La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Dim 6 Nov - 13:48







18 Octobre 2290


" Il étaiiit, un p’tit raideur. Viscèèèreuuu, tripes à l’aireuuu… "

Sanguine shoota dans une bouteille de Nukacola vide au rythme de sa chanson.
C’était une matinée au temps agréable pour une journée d’octobre. La fillette se sentait d’humeur follement joyeuse, ce qui l’avait poussée à sortir de la planque.

Cela faisait à peine 12 heures qu’elle s’était remise de la rencontre avec l’homme en métal. Lorsqu’elle avait réussi à sortir de la Cité de Louisiane grâce à ce camion de livraison, elle avait attendu qu’il s’arrête à Prospérité pour en descendre tant bien que mal. Puis, elle avait littéralement boitillé hors de la ville aussi vite que ses jambes blessées et flageolantes le lui avait permis. Rentrer à la planque des Blackwater avait  été une véritable épreuve. Elle avait dû se cacher à deux reprises derrière des éléments du décors dévasté. La première fois à cause d’un groupe d’hommes armés, la seconde à la vue d’un yao gai. Par deux fois elle avait eut de la chance et contre toute attente ne s’était pas faite repérer. Il faut dire que se jeter dans la terre et la boue pour s’en recouvrir offrait un bon camouflage visuel et olfactif.
Puis la soif et la faim s’étaient mêlées au voyage. La première particulièrement l’avait assaillie, brûlant sa gorge et ses poumons. Celle ci lui avait miné ses dernière force et elle n’était pas vraiment sûre de comment elle était arrivée à la planque. Son esprit et ses derniers souvenirs étaient embrumés. Elle se souvenait juste s’être effondré non loin de la station essence alors que ses jambes et son corps la lâchaient totalement.
Lorsqu’elle s’était réveillée, Sanguine était allongée sur sa couche et Kald était penchée sur elle. Il lui mettait de petites claques sur la joue pour a secouer, ce qui expliquait la douleur qu’elle avait en plus à la mâchoire.
La voyant sortie de l’inconscience, il avait paru satisfait. A peine réveillée et désaltérée, Sanguine avait dû lui raconter tout ce qui s’était passé au supermarché et après. Elle avait disparue depuis 35 heures…
Les six jours qui avaient suivi, le chef des Blackwater lui avait donné une “pause” exceptionnelle et lui avait ordonné de se reposer pour se remettre de ses blessures. Ce qui s’était montré très difficile pour la fillette. Dès le troisième elle s’était déjà sentie avoir la bougeotte et il avait fallu un bout coup de poing de Kriss, la seconde et femme de Kald, dans sa face pour qu’elle accepte de se reposer. Inutile de dire qu’après les six jours, Sanguine ne tenait plus en place et s’ennuyait tellement qu’elle avait passé ses journées à faire tourner en bourrique Fields, un autre raideur. Lorsqu’elle avait planqué un radrat mort dans son lit le sixième jour et que le raideur avait essayé de la tuer, Kald s’était décidé à laisser la fillette sortir pour éviter d’autres débordements.

Sanguine respira une grande bouffée d’air irradiée et puante et sourit. L’extérieur lui avait manqué. Elle trottina sur un chemin de terre qui slalomait entre de vieilles maisons de campagne à moitié effondrées tout en reprenant sa ritournelle.
Puis soudain elle se stoppa. Son regard avait été attiré par un mouvement à l’intérieur d’un des bâtiment en bois. Elle était quasiment sûre d’avoir vu quelque chose bouger par la partie éventrée de la maison. Bon si ça se trouve c’était juste un rataupe. Mais après autant de jours à rien faire, elle se sentait d’humeur curieuse et aventureuse. Et pis au moins ça lui donnerait un truc avec quoi jouer !
Elle se faufila donc de l’autre côté de la bâtisse avec la discrétion d’un félin, parfait contraste avec la petite fille bruyante de tout à l’heure. L’autre façade tenait encore debout mais l’étage possédait de nombreux trous dans ses murs. Elle accrocha donc sa batte dans son dos et escalada avec agilité la façade de bois effrité. Elle atteignit tout en souplesse l’étage dessus, avantagée grâce à sa carrure fine. Lorsqu’elle posa un pied sur le plancher de l’étage, il grinça, ce qui lui fit serrer les dents comme un enfant essayant de ne pas réveiller ses parents le matin.
La pièce du haut avait tout une partie du sol qui s’était effondré. Sanguine s’en approcha en essayant de ne pas trop faire geindre le plancher et regarda au rez-de-chaussée. Le soleil éclairait doucement l’endroit en pénétrant par le mur effondré du bas. Et c’est alors que la fillette la vit : une petite silhouette se tenait contre l’un des murs à l’intérieur. Pas beaucoup plus grande qu’elle, elle devait avoir son âge, ou alors être atteinte de nanisme. Difficile de savoir, vu qu’elle portait un grand manteau noir et rouge et un masque tout aussi rouge qui lui couvrait la tête. D’ordinaire, Sanguine aurait sans doute passé son chemin tant qu’elle ne connaissait pas la force et la dangerosité de l’inconnu. Mais tout ce rouge… Ça l’intriguait au plus haut point. Elle était même fascinée par ce masque. Elle n’avait vu un objet aussi étrange.
Elle se glissa donc jusqu’à la partie du plafond effondré qui se trouvait le plus près de la silhouette et commença un véritable exercice de voltige. Elle descendit à moitié au rez-de-chaussé en s’accrochant aux poutres à demi brisées qui pendaient du plafond. Tout ça pour arriver au lustre et s’y suspendre la tête en bas. Elle se retrouva à deux mètres du sol, fixant l’inconnu à l’envers tout en se balançant. Un sourire figé et aussi intrigué que fou aux lèvres, elle regarda la personne droit dans… ben dans le masque, accrochée par les pieds en “cochon pendu”.

“ Salut petit écureuil ! Qu’est ce que tu fais là ? C’est quoi ce truc sur ta tête ? Tu aimes le rouge ? T’es qui au fait ? ”

Toutes les questions avaient fusé à une vitesse hallucinante et Sanguine ne cessait de sourire. Pour une fois, elle se sentait d’humeur curieuse et n’avait pas encore décidé si elle devait attaquer l’inconnu. Déjà, elle n’avait pas eu envie de se cacher pour tenter une attaque sournoise, ce qui était plutôt exceptionnel.


Etat de santé:
 

Inventaire:
 


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 71
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Dim 6 Nov - 22:34
Cela faisait désormais plus de deux semaines que la petite Lumière ainsi que son orbe de compagnon avait quitté le Bayou. Le souvenir du terrible combat qu'y avait disputé la Goule un mois auparavant était encore bien présent dans son esprit, et certaines blessures également. Bien que la plupart se soignèrent avec le temps, elle éprouvait toujours quelque douleurs abdominales et sa démarche en pâtissait. Igniculus se plaisait d'ailleurs à s'en moquer.

- Hey, au moins tu ressemble vraiment à une mamie ! Bwahaha, se la jouer petite chipie c'est fini !
- « Bwahaha » abrutis vas. Il me reste toujours des balles pour Rapace noir, n'oublie pas.
- Oh c'est bon, hein, doucement. Si on peut plus rigoler maintenant...

Mais il marquait un point, mine de rien. Avec une vitesse de course aussi lente, la fillette ne pouvait se permettre les fouilles dans les ruines de la ville. Trop de raiders, de bestioles, de récupérateurs pas toujours sympas... trop de dangers, en somme. Elle s'était donc rabattue sur de vieilles maisons de campagne dans les plaines du Wasteland. Pauvres en butin, certes, mais pauvre également en saloperies bouffeuse de petite filles. Dawn commençait à en avoir marre, de ces trucs là...
La discussion entre les deux compères tournait désormais autour du combat épique qu'ils avaient mené contre le Crococlaw récemment. Pas forcément le truc le plus dingue, ou le plus con, qu'ils avaient fait, mais sans aucun doute le plus récent. Alors qu'ils débattaient sur comment ils avaient faillit terminer en croque-monsieur/madame, la Goule se rappela d'une chanson. Elle était toute trouvée pour accompagner cette anecdote, aussi chercha t-elle l'holobande afin de l'insérer dans son talkie, qui agissait aussi comme lecteur d'holo'.
Messing With The Best:
 
« Messing With The Best » tournait désormais à plein régime, mais à volume réduit, et mit un peu d'ambiance dans cette terres mortes. Rien ne semblait pouvoir perturber la mélodie, et les vieilles maisons, les arbres morts et même le vent du Wasteland cessèrent de craquer, de bruisser et de souffler pour ne pas gâcher les joviales notes qui sortaient gaiement de l'appareil. La petite Lumière arrivait bientôt au cœur d'un tout petit village remplit de bâtiment ruraux. Le tout était très rustique, mais étrangement cela rappela à la grand mère sa toute première maison...
Alors que les deux compères discutaient, petit à petit, Dawn se mise à fredonner les paroles de la musique. Igniculus, d'habitude peu enclin au chant, ne put pourtant s'empêcher d'en faire autant devant l'entrain et le rythme de la chanson. Les deux chantèrent bientôt à tu-tête, reprenant ensemble le refrain.

- Watch out, because I'm tearing throught !
- The world is turning black and blue !

La petite Lumière prit la lueur verte entre ses mains et, telle une ballerine de 10 ans, pirouetta sur elle même tout en chantant.
« Bursting with colour I spiiiinnnn ! » entonnèrent les deux compagnons en même temps. Continuant leur marche en dansant, Dawn et Igniculus s'amusaient du moindre décors. Tournant autour de vieux lampadaire, jouant avec le couvercle d'une poubelle, se laissant porter par le vents et les paroles... Virevoltant tel deux esprits volages, les enfants ne prirent même plus attention à leur environnement. Sauf, bien entendu, lorsqu'ils virent un jeune Rataupe pointer le bout de son museau au détour d'une bâtisse pourrie. Se saisissant de Rapace noir, la petite Lumière armant son tir. La bête l'avait remarqué, et se prépara à fuir. Trop tard.
« Hey, hey hey ! Time to put your mettle to the test, now ! » commença la Goule, en accompagnant chacune de ses onomatopée par un tir. « Ba ba Ba-doo ! ».
Deux touchèrent le sol et soulevèrent la poussière, la dernière frappa le Rat dans un de ses gigots.
« Hey, hey hey ! Don't ya know you're messin' with the best now ? » conclua Igniculus, alors que les trois dernières balles du Rapace percèrent l'échine de l'animal. Il retomba, mort et l'écume aux lèvres. Le couple continua sa danse morbide jusqu'au cadavre, et la petit Dawn entreprit de récupérer ce qui pouvait être mangé. Cela ferait office de repas de midi. Continuant leurs route ainsi que leurs danse endiablée, ils trouvèrent une vieille maison campagnarde à l'étage déchiqueté. Après avoir brièvement fait le tour des environs et s'être assurée qu'aucun danger n'était proche, Dawn pénétra dans le bâtiment. Elle commença à fouiller les tiroirs en quête de quelque objets utiles, mais l'endroit semblait avoir été dépouillé depuis bien longtemps déjà. Elle ne perdit pourtant pas courage et continua sa recherche. La lueur verte l’interpella soudain ;

- Hey... T'as pas entendu un truc bizarre ? Comme si on grimpait sur un mur dar-dar.
- Non, rien entendu. Peut-être un Ecureuil ? Répondit la Luminescente.
- Tu me prendrais pas pour un con ? Je sais quand même ce que j’entends, non ?

Il est vrai que les intuitions d'Igniculus se révélaient souvent bonnes. Après tout, c'était grâce à ce petit bonhomme que la gamine avoisinait les 60 ans désormais... Elle redoubla de prudence, mais continua néanmoins ses fouilles bien qu'elle sentit un œil se poser sur elle. Un bruit venant de l'étage se fit entendre, et cette fois ci la petite Lumière posa sa main sur la crosse de son arme. Il n'était pas question qu'elle se fasse surprendre alors qu'elle récupérait toujours de ses blessures, qu'importe l'adversaire ! Elle examina les placards d'une main distraite tout en regardant le plafond. Qu'allait il en surgir ?
Enfin, elle aperçut une forme se dessiner à l'étage du dessus pour ensuite se faufiler à travers le plafond et parvenir jusqu'à la Goule par une magnifique série d'acrobatie. Elle termina en regardant Dawn à bonne distance au dessus, accroché par les jambes au lustre du salon qui se balançait désormais de gauche à droite fébrilement. La structure n'avait pas l'air bien solide...
C'était une petite fille, aux rouges couettes nouées et avec le visage sale. Habillée comme une petite raideuse, elle aurait presque fait peur à un récupérateur peu téméraire. Dawn et Igniculus, eux, regardèrent cet étrange énergumène en penchant la tête sur le côté. Enfin, ils se regardèrent tout les deux en échangeant un regard complice. La gamine rouge arborait un fier sourire en entamant la conversation,
«Salut petit écureuil ! Qu’est ce que tu fais là ? C’est quoi ce truc sur ta tête ? Tu aimes le rouge ? T’es qui au fait ? ».
Tout autant de question déclarées en mitraillette attestèrent de la suractivité de la petite. La vieille gamine garda la main sur sa crosse. Il était fréquent que les pillards utilisent des enfants afin de leurrer leurs victimes. Enfin, entre autre bien entendu... La Goule jeta quelque regards concernés vers le dehors de la bâtisse. Il ne semblait pourtant pas y avoir de mouvement suspect. Elle se retourna vers l'enfant afin de lui répondre, mais l'orbe de jade lui coupa la parole.

- Tiens c'est marrant ça, cette tête rousse... Elle me fait penser à quelqu'un. Pourtant, dans cette cambrousse...
- Pas la peine de continuer, je sais de qui tu parle, répondit Dawn sèchement.
- Non, tu ne comprend pas, je ne parle pas d'elle. C'est quelque chose de plus profond, de parallèle.
- Hmpf.

Le regard de la petite Lumière jaugea de nouveau la petite rousse. Etrangement, cette dernière ne semblait pas surprise que Dawn parle toute seule. Par contre, elle semblait perdre patience rapidement, car son balancement augmentait en vitesse. « Ah, les enfants... » se lamenta la Goule en regardant brièvement l'orbe vert.

- Moi ? Je suis un esprit ! Je guide les Anges jusqu'au Paradis, commença t-elle avec une voix innocente. Et ce que j'ai sur la tête, c'est mon masque de cérémonie. Il est tout rouge parce que les Anges en sont peint lorsque je les conduis jusqu'au cieux ! Et toi, comment tu t'appelle ?

Elle disait ça d'un ton à la fois enfantin et enjoué afin de prendre l'ascendant psychologique sur l'enfant. Les hyperactifs, il fallait aller dans leurs sens pour les contrôler. Mais, malgré cette façade amusante et amusée, la Luminescente garda la main posé sur Rapace noir. Elle n'était pas à l'abri d'une attaque surprise, qu'elle vienne de cette gamine ou... d'ailleurs.
Restant de biais afin que l'enfant ne voit pas cette manœuvre, elle jaugea son interlocutrice. Amie ? Ennemie ? Tout allait certainement se décider avec sa réponse...

Inventaire et santé:
 

Barre radioactive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Mar 8 Nov - 0:42
Sanguine a écrit:








Sanguine observa fixement son interlocutrice. Car oui ça devait être une fille à en juger par la voix. Et elle avait l’air de parler toute seule ! Ou alors elle ne l’avait pas du tout entendu parce que la raideuse n’avait aucune idée de pourquoi elle répondait :

“ Pas la peine de continuer, je sais de qui tu parle. ”

Toujours suspendue à l’envers, les bras pendant dans le vide, Sanguine pencha la tête sur le côté pour la regarder, l’imitant cette fois. Elle ne voyait pas son visage avec de drôle de morceau de bois dessus. Difficile de dire du coup si elle la regardait mais elle avait l’impression qu’elle avait légèrement baissé la tête. C’était comme si elle parlait à quelqu’un d’autre.
Ce n’était pas que ça la surprenait, elle aussi ça lui arrivait de parler à… à personne en fait. Mais là elle avait un peu l’impression que sa présence était totalement égale à la masquée.
Se sentant ignorée, la fillette sentit sa patience trèèès développée s’éroder à la vitesse d’un mur de sable frappé par des vagues. Elle commença à se balancer avec impatience sur son lustre qui émit un grincement de mauvaise augure. Mais Sanguine n’y fit pas vraiment attention.
Son interlocutrice marmonna un truc qu’elle n’entendit pas, augmentant sa lassitude. Elle se demanda si vraiment sa curiosité allait être assouvie en venant ici où si elle n’aurait pas mieux fait de passer son chemin pour retourner taper dans des bouteilles. Pfff…
C’est ce moment que choisit la masquée pour lui répondre enfin :

“ Moi ? Je suis un esprit ! Je guide les Anges jusqu'au Paradis. Et ce que j'ai sur la tête, c'est mon masque de cérémonie. Il est tout rouge parce que les Anges en sont peint lorsque je les conduis jusqu'au cieux ! Et toi, comment tu t'appelle ? ”

Un silence accueillit ses paroles. La petite raideuse avait arrêté de s’agiter sur son lustre et restait parfaitement immobile. On aurait presque pu la prendre pour un étrange morceau de décor si elle n’avait arboré des couleurs qui décordaient. Les deux semblèrent se jauger pendant un moment, avant que Sanguine reprenne la parole :

“ T’as l’air complètement dingue ! ”

Une remarque qui aurait pu être pertinente si n’avait pas regardée la masquée avec des yeux exhorbités et un sourire un peu fou. C’est à ce moment que le bois pourri qui retenait le lustre craqua de manière inquiétante. Jugeant qu’il était temps de descendre de son perchoir, la petite rouquine se balança une fois de plus pour se projeter en avant et atterir comme un chat, dos à la masquée. A peine s’était elle relevée que le lustre, trop malmené, céda du plafond. Il s’effondra sous leurs yeux avec fracas, soulevant débris et poussière. Sanguine leva ses deux bras en l’air en signe de victoire et s’écria :

“ Et Bouum ! ”

Puis elle fit volte face, sourire énergique aux lèvres. Elle n’était plus qu’à trois mètres de la fille masquée. Elle prit alors un air d’inspecteur des travaux et tourna alors autour d’elle, une main dans le dos et une autre sur le menton, les yeux plissés et observateurs. Elle faisait à peu près la même taille qu’elle, ce qui laissait un indice sur son âge. Elle était plutôt bien équipée et vêtue, rien à voir avec les enfants de fermiers ou même ceux des caravaniers et elle était un peu trop propre pour être une raideuse. La curiosité de la fillette se trouva piquée au vif.

“ T’es sûre que t’es un esprit ? ” demanda t-elle en reprenant sa place, bras croisés. “ T’as plutôt l’air d’un petit écureuil rouge avec ton masque ! Pis c’est quoi un Ange d’abord ? Ça se mange ? ”

Elle avait vaguement entendu quelqu’un dans son passé dire ce mot. Mais avec ses troubles de mémoire… Impossible de s’en rappeler.
Son sourire n’avait pas quitté son visage. La curiosité accompagnait la lueur d’instabilité mental dans ses yeux bleus. Elle se pencha légèrement en avant et plissa les paupières, comme si elle essayait de voir à travers les trous du masque. Après quelques secondes d’échec à ce niveau, elle se recula. Et comme si tout le reste de la conversation n’avait pas eut lieu depuis que l’inconnue lui avait posé sa question, elle répondit :

“ J'm’appelle Sanguine ! Kald a dit que c’est parce que j’aime le sang. Et toi qu’est c’que t’en pense ? ”

L’étrange question fut accompagnée d’un nouveau sourire étrange. Et avant qu’elle puisse répondre, la fillette enchaîna déjà :

“ Si t’es un esprit alors c’est quoi tes pouvoirs ? Tu peux passer à travers les murs ? ”


Etat de santé:
 

Inventaire:
 


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 71
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Mar 8 Nov - 16:10
La flèche diplomatique envoyée par la petite Goule avait l'air de faire son effet. La raideuse s'était arrêté de se balancer, et regardait désormais Dawn avec appréhension. Un silence se créa bientôt dans le salon de la maison de campagne. En temps normal, ça aurait calmé la Luminescente, mais dans ces circonstances... elle se demandait plutôt si la rousse n'attendait pas un quelconque signe de possibles potes raiders planqués dans le coin. Aussi, elle se risqua à lancer un autre regard à l'extérieur du bâtiment. Elle savait qu'à la distance où elle se trouvait, la suractive ne remarquerait pas son mouvement de regard. Mais rien, encore une fois. La petite jaugeait simplement la grand mère au vue de sa réponse pour le moins... étrange. Enfin, elle daigna répondre, un sourire légèrement dément collé au visage et les yeux exorbités. Cela surprit le couple de voir une face aussi folle sur un visage d'enfant, et la Goule crut se reconnaître à un moment... Enfin, quand Igniculus avait le dessus, bien sûr. La rouge enchaîna.

- T'as l'air complètement dingue !
- Tsss, elle est gonflée celle là. Et on en parle, de ton cas ? Rétorqua l'orbe radioactif.

Elle accompagna ses paroles par une pirouette magnifiquement orchestrée. Cette dernière la mena directement dans le dos de la grand mère. Pourtant, ce ne fut pas cet élément qui reculer la Goule, mais bien le lustre qui, fragilisé par le temps et tant de balancement, ne supporta plus sa vieille ennemie la gravité. Il s'effondra avec fracas sur l'endroit où Dawn se trouvait un instant plus tôt. La fillette leva les mains en V et s'écria :

- Et Bouuum !
- Non mais t'es complètement tarée ma pauvre vieille. Encore une qui à abusé de la bouteille. C'est triste, à son âge, se lamenta Igniculus.
- Laisse moi deviner, tu veux la tuer, c'est ça ? Marmonna Dawn pour que l'enfant ne l'entende pas.
- Non, non, trop intéressante pour un carnage. Et puis, quelque chose m'intrigue dans son aura...

L'orbe vert avait effectivement la curieuse faculté de sentir les gens. Leurs personnalité, leurs forces... Tout cela à travers ce qu'il appelait « l'aura ». Au final, ce n'était qu'un espèce d'hypersensibilité qui lui faisait ressentir l'état d'esprit d'une personne. C'était bien pratique, parfois. Dawn n'avait pas cette empathie, et trouvait d'ailleurs ça très étrange qu'Igniculus, qui ne jurait que par le massacre et le dédain de la vie soit pourvut d'une telle capacité. C'était paradoxal au plus haut point, mais tout être vivant l'est un peu à sa manière, non ?
La fillette au couettes sang se retourna et commença à sonder la Luminescente. Elle porta sa main directive au menton et la seconde cachée dans son dos, à la manière d'un examinateur. On ne pouvait nié que la petite avait un certain jeu dans ses fait et gestes. La Goule profita de cette inspection pour questionner Igniculus.

- Et elle à quoi, son aura ? Chuchota t-elle.
- Eh bien, pour tout te dire c'est bizarre... Je pense que sa couleur de cheveux n'est pas un hasard. Cette petite revêt un brouillard sanguin autour d'...
- T'es sûre que t'es un esprit ? Coupa la gamine en croisant les bras. T’as plutôt l’air d’un petit écureuil rouge avec ton masque ! Pis c’est quoi un Ange d’abord ? Ça se mange ?

Elle affichait toujours son sourire de folle à l'égard de la Goule « Hm, au moins elle à l'air de s'amuser. ». La fille rouge s'avança légèrement en forçant son regard, voulant percer à jour le visage de la Luminescente caché sous le masque de bois. Elle se résigna bien vite. En effet, ce dernier était justement fabriqué de sorte à ce qu'on ne puisse rien y distinguer. Elle aurait beau essayer... le seul moyen était de l'enlever tout bêtement.

- J'm’appelle Sanguine ! Kald a dit que c’est parce que j’aime le sang. Et toi qu’est c’que t’en pense ? 
- Ahha ! J'en était sûr ! Igniculus, le meilleur, bien sur ! S'exclama la lueur verte.

Encore une fois, l'orbe vert n'avait pas mentit. Pourtant, même en entendant cette macabre révélation, la méfiance de la Goule était retombée. La gamine n'avait pas l'intention de lui faire de mal, elle s'en doutait maintenant. Enfin, pour l'instant du moins. Par contre, une chose l'interpella dans ce qu'elle venait de dire. « Kald... Ca ressemble presque au nom d'une bête de la mythologie Nordique... Ce serait son patron ? Si c'est le cas et qu'il connaît l'origine de ce nom, serait il instruit ? Cette gamine.... c'est peut-être mon passe pour Azrael. ». Sanguine redoubla d'intérêt à ses yeux, pour le coup. Elle allait poser sa question, mais la petite la coupa.

- Si t’es un esprit alors c’est quoi tes pouvoirs ? Tu peux passer à travers les murs ?
- Ha, elle est marrante celle là ! On lui montre quoi ?
- Ah, parce que pour toi les esprits ont des pouvoirs ? C'est faux. Ils font simplement peur aux gens. Enfin, moi je suis l'exception, dit elle en se saisissant de Migi.

L'orbe de jade la regarda faire, et devina ses intentions. Ca le fit rire. Oui, un tour comme celui là allait sans doute impressionner la gamine. Mais pourquoi sa Lumière s'embêtait elle à faire cela ? Pourquoi tant d'effort pour une gamine ? Certes, elle était intéressante et sa folie intriguait également Igniculus, mais pas de quoi risquer l'identité de son hôte, ou pire, que ses blessures s'ouvrent de nouveau. Pourtant, Dawn semblait prête à cela. Elle semblait prête à s'exposer, à la fois identitairement mais également physiquement. La grand mère devait savoir qu'Igniculus n'apprécierait pas. Qu'il serait absolument contre. Et qu'en plus, avec le radioactivité présente dans les veines de Dawn, il avait le pouvoir de l'en empêcher. Mais, paradoxalement, la Goule avait besoin de ce pouvoir pour orchestrer son tour. Elle avait besoin de lui. Ce geste, ainsi que la détermination qu'il lus dans l'esprit de la Luminescente, le convainquit. Il ferait confiance à sa partenaire. Aussi, lorsque celle ci souleva son épée au dessus de sa tête, la pointe narguant le plafond de bois, ce dernier prit son sourire de citrouille d'Halloween. Ces mêmes sourires que l'on taille à coup de force et de couteau dans le ventre des potirons. Puis, doucement, lentement, il se mit à tourner autour de Dawn tout en déversant de l’énergie radioactive sur son passage. Il créa une aura verte et atomique autour de la grand mère, une manifestation physique de sa personne pour les autres mortels. Cette énergie corrompue, cette aura impure et destructive fit flotter le voile qui couvrait les cheveux fluorescents de la fillette, faisant légèrement voler ses derniers dans une étrange danse, comme s'ils étaient sous l'eau. Des excroissances musculaires apparurent sur le corps de la Goule, mais seule elle pouvait le sentir et le savoir. Son corps entier devient plus brillant, si bien que la lumière émergea des trous de son masque.
A ce moment, la Goule abattit sans ménagement Migi sur la droite, sans même regarder ce qu'elle tranchait. La lame y fracassa un mur fragile et détruisit un meuble de bois dans le même mouvement, soulevant poussière et écharde.
Dawn grimaça, elle avait trop joué. L'aura radioactive disparut, ses cheveux retombèrent et ses muscles devinrent plus faibles. Igniculus termina sa danse, perdit son sourire de démon et se présenta à la Luminescente, se risquant à un timide « Ca va ? ». La fillette hocha la tête, mais non, ça n'allait pas. La blessure dans son dos s'était ouverte de nouveau, et elle put sentir un liquide chaud courir le long de sa colonne vertébrale. Il ne fallait pas que la raideuse s'en aperçoive, aussi la grand mère se tint droite comme un I et la regarda dans les yeux.

- Alors, convaincue petit « Ecureuil » ? Tu peux m'appeler l'esprit Salicyl. Ou Dawn. Dawn c'est bien, aussi. Dit moi, c'est qui ce Kald dont tu à parlé plus tôt ?

Elle avait lancer ses mots en sortant de la bâtisse, passant nonchalamment à côté de la fillette rouge. Bien entendu, elle fit cela en la gardant à l'oeil. Sa méfiance avait redoublé à cause de sa blessure ouverte. C'était léger mais cela restait handicapant, aussi compta t-elle sur Igniculus pour faire tout le travail de guérison. « Merci, bonhomme. ».
Elle commença à ramasser quelque bout de bois qui traînaient ici et là. L'effort lui avait donné faim, et il était temps de rôtir cette viande de Rataupe récupéré plus tôt.

Inventaire et santé:
 

Barre radioactive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Jeu 10 Nov - 2:54








En face, la masquée semblait toujours avoir des sortes d’absences. Des longs silences pendant lesquels elle restait fixe comme si elle réfléchissait et marmonnait toute seule.
Sanguine tourna sa tête sur la gauche en la regardant. Ben alors ? Elle était pas toute seule dans sa tête ou quoi ? Le plus marrant c’est que ce doute tira un sourire à la petite raideuse qui sentit étrangement qu’elle aimait bien ce trait qu’elle découvrait chez l’inconnu.
Finalement la petite masquée lui répondit :

“ Ah, parce que pour toi les esprits ont des pouvoirs ? C'est faux. Ils font simplement peur aux gens. Enfin, moi je suis l'exception. ”

Sanguine faillit émettre un “pffrt” d’enfant blasée. Des esprits sans pouvoir… Quel intérêt alors ?
Mais la fillette précisa alors qu’elle, en possédait. Là les yeux de Sanguine brillèrent d’intérêt. Des pouvoirs ? Des vrais ? Comme les sorciers et créatures délicieusement malfaisantes dans les bandes dessinées de Grognak le Barbare ?
Néanmoins elle vit l’inconnue attraper alors une épée à sa ceinture. Ce geste lui fit changer totalement d'attitude en une seconde. De curieuse, elle passa à méfiante et le petit animal curieux se changea en fauve grondant devant une menace. Elle mit aussitôt un pied en arrière et sortit son couteau qu’elle garda levé à l'horizontale. En une seconde elle était soudain prête à répondre à la moindre manifestation agressive de la fillette masquée.
Mais celle ci ne fit même pas attention à elle. Elle parut juste se concentrer. Elle resta parfaitement immobile, l’épée brandit. Sanguine resta sur le qui-vive et ses yeux fous empreints de colère cette fois ne quittèrent pas son interlocutrice.
C’est alors que quelque chose des plus étrange se passa. Si étrange et surprenant que Sanguine oublia aussitôt toute sa méfiance et son agressivité. Et qu’elle regarda la scène avec une fascination totale.
L’air commença à vibrer, comme si les particules étaient soudain secouées. Toute cette vibration était concentrée autour de la masquée qui sembla alors dégager une aura presque palpable.
Sanguine ne perdait pas une miette de ce qu’il se passait. Elle avait baissé son arme sans même y faire attention et ses yeux exorbités fixaient l’inconnue masquée.
Le voile qui cachait l’arrière de la tête de celle ci se souleva alors sous l’effet d’une force invisible et la petite raideuse pu enfin contempler ses cheveux. Ils étaient longs, légèrement bouclés et… verts ?
Les yeux de la fillette s’agrandirent un peu plus. Ils n’étaient pas vert de cette teinte sombre qu’offrait les teintures. Non, ceux là étaient verts fuo ! FLUO ! Comme s’ils étaient vivants, il flottaient derrière elle comme une étrange bannière spectrale qu’on aurait agité sous l’eau. Et c’est à ce moment que la lueur arriva. D’abord faible, elle s’intensifia jusqu’à ce que Sanguine comprenne d’où elle venait : la  lumière verdâtre était émise par le corps de son interlocutrice et brillait par les trous de son masque et les fins espaces entre les vêtements.
La raideuse était figée sur place, incapable de détourner le regard. Dans ses yeux bleus, ses pupilles se rétrécissaient au fur et à mesure que sa fascination grandissait. Et ce n’était rien par rapport à la suite.
La masquée leva alors haut son étrange épée et l’abattit sur le mur à droite. Comme s’il n’avait été qu’un amas de paille, celui ci se fendit en deux, emportant un meuble dans sa chute qui vola en éclat. Des débris de bois volèrent dans tous les sens.
Lorsque la poussière retomba, Sanguine avait entrouvert la bouche dans une expression béate. De son côté, la masquée se redressa et la regarda de face.

“ Alors, convaincue petit « Ecureuil » ? Tu peux m'appeler l'esprit Salicyl. Ou Dawn. Dawn c'est bien, aussi. Dit moi, c'est qui ce Kald dont tu à parlé plus tôt ? ” lança t-elle.

La petite raideuse retrouva enfin ses esprits et au delà de l’intérêt immense qui brillait maintenant dans son regard s’ajoutait une lueur d’admiration. Néanmoins l’étrange fille masquée n’attendit pas qu’elle réponde et lui passa devant sans s’occuper plus d’elle. Sanguine se lança alors à sa poursuite et… ben… explosa :

“ Comment t’as fait ça ? T’es vraiment un esprit alors ? Tu peux trancher des gens en deux comme ça ? Tu peux m’apprendre à découper des trucs ? ”

Une fois toutes ces questions lancées comme une rafale de balles, Sanguine se calma un peu, même si ses yeux restaient emplies de fascination, accompagnant son sourire extatique.

“ Bon ok, t’es pas un écureuil ! T’es un esprit-qui-fait-boum en fait ! Mais moi j’suis pas un écureuil, j’suis un renard ! “

Elle éclata de rire sans raison apparente, de ce rire fou qui sortait de sa gorge parfois.
Bien décidée à ne pas quitter la masquée avant qu’elle ait assouvi sa curiosité. La dénommée se promenait hors de la bâtisse en ramassant le bois qu’elle trouvait dehors, sans doute pour faire un feu. La petite raideuse se rappela alors de sa question et s’occupa enfin d’y répondre :

“ Ah oui Kald ! C’est le chef des Blackwater. Et c’est lui qui m’a récupérée dehors ! C’est le meilleur raideur de toute la région hé ! ”

Elle avait annoncé ça avec de la fierté dans le regard. Même si elle était folle et un peu déconnectée du monde de ce fait, elle restait toujours fière d’appartenir aux Blackwater.


Etat de santé:
 

Inventaire:
 


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 71
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Sam 12 Nov - 5:01
Le gardien radioactif avait laissé à sa Luminescente le temps d'apprécier sa mise en scène avant de lui parler. C'était une marque de respect, en somme. Il en éprouvait tout de même pour la fillette, et il fallait bien le montrer de temps à autre. Pourtant, lorsqu'il vit la tête que tira la jeune raideuse il ne put se retenir. Il explosa tout comme un enfant lorsqu'il passe devant une glace et fait un caprice. Et, accompagné de la rousse, ils déversèrent bientôt le chaos et la désolation sur les nerfs de Dawn.

- Biiiimm, alors gamine, tu dis quoi maintenant ? Tu...
- Comment t’as fait ça ?
- la ramène...
- T’es vraiment un esprit alors ?
- plus vraiment!
- Tu peux trancher des gens en deux comme ça ?
- Hey mais laisse moi parler là !
- Tu peux m’apprendre à découper des trucs ?

Là dessus, la gamine prit un temps pour reprendre son souffle. L'orbe vert ne fut pas aussi sage et continuait de commenter l'attitude irrespectueuse de la raideuse. La Goule avait faillit faire claquer Rapace noir en l'air pour un peu de silence, mais lorsqu'elle s'était retournée pour voir la rousse celle ci la fixait étrangement. Il n'y avait pas de dégoût, de peur, de haine dans son regard. Non. Il était plein d'une chose que Dawn n'avait que peu connu.  Cela était perturbant pour la grand mère car peu de personne lui avait déjà adressé ce regard. Celui de l'admiration.
Cela apaisa ses nerfs comme un baume sur une plaie, bien que la folie également présente dans les yeux de la petite contrastait parfaitement avec cette fascination. D'un côté, elle lui ferait presque peur. Pourtant une seule chose chez elle terrifiait la Luminecente, en vérité. Au delà du fait qu'elle soit une pillarde. Au delà de sa folie apparente. Au delà de son passé sans doute morbide. Au delà, encore, qu'elle ne soit qu'une enfant déguisée en Diable rouge.

- En fait elle parle trop, bute la, grand mère ! Des siphonnées y'en a d'autre de toute manière.
- Laisse nous un peu parler, gamin. Elle dit des choses intéressantes je trouve, marmonna Dawn en guise de réponse.
- Bon ok, t’es pas un écureuil ! T’es un esprit-qui-fait-boum en fait ! Mais moi j’suis pas un écureuil, j’suis un renard ! Renchérit la fille aux cheveux de feu et aux yeux de glace.

Elle éclata de rire nerveusement et attrapa le regard de la Luminescente à la volée.
C'était son regard. Ses yeux bleus, bleus comme des glaciers. La petite Lumière avait l'impression que la jeune Flamme pouvait lire dans son âme. La percer de sa vue, l'éblouir de sa vision et tout voir, tout trouver. Tout prendre. Sans rien laisser.
La fluorescente se concentra sur sa recherche de bois morts en évitant le regard de la rousse. Quand bien même elle savait que le contact visuel était proscrit par l'ombre que créait son masque, pour la grand mère les yeux de cette gamine pouvaient même éclairer et soulever ces Ténèbres là.

- Ah oui Kald ! C’est le chef des Blackwater. Et c’est lui qui m’a récupérée dehors ! C’est le meilleur raideur de toute la région hé !

La Luminescente termina de préparer le feu. Elle avait placé les bois en cercle et commença à allumer le centre de branchettes à l'aide de deux pierres. C'était un exercice difficile, mais après 60 années passées à survivre dans les Terres Désolée, Dawn était rodée. Bientôt le feu prit et s’éleva petit à petit, rongeant le bois et dévorant les branches.
La grand mère regardait maintenant la fillette, fière qu'elle était d'appartenir à un groupe de pillard. Dawn se demanda si elle était heureuse comme ça. Si elle avait vraiment une place dans ce groupe. Si elle n'aspirait pas à quelque chose d'autre, de meilleur peut-être ? Evoluer.
Mais au final, cela ne changeait rien. Elle avait besoin d'elle. Et elle allait désormais se servir de l'admiration de la petite, maintenant que celle ci lui était conquise. D'abord, la grand mère entama la discussion en imposant ses règles afin d'affirmer sa position.

- Alors, pour commencer, dit elle sous le regard fixe de la petite Flamme, les esprits n'aiment pas vraiment qu'on cherche à voir leurs yeux. Ca les dérange.
- Ni qu'on parle en même temps qu'eux. Ca c'est même pire que les yeux, renchérit la lueur verte.

Elle disait ça surtout pour éviter la vision de glace pénétrante que lui infligeait la gamine, mais aussi parce que son regard insistant était en soit quelque chose de déplaisant.
Elle prit un temps pour que sa phrase soit bien enregistrée par la petite. Sortant la viande de Rataupe, elle commença à la préparer. Sous cet aspect premier, la chose avait vraiment pas fière allure. Mais la Goule se devait de faire un plat savoureux pour elle et pour son invitée.
Elle continua en avouant quelque chose à la gamine afin que celle ci lui accorde plus de confiance.

- Deuxième chose, je ne suis pas le seul esprit ici, débuta t-elle. Il y en un autre avec moi, toujours. Il est mon protecteur, mon gardien et mon ami. Il s'appelle Igniculus...
- Et là il se frotte l'anus, s'exclama la sphère de radiation qui était, justement, en train de frotter son derrière sur le nez de la rouquine. On peut savoir ce que tu fabrique ? J'te signale que tu lui révèle ton pote sphérique !
- Haha, oui, d'ailleurs il se frotte les fesses sur ton museau, ajouta Dawn enjouée. Il n'y a que moi qui puisse le voir et l'entendre, mais tu peux lui parler si tu veux.

En voyant le regard courroucé de son compagnon, la Luminescente fit un petit signe de la main. "Ce n'est pas grave, ne t'inquiète pas.". Ce n'était qu'une gamine un peu folle après tout, il n'y avait aucun danger à lui révéler ce secret. Bien sur, ça n'empêcha pas la lueur verte de gueuler, comme à son habitude. Il reprit également son manège après que la rouquine l'ai exploser entre ses mains et à l'aveuglette.
Lorsqu'elle termina de préparer la viande à la cuisson, la Goule sortit également du sac -qu'elle avait trouvé un peu plus tôt dans la journée- quelque racines comestibles. Bien préparées avec le Rataupe, cela devrait au moins faire quelque chose de mangeable. Elle termina enfin par poser sa question, ce pourquoi la petite l'intéressait tant désormais :

- Ce Kald, il a des contacts non ? Tu crois que je pourrais le voir en face à face ? J'ai des choses à lui demander... Pourrait tu aider un esprit-qui-fait-boum et son copain l'esprit-qui-fait-rien, Sanguine ? Peut-être qu'après ça, je pourrais te dire mon secret...
- Heeey ! J't'en ficherais moi, des qui fais rien ! Et de quel secret tu parle à la fin ?

Cette fois ci, elle soutint le regard de l'enfant. La Goule estimait que, lorsqu'on demandait quelque chose, on se devait de le faire aussi avec les yeux. Même si ces yeux lui glaçait le sang.

Inventaire et santé:
 

Barre radioactive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Lun 14 Nov - 1:54








Alors, pour commencer les esprits n'aiment pas vraiment qu'on cherche à voir leurs yeux. Ca les dérange. “ finit par répliquer la masquée après toute la déblatération de la petite raideuse.

Celle ci pencha la tête de l’autre côté cette fois pour l’observer. Esprit ou pas, elle se demandait bien pourquoi la fille ne voulait pas qu’elle la regarde dans les yeux. Elle avait des cernes ou quoi ?
Remarque c’est vrai que maintenant qu’elle y pensait, beaucoup de personne qu’elle croisait n’aimait pas beaucoup qu’elle les regarde dans les yeux. C’était peut être elle qui avait des cernes ?
Si elle n’essaya pas de regarder de nouveau à travers les trous de son masque, elle ne cessa pas pour autant de la fixer, plus curieuse que jamais. L’étrange petit personnage s’était installé devant le feu qu’elle avait préparé et commençait à vider le rataupe qu’elle gardait dans un coin. Devant le peu de vivacité qu’elle avait à parler entre chaque phrase, Sanguine souffla d’ennui sur l’une de ses mèches de cheveux et se laissa tomber en tailleur devant le feu.
Bon ok elle avait décidé de pas la tuer. Elle était trop intrigante, trop fascinante. Mais franchement tous ces silences qu’elle marquait d’une phrase à l’autre l’ennuyaient.
Pour s’occuper, elle décrocha la batte cloutée glissée à la bandoulière dans son dos et commença à la frotter et la lisser. En faisant ce geste, son regard envers l’objet était presque “amoureux”.

“ Deuxième chose, je ne suis pas le seul esprit ici. Il y en un autre avec moi, toujours. Il est mon protecteur, mon gardien et mon ami. Il s'appelle Igniculus... ” reprit enfin la masquée.

Sanguine releva ses yeux de glace vers elle, intriguée. La voix de son interlocutrice n’était pas moqueuse.
N’importe quelle personne normale aurait pensé que la fille masquée était folle ou délirait sous l’effet d’une drogue quelconque. Mais Sanguine n’était pas une personne mentalement normale. Et son premier réflexe fut de regarder partout autour d’elle comme pour essayer de percevoir ce “Igniculus”.
Elle fronça les sourcils. Il n’y avait personne. Personne de visible en tout cas… Si cet esprit dont parlait la masquée avait le pouvoir de se rendre invisible, elle était bien…
Comme amusée par son expression concentrée alors qu’elle regardait autour d’elle, l’esprit-qui-fait-boum ajouta :

“ Haha, oui, d'ailleurs il se frotte les fesses sur ton museau. Il n'y a que moi qui puisse le voir et l'entendre, mais tu peux lui parler si tu veux. ”

Sanguine ne se fit pas prier. Fronçant les sourcils encore plus fort elle s’écria :

“ Eh ! Barre toi de mon pif l’esprit ! Sinon j’te mange ! ”

Elle plaqua ses mains l’une contre l’autre devant son nez, comme pour essayer d’attraper la créature invisible. L’histoire racontée par la fille étrange ne semblait pas lui avoir paru inventée. A vrai dire, elle ne l’avait à aucun moment remise en cause puisque son interlocutrice n’avait pas utilisé de ton faux ou moqueur.
Elle continua quelques secondes à rouler des yeux pour parcourir l’endroit. Elle n’aimait pas trop cette idée de ne pas voir quelque chose qui la voyait. Ca allait dur d’en faire abstraction. Finalement pour essayer de l’ignorer elle utilisa son couteau de combat et joua avec les braises qui s’étaient formées dans le feu de camp. Pendant ce temps, la fille masquée finissait de préparer son rataupe. Mais elle finit par relever la tête pour lui poser une question :

“ Ce Kald, il a des contacts non ? Tu crois que je pourrais le voir en face à face ? J'ai des choses à lui demander... Pourrais tu aider un esprit-qui-fait-boum et son copain l'esprit-qui-fait-rien, Sanguine ? Peut-être qu'après ça, je pourrais te dire mon secret... ”

La rouquine redressa son regard bleuté et intense pour le fixer sur les trous du masque de la fille qui semblait le regarder. La surprise apparut quelques instants dans ses yeux.
Rencontrer Kald ? Drôle de demande. D’habitude les gens voulaient pas rencontrer les raideurs. Ou alors elle voulait qu’il l’engage ? Ce serait cool ! Elle pourrait lui poser tout plein de questions sur ses capacités !
Un sourire carnassier finit par rejoindre l’expression de la fillette.

“ Tu veux rencontrer Kald ? T’as déjà envie de mourir ? ”

Elle rejeta sa tête en arrière et partit dans un nouveau rire qui glacerait le sang des personnes “bien pensantes”. Celui ci dura moins longtemps elle redressa sa nuque tout en la penchant sur le côté pour observer la fille de biai.
Elle savait qu’elle plaisantait à moitié. Kald aimait éventrer vif les personnes qui venaient le voir et, selon lui, “lui faisaient perdre son temps”. Même ses sbires savaient qu’il valait mieux avoir une bonne raison pour le déranger.

“ P’t’être que j’peux te le présenter… Et p’t’être pas ! ” glissa malicieusement la fillette dont le sourire montrait ses dents étonnement blanches. “ Mais c’est quel secret que tu vas me dire en échange ? Comment découper des trucs comme tu fais ? ”

Ses pupilles brillèrent un instant d’une joie infantile qui la fit presque passer pour une enfant normale durant une seconde.


Etat de santé:
 

Inventaire:
 


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 71
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Mar 15 Nov - 19:53
Un sourire de bête féroce se dessina sur le visage infantile de la raideuse. La gamine devait être fascinée par le meurtre et le pillage. Peut-être avait elle trouvé sa voie, finalement ? Qu'elle était bien satisfaite de sa situation. Qu'avait il put bien lui arriver, à celle ci ? Avant qu'elle ne puisse répondre à l'offre de la Goule, Igniculus récapitula.

- Attend, tu veux te jeter dans un camp de raideur ? Ben franchement t'as pas peur.
- Tu dis ça parce que toi oui ? Chuchota la petite Lumière.
- Tu veux rencontrer Kald ? T’as déjà envie de mourir ? Répliqua la petite Flamme.
- J'avais raison, tu vois ! Elle est d'accord avec moi. Tu sais comment ça s'est passé, la dernière fois.

L'ami sphérique n'avait pas l'air comme ça, mais il était un fin orateur. Il savait piquer là où ça faisait mal. Bien sur que Dawn se souvenait de cette fois là et elle aurait préféré tout oublier... Ca et les mois qui suivirent.
Comme pour accompagner cette pensée morbide, la fillette aux couettes sang explosa d'un rire dément. Elle pencha la tête sur le côté et jaugea la Luminescente. Une nouvelle fois elle chercha ses yeux. « Ah, tu n'écoute pas toi hein ? Ca me rappelle quelqu'...», commença t-elle avant d'être coupé par l'orbe radioactif.

- Elle me rappelle vraiment quelqu'un mais impossible de savoir qui.
- Ouais, moi aussi maintenant, murmura la Goule en jetant un regard à Igniculus.
- On ne pense pas à la même personne je crois, tu...
P’t’être que j’peux te le présenter… Et p’t’être pas ! Glissa la petite Flamme en souriant. Mais c’est quel secret que tu vas me dire en échange ? Comment découper des trucs comme tu fais ?

Elle s'orna sur ces mots d'une mimique que la petite Lumière n'aurait jamais cru voir sur ce visage ci. Elle souriait comme un gosse, un vrai. Une joie sincère qui, si on en oubliait le contexte, la basculait du statut de pillarde pour la remettre à sa vrai place, celle d'un enfant d'une dizaine d'année.
La grand mère reconsidéra sa demande. Elle voulait rencontrer un chef pillard afin qu'il lui donne des indications ou des info' sur Azrael et elle le demandait à une fillette. Une gamine tarée en plus. Elle se jetait dans la gueule du Loup, aussi elle allait devoir se préparer en conséquence. La fluorescente savait parler à ces gens là, il n'y avait pas de problème de ce côté. Il suffisait de faire sa petite impression, en général. Mais ça ne fonctionnait pas toujours... Elle repensa au réacteur à fusion dans sa sacoche tout en s'attelant au repas.
Elle avait terminé de préparer le Rataupe, l'avait piqué à la broche et s'occupait maintenant des racines tout en répondant à la fillette aux yeux de glace.

- Disons que c'est lié à ça, oui. Mais tu sais c'est pas donné de faire ça. Il faut en payer le prix. Je te dirais tout une fois que j'aurais vus ton boss. Quand pourrais je le voir ?
- Attend, t'as un plan j'espère ? Sinon j'te suis pas grand mère.

« Comme si tu pouvais ! » pensa Dawn en hochant la tête. Bien sûr qu'elle avait un plan, enfin un début de plan. Mais avant il fallait manger. Elle se tourna vers la jeune fille dont le ventre commençait à geindre.

« T'as faim n'est-ce pas ? Y'en aura assez pour nous deux. »

Inventaire et santé:
 

Barre radioactif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Jeu 17 Nov - 1:40








Avant de répondre la masquée termina la préparation du rataupe et le mit sur le feu. Puis elle s’occupa de couper des racines. Elle finit enfin par assouvir un peu la curiosité de la petite rouquine :

“ Disons que c'est lié à ça, oui. Mais tu sais c'est pas donné de faire ça. Il faut en payer le prix. Je te dirais tout une fois que j'aurais vus ton boss. Quand pourrais je le voir ? ”

À demi-satisfaite, Sanguine mima une moue déçue et tira la langue en émettant un bruit de pet avec la bouche. Elle s’étira en tendant ses bras haut derrière sa tête, paumes vers le plafond. Elle émit une exclamation de soulagement étouffée par sa bouche fermée en faisant craquer les os de sa colonne.
Puis elle rabattit ses bras derrière elle et se laissa aller en arrière en s’appuyant dessus. Elle rouvrit les yeux et observa… le plafond à moitié effondré. C’était comme si elle était partie dans un autre monde, elle se mit même à fredonner le même rythme que tout à l’heure.
Et soudain sans prévenir elle se redressa vivement comme si tout ça n’avait pas eut lieu et répondit :

“ Ok ça roule ! J’te présente à Kald quand tu veux. J’espère pour toi que tu a quelque chose pour lui. Sinon il va te manger toute crue ! Niam ! ”

Elle conclut sa réflexion par un sourire carnassier mais enfantin et commença à se balancer légèrement de gauche à droite dans une sorte de danse assez simpliste.
L’odeur de la viande grillée atteignit alors les narines de la petite raideuse. Ajoutée au fait qu’elle venait de parler de manger, la fillette ne pu empêcher son ventre de gargouiller. Les rencontres et les balades ça creuse !
Le grondement de son estomac n’était pas passé inaperçu et son interlocutrice lui

“ T'as faim n'est-ce pas ? Y'en aura assez pour nous deux. ”

La fillette lui répondit par un regard gourmand et renchérit sans hésitation :

“ Trop ! J’ai pas mangé ce matin ! C’était ma punition pour avoir mit un rat mort dans le lit de Fields. Quelle chochotte… Il sentait même pas mauvais. ‘Fin presque pas. ”

Elle accepta avec une joie non dissimulée le morceau de viande que lui proposa la fille étrange et le dévora avec un appétit carnassier. Elle ressemblait à ce moment un peu à un petit fauve déchirant la chair d’une proie.
Une fois sa portion à demi engloutie, la bouche pleine elle demanda :

“ Au fait, tu m’as même pas djis comment tju t’appellais petit echprit-qui-fait-boum. Pourtant on est copjines maintenant. “

Elle avala sa bouchée et décrocha un sourire perturbant accompagné de son regard emprunt de folie.


Etat de santé:
 

Inventaire:
 


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 71
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Lun 21 Nov - 3:23
La gamine avait accepté de mener la grand mère au chef pillard et c'était une bonne chose. Peut-être que le gus en question savait où se trouvait Azrael ou toute autre info utile sur elle. Le problème, si tant est qu'il y en avait un, c'est que la Goule ne pouvait pas se permettre de se rendre dans un camp de bandit. Pas dès l'instant, du moins, à cause de sa blessure rouverte. Depuis qu'elle était assise à préparer le repas, elle économisait le moindre mouvement pour ne pas trop ressentir la douleur. Elle n'avait même pas pensé à essayer de trouver des herbes médicinales avant de rencontrer Sanguine. Ces choses là étaient rare, certes, mais avec un peu de patience on pouvait trouver de bons petits coin de cueillette dans les plaines. Encore fallait il y penser.
Enfin, il y avait sa blessure mais également une phrase que la petite raideuse avait dite et qui l'empêchait de commettre cette folie. Comme quoi ce Kald la boufferait toute crue si elle n'avait rien d'intéressant. Bien entendu ; c'était des raiders après tout. Ca Dawn le savait déjà et c'était pour cela qu'en plus de guérir, il fallait qu'elle parte préparée. Elle pourrait se servir du réacteur à fusion dans son sac, quelque modifications dessus devrait le rendre instable et le transformer en petite bombe nucléaire. A partir de là le coup de poker était joué, surtout si elle pensait bien à saupoudrer son coup d'une pincée de bluff. Le soucis c'est que la Luminescente n'avait aucune idée de comment procéder. Si elle se plantait sa bombe pouvait lui péter à la tronche.
Lorsqu'elle proposa à manger à la fillette aux cheveux écarlates, celle ci s'empressa de se jeter sur la nourriture.

- Trop ! J’ai pas mangé ce matin ! C’était ma punition pour avoir mit un rat mort dans le lit de Fields. Quelle chochotte… Il sentait même pas mauvais. ‘Fin presque pas, ajouta t-elle avec un sourire.
- Ben sers toi... C'est fait pour ça.

La petite Flamme dévora la viande de Rataupe comme un Chat affamé boufferait une Sourie. Le sang encore présent dans le steak coula le long de ses lèvres sans qu'elle s'en aperçoive, lui dessinant un sourire glauque sur le visage.
Dawn regarda ce petit être avec une sorte de fascination. Elle avait pouffé en entendant la mauvaise blague que la gamine avait faite à ce « Fields ». Son petit commentaire final sur l'odeur du Rat crevé l'avait fait sourire. Et il y avait quelque chose d'enfantin dans la façon bestiale qu'elle avait de manger son repas. « Aucune manière, comme un gosse au final... » pensa la grand mère en esquissant un sourire.
C'était peut-être pour des moments comme ceux ci qu'elle regrettait ce qu'elle était devenu. Le chemin qu'elle avait prit. La fin qu'elle s'était choisie. Peut-être pouvait elle tout arrêter ? Se retirer du service, de ces terres battues et sèches qu'étaient les voies vengeresses ? Tiens, elle pourrait même prendre la petite raideuse sous son aile ! Lui montrer qu'il y avait un chemin différent, et bien meilleur avec cela ! S'installer quelque part dans ces plaines et juste survivre ensemble loin des problèmes du monde. Loin de la haine et du sang. Loin des Terres Désolées.
Un écho éclata d'un rire sombre dans sa tête, se répercutant dans tout son cerveau. Quelqu'un se moquait ouvertement de sa tronche et lui donnait mal au crâne en plus de ça.

« Voyons, petite Lumière... Tu sais bien que tu ne peux pas te le permettre. Tu es si proche de ton but, de ta mère ! Et quelle récompense ce sera ! L'accomplissement d'une vie entière, ça ne se refuse pas. ».

La voix résonnait dans le cérumen de ses oreilles. Plus qu'une voix, une sorte de pensée, d'instinct primaire. Et bien que ça ressemblait à Igniculus, la Goule savait que ce n'était pas lui. C'était étrange... La même voix mais avec avec un truc en moins. Comme si quelque chose d'essentiel manquait. Sûrement un détail, oui, mais un détail d'une importance capitale.

« Tu sais bien que j'ai raison, Dawn, cela fait longtemps que tu n'es plus une môme. Contrairement à cette gamine, tu n'as plus dix ans. Tu n'as plus le choix maintenant. »

La Luminescente allait rétorquer quelque chose, une contestation hasardeuse et maladroite, mais elle se retint. Cette voix avait raison. Il n'y avait plus qu'Azrael, maintenant. Rien d'autre.
Sanguine la sortit de ses songes en lui postillonnant des morceaux de viandes sur le masque :

- Au fait, tu m’as même pas djis comment tju t’appellais petit echprit-qui-fait-boum. Pourtant on est copjines maintenant. 
- Je te l'ai dis déjà, appelle moi l'esprit Salicyl ou Dawn, comme tu veux.
- Et moi c'est le beau gosse. Ou alors le big boss. Ouais ça me va mieux, le big boss.

Elle se leva après avoir terminé son repas. Il fallait qu'elle voit ce qu'il en était de ce réacteur à fusion.

« En ce qui concerne Kald, je ne peux pas le voir tout de suite. J'aimerais bien faire deux ou trois courses avant... Dit moi, tu ne saurais pas où j'peux trouver un établi et des matériaux ? Il doit bien y avoir quelque chose parmi ces maisons. »

Inventaire et santé:
 

Barre radioactive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Jeu 1 Déc - 0:56








Invitée par la fille masquée, Sanguine continua à manger avec un appétit vorace la part de viande qu’elle avait en main. Le sang du rataupe qui n’était pas parti lors de la cuisson dégoulinait sur son menton, ajoutant au spectacle un peu macabre. Mais la petite raideuse ne s’en occupait pas, trop concentrée sur son repas.
La fille-esprit lui répéta alors son nom :

“ Je te l'ai dis déjà, appelle moi l'esprit Salicyl ou Dawn, comme tu veux. ”

Sanguine arrêta de mâcher, la bouche pleine, pour l’observer avec surprise.
Elle lui avait déjà dit son nom. Sans avaler, elle leva des yeux pensifs vers le plafond, regardant à droite puis à gauche. Ah oui maintenant qu’elle y réfléchissait, peut être bien. Elle avait tendance à oublier presque instantanément des choses depuis qu’elle s’était échappée de chez les boîtes de conserve. Depuis que… Que quoi déjà ?
La fillette fronça les sourcils et avala enfin sa bouchée. Il s’était passé quelque chose là bas elle en était sûre… Mais c’était flou. Quelqu’un était mort non ? Quelqu’un d’important peut être…
Elle secoua vivement la tête en se frottant énergiquement les cheveux. Rah ! Ca lui prenait le chou ! Et c’était même pas amusant !
Lorsqu’elle reporta ses yeux bleu-électrique sur la fille masquée, celle ci s’était levée.

“ En ce qui concerne Kald, je ne peux pas le voir tout de suite. J'aimerais bien faire deux ou trois courses avant... Dis moi, tu ne saurais pas où j'peux trouver un établi et des matériaux ? Il doit bien y avoir quelque chose parmi ces maisons. ”

La pillarde engloutit d’une traite ce qui restait de sa viande et réfléchit tout en machonnant. Puis, ayant enfin la bouche vide, son visage s’illumina d’une expression de joie malicieuse.
Elle bondit sur ses pieds avec souplesse et s’écria joyeusement en faisant des petits bonds sur place :

“ Je sais ! Je sais ! Suis moi ! ”

Elle ramassa sa batte et se dirigea vers le trou béant dans le mur qui permettait de sortir par le flan ouest. Une fois dehors, elle se mit à trottiner comme une enfant de bonne humeur. Effet contrasté par le fait qu’elle fasse tournoyer sa batte à la vertical et frappe de temps à autre un caillou en criant “Home Ruuun !”. Ces tirs étaient d’ailleurs toujours suivis d’un petit rire amusé.
Toujours sautillante, elle ralentit un peu le rythme pour se retrouver à côté de la fille qu’elle guidait.

“ Eh dis Dawn-l’esprit-qui-fait-boom, j’peux t’accompagner pour tes courses ? Si j’retrourne tout de suite à la planque, j’vais m’ennuyer comme… comme un radrat mort ! ”

Elle éclata de rire à sa propre blague, si on pouvait appeler ça une blague et arrêta de sautiller pour marcher plus tranquillement.
Calmée, elle attrapa ensuite une conserve qu’elle lança dans les airs et frappa dedans de toutes ses forces avec sa batte. L’objet partit comme une fusée dans les airs, décrivit un arc de cercle et atterrit plus loin. Le bruit mat qu’il produisit fut alors suivi d’un grognement furieux. Deux chien galeux et visiblement enragés se levèrent de derrière des hautes herbes plusieurs mètres plus loin où ils dormaient paisiblement avant de se prendre une conserve sur la tête. Sanguine les observa une demi-seconde puis lança :

“ Oups… Couuuurs ! ”

En éclatant de rire malgré la situation, elle attrapa Dawn par la main et se mit à courir à toute jambes en direction d’un vieux hangar un peu plus loin. Elle connaissait bien l’endroit pour l’avoir fouillé à plusieurs reprises. Il contenait l’établit dont sa complice du moment avait besoin et surtout une solide porte en acier qui empêcherait les chiens de les suivre. Enfin s’ils ne les rattrapaient pas d’ici là.
La situation devenait dangereuse et pourtant Sanguine continuait de sourire comme si tout ça l’amusait beaucoup.


Etat de santé:
 

Inventaire:
 


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 71
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Jeu 1 Déc - 17:34
Honnêtement, elle ne pensait pas que la petite rousse aurait véritablement une idée d'où trouver ce qu'elle recherchait. Elle avait posé sa question de la même façon que si elle parlait au vent, sans engouement ni intonation, tout en regardant par la plaie béante de la maison les plaines qui s'étendaient à en perdre la vision. C'est à sa grande surprise que la raideuse se leva en bondissant sur place et en s'écriant : « Je sais ! Je sais ! Suis moi ! » comme l'enfant qu'elle était. Elle attrapa sa batte et sauta hors de la maison, bientôt suivie par Dawn.
Quand elles furent de nouveau sur le plancher des vaches, Sanguine se mit à trottiner gaiement de gauche à droite, comme pour exprimer sa bonne humeur. La Luminescente se faisait aisément distancer, pourtant elle ne rejoignit pas son mouvement et marcha calmement en suivant la petite. Elle aurait très bien put sautiller comme le faisait la pillarde, elle le faisait parfois quand le cœur y était. Après tout, elle était aussi une petite fille en quelque sorte, et ces maigres plaisirs continuait toujours de la faire sourire malgré ses 70 ans. Mais cette fois ci, la douleur qui lui rongeait l'échine l'empêchait de faire tout mouvement brusque, et trottiner en faisait malheureusement partie. C'est pas que la douleur était insupportable, non, mais elle préférait économiser ses force et cicatriser rapidement. Cela faisait déjà près d'un mois qu'elle trimbalait ça, maintenant ! Ca commençait à faire long. Toujours en tête de pont, Sanguine s'amusait du moindre caillou, de la moindre brindille. Jouant de sa batte comme un joueur de baseball pro, elle démontrait ses talents aux plus acerbes des pierres et aux vents les plus virulents. Accompagnant chacun de ses prodiges sportifs par un sincère « Home RUUNNNNN ! », la gamine n'avait pas finit de faire sourire la grand mère.
Igniculus, quant à lui, ne se priva pas de jouer avec l'enfant. Virevoltant en suivant les mouvements de Sanguine dans un jeu de miroir qu'il s'était imposé, il orchestrait avec la petite Flamme une magnifique chorégraphie. Lorsque qu'elle chassait de la caillasse à coup de bâton et criait, victorieuse, l'orbe vert ne pouvait s'empêcher de hurler à son tour et de saluer la performance de la joueuse. Dommage que cette dernière ne puisse le voir et l'entendre ! En suivant ces deux gosses d'une certaine distance, la récupératrice ne put s'empêcher de penser à une sorte de famille. A un chemin calme et sans une goutte de sang. Une faible lueur se dégageant timidement des Ténèbres. Le maigre et lumineux fil de l'espoir brillant au fin fond du Néant. Son cœur se mit soudain à lui faire mal, doucement, calmement. Comme pour lui rappeler son fardeau. C'est vrai, elle l'avait encore oublié... Cette chose magique et éthéré, ce cadeau du destin, cette doucereuse symphonie qu'on nommait le bonheur... Oui, le bonheur. Elle avait oublié qu'elle n'avait pas le droit à cela, que ça n’existait pas pour elle. Sanguine se rapprocha subitement de la Goule, dissipant immédiatement le resserrement de son organe.

- Eh dis Dawn-l’esprit-qui-fait-boom, j’peux t’accompagner pour tes courses ? Si j’retrourne tout de suite à la planque, j’vais m’ennuyer comme… comme un radrat mort ! Dit elle en éclatant d'un rire fou, sans doute un poil exagéré.
- Pas de problème, ce ne sera pas long de toute manière. Et puis, il faut que je vois ton patron, non ?
- Dawn, tu sais bien qu'il n'est de bonne compagnie qui se quitte... Même si, je l'avoue, moi aussi je l'aime bien cette petite.

Qu'avait il voulu dire par là ? Pour une fois qu'il aimait bien quelqu'un, pourquoi suggérait il qu'elle parte ? De plus, la fille aux yeux de glace avait accepté son existence sans aucun problème et semblait l'apprécier aussi... Cette pensée réveilla aussitôt un souvenir que Dawn avait pourtant bien caché au fin fond de ses méandres cérébrales. « Bibitos... » pensa t-elle, la tristesse et la peine l'envahissant soudain. Elle balaya le flash back qui s'apprêtait à survenir d'un geste de la main. Ce n'était certainement pas le moment de faire une crise de nostalgie et de dépression.

Get Jinxed!:
 
Mais alors que la Luminescente luttait contre ses démons intérieurs et commençait de nouveau à sentir poindre l'amertume dans son cœur, la raideuse s'écria « Oups, cours ! » tout en s’esclaffant. Un de ses tirs était tellement sublime qu'il percuta la tête d'un cabot errant pendant qu'il faisait sa petit sieste de midi. Bientôt rejoint par un de ses compères canin qui pionçait non loin, les deux bêtes fonçaient maintenant sur les deux fillettes. Je pense qu'il est inutile de préciser que la lueur radioactive, en plus de se marrer de concert avec la gamine, nargua son hôtesse sur la marche à suivre.
Ils n'eurent pas le temps de tergiverser bien longtemps, car Sanguine attrapa Dawn par la main tout en riant. Courant comme une dératée et entraînant la grand mère dans sa course, la petite ne semblait même pas remarquer que la récupératrice n'arrivait pas à suivre. Cette course subite fit exploser la douleur de son dos tant et si bien qu'elle grimaçait sous son masque de bois.
Son humeur changea presque instantanément. Le soudain effort physique, la peine et les maux à la fois dans son dos et mentaux, le rire dément d'enfant de la gamine et d'Igniculus, le Quantum qui dans son sang était toujours présent... terminèrent de préparer le cocktail explosif qu'était devenue l'enfant Luminescent.

- Putain, lâche moi !! Vociféra t-elle en balançant la main de la raideuse.

Elle dérapa sur presque un mètre, arriva miraculeusement à garder son équilibre et fit volte face en direction des clébards tout en sortant Rapace Noir. Le visage déformé par la haine et la colère, elle tira trois balles dans leur direction sans même prendre le temps de viser. Elle s'en fichait de toucher. Complètement. Deux d'entre elles soulevèrent le sables et la poussières, la dernière fut esquivée de justesse par un des cabots. Les détonations ne semblaient pas les avoir effrayés le moins du monde. Le monstre de lumière jeta son arme et cette dernière roula dans une flaque d'eau radioactive en lâchant une cartouche dans l'air à cause du choc. La Luminescente se saisit de sa massive épée et la fracassa sur le sol. Ecartant les bras, elle hurla de toute ses forces. Un cri d'une puissance incroyable, un rugissement sans précédent, lancé par une voix de fillette goulifiée. Elle dégagea dans le processus une vague de radiation qui percuta la raideuse, raccourcissant inexorablement sa vie de quelque minutes, quelque heure, quelque jours, qui sait ? Peu importait. Il ne fallait à la Goule que quelques secondes. Seulement quelques maigres secondes afin de regoûter au sang, de se replonger dans les méandres du combat et de la violence.
Elle s'élança vers le premier des Chiens, toujours hurlante, tant et si bien que les bêtes eurent un mouvement de recul avant de continuer leurs courses. Elle accueillit le premier par le plat de sa lame, le dégageant sur le côté et lui faisant brutalement connaître le sol. Le second esquiva le fil de son épée et se tint devant elle, jaugeant son adversaire en sortant les crocs.

- Amenez vous !! J'vais tous vous CREVER SALES BETES !! Explosa t-elle de nouveau.

Inventaire et santé:
 

Barre radioactive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Sam 3 Déc - 18:41








Putain, lâche moi !! ”


Après quelques secondes de course la fille masquée venait de craquer. Elle avait lâché violemment la main de Sanguine pour se retourner et faire face aux chiens qui les poursuivaient. La rouquine s’arrêta et tourna les yeux vers sa comparse du moment. Elle remarqua alors seulement l’expression de douleur qui tendait ses traits. Elle pencha sa tête sur le côté d’un air intrigué. L’expression n’avait pas l’air d’être du chiqué. Mais elle fut vite remplacée par une colère furieuse. Elle dégaina son arme à feu et tira au hasard sur les chiens. Bizarrement ceux ci ne prirent pas peur, confirmant l’idée de Sanguine qu’ils étaient enragées.
Alors Dawn jeta rageusement son pistolet d’argent à terre et dégaina son épée. De toute la puissance surhumaine dont elle semblait dotée elle la planta dans le sol. Puis elle se mit à hurler. Pas de ce cri furieux que lançait les personnes en colère ou même haineuses. Oh non, un hurlement bien plus puissant. Un hurlement qui résonna dans toute la plaine ainsi que dans tout le corps de la raideuse.
Un sourire s’étira lentement sur le visage de la raideuse presque jusqu’aux oreilles. Ça c’était du cri ! Elle hésita même à lever les bras et accompagner le cri de son amie. Mais celle ci dégagea alors une sorte de souffle étrange qui frappa tout autour d’elle. La rouquine du mettre ses bras devant son visage pour se protéger et ferma les yeux par réflexe. Quelque chose la traversa, comme une onde étrange qui s’insinua sous sa peau. Lorsqu’elle les enleva, la fille masquée s’était jetée en avant vers les chiens.


“ Amenez vous !! J'vais tous vous CREVER SALES BÊTES ! ” hurla t-elle en projetant d’une attaque vive l’un des animaux sur le côté.


Le chien touché se releva tant bien que mal, plus énervé que jamais mais un peu désorienté.
Le sourire de Sanguine revint se greffer à son visage. Galvanisée par l’agressivité de son compagnon de route, elle s’élança à son tour en brandissant sa batte derrière elle. Là ça commençait à lui plaire !
La voyant arriver en poussant un cri de guerre furieux, le chien repoussé se mit se replia sur lui même pour lui sauter à la gorge. Mais sa désorientation combinée à la surprise de voir la petite humaine lui courir dessus le fit agir une demi-seconde trop tard. Il se fit cueillir au vol par l’arme de bois cloutée de la fillette au niveau de l’omoplate.
Alors qu’il roulait sur le sol en poussant un gémissement canin, la rouquine bondit vers lui pour l’achever. Mais dans un dernier sursaut, le chien redressa plus vivement que prévu le haut de son corps et saisit le poignet de la petite raideuse dans ses mâchoire.
Les crocs s’enfoncèrent dans sa chair et Sanguine fut obligée de lâcher son arme en poussant un petit cri de douleur. L’animal s’acharnait à lui broyer le poignet mais la fillette retrouva presque aussitôt son sourire carnassier malgré le sang qui en coulait. Elle attrapa le couteau à sa botte et plutôt que de retirer son bras se jeta en avant sur le chien. Ecrasée sur lui, elle leva son couteau et frappa. Elle abattit son arme à de nombreuses reprises et perdit le compte au bout de six. Elle s’acharna avec violence sur le cou, la tête et le flan de l’animal, plantant inlassablement son couteau. Ses pupilles s’étaient rétrécies de façon impressionnante et son sourire était devenu extatique. Le sang jaillissait partout devant ses yeux électriques, tâchant son torse et ses jambes sous ses bas en filet.
Il fallut presque une minute pour qu’elle se décide à arrêter son carnage. Elle laissa son bras choir à côté d’elle et prit une grande inspiration avant d’enchaîner avec un soupir de plaisance. Puis sans qu’elle bouge sa tête se tourna vers Dawn pour voir où elle en était avec le second animal.


Etat de santé:
 

Inventaire:
 


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 71
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Lun 5 Déc - 2:09
L'animal la regardait avec des yeux fous, affamés, mais pourtant on pouvait clairement y distinguer de la crainte. De la peur. Comme si l'être canin reconnaissait le monstre en face de lui. Comme s'il l'avait déjà rencontré auparavant. Car oui, c'était clair désormais. Dawn n'avait plus rien d'humain. Ce n'était même plus une Goule. Pire qu'une bête, plus sauvage encore que les Chiens qui les agressaient désormais. Et ça l'animal l'avait très bien compris, aussi resta t-il sur la défensive en fixant la Luminescente, tout crocs dehors, afin de l'intimider.
Malheureusement ça ne fit qu'attiser la bestialité de la gamine qui se jeta sans ménagement sur lui, balançant son arme dans sa direction. La bête évita le coup en bondissant prestement sur le côté et alla chercher le mollet de la récupératrice, en vain. Elle évita la puissante mâchoire d'un svelte petit pas, si léger qu'on aurait dit un mouvement de danse, et en se retournant choqua la gueule de son adversaire avec son pied. Il secoua la tête légèrement sonné et jaugea de nouveau la gamine. La frustration se lisait dans son regard, aussi bondit il sur l'enfant en oubliant tout instinct de survit. Dawn hurla et tenta de le trancher en deux pendant son saut, mais la force lui manqua. Sa lame se plaça juste entre elle et le cabot, si bien que ce dernier prit appuie sur le plat de celle ci afin de faire tomber la fillette. Il plaqua la Goule au sol tout en essayant de la mordre à la tête, mais heureusement pour elle son épée faisait bouclier. Ca ne ralentit pourtant pas l'acharné qui passa sa gueule sur le côté, faisant claquer ses dents à quelque centimètre du masque de la furie. Se dégageant vivement en abandonnant Migi, la gamine se retrouva sans arme face à la bête galeuse. Elle s'en fichait. Non, c'était même au dessus de cela... Elle n'y fit même pas attention, en réalité. Elle ne le remarqua même pas. Seul son instinct meurtrier la poussait en avant, de plus en plus vite, de plus en plus fort. Elle ne voyait même pas l'adversaire, même pas l'animal, elle ne voyait qu'une cible. Une proie. Une victime. Elle se jeta corps et âme sur la bête, bondissant de toute ses forces, de tout son être. Même son ennemi, qui semblait sans doute atteint de la rage, frémit de peur et d'appréhension à cette image. Il sauta néanmoins à son tour à la rencontre de la fillette. Ils se saisirent mutuellement dans les airs, Dawn attrapant ses pattes et le Chien choppant la tête de la Goule entre ses crocs. Enfin, c'est ce qui lui semblait. Les mâchoires ne se refermèrent en réalité que sur le masque de bois du monstre Luminescent, l'arrachant sauvagement du visage de la gamine.

Creep:
 
Ils percutèrent ensemble le sol et roulèrent dans la poussière jusqu'à ce que la grand mère se stabilise sur l'animal qui continuait de gesticuler, pensant bêtement que ce qu'il avait dans la bouche était une partie de la Goule. Tenant fermement ses pattes, elle effectua un mouvement sec, rapide. L'horrible craquement fût aussitôt suivit de la longue plainte de l'animal. Dawn venait de lui casser les jambes avant. Le cabot pleurait sa douleur en hurlant sinistrement et la Goule en profita pour se relever.
Igniculus remarqua soudain le visage de sa partenaire, de sa petite Lumière. Il en frissonna. Depuis quand la Goule s'extasiait du massacre et du sang ? C'était son rayon, ça, normalement... Il ne savait pas s'il devait réagir. Au final, c'était bien aussi qu'elle soit un peu plus comme lui, mais... quand il regardait son visage défiguré par le plaisir de tuer et la haine profonde... « J'ai... peur ? Moi ? D'elle ? C'est impossible, ce n'est pas réel ! » pensa t-il terrifié à cette idée. Il observa sa partenaire ramasser calmement son épée encore souriante, toujours riante. Elle se dirigea vers le Chien qui tentait en vain de se mettre sur ses pattes, de s'enfuir loin de ce cauchemars, de cet Enfer. Mais même lui semblait paralysé au delà de la souffrance, au delà de la douleur. Il ne bougea pas non pas à cause de ses jambes brisées mais à cause de la peur. La peur sourde, primaire. La peur la plus élémentaire. Celle à laquelle toute Vie souhaite se soustraire. La peur de la Mort. La peur du vide, du Néant. De la fin.
Elle était au dessus de l'animal désormais, un rictus morbide plaqué sur le visage. Son rire dément de jeune fille Goule se perdit dans les plaines et s’entremêlèrent avec les hurlements de sa victime. Elle abattit sans ménagement son épée sur le crâne de la pauvre bête, taisant ses pleurs à jamais. Elle le fit une première fois en soufflant, une seconde fois en souriant, une troisième fois en gloussant, une quatrième fois en riant, une cinquième fois en s’esclaffant... De plus en plus vite, de plus en plus violemment. Le sang éclaboussa son visage Luminescent et sa langue le lécha avidement. Son épée se brisa presque dans le processus mais tint miraculeusement bon. Elle s'arrêta enfin. La cabot ne ressemblait plus à rien. On ne pouvait plus distinguer la race de la bête, ni même de quelle créature il s'agissait. Ce n'était plus qu'une sombre bouillie, une pâtée immonde dont se régaleraient les charognards les plus avides. Elle cessa de rire subitement et la lueur verte se précipita sur elle.

« Dawn ? Ca va ou quoi ? Hey, grand mère ?! Répond moi, j'ai l'impression d'être face à une étrangère... »

La Luminescente ne lui répondit pas, mais tourna son regard fou sur lui. Un regard avide. Un regard de prédateur. Elle se tourna lentement afin d'observer au mieux son interlocuteur et vit la fillette aux couettes de feu qui la regardait, hagarde et apparemment rieuse. De son bras pendant coulait la fraîcheur du sang. Les narines du monstre de lumière frémirent en humant cette odeur. Elle eut un soubresaut de plaisir en se dirigeant vers la gamine qui commençait à lui parler. Ses pupilles se rétrécirent d'un coup et lorsqu'elle fut à la hauteur de Sanguine elle se jeta littéralement sur elle, bloquant ses bras et ses jambes. Avec la force que lui prodiguait le Quantum, la raideuse ne pouvait pas s'échapper. Elle ouvrit la bouche et découvrit des dents. De la bave coula sur la face de la petit Flamme alors que les mâchoires de Dawn se rapprochaient peu à peu de son visage.

« Dawn qu'est-ce qui te prend ?!? Arrête !! » Explosa Igniculus, qui connaissait pourtant l'attrait que pouvait avoir la chair humaine.

Ses yeux perdirent soudainement la bestialité qui les habitaient jusque là, et elle reprit ses esprit à la seconde. Elle comprit ce qu'elle était en train de faire. Ce qu'elle était sur le point de commettre. L'irréparable. Elle bondit prestement en arrière en regardant Sanguine, horrifié, faible, impuissante. Elle tremblait de tout son corps, de toute son âme. Terrifiée, elle se persuada que non, elle ne voulait pas croquer dans la gamine. Ce n'était pas elle, mais lui ! Pourtant... elle ne put blâmer Igniculus bien longtemps. C'était bien d'elle qu'avait émaner ce désir, qu'était née cette envie. Elle observa ses mains de Goule qui gigotaient dans tout les sens. Que devenait elle ? Que lui arrivait elle putain ?! Elle était terrifiée. Non pas que la pression du combat retombait ou qu'elle craignait la réaction de Sanguine, même si elle savait qu'elle ne le prendra sûrement pas bien du tout. Non. Elle était terrifiée par le monstre qu'elle devenait. Elle bégaya en s'adressa à la pillarde. La peur se sentait dans sa voix et transpirait par tout les pores de sa peau.

« J-je... je... Je suis d-désolée ! Vraiment ! C-ce... ce n'est pas moi ! Ce n'est pas moi ! Tenta t-elle de se persuader. P-pardonne moi je t'en p... prie. Ce n'est pas moi... » répéta t-elle une dernière fois. 

Inventaire et santé:
 

Barre radioactive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Dim 11 Déc - 13:48








En voyant Dawn effectuer un véritable massacre du chien qu’elle affrontait, Sanguine se mit à sourire largement. Ses yeux exprimaient une fascination et une satisfaction malsaine alors qu’elle observait la fillette plus si masquée que ça réduire en charpie l’animal. Oui d’ailleurs son masque… Maintenant que le chien lui avait arraché, la fillette voyait enfin le visage de l’esprit. Et celui ci lui tira un sourire encore plus grand. Elle avait entendu beaucoup de choses à propos des goules luminescente. Mais elle n’imaginait pas que leur visage ravagé couplé à leur peau brillante lui plairait autant.
Néanmoins elle déchanta vite lorsque La fille tourna soudain ses yeux verts vers elle. Le regard qu’elle lui adressait n’avait rien d’amical ou de joyeux. Il était empli d’une rage sauvage et d’une faim insatiable. Deux sentiments tournés vers elle.
Avant qu’elle puisse réagir ou même demander à Dawn ce qui lui donnait ce regard, celle ci bondit en avant et à une vitesse prodigieuse la plaqua au sol avec force. Sanguine se débattit aussitôt furieusement en lui hurlant de la lâcher. Ses yeux bleus s’emplirent de cette même fureur qu’elle avait en combat et elle tenta de s’échapper en se tortillant dans tous les sens. Mais il n’y avait rien à faire, son adversaire surprise était trop fort. Sans doute une capacité octroyée par son statut de goule. Elle lui clouait les poignets sur le sol et approchait lentement sa bouche grande ouverte d’elle, le regard plus affamé que jamais.
Sanguine serra les dents de colère et se prépara à tenter de mordre elle aussi la fillette au visage brûlé quand elle serait à portée. Hors de question de se laisser manger sans se battre ! De la bave dégoulinait de la bouche de Dawn pour tomber sur son visage. Plus sa tête approchait, plus la raideuse avait une désagréable sensation de chaleur brûlante sur sa peau.
Elle poussa un cri de rage et de guerre quand la luminescente ne fut plus qu’à quelques centimètres de sa tête, montrant les crocs. Mais celle ci sembla soudain redevenir elle même. Ses pupilles grandirent et la lueur enragée disparu de son regard tandis que son visage se détendait pour laisser place à une expression d’horreur.
Dawn recula précipitement, la lâchant aussitôt et Sanguine pu ramper en arrière à son tour en essuyant vivement la bave sur sa figure. Son regard de glace fixa la fillette avec colère. Celle ci avait l’air horrifiée par ce qui venait de se passer, comme si elle n’avait pas été elle même.

“ J-je... je... Je suis d-désolée ! Vraiment ! C-ce... ce n'est pas moi ! Ce n'est pas moi ! ”

Sanguine la regarda, toujours avec fureur mais avec aussi plus de curiosité. La peur se ressentait dans son timbre. Une peur frappante qui faisait trembler sa voix.

“ P-pardonne moi je t'en p... prie. Ce n'est pas moi... ” supplia la fillette qui semblait presque sur le point de s’écrouler.

Ces mots eurent pour effet de faire lever un sourcil à Dawn, mais aussi de doucement calmer sa colère.
Un silence s’installa entre les deux. Silence pendant lequel, sans se relever, Sanguine passa plusieurs fois la manche de son sweat sur son visage pour le débarbouiller grossièrement. Elle ne quittait pas la luminescente des yeux et il était difficile de lire toutes les émotions qui passaient dans ces derniers. Puis sans prévenir, de manière totalement incongrue, un rire monta de la gorge de la fillette. D’abord par à-coups et tout bas, il s’intensifia lorsqu’elle ouvrit la bouche pour le lâcher. Il augmenta, augmenta et finalement la petite rouquine balança sa tête en arrière et rit à gorge déployée.
C’était un rire inapproprié pour une enfant. Un rire effrayant par la folie qui s’en dégageait. Un rire malsain qui résonna et exprima toute l’instabilité mentale dont était victime la raideuse. Lorsqu’elle s’arrêta, elle se tenait le ventre à force de rire. Elle essuya une larme d’hilarité qui avait coulé sur sa joue avant d’adresser un large sourire à la fillette, les pupilles rétrécies par la démence.

“ En fait t’es pas juste un esprit-qui-fait-boum. T’es un esprit-du-carnage ! ”

Elle rit de nouveau, de façon moins bruyante cette fois. Puis elle se releva et s’étira tranquillement comme si rien ne s’était passé depuis la mort des chiens.

“ Faut pas t’excuser petit-esprit-du-carnage, moi aussi ça m’arrive de vouloir mordre les gens ! Mais au fait, est ce que tous les esprits comme toi sont des gou... ”

Elle se stoppa soudain et tomba en avant à genoux, une main plaquée sur le sol, l’autre devant sa bouche. Ses pupilles s’étaient réduites encore davantage et une expression de douleur s’était peinte sur son visage. Elle toussa plusieurs fois avec force et émit un léger bruit de régurgitation. Elle regarda alors sa main, toujours à genoux, et la surprise marqua son expression. Du sang tâchait sa paume. Son sang…

“ Qu’est ce que... ” marmonna la fillette, avant de tousser de nouveau.

Ses poumons la brûlait et elle avait l’impression de sentir quelque chose la démanger de l’intérieur.

HRP : Nan ! Ta réponse me plaisait beaucoup ! =P


Etat de santé:
 

Inventaire:
 


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 71
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Lun 12 Déc - 22:33
Elle était bloquée sur ses mains tremblantes, comme une vieillarde sénile, comme une enfant perdue. Encore choquée par ce qui venait de se produire, elle ne remarqua même pas le regard emplit de fureur de la jeune fille aux cheveux de sang. L'orbe vert, lui, lut dans ses yeux la colère et le danger. Il se précipita sur sa dulcinée.

« Réveille toi petite Lumière, dit il à son hôtesse, je crois qu'elle veut nous faire la misère. »

Il n'observa aucune réaction de la part de sa partenaire. Elle restait immobile, figée dans une expression de terreur, répétant inlassablement que ce n'était pas elle. C'était la première fois qu'elle lui faisait pareil coup, qu'il la voyait comme cela. Impuissante, faible. Comme une proie, comme... une Humaine. Pourtant, il se souvint de sa première rencontre avec la grand mère lorsqu'elle était encore enfant et encore normale. Encore Humaine. Bien sûr... Il l'avait déjà vus comme cela. Mais elle avait alors véritablement dix ans. Elle était encore une petite d'Homme, une jeune enfant. Une victime de plus, une Vie en moins. Cela faisait bien longtemps qu'elle avait mûrit au delà de l'âge et des sentiments. Au delà de tout ces tourments. Pourtant...

« Wooh ! J'te cause ! Bouge ou j't'explose ! » s’énerva Igniculus qui ne lâchait pas la pillarde du regard. Toujours rien, aucun réponse, aucun mouvement si ce n'est des tremblements et des frissons. Le silence devint rapidement pesant, seulement entre coupé par les murmures presque inaudibles de la Goule. Le regard perdu sur ses mains, évaporé dans le vide et l'absolution, Dawn ne bougeait pas d'un cil et continuait de susurrer « Ce n'est pas moi. » dans une prière presque inaudible, comme si elle se parlait à elle même. Comme si elle tentait de se persuader de cette vérité là. Si Sanguine se décidait à attaquer maintenant, la Luminescente ne réagirait même pas. Elle se laisserait porter, elle se laisserait tuer.
Son cœur la faisait souffrir d'une douleur indicible, incroyable. Impossible. Elle en oublia le sang coulant le long de son dos et la peine qu’éprouvaient ses chairs de nouveau à vif. La peur la rongeait au cœur, la bouffait de l'intérieur. Ebranlant tant et si bien son esprit que les prémisses de ces maux s'en firent sentir jusqu'à ses tripes. Elle voulait se lamenter, crier... Et par dessus tout, elle voulait pleurer. Verser ne serait-ce qu'une larme, se libérer ne serait-ce que d'un gramme de ce fardeau, de cette souffrance. Cela aussi lui était interdit ?

« Bien sur que ça l'est, répondit une voix au fond d'elle. Souviens toi, jeune enfant. Ce pacte, tu l'a signé lorsque de la Mort tu étais le plus près. Il n'y aura plus de retour en arrière, maintenant. »

Elle plaqua ses mains sur son crâne et commençait à avoir du mal à respirer. Elle commanda à la voix de se taire d'une voix fluette et insonore. Mais alors qu'elle s'agitait, la fille aux cheveux de feu commença à rire doucement.
Ce rire fit écho à la voix dans la tête de Dawn, et celle ci prit peur une nouvelle fois. Tournant son regard terrorisé vers la pillarde dont le rire s'amplifiait de plus en plus, elle fouilla de ses mains son holster vide. Elle cherchait son arme, mais ne la trouva pas. Elle paniquait, sa respiration se saccadait et devenait irrégulière. Elle remarqua avec horreur son arme gisant plus loin dans une flaque d'eau radioactive. Elle commençait à étouffer alors que le rire de Sanguine couvrait tout les sons et tout l'espace. Le Foyer radioactif le remarqua et se posta aussitôt devant elle.

« Respire calmement, fait comme tu en à l'habitude. Allez, pose d'abord ta main sur ton torse en tant que prélude. »

Elle s’exécuta en observant la fillette aux couettes s'esclaffer, balançant sa tête en arrière et propulsant son rire de part les plaines. Elle se détendit soudain, essuyant une larme de rire du revers de la main. Dawn fut perturbée une nouvelle fois, pas par ses états d'âmes cette fois ci mais bien par la fillette de feu. Elle avait toujours cette chance, elle... La raideuse tourna son regard glacé et emplit de démence en direction de la Luminescente.

- En fait t’es pas juste un esprit-qui-fait-boum. T’es un esprit-du-carnage !
- Ne prête pas attention à elle Dawn, souligna la sphère de jade, concentre toi sur plutôt sur cette zone, ajouta t-il en désignant sa poitrine.

Elle réussit tant bien que mal à calmer le flot de ses émotions et à redevenir maîtresse d'elle même. Sa respiration se fit plus calme et posée, et son cœur réduisit la douleur qu'il éprouvait petit à petit. Elle observa la pillarde se relever et s'étirer, prenant l'ascendant sur la Goule. Sa main était toujours ensanglantée mais ça n'avait pourtant pas l'air de la déranger plus que ça. Elle s'adressa de nouveau à la grand mère alors que celle ci ne s'était toujours pas remise de sa crise de panique.

- Faut pas t’excuser petit-esprit-du-carnage, moi aussi ça m’arrive de vouloir mordre les gens ! Mais au fait, est ce que tous les esprits comme toi sont des gou...

Sa voix mourut au fond de sa gorge alors qu'elle cracha sur sa main ce qui semblait être du sang. Etait elle atteinte d'une maladie quelconque ? Ou était-ce les séquelles d'un ancien combat ? Ou de celui ci ? La Luminescente n'en savait rien, et pour l'instant elle s'en moquait pas mal. Il fallait avant toute chose qu'elle reprenne possession d'elle même. Sanguine tomba rapidement à genoux, comme si ses jambes se refusaient désormais à la porter.
La petite Lumière finalement calmée se redressa sur ses deux jambes. Cette fois ci, c'est elle qui prit l'ascendant sur la petite Flamme qui se retrouvait à quatre pattes au sol et à vomir ses tripes. Elle s'avança lentement vers elle et la regarda presque avec pitié. Elle attira son regard en sifflant, et lui tendit la main. Elle la remise sur ses jambes et la regarda dans les yeux. Elle voulait soutenir son regard sans son masque. Elle voulait voir de quoi la petite Flamme était faite. Après quoi, elle récupéra son masque et Rapace noir par la même occasion avant de commencer à parler.

- Encore désolée pour tout à l'heure, ça n'arrivera plus. J'espère que tu peux marcher toute seule un moment, je ne suis pas en état de te porter. On va continuer cette conversation là où tu voulais nous emmener, si tu veux bien... Mais ne m'appelle plus esprit du carnage, s'il te plais, commanda t-elle, la froideur de sa voix ne sous entendant aucune contestation.

Alors qu'elles commençaient à marcher ensemble aussi lentement que deux vieilles grands mères à cause de leurs blessures respectives, la Luminescente guettait chaque herbes et chaque racines et en ramassa même quelques unes sur la route. Elles allaient avoir besoin des propriétés curatives de ces plantes là...


HRP: Donc elle ne te plait plus? Sad (Just kidding) encore une fois préviens si quelque chose te dérange. Ah, et sorry du post vachement long.

Inventaire et santé :
 

Barre radioactive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Jeu 15 Déc - 0:22








Sanguine releva ses yeux bleutés vers Dawn entre deux quintes de toux.
La fille-goule s’était relevée et l’avait sifflé pour attirer son attention. Elle lui tendit alors la main en signe de soutien. Sanguine l’observa un instant droit dans les yeux, la respiration rendu forte par l’étrange phénomène dont elle était victime. Puis elle accepta la main et se releva grâce à l’aide de la petite plus-si-masquée.
Eut lieu alors un échange de regards appuyés qui dura. Dawn semblait vouloir soutenir son regard insistant pour une fois, ce qui n’était pas pour déplaire à Sanguine tant c’était rare. Dans les yeux de la raideuse, il y avait de la curiosité, un peu voilée par la douleur qui s’y lisait. Mais aussi la même volonté enflammée au delà de la folie de nouveau plus calme après le carnage.
C’est Dawn qui rompit le contact en allant chercher son arme et son masque. Et alors que Sanguine était prise d’une nouvelle quinte de toux qui fit monter le goût du sang dans sa gorge, elle prit la parole :

“ Encore désolée pour tout à l'heure, ça n'arrivera plus. J'espère que tu peux marcher toute seule un moment, je ne suis pas en état de te porter. On va continuer cette conversation là où tu voulais nous emmener, si tu veux bien... Mais ne m'appelle plus esprit du carnage, s'il te plais. ”

La petite raideuse lui adressa un sourire malicieux avant de répondre entre deux toux :

“ Comme tu veux Dawn-l’esprit-qui-fait *THREU* boum. Pourtant t’es douée pour *THREUTHREU* le carnage. ”

Elle cracha par terre la salive mélangée au sang qui se trouvait dans sa bouche et s’essuya les lèvres d’un revers de manche. Elle ne savait pas ce qui lui arrivait, mais elle refusait de se laisser aller. Elle avait toujours survécu à ce monde ! Ca n’allait pas changer maintenant !

“ Okay ! *Threu* Allons y ! J’peux très bien marcher, j’suis pas une faible. ”

Pour renforcer cette affirmation elle se redressa malgré la douleur et alla chercher sa batte qu’elle accrocha dans son dos. Puis elle retourna un sourire sauvage à sa comparse et lui fit signe de la suivre en lui indiquant le bâtiments qui trônait un peu plus loin.
Malgré toute sa volonté, elle avançait lentement à cause de la douleur qui lui brûlait les poumons à chaque fois qu’elle respirait. Elle dû aussi s’arrêter aux trois quart du chemin pour se replier sur elle même, prise d’une nouvelle quinte de toux.
Avec lenteur, elle atteignirent finalement le vieux hangar abandonné. Sanguine ne se dirigea pas vers la porte ou le rideau de fer, qu’elle savait fermés mais contourna le bâtiment par la gauche. Plusieurs containers-poubelles rouillées se trouvaient entassées là. La raideuse en poussa plusieurs, révélant alors un trou dans le mur assez grand pour laisser passer un enfant accroupi. Sans attendre, elle se glissa à l’intérieur, pour s’effondrer, dos au mur en respirant fort. Elles se trouvaient désormais dans une pièce seulement éclairée par les trous dans la toiture basse. L’endroit avait tout d’un vieux garage à voitures avec des pièces détachées de partout, de vieilles étagères branlantes et un établis dans le fond accompagné de plans de travail. Sanguine sourit malgré respiration douloureuse qu’elle avait et s’expliqua en souriant :

“ C’est ma cachette, je l’ai trouvée le mois dernier. Elle est cool hein ? ”

Effectivement, en y regardant bien, Dawn pourrait voir dans un coin ce qui ressemblait à une cabane de fortune d’enfant. A ceci près que généralement les enfants ne décoraient pas leurs cabanes avec des squelettes de petits mammifères et des dessins bizarres blancs et rouges.


Etat de santé:
 

Inventaire:
 


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 71
Localisation : "Un peu par ici, un peu par là, un peu PARTOUT quoi!"
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine ) Ven 16 Déc - 4:47
Elle regardait l'enfant avec un brin de suspicions dans le regard. Elle allait vraiment faire comme si de rien n'était ? Tout cela n'était il qu'un jeu pour elle ? Un rêve fugace, éphémère ? Elle ne semblait pas atteinte par la tentative de meurtre de la Luminescente et cette dernière s'en réjouit. C'est vrai quoi, pourquoi s'en faire après tout ? Ce n'était qu'un léger dérapage, un manque de contrôle sur l'instant, un virage mal négocié. On ne pouvait reprocher la moindre erreur à quelqu'un, si ? On ne pouvait que pardonner un cafouillage s'il n'arrivait qu'un fois, n'est-ce pas ? Dawn se souvint d'une chose qu'elle avait lus dans les livres de droits d'avant guerre d'un des amis scribes de son père, lorsqu'elle était jeune. Il stipulait que dans un cas de meurtre passionnel, comme tuer son épouse par exemple si son mari la trouvait dans le lit d'un autre, la peine pouvait être diminuée selon certains critères. Si l'homme n'avait jamais fait de mal dans sa vie, avait toujours respecter le droit chemin et n'avait jamais été violent ou quoi que ce soit, on pouvait appliquer la notion de « circonstance atténuante » afin de réduire sa peine. On n'utilisait pas cela afin de pardonner, ou même de cautionner l'acte, et ce quel qu'il soit, non. On appliquait cette règle afin d'essayer de comprendre. Comprendre qu'un homme bon de nature peut, dans sa vie, avoir un moment où il dérape. Un instant où il n'est plus maître de lui même, où il pète un câble. C'était plus une tentative de compréhension, presque de considération, mais en aucun cas un pardon. Cette notion de circonstance atténuante s'appliquait t-elle dans la situation de Dawn, alors ? Pouvait on la comprendre et peut-être même lui pardonner ? C'est en tout cas ce qu'elle tenta de s'inscrire dans le crâne. De se convaincre. Car, soyons honnête, elle ne pouvait que penser à ce qu'il venait de se passer. Pourtant, elle ne s'en voulait pas le moins du monde... Elle aurait pus croquer un morceau de la gamine que les choses n'auraient sans doute pas été différente. Elle avait l'impression de se soustraire à elle même, à sa réalité... A sa personnalité. Comme si elle devenait insensible au sort d'Autrui. Comme si elle devenait... Igni'.

« Comme tu veux Dawn-l’esprit-qui-fait *THREU* boum. Pourtant t’es douée pour *THREUTHREU* le carnage »

La petite Lumière écarquilla légèrement les yeux lorsqu'elle entendit la phrase de sa comparse. Toussait elle encore ? Cela ne pouvait pas venir d'un précédent combat ou d'une quelconque maladie, non... La récupératrice l'aurait remarqué bien plus tôt si tel avait été le cas. Il s'était forcément passé quelque chose durant l'escarmouche qu'elles avaient échangés avec les animaux. Elle vit Sanguine cracher de nouveau de la bile mêlée à un liquide rougeâtre. Son sang.

« Okay ! *Threu* Allons y ! J’peux très bien marcher, j’suis pas une faible. »

La grand mère acquiesça en attachant de nouveau son masque et elles se mirent en route. Elle découvrit sur le chemin quelque fleurs d'Axidée en bon état, non fanées ni abîmées, et les récupéra avant de les mettre dans son sac. Il ne lui manquait plus qu'uen plante et elle pourrait faire une solution médicamenteuse au nom peut ragoûtant, mais qui avait le mérite d'être efficace. De quoi purger sa blessure qui la faisait souffrir le martyr ainsi que l'égratignure de la petite Flamme. Arrivée à mi-chemin cette dernière fit un halte afin de cracher de nouveau. Encore du sang. Ce qui était sûr, c'est que ça ne venait pas de l'ouverture bénigne qu'elle s'était faite au poignet. La Luminescente en profita pour s'approcher d'une grande mare d'eau radioactive qui gisait non loin. L'orbe atomique, lui, en profita pour lui parler.

« Je crois que c'est de notre faute si elle tousse comme ça. Tu a dégagé une onde radioactive qui l'a percutée, lors du combat. »

La Goule arrêta sa recherche un instant, regarda Igni' dans les yeux et hocha la tête. Elle reprit ses recherche dans la mare, puis elle trouva enfin la plante écarlate qu'elle cherchait, s'en saisit et l'enfourna dans sa besace.
Elles arrivèrent finalement à l'édifice, une sorte de hangar scellé par une cloison de métal. Sanguine fit le tour de la bâtisse, suivie par Dawn, et s'arrêta en face de deux conteneur d'ordure rongée par la rouille et le temps. Poussant de toute ses forces dessus, elle dégagea un léger trou de Sourie creusé à même le mur. Il était très petit, mais suffisamment grand pour que les deux gamines puissent passer toute les deux. Arrivées à l'intérieur la grand mère observa les alentour : il faisait assez sombre dans la pièce, celle ci n'étant éclairée que par les trous au plafond. Des ampoules semblaient y être accrochées mais la Goule se doutait que le courant n'était plus présent depuis bien longtemps maintenant. Plusieurs étagères aux couleurs sombres trônaient dans la salle et pas mal de bric à brac jonchait le sol. Au fond de la pièce se trouvait un établi qui avait l'air fonctionnel ainsi que... « Une cabane d'enfant ? » s'amusa Dawn. Elle tourna son regard vers la pillarde, qui lui sourie en retour malgré une respiration laborieuse.

- C’est ma cachette, je l’ai trouvée le mois dernier. Elle est cool hein ?
- Ouais, c'est sympa comme coin, avoua la grand mère.
- Et ce que je préfère moi, c'est les p'tits squelettes de bestioles là bas.
- Arrête de dire n'importe quoi, Igni'.

Elle s'approcha de l'endroit où se trouvait son partenaire alors que ce dernier lui assurait que ce qu'il racontait se trouvait être la vérité. Et, en effet, il disait vrai. Dawn eu un sursaut en examinant les cadavres de petits animaux exposés ici et là, contrastant parfaitement avec la cabane d'enfant qui siégeait à côté. Certains d'entre eux avaient encore de la chair à certains endroits...
Non... En réalité ça collait parfaitement. Ca faisait ressembler l'endroit à un repère de bête sauvage, mais humaine. Primitive. Comme si un petit monstre s'était bâtit un autel ici. Elle estima que la gamine jouait avec ce qu'elle pouvait, mais cela fit sourire la grand mère et cette dernière retira son masque afin de respirer convenablement. Elle le déposa sur l'atelier et se tourna vers Sanguine en prenant un air faussement sévère sur le visage. Une expression de mamie qui gronderait sa petite fille.

- Sanguine ! Qu'est-ce que c'est que ce bazar ?
- Tes parents ne te l'ont jamais dit ? Il faut ranger ses affaire, quand de jouer on à finit, répondit la lueur verte en jouant le jeu.
- Exactement Igniculus ! Quand on a finit de jouer, on range ses jouets. En plus y'a encore de la chair sur certains d'entre eux, ça emmène des maladies tout ça.

Elle se retourna sur l'atelier en riant et retira son manteau. La petite connaissait déjà son état de Goule, aussi s'en fichait elle qu'elle la voit sans. Et puis, elle lui faisait confiance maintenant, Igniculus aussi d'ailleurs. Aussi se moqua t-elle également si la petite Flamme voyait sa blessure, ce qu'elle ne manquerait pas de faire étant donné la couleur verte pommequ'arborait maintenant son T-shirt. Elle déposa son trench coat sur une des étagères et se saisit d'une casserole qui se trouvait là. Elle y mit l'eau de sa gourde et commença à allumer un feu. La fumée s’échapperait par les trous dans le plafond, elles n'avaient pas à s’inquiéter d'une possible intoxication. Un fois cela fait, elle s'attela à la préparation de la fameuse « Bave de scrito », remède à base de plante et de flotte, à l'aide d'un bol et d'une pierre pour écraser les différente plante. Il accélérerait la régénération des cellules et apaiserait la douleur. Elle montra à la petite fille aux cheveux de feu la plante rouge qu'elle avait ramassé plus tôt.

- Tu vois cette herbe rouge ? Tu devinera jamais son nom. On l'appelle « Sanguine ». C'est une plante qui, à forte dose, est un puissant poison. Mais si on la prépare correctement et qu'on la mélange avec les bons ingrédients... elle devient un très bon remède contre les blessures, exposa Dawn en souriant.

C'était sûrement la seule connaissance pharmaceutique qu'elle connaissait, mais qu'importe. Enfin, non, elle en connaissait une autre également... Mais la préparation était bien plus glauque celle ci. Et elle allait devoir la faire elle aussi pour soigner les radiations de sa jeune partenaire.


HPR: Je te prie de bien vouloir me pardonner, le post est plutôt long. Smile

EDIT: Le sang des Luminescent est vert fluo et pas rouge.


Inventaire et santé:
 

Barre radioactive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine )
Revenir en haut Aller en bas

Peek a boo ! ( Avec Dawn et Sanguine )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Dawn Of War II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Zone RP - Les terres désolées :: Terres de plaines :: Les plaines de Louisiane-