La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Terminé]En attendant la fin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: [Terminé]En attendant la fin. Mar 8 Nov - 13:03
6 Septembre 2290

Sa première nuit (ou du moins sa première sieste) en prison ne se passa pas très bien pour Xiang, les images du jugement lui tournant encore dans la tête, il s’était revu face à Ruth et peu après, traîné en place publique où on l’avait torturé pendant des heures sous les rires de la foule. Une horreur dont il ne se réveilla pourtant pas. Xiang se réveilla, doucement, il écarta ses yeux humides et tandis qu’il était encore dans le coltard, une idée lui traversa l’esprit : il avait rêvé ! Oui c’était forcément ça, un vilain rêve très moche, et long…

C’était ce qu’il se disait, en croisant les doigts, malheureusement, c’est en se découvrant qu’il put voir les murs froids de la prison au lieu du papier-peint élimé de sa chambre. Ses yeux s’écarquillèrent alors et sa respiration s’accéléra tandis qu’il se cramponna à la couverture, Xiang avait peur, l’horreur et la tristesse avaient maintenant laissé place à un sentiment plus pernicieux et insupportable encore : la peur…

La peur de la mort, de défiler devant un parterre de badauds quelques instants avant que sa vie ne s’arrête. Oh il n’allait pas être déchiqueté comme dans son rêve, seulement pendu, pendu haut & court… Devant toute la populace de Louisiane, afin qu’elle se moque de lui et ne rigole à la vue de sa danse tandis que lui agoniserait, prisonnier d’une corde qui l’enserrerait sans rien pouvoir faire pour se libérer… Ça devait être ça le plus terrible : sentir la corde vous emporter doucement et ne même pas pouvoir lutter avec les mains attachées dans le dos, les pieds enchaînés beaucoup trop loin d’un quelconque sol sur lequel prendre appui. Elle était là, la vrai torture : savoir jusqu’au dernier moment que ce qui nous arrivait était inévitable… Et même s’il essayait de s’échapper quand ils iraient le prendre, ils n’auraient qu’à donner des coups pour le faire lâcher et l’attacher avant de le traîner de force. Xiang ne voulait pas mourir, et seulement maintenant il se maudissait de ne pas avoir accepté le deal de Ruth car même enchaîné, en esclave jusqu’à la fin de ses jours, il se dit qu’il préférait encore vivre, même pour une toute petite miette de vie que de la voir s’arrêter si tôt.

Toutes ces pensées se bousculaient dans sa tête mais rapidement, Xiang n’eut plus le temps d’y penser car un gardien le sortit du brouillard avec un coup de matraque sur les barreaux de sa cellule, lui intimant l’ordre de mettre son uniforme. On y était donc, le moment où il allait devoir mettre cette horreur rayée, qu’il ne quitterait plus jusqu’à sa mort… Xiang se leva donc et se dirigea vers l’uniforme par terre qu’il déplia sur son lit. Il avait droit à un pantalon trop grand, des bretelles à boutons pour le retenir, une paire d’espèces de claquettes, une casquette de velours beige à la gavroche et finalement, une chemise du même motif que le pantalon, avec un numéro écrit dans un petit rectangle blanc au niveau de la poitrine gauche : 10325. Apparemment son nouveau nom.

Lentement, Xiang enfila le pantalon non sans laisser quelques larmes couler de ses yeux. Il le boutonna à fond mais constata qu’il était légèrement trop grand pour lui, il dut donc replier au bas une fois chaque jambe du pantalon et il attacha les bretelles aux boutons situés à l’intérieur de la ceinture. Ensuite vînt le moment de la chemise : il l’enfila avec un dégoût similaire et la boutonna jusqu’au col avant de la rentrer dans le pantalon afin de faire passer les bretelles par-dessus ses épaules. Il utilisa les petites broches pour ajuster leur hauteur et que le port du pantalon (sans sous-vêtements !) ne soit pas trop inconfortable. Il termina en attachant les sandales à ses pieds, des genre de sandales à la romaine, enserrant tout de même le pied au niveau de la cheville, du talon et des orteils pour ne pas les perdre. Il regarda ensuite la casquette de velours et la laissa sur le lit.
Les gardes passèrent une annonce dans le couloir, 5 minutes avant l’ouverture des portes. Xiang en profita pour s’avancer vers une petite plaquette collée au mur, expliquant les règles de vie dans la prison. Il la parcouru rapidement, mais toutes les règles lui rentrèrent dans la tête.




  • 1. Lors de l’appel matinal (horaires variable selon les blocs) les détenus doivent sortir de leurs cellules décemment vêtus et se tenir ay garde-à-vous le temps que tout le monde ai été appelé, l’appel se fait pas les matricules.
  • 2. Le silence est la règle d’or, en dehors des heures de quartier libre, il doit être total. Vous devez demander l’autorisation de parler à un officier. Pour ce faire, identifiez-vous puis demander l’autorisation de parler.
  • 3. La soumission aux gardiens doit être absolu, le contact visuel est interdit sauf si ils s’adressent à vous. Découvrez-vous pour leur adresser la parole.
  • 4. Sauf demande explicite d’un garde, vous serez adressé par votre matricule assigné à votre uniforme, apprenez-le par cœur, il est votre nouvelle identité en ces murs.
  • 5. Les horaires de travail et de repas doivent être respectés et les détenus se doivent d’être ponctuels. Tout manquement sera sanctionné.
  • 6. Les gardes et les autres détenus doivent être respectés, toute agression insulte ou comportement déplacé sera sanctionné.
  • 7. Vous serez rémunérés pour votre travail à hauteur de deux capsules par semaine (ou 4$ Néo-François). Cet argent pourra vous servir à vous procurer des commodités de luxe pour rendre votre quotidien plus agréable. A noter que le bon comportement est également récompensé de cette manière.
  • 8. SPÉCIAL, CONDAMNES A MORT : La date de votre exécution vous sera communiquée le plus tôt possible, merci de référer au gardien-chef en cas de procès en appel nécessitant un report de cette dernière. Sauf imprévu technique, vous serez exécuté selon la méthode qui a été décidée par le tribunal. Pour connaître en détail le protocole de l’exécution, vous pouvez vous adresser au gardien-chef.


Xiang sentit alors comme un nœud se nouer dans sa gorge à la lecture de cet article. Mais en même temps, aussi glauque que ça puisse être, il avait le droit de savoir. A ce moment là, les grilles s’ouvrirent en grinçant et un gardien annonça l’appel matinal. Xiang attrapa sa casquette et la vissa sur son crâne avant d’aller se dresser hors de sa cellule les bras le long du corps, se rappelant les mots de Dean : garde espoir…
S’il devait garder espoir, il devait donner une bonne impression de lui, un détenu modèle, ça ne pourrait qu’améliorer ses bilans, et ça commençait dès maintenant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Mer 9 Nov - 9:20
Alors que le jeune garçon enfilait le dernier vêtement de sa vie en essayant de ne pas céder au désespoir, l’appel des gardes retentit dans le couloir.

“ Tous les détenus alignés devant vos cellules dans 5 minutes ! Allez on se réveille ! ”

Des gardes passèrent vérifier les occupants de chaque cellule, lançant des regards menaçants à tout va. Tous savaient que dans le block E, un garde imprudent ou qui ne se faisait pas respecter tout de suite était un garde potentiellement mort, ou agressé dans un couloir.
Un bip retentit et les grilles des cellules s’ouvrirent, laissant sortir les détenus. La plupart, à l’instar de Xiang, se tenaient droits comme un I, cependant l’un d’eux semblait faire de la résistance. C’était une montagne de muscles, un géant couvert de cicatrices qui aurait presque pu passer pour un super mutant si sa peau n’avait pas été sombre. Le colosse prit tout son temps pour sortir de sa cellule et s’assit devant en tailleur.

“ Numéro 11347 ! Qu’est ce que tu nous fais ?! “ s’écria le garde responsable de l’appel.

L’un des gardiens sortit une matraque reliée à une batterie et s’approcha du récalcitrant.

“ Debout ! “ aboya t-il.

“ Je suis fatigué. Je vais rester assis. “ répondit l’homme étrangement calme.

Le garde s’énerva rapidement et lui “planta” alors sa matraque dans la cuisse. Le détenu grogna de douleur malgré sa taille et fut pris de tremblements nerveux qui laissèrent supposer que la matraque émettait un bon voltage.

“ Numéro 11347, une heure de Fosse pour la forme ! “ ordonna le responsable de l’appel. “ Et que ça soit clair pour tous, aucun débordement n’est toléré dans le block E ! “

Alors que d’autres gardes venaient récupérer le colosse et le poussait à l’opposé du couloir en le menaçant de leurs matraques électrifiées, le responsable fit l’appel. Puis il ordonna aux détenus de s’aligner pour rejoindre le réfectoire et prendre leur repas, après quoi ils seraient redirigés vers la cour intérieur pour leur travail physique de la journée. L’activité d’aujourd’hui était digne d’un cliché de western : casser des cailloux pour obtenir une poudre qui serait utilisé dans la restauration des routes.
Alors qu’il avançait dans la file, Xiang pu entendre une voix chuchoter derrière lui.

“ Eh, le petit nouveau ! T’as pas peur de t’faire bouffer ici ? “

En se retournant, le jeune voleur pourrait voir le visage d’un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années qui lui adressait un sourire malicieux. Avec ses cheveux blonds et ses yeux bleus il aurait pu être séduisant s’il n’avait pas eut ce visage de fouine et ce regard roublard.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Mer 9 Nov - 10:15
Xiang se tînt au garde-à-vous comme les autres et répondit lorsqu’on l’appela 10325. Alors c’était ça… Son nouveau nom maintenant… Bizarre… Froid… Qu’est-ce qui ne l’était pas ici ?
Il se tînt droit pendant que les gardiens continuaient leur travail et quand un des condamnés refusa de sortir de sa cellule, il regarda les gardes le torturer avant de l’envoyer au trou avec un air horrifié. Cela dit, cela lui servit de leçon car s’il devait être pendu, il ne voulait pas encore en plus essayer ce que ça faisait d’être électrisé.

Le garçon rejoignit ensuite le groupe et se mit en rang entre deux personnes qu’il ne connaissait pas, du moins pas encore. Cependant il ne fallut pas longtemps à ce que ses traits juvéniles et sa petite taille ne soient remarqués puisque déjà on s’adressait à lui en chuchotant derrière.
Tournant brièvement la tête, Xiang sentit une angoisse monter en lui et un frisson lui parcouru la nuque en lui rappelant où il était ici : Au milieu des violeurs et des assassins, une anomalie, un OVNI de petit voleur juvénile perdu au milieu des pires criminels existants.
Xiang baissa alors la tête et la secoua.

- Je… Je ne sais pas monsieur…
Dit-il avant de suivre le mouvement du groupe d’un pas pressé, qui aurait été plus rapide encore s’il avait eu l’occasion de se mouvoir librement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Jeu 10 Nov - 1:24
A la réponse hésitante du gamin, le détenu rit juste assez discrètement pour que les gardes n’entendent pas.

“ Ouais. Tu vas pas faire long feu toi par ici. Ils vont te manger tout cru. ”

Sur ces paroles rassurantes, ils furent tous amener au réfectoire. Pour éviter tout incident, les condamnés à mort ne mangeait pas au même service que les autres détenus de la prison, ce qui rendait le réfectoire assez vide à cette heure, seulement occupé par une petite vingtaine de prisonniers en fait, sans oublier les gardes postés aux issus et devant les fenêtres grillagées. Au passage du jeune voleurs, les autres détenus riaient, raillaient ou l’observaient juste passer d’un regard peu avenant. Il n’y eut cependant aucune anicroche pendant qu’il se servait en nourriture. Les condamnés à la peine capitale n’étaient pas mieux lotis alimentairement parlant que les autres détenus : une purée de pommes de terres sans goût, du steak Fancy desséché, du pain rassis et des biscuits secs et durs. Seuls ceux disposant de monnaie pouvaient avoir accès à quelques aliments de meilleure qualité tels que des fruits, des barres protéinées et du hachis de brahmine en sauce. Ici, tout avantage se payait.
A peine Xiang eut il prit place à une table qu’il fut rejoint par la tronche-de-fouine qui l’avait interpellé quelques minutes plus tôt. Le blondinet s’installa avec son plateau en lui adressant un sourire toujours aussi malicieux.

“ Laisse moi te dire un truc le gnome, tu vas pas tenir deux minutes ici si t’es pas un minimum informé ! ” lâcha t-il en hochant la tête avec une fausse compassion.

Il se désigna alors d’un pouce dans sa poitrine.

“ Mais t’as de la chance, je suis un spécialiste en ce qui concerne cette taule ! Faut dire que ça fait deux fois qu’ils reportent mon tour sur la chaise alors j’ai eu le temps de faire le tour ! Tu sais… Dziiii ! ”

Il posa cette dernière conclusion en mimant un type se faisant électrocuter puis eut un petit rire un peu décalé. Il s’avança sur la table et croisa ses bras dessus, fixant le garçon en retrouvant son sourire fourbe.

“ En bref, si tu veux avoir une chance de rester vivant, ‘fin jusqu’à ton exécution, tu devrais écouter mes conseils. ”

Il tendit une main qui avait l’air d’être comme la signature d’un accord pour le garçon.

“ J'm'appelle B-Migs ! ”
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Jeu 10 Nov - 10:41
Alors que la file Indienne se mettait en route et que le jeune adulte commençait à s’expliquer auprès de Xiang, celui-ci fut tenté de ne rien répondre et de garder la bouche fermée… Juste attendre… Mais en même temps, s’il devait se battre, peut-être devait-il se battre à tous les niveaux. Il fit donc un effort pour vaincre sa dépression et prit la parole ;
- C’est qui ils alors ?
Demanda-t-il avec malgré tout une certaine méfiance : il savait par expérience que ceux qui s’approchaient pour proposer de l’aide n’étaient pas toujours les plus désintéressés. Une fois devant les cantinières, Xiang se concentra plus sur l’analyse visuelle du repas que sur la conversation : Une purée sans saveur, un steak salisburry, du pain sec et des gâteaux. Rien d’extraordinairement mauvais pur lui, au contraire, en fait il était déjà arrivé à Xiang de manger plus mauvais dans des circonstances pourtant plus heureuses que celle-là. A défaut d’avoir du goût, ce repas était complet, mais l’absence de goût tombait bien de toute façon car le garçon n’avait pas beaucoup d’appétit.

Il alla s’asseoir tout seul et laissa le type s’asseoir en face de lui sans protester. Il remua ensuite sa cuillère en bois dans la purée et ce que lui dit l’homme lui fit avoir un rictus.

- Comme ça ou autrement… Ce n’est pas vraiment comme si il y a avait encore beaucoup d’espoir de vivre longtemps pour nous…
Par cette première phrase, il expliquait clairement son manque d’intérêt pour l’existence misérable qui lui restait à vivre, mais il n’était pas fermé à une argumentation. L’explication qui suivit lui glaça le sang et le mimage de ce type n’était pas pour le rassurer… On aurait dit qu’il se fichait de la mort, il ne devait pas avoir toute sa tête, il faudrait peut-être se méfier de lui.
- Veinard… Toi au moins ce sera rapide. Foudroyé en un instant…
Dit Xiang en remuant encore un peu plus sa purée avant mettre sa cuillère à la bouche. Le moins qu’on pouvait dire, c’était que ce n’était pas des pommes de terre premium… Malgré le goût fade de cette purée, Xiang se força à en manger un peu plus, il allait avoir besoin de forces ici alors toute aide était la bienvenue, mais peut-être pas à n’importe quel prix… C’est pour cette raison qu’il n’allait certainement pas baisser sa garde et quand l’autre proposa de lui prodiguer des conseils, il le regarda avec méfiance.
- Y a jamais d’aide gratuite… Et j’m’engage jamais sans savoir ce que je signe. C’est quoi votre deal ?
Demanda Xiang très sérieux, mais en essayant maladroitement de se construire une prestance.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Lun 14 Nov - 11:19
Lorsque le jeune garçon lui parla de sa mort rapide, une chance selon lui, le blondinet éclata d’un rire à faire froid dans le dos et renchérit immédiatement après.

“ En un instant hein ? Il leur a fallu s’y reprendre à trois fois avant que mon cousin passe l’arme à gauche le gnome ! C’était pas beau à voir y paraît, on l’a entendu gueuler jusque dans nos cellules ! ”

Il mima l’expression d’un type figé et grimaçant de douleur. Avant de s’esclaffer, plus doucement cette fois ci.
A la fin de ses explications, le jeune condamné souleva le fait qu’aucune aide n’était offerte gratuitement. Ce à quoi l’homme répliqua directement en souriant et le pointant du doigt comme avec une arme à feu.

“ Perspicace le gnome hein ? Tu piges vite le truc. ”

Il prit ensuite le temps de couper et mâcher un morceau de sa viande avant de croiser les bras sur la table pour jeter un regard brillant de malice au gamin.

“ Toi vu tes gestes et ta façon de mettre carte sur table, t’étais sûrement un voleur. J’me trompe ? ”

Il lui fit un sourire roublard et les désigna tous les deux à tour de rôle.

“ Un voleur dans cette taule c’est toujours utile. Alors on va pouvoir faire affaire toi et moi. Le voilà ton deal : j’me fait ton “parrain” entre ces quatre murs pour t’éviter de finir en charpie avant ton heure et toi tu mets tes “talents particuliers” à mon service. ”

Il avala une nouvelle bouchée et, tout en mâchonnant, se laissa aller contre le dossier de sa chaise, les mains posées derrière sa nuque.

“ Ca me parait un marché honnête, t’en aura pas beaucoup ici le gnome. “
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Lun 14 Nov - 12:39
Quand le jeune type face à lui expliqua d’une manière aussi légère pourquoi la chaise électrique n’était peut-être pas la meilleure manière de partir, Xiang sentit une boule se nouer dans sa gorge. Il le laissa parler quelques instants avant de lui demander, tenant sa cuillère si nerveusement à cette idée qu’elle en tremblait légèrement.
- Et ça ne te fait pas peur ? De mourir ? Et de partir comme ça… T’y pense pas ?
Xiang lui, en était terrorisé : il avait peur de la mort et n’était pas encore prêt à mourir, mais surtout pas comme ça… Finir en tant qu’exemple à ne pas suivre pour les citoyens de Louisiane et un garçon tragiquement disparu pour sa famille, ce n’était pas pour lui, il ne voulait pas être un martyr ou un exemple. Il voulait juste vivre…
Il le laissa ensuite faire sa remarque et continuer. En d’autres circonstances, Xiang aurait affiché un sourire de victoire devant la remarque de l’autre type mais là, il n’en était pas vraiment d’humeur. Il lui répondit simplement, en remuant sa purée avec sa cuillère avant d’en avaler un peu.

- C’est exact… Un voleur. Un simple pickpocket… Jamais brigandé, peu de cambriolages… Jamais de bagarres, ni de violence… Juste de la malchance face à John Ruth…
Avant d’accepter le deal cependant, Xiang avait une chose de plus à mettre « cartes sur table ».
- Si être mon parrain implique de soulager ta libido sur moi je passe, sinon c’est d’accord.
Dit-il malgré tout avec un faible sourire avant de commencer à manger, se doutant qu’il n’avait plus beaucoup de temps pour tout finir. C’est la bouche pleine qu’il tendit sa main et réussit à faire un mince sourire.
- Ch’m’appelle Xiang.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Mar 15 Nov - 0:41
Le blondinet avalait sa viande comme si c’était la meilleure du monde lorsque le garçon lui posa la question de la peur de la mort. La bouche pleine, il pointa le garçon de sa fourchette en plastique tout en la faisant tournoyer, le regard brillant de malice et attendit d’avaler avant de lancer sa réplique.

“ Peur de mourir ? On l’a tous le gnome. On est dans un putain d’monde apocalyptique ! Des gens crèvent tous les jours pour des raisons plus stupides que les notre ! Au moins moi j’ai la chance de connaître le jour de ma mort et de pouvoir profiter jusque là. ”

Il lui adressa un sourire difficile à interpréter. Dur de dire s’il était aussi détaché qu’il le montrait ou s’il avait juste trop perdu de santé mentale pour y réfléchir à tête reposée malgré ses phrases pleines de sens.
Xiang confirma alors être un voleur, propulsé sur l’autel de la cruauté par la décision de John Ruth. Le regard de celui qui s’était fait appeller “B-Migs” brilla d’un intérêt non dissimulé et son sourire ne fit que s’élargir dans le coin gauche. Il ne fit aucun commentaire sur le métier du garçon mais s’en permit un sur sa dernière phrase.

“ Aah Ruth, sacré rigolo celui là ! Il aime toujours autant les voleurs on dirait. Il a jamais su voir au delà de ses préjugés, dommage. ”

Vint enfin la question de l’arrangement et là Xiang montra tout de même quelques réserves qu’il dissimula derrière une demi-plaisanterie sur les “services” qu’il devrait rendre à son “protecteur”.
Celui ci s'esclaffa comme s’il venait d’entendre une bonne blague et se laissa aller dans sa chaise, son repas englouti, brandissant son verre devant lui dans une étrange invitation à trinquer.

“ T’as pas de soucis à te faire la dessus le gnome. L’affiche de pin-up Nuka-cola dans ma cellule me suffit ! “

Il rit de nouveau sans la moindre gène. Puis il avança un peu plus son verre, invitant le jeune voleur à trinquer avec lui.

“ Salut Xiang ! Bienvenue dans le couloir de la Mort ! ” lança t-il joyeusement.

“ La pause est terminée ! annonça alors un garde. Tous les prisonniers doivent s’aligner devant la sortie ouest. Vous allez être escorté dans la salle de transition où on vous donnera votre affectation de la journée. Et n’oubliez pas… “

Deux autre gardiens amenèrent alors le corps du détenu musclé et récalcitrant de la matinée. Malgré sa taille imposante, il avançait difficilement et se faisait pousser par les gardes. Les engelures partout sur son corps laissait supposer qu’il avait séjourné un certain temps dans un endroit vraiment très froid…

“ … Si jamais vous désobéissez aux règles, la fosse vous attend. En avant ! ” termina le garde, menaçant.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Mar 15 Nov - 12:35
Xiang regarda l'homme face à lui comme s'il était un alien... Il ne comprenait pas comment on pouvait juste... Oublier... Ou se foutre du fait qu'on était dans un endroit où tout ce qui nous restait à faire était d'attendre la mort, une mort horrible et violente qui nous arriverait quelle que soit la méthode utilisée.
Le jeune garçon perdit encore un peu plus de son humour quand le garçon face à lui traita Ruth de rigolo, il ne se priva pas pour lui dire qu'il n'était pas fan de son humour.

- C'est ptêt que personnel, mais je suis pas fan de son humour... Je le trouves un peu trop... étouffant.
Ce jeu de mots avait été volontaire et malgré tout, Xiang se permis un léger sourire et même un léger rire à son one-liner. Peut-être cette folie était-elle contagieuse ? Peut-être que tout le monde finissait comme ça après quelques semaines passées ici.

En revanche, Xiang retrouva sa gêne quand l'homme face à lui lui souhaita la bienvenue dans le couloir de la mort, Xiang leva alors son gobelet de manière hésitante.

- Heu... Ouais... Merci... Enfin je pense...
Puis le garde annonça tout de suite la fin du repas, Xiang se dépêcha alors d'engloutir sa purée, mis les biscuits dans la poche et colla le vieux steak haché entre le bout de pain rassis pour manger un sandwich en vitesse. C'était certainement le repas le plus rapide de sa vie mais il n'allait pas être malade : les quantités n'étaient pas à tomber de toute façon...
Xiang eu terminé juste quand les gardes remmenaient le détenu martyrisé. Cette vu lui avait coupé l'appétit et Xiang s'était sentit très mal à l'aise... Mais il s'était forcé à manger son sandwich malgré tout, se disant néanmoins que quelqu'un d'autre que lui serait peut-être heureux d'avoir les biscuits à sa place... Sans doute une générosité qu'il avait hérité de la petite Judy.
Son cœur se serra à cet instant en y pensant: il ne les reverrait plus jamais, Judy, Hugo, Franck et tous les autres. Les larmes lui vinrent aux yeux et coulèrent silencieusement mais il les essuya aussi vite que possible et resta aussi silencieux que possible également.
Xiang était donc en rang, au garde à vous tel un prisonnier modèle, attendant son affectation de la journée.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Mer 16 Nov - 1:06
En regardant les prisonniers du bloc E se ranger en file indienne et se mettre au garde à vous, il ne put s'empêcher de descendre et distribuer les tâches lui même. Ses imbéciles de collègues avaient la fâcheuse manie d'envoyer les prisonniers où ils le souhaitaient contre quelque capsules. C'est vrai que la paie de gardien pénitentiaire n'était pas très folichonne, surtout ici, aussi il pardonnait à ses confrères ces quelques... impartialités. Il n'empêchait que ça amenait parfois à des insubordinations de la part des prisonniers, et pire encore, des évasions. Ca, il ne pouvait le tolérer. Le vieux garde se munit de sa matraque et, après avoir vérifié son bon fonctionnement, sortit de son bureau.
Il descendit les marches deux par deux et entra dans le hall ou tous attendait leurs affectations. Avant que le collègue assigné à cette tâche ne commence à distribuer les corvées, Marcus posa une main sur son épaule. Ils échangèrent tout deux un regard, et le garde laissa sa place à l'ancien sergent.
Le sergent était réputé pour son autorité à toute épreuve. Avec sa taille d'1m90 et sa musculature impressionnante, il aurait put mater à lui tout seul tout le bloc E. Pourtant, ce n'était pas tant ces deux détails qui attiraient les yeux mais bien les deux cicatrices que l'homme arborait sur les joues. Souvenirs passé d'une vie à servir la Nouvelle France au front.
Chacun et chacune se raidirent alors qu'il passait entre les rangs. Il toisait de ses yeux bleus les prisonniers avant de les assigner. A vrai dire, les corvées qu'il donnait à faire étaient un peu toujours les même : casser du caillou, entretiens de la prison... Le bloc E n'avait pas beaucoup d'occupation à donner de toute façon. Il arriva finalement au niveau de B-Migs et ne put s'empêcher de siffler.

- T'as encore réchappé au grille pain, 10267. C'est marrant ces pannes de courants, elles arrivent toujours quand il faut, attaqua Marcus de sa voix grave.
- 'Faut croire que la Mort ne m'aime pas, sergent, répondit il en soutenant le regard du garde.

L'ex militaire tacla le malheureux d'un magnifique revers de matraque sur la tempe. Le blond resta à terre et cracha du sang pendant que Marcus lui dit son affectation.

- Je ne suis plus sergent. 10267, tu vas me faire les chiottes aujourd'hui. Fibbs sera là pour t'accompagner, conclut il en faisant signe au garde concerné.

Il continua son petit tour et personne ne tenait à le regarder dans les yeux. Il s'arrêta enfin au niveau d'un jeune Asiatique, fraîchement débarqué dans le Couloir de la Mort. Il s'attarda un instant sur cette nouvelle tête. Qu'est-ce que ça foutait dans son bloc ? Un gamin pré-pubère d'à peine 13 ans à en juger par la taille. Etrangement, Marcus sentit encore un nouveau coup tordu de Ruth. Ce sale type lui restait toujours en travers de la gorge, même après plus de 10 ans de service carcéral.

- Gamin, commença t-il en prenant son temps. Qu'est-ce que tu fout ici ? Il se reprit rapidement, il ne voulais pas vraiment le savoir, puisqu'il s'en doutait déjà. Il plissa les yeux pour lire le matricule et continua avant que le gosse ne puisse lui répondre. 10325 , toi tu va me faire de la caillasse avec 12986, 9720 et 11877. Allez on se bouge !

Il pressa le jeune bagnard de sa matraque et lui désigna le couple de gardes qui les attendaient devant les portes menant à la cour. Après quoi, il retourna vers les hauteurs de son bureau. Il avait encore quelque paperasses à s'occuper bien que ça lui déplaisait.
S'étant assurés que les détenus soient bien entravés par les boulet de fer accrochés à leurs pieds, les deux gardes accompagnèrent les quatre prisonniers dans la cour. Plusieurs roches étaient exposées ici, attendant leurs sinistres sorts. Les gardiens désignèrent les différentes pioches rouillées rangées dans un coin et « invitèrent » les prisonniers à commencer les réjouissances. C'était partit pour une à deux bonne heure de casse, aussi les hommes de sécurité se mirent à l'aise et s'attablèrent non loin des prisonniers. La cour était surveillée par plusieurs gardes sur les hauteurs des murs en plus des deux qui accompagnaient les travailleurs, rendant impossible toute évasion ou rixe.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Mer 16 Nov - 12:24
Bien en rang, le petit garçon garda ses yeux rivés sur ses chaussures (ou plutôt ses sandales), se rappelant du règlement intérieur qui interdisait de regarder les gardes dans les yeux. Aussi, il fut surpris quand le vieux garde s’arrêta devant lui et lui demanda ce qu’il faisait ici.
- Heuuuu…
Tenta de répondre le jeune garçon avant que l’homme ne passe rapidement à autre chose et à un autre détenu : en l’occurrence son "parrain" qui passa un assez mauvais quart d’heure en jouant à qui avait la plus grosse face au chef. Xiang le regarda se faire mettre à terre avec une mine d’effroi avant de se laisser conduire dans la cour sous la menace de cette matraque électrique sans donner le moindre prétexte au garde de l’utiliser sur lui… Ce n’est pas parce qu’il allait peut-être échapper à la chaise électrique qu’il regrettait de ne pas en goûter un échantillon…

Xiang fut donc emmené à la cour et on l’assigna à un tas de pierres, n’attendant plus que son coup de pioche pour être réduites à l’état de petits graviers. Par mesure de sécurité supplémentaire, au moment où ils lui remirent une pioche, les gardiens lui attachèrent à la cheville gauche un épais bracelet en métal rouillé qui lui parvenait à meurtrir ses chairs malgré le vêtement rayé par-dessus, relié par une épaisse chaîne d’environ un mètre à un boulet en fer qui devait peser au moins aussi lourd que lui.
Ainsi équipé, Xiang commença donc à taper, encore et encore. Seul livré à ses pensées, face à sa condition de bagnard maintenant confirmée et bientôt également celle de pendu en place publique, Xiang laissa couler ses larmes. Comment sa vie avait elle put prendre une tournure aussi abominable en moins de 24 heures ? Hier encore à cette heure, il déjeunait tranquillement avec toute sa famille avant d’aller travaillé et maintenant il était ici, seul, loin de tous les gens qu’il aimait et condamné à trimer comme une bête de somme, un bagnard jusqu’au jour proche où on lui annoncerait que son temps sur cette terre était révolu et qu’il lui faudrait mourir d’une des deux façons abominables que prévoyait le système pénal de la Nouvelle-France. Pendant la quasi intégralité du processus, Xiang pleura, parfois fort, parfois discrètement, tout le temps où il tapa sur les pierres, il le passa à chialer comme une madeleine… Comme un enfant qu’il était encore…



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Dim 20 Nov - 18:36
Les gardes regardèrent avec pitié le garçon parmi les prisonnier commencer sa besogne en pleurant. Qu'avait il fait pour être ici, ce môme ? Le prisonnier 12986, lui, se mit à rire lorsqu'il entendit l'enfant chouiner. C'était un tout frais lui aussi. Meurtrier, violeur... il méritait sa place ici. Il méritait la corde. Comment un gamin pouvait il accompagner ce genre de personne ? Les deux autres prisonniers quant à eux, ne tinrent pas compte des lamentations de l'Asiatique et se contentèrent de casser les cailloux en grognant.
Cela faisait maintenant une demie heure que les détenus piochaient dans les roches. La sueur ruisselait de leurs fronts pour s'écraser lourdement sur le sol. Entravés par leurs boulets aux pieds et frappant avec force les pierres, les prisonniers oublièrent bientôt les pleurs du jeune bagnard concentrés qu'ils étaient sur leurs corvées. Fort heureusement pour eux le temps était clément aujourd'hui, il faisait ni trop chaud ni trop frais. Mais l'un d'entre eux semblait particulièrement exténué. Les gardes leur avaient permit une pause de 5 minutes pour boire un coup, pourtant Xiang ne pouvait pas tenir la cadence. Les gardiens le remarquèrent et en discutèrent entre eux. Magnanimes, ils accordèrent une seconde pause aux prisonniers après 30 minutes de travail supplémentaire. 12986, le grand meurtrier brun, profita de ce moment pour interpeller l'adolescent.

- Alors petit, on manque de souffle ? Demanda t-il lui même épuisé. T'en fais pas, on va bien se reposer pendant le temps libre tout les deux.
- Laisse le tranquille Burton. C'est qu'un gosse.

C'était 9720 , le plus vieux du groupe avec ses 42 ans, qui avait répondu. 12986 tourna ses yeux vers lui en souriant. Les deux hommes se toisèrent un moment sans dire mot, puis on leur donna le signal de reprendre le travail et le brun retourna à sa besogne en riant.
Enfin après une vingtaines de minutes l'un des deux escorte se leva et appela les détenus.

« Allez on remballe, rangez moi ça, dit il en désignant les pioches. Temps libre. »

Après s'être assurés que les condamnés aient bien ranger leurs instruments et se soient mit en ligne, les veilleurs les conduisirent dans le hall. Retirant les chaîne à leurs pieds, ils les accompagnèrent dans la zone commune où se trouvaient leurs cellules. La sécurité était très élevé ici compte tenu du nombre de condamnés, et ce malgré le fait que certain étaient sortit dans la cour. Arrivé ici, les matons qui les suivaient les laissèrent tranquille. « Libres ».
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Dim 20 Nov - 23:48
Tandis qu’il pétait ses cailloux, Xiang eu tout le temps du monde pour se demander dans quelle antichambre de l’enfer il avait atterrit alors même qu’un des autres détenus commençait à lui faire des sous-entendus qui lui firent froid dans le dos. Le garçon profita donc à fond de ses pauses régulières et remercia le boulet qu’il avait au pied qui signifiait que eux aussi, ils étaient attachés et ne pouvaient l’atteindre… Pour l’instant…
Quand la fin du travail arriva, un frisson parcouru alors Xiang : avec son "parrain" qui n’était nulle part en vue, il allait devoir rester à portée des gardiens en permanence pour éviter de terminer rapidement avec un agrandissement rectal. Une fois le boulet détaché de son pied, Xiang sut qu’il était devenu une proie potentielle pour les autres détenus, il essaya donc de trouver la meilleure astuce possible.

Sans perdre de temps, il alla se planter devant les gardes en essuyant ses larmes et se remémora chacune des étapes marquées sur la plaquette. Il ôta donc sa casquette qu’il tritura nerveusement entre ses mains et baissa ses yeux jusqu’à regarder ses propres pieds.

- Matricule 10325 monsieur… Demande l’autorisation de parler monsieur…
Il se dodelina nerveusement de pied en pied en attendant la réponse de son interlocuteur et quand il l’autorisa finalement à parler, il releva légèrement la tête et demanda.
- J’aurai voulu savoir s’il était possible de voir le gardien-chef monsieur… J’aurais voulu savoir quand je saurais que…
Une larme coula de nouveau de son œil, aussi s’empressa-t-il de l’essuyer et de renifler discrètement avant de continuer, les yeux toujours rivés sur ses propres pieds.
- Savoir si vous avez déjà une date pour moi et… Comment ça va se passer, si je suis pendu…
Ce dernier mot lui donna le tournis, mais il essaya de rester fort, droit sur ses pieds, même si une terreur abominable transpirait de tous les pores de sa peau à la simple pensée de cette finalité.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Mar 22 Nov - 3:39
Le prédateur observait avec avidité sa nouvelle proie. Tapit au fond de sa cellule, il guettait les moindres faits et gestes du petit Asiatique. Et il était malin ce con là ! Enfin, malin ou alors peureux comme un Rat. Mais, l'un dans l'autre, ces deux traits de personnalité lui permirent d'échapper aux foudres de l'assassin aux yeux fous. 12986, tel était son nom désormais. Mais ça, il s'en fichait pas mal. Tout ce qui l'importait maintenant c'était de rigoler un peu avant la fin. Dans moins d'un mois tout allait se terminer... Game Over. Et on repart de zéro. Mais il se devait au moins de s'amuser un peu avant que la partie ne soit complètement terminée.
L'attitude du jeune bagnard, si tant est qu'elle fut intelligente, n'inspira pourtant aucune admiration de la part de 12986. Non, en réalité ça ne l’énerva que plus encore. Il détestait attendre. Il réfléchit un instant et se souvint d'une affaire qu'il se devait également de régler. Peut-être allait il pouvoir s'occuper de cela avant de retrouver le petit Xiang ? Oui, c'était sans doute une bonne idée.

La garde observa le jeune prisonnier s'avancer vers lui d'un pas timide et hésitant. Il avait manifestement quelque chose à lui demander mais ne savait pas comment s'y prendre. Pourtant ce dernier observa le règlement à la lettre, se découvrant de son couvre chef et informant son matricule afin de demander la parole, ce que lui accorda le gardien.

- J’aurai voulu savoir s’il était possible de voir le gardien-chef monsieur… J’aurais voulu savoir quand je saurais que… Bafouilla t-il.

Le maton le regarda un peu prit au dépourvut. Ce gamin avait vus comment était le gardien-chef et pourtant il demandait à le voir ? Peu de prisonniers avant lui avaient voulu rencontrer Marcus. Déjà que le gars fichait la frousse même aux agents de sécurité, alors avec les détenus... Mais dans un certain sens, c'était grâce à cette peur, cette crainte que le bloc E n'avait pas encore sombré dans l'anarchie totale. Après tout ils marchaient ici aux côtés de monstres, de démons. La plupart des gardes eux même n'étaient pas des tendres. D'ailleurs, qu'avait bien put faire ce môme pour atterrir ici ? Ce dernier le sortit de ses songes en reprenant la parole après un sanglot mal dissimulé.

- Savoir si vous avez déjà une date pour moi et… Comment ça va se passer, si je suis pendu…

La geôlier le regarda un moment et acquiesça en lui faisant signe d'attendre. Sortant de la zone abritant les cellules des détenus, ils se dirigea vers le fameux escalier menant au bureau du gardien-chef. Il monta les marches à tâtons, lentement, comme s'il appréhendait le moment où il allait ouvrir la porte plus haut. Pourtant ce n'était pas lui qui voulait voir le boss, alors pourquoi ressentait il cette angoisse tout d'un coup ? Il arriva finalement devant le bureau et frappa nerveusement à la porte. Un « Entrez. » de glace l'invita à se présenter dans la pièce, et il s’exécuta en énonçant son nom.

- Garde Collins, monsieur. Un rayé demande à vous voir pour connaître sa date.
- Ah ouais ? Ca faisait bien longtemps qu'on l'avait pas demandé, celle là, répondit l'ancien sergent d'un ton de marbre. C'est qui ?
- De mémoire, matricule 10325 monsieur.

L'homme aux cicatrices hocha la tête. C'était le gamin de ce matin. Ca tombait bien, justement, il avait son dossier sous les yeux. Il commanda à Collins d'aller chercher Xiang et de le mener jusqu'ici, seul. Un garde suffirait sans doute pour un voleur de bas étage de 14 piges. Après quoi il se leva et contempla la cour extérieur d'un œil placide. Là, les condamnés prenaient l'air et soufflaient un peu après avoir sué sang et eau toute la matinée. Marcus crut reconnaître 10267 accompagné de Fibbs, revenant tout juste de sa corvée de chiotte. Il avait dû faire quelque conneries parce que son collègue le tenait par le col et le balança dans la poussière de la cour lorsqu'ils arrivèrent. « Putain... certains ne changerons jamais, jusqu'à la fin. » se lamenta l'ancien sergent. Quelque coups à sa porte le sortir de ses pensées. Comme à son habitude, il se contenta simplement d'aboyer « Entrez. » sur un ton glacial. Après que son invité ait pénétré la pièce, il prit la parole sans même prendre la peine de se retourner.

« Alors, 10325, comment étaient les cailloux de ce matin ? »

Une question anodine, un poil provocante. En réalité, l'ancien militaire voulait surtout savoir à qui il avait affaire. Un condamné à mort par électrocution était assez rare, surtout lorsque de prime abord on lui avait réservé une pendaison. Et la cerise, c'était que le détenu en question n'avait que 14 Printemps.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Mar 22 Nov - 23:37
Xiang souffla intérieurement de soulagement quand le gardien lui annonça par un signe de tête qu’il allait accéder à sa demande. Il garda malgré tout un œil sur les autres détenus derrière lui mais sans trop tourner la tête. Sa peur devait déjà transpirer par tous ses pores, autant ne pas exciter davantage… Le pauvre garçon se sentait comme un rat piégé dans un enclos à chats, se faire discret et ne pas montrer sa peur était sa meilleure de chance de tenir le plus longtemps possible.

Quand le gardien revînt, il se laissa escorter surtout sans émettre aucune protestation et arriva enfin devant le bureau du gardien-chef. Xiang se découvrit de nouveau et fixa ses pieds sans même remarquer à quel point son nouvel allié était en train de morfler. Le garçon écarquilla néanmoins grand les yeux quand le gardien-chef lui demanda pour les cailloux. Il hésita un instant et devant une moquerie plus qu’évidente, il réagit de la manière la plus évidente.

- Matricule 10325 monsieur, demande l’autorisation de parler monsieur.
Xiang attendit d’avoir cette autorisation pour se soumettre, montrant ainsi à quel point il était brisé avant même que ça ai commencé.
- Bien monsieur, merci monsieur…
Dit-il en guise de réponse pour les cailloux. Toujours sans relever la tête (il allait sans doute aller à l’exécution sans avoir jamais vu un visage !), il demanda.
- Je voulais savoir monsieur, si vous avez déjà une date pour moi… Et si oui, comment ça va se passer quand l’heure sera venue monsieur…
Xiang attendit quelques instants en se mordant les lèvres et ajouta.
- Et aussi, j’ai vu qu’on pouvait faire appel… J’aimerais faire appel auprès d’un autre juge que celui qui m’a condamné monsieur… Et en dernier recours, si je pouvais demander une grâce présidentielle au président Holmes, monsieur.
Sa casquette toujours nerveusement torturée entre ses deux mains et ses yeux baissés rappelaient que, malgré sa condamnation, Xiang n’était pas à sa place ici… Pas du tout…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Jeu 24 Nov - 23:22
Le gardien-chef se retourna vers le petit Asiatique alors que ce dernier lui demandait l'autorisation de parler. Il avait manifestement bien comprit les règles du couloir de la mort. Il tenait son béret entre ses mains, le triturant nerveusement. Le garçon n'avait clairement pas sa place ici. Marcus l'autorisa à parler, et le petit ne tiqua pas à sa pique. Il se contenta de répondre et de remercier l'ancien sergent -dieu seul savait pourquoi-, tout en baissant les yeux. Après quoi, il parla de la raison première de sa venue.

- Je voulais savoir monsieur, si vous avez déjà une date pour moi… Et si oui, comment ça va se passer quand l’heure sera venue monsieur…

Le garçon ne leva pas une seule fois le regard vers le vieil homme, et cela l’énerva un peu. Ok, il avait une face à faire peur à un mort, d'accord sa réputation au sein de la prison n'était pas à son avantage, oui le garçon n'avait que 14 ans et n'avait sans doute pas la prestance pour soutenir son regard, mais bordel ! Quand on parle à quelqu'un il est de coutume de le regarder dans les yeux. Et ici, c'était une règle obligatoire. Enfin, ce n'était pas une règle à proprement parler, mais c'était sous entendu dans le règlement intérieur. Marcus laissa pourtant le jeune bagnard tranquille. Il se mordillait les lèvre et avait le regard fuyant, sans doute n'avait il pas terminé de parler.

- Et aussi, j’ai vu qu’on pouvait faire appel… J’aimerais faire appel auprès d’un autre juge que celui qui m’a condamné monsieur… Et en dernier recours, si je pouvais demander une grâce présidentielle au président Holmes, monsieur.

La gardien-chef ne se sentit pas l'âme de faire la morale. Il en avait trop l'habitude, et puis il n'était pas payé pour jouer les baby-sitters mais pour être le garde fou de barjos psychopathes. Le s'avança vers le jeune homme le dossier en main tout en s'équipant de ses lunettes. C'est qu'il n'était plus tout jeune, le Marcus. Il vint se poster juste en face de l'Asiatique, l'obligeant à soutenir ses yeux de glace.

- Eh bien de ce que je vois là, il n'y a pas encore de date de précisée, commença t-il. Normalement il est prévu que ce soit par strangulation.

Le garde prit un temps afin que le détenu assimile bien ce qu'il venait de dire. C'était toujours un peu choquant pour eux de parler de ça, alors si en plus le concerné était un môme... Il reprit son discours lorsqu'il sentit Xiang prêt pour la suite.

- Pour la grâce présidentielle on peut voir ça en effet, mais je ne te garantit pas le résultat. En ce qui concerne le juge, Ruth c'est ça ? Hum, effectivement tu peux faire appel auprès d'un autre, mais ça peut prendre du temps. A qui à tu pensé, 10235 ? Ajouta t-il en regardant le rayé droit dans les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Ven 25 Nov - 13:08
Bien qu’il eu remarqué le mouvement du gardien-chef, Xiang ne bougea pas, et le laissa se placer devant lui avec ses yeux menaçants. Xiang eu du mal à soutenir son regard et plusieurs fois, ses yeux allèrent se fixer sur ses propres chaussures tandis que de légers tremblements de peur le secouaient de temps à autre… A chaque fois qu’il pensait au fait que cette homme allait diriger la cérémonie qui le ferait passer de vie à trépas…

Le mot "strangulation" lui fit froid dans le dos, c’était effectivement la méthode que Ruth avait choisie pour lui : pendu haut et court. Xiang retînt une larme et demanda d’une voix cassée.

- Pendu, ou suspendu… Et… ça fait mal ? Enfin je veux dire, oui ça doit faire mal… ça veut dire que je vais souffrir beaucoup, n’est-ce pas ?
Demanda Xiang littéralement blanc de peur, l’idée même de mourir maintenant était si inconcevable et terrifiante (et pourtant si réelle) qu’il avait du mal à ne pas se sentir mal rien qu’à l’évocation de ces termes.

Devant la froideur de l’homme face à lui et su système qu’il représentait, Xiang se permit de protester de manière timide.

- C’est que… Je suis qu’un petit voleur monsieur, rien qu’un tout petit. J’ai fais des crimes et je mérite peut-être d’aller au bagne pendant quelques temps, mais la mort… Je pense que je peux faire appel pour obtenir une autre peine monsieur… Mais je connais pas de juges monsieur, j’attends des nouvelles de l’officier Wadsworth, c’est l’homme qui m’a arrêté, il m’a promis de revenir avec un autre juge pour mon appel… Si j’ai pas de nouvelles d’ici quelques semaines, je ferai appel moi-même.
Le garçon malaxa alors sa casquette quelques secondes, nerveux à l’idée de continuer son discours, mais il en trouva la force malgré tout.
- Et aussi monsieur… Je voulais vous demander, parce que j’ai des codétenus qui m’ont fait des avances, et des menaces aujourd’hui… J’ai… J’ai… J’ai peur de me faire violer un de ces jours monsieur…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Mar 29 Nov - 2:47
Le petit bagnard était littéralement blanc de peur et d'angoisse, ce que pouvait comprendra le gardien. Etre confronté si jeune à une fin si pénible... Enfin, pénible, tout était relatif. C'était sans doute l'idée même de mourir qui secouait les tripes du garçon. Cela se confirma lorsqu'il lui demanda si ça faisait mal. Si c'était douloureux. Et bien ça, l'ancien sergent n'en savait strictement rien. Il n'assistait jamais à ce genre de joyeuseté et n'en avait jamais eu l'envie. Il savait seulement que la technique du « long drop » employée par le couloir de la mort provoquait une perte de conscience quasi instantanée, suivit du décès de l'individu. Il répondit à la question de Xiang d'un signe de tête. « C'est rapide, indolore » voulut il dire. Sur cette demie réponse qui soulagea à peine le détenu de son angoisse, ce dernier enchaîna :

- C’est que… Je suis qu’un petit voleur monsieur, rien qu’un tout petit. J’ai fais des crimes et je mérite peut-être d’aller au bagne pendant quelques temps, mais la mort… Je pense que je peux faire appel pour obtenir une autre peine monsieur… Mais je connais pas de juges monsieur, j’attends des nouvelles de l’officier Wadsworth, c’est l’homme qui m’a arrêté, il m’a promis de revenir avec un autre juge pour mon appel… Si j’ai pas de nouvelles d’ici quelques semaines, je ferai appel moi-même.
- Seul un juge est habilité à remettre en question le jugement d'un de ses pairs. Tu ne peux en aucun cas te permettre de discuter ces décrets, commença le gardien-chef en retirant ses lunettes. Mais tu peux en effet faire appel de ton côté. Bien sûr, en attendant que tu le fasse ou que ce Wadsworth se bouge ta sentence reste la même.

Au moment où Marcus pensa que le prisonnier avait calmé (ou du moins dissimulé) son stress et son angoisse, ce dernier se saisit de son couvre chef et le tritura dans tout les sens, hésitant. L'ancien militaire regarda le jeune voleur d'un regard empreint de pitié. Il se demanda une nouvelle fois qu'est-ce que ça pouvait bien faire ici. Au fond de lui, il souhaitait que le petit s'en sorte. Au final, ce qu'il avait fait n'avait pas d'importance. Personne ne mérite de crever à 14 ans, la gueule ouverte, à pendouiller au bout d'une corde. L'Asiatique se mit finalement à parler.

- Et aussi monsieur… Je voulais vous demander, parce que j’ai des codétenus qui m’ont fait des avances, et des menaces aujourd’hui… J’ai… J’ai… J’ai peur de me faire violer un de ces jours monsieur…

Ca, ce n'était pas curieux. Le couloir de la mort avait quelque... excentriques qui pour le coup méritaient bien leurs sinistres sorts. En général, ces détenus savaient pourtant se tenir. Etant entouré par plus fort qu'eux et par des dizaines de gardes armés, ils n'osaient pas trop agir. Mais nul doute que l'adolescent avait dû réveiller quelques uns de ces meurtriers. Mais bon, c'était pas bien grave et le garde expliqua rapidement pourquoi tout en retourna s'asseoir à son bureau.

- Ne t'en fais pas pour ça, 10235. Ce genre de chose n'arrive pas en cinq minutes et la prison est bondée de gardes, surtout le couloir de la mort. On à toujours put intervenir à temps, enfin le plus souvent.

En voyant le rayé virer de nouveau au blanc après avoir entendu sa dernière phrase, Marcus se ravisa. Il n'avait peut-être pas besoin de rajouter ce détail.

- Enfin, peu importe, tu es dans la prison la plus sécurisée de Louisiane. Au mieux, si tu connais le matricule du condamné tu peux me le remettre. D'autre questions, 10235 ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Mar 29 Nov - 11:34
La déclaration du chef de block rassura un peu le garçon même si, intérieurement, il avait du mal à y croire… Rapide et indolore ? Il a avait pourtant vu quelques exécutions et ça n’avait pas l’air si rapide et indolore… Mais il pouvait y avoir des tonnes de raisons qui faisaient que ça se passait ainsi, il décida donc d’avoir confiance en lui.
Sa déclaration suivante ne le surpris pas : il savait maintenant à quoi s’attendre car la seule personne qui pouvait faire quelque chose pour lui était un autre juge… Xiang allait donc devoir se renseigner dans les jours à venir.
En revanche la dernière réponse qu’il donna à sa dernière question l’inquiéta un peu plus, lui faisant même perdre les quelques couleurs qu’il avait encore. Il baissa ensuite les yeux, essayant de se recomposer.

- Heu… Je ne sais pas monsieur… Je ne sais pas quel est son matricule… Je ferais en sorte de rester en vue de vos hommes alors. Merci monsieur.
Quand finalement il lui demanda s’il avait une autre question, Xiang hocha la tête.
- Une dernière monsieur… Serait-il possible d’avoir de la lecture, plus précisément des livres de droit monsieur… Si monsieur Wadsworth ne vient pas m’aider, il faudra que je me défende tout seul. Je ne veux vraiment pas mourir monsieur…
Dit le garçon en triturant un peu plus sa casquette qui commençait déjà à être un peu déformée.


Spoiler:
 

hrp : c'est une réponse très courte dsl Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Mar 29 Nov - 16:54
Le gamin lui répondit qu'il ne connaissait pas le matricule du détenu lui ayant fait des avances. Cela aussi, ça n'étonnait pas le gardien-chef. 10325 venait d'arriver et était très jeune en plus de ça, il n'avait sans doute pas encore prit le réflexe de relever le matricule de ses compagnons. Enfin bon, peu importait. Qui que ce fusse, il ne serait jamais assez sot pour tenter quoi que ce soit ici. Il répondit à l'affirmation de Xiang en levant simplement les épaules. « T'en pis, alors ».
Marcus ressortit quelque dossiers qu'il avait à traiter. Encore de nouveaux condamnés, de nouvelles têtes, qui viendront grossir les rangs de son bloc pour ensuite partir au ciel et ne jamais revenir. Il soupira un instant, et sortit également une lettre qu'un civil répertorier Nouvelle France lui avait fait parvenir. Un candidat pour un poste de garde de prison, ça tombait plutôt bien. Hilbert devenait trop vieux pour ce boulot, le nouveau prendra sa place. Bon par contre il fallait lui en parler avant... Il se retourna vers le jeune bagnard. Il l'avait oublié, celui là.

- Une dernière monsieur… Serait-il possible d’avoir de la lecture, plus précisément des livres de droit monsieur… Si monsieur Wadsworth ne vient pas m’aider, il faudra que je me défende tout seul. Je ne veux vraiment pas mourir monsieur…
- Hm ? De la lecture ? Demanda l'ancien sergent en levant un sourcil. Bien sûr, les condamnés du couloir de la mort ont également accès à des bouquins si ça leur chante. Tu peux demander à un gardien lors de ton temps libre pour ça.

Il remit ses lunettes de vue et se plongea de nouveaux dans ses dossiers. Il décida de s'occuper d'abord de la lettre de candidature, c'était le plus urgent dans l'instant.

- Bon, si tu n'a plus de question tu peux retourner à ta cellule. Collins ! Raccompagnez 10325 à la maison, on à finit de prendre le thé.

HRP: No problem! Moi aussi t'façon, on est quitte :p
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Mar 29 Nov - 22:36
Le jeune garçon resta prostré comme à son habitude le temps que le gardien-chef réponde à sa question… Derrière son bureau, cet homme était très intimmidant, surtout à ses yeux d’enfant, sans doute ne s’en rendait-il pas compte… Ou bien il s’en rendait parfaitement compte et se disait certainement que c’était une bonne chose pour asseoir son autorité envers le jeune homme. Une chose était sûre de toute façon, ce n’était pas demain que Xiang allait lui chercher des poux à ce monsieur !
Xiang resta donc immobile et silencieux, les yeux toujours rivés sur ses sandales pendant que le gardien-chef examinait quelques documents et quand enfin celui-ci se sentit de le congédier, Xiang le salua en inclinant légèrement la tête.

- Bien monsieur, merci monsieur…
Puis il suivit le garde pour s’en retourner  sa cellule, sans spécialement faire de vagues envers ce dernier même s’il tenterait tout de même de lui demander au retour s’il pouvait avoir des livres… Et non sans suivre scrupuleusement le protocole placardé dans sa cellule :
- Matricule 10325 monsieur, demande l’autorisation de parler monsieur…
Suite à quoi il demanderait des livres sur le droit et peut-être un roman pour passer le temps… Mais uniquement s’il l’autorisait à parler ! Dans le cas contraire, il se contenterait de la bible fournie en série avec le bureau de sa cellule.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Mer 30 Nov - 18:58
Collins raccompagna le détenu à sa cellule tout en l'examinant de haut en bas. Il avait perdu quelque couleur depuis qu'il était passé dans le bureau de Marcus, et le garde crut même le voir trembler un peu. Pas étonnant, le bonhomme était déjà impressionnant alors pour un gosse qui vient tout juste d'arriver...
Lorsqu'ils se stoppèrent devant la « chambre » du bagnard, ce dernier demanda l'autorisation de parler au gardien. Après l'avoir autorisé à parler, Xiang lui demanda s'il pouvait avoir des livres à consulter, des livres sur le droit plus précisément. Et accessoirement un roman, aussi. Y avait il écrit bonniche sur le front de Collins ? Il ne pouvait pas y aller tout seul ce sale gosse pleurnichard ? L'espace de lecture était pourtant pas très loin de la zone de détention. Mais le garde réfléchit un instant. Ca devait être l'ancien sergent qui lui avait dit de faire comme ça, sans prendre la peine de lui indiquer la bibliothèque pénitentiaire... Le maton grogna suite à la demande de Xiang, mais acquiesça tout de même. Il pouvait bien faire ça pour son premier jour, à ce môme. Mais lorsqu'il commença à partir en direction de la salle où était exposé les dits bouquins, un de ses collègue gueula à l'autre bout de la salle.

- Agression dans la cour, ramenez vous !

Sans demander son reste, Collins enjamba les rambardes et avala les escaliers menant à la cour. Il y avait là un grand attroupement en plein milieu, et déjà plusieurs gardes commençaient à maîtriser un détenu. En s'approchant, Collins remarqua qu'un prisonnier était au sol et que du sang avait été versé. C'était un vieil homme aux tempes grisonnantes, et le garde ne le reconnut pas. Sans doute était-ce un condamné « modèle », qui ne faisait pas de connerie. On se souvient rarement des plus sympas, ici...
Il se précipita vers lui et examina son pouls : il vivait toujours et respirait péniblement. Il semblait encore conscient mais sous le choc également, les yeux exorbités. Il jeta un rapide coup d’œil à son matricule et put lire sur la plaque « 9720 ». Pauvre bougre. Il l'emmena illico au centre médical pendant que son agresseur était emmené en isolement.

Il pissait le sang, maintenant, ce vieux con. Ca lui apprendra à lui tenir tête devant sa proie. Le surin était tombé à terre, il n'en avait plus besoin désormais. Les gardes aux alentours se précipitèrent sur lui mais bon... C'était trop tard maintenant. Le foie était transpercé et il savait que le matos médical de la prison ne serait pas suffisant pour sauver ce vieux débris. Alors qu'il se faisait maltraiter par ces abrutis qui avaient accourut dans le vain espoir de le stopper dans sa vengeance, son regard dément croisa celui d'un des types qui partageait son destin. C'était le petit Asiatique. Malgré les coups de matraques et les savates que lui administrait les gardes, il ne put s'empêcher de rire. Surtout lorsque le petit le vit et devint blanc comme du linge propre ! C'était super marrant, ça ! Il s'en tiendrait les côtes si elles ne commençaient pas déjà à péter à cause des gorilles. On l'emmena de force vers la zone d'isolement, mais 12986 put faire un dernier petit signe à Xiang avant de partir « T'es le prochain mon grand. ».
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin. Jeu 1 Déc - 0:56
Ne comprenant pas vraiment pourquoi le garde s’offusqua que Xiang lui demande quelque chose qui lui avait été explicité par le directeur lui-même quand il était dans son bureau quelques instants plus tôt, le petit garçon rentra un peu sa tête dans ses épaules devant le grognement du garde.
- Je ne voulais pas vous déranger monsieur, pardon monsieur…
Dit-il d’une voix un peu fluette et mal assurée. Résigné à devoir s’en passer, Xiang était prêt à retourner dans sa cellule pour se contenter de la bible quand enfin le garde accepta d’obtempérer. Le garçon le remercia par un sourire sincère avant de retourner s’asseoir sur son lit et d’ouvrir le livre qu’il y avait sur son bureau… N’importe quoi pour éviter de penser à la chaise électrique qui reposait à quelques dizaines de mètres de lui ou à la potence qui se trouvait littéralement à l’autre bout de la rue, à quelques centaines de mètres.
Néanmoins, avant même de commencer le premier chapitre de ce best-seller mondial qu’était la bible, l’attention de Xiang fut attirée par des hurlements provenant de la cour suivie de peu par l’agitation des gardes qui s’y précipitèrent. Craintif mais pas moins curieux, le cadet des bagnards suivit ses geôliers pour découvrir dans la cour un spectacle qui resterait certainement gravé à jamais dans sa mémoire…

Allongé par terre, le ventre déchiré au couteau et répandant autours de lui des litres de sang noir comme du goudron, gisait l’homme qui avait eu le malheur de prendre sa défense plus tôt dans l’après-midi. Tandis qu’il gisait là, agonisant et le visage tordu par une douleur certainement insoutenable, son meurtrier riait… A gorge déployée, il riait tandis que les gardiens le rouaient de coups, il riait d’un rire diabolique et sadique avant de prononcer ces mots… Tu es le prochain.
Déjà livide, blanc resta tétanisé, bouche bée pendant plusieurs secondes avant de faire un pas en arrière, puis une deuxième… Puis il se retourna et couru en direction de la porte du pénitencier, la sortie. Esquivant les gardes qui lui barraient la route, il perdit le contrôle de son corps et se mit à tambouriner sur l’immense porte de métal, essayant de l’escalader à la force de ses ongles quitte à les arracher contre cette dernière.

- LAISSEZ-MOI SORTIR ! JE VEUX SORTIR ! A L’AIDE !
Hurla-t-il de toutes ses forces, à s’en déchirer les cordes vocales.
bien vite, il sentit des bras l’entourer pour le décoller de la porte, il commença alors à mordre, griffer, frapper, utiliser tous les moyens à sa disposition pour se défaire de l’étreinte de ses geôliers. Mais leur prise était trop forte et ni ses hurlements, ni ses coups faiblards n’eurent raison de leur étreinte.
D’un seul coup, le garçon ressentit un violent choc à l’arrière de son crâne et sa vue se troubla instantanément. Ses gestes devinrent plus faibles et l’instant d’après, un voile noir recouvrait ses yeux, toujours fixés sur cette porte qui l’empêcherait pour toujours de sortir de cet enfer…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Terminé]En attendant la fin.
Revenir en haut Aller en bas

[Terminé]En attendant la fin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Administration :: Archives :: Sujets terminés-