La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Pour l'honneur de l'enclave ! Kim Soo-Yong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 158
Date d'inscription : 15/10/2016
MessageSujet: Pour l'honneur de l'enclave ! Kim Soo-Yong Jeu 27 Oct - 1:26



Kim Soo-Yong


«  Je ne suis pas bavarde et je ne suis pas sourde ! »


Nom complet : Kim Soo-Yong
Âge : 25 ans 26/04/2265
Race : Humaine
Groupe : Enclave
Métier : Membre de la Winter Squad de l'enclave
_________________________________________________________

CARACTÉRISTIQUES (40 points)
STRENGTH :9
PERCEPTION :4
ENDURANCE :7
CHARISMA :2
INTELLIGENCE :5
AGILITY :9
LUCK :4


COMPÉTENCES (200 points + points de départ)
Armes légères :74
Armes lourdes :16
Armes blanches :60
Corps à corps :50
Discrétion :60
Intimidation :11
Mécanique :9
Médecine :9
Négociation :4
Science :10
Physique :53
Pilotage :25
Projectiles :18
Survie :8


_________________________________________________________

DESCRIPTION PHYSIQUE
Kim. Soo-Yong est une jeune femme à la beauté simple, elle appartient à l'espèce humaine( la meilleurs ). Elle est typée asiatique ( avec une forte dominance pour le genre coréen, un genre qui ne se remarque pas si on a pas l’œil affûté). Elle fait une taille de un mètre et soixante-dix-huit centimètres pour un poids de cinquante-cinq kilogrammes. Son tour de dos est de quatre-vingt-dix pour un bonnet de taille B-C (Standard Américain). Son allure générale est plutôt athlétique avec néanmoins des formes féminines bien visible en dépit des friches militaire quelle porte régulièrement. Ses formes qui peuvent attirer le regard d’autrui, mais ne vont jamais faire de cette femme une top-modèle USA. Niveau faciès, Kim Soo-Yong à un visage froid et impassible qui laisse les autres perplexes et parfois mal à l'aise. Cette particularité l'empêche de se faire aborder par les plus timides... ou les plus peureux. Un de ses atouts les plus importants selon elle, est cette particularité à ne rien montrer. Concernant, ses cheveux, ils sont noirs de jais et elle les portes court où mi-long en fonction de ses missions et de ses envies. Elle a des yeux marron foncé tirant sur le noir et un regard malicieux et pourtant agréable à soutenir. Un nez plat qui n'enlève rien à la beauté de ses traits du visage. Le son de sa voix est plutôt calme bien qu'il peut paraître sec à certains moments. Kim Soo-Yong, ne parle pas souvent préférant écouter, cependant, quand elle ouvre la bouche, c'est pour exposer ses idées ou son avis avec aplomb. Information complémentaire, Kim Soo-Yong est gauchère et elle possède un tatouage dans le dos. Des lettres chinoises ayant pour traduction : Force, Honneur et Liberté. 


Niveau vêtement, elle en possède deux types bien distincts. 

Le premier type n'est autre que les vêtements militaires. Kim possède des haut débardeurs noir et blanc, des pantalons vert olive, des pantalons typent treillis avec camouflage forêt standard. Des chemises vert olive, des chemises typent treillis avec camouflage forêt standard. Des ceintures avec porte pistolet sur hanche, des ceintures de bandoulière avec porte cartouche et porte grenade. Une veste militaire avec rembourrage coton et extérieure fourrure de renard au camouflage forêt standard. Deux paires de ranger. Sous vêtement blanc comprenant bas culotte et haut soutient gorge pour personnel féminin et chaussette blanche. Jumpsuit brune et cagoule brune pour sous-équipement confort de AA. Armure type AA. Armure de ranger camouflage forêt et chapeau de brousse camouflage forêt également.

Le second type n'est autre que les vêtements civils. Kim possède des robes diverses. Des jeans. Des t-shirts divers. Un manteau en cuir. Des bottines. Sous vêtement divers. 



DESCRIPTION MENTALE


Kim, est une femme d'apparence forte et froide. Mais ce n'est pas qu'un monolithe de glace... C'est une femme tout à fait normal et complète. En vérité, sa force et sa froideur vienne de sa culture. En effet, les Kim's ont apprit à Soo-Yong à accepter tout les revers que la vie peut lui offrir et surtout à ne rien montrer de ses sentiments pour rester digne. Cependant, se bouclier qu'elle s'impose depuis sa jeunesse à subit des fissures... on pourrait même dire qu'il y'a une grande faille. Surtout depuis un épisode de son enfance. Soo-Yong était très malade, on pourrait dire presque mourante et suite à un « rêve » sa santé c'est remise. Depuis, la jeune femme à des problèmes avec son identité personnelle. Elle doute sur son humanité, sur la bienveillance de son père, sur son être tout entier. Du coup, plus Soo-Yong pense être autre chose qu'une humaine plus cela légitime pour elle d'agir comme une machine de mort au sein de l'enclave... plus elle pense que son père n'est pas son réellement son père mais n'est qu'un scientifique fou.. plus cela l'isole du reste du monde et enfin plus elle doute sur son être moins ça la rend censé. Au final, la femme forte et froid n'est autre qu'une femme fragile et perdu.




HISTOIRE


Salon de la famille Kim : Avril 2275, April 2275

La maison des Kim's, se situe au cœur même du clan de l'enclave, sur la route principale menant au marché et sur le croisement menant à la base militaire. Il s'agit d'une grande maison en bois et en taule avec un jardin fermé. C'est une grande maison et pour cause, elle doit abriter tout les membres de la famille Kim de Louisiane. L’aînée de la famille n'est autre que mon arrière arrière... grand-mère. C'est une goule d'avant-guerre du nom de Saejin, elle doit avoir plus de 250 printemps, mais, c'est impossible de savoir précisément... En fait, je doute que nous puissions un jour la remplacer, car devenir une goule n'est pas un choix de carrière. Elle parle très peu, mais reste très affective pour ses petits-enfants... et arrières petits enfants et arrière arrière petit enfant... Vient ensuite ma grand-mère, entre nous, elle est bien moins conservée que mon arrière arrière... grand-mère. Avec ses 92 ans et plus une seule dent. Jae-Hwa, est une femme aigrie à moitié sourde et qui passe son temps à râler (ce qui est bizarre, car, elle ne s'entend probablement plus râler depuis une vingtaine d'années), elle est la petite fille de Saejin. Ensuite, vient mon père et son frère, fils de JaeHwa et arrière... petit fils de Saejin. Mon oncle est un alcoolique.. en fait, nous n'allons pas parler de lui, nous sommes nombreux à penser que c'est un déchet et que si l'entreprise Gwynett cherchai une nouvelle cuve à bière, ils pourraient la trouver ici. Mon père s'appelle Min-Jae. C'est un grand scientifique de l'enclave, il travaille sur la biologie animale avec le professeur Carrington... enfin ça et d'autre projet plus secret et sans doute plus dangereux et dont je n’entendrai probablement jamais parler. Je ne connais pas ma mère, en fait, je pense que seul mon père doit la connaître, mais il n'en parle jamais. Et non, je ne suis pas adoptée, j'ai les traits de la famille Kim, j'ai la même tache de naissance sur le bas du dos que mon père et que ma grand-mère. Je suis donc bien une descendante des Kim's. J'ai mis relativement longtemps à légitimer ma place dans cette famille ce n'est pas pour qu'elle soit remise en cause. 

L'ambiance au sein de la maison est plutôt calme et c'est généralement toujours comme ça, chaque membre de la famille à une tâche et la mienne consiste à nettoyer la cours, du moins, a ce moment précis. Je sors très peu de la maison et je ne côtoie pas les autres enfants de l'Enclave. Mon père est très protecteur vis-à-vis de moi, il m'empêche de sortir et de voir le monde extérieur, de découvrir l'enclave et ses habitants et la Louisiane. Il dit que les enfants et les adules d'en-dehors sont des sauvages complètement ignare et sans importance. Je sais pertinemment que ce n'est pas vrai, j'ai eu le plaisir d'écouter quelques-uns des enfants qui se trouvaient de l'autre côté de la barrière de bois qui sert de rempart à mon jardin. Mon avis sur le sujet est simple, les enfants de l'enclave semblent drôles, ils rient beaucoup et j'ai envie de rire avec eux. Quand aux adultes... je sais par expérience qu'ils ne sont pas drôles et qu'ils sont même parfois chiants. 

Après, j'ai émis une hypothèse, celle que mon père me surprotège, car depuis trois ans, je suis très malade. Je ne connais pas trop le terme médical, mais j'ai parfois du mal à respirer, je crache régulièrement du sang et j'ai des douleurs monstres aux muscles... Le médecin de famille me donne beaucoup de médicaments pour soi-disant améliorer ma santé, mais c'est à chaque fois de pire en pire. Il est vrai cependant, que depuis mon rêve de cette nuit, j'ai l'impression d'aller mieux. Ça n'a peut-être aucun rapport, mais je vais vous le racontez. Je me noyais dans une sorte de grande cuve d'eau, je me débattais pour remonter, mais en vain... Puis ça s'est assombri... et je me suis, comme téléportée dans un lit... Ce n'était pas un lit chaleureux comme on peut avoir dans une maison, non, c'était un lit médical. Des scientifiques m'encerclaient et me regardaient... Il disait des trucs compliqués, je ne me souviens plus exactement des mots. Un scientifique s'est approché avec une grande seringue... Et c'est à ce moment que je me suis réveillée.



École militaire de l'enclave : Classe 2277 – Septembre 2277, Juin 2283 – September 2277, June 2283

Nous sommes dans une classe d'une vingtaine d'élèves et pour la majeure partie de notre section, c'est la première année de l'école secondaire. Nous devons prendre l'habitude de marcher au pas et de répondre au professeur en disant un « Oui instructeur » d'un ton sûr et franc. Nos vêtements sont identiques et se composent d'un pantalon ou d'une jupe noire ainsi que d'une chemise blanche. On ne doit porter aucun bijou et porter les cheveux soit court soit attaché avec une natte. C'est très strict, mais c'est cette rigueur qui va me permettre de devenir une vraie femme. Mes parents ont beaucoup insisté pour que j'aille dans cette école, qui est la meilleure de toute la Louisiane. J'ai finalement acceptée pour l'honneur de la famille Kim et surtout par envie d'étudier et de devenir soldat de la glorieuse Enclave des États-Unis. Certaines mauvaises langues diraient que la propagande de l'enclave incite les jeunes à vouloir rejoindre l'armée, personnellement, je pense que ça n'a eu aucune influence sur mon choix. L'instructeur nous indique alors la liste des cours qui vont être dispensées lors de ses nombreuses années d'étude en perspective. Principalement, des cours de langue, de mathématique, d'histoire et à partir de la cinquième année, de stratégie militaire, de lecture de carte et d'analyse de situation... Dans l'optique de devenir officier militaire. En parallèle, je pense prendre des cours de droit... car si j'échoue dans le domaine militaire, j'aurai toujours une roue de secours.

La cloche de la chapelle sonne enfin la récréation. Je me dirige donc vers le parc de l'école, celle-là même où tous les élèves se réunissent pour prendre un peu l'air. Je reste avec une amie près du grand chêne qui se trouve au centre du parc. Nous discutons de tout et de rien, mais il se trouve que notre place est enviée par beaucoup de monde. Une fille brune d'une année supérieure à la nôtre s'approche avec son groupe d'ami. Je m'attends à des ennuis, mais je fais mine de ne pas le voir. La fille se positionne à un mètre de moi et me regarde d'un air supérieur, je me lève et croise les bras en lui demandons pourquoi elle se place ainsi en opposition avec moi. Elle met un peu de temps à répondre pour finalement faire un sourire en coin. Finalement, elle dit que cette place sous l'arbre lui appartient et qu'un chintok devrait se mettre près des poubelles de l'école. Effectivement, ce n'est pas très gentil et je décide de ne pas me rabaisser à aller vers les poubelles ni même à quitter l'arbre d'ailleurs. Elle me pousse brutalement contre l'arbre, ce qui me fait souffrir du dos. Je grimace et je me décale de l'arbre avant de faire des mouvements de kung-fu... Puisqu'elle me pense chinoise, voyons jusqu'où ses stéréotypes la poussent. Elle s'écarte d'un coup et fronce les sourcils avant de partir en serrant les poings. Mon amie s'approche impressionnée et un peu vexée de ne pas savoir que je fais du kung-fu. Une fois à l’abri des oreilles du groupe de fille, je lui avoue n'avoir aucune connaissance sur le sujet et pire que ça.. ne pas savoir me battre. Elle rit et trouve que la ruse était bonne. 

Nous pensions avoir la paix et le droit de rester sous l'arbre... Mais c'était sans compter sur la sauvagerie des enfants de notre âge. Une semaine après, la fille est revenue, elle s'est positionnée devant moi à une dizaine de mètres et une nouvelle fois, je me suis levée et je l'ai regardée droit dans les yeux. On ne clignait pas des yeux et autour de nous la foule d'élève nous encerclait. Le silence vient d'instaurer son règne dans la cours de récréation. Et c'est un duel qui se prépare... Je ne sais pas encore en quel genre de duel, mais je sais que le gagnant va avoir le droit de siéger sous l'arbre. Un garçon que je connais pas amène alors un jeu de dame. Je ne suis pas douée à ce jeu, mais si c'est ainsi qu'on gagne les duels, j'ai peut-être une chance. Je m'approche alors du plateau, tout comme mon adversaire. Je commence à placer mes pions, mon adversaire joue en premier. 

Elle avance le premier pion, mais alors que je me concentrais sur le plateau... un truc m'interpelle dans la foule. Un bruit de suscions, un bruit fait pour attirer l'attention. Je me tourne vers un garçon qui se trouvait derrière mon amie... Il tient un bâton et je pense que c'est un tabassage que risque de recevoir mon amie si je gagne. Très bien... Il m'impose des règles... Mais ils ne me connaissent pas. Je place mes pions.. pour le moment afin d'avoir une neutralité. Les pions sont imposants et je pense qu'une dame l'est encore plus et une fois lancée peuvent assommer quelqu'un. Mais pour arriver à effectuer mon plan.. je dois gagner avec une Dame. Mon exercice est difficile, mais je dois tenir bon. Finalement après une dizaine de minutes de jeu, je gagne la partie en ayant la dame en main. Le garçon lève les bras et s'apprête à assommer mon amie, je prends alors le pion incarnant la dame et je le jette de façon à lui toucher sur le front. C'est une presque réussite... Sauf que le pion lui crève un œil. Au moins, mon amie est saine et sauf. Cette histoire nous amène chez le directeur de l'école. Une sanction m'est alors imposée et je dois effectuer des TIG au sein de l'école. 


Rencontre spéciale à l'école militaire de l'enclave : Octobre 2281- October 2281

Nous sommes en octobre 2281, le temps est maussade et tend à aller vers une relative fraîcheur. Je me rends comme à mon habitude à mon école. Et devant moi, se trouve une fille que je n'ai jamais vue auparavant. Elle est blonde, assez jolie et porte un manteau vert olive et un pantalon bleuâtre, le standard militaire habituel. Je m'approche d'elle dans le but de la rencontrer. Effectivement, il se peut que je me retrouve en groupe avec elle et d'en savoir un peu plus avant que cela arrive va être un avantage. Je lui dis alors un marginal : « Je ne crois pas qu'on se connaisse ». Une phrase toute bête qui permet de commencer une conversation. Elle est légèrement surprise que je l'aborde, mais ne semble pas embêtée par la situation. Elle approuve cependant le fait qu'on ne se connaisse pas. Je lui tends alors la main pour me présenter. J’apprends alors qu'elle porte le nom de Wesker, j'ose lui demander dans quoi elle se spécialise. C'est ainsi que je découvre que c'est une franc-tireuse, je trouve ça bien qu'on ait des tireuses d'élite dans l'armée de l'enclave. Je reste cependant très secrète sur tout ce qui concerne mon passé. Après tout, on ne va pas tout se dire le premier jour. Néanmoins, je suis heureuse de l'avoir rencontrée et j'espère qu'un jour, je retrouverais cette combattante dans une escouade. Mais pour l'heure, je dois retourner en cours.

En arrivant près des salles, je m'arrête pour observer une dissertation oral d'une bonne amie, elle porte le nom de Eleonora Sakharov.elle traîne souvent avec moi dans l'enclave. Une personne exceptionnelle.

Rêve spécial : Octobre 2281- October 2281

Je me retrouve nue au fond d'une cuve remplie d'une sorte de liquide. Ce qui est étrange, c'est que j'arrive à respirer. Je respire, mais je sais que je dois sortir le plus rapidement de cette cuve. Je nage alors à la surface et je rampe en dehors du liquide. Je tousse beaucoup, je vomis le liquide que j'ai dans mon estomac. Je m'essuie la bouche et je me relève finalement. Autour de moi, il y a rien, je suis dans une pièce blanche, sans rien autour. Une porte s'ouvre devant moi et la lumière qui provient de cette autre pièce m'aveugle. Deux hommes sortent de cette pièce et me tirent dessus avec un pistolet à fléchette. Je me retrouve alors attachée à une table, un spot lumineux se trouvant sur le plafond m'aveugle et j’entends le scientifique parler de synthèse mémorielle... Je me suis réveillée ensuite. 


Mission d’entraînement de l'enclave : Escouade du sergent instructeur S. Lee décembre 2285 – december 2285

Objectif : entraînement.

Nous sommes dans le baraquement 13 des recrues sous les ordres du sergent instructeur S. Lee. Avec moi, j'ai la recrue Jessica Thomas, une femme rousse qui possède des connaissances en médecine. La recrue Travis George, un petit brun avec une moustache, adorateur des armes lourdes. La recrue Johnson Junior David, un afro-américain chauve et surtout un spécialiste tacticien. Mais également la recrue Brooklyn Bradberton, une goule, ancien vendeur d'arme en Nouvelle-France et la recrue Duncan Marlon, un Franc-tireur avec une allure de hippie. Nous avons également Spike, le berger allemand de l'équipe. 

Nous nous préoccupons à faire nos lits au carré avant l'arrivée prochaine du sergent instructeur. L'humeur de l'escouade d’entraînement est plutôt bonne. Ce n'est pas le froid hivernal et l'heure matinale qui vont nous faire ébranler le moral. Cela fait maintenant un mois et demi qu'on subit les aléas du temps dès l'aube et les rudes exercices d’entraînement que nous impose l'armée. Nous venons de terminer les lits et nous nous mettons au garde-à-vous devant ses derniers. Je prends Spike contre moi et j'observe la porte du baraquement s'ouvrir et le sergent instructeur S.Lee entrer. Il s'agit d'une goule d'avant-guerre, une femme de l'armée américaine. Ça fait deux siècles qu'elle fait se métier, la retraite pour les goules, c'est plus un concept abstrait qu'autre chose. Elle s'approche d'un pas lent et nous observe de façon hautaine et méprisante. Nous savons qu'elle nous considère comme des larves, des bébés insectes à qui il faut apprendre à piquer. Elle s'arrête brusquement devant moi et fronce les sourcils. Son regarde navigue entre Spike et moi. Finalement, elle se met à parler ou plutôt à gueuler. 

« Bol de riz ! Comment ça se fait que tu tiens la mascotte de mon unité ? » 
« C'est mon tour de garder Spike sergent instructeur. »
« Bol de riz ! Espèce d'empoter de citron, tu n'as pas le droit de garder Spike ! Et tu sais pourquoi tu n'as pas le droit ? »
« Non sergent instructeur, pourquoi je n'ai pas le droit sergent instructeur ? »
« Car tu es une putain de chintok communiste bouffeur de chien, tu comprend bol de riz ? »
«  Oui sergent instructeur, désolée sergent instructeur. »

Après cet échange avec le sergent instructeur, je remets Spike à la recrue Travis. Je suis un peu vexée par cette discution mais je comprend le sergent instructeur qui à vécut avec la propagande anti-chinois d'avant les bombes. Puis, après cette mésaventure, nous sortons dans la cours centrale du camp pour effectuer une série de pompe. Nous entamons les hostilités avec cinquante pompes. De quoi nous mettre en bonne forme pour ce qui va suivre, soit, douze kilomètres à pied que nous devons effectuer en moins d'une heure et avec quinze kilogrammes de matériel sur le dos. Nous restons groupés pour effectuer le trajet. Les premiers kilomètres sont assez difficiles, car nous devons trouver notre rythme. Il doit être assez efficace pour arriver dans les temps et pas trop rapide pour ne pas que nous soyons épuisées sur les derniers kilomètres. Finalement, nous nous adaptons assez rapidement et nous parvenons au camp en forêt, camp appartenant à l'enclave. Selon les dires, c'est un camp de torture, selon d'autre, le camp n'existe pas, mais au final, ce n'est qu'une rumeur des soldates premières classes pour effrayer les recrues. Nous nous reposons quelques minutes afin de nous hydrater et de reprendre notre souffle. J'ai les muscles douloureux, j'ai les pieds humides, le souffle court, mais je me dois d'ignorer tout ça pour être une bonne soldate. Nous observons le terrain d’entraînement, il s'agit d'une course d'obstacles, contenant bain de boue, escalade à la corde, épousailles du sol sous des barbelés et sous les tirs d'une mitrailleuse à peinture et enfin combat à main nue. 

Nous partons tous un par un, mon tour vient rapidement. Je saute avec agilité les petites herses cloutées qui barrent le passage. Je me précipite vers le bain de boue et je rampe dedans pour éviter les tirs d'une mitrailleuse automatique de peinture bleue. Marlon, lève trop la tête et se prend une bille de peinture dans le gaufrier. Adieu Marlon... Il connaissait les risques, on ne va pas le pleurer pour son échec lors de cet entraînement. Je passe à côté du malheureux. Je prends ensuite mon courage pour emprunter la corde, elle est glissante et je perds un peu de temps. Travis qui me suivait depuis peu m'attrape la jambe pour m'envoyer au sol. Je ne comprends pas son geste et je reste quelques secondes de plus au sol en me malaxant une douleur au bras... Je me relève et reprends la course. J'arrive enfin au passage sous les barbelés et je remarque que Brooklyn est emmêlé dedans... Je tente de le libérer en vain.. il doit abandonner, c'est terminé pour lui. Je termine enfin le périple en arrivant sur le lieu d’entraînement au combat à main nue. Je décide d'affronter Travis et de me venger de son coup en traître. 

J'observe Travis dans le blanc des yeux. Il jubile de pouvoir frapper une femme, c'est sans doute son plaisir secret. Je commence par éviter la majorité de ses coups. J'ai dans l'intention de l'épuiser, de vampiriser toute ses forces pour contre-attaquer de façon violente. Je prends certains coups, mais j'essaie de faire en sorte de ne pas me blesser bêtement. Il respire vite, il respire fort et je décide de contre-attaquer. Je lui mets un violent coup dans la gorge ce qui lui bloque la respiration. Il recule, j'en profite pour charger et le renverser. Il reprend son souffle, mais c'est trop tard pour lui. Je prends son bras, le tends en l'air brusquement et d'un coup de genou, je le lui déboîte. Il hurle et abandonne le combat. Je lui lance un regard noir tendis qu'il reste au sol. Je me dirige vers le sergent instructeur S. Lee qui me félicite de deux tapes sur l'épaule. 

Mission d’entraînement : Terminé  

Mission Ringgold : Escouade Delta février 2290 – Delta Squad february 2290

Objectif : Assistance de l'escouade Star ( Star Squad) qui doit capturer un Écorcheur pour le professeur Carrington du corps scientifique de l'enclave. 

Autre : L'utilisation d'AA alourdirai les vertiptères et baisserai son autonomie de vol. 

Nous nous trouvons sur la butte Foxtrot, à l'ouest de la chapelle Saint-John où d'après les éclaireurs se trouverai un nid d'écorcheur. La Star Squad s'est divisée en deux groupes de 3 hommes. L'alpha Star Squad se trouve sur le toit de l'église et doit faire sortir l'écorcheur. Bravo Star Squad se trouve au point Golf à un kilomètre au sud de la chapelle et prépare un piège pour capturer l'écorcheur. Dans la Delta Squad nous sommes aussi divisés, mais uniquement pour nous placer dans deux vertiptères. Notre objectif est de rejoindre L'alpha Star Squad mais de rester en vol stationnaire... Quand L'écorcheur va sortir nous devons le harceler avec les mitrailleuses de 5 mm et le pousser à suivre notre itinéraire. 

Je suis allongée dans les fourrées de la butte avec des jumelles en main. J'observe l'approche de L'alpha Star Squad, à leur signal, on doit décoller et passer à la phase deux. Cela ne m'amuse pas de rester dans l'herbe humide, mais c'est mon devoir en tant que soldate de l'enclave. 

« Des nouvelles informations de l'Alpha Star Squad Kim ? » Demande le sergent chef Hancock et je lui réponds un peu dépitée que L'alpha Star Squad est en train de fumer et de pisser dans un des trous du toit de la chapelle. Le sergent chef doit avoir l'habitude du manque de maturité de l'héroïque Star Squad car il ne rouspète pas. Le haut commandement à fait de cette escouade, ses chouchous, les héros de l'enclave d'hier et d'aujourd'hui. Nous sommes nombreux à penser qu'ils n'ont aucun mérite, si ce n'est celui de voler les médailles des autres sections. L'un des membres de l'Alpha Star Squad lève les bras en croix donnant le signal. Je me lève d'un coup et hurle aux restes des membres de mon escouade de monter dans les vertiptères. Je me dirige également vers un de ses véhicules et emprunte la place de l'artilleur. Le pilote ne tarde pas à décoller et on se dirige donc en direction de la chapelle. Une fois sur place, aucun signe de l'Alpha Star Squad ni même de l'écorcheur. Nous nous mettons en vol stationnaire et attendant un signe soit de l'un, soit de l'autre. Seulement, l'écorcheur sort en premier et pas par la grande porte. Le monstre écarte le trou dans le toit et saute sur mon vertiptère. J'ai le visage du monstre à seulement un mètre du mien et je le regarde droit dans les yeux. La seule chose qui me sépare de la créature, c'est le minigun. D'ailleurs, j'appuie instinctivement sur la gâchette, je lui tire dans le visage à bout portant et l'écorcheur grogne. Je crie comme pour sembler plus effrayante que le diable des terres désolées. Le sang de la bête gicle sur moi et je suis couverte assez rapidement par cette immondice visqueuse. Finalement, le monstre lâche prise et va s’affaler sur le sol mort.

Le Vertiptère est encore en bon état pour voler même s'il est bien abîmé sur le flanc gauche. Finalement, un autre écorcheur cette fois dominant sort par la grande porte de la chapelle. La Star Squad Alpha à réussie sa première mission, nous n'avons pas le temps de savoir s'ils sont en bonne santé, nous devons accompagner « Monsieur » dans sa cage. Nous commençons à tirer derrière et sur le côté du monstre pour le pousser à avancer. Mais cela n'a pas un effet suffisant. Il avance, mais s'arrête souvent pour fuir dans une autre direction. Le sergent chef Hancock décide de changer de stratégie et m'ordonne de descendre en rappel pour servir de carotte. Je trouve l'idée brillante, mais le faite que ça soit moi l’appât me dérange beaucoup. Néanmoins, je m’exécute et descends de l'appareil à l'aide d'une corde. Le pilote me maintient à quelques mètres du sol et j'ai l'écorcheur dominant à une dizaine de mètres. Le monstre semble attirait par le sang de sa petite copine sur moi et il s'avance à grande vitesse dans ma direction. Je l'entends grogner ! Mugir et faire trembler le sol par la seul force de son cri et pour couronner le tout, il se mets à pleuvoir. L'écorcheur s'approche souvent trop prêt à mon goût, mais le pilote est un expert et jamais je ne suis réellement en danger.

On arrive dans la zone du piège, une grande cage en acier, on arrive à faire entrer la bête dedans sans trop de problèmes puisqu'il ne réfléchit pas. La mission est une réussite, nous avons capturé le monstre et nous n'avons qu'à déplorer qu'un seul blessé, un membre de la Star Squad Alpha qui c'est fait projeter contre un mur lors de l'opération dans la chapelle. Je me demande quand même ce que le professeur Carrington va faire avec cet écorcheur. 

Mission Ringgold : Statut : Réussite. 

Rapport : La mission est une réussite grâce au soldat 1 ère classe Kim qui s'est portée volontaire pour servir d’appât pour l'écorcheur. 


Mission Mansfield's : Escouade Delta Mai 2290 – Delta Squad May 2290

Objectif : Exploration de ruine d'avant-guerre, exploration de l'usine Mc Tomtoom, exploration de l'usine Chocolate charlie's. 

Autre : L'utilisation de AA n'est pas conseillée au vu de la fragilité des ruines d'avant-guerre. 

Le briefing commence, nous sommes tout assis sur des bancs en acier à attendre le colonel. Celui-ci se présente peu de temps après que nous soyons arrivés. D'un même élan, nous nous levons pour nous mettre aux garde-à-vous devant le Colonel P. Spring. L'homme se tient debout, bien droit comme un soldat, les bras croisés dans son dos et, il nous regarde de façon hautaine. Nous savons que sa froideur naturelle n'est pas forcément à notre encontre, mais nous autres soldat, restons quand même perplexe. Le colonel P. Spring nous dit alors « repos ! » d'un ton monocorde et routinier. Il se dirige alors vers le tableau qui trône au fond de la salle. Sur celui-ci se trouve le plan d'une ville que nous connaissons bien. Il s'agit de Mansfield's à l'est du QG de l'enclave. Sur le plan, les flèches rouges désignent les points de passage possible. Tendis que les cercles bleus les objectifs majeurs. Selon le haut commandement, c'est une mission de routine. On ne devrait pas croiser plus d'une dizaine de goules... Peu ou pas de pillard et il y a aucune autre menace détectée par les vertiptères de reconnaissances. Le colonel P. Spring nous indique qu'on va se faire déposer à 5 kilomètres au nord de la position. Dans la ferme des « Prestons » alliée à la cause de l'enclave. De cette position, nous devons descendre au sud et pénétrer les locaux de l'usine Tomtoom. Une usine d'électronique et de technologie par G.P.S.. Sur place, nous devons prendre note des machines présente et en état de fonctionnement ainsi que le nettoyage d’élément hostile et la sécurisation des locaux. Une fois faits, nous devons envoyer un message radio au QG pour l'informer d'envoyer l'équipe de récupération. Une fois l’objectif atteint, nous devons nous diriger à l'est en direction de l'usine Chocolate Charlie's et reproduire le même schéma que pour l'usine Tomtoom. 
« Allez en paix, revenez victorieux ! » Dit alors le colonel pour conclure son briefing, et nous répondons d'une même voix « Sir, yes, sir ! ».

Nous nous dirigeons vers le tarmac de l'héliport de l'enclave. Nous devons prendre un vertiptère pour aller à la ferme des Prestons. Je connais personnellement le pilote qui va se charger de nous emmener, il s'agit de l'officier Park. Un très bon pilote, je sais qu'avec lui, nous arriverons à bon port. Park, est un bon ami, c'est souvent avec lui que je vais boire un verre au bar de l'enclave après les missions. Nous allons donc en direction de la ferme. Le voyage se passe bien et dans un silence presque religieux. Lorsque le vertiptère se pose, nous descendons et commençons à partir en direction du sud. La route de goudron semble praticable. Cependant, ce qui nous tracasse le plus, c'est le calme ambiant. Pas un bruit, pas un cri d'animaux, l'endroit semble être un no-man-land. Ce n'est jamais une bonne nouvelle quand c'est trop calme. Il est vrai que la reconnaissance aérienne n'a rien détecté, mais une question vient s'installer brutalement dans nos têtes comme un radcafard vient se greffer sur un tas d'ordures. Pourquoi, cette zone ne possède aucune vie ? Nous arrivons enfin aux portes de la ville de Mansfield's. Les petites maisons individuelles en ruines commencent à faire place aux gros buildings d'entreprises également en piteux état. Sur la route, les carcasses de voitures s'alignent sur les rebords de trottoir tendis que des cratères d'obus plus où moins importants parsème le sol. De temps en temps, nous trouvons des squelettes... Ils sont fixés à jamais dans les tâches qui les incombé de leurs vivants. Le premier assit à un comptoir, en train de lire son journal, le second au volant d'une voiture... Cette ville est restée inchangée depuis la chute des bombes. Certain dans l'escouade s'imagine la vie que pouvoir avoir les gens d'autrefois. D'autre s'amuse à demander un café à un serveur squelette... Personnellement, je ne trouve pas ça drôle. On ne peut pas se moquer des malheureux qui sont morts par les bombes. J'observe le chef d'escouade, d'un simple regard et il met le holà sur les blagues de mauvais goûts de l'équipe. Le Sergent chef Hancock D est un homme juste et droit. Il est un bon chef d'escouade bien que ses décisions soit parfois étranges et dangereuses. 


Nous entrons dans l'usine Tomtoom par la grande porte en acier peinte en vert. C'est ici que deux siècles auparavant, les habitants de Mansfield's aller au travail. Ils empruntés tout comme nous la grande porte et suivaient le couloir jusque dans les vestiaires. Aujourd'hui, ses vestiaires ne sont plus qu'une pièce inondée ou se trouve deux cadavres vieux de 200 ans. Les employés de l'usine continuaient ensuite vers la salle des machines... Notre objectif est d'analyser l'état de ses machines.... Elle semble en état de marche. Par contre, ils ont pris la poussière. Le Caporal Smith entend un grognement et il nous en fait part. Le sergent chef Hancock nous dit d'enlever la sécurité de nos armes et de se mettre en position de combat. Les minutes passent et nous entendons tous les bruits de gorge de ses satané goules sauvages. La première de ses goules enfonce une porte au-dessus de notre position. Le soldat 1ère classe Johnson et moi ouvrons le feu pour tuer cette abomination. La porte au fond de la salle s'ouvre brutalement et une dizaine de goules dont une luminescente sorte pour nous charger. Nous ouvrons tous le feu pour les abattre. Cependant, nous n'avions pas remarqué que d'autre de ses créatures venait par la porte du haut. Une de ses saloperies saute sur le soldat 1ère classe Travis et lui pète le bras. Je prends instinctivement mon pistolet pour achever d'une balle dans la tête la goule. Le sergent chef Hancock donne l'ordre de se replier en direction de la sortie. Nous nous mettons à courir dans se couloir qui était si calme il y a maintenant dix minutes. Nous sommes poursuivis par maintenant une quinzaine de goules. Nous voilà dehors et c'est avec panique que nous remarquons que des centaines de goules se trouve de part et d'autre de la grande rue. Les coups de feu ont dû les attirer. Le sergent chef donne l'ordre de courir vers la maison en face. Ce que nous faisons en ouvrant le feu sur ses monstres pour les retenir. Le soldat 1 ère classe Johnson enfonce la porte et tir sur une goule qui se trouva à l'intérieur. Malheureusement, le Caporal Smith se fait sauter dessus par au moins cinq goule. Je prends l'initiative de tirer sur ses dernières pour le libérer de cet enfer sauf qu'elles ne veulent pas lâcher leurs prises. Le sergent chef m'ordonne de venir à l’abri. Le danger se rapproche et je commence à courir en direction de la maison. Sauf qu'une de ses goules me suit à la trace et me griffe profondément le dos. Je rentre dans la maison tendis que Johnson barricade la porte. Nous ne pensions pas tomber sur autant de goule.... La médecin 1 ère classe Thomas soigne en premier le bras de Travis. Ma blessure est impressionnante, mais elle n'est pas dangereuse. Nous nous éparpillons sur le premier et le deuxième étage de la maison. Johnson nous informe que dehors les goules s'entassent, mais, elle ne semble pas vouloir enfoncer la porte. Après une dizaine de minutes, Thomas commence à me recoudre... Hancock s'approche alors de moi. Je ne sais pas si c'est pour me voir sein nue où pour vraiment me parler. Il fume un cigare et il prend des nouvelles de ma santé. Entre-temps, l'escouade avait fait le compte des munitions... c'était maigre. J'ai informée Hancock que je pouvais me battre avec deux Kukri, celui de Thomas et le mien tendirent que mes munitions iraient à cette dernière. Il trouve que c’est une bonne idée. 


Le soleil se couchait et nous nous reposions en attendant de trouver un plan. Vers minuit, les grognements des créatures se sont intensifiés. Nous nous sommes préparés à un assaut. Ça n'a pas manqué. Les volets des fenêtres du rez de chausser ont volé et plusieurs goules se sont infiltrées dans la maison. Pour couvrir notre retraite vers les étages supérieurs, on a ouvert un feu nourri. Cependant, le sergent chef s'est fait recouvrir par ses monstres et on a dû l'abandonner. Nous avons renversé l'armoire dans l'escalier pour les retarder. Puis nous avons emprunté la fenêtre d'une chambre d'enfant pour accéder aux toits. Nous devons passer sur un pont de bois pour accéder aux toits de la rue d'en face. Seulement, Travis qui était le premier à passer. A préférer saboter le pont après son passage. Nous étions bloqués Johnson, Thomas et moi sur les toits et plusieurs goules s'apprêter à nous rejoindre. J'ai pris la décision de nous faire sauter du toit pour s'enfoncer dans l'église et d'effectuer une dernière défense sur place. Seulement lors du saut Thomas s'est pété la jambe. Nous ne voulions pas nous séparer, alors nous avons porté Thomas jusque l'église. Nous avons fermé les portes et nous avons eu un temps de repos. J'ai demandée alors à Thomas de me dessiner avec de la cendre des signes chinois dans le dos... pour que ça porte chance. Tendis que je me préparais psychologiquement à une dernière bataille... Nous avons donné les dernières balles de fusil d'assaut à Thomas, tendis que j'ai donnée toutes mes munitions de pistolet à Johnson. Personnellement, je serais aux Kukri. La porte de l'église subit les coups des goules... Thomas... m'injecte alors une surdose de Buffout. Quitte à mourir autant en emporter le plus possible dans notre sillage. Je me suis sentie étrange, j'ai eu comme l'impression que je pouvais soulever une montagne. La porte de l'église s'est alors ouverte et c'est plus d'une vingtaine de goule qui est alors entrée. J'ai eu le temps de voir Thomas et Johnson ouvrir le feu tendis que je charge les goules. Je sers avec force mes armes si bien que j'ai l'impression de ne plus sentir mes mains. Je frappe ses créatures.. je les renverse, les découpes... mais je ne sais pas si je l'ai tues. Je n'ai plus aucune sensation dans les membres... la toute-puissance d'avant le combat n'est plus qu'une vague lointaine. Pourtant, j'ai toujours la vigueur. Mais plus le temps passe plus mon rythme ralenti, si bien que je me fais vite dépasser. Je reçois un premier coup qui me pète le bras puis un second sur mes jambes. Je vacille, je tombe... Je remarque que les goules foncent sur mes amis... Ils sont débordés.. Je ferme les yeux un instant. Peut-être un long moment. Des coups de feu retentissent à nouveau, une escouade. Une autre escouade est arrivée. J'écoute le vertiptère tirer de ses gros canons... puis plus rien. 

Mission Mansfield's : Statut : Echec 

Rapport : L'équipe de repérage est tombée sur un nombre impressionnant de goule. Le sergent chef Hancock Donald, le caporal Smith Mike et la 1 ère classe Thomas Jessica sont décédés. Le 1 ère classe Travis George à déserté. Le 1 ère classe Johnson Junior David et la 1 ère classe Kim Soo-Yong sont blessées. 

Le 1 ère classe Johnson et la 1 ère classe Kim ont était sauvé par l'escouade Star ( Star Squad ). Le haut commandement se charge des soins médicaux des survivants. Dieu ai pitié de l'âme de nos héros, mort ce jour pour l'enclave. 





_________________________________________________________

INVENTAIRE DE DÉPART (soyez modestes)

Armements permanents :
Kukri x2
Mauser C96 (.32 ACP) en 10 coups
Baikal MP-330 (Cal 12) en 5 plus 1 coup
ou
Fusil d'assaut chinois (7,62 mm) en 30 coups
5 Grenades à fragmentation F1

Munitions permanentes :

40 munitions de .32 ACP
20 munitions de Cal12
ou
90 munitions de 7,62 mm

Vêtement diverse :

Haut débardeurs noirs et blanc
Pantalons verts olives
Pantalons type treillis avec camouflage forêt standard
Chemises verts olives
Chemises type treillis avec camouflage forêt standard
Ceintures avec porte pistolet sur hanche
Ceintures de bandoulière avec porte cartouche et porte grenade
Veste militaires avec rembourrage coton et extérieur fourrure de renard au camouflage forêt standard
Paires de ranger.
Sous vêtement blanc comprenant bas culotte et haut soutient gorge pour personnel féminin
Chaussette blanche.
Jumpsuit brune et cagoule brune pour sous équipement confort de AA.
Armure type AA MkI avec dessin peint par Kim.
Armure de ranger camouflage forêt
Chapeau de brousse camouflage forêt
Robes diverses
Jeans
T shirt diverse
Un manteau en cuir
Des bottines
Sous vêtement diverse.

Autre :

Clé de son coffre à la caserne
Clé de l'appartement de ses parents.
150 capsules



_________________________________________________________

Pseudo : ICI
Âge IRL : ICI
Comment as-tu trouvé le forum ? : ICI
Des suggestions ? : ICI

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Pour l'honneur de l'enclave ! Kim Soo-Yong Jeu 27 Oct - 7:37
Yeaay ! Bienvenue ! Ou bien-revenue si j'ai bien tout compris ! ^-^
Ton avatar est trop booow ! Et ton histoire est trop cool ! O.O

Bon courage pour ta validation ! =3
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 158
Date d'inscription : 15/10/2016
MessageSujet: Re: Pour l'honneur de l'enclave ! Kim Soo-Yong Sam 29 Oct - 18:37
Terminé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Pour l'honneur de l'enclave ! Kim Soo-Yong Jeu 3 Nov - 16:45
Salut à toi courageux petit pantin !

Bon, même si on se connait et que ça me semble obsolète, je te fais le même discours qu'aux autres. (Le protocole que diable !)
Bienvenue sur Fallout Tales of The Wastes. Je suis la Marionnettiste et je me charge de corriger ta fiche.
Ça va être rapide puisqu'après lecture de celle ci, tout me semble tout à fait en ordre. Un très bon travail sur l'histoire qui est parfaitement compréhensible, fluide et intéressante au niveau du format.
On aurait peut être aimé savoir ce qu'est devenue la famille de Kim et comment ils ont prit son entrée à l'école militaire de l'Enclave, mais ce n'est qu'un avis personnel.
Idem, cette histoire de maladie est intrigante et plus de détails à son sujet aurait été sympathique.
Cependant, ce ne sont pas vraiment des critiques, juste des commentaires qui prouve que j'ai accroché à ton histoire.

Étrangement, je n'ai rien à redire sur ta fiche. C'est une fiche comme on les aime qui respecte les règles et ne présente pas de personnage "Grosbill".
Je te déclare donc officiellement VALIDÉE !
Je vais de ce pas t'ajouter aux membres de l'Enclave et créer ton espace de gestion. N'oublies pas d'y mettre ton inventaire.

Bonne chance sur ces terres dévastées ! Que la Mort ne te prenne pas trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Pour l'honneur de l'enclave ! Kim Soo-Yong
Revenir en haut Aller en bas

Pour l'honneur de l'enclave ! Kim Soo-Yong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pour l'honneur d'Asgard [pv: Sif]
» Démon contre Démon : Combat pour l'honneur [Pv: Oméa K.Shizuka]
» Elinor Tyssier - Pour l'honneur de sa famille...
» Pour l'honneur (Alex & Castiel)
» Pour l'Honneur de la Guilde !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Administration :: Registre des survivants :: Survivants validés :: L'enclave-