dit, il était hors jeu de toute manière, je l'ai pas laissée tomber cependant... Et il en sera de même pour chacun d'entre vous si ça venait à ce reproduire, ce qui, j’espère n'arrivera pas. » Lacha t-elle d'abord en ce déplaçant alors de quelque pas, très dignement, avant de reprendre d'un voix légèrement plus forte. «  Toutefois, les autres raclures dans le bar... Dites vous bien qu'il sont sûrement entrain d'en chier, ils ont eu leur compte de mort eux aussi et... Vous savez quoi, je compte bien leur fait le putain déplaisir d’agrandir ce nombre, moi... et vous. Ont est des raiders putain ! Rien n'est censé nous arrêter... hors mis les balles... Aucune morale, aucune éthiques... Nous, les lois, la justice, ça fait bien longtemps qu'on les a foutu à la porte, on est libres et c'est cette même putain d'liberté qui fait de nous des êtres que rien en ce monde ne peu brider. Vous êtes encore des bleusaille, mais vous avez vus ce qu'ont leur à mis à ses batards ? Hm ?... Alors si vous voulez venger votre pote... Ravalait votre haine, magnifiait là et foutons une putain d'trempe à ses raclures avant d'leur sortirent les boyaux ! »

Spoiler:
 

« Oui chef !!! » Hurlèrent t-ils à l'unissons, visiblement ragaillardit par la puissante tirade de la Hyène.

« Ok... On prend le matos de Sparte, il peu servir et puis... ça sera comme honorer ça mémoire. » Dit elle dans un premier temps en prenant la machette de l'homme, avant de lancer le kit de piège à Gazoline « 'trappe ça toi. » elle donna ensuite le revolver Manhurin à Eulogie, deux molotov à Skull et la grenade à Hm'organe avant de regarder les deux rouquines qui, malheureusement, n'avait rien eu, cependant, pour ne pas faire de différence, la Hyène vint à dire :

« Throadberry... T'auras droit à la machette au Cercle... »
« Et moi boss ? » Demanda glasgow.
« Toi... Tu baisera avec moi. » lui répondit elle le plus naturellement du monde, sans même sourciller ou quoi que ce soit, ce qui cependant fit sourire la Raideuse et... Rendit légèrement envieuse sa voisine. « Pfff... Chanceuse... »
Glasgow tira alors la langue, assez fière de sa récompense au final.
Entre temps, Eulogy avait réussi a ouvrir la boite de premier secours, à voir ce qu'il y avait dedans maintenant.

Entre temps là Hyène s’injectât un autre Stimpack, afin d'être le plus en forme possible pour la suite, avant de dire :

« Quoi que vous trouvez là dedans Jet,med-X... S'pour vous, faite en ce que vous voulait... Par contre, si il y a du psycho, de l'Overdrive ou un stimpack c'est pour moi, en cas de combats au corps à corps... Vous serez heureux qu'j'aille ça entre les mains... En revanche, si il y a plus d'un stims... gardait le, il m'en faut juste un... Qui pourra peu être aider l'un de vous. » Nuança t-elle
« Compris boss ! »
« Throadberry, rafistole comme tu peux Gazoline et skull, leur blessure sont légères, normalement, tu devrait pas avoir besoin d'utiliser ton stimpack pour ci peu... Enfin, fait comme tu le sent. »
« Bien boss ! »

Les choses ce remettaient petit à petit en place et, une fois encore, le charisme de la Hyène avait était d'une efficacité implacable.



inventaire:
 

état:
 


équipes de la Hyène:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 01/11/2016
Localisation : chez moi
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Mer 26 Avr - 0:58
Les tires ne s'arrêter pas, il y a plusieurs blessés à entendre par les cris au première étage et au bâtiment d'en face, même s'ils sont à peine perceptible. Moi je ne fais que rester au rez-de-chaussé surveillant la porte et protégeant ceux qui ne puissent pas se battre, je sais que je ne pourrais pas tenir cette position très longtemps, surtout avec la grenade qui a explosé tout à l'heure, le bâtiment risque de prendre feux, mais si on sort, on risque d'être sous les feux ennemis, surtout que je ne connais pas leurs positions, on peut très bien être dans leurs angles mort qu'être une cible de choix. Je ne sais pas quoi faire, les laisser ici et rejoindre les autres pour les éliminer au risque de subir une attaque d'un kamikaze ou un truc dans le genre (parce que oui j'en ai déjà vu faire ça), le fait que cette entrée ne soit pas surveillée me rend nerveux, c'est comme si je laissais mon dos a découvert à mon ennemie, même s'il est barricadé. Je réfléchie, je réfléchie, mais le feu continue de ce propager et tout ce qu'il y a ici c'est de l'alcool.

"ET MERDE !!!"

Je ne savais pas quoi faire, je restais dans l'indécision et ça m'énerver tellement que j'en ai frappé le comptoir de toutes mes forces, la douleur du choc n'était rien contre celui que je m'infligeais à moi-même en me serrant les poings. J'en avais marre de rester sous l'indécision, cela limiter mes actions et j'en suis conscient en plus.
Je prend une pause afin de me calmer. Je pouvais apercevoir un briquet sur le comptoir, certainement quelqu'un qui l'avait laissé ou fait tomber avec tous ce qu'il y a eu. Je prends le briquer, après un moment de réflexion, j'eux une idée derrière la tête, mais elle sera vraiment utile vers la fin du combat et quand nos deux camps sera épuisé, c'est à ce moment-là que j'agirais, c'est un peu mission suicide, mais je préfère ça que de me laisser faire ou que de les laisser s'échapper. Je vais en profiter pour leur faire payer d'avoir détruit mon bar préféré tant que j'y suis.


santé et inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Mer 26 Avr - 12:48
J'observe la grenade, mon coeur accélère, mes pupilles se dilates. Je ne perd pas de temps, je me déplace d'un pas de côté pour me mettre à l'abri dans une des chambres attenantes. L'action peut suffire face à une grenade explosive standard mais pas à une grenade au phosphore. La chaleur augmente d'un coup et je brûle littéralement ! Je pousse un crie de douleur avant que celui-ci se confonde avec la combustion brutale brutale de l'air. Mes vêtements fond sur ma peau, mes cheveux, mes poils prennent feu, ma peau fond, je regarde mes mains, j'ai l'impression d'en avoir deux de plus.. en faite, c'est juste la peau qui vient de se séparer des muscles de ma main. Je ne dois pas rester ici, je me dirige vers l'escalier un peu comme une zombie. Le contact de mes nerfs à vif avec ma peau me fait atrocement souffrir, mais je ne peu pas pleurer ni trop crier...

Une personne devant moi, je ne la reconnait pas en vrai je n'arrive plus à réfléchir. Je n'ai qu'une seule pensée qui m'obnubile, c'est fuir, fuir dans les escaliers... quitter le bar en flamme. Il me touche, sa veste vient se coller à ma peau liquide, fondu... ça me fait crier ! Je souffre d'avantage mais je ne sais rien faire d'autre pour le moment. Je me retrouve dans la salle d'eau, avec se type qui essaie d'éteindre le produit chimique qui me ronge et me brûle la peau. Tendis qu'autour de moi, les flammes commence à s'approcher. Les planches qui forme le sol s'embrase, les mûrs en bois également souffre de la chaleur... Chaque lit, chaque vêtement ne fait que nourrir l'incendie. La meilleurs idée du siècle serait de quitter le bâtiment, le plus rapidement possible.

Gary, suis Raclaw peu de temps après. L'incendie se développe rapidement. Il porte un masque à Gaz sur le nez pour éviter la fumée qui commence à se faire présent. Il s'approche de Raclaw et de Colleen et leurs indiques de prendre l'escalier. En voyant l'état de Colleen il décide d'injecter ses deux steampak... priant rapidement que cela suffise. Pas de temps à perdre.. Il accompagne les deux en bas avant de les faire sortir par la porte arrière du bar. Gary, l'autre se trouve déjà en bas fusil en main il protège la sortit des éléments du bar. L'objectif et de se barricader dans le bâtiment en face.. ou alors de fuir le plus loin possible.

l'amie de colleen, qui se trouve sur le toit c'est faite touchée par un très bon tir. La balle c'est logée dans l'épaule et vue qu'elle était couchée elle c'est enfoncée en direction des organes respiratoires. La balle se loge au niveau du poumon. La balle l'envois direction dans les choux, un grand coma... Son corps roules le long du toit avant de s'écraser contre l'escalier de secours inerte.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Jeu 27 Avr - 22:08
Jo sentit le recul du fusil lui refaire mal, mais quand il regarda ou était la tireuse, il pouvait voir qu’elle n’était plus là et qu’à la place, il avait une belle tache de sang sur le mur. Il alla se mettre à une autre fenêtre quand il entendit l’explosion. Il pencha sa tête et pouvait voir qu’il avait des flammes. Il descendit et sortir le plus rapidement possible du bâtiment. Il pouvait voir que le bar était en feu et que les occupants étaient sortir, mais qu’ils avaient besoin de soin. Il serra les dents, car il était furieux contre lui-même et contre les raideurs. Il s’en voulait de ne pas avoir réussi à protéger son bar préfère et de protéger ceux qu’ils étaient là. En ce qui concerne les raideurs, il voulait les tués jusqu’au dernier, leur mettre une balle dans la tête, les traquer et voir la peur sur leurs visages. Il s’approcha du bar et il vit que le boucher et sa famille avaient réussi à survivre malgré les blessures, mais rien de grave. Par contre, il en avait certain qu’il était vraiment mal au point et il vit qui manquait du monde. Puis il chercha du regard son chien, car Il se demanda ou était son chien. Il siffla et entendit les aboiements avant apparaître. Le chien s’était éloigné du bar au moment de l’explosion. Le chasseur caressa son chien pour le rassurer et dit à tout le monde de se mettre dans l’immeuble d’habitation jusqu'à coter et de rester cacher. Puis sans dire un seul mot, il alla dans le bâtiment où les raideurs avaient pris position.

Une fois arrivé dans le bâtiment, il demanda à son chien de sentir l’odeur des raideurs et du sang frais, puis de les pister le plus discrètement possible. Le chien obéi et le mena à travers les ruelles. Le chien s’arrêta et indiqua avec sa tête. C’était un bâtiment qui devait être une clinique, comme il avait une croix. L’endroit se trouvait dans une ruelle et le chasseur pouvait voir qu’il n’avait pas de fenêtre et qu’il avait une seule entrée. Jo ordonna à son chien de rester cacher et d’attendre son signal. Puis il alla dans le bâtiment en face de la clinique. C’était une petite baraque sans grande valeur, il prépara rapidement une petite barricade pour pouvoir se protéger en plus du mur, puis il prit son revolver pour pouvoir faire face aux raideurs et se met en position de tir. Ensuite il resta calme et attendit que la porte s’ouvre.

jet de dé:
 

inventaire et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 21/04/2017
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Ven 28 Avr - 20:21
Destruction, cris, meurtre que ce passait-il ? Il était vingt heures du soir avant que le massacre commence, dans une heure la ville basse allait devenir l’enfer lui même, la maison de satan, ce que vous voulez. La jeune femme venait à peine de rentrer dans sa chambre d’hôtel qu’elle avait pu louer grâce à ce qu’elle avait fait aujourd’hui, Norah savait que cette nuit, des choses allaient avoir lieu mais quoi ? Comme à son habitude à ces heures tardives, elle était dans la salle principale de l’hôtel où elle discutait avec un vieillard pas loin des soixante-ans vivre aussi longtemps est impressionnant, mais ce même personnage avait raconté quelques jours plutôt qu’il avait été cryogénisé dans un abris, Brooks accorder le doute à cette histoire, même si-elle n’avait jamais eu la chance d’aller voir un abri, malgré celui tout proche l’abri quarante-cinq. Ce vieux bonhomme était de bonne compagnie, toujours des histoires à raconter, il avait vécu une bonne jeunesse. Mais allait-il être encore là après cette nuit ? Les deux humains discutèrent ensembles, se fondèrent la poire, puis dans les alentours de vingt-et-une heures, dans toutes les rues de la ville basse des grognements rauques et sec se faisaient entendre. La jeune femme qui n’allait plus tarder à rejoindre son lit, elle se rua dans sa chambre pour changer de tenue, un haut grisâtre et un pantalon noirâtre. Elle prit ses holsters et ses flingues et retournait dans la pièce centrale, cependant le temps d’un aller retour, des morts, des cadavres vivants et prêt à tuer tout le monde dans l’hôtel apparut. Au moins une dizaine, voir une quinzaine, même une vingtaine ! Toujours aussi affreuses ces goules, des yeux creux et blancs comme la lune, la chaire voulant à tout prix se décrocher de ces corps, il suffisait d’un clignements pour voir les premiers humains tombé aux griffes des goules.

Il ne fallait pas beaucoup de temps pour voir les premières flaques de sang, tandis que les rares personnes armés se défendait, la vingtenaire effectua un devoir, une mission, mettre rapidement les femmes, enfants dans des pièces, là où ils étaient sûr de ne rien subir. Un rauquement soudain, une goule juste dans le dos de la résistante, elle donna un coup de coude dans le visage du monstre, mais ce dernier avait eu le temps de la griffer profondément au bras, elle ne put s’empêcher de cris au contact de la griffe, le coup de coude avait fait reculer la goule, donnant le temps de dégainer son arme et de tirer sur la goule. Norah était dans un petit couloir, la goule venait de tomber à terre, sa deuxième morts, la griffure avait été profonde, du sang couler légèrement. Puis plus aucun bruit de signes de lutte dans le hall principale, l’orpheline se mit à courir vers ce hall, mais les grognements s’approchait vers Brooks, les Goules bloquaient le passage, puis la porte où était caché les femmes et les enfants s’ouvrit. Du sang et des cadavres en sortaient. Un raider et une raider sortait de la chambre..facilement reconnaissable dut à leurs looks timbrés et en cuir, et leurs sales gueules donnaient bien la confirmation. Le raider portait sur lui une gatling, la jeune femme était prit dans un guet-append les goules d’un côté et les deux raiders de l’autre. Heureusement une fenêtre s’y trouvait sur le mur, pas le moment pour hésiter Norah se rua vers cette fenêtre et se jeta dessus pour la détruire et quitter ce piège. Le raider tira pour neutraliser les goules.

Qu’est-ce qu’il se passait sérieusement ? La jeune femme en pleure, la peur soudaine et la destruction de l’hôtel, elle regarda autour d’elle : des flammes partout, du sang, des corps, des hurlements, des tirs, la totale. Norah se frotta les yeux pour essuyer les larmes chaudes qui coulaient le long de son visage pour venir s’écraser au sol ensanglanté, quel merdier, cette nuit allait être longue, à tout les coups ces enflures de la haute ville sont restés cloîtrés dans leurs belles et grandes maisons avec de l’eau et tout ce bordel, Volt en faisant une affaire personnelle. Elle avait prit tout l’équipement nécessaire, trois stimpacks, des bandages, de l’alcool pour désinfecter, son masque à gaz et ses deux flingues, prier était peut-être la dernière chance pour survivre ? En tout cas la jeune femme n’allait pas rester pointée là et continuer de pleurer ! Toujours l’arme à la main et l’autre dans son holster elle s’avança dans ce bordel sans nom en voulant trouver des personnes à secourir et à sauver ! Où c’était maintenant juste une question de survie et penser qu’à soit même ? Durant son voyage pour trouver des personnes dans le besoin, elle rencontra beaucoup d’obstacle, les flics de la haute ville qui shootaient à vu d’œil, les goules en groupe et les raiders encore plus fous que jamais. Survivre allait être bien dur.. Il y avait ce bar, le lounge 108, il y toujours du monde régulièrement c’était le lieu le plus proche de la position actuelle de Norah, beaucoup de vacarmes avait eu lieu là-bas, mon dieu qu’est-ce qu’il aurait pu subir ce pauvre bar ?

-Putain, mon bras me fait un mal de chien, non ! Je dois pas utiliser les bandages sur moi-même, je suis là pour aider les autres.. Faut que je trouve rapidement le bar, peut-être que je pourrais avoir des informations sur ce qu’il se passe, ça me dépasse totalement. Se disait-elle à elle même d’ailleurs.

Toujours en avançant, Norah vit le bar, en feu, et atrocement défoncés, les fenêtres détruire, les murs noircis sûrement à cause du feu, des bout de flammes un peu partout, Elle se précipita pour rentrer dans le bar. Elle aperçut plusieurs personnages, le regard de la jeune femme se donnait sur l’escalier qui menait au second étage qui semblait avoir subit beaucoup de choses. Brooks remarqua rapidement la tonne de cadavres de goules et d’autres humains, raider ou civils hors du bars.

-Qui à besoin de soin ? Manifestez vous
Cria Volt pour qu’elle puisse aider rapidement les blessés..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 635
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Ven 28 Avr - 22:04
Raclaw :
Malgré tes blessures, tu parviens à traîner Collen jusqu’à la salle d’eau pour passer un peu de liquide sur les horribles brûlures qui recouvrent son corps. Les dégâts sont abominables, on dirait un steak haché frit et cru à la fois, une vision même qui te donne la nausée et te fait te dire que ta balle dans les tripes n’est qu’une blessure superficielle en comparaison. Entre tes propres nausées et le bruit du feu qui dévore tout, tu ne les entend pas arriver, mais alors que tu vas vers l’escalier, tu te retrouves nez à nez avec un homme en armure assisté, un drapeau Américain peint sur le bras. Sans rien dire, l’homme sort un petit pot de gélatine bleu de sa poche et l’ouvre avant de tremper ses doigts dedans et de la tartiner sur la peau brûlée de Collen. Il ne dit pas un mot et quelques secondes plus tard, il met une petite gifle à Collen pour l’empêcher de sombrer dans l’inconscience.
- Hé ! Faut pas vous endormir d’accord ! Restez avec nous madame, la cavalerie est arrivée, on va vous sortir de là.
L’instant d’après, il te débarrasse et te regardes de haut en bas, ne manquant pas de remarquer tes nombreuses blessures par balle, il te tend un stimpak.
- Vous pouvez marcher ?! Foutez-vous ça dans les boyaux et suivez-moi ! On va s’occuper de vous aussi ! Restez près de moi !
Et en disant cela, l’homme sort son arme de poing : Un pistolet Ares Starlight.
Code:
+1 niveau de santé

La Hyène :
Malgré ses efforts, Throadberry ne parvint pas à sauver Sparte, mais au vu des blessures de ce dernier, il aurait de toute façon été difficile de le sauver même avec une salle d’opérations complète. Tu te diriges donc au rez de chaussée pour réorganiser les troupes mais tandis que toi et tes hommes vous préparez pour l’assaut final, le bruit caractéristique d’un vertiptère se fit entendre et de plus en plus proche. Suivant le bruit, un bref regard de la part des raiders permis de comprendre la situation : un vertiptère marqué aux couleurs de l’enclave venait de se poser en plein milieu de la rue, débarquant avec lui une pleine escouade de soldats en armures assistés équipés d’armes lourdes. Outre le fait que le vertiptère bloquait maintenant la ligne de vue sur le bar, les raiders allaient maintenant devoir se battre contre un ennemi de taille beaucoup plus importante. Tes subordonnés se tournent alors vers toi, l’air nerveux, en attente d’un ordre ou d’instructions.

Jason :
La clope que tu t’allumes te fais un bien fou et comble de la chance, tu n’as même pas besoin d’utiliser ton briquet ! Une des braises tombant du plafond de l’endroit qui commence à prendre feu suffira, c’est pas la classe ça ?
Mais tu ne profitera pas de ta clope très longtemps car des types étranges en armures assistées noires débarquèrent dans le bar. Leur position ne transmettait pas une position hostile, mais leurs intentions restaient à clarifier, ce qu’ils firent vite d’ailleurs.

- On est l’enclave ! On vient vous évacuer ! Dites nous où sont vos blessés !ils ont la priorité !

Collen :

Tu as peine à comprendre ce que tu vois tellement c’est abominable : l’impression que ta peau a fondu par endroit, que tes os sont à vif dans d’autres, ou bien encore que ton corps a fusionné avec la couche de vêtements se trouvant par-dessus. Arrivée dans la salle d’eau, le contact de l’eau ravive une douleur déjà insupportable mais au bout de quelques instants, tu te rends compte que cela te fait un bien indescriptible. La douleur est toujours là, tellement forte que tu finis par la sentir de moins en moins, te sentant partir, néanmoins une étrange sensation te parcours les bras alors que tu es à moitié dans les vapes, la douleur s’est calmée d’un coup et une petite gifle te fait rouvrir les yeux pour te retrouver face à une armure assistée noire.
- Hé ! Faut pas vous endormir d’accord ! Restez avec nous madame, la cavalerie est arrivée, on va vous sortir de là.
L’instant d’après, tu sens tes pieds quitter le sol alors que l’homme en armure assistée t’emmènes.
Code:
+1 niveau de santé

Jo :
Bien positionné devant la porte du bâtiment qu’occupaient les raiders, tu n’as pas manqué de voir la cavalerie arriver dans leurs armures rutilantes et leur vertiptères. Déjà, ils font monter dans le vertiptère le boucher et sa famille tandis que deux hommes se dirigent vers toi.
- Il y a des raiders là dedans ou des ghoules ?
Demandèrent-ils d’une voix caverneuse, déformée par leurs masques. Dès qu’ils auraient eu leur réponse, ils firent une tape amicale sur ton épaule et balancèrent.
- C’est bon, on prend le relais.
Et ils disposèrent une mitrailleuse légère sur un bipied sur un muret, face à l’entrée de l’endroit où étaient réfugiés les raiders.

Norah :
Alors que tu arrives devant le Lounge Valentine, l’enclave est déjà en train d’intervenir et d’évacuer les blessés les plus sérieux. Lorsque tu demandes si quelqu’un a besoin d’un médecin, l’un des enclavés en armure assistée se retourne vers toi et s’approche de toi.
- On a besoin de stimpacks, med-X, tout ce que vous avez ! Et de bras aussi pour transporter les blessés aux vertiptères ! Si vous voulez aider, aidez-moi à évacuer le bâtiment !
Dit-il sans même faire attention à son bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 20
Localisation : Nouvelle France,ille basse
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Sam 29 Avr - 1:49
Raclaw boitillant et aidé par Gary emmena Colleen dans la salle de bai e et fut tout ce qui était possible dans son état pour aider la jeune femme, bien entendu malgré l'état déplorable de la jeune femme elle finit par s’éteindre sous les jets d'eau de la douche tout en grimaçant, criant ou hurlant, Raclaw ne savait plus il était trop dans les vapes pour se rendre compte, la seule chose qu'il entendit clairement fut un bruit sourd, puis enfin une ombre noire avec un drapeau américain qui s'approcha de Colleen et de lui.

L'ombre semblait être un soldat en amure, Raclaw ne comprit pas tout a cause de ses blessures mais bon il semblerait qu'il essayait de sauver Colleen, puis l'aida , et ensuite l'ombre s'approcha de lui? et lui fila un stimpak, mais il ne comprit pas tout, en réfléchissant pas il se mit le stimpak. et réussit enfin a comprendre le soldat qui était visiblement en armure assisté. Il semblait être de l'enclave, cela rassura Raclaw en descendant et suivant l'armure de voir qu'il n'était pas seul et qu'il y avait une bonne escouade, au moins les Raiders feront moins leurs malins.

Raclaw insista pour aider a porter Colleen par le bras et l'autre avec Gary tout en boitillant et en gardant son arme a la main et en suivant le soldat.

-Vous êtes de l'enclave c'est ca ? Si c'est le cas La nouvelle France vous doit une fière chandelle, et nous aussi.

Puis il continua a suivre le soldat arme au poing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Sam 29 Avr - 18:36
Alors que La Hyène réfléchissait à un moyen de retourner buter cette bande de raclures, Eulogy réussie enfin à ouvrir la boite de premier soins, découvrant alors son contenu, contenu qui n'était autre qu'un med-X, des bandages désinfectant et un stimpack. Comme prévue, Eulogy envoya le stimpack à sa chef et gardât le reste de coté... Enfin, le med-x, car bien vite, la Pillarde vint a lui dire.

« Donne les bandage à Gazoline... Le Med-x, garde le, comme promis. De toute manière, pas la peine de vous foutre sur la gueule pour si peu, si on remporte cette putain de batailles, on sera tous grassement récompensés. »

L'homme hochât de la tête et donnât donc les bandages à Gazoline qui les appliquât sur sa blessure avant qu'un bruit ne vienne à retentir dans la ruelle, coupant légèrement la scène dans un léger silence. En entendant cela, l'Ombre de l'Est vin t à lentement poser son index sur ses lèvres noires en regardant ses hommes. Il y avait eu un bruit, certes, mais cela pouvait être n'importe quoi, c'est vrai, mais, dans une telle situation, hors de question de prendre le moindre risque.

La sinistre pillarde regardât autours d'elle, visualisant une porte menant à un escalier, plongé dans la pénombre, un détail qu'elle n'avait pas remarqué avant. (vus que visiblement, il y aurait un second étage selon la réponse d'SV) puis, elle vint à  dire à Hm'organe ces quelques mots et ce d'une voix basse afin de ne pas ce faire entendre.

« Hm'o... Passe ta grenade à  eulogy... Gazoline, dans le kit que je t'ai filée, il y a des fil de détente ? »
« euh.. ouai boss, je crois... »
« Ok... Donne lui ça afin qu'il puisse piéger la porte. Ensuite, on ira tous ce foutre au deuxième. »
« Compris Boss ! »


Les pillards laissèrent faire leur camarade en ce tenant à bonne distance toutefois, au cas où ça ce passerait mal.

Spoiler:
 

L'homme bidouilla ça comme il put... Il mis le piège en place mais, c'était pas super probant. comme ça, à première vus, ça paraissait bien, mais en réalité, ça ne s’actionnerait pas, pour que ça pète une balle ou n'importe qu'elle autre truc devra toucher la grenade, cependant, même ci le piège était foireux, essayer de prendre la grenade restait un risque mortel pour quiquonc oserait s'y aventurer, la goupille était retirée et la grenade était uniquement retenue par la poignée, pas conséquent... trop la déplacer et... Boom.

Cet alors qu'un bruit peu encourageant vint à retentir à l'extérieur... Un bruit sourd et puissant... Celui d'un retord d'hélicoptère. La Sinistre Hyène regarda alors ses hommes un à un... Avant de leurs faire signe de grimper à l'étage, laissant là le piège qu'Eulogy avait maladroitement posé.
Une fois en haut, la petite troupe virent alors un lourd vertiptère bourré de monde... Et du putain de beau monde en plus... L'enclave. La Hyène grommelât légèrement en voyant  cela mais ne ce laissa pas débiner pour autant, elle avait déjà eu affaire à eux par le passé, plus particulièrement en Virginie et dans l'Arkansas.

« Bande de fils de pute... » Pesta la Hyène à demi-mots avant de ce retourner vers ses troupes à nouveaux.
« Ok les boys... Pas de panique... à l'heure qu'il est, nos renfort devrais êtres déjà sur place, sans compter les équipes de récupération et les nourrisses négrières donc pas la peine de ce pisser dessus, on a bien tenu jusqu'à là, on ce sert les coudes et on reste vigilant, des gars en armures assistés ça impressionne toujours, mais çà reste des hommes... Avec leur faiblesses, compris ? »
« Oui chef ! »
« Bien... renversez ses tables, au cas où... et attendons de voir ce qui vas ce passer. »

L'équipes ce mit donc en place, prêt à en découdre si besoin, contre n'importe qu'elle foutu adversaire que ce soit.
Mais avant de ce mettre elle même en position, La Hyène vint à demander une dernière chose à Hm'organe la Colosse.

« Hm'o... T'as toujours ton pistolet de détresse ? »
« Affirmatif boss ! »
« Bien, donne le moi... En cas de pépins... Il nous servira. »

La Raideuse hocha de la tête, avant d'envoyer ledit objet à sa chef qui le réceptionna avant de regarder si la fusée était bien en place, puis elle le rangea dans son trench.


inventaire:
 

état:
 


équipes de la Hyène:
 

HRP !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 01/11/2016
Localisation : chez moi
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Mer 3 Mai - 16:58
- On est l’enclave ! On vient vous évacuer ! Dites nous où sont vos blessés !ils ont la priorité !

Enfin. On dirait que l'enclave est arrivé, j'ai bien cru qu'on ne s'en sortirait jamais. Je fais un soupir de soulagement avant de prendre la parole.

Il y a plusieurs personnes qui sont monté au premier étage pour nous protéger des raiders, mais il y a eu une explosion et je pense qu'ils ne s'en sont pas tous sorti vivant. Il y a ensuite nous, mais il y a eu deux morts et des blessé grave derrière moi, après je ne peut pas plus vous aider.

Je fais une pause. Je voulais aider, mais au final je n'ai servi à rien, ces rageant, mais c'est comme ça.

Laisser moi vous aider, Je suis le seul à être en parfaite santé ici

Je me tiens droit, attendant une réponse positive, je veux aider, je me sentirais coupable de ne pas pouvoir aider maintenant alors qu'ils se sont battus pour nous, je voulais une réponse positive et je ferais en sorte de l'avoir.

santé et inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Mer 3 Mai - 23:21
La douleur, la douleur ne cesse de grandir en moi et elle me ronge petit à petit, elle envahi chaque centimètre de mon corps... Tuez moi ! Je veux mourir rapidement et ne plus souffrir ! Je ne pouvais le dire... J'étais dans une phrase entre conscience et inconscience... Mourir.. Quitte à rejoindre ma famille dans un monde meilleur ! Je supplie du regard les ombres qui semble m'aider à vivre... alors que je veux mourir. Ma vue se floute de plus en plus jusqu'à ne plus discerner quoi que ce soit. J'ai beau recevoir des claques ça n'a aucun influence sur moi la crème en revanche me fait un bien fou même si je ne suis plus vraiment dans ce genre de petit détail.

Clarence pour sa part se réveille, Suite à sa blessure par balle puis la chute du toit qui l'à amenée sur l'escalier de secours. Elle se redresse doucement, portant sa main contre son visage puis contre son bras. Suite à sa terrible chute l'os de son bras c'est brisé. Ce n'est pas la seule blessure... la balle lui à percé un poumon et la balle ne semble pas avoir traverser. Clarence se redresse légèrement et hurle un peu de douleur. Sa souffrance lui tire les larmes des yeux.

Cependant, elle ne doit pas rester sur cet escalier. Le bâtiment, le bar est en flamme et la fumée commence à se faire importante. Elle tousse un peu et se laisse glisser le long des marches en métal et après un effort sur-humain parvient à arriver au sol. Il semble qu'elle ne doit pas être sur ses gardes car l'enclave est entrain de faire un périmètre de sécurité. La jeune femme décide de passer derrière le bar et d'observer un soldat de l'armure assistée qui porte une personne entièrement cramée.. Clarence ne reconnaît pas son amie et pose la questions a tout hasard.

- " Ou est Colleen ? Ou est mon amie ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Ven 5 Mai - 0:09
Jo était nerveux, car il ne savait pas s’il y allait pouvoir survivre contre les raideurs qui étaient en surnombre alors qu’il était seul. Il n’avait pas peur de la mort, mais plutôt ce que les raideurs feraient de lui s’il y se faisait capturer. Il ravala sa salive et secoua la tête, car un tel souvenir douleurs de son passé était revenus en surface. Le temps passa un peu sans le moindre signe des raideurs qui était planqué à l’intérieur de la baraque quand soudain, il entendit à travers le boucan ambiant, un bruit particulier qui se rapprochait de lui. Il leva la tête et pouvait voir qu’il avait un vertiptère aux couleurs de l’enclave venir vers le bar. Puis, il voit deux soldats en armures assistés le rejoindre et lui demanda ce qu’il avait dans la baraque. Le chasseur leur répondit qu’il avait une bande de raideur à l’intérieur. Il vit que l’enclave avait emmené des armes lourdes et l’un d'eux posa sa main sur l’épaule de Smith en lui disant que la situation était sous contrôle. Le mercenaire repoussa la main en leurs disant qu’il ne valait pas prendre à la légère ces foutus raideurs.

Ensuite il sort de son abri improvisé, siffla à son chien de le suivre et alla en direction du bar. Il pouvait voir que les blessés furent soignés par l’enclave, mais qu’il pouvait voir que certains seront marqué à vie par cette foutue attaque et en particulier la serveuse du bar. Le chasseur soupira et alla dans le vertiptère pour voir le boucher et sa famille. Il constata qu’ils étaient blessés, mais qu’avec les soins de l’enclave, ça ne se verra plus d’ici quelques jours. Il demanda à l’enclave si on pouvait faire quelques choses pour ses cotes casées. Il s’assoit sur le sol et attendit qu’on lui réponde.

inventaire et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 635
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Mar 9 Mai - 20:39
Raclaw
Le soldat de l’enclave qui commença à soulever Collen refusa poliment mais fermement ton aide. En revanche, lorsque tu commenças à évoquer la Nouvelle-France, l’homme se fendit d’un rire pour le moins singulier qui ressemblait presque à celui d’une hyène, surtout déformé par le vocalisateur de son casque.
- Ah la Nouvelle-France ! Ni-Rig mak ! Elle est belle la Nouvelle-France, elle vous a laissé tombé la Nouvelle-France ! Toute l’armée de ce connard d’Holmes est en train de protéger son palais au moment où nous parlons, il reste plus que nous et les flics pour se battre contre les raiders.
Le type passa le reste du voyage à grommeler des paroles incompréhensibles et visiblement chargées de colère à l’encontre de la NF et du genre humain en général. Arrivé devant le vertiptère, il chargea Collen sur une civière et un médecin commença à la sangler avant de lui plaquer un masque à oxygène sur le visage. De ton côté, on te chargea sans ménagement sur un siège auquel on t’attacha (avec une ceinture de sécurité, pas dans le sens de t’immobiliser bien sûr) et on te laissa de côté.

Jason
Visiblement surpris par ton revirement d’opinion, les deux types de l’enclave échangèrent un sourire sous leur masque avant de se tourner vers toi.
- Indécis vous hein ? Qu’importe, venez nous aider à trouver des blessés.
La recherche ne dura pas très longtemps, il n’y avait plus grand monde à sauver au deuxième étage… Et ceux qui restaient étaient généralement en état de marcher eux même. Tu pu servir d’appui à certains d’entre eux mais l’opération fut rapidement pliée. Au terme de cette dernière, on t’invita à prendre place dans le vertiptère.

Collen
A moitié évanouie, tu ne parviens pas à faire sens de ce qui se passe autours de toi. Malgré la crème étalée sur ta peau, la douleur reste tellement insoutenable que tu ne tardes pas à tomber évanouie. La seule chose que tu ressens avant de passer au pays des rêves, c’est qu’on t’attache solidement sur une couchette confortable.

Jo
Surpris par ta réaction, les soldats de l’enclave n’insistèrent pas en sympathie et te répétèrent leur ordre de manière plus claire en t’invitant à aller voir ailleurs s’ils y étaient, te dégageant de ta planque à coup de poing si tu émettais la moindre résistance. Une fois dans le vertiptère, c’est un médecin surmené qui te répondit alors qu’il mettait en place une perfusion dans le bras de Collen.
- Attendez attendez, chaque chose en son temps… J’essaye de sauver les quasi-morts et après je m’occupe des vivants. Il y a des stimpacks dans la trousse de secours, help youself.
Répondit-il en l’ignorant à moitié.

La Hyène
L’enclave avait encerclé le bâtiment ou toi et tes hommes se trouvaient en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, mais ils ne semblaient pas pour autant décidés à passer à l’attaque… Il se contentaient d’attendre, passifs… Une attitude qui n’aidait pas à calmer les rangs de tes hommes (et femmes) qui commençaient à paniquer et te demander quoi faire. Cependant, en tant que commandant, tu comprenais que leur tactique était claire : ils étaient là pour vous contenir, pas pour passer à l’assaut. Tant que vous restiez à l’abri dans le bâtiment donc, vous étiez en sécurité, mais tenter une riposte était risqué… Peut-être que ça pourrait marcher, mais c’était certainement chaud.

Hrp : dernier tour de jeu pour tous. La conclusion de l’event se fera au prochain post MJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 20
Localisation : Nouvelle France,ille basse
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Mer 10 Mai - 15:22
Raclaw en suivant le soldat de l'enclave jusqu’au vertiptère qui était surement supposer les évacuer sourit légèrement en l’écoutant pester contre la nouvelle-France. Raclaw ne pouvait pas lui donner tort. en même temps lui même était conscient de cette état de fait et c'était pour ces raisons que lui même avait pris les armes avec la résistance pour renverser le gouvernement ne place .
De plus en écoutant les paroles de ce soldat il se rendit compte d'une chose dot il pouvait peut être tirer parti. l'enclave n'aimait pas trop la nouvelle-France telle qu'elle était. Il se permit donc de répondre.

-Je confirme c'est d'ailleurs pour ça que le pouvoir de Holmes est contesté par plusieurs groupuscules de résistance qui veulent un nouveau gouvernement. Et surement que ces groupuscules ont du combattre avec les civils et les policiers pour défendre leurs territoires. Tandis que notre président restait planqué dans son palais. Sur ce merci encore.

Puis il se laissa guider et installer das le vertiptère ou l'on le sangla. il ignorait ou l'on se rendait mais c'était toujours mieux que cet enfer qu'était devenu la ville basse. Il espérait juste pouvoir un moment retourner a son bar. s'assurer que tout était encore la .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Mer 10 Mai - 18:05
Plus le temps passait, plus la tension semblait croître au sein de l'équipe de la Hyène, Hyène qui elle resta calme, observant furtivement le petit manège de l'Enclave. La bande de bleusaille ne comprenait pas tout eux, mais leur chef, elle, savait pertinemment de quoi tout ceci en retournait et, par ailleurs, il lui suffit de voir deux à trois vertiptères s'envoler au loin pour affirmer son point de vus.

« Boss... On fait quoi ? On les canarde ? »
« Nan... »
« On fout quoi alors !? »
« On attend... Il vienne pas pour nous... Mais pour les autres. »
« Et ? »
« Et alors ça sert à rien... Ils savent que la ville basse et perdue, tout ce qu'ils peuvent faire maintenant, c'est de sauver tout ceux qui peuvent encore l’être... »
« Et si ils ce décide à nous attaquer finalement ? »

La pillarde soupira en extirpant une cigarette de son trench, l'allumant ensuite dans la foulée.

« Ont contre-attaquera, mais ça sert à rien de prendre le risque de ce mettre à dos cette bande de con en Armures assistée, ils nous sont supérieur en nombre et en armements. »
« Et le pistolet de détresse ? »

La Hyène marqua une courte pause, puis reprit.

« Une idée judicieuse, certes, mais d'une part : Ont ne sais pas combien d'autres groupe répondrons à l'appelle et deuxièmement, le temps qu'ils arrivent, l'Enclave sera peut être déjà partit et dans ce cas là... j'aurais l'air un peu conne d'avoir appelée du renfort, d'autant que comme je l'ai dit, il cherche juste à nous contenir le temps de sauver les autres crevures, si j'avais à utiliser le pistolet de détresse, c'est uniquement en cas de détresse, justement. »

La Hyène se redressa alors, ses yeux scrutant l'horizon de mort qui s'offrait à elle puis... elle enchaîna.

« On à gagnés cette bataille... Regardez la ville basse.... Nan, même ci j'ai moi aussi envie d'assouvir ma soif de sang, cette dernière attendra... » Dit t-elle alors en ce retournant vers ses troupes. « Au cercle, il y aura pleins de jolie gueule à détruire... ça vaut vraiment pas la peine de prendre des risques pour quelques rats, dite vous que c'est une leçon... Apprendre à jauger une situation, savoir quand attaquer et quand ne pas le faire. C'est pas parce qu’on à mit une misère aux autres raclures qu'on doit ce croire capable de rivaliser avec ce que l'Enclave à envoyer. Regardez vous... Sur une équipe de 10 hommes, il m'en reste 7... ont paris combien qu'a peine un quart des autres sections ne vont pas avoir la chance de revenir avec ce-n'est que la moitié, de leur effectif de départs ? »

La Ville était à feu et à sang, aux loin, plusieurs incendie dévorait les bâtiments et ceux avec en fond le bruit tonitruant des éclairs déchirant le ciel. Ouai... La Hyène avait remportée cette batailles, elle avait tenue sa positions en faisant le plus de dégâts possible... C'était ça le deal et elle l'avait même plutôt bien remplie, son deal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Ven 12 Mai - 16:05
Jo monta dans le vertiptère et un médecin lui répondit qu’il n’avait pas le temps de s’occuper de lui, car il avait trop de blessés graves sur les bras. Le chasseur sourit légèrement et lui répondit :

Ok, je fais attendre tranquillement…

Puis il tourna sa tête vers le boucher et sa famille, prend une cigarette, la met dans sa bouche et l’alluma pour pouvoir fumer. Puis après quelques minutes de repos, il dit à Gérald :

Heureux de te savoir encore en vie, ainsi de tes enfants…


remarquèrent les blessures et serrèrent un peu les dents. Le boucher essaya de sourire tout en lui répondant, car il avait mal au crâne et du sang continuait à couler un peu alors que ses enfants n’avaient que des blessures légères.

ça va… j’ai un peu mal, mais ce n’est pas ça qui va me tuer… et puis, j’ai protégé ce qui m’était les plus chers, ma chère Floria ne m’aurait pas pardonné, si j’étais encore vivant et que nos enfants soient mort.

Jo ne dit rien, mais lui répond d’un signe de tête, il savait que la femme du boucher était mort, il y a de ça plusieurs années, tuer par des raideurs et c’était lui qui avait vengé la famille en tuant les pillards. Ed et Caroline étaient encore choqués, car il n’avait pas vu de combat aussi intense et surtout, voir des personnes mourir sans rien faire. Smith leur dit qu’ils ne pouvaient rien faire et demanda qui était mort. On lui répondit que c’était deux jeunes qui furent tués lors de l’explosion du bar.

Le chasseur les remercia, puis il descendit en se souvenant qu’il avait encore du monde à aider, il alla au bar et aida les troupes de l’enclave à transporter les survivants. Il remarqua la mère sur le sol, alors que son enfant était en train de pleurer tout en demanda à sa mère de lui répondre. Jo alla voir l’enfant et met sa main au niveau du cou de la mère pour voir si elle était encore en vie. Il sentit qui avait un pouls et dit au gosse en essayant d’être le plus doux possible :

C’est bon, ta mère n’est pas morte, elle est juste évanouie…

La petite fille regarda le chasseur avec des yeux humides tout en continua à pleurer. Puis elle revient poser son regard sur sa mère et elle secoua sa mère avec angoisse tout en disant :

C’est vrai… maman va s’en sortir ?... je n’ai pas envie... de la perdre… j’ai déjà perdus… papa qui est mort… contre les méchantes créatures… faite quelque chose… pour la sauver !

Le chasseur prend la femme en la soulevant entre ses bras, puis il aida la petite à se relever et il se dirigea vers le vertiptère, posa la femme et l’enfant à l’intérieur et il dit à la gamine :

Ils vont s’occuper de vous, vous êtes en sécurités

La petite fille attrapa l'un des manches du chasseur et lui demanda de rester, mais celui-ci répondit qu’il n’avait plus de place dans l’appareil et il la rassura en lui caressant les cheveux et que sa mère va s’en sortir. Puis il s’en va, dégaine son revolver et alla surveiller les environs pour éviter des attaques de raideurs. Sauf que les soldats de l’enclave ne l’entende pas de cette oreille et le force à aller dans l’appareil. Jo ne pouvant rien faire contre les armures assistés surtout dans son état, il dut se plier et à monter dans le vertiptère. Ce qui fait bien plaisir à la petite fille qui lui sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 01/11/2016
Localisation : chez moi
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Sam 13 Mai - 0:14
- Indécis vous hein ? Qu’importe, venez nous aider à trouver des blessés.

Indécis... Moi ? Ce n'est pas impossible après tous, mais bon, je ne vais pas me focaliser sur ce qu'il dit et je vais aller aider ceux qui pourront être aidé. Après quelques minutes les blessé sont tous montés à bord du vertiptère, j'ai aperçu Jo  avec une fillette... Ce qui m'étonne un peu personnellement, un homme où vu la blessure, cela relève du miracle pour moi qu'il puisse encore marcher et une F... Ce qu'il reste d'une femme plutôt avec un corps autant carbonisé, les vêtements ont fondu sur sa peau... Vraiment pas beau à voir, les blessures ne disparaîtrons pas malheureusement pour elle.

Ils nous ont protégé... Et je voulais  faire plus que simplement transporter les blessés... Mais bon, je pense qu'il savait ce qu'il les attendait et que s'ils n'avaient pas pris en compte qu'ils auraient de t-elle blessure pendant un combat, ce ne sont que des idiots alors. Enfin bref, je suis fatigué et j'ai envie de retrouver mon lit loin d'être douillet pour faire le mort jusqu'à demain. Je monte à mon tour dans le vertiptère pour enfin partir loin de cet enfer de goule et de raider qui je l'espère... mourront tous jusqu'au dernier. Ce monde n'a vraiment pas besoin de ces merdes, les terres désoler sont déjà bien remplis, mais les raiders sont vraiment les pires et les plus chiant avec toutes les histoires qu'ils nous pondes. Ok, nouveau passe temps, chasse au raider ou sinon un autre de mes bar préféré va encore disparaître sans que je en puisse rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Dim 14 Mai - 13:13
On me place à l'intérieur du vertiptère, je suis encore inconsciente cependant, une claque sur la joue me réveille. J'ouvre doucement les yeux pour regarder l'intérieur du vertiptère. Une femme, blonde habillé en blanc est entrain de me soigner. Elle alterne entre des ciseaux et un autre outils de médecine... Je n'arrive pas à voir ce qu'elle fait et je ne parviens pas non plus à sentir si elle me charcute. Peut-être que je suis devenu insensible ou bien qu'elle essaie de découper le reste de mes vêtements que j'ai sur moi. Je pivote la tête sur le côté pour observer un type en Armure Assistée, il tient dans ses mains une mitrailleuse lourde de type gatling. Petit à petit le vertiptère se remplie de militaire et de personne du bar. Il semble que je sois la plus abîmée, néanmoins je ne connaissais les risques d'une attaque. Finalement, la Nouvelle-France à tué mes parents je dois donc me venger de la Nouvelle-France, les pillards ont tués mes amis, je dois donc me venger des pillards. Très bien la liste noir s’agrandit de plus en plus en dirait.

Je retombe de plus en plus dans le sommeil jusqu'à l'atteindre. Je ne doute pas qu'on s'occupe bien de moi , je ne sais pas qui je vais retrouver au réveil. J'espère que les personnes que je considère comme mes amis vont venir me voir. Pardonnez moi si je n'ai pas réussie à vous protéger dans mon bar mais j'ai fais de mon mieux.

L'amie de Colleen monte aussi dans un des vertiptères, un peu vexée que personne ne lui réponde. Personne ne sait où est Colleen ? Elle ronchonne tout en se faisant soigner par un médecin. Elle tourne la tête vers le bar qui semble partir en flamme. On entend également des bruits de pétard provenant de l'intérieur, le feu léchant les caisses de munitions se trouvant ci-et là des pièces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 635
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three Lun 15 Mai - 14:12
Le calme plat régna dans le vertiptère sur le point de décoller alors que l’enclave embarquait les derniers survivants. Tous avaient, en quelques heures, perdu l’intégralité de ce qui faisait leur vie et maintenant qu’ils étaient à bord de cet engin, ils savaient ce que ça signifiait : ils étaient en vie, oui, mais il devrait partir (ou repartir) de zéro dans un endroit dont ils ignoraient encore l’existence. En dehors de l’amie de Collen qui se précipita sur elle pour s’enquérir de son état quand elle reconnu enfin son amie brûlée, tout le monde resta de marbre et sans décrocher un seul mot.
Bien vite, les pales du vertiptère se mirent en mouvement et quelques instants plus tard, l’appareil se retrouva dans le ciel de la Nouvelle-France, faisant rapidement mouvement vers le nord au dessus de la ville agonisante et en plein combat.

Très vite, le transport aérien alla rejoindre une formation de 3 autres Vertiptères, escortés par deux hélicoptères de combat Apache don les mitrailleuses de20mm pulvérisaient de manière instantanée tout raider ayant la riche idée de monter sur un toi avec un lance-missiles anti-aérien.
De leur côté cependant, la compagnie restée au sol de l’enclave fut un adversaire coriace pour les raiders restants. Il n’étaient que cinq mais tous se défendirent jusqu’à la dernière cartouche en faisant des dégâts incroyables avant de se faire sauter, anéantissant du même coup leurs corps et leurs armures assistées… En revanche si la Hyène décidait de rester cacher, ils resteraient simplement retranchés dans le bar jusqu’à ce qu’un nouveau vertiptère ne vienne les chercher une demi-heure plus tard.
Bin vite l’information arriva aux oreilles de la Hyène, de bonnes nouvelles pour elle : la ville basse était maintenant sous contrôle raider, seule la ville haute et le quartier industriel restaient Néo-Français. L’opération d’aujourd’hui avait donc atteint la majorité de ses objectifs et Lucifer envoya des instructions qui firent se gratter la tête aux raiders mais prenait son sens sur le long terme : La population de la ville basse ne serait pas réduite en esclavage, elle devrait être considérée comme raider désormais, ce qui sous-entendais donc les mêmes règles d’anarchie et de loi du plus fort qu’au cercle… En somme, il souhaitait éviter le massacre systématique d’une population qui pourrait potentiellement rejoindre ses rangs ou son effort de guerre. Mais cela, c’était pour demain. Ce soir, les raiders avaient gagné la bataille, et pour célébrer cela, ils avaient carte blanche… Ce qui tombait bien car il restait des fûts de bière dans la cave du Lounge Valentine 108.
De leur côté, les passagers du vertiptère terminèrent leur voyage aérien après avoir survolé le magnifique mais létal marais de l’ancien Lac Pontchartin et se posa en douceur au milieu d’un immense campement improvisé situé au nord –ouest de l’échangeur entre l’interstate 12 et 55. La célèbre mais inaccessible ville de l’enclave était visible à la distance et le champ de tentes semblait s’étendre jusque sous ses murs.

L’ensemble du groupe fut forcé de descendre rapidement du vertiptère, sans grand ménagement avant que ce dernier ne reparte quasiment aussitôt mais non sans avoir remplacé ses piles à fusion par des neuves. Bien vite,leur sauveurs disparurent dans le ciel de la Louisiane, s’en retournant au casse-pipe tandis qu’ils étaient laissés au mains de militaires et de médecins qui les dirigèrent vers une tente médicale tandis qu’on chargeait le corps inanimé de Collen dans une ambulance direction l’enclave.
L’attente fut longue, très longue, le nombre de blessés léger dépassait largement la capacité maximale de l’hôpital de campagne improvisé par l’enclave et au vu des cernes sous leurs yeux, les médecins travaillaient sans relâche depuis maintenant plusieurs heures. Mais finalement, tous furent soulagés de leurs blessures et se virent attribuer une tente pour se reposer. La nouvelle tomba à l’aube le lendemain : la ville basse était perdue, totalement et intégralement sous le contrôle des raiders. La Nouvelle-France avait péniblement stoppé leur avancée aux abords des quartiers industriels le temps de délocaliser les industries vers Prospérité tandis que l’enclave s’était uniquement concentrée sur le support aérien et l’évacuation des populations civiles. Le son des lamentations des milliers de réfugiés se fit entendre à l’unissons tandis que la nouvelle parvenait à leur oreilles et c’est une ambiance bien morne qui s’établit dans ce camp de fortune.
La vie commença à se réorganiser à cet endroit et pendant plusieurs jours, les gens restèrent inactifs, fébriles et à l’affût de la moindre nouvelle en provenance du front, ce n’est que lorsque l’enclave commença à ériger à la hâte un bâtiment de dur intitulé "Forum" qu’ils comprirent que leur vie au sein de la Nouvelle-France était désormais de l’histoire ancienne... Ou du moins pouvait l'être pour ceux qui choisissaient de rester. Au cours des semaines qui suivirent, cet immense camp commença à s’organiser grâce à des matériaux distribués par l’enclave et après un mois, ce campement provisoire s’était totalement transformé en un bidonville tentaculaire que les gens qui ne l’avaient pas fui avaient baptisé naïvement (ou ironiquement) "New Esperance" tandis que beaucoup d'autres décidèrent de s'en retourner à la Nouvelle-France qui les avait abandonné en se rendant à Prosperité. Une page se tournait dans l’histoire de la Louisiane et une nouvelle époque commençait, une époque d’incertitude, une époque de guerre, de sang, et de larmes.

FIN

La Hyène:
 
Collen:
 
Jo Smith:
 
Raclaw Leonhart:
 
Jason Bleight:
 
Norah Brooks:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Event]Raider War Three
Revenir en haut Aller en bas

[Event]Raider War Three

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» tutorial chariot de guerre sur base de land raider
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Plusieurs land raider
» Comment détruire les Land Raider ???
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Zone RP - La Nouvelle Orléans :: Zone contestée :: Cité de Louisiane-