La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
MessageSujet: L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre Sam 18 Fév - 0:32
suite du rp:
 

Jo marcha pendant plusieurs jours pour atteindre le fort de la CdA en compagnie de son employeur qui était aussi une confrère mercenaire de la Jackfragz Compagny qui s’appelait Gwylyonn Mc Gwynett. Une belle femme aux cheveux verts qui était au goût du chasseur. Ils avaient emmené avec eux Liam qui  était la disciple du mercenaire, mais malheureusement en cours de route, elle changea d’avis et retourna à la base des mercenaires situer dans le village de Prospérité. Durant le voyage, ils purent trouver de la nourriture et de l’eau grâce à l’expérience de la survie du chasseur et parfois croisa la route de caravane ou c’était Gwy qui réussissait à échanger les quelques peaux en échange de munitions pour remplacer les balles perdus durant la chasse, mais dans l’ensemble le voyage se passa tranquillement sans qu’ils croisent la route de raideurs et autres menaces des terres désolés. Le chasseur avait discuté avec sa compagne de tout et de rien pour passer le temps et surtout pour se rapprocher de la femme. En effet, le chasseur était tombé amoureux de la marchande et il essaya parfois de lui faire du charme, mais généralement, il ne savait pas si ça marchait ou pas.

Puis il arriva enfin au fameux fort de la confrérie de l’acier. Il pouvait voir qu’il était situé pas très loin de ruines situer près de l’eau et le chasseur se demanda ce qu’elles pouvaient représenter, mais il s’en désintéresse rapidement, car il ignorait comment les choses allaient se passer maintenant pour eux et surtout en voyant les murs et la porte principale. Il regarda les défenses pour trouver des détails et autres informations utiles.

http://fallouttowrpg.forumactif.org/t282-les-lancers-de-de-du-chasseurs#2342

Il pouvait voir qui avait des tourelles anti personnes qui était activer ainsi que d’autres systèmes de défenses, il vit quelques personnes, mais il pensa qu’il en avait bien plus et que le fort devait garder nombre de surprises. Il dit à Gwy avec un assurance :

-maintenant, c’est à toi de jouer.

Puis il recula de deux pas et surveilla l’entrer avec son arme prêt à tirer sur toute personne qui voudrais les tués.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre Lun 27 Fév - 21:53
Voici le fort de la confrérie de l'acier, celui qu'on appelait jadis Fort Denway du nom du président qui l'a restauré pour devenir un fort apte à protéger la côte sud des états unis d'une invasion communiste. Il devait être le premier d'une longue série de construction... Cependant l'économie ne pouvait permettre des constructions aussi importante et les stratèges de l'époque ont fait comprendre qu'une ligne fortifiée autour des côtes des états-unis était impossible. La construction à duré quatre années et le président Denway à clos son mandat avant la fin laissant place au président Connor.

Le fort se trouve à côté de l'océan, d'ailleurs, un port bétonné colle les bords des fortifications. Sur un des quai se trouve l'USS Mississippi... du moins le navire de guerre sous les eaux depuis bien deux siècles. Sur l'autre flanc, se trouve une grande porte en fer, menant d'un côté sur le parking rempli de carcasse de voiture et sur l'autre dans la cours principal du fort. Impossible de savoir ce qu'il se trouve à l'intérieur. Cependant, il y'a quelques point de visible sur les murailles du fort. Plusieurs meurtrières dans les murs abritent des nids de mitrailleuse et des nid de franc-tireur. Au dessus des murailles se trouve des protections en sac de sable et plusieurs sentinelles de confrère.De chaque côté et au dessus des tours se trouve le drapeau orange de la confrérie de l'acier.

Gwylyonn soupire en voyant cette super structure défensive. Elle tourne son regard vers Jo et hésite à avancer en direction des portes du fort. Après tout... il y'a pas marqué  "bienvenue" mais "Entrée interdite ! Menace de mort ! La jeune femme aux cheveux vert prend alors son fusil de tireuse d'élite en main, vire la lunette pour s'en faire un simple fusil néanmoins très efficace. La jeune femme s'avance d'un pas puis se recule et va vers Jo pour l'embrasser d'un baisé langoureux. Après tout, si elle doit mourir dans cinq minutes.... ça serait con de mourir sans un dernier baisé.

Tendis, qu'elle s'avance face au porte de la confrérie, la jeune femme se mets à crier à l'attention du fort et de ses habitants.

- " Oyez oyez ! Ouvrez j'ai affaire à vous proposer ! "  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 619
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre Lun 27 Fév - 22:22
Les deux sentinelles qui montaient la garde au dessus de la porte d'entrée ne s'attendaient pas vraiment à voir débarquer quelqu'un aujourd'hui... Il faut dire que les panneaux disposés un peu partout et les tourelles automatisées avait tôt fait de décourager les pillards et autres vermines qui se promenaient dans le coin, seuls restaient les plus courageux, et les plus cons... Alors qu'ils essayaient de deviner à quel camp appartenait Gwyl, le fait qu'elle s'avance avec un fusil entre les mains en faisait un danger potentiel. Les deux sentinelles épaulèrent leurs fusils à plasma et aboyèrent envers Gwyl.
- C'est assez près ! les mains en l'air et dites-nous ce que vous venez foutre là !
Pour le moment, ils n'avaient pas ouvert le feu, un minimum de courtoisie avant tout donc... Mais ça ne saurait tarder au moindre mouvement de la jeune femme. Ils n'avaient cependant pas remarqué Jo un peu plus loin, trop focalisés qu'ils étaient sur Gwylonn et ses formes... Flatteuses.
L'un des deux sembla rassuré quand elle annonça qu'elle enait pour affaires et il baissa son fusil, mais impossible de savoir ce qui se passait vraiment sous son casque de croisé. Très rapidement, il lui répondit.

- On écoute, qu'est-ce que vous vendez ?
Ils devaient certainement la prendre pour une marchande de caravane ou quelque chose d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre Lun 27 Fév - 22:44
Jo regarda la mercenaire aller vers la porte, mais revient rapidement sur ses pas avant de l'embrasser. Le mercenaire profita du baiser, puis il la laissa partir et se posa des questions sur la réaction de la commerçante. Le chasseur se demanda, si c’était son charme ou le simple fait que ça peut être leurs fins. Il regarda Gwy s'en aller et décida de ne pas la suivre, vit deux sentinelles la braquer et il décida de se planquer quand il entendit la voie d’un garde de la confrérie de l’acier interpeller sa future copine. Il se planqua derrière un rocher, mais il ignora, s’il on l’avait vus ou pas et regarda plus attentivement le fort.

jet de dé:
 

équipement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre Lun 27 Fév - 23:06
Gwylyonn observe les deux sentinelles de la confrérie et quand, ils braquent la jeune femme celle-ci se recule et manque de tomber sur le cul, heureusement, ça n'arrive pas. Elle décide de suivre les ordres des soldats et laisse pendouiller son arme autour de sa taille avant de lever les mains en l'air bien haut. La jeune femme panique un peu et bafouille ses mots.

- " Je... je... v... vend de la bière ! La bière Gwynett la meilleurs boisson de t...tout le commonwealth.... Bref, Je veux voir le patron de votre caserne. J'attend là ! " Tendis qu'elle dit ça, elle baisse les bras et les croises contre sa poitrine la mettant de faite un peu plus en valeur sans rester obscène. Elle attend alors la réponse du gardien et se tourne alors pour jeter un regard derrière elle. D'un côté elle espère ne pas voir Jo car ça veux dire qu'il la couvre de loin et d'un autre elle aurai bien besoin d'un soutient à se moment précis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 619
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre Lun 27 Fév - 23:19
Sous leurs masques imperceptibles, les deux soldats échangèrent un regard puis, après un instant de réflexion, il firent signe à Gwyl.
- Ok, vous pouvez baisser les mains. Allez poser votre fusil à droite de la route puis allez à gauche, on appelle un responsable.
Tout en disant cela, les deux hommes (ou les deux femmes, ou les deux transexuels pour ce quelle en savait) baissèrent leurs fusil et l'un d'eux porta la main à son communicateur dans lequel il sussura quelques mots.

L'attente fut longue... Pas spécialement en temps mais elle parue longue à Gwyl qui, même si elle n'était plus braquée, sentait tout de même que les deux gardes restaient sur le qui-vive, prêts à la vaporiser au moindre mouvement suspect. Au bout d'un moment finalement, une petite porte dans la structure finit par s'ouvrir et une escouade complète en armures assistées la passèrent avec des mitrailleuses légères en main tandis qu'un scribe marchait au milieu d'eux, portant un gilet pare-balle, un casque ballistique et un imposant pistolet dans un holster d'épaule.
L'homme caucasien se rapprocha de Gwylonn et croisa ses mains derrière son dos. Son air sévère et mature n'inspirait pas la confiance mais pourtant, il dégageait une tranquilité presque envoûtante, comme s'il était résigné à ce qui allait arriver, quoi que ce soit.

- Bonjour madame, je suis le scribe Fisher, je m'occupe des relations commerciales de la CDA avec le monde extérieure. On m'a dit que vous étiez représentante en spiritueux ?

De son côté, Jo avait une parfaite ligne de mire sur la rencontre, mais malheureusement pour lui, il n'avait pas surveillé son flanc gauche et il fut surpris quand il sentit le contact de quelque chose d'humide sur sa croupe. S'il se retournait, il tomberait nez à nez avec un radchien, totalement dépourvu de poils qui reculerait de peur à son mouvement. Néanmoins, malgré son visage hideux, il ne lut pas d'agressivité dans ses yeux massacrés, juste un peu de curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre Mar 28 Fév - 18:29
Jo se mit à sourire, quand il comprit que personne ne l’avais vu et qu’il avait un champ de vision parfait pour tirer. Il attendit tranquillement en ne bougeant très peu et il vit les portes s’ouvrir en grand. Il prend sa lunette de visée, mis un peu de terre dessus pour que le soleil ne se reflète pas dessus et ensuite regarda et vit qu’il avait une escouade d’armure assister ainsi qu’un type avec un gilet à balle. Le chasseur avait mis en ligne de mire l’homme et il pouvait voir qu’il s’approcha de Gwy et commencer à lui parler. Il alla regarder le reste des hommes et jeter un nouveau coup d’œil aux fortifications, si jamais il eut un changement qui lui avait échappé et qu’il n’avait pas un piège. Quand soudain, il sentit quelque chose humide sur le bas de son dos, il se retourna rapidement, avait la main sur son arme et alla tirer, quand il vit que c’était un Radchien qui recula de peur. Puis il eut un silence et le chasseur compris qu’il n’avait rien à craindre de cette créature. I l’observa et il pouvait voir que c’était comme la plupart des rachiens, il était sans poils avec des cicatrices, mais il avait une lueur curieuse dans les yeux et n’était pas agressifs. Jo fouilla dans son sac et trouva un peu de nourriture, qu’il avait gardé pendant le voyage ,puis le donna au chien, puis il prend la lunette de Gungnir et regarda les environs, puis une fois fait, il remit la lunette sur son fusil et fait signe a chien de venir près de lui.

jet de dé:
 
équipement:
 
Santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre Mer 1 Mar - 16:11
La jeune femme observe alors le Scribe Fisher et est un peu surprise du ton froid et sec de l'homme. Il ne semble pas fondamentalement méchant mais il doit aimer l'ordre et la discipline qu'offre la confrérie de l'acier. Néanmoins il ne faut pas perdre de temps et je décide de m'approcher pour lui tendre ma main et commencer le premier contact. Je tousse un peu pour m'éclaircir la voix et je pose mes bras en dessous de ma poitrine afin de les mettre légèrement en valeur et jouer mon potentiel charisme à fond, l'avenir de la société Gwynett est en jeu.

- "Bonjour, je m'appelle Gwylyonn Mc Gwynett, directrice de la Gwynett company. Je vend actuellement de la bière et j'aimerai savoir si vous êtes intéressé pour un acte commercial entre vous et moi. Nous pouvons certainement nous entendre pour commercer. Après tout, Gwynett est la meilleurs bière de toute la Louisiane, le réconfort de toute les troupes sur le front. "


Tendis, qu'elle commence à expliquer cela, elle sort de sa sacoche qu'elle tend au scribe et aux deux soldats. Leurs laissant l'initiative de les ouvrir et de goûter la succulente boisson. Tendis que la vendeuse aux cheveux verts continue de vanter le produit.

- "Une bière tellement bonne, avec des produits frais et sans radiation.. Si bonne que même votre médecin vous recommande de boire Gwynett !" Dorénavant, Gwylyonn n'a plus qu'à attendre la réaction du scribe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 619
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre Jeu 2 Mar - 11:05
A voir son haussement de sourcil, le scribe n'avait vraisemblablement pas l'intention de serrer la main de Gwylonn mais, par politesse plus que par plaisir, il attrapa la main de cette dernière avant de la laisser faire son speech. Il examina la bouteille qu'elle lui avait tendu et sourit légèrement à l'écoute de son petit discours, et nul doute que c'était également le cas de quelques uns des membres de son escorte sous leurs casques.
- J'aime beaucoup votre discours, on peut dire que vous êtes vendeuse vous, sans soucis.
Il tendit la bouteille à un de ses soldats pour qu'il l'ouvre et renifla l'odeur de cette dernière avant de hausser les sourcils, l'air visiblement surpris, dans le bon sens du terme.
- Très bonne odeur... C'est une bière fraîche alors ? Ce n'est pas d'avant-guerre ?
Demanda-t-il avec curiosité tandis qu'il mit une des autres bouteilles sous scellé.

De son côté, Jo s'était fait un nouveau copain. Occupé à déguster un des morceaux de viande séchée qu'il lui avait donné, le Radchien ne vînt pas l’embêter pendant quelques instants. Quand il eu terminé cependant, l'animal vînt se coucher à côté de Jo en toute confiance, tranquille le pépère... Et à voir sa manière d'interagir et de regarder Jo, il s'attendait à un câlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre Jeu 2 Mar - 19:13
Jo laissa le chien tranquille quand il le voit en train de manger la ration et il en profita pour regarder la situation. Il regarda à travers la lunette de son fusil et il pouvait voir que Gwynett était en train de parler avant de tendre une bouteille à l’homme au gilet par balle et que celui-ci la prend et semble être satisfait. Le chasseur se met à sourire en pensant que c’était sur la bonne fois et qu’il allait rester dans l’ombre pour ne pas mettre d’emmerde dans les négociations. Il entendit le chien s’allonger à côté de lui, il regarda la bestiole et il pouvait voir qu’elle le regardait et qu’elle lui demanda un câlin ou autre. Le chasseur soupira et dit :

- et ben … moi qui pensais que tous les radchiens étaient dangereux.

Puis il caressa la bestiole avec tendresse et il était en train de penser à un nom pour le chien. Il chercha, mais il n’avait pas de nom qui pourraient lui aller, il avait en tête John, mais c’était trop proche de son propre nom. Il avait aussi Philippe, mais ça faisait trop français. Ensuite Edouard, mais là c’était trop anglais. Finalement il regarda le chien et dit :

- je sais, je fais t’appeler Franck


Il continua à le caresser et continua à observer en direction du fort, mais jeta un coup d’œil derrière lui pour être sûr qu’il n’a rien.

jet de dés:
 

inventaire et santer:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre Sam 4 Mar - 23:24
La conversation s'engage entre Gwylyonn et le scribe et c'est une bonne chose.

"Effectivement, la bière Gwynett est fait avec des produits naturels cultivé sur les terres de Louisiane par des Louisianais. Mes plantes ici de l'agriculture sans radiation sont alors brassées dans mon usine. L'usine Gwynett datant d'avant-guerre et testée par la population locale et plus particulièrement par le bar Lounge Valentine 108 en Nouvelle-France. Le tout pour bien sur vous permettre à vous habitant du Commonwealth de bénéficier de toute l'expérience de brasserie de ma famille. " Dit la femme d'une seule traite sans se faire couper.

-" Votre famille ? ah puisque ça remonte d'avant-guerre ? Intéressant... du coup, quel sorte de deal souhaiteriez vous passer avec nous ?" Il prend un moment de réflexion et reprend
-" je ne vous cacherais pas que votre histoire m'intrigue, et nos boys seront suremment ravis de boire autre chose que cette infâme pisse d'avant-guerre mais avant de dire oui je veux connaître les tenants et les aboutissants..." Conclut le scribe en croisant les bras pensif.


" Et bien... c'est très simple, vous me dite de combien de tonneau de bière vous avez besoin par mois et je m'engage à vous les fournir en échange d'une quelques capsules. Si ça vous intéresse, je peu également faire en sorte de cultiver un champ sur vos terres ce qui va vous valoir des réductions. " Répond la jeune femme s'aventurant sur un terrain glissant. L'homme ricane et répond ensuite.


- "Nous n'avons pas de terres, nous ne faisons pas dans l'agriculture mais votre proposition est intéressante. je vais en parler à mes supérieurs et vous aurez une réponse d'ici quelques jours, comment vous recontacter madame ?

- " Envoyez une personne me prévenir, je serai au Lounge Valentine 108.. si je ne suis pas sur place laisser un message au barman il va me le retransmettre. Je vous remercie de votre intérêt pour ma compagnie "

- Avec plaisir oh et... Il va de soit que si nous nous apercevons que ces tonneaux sont empoisonnés, ou je ne sais quoi encore... Vous aurez de nos nouvelles ? Nous avons quelques... Précédents avec des marchands peu scrupuleux qui vous ont précédé... Il ne sont plus là pour en parler, j'ose espérez que vous ne suivrez pas leurs traces n'est-ce pas ?

- " Je puis vous assurez que depuis 1600 date de création de l'entreprise, nous n'avons jamais empoisonné qui que ce soit. "

- "L'homme rigole de nouveau. j'espère bien. Sur ce, je vous souhaite un bon retour en Louisiane Mrs Gwynett et il tourne les talons" conclut alors la conversation et la femme remercie d'un signe de tête avant de commencer à partir et de rejoindre plus en amont Jo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 619
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre Dim 5 Mar - 12:08
Les membres de la Bortherhood laissèrent donc en plan la jeune Gwynett pour s’en retourner à leurs occupations derrière leurs épais murs de béton. Il ne lui restait plus maintenant qu’à attendre leur réponse et rejoindre Jo qui n’avait pas l’air particulièrement en stress… Il faut dire que la négociation s’était bien passée. C’est bien parfois un plan sans accrocs non ?

En revanche, c’est le nouveau venu de ce trio qui accueillit Gwylonn en premier. Sans aucune agressivité, un Radchien difforme se rapprocha d’elle et colla sa truffe contre sa jambe pour essayer de lui donner une identité olfactive. Si elle ne le chassait pas, cet ersatz de canidé aurait tôt fait de prendre ses marques et de revenir vers Jo et Gwylonn avec un bâton de bois mort qu’il déposa à leurs pieds, s’attendait visiblement à une réaction de leur part.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre Dim 5 Mar - 21:20
Jo vit qu’il avait rien de suspects derrière lui et décida de suivre la discussion entre Gwy et la CdA. Elle dura un certain moment avant de voir la femme aux cheveux vert venir vers lui, en toute tranquillité. Jo sort de sa cachette quand sa partenaire fut assez loin pour ne pas être toucher par les tirs des lasers de la confrérie. Il lui dit :

- Alors, comment ça c’est passer ?

Puis il voit Franck aller vers la mercenaire pour demander des calins. Il soupira et dit :

- Je te présente Franck, ce radchien est venus vers moi. Il n’est pas hostile et j’ai l’impression qu’il veut qu’on le prend avec nous. Franck ! viens là !

Le chien obéir et alla prêt de Jo et celui-ci caressa la tête du chien avec douceur avant de porter son regard sur son employeur

- sinon, en ce qui concerne le baiser. C’était  parce que ça pouvait être ton dernier jours de ton existence ou bien tu aimes… voire les deux ?

le chasseur attendit la réponse de la marchande en buvant une gorgée d’eau.

inventaire et santé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre Lun 6 Mar - 21:56
Gwylyonn soupire comme pour évacuer les mauvaises ondes de la confrérie et elle s'étire en regardant au loin. Elle revient en direction de Jo et commence à danser ou du moins à faire un petit pas de la victoire devant le chasseur. Le regard de la commerçante se tourne ensuite vers le Rad clébard puis sur Jo qui semble le laisser en vie.

-" Alors... Comment dire... C'est une grande victoire pour moi ! Je crois que ses demeurés de la Confrérie vont accepter de commercer avec moi. Je leur ai dit de me retrouver au Lounge Valentine 108 pour finaliser et signer le contrat ! " Elle s'approche alors du chasseur pour lui faire un check ! Puis elle regarde à nouveau le rad chien et enfin Jo.

-" Il à l'air sympa le chien.. Tu pourras le laisser dans le jardin du Lounge Valentine 108, je ne pense pas que le propriétaire dise non. En revanche... je n'ai pas envie de le toucher il à l'air vraiment crade ! " Gwylyon rigole en disant ça et regarde le chien avec tendresse. Cependant à la question de Jo la jeune femme hésite. C'est vrai que Jo lui plait mais la jeune femme ne veux pas aller trop vite.

-" Au pire... on verra. " Dit alors Gwyl avant de lui faire un clin d'oeil charmeur et de commencer à retourner au centre ville de Nouvelle-France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre Dim 12 Mar - 10:56
Jo écouta Gwy et il était content pour elle. Au moins, la mission c'était bien passer et qu'il aller pouvoir se poser un peu. il ne pensais pas qu'il pourrait laisser son chien dans le jardin du bar et si c'était le cas, tant mieux pour lui car au moins il n'aura pas de problème quand il restera plusieurs jours là bas. Par contre quand il attendit la réponse en ce qu'il concerne leurs relation, il fut un peu déçus, mais il avait encore de l'espoir et il lui répond:

- On verra, mais j'ai hâte qu'on se fasse plus connaissance... par contre, en ce qui concerne la paye, je la veux, je reste un professionnel tout de même.

Puis, il prend la route en direction de la nouvelle France avec la mercenaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre
Revenir en haut Aller en bas

L'arriver au fort et négociation, le 15 octobre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Fort-Liberte: Complexe portuaire, industriel et commercial
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Administration :: Archives :: Sujets terminés-