La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Eyh cruel world... [RP solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eyh cruel world... [RP solo] Mar 13 Déc - 12:51
Le voyage en dehors de la ville se passa étonnement tranquillement pour les deux raiders.
Une fois libérée de ses liens et après s’être étirée en soupirant de satisfaction, l’ex-captive avait décoché un sourire malicieux à sa comparse avant de lui répondre.

“ T’es plutôt réglo pour une raider. Ok, va pour le Cercle alors, fais moi penser à t’payer un verre là bas. ”

Puis elle avait prit la tête du groupe, marchant légèrement en avant par rapport à la personne qu’elle guidait. Tous deux étaient ainsi parties vers l’ouest. Un silence s’était installé entre les deux femmes. La désarmée semblait étrangement concentrée par rapport à son attitude précédente. Elles quittèrent les derniers bâtiments proches de l’ancienne Nouvelle-Orléans pour s’aventurer sur une terre beaucoup plus sauvage, composée de plaines sèches et de zone marécageuses. La Louisiane était un vrai labyrinthe pour quiconque s’y aventurait sans connaitre, mais la raider semblait sûre de son chemin et à aucun moment elle ne s’arrêta pour réfléchir ou vérifier sa position. Elles passèrent par une petite zone forestière humide typique de la région et ce fut alors la Hyène qui stoppa leur progression en s’arrêtant. Ne l’entendant plus marcher derrière elle, Cyx s’arrêta à son tour et se retourna pour lui lancer un regard interrogatif.

“ Quoi, t’es déjà fatiguée ? ” demanda t-elle, taquine.

La femme ne lui répondit pas et sortit un vieux fusil pour utiliser la lunette et scruter les alentours. Elles se trouvaient toutes deux au sommet d’une colline qui surplombait légèrement la plaine d’herbes sèches dans laquelle elles s’engageaient. Cyx décida de garder le silence et, croisant les bras, attendit que sa comparse termine son petit manège. Après quelques secondes d’observation, la Hyène abaissa son arme et s’adressa enfin à la raider, lui demandant à combien revenait la vente de gamine au Cercle. D’abord surprise par sa question, Cyx tourna la tête pour observer en contrebas. Elle mit quelques secondes à distinguer la ferme et quand elle y parvint se mit à sourire avec malfaisance.

“ Cher, très cher. La chaire fraîche ça rapporte toujours beaucoup au Cercle. ” répondit elle en tournant ses yeux vers la Hyène.

Elle eut un petit rire peu bruyant.

“ Toi tu me plais de plus en plus ! Le gain avant tout, aucune pitié ! ” commenta t-elle, hilare et satisfaite.

Elle fit craquer ses doigts en les étirant puis son sourire s’élargit.

“ Note juste qu’un captif va nous ralentir. Faudrait pas qu’un groupe de soldats ou de rangers nous prennent en chasse avant qu’on arrive au Cercle. Mais bon, c’est toi la patronne. ”

Cyx avait prononcé les derniers mots avec une pointe d’humour qui ne retira rien à l’air carnassier et concentré qu’elle adressa à sa complice avant d’embrayer sur leur méthode.

“ Bon… Comment tu veux procéder ? On les prend en tenaille avec quelqu’un qui passe par derrière ou l’une d’entre nous joue les voyageurs égarés ? ”

Elle croisa ensuite les bras et redevint très sérieuse.

“ Par contre je te préviens, je suis pas suicidaire. Je suis dans le coup, mais je veux une arme. ”
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: Eyh cruel world... [RP solo] Mer 21 Déc - 21:51
Cyx compris très vite où la Hyène voulait en venir et, enchaînant les phrase avec une certaine malice, la femme sembla être encline à aider la pillarde solitaire dans son affaire... Mais uniquement ci elle était elle aussi armée, ce qui était certes compréhensible, bien que la cible ne soit qu'une famille de paysans isolés.
Cependant, la raiders vint à expliquer à la Hyène qu'une captive les ralentirait en cas de pépins... Ce sur qui la Hyène répondue ceci :

« Je sais... Mais c'est pas un problème. Dans le cas où nous verrions contrains de fuirent où de nous battre avec la gamine dans les pattes... Je la buterais, c'est tout. »

Sur ceux... La Hyène émit une pause... Avant de sortir son paquet de cigarette mou et d'en tirer une du paquet avec ses lèvres. Elle alluma ensuite la cigarette puis rangea le paquet.

« Pour l'arme... Tu l'auras... Mais quand je l'aurais décidée, fait moi confiance, tiens toi tranquille, écoute ce que je te dit et, une fois au cercle, t'auras le droit à une partit de l'argent que je tirerais de la gamine. »

La femme tira une lourde taff sur sa cigarette puis enchaîna.

« Je vais faire genre que je suis une voyageuse égarée... J'ai moins une gueule de Raiders que toi... Tu resteras très légèrement en retrait... Mais au moment ou je te sifflerais, faudra que tu rapplique rapidement, ok ? A ce moment là... Ou p't'être avant, je te filerais l'armes. »

Sur ceux, la femme recracha une grosse bouffée de fumer puis... Elle fit signe à Cyx de la suivre.

Ce soir, l'Ombre de L'Est comme elle ce fait appeler dans le Colorado... Aller écrire une autre verset à la Bible Noire qu'était son existence.

Le Duo s'en allât ensuite d'un pas rapide vers la ferme et... Plus la hyène s'approchait, plus elle sentant monter en elle l'adrénaline mêlée à cette irrépressible envie de détruire, de briser et... de tuer. Là... C'était différent qu'avec les autres cons de mercenaires... Là... C'était elle qui venait à la cible, comme une messagère, une annonciatrice du désastre... L'Ombre de L'Est... La Hyène.

C'était presque sacré... Comme si elle leur offrait la mort, comme une délivrance... Une sorte de main tendue sinistre et méprisante, une main appartenant à l'orgueil et au mal incarné.

Une fois à quelques pas de la ferme, la Hyène et Cyx qui c'était entre temps accroupie vinrent à se relever. Rapidement, La Hyène fit signe à la raider d'aller ce mettre discrètement sur le coté de la bâtisse, non loin de la porte, avant d'avancer plus loin, la Hyène jeta un regard à Cyx, lui montrant l'arme de fortune qu'elle avait récupérée, l'air de dire « tu l'auras bientôt. » Puis, elle s’avançât, calmement... Froidement, le regard neutre... Elle arrivât enfin sur le pas de la porte puis... Elle cognat à la porte.

Là... Un silence cinglant vint à s'abattre sur la scène.

« Qui êtes vous !?... Allez vous en ! On a rien ! TIREZ VOUS ! »

La Hyène ne répondue pas tout de suite à la phrase de l'homme... Laissant ainsi filer quelques seconde de battements.

« Je suis pas venue vous braquer... Je suis une voyageuse solitaire... C'était juste pour savoir si par hasard vous auriez un peu d'eau ou de quoi manger... ? »

« Bordel ! Qu-qui me dit que c'est vrai !? »
« Bell ! Voyons... elle est seule, pourquoi mentirait elle ? »

L'homme semblât hésiter puis...

« Raaah nan ! On ne sais pas sur quoi ont peut tomber et tu le sais ! »

« Bell'... Elle ne demande pas grand chose... Juste un peu d'eau et de la nourriture... je vais lui préparer ça, tu lui donne et elle repart. »


L'homme, toujours hésitant ce frotta le front d'un air pensif puis... Il acceptat finallement d'un hochement de tête.

« Bien... C'est d'accord... Je vais vous apporter quelques vivres, mais sachez qu'on ne peut rien de plus pour vous... Une fois que vous aurez eu ce que vous voulez, vous devrez partir sur le champs. »

« ... »

« D'accord. »



Après quelques dizaines de secondes, la Hyène fini par entendre le loquet de la porte se déverrouiller. La femme avait déjà dégainée son armes depuis quelques secondes, cette dernière, longeant son grand trench en cuir sombre était dans cette nuit noir était difficile à voir au premier coup d’œil... L'attaque sera aussi rapide que fulgurent.

L'homme ouvrit légèrement la porte, juste assez cependant pour laisser voir une partit de l'intérieur de la maison ainsi que l'homme en question qui était par ailleurs, maigrement armé d'un misérable fusil artisanal.
En te voyant, l'homme sembla être parcouru par un léger frissons, et plus précisément au moment ou il croisa tes yeux jaunes qui semblaient luire à la lumière comme deux joyaux ambrée scintillant dans l'obscurité.

« V-Voilà pour vous... Prenez le et allez vous en ! »

« Dit moi... A tu déjà entendus le proverbe qui dit : « Si le mal frappe à ta porte, ne lui ouvre pas ce n'est-ce que d'un centième, ou il s’insinuera chez toi et brisera ta vie. »

« Que... ? »

Sans plus attendre et à une vitesse folle, la pillarde pointa son armes vers l'homme et balança une salve de plomb dans son cœur, l'envoyant voler contre une étagère au passage, laissant ainsi le champ libre à la Hyène pour rentrer, ce qu'elle fit d'un pas vif avant de directement braquer sur la mère et les deux enfants que c'était par réflexe mis dans un coins de la pièce. La Hyène sifflât ensuite Cyx, cette dernière arriva rapidement et au  moment ou elle rentra dans la pièce, la pillarde solitaire lui lança l'arme qu'elle avait prit plus tôt aux mercenaires.

« Braque les gosses... Je Braque la mère. » Lacha d'abord la Pillarde en refermant la porte d'un léger coup de pied.
« Bien... Tu vas faire tout ce qu'on te dit d'accord... Sinon... Je vous bute tous... Et je commencerais par les gosses. C'est clair ? »

« O-ou-oui... »

« Bien... Contente qu'ont ce comprennent. »

La Hyène, toujours en braquant son arme vers la femme observat briévement les alentours, avant de tomber sur un sac militaire qui était posait à coté. La femme l'attrapa séchement et vida son contenue, des outils pour le plus gros, sur le sol avant de balancer le sac au pied de la femme.

« Met tout ce que t'as de valeurs là dedans... Capsules, munitions,drogues, stimpacks, eau... Tout, mais pas touche au flingue de ton fils de pute de marie, j'en veux pas de sa merde, contente toi seulement de me donner tout se que je t'ai énumérée. »

Le regard de la Hyène était froid, cinglant et nimbé d'une intense cruauté... Elle, elle état calme et calculatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: Eyh cruel world... [RP solo] Ven 10 Fév - 11:33
Quand la Hyène avait ouvert le feu sur le mari, ce dernier n’avait pas bien réagit et son manque de vitesse lui avait coûté la vie… Par contre ce que La Hyène avait oublié de prendre en compte c’était le fusil dans les mains de la mère qui se tenait en retrait.
Une femme effectivement sans défense aurait peut-être agit comme elle l’avait décrit, mais le fait qu’elle ait un fusil à pompe entre les mains au moment où la Hyène avait tué son mari sous ses yeux changeait la donne. Après avoir poussé un hurlement en réaction à la mort brusque et injuste de son mari, son instinct maternel reprit immédiatement le dessus et elle leva le canon de son fusil vers la Hyène au moment où elle rentrait dans la maison.

En effet, La Hyène avait sous-estimé ces colons : s’ils s’installaient dans des régions reculées et peu sûres, ils étaient parfaitement conscients des risques et, sans être des machines de guerre, peu étaient vraiment les familles inoffensives qu’elle avait imaginé. Au moment où elle se rendit compte de son erreur, un fracas abominable résonna dans la maison et elle sentit un violent choc à la poitrine la propulser en arrière, dans la boue de la basse cour. Relever la tête sous-entendrait alors lutter contre une douleur abominable et c’est son torse en sang que la Hyène verrait, malgré l’armure quelle portait. Mais ce qu’elle verrait aussi, c’était la colère d’une femme maintenant sortie, braquant le canon de son fusil sur sa tête, bien décidée à déchiqueter la personne qui venait de lui ôter son mari.
Elle n’eut cependant jamais le temps de tirer de nouveau, car un petit jet de sang jaillit alors du côté droit de sa tête et elle tomba à la renverse, les yeux maintenant figés dans la même mort que son mari. L’autre raider se précipita alors sur la Hyène et la secoua.

- Merde ! Putain mais c’est pas vrai ?!! Accroche-toi ça va aller !
Dit-elle en secouant la Hyène, mais déjà cette dernière sombrait dans l’inconscience.


  • La Hyène passe en agonie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: Eyh cruel world... [RP solo] Ven 10 Fév - 18:44
Une fractions de seconde... Le bruit sourd de l'arme... Sa chute puis... Le trou noir.
Suite à ça... La Raideuse ne pue pas faire grand chose... Sa vision ce voilât petit à petit sur le faciès de cette Cyx visiblement soucieuse de l'état d'une femme qu'elle venait à peine de rencontrer.
Les ténèbres vinrent alors à entourer La Hyène, ne laissant plus que dans son esprit, le bruit lourd et puissant de son cœur. Était-ce là la Fin ? Nan... Pas encore... Pas maintenant... Elle ne pouvait pas ce résigner à mourir... Pas là... pas comme ça.

Dans les méandres de son esprit, plusieurs visions tortueuse vinrent à ce mélanger dans un gloubiboulga d'images de mort, de souffrance et de haine.
La Hyène visualisa les visage tordue de douleur de son ancienne « famille » leur hurlements... L'odeur ferreuse du sang imprégnât son esprit, puis... Ce fut les visions sordide des bordels de Reno, entourée de femme aussi folles qu'elle, les plaines de mort du Colorado et ses kilomètres de morts crucifiés par la légions... Les Ossuaires des landes de Falls Church puis... Ce fut au tour des visions de la Ligne de Partages, balayés dans la poussière, en proie a de violentes tempête luminescentes recouverte par un nuages rouge sang, nuages au seins duquel parfois, on pouvait distinguer la faible lueur clignotante des poteaux d'alerte, ce perdre puis revenir comme les battement d'un ange au plus profond de l'enfer. La route des hauteur.. Aschton... Hopeville. Puis... Après les images de cette divine comédie post-apocalyptique...Plus rien. Rien d'autre que le bruit sourd et métallique de la roulette d'un six coup tournant et cliquetant à chaque nouveau mouvement.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


"Compte jusqu'à six... Et tir."

Tu était retournée à l'époque de tes 19 ans... à la frontière du Wyoming. Il faisait froid, c'était l'hiver et la condensation te faisait recracher une épaisse d'épaisse bouffés de fumée de vapeur dans cette petite cabane au allure de chalet de fortune, chalet sur lequel la neige avait déposée son blanc manteaux.
Tu étais avait un genoux à terre et, dans tes bras, une jeune fille de 8/9 ans... à peine. Elle pleurait et, entre ses mains, que tu maintenait, elle avait ton arme, un Ranging Bull noir et, la jeune fille, de ses mains tremblantes, doigts sur la gâchette ne pointait nulle autre personne... Que ça Mère. Tendre Mère qui était attachée à une chaise, pied et poings liés.

"Je... Nan.. Je vous en prie ! Ne... NAN !
"Si."
"Naaan... Pitié..." Implora alors la mère en ce retenant difficilement de fondre en larme devant l'image sordide de sa fille pointant son arme sur sa mère.
"De la pitié ? Pourquoi ? Ton mari... Quand il a trouvé cette belle malette pleine de capsules... à t'elle eu beaucoup de pité quand il a décidé de partir, comme ça, en te laissant toi et ta gamine seule, livrées au monde cruelle qu'est cette enfer... Ou... A t'il eu plus de morale ou de pitié à votre égard quand je lui ais proposer de me donner l'argent en échange de vos vies et qu'il ma répondu d'un air sur... "C'est moi qui te retrouverais."?

Tu tiras une puissante taff sur ta cigarette de daturana avant de te remettre à parler.

" Il est partie avec le fric... Il ma traquée... Puis il est mort. Et tu sais quoi... Quand je lui ais éclater le crane a coup de pierre, fendant l'espèce de fruit sec qu'était sa boite crânienne dans un bruit atroce... Je suis sur putain... Qu'il pensait encore à ça chimère de petite vie pénarde sous le soleil du texas."

Ton regard était glaçant, inscidieux... Cruel. La pauvre femme était litteralement en larme, larmes qu'elle ravala cependant dans un ultime souffle de courage, avant de te regarder avec des plains d'incompréhensions et de douleurs.

"Nan... Il... Il nous aimait plus que tout, si il a fait tous ça, c'est pour nous... Andrew était bon... Vous mentait... "

Tu la regarda alors silencieusement, ton souffle lourd s'écrasant sur les cheveux de l'enfante, lentement, tu vint à approcher tes lèvres noires de l'oreilles de la gamine afin de lui murmurer ceci.

"Tue là... Sauve toi... Montre moi que tu vaut quelque chose... Offre toi un futur, met fin à ton passé.
Cette femme ne devrait plus rien représenter à tes yeux... Elle n'est rien, tous ce qui t'entoure ne devrais pas avoir d'impact sur toi mais... Ta faiblesse fait de toi une gamine sans valeurs... Tue là... Offre toi une naissance spectaculaire."
Lacha tu avant de venir déposer une légère bise sur la joue de la gamine.

La mère, elle, n'en pouvait plue... C'en était trop... Elle ce mordait les lèvre en gémissant et en pleurant à chaudes larmes.

"NAN... CARRY NAAAN !!"
"TA GUEULE !TU VAS LA FERMER TA GUEULE !!!"
"Ton insipide gamine, si elle ne te tue pas... Mourra, car il est hors de question que je brise ma promesse."

"Votre... Promesse ?" demanda alors la mère complètement dépité et en larme.
"C'est compliqué... à expliquer. La seule chose qui compte ici et maintenant... C'est ce que ta fille vas faire en ces lieux... Ce soir... Vous tuer toutes les deux... Ou ce sauver au prit de son passé."
Là... La mère ce figea... Bouche bai... Les yeux larmoyant. Que dire à ça... Que répondre à ce niveau là ? La pauvre était perdu... Face à cette ange de la mort tenant entre ses ailes noires son enfant.
Après plusieurs interminables secondes de silence... La mère fini par ravaler ça salive avant de dire d'une voix éreintée et écraser par un mélange de colère, d'abandon et d'amour.

"Carry... Mon bébé... Fait... F-Fait ce que la dame te demande... Tous ira bien... Maman.. Maman te retrouvera bientôt... D'accord ma puce ?"

L'enfant esquissa alors une mou affreusement triste, avant d'encore plus fondre en larmes, secouant difficilement la tête de gauche à droite.
"Si... I-il faut que tu le fasse... Sinon... Oh mon dieu..." La femme craqua une fois de plus en larme fasse au yeux de sa fille tenant ton puissant revolver, revolver bien tendue et soutenue par tes mains qui maintenaient aussi les frêles mains de l'enfant... Canon pointé sur sa génitrice.

"Fait le."
"Ma Puce..."
"Regarde, ta mère elle même t'implore de le faire.."

L'enfant, de ses mains tremblante regarda alors sa mère dans les yeux... Et ça mère ce mit alors à lui sourire d'un air mélancolique avant de lui glisser comme dernier mot:
"Je t'aime."

La gamine hésita de nouveau... Puis...

"TIRE !"
"POW !!"

...

Le bruit résonna dans toutes la pièce... La gamine était littéralement en état de choc et toi... Tu te contenta simplement de reprendre ton arme avant de tourner l'enfant face à toi. Là, tu vint à sèchement attraper le visage de Carry par les joue d'une main ferme en la regardant dans les yeux, ton souffle brûlant et vaporeux s'écrasant contre le visage de l'enfant, par moment éclairée par la faible lueur provenant de ton mégot.

" Maintenant écoute moi... Tu retiendras cette nuit comme ayant était la nuit la plus importante de toute ton existante. Le Jour... Ou tu as détruit ton passé pour te créer un avenir... Et peut être.. UneHistoire et tu sais ce qu'elle a pour elle l'histoire ?... Elle a était, est et sera toujours écrite par les forts."

Lentement tu sortit une griffe d'écorcheur transformée en couteaux, couteaux dont tu approcha la lame du visage de l'enfant avant de longuement marquer cette dernière d'un long trait tranchant traversant son arcade, sa joue la commissure de ses lèvres puis son menton. L'enfant pleurait et gémissait de douleur, mais... Impossible pour elle d'hurler.
Finalement, quand la Hyène eu fini, elle regarda l'enfant dans les yeux en léchant la lame de son arme... Puis, toujours en tenant fermement le visage de Carry, elle lui dit :
"N'oublie pas... N'oublie jamais ! JAMAIS ! Je resterais gravée dans ton esprit et sur ta gueule toute ta vie, aussi courte ou misérable celle là puis-ce t'elle être ! Je serait à jamais l'ombre derrière laquelle tu marchera... Hais moi ! Déteste moi ! Ignore moi ou... Aime moi... Fait ce que tu veux, à partir de maintenant... Tu est libre de toutes chaines... Si jamais tu survie... Si jamais tu as envie et que t'arrive à me retrouver.... Alors là... Là, je te tuerais."

tu rangea ton arme... te levas gracieusement... Puis tu t'en allat.  

"Le Mal est mauvais car il détruit tôt ou tard, toute vie qu'il touche."

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Après cette longue (ou courte) période de flashback, la Hyène ne vit plus rien, hors mis le noir... Petit à petit, elle reprenait conscience.
C'est alors qu'une voix sinistre vint à retentir au fond d'elle, avec en prime, le bruit régulier de son pouls et de sa respiration forte.

« Bordel... Avec ce qu'elle c'est prise elle aurait due claquer... Pourtant... Elle est là. »
« Ta vus l'état de son corps ? C'est un vrai treillis ! Sérieux, ta vus les cicatrices dans son dos !? »
«  Ouaip... Je sais pas ce qu'elle a traversée celle là...Mais c'est pas une demi-pointure... »

La Hyène grommelât légèrement... Quand, d'un coup, une odeur acre accompagnée d'un souffle chaud vint à s'approcher de son visage... La Femme grognât à nouveau avant de cligner des yeux, sa vision était trouble et alors qu'une forte lumière blanche agressa ses yeux jaunes, une ombre distordue et flouté vint à apparaître légèrement au dessus d'elle.

Et là... Par pur réflexe, La Hyène attrapa très sèchement la silhouette par le cou en la dévisageant avec colère... Puis... Ce fut à la douleur de revenir... Douleur qui fut pour le coup si intense qu'elle fit grogner à nouveau notre raideuse. Cette dernière hoqueta deux ou trois fois, avant de lâcher la silhouette sombre afin de pouvoir légèrement déplacer ça tête sur le cotés, recrachant alors un grosse giclé de sang et de bile sur le sol dans un bruit très significatif.
Deborah reprit ensuite son souffle en grommelant toujours de douleurs, posant sa main gauches sur son plexus solaire, caressant ainsi ce qui semblait être... Dans bandages ?

« Haa... Haa... Qu'est ce que... »

La femme reprenait petit à petit ses esprits, regardant alors son propre corps puis, les alentours, voyant alors deux types qui eux aussi la regardèrent avec insistance... Un léger silence traversa la scène, puis, d'un revers de sa main, la Hyène essuya le sang qui coulait de sa bouche, avant de cracher un gros glavio sur le sol.

« Z'êtes qui... Haa... Vous ? » Demanda telle d'une voix éreintée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: Eyh cruel world... [RP solo] Lun 13 Fév - 22:15
Alors quelle émergeait péniblement du brouillard qui semblait obstruer sa conscience, la première chose que la Hyène put voir fut le visage ravagé et pourri d’une ghoule penchée au dessus d’elle. Son réflexe malheureux de lui saisir à la gorge se répercuta mal quand après un bref moment de surprise, la ghoule lui saisit le poignet d’une main et écrasa son poing dans le visage de la malade qui cru temporairement retomber dans les bras de Morphée. Alors que sa tête sonnait encore, elle entendit la voix caverneuse de la ghoule s’adresser à elle.
- Je t’ai sauvé la vie conasse ! Refais-moi ça encore et je t’étranglerai avec tes propres tripes !
Le coup fut si violent que la Hyène s’entailla la lèvre sur ses dents et dut cracher un peu de sang pour purger sa bouche. Quand ses sens revinrent entièrement, elle était face à une ghoule en blouse blanche (souillée de sang) et sa copine raideuse.
- On est au cercle, t’inquiètes. Le docteur Ross t’as sauvé.
Dit-elle en désignant la ghoule qui grommelait en rangeant ses outils.
- Un vrai steak haché votre torse, ça m’a prit deux heures à retirer toute la grenaille. Z’avez eu de la chance que ce soit du birdshot, ça aurait été de la chevrotine vous seriez morte à l’heure qu’il est.
- Comme ceux qui t’on fait ça.
Répondit sèchement la raideuse avant de se fendre d’un sourire sadique.
- J’pouvais pas ramener les gamins au cercle, je les ai bousillés sur place. Pour te venger, j’ai fait vite mais propre, une cartouche pour deux, avec le fusil de leur mère, celle qu’elle te destinait. Le birdshot ça perd de son efficacité à distance mais ça fait un sacré gorefest à bout touchant !
Elle s’assit sur un tabouret et déboucha une bouteille de vodka que le toubib avait utilisé comme désinfectant. Elle en prit une gorgée et la proposa ensuite à la Hyène.
- Te les aurait entendu. Moi j'aime bien ça quand ils crien" môman ! môman" héhé ET PAN ! Un coup dans le crâne qui éclate ! Moi c'est bien ça, j'aime bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: Eyh cruel world... [RP solo] Jeu 16 Fév - 10:47
Putain...

La Hyène grommelât tout en remuant la tête, reprenant ses esprits après le coup de poings de l'autre lépreux post-apocalyptique. Elle recracha sur le sol un autre glaviot de sang, puis, elle se remit à regarder les deux larrons... Le toubib et... Cyx.
Cette dernière lui expliqua avec un certain sadisme, qu'elle avait tuée toute la famille en guise de représailles, ce sur quoi, la Hyène ne dit rien, elle tendis simplement la main vers son trench qui était sur une chaise, à coté du lit ou elle était allongée, trench dans lequel elle farfouilla afin de trouver son paquet mou de cigarettes. Elle le saisit, tapota l'arrière du paquet pour faire dépasser le bout d'une cigarette, cigarette qu'elle prit ensuite du bout des lèvres avant de l'allumer.

- Te les aurait entendu. Moi j'aime bien ça quand ils crien" môman ! môman" héhé ET PAN ! Un coup dans le crâne qui éclate ! Moi c'est bien ça, j'aime bien !

La Hyène resta quant à elle silencieuse, recrachant par le nez la fumée de sa clope tout en saisissant la bouteille que Cyx lui tendait.

« T'as bien fait. »

D'une traite, la raiders bue plusieurs grosse gorgée d'alcool puis, bouteille à la Mains, la femme ce levât quelque peu maladroitement de son lit en lâchant quelque râle et soupire de douleur.  Elle passa ensuite de nouveau sa mains sur ses bandage avant de dire sur un ton monocorde et calme.

« Je suppose que je m'avance pas des masse en disant que ça m'en fait une de plus. » Dit elle en parlant de ses cicatrices. Cicatrices dont les plus impressionnante encore une fois étaient celles que la femme portait dans son dos, quatre longues lacérations partant de son omoplate droite et qui lézardait son dos de haut en bas jusqu'au bas de ses reins. Un œil aguerrie pourrait par ailleurs sans mal reconnaître la nature de ses lourdes cicatrices. Des cicatrices... Causées par les paluche d'aucune autre créature qu'un... écorcheur.

« Ma bon... Au moins... J'ai atteint mon objectif... » Lacha t'elle alors en avalant plusieurs autres gorgées d'alcool, ressuyant de suite sa bouche, avant de tendre la bouteille à Cyx.

« Je suis au Cercle. »

La femme émit une petite pause en regardant les alentours puis ses affaires, attrapant au passage sa combinaison de la CDA... Avant de finalement la reposer.

« Une fois Totalement remise... Il y a des endroits ici ou je pourrais me ravitailler ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: Eyh cruel world... [RP solo] Ven 17 Fév - 14:40
La raideuse regarda la Hyène s’allumer une clope et grimaça légèrement.
- Fais gaffe, tu vas cracher tes poumons, avec ce que tu viens de prendre.
Et en fait, la Hyène se rendit compte que sa déclaration était prophétique. La fumée de la cigarette en elle-même ne lui fit rien, par contre l’envie de tousser qui venait après chaque clope se transforma en une véritable torture d’un instant pour elle.
Quand la Hyène eu fini d’agoniser sur son lit, la discussion reprit.

- Bien sur que t’peux te ravitailler. T’peux payer en fric ou en troc. D’ailleurs tiens.
Elle tendit à la Hyène une bourse pleine de capsules à en croire le son. Elle se justifia ensuite.
- Tout le matos que j’ai pu ramener je l’ai vendu. Voilà ta part.
Il y en avait pour une jolie petite somme, de quoi faire les emplettes et s’acheter un nouveau pistolet, ou des gravures sur son fusil par exemple… La raideuse prit ensuite une bonne gorgée de vodka qui traînait dans le coin et conclût.
- Autre chose ? Sinon je vais y aller, je connais un petit club SM là au cercle… Je te dis que ça.
Dit-elle en s’imaginant vraisemblablement déjà dans les bras de la crampe ou toute autre saloperie de ce genre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: Eyh cruel world... [RP solo] Sam 18 Fév - 10:51
La première taff sur sa cigarette fut certes particulièrement difficile à avaler, la faisant ainsi fortement tousser. Puis, après avoir recracher un autre gros glaviot sur le sol, notre raider entendit sa comparse lui tendre une belle bourses pleine de capsules, attestant par la même occasion le fait que la Hyène puisse ici, au cercle, ce ravitailler. Sur ce, ladite comparse clôtura le tout en disant avoir envie de ce faire cravacher le cul dans un club SM ce trouvant au cercle, faisant hausser un sourcils à la Hyène qui, pendant ce temps, ce relevât à nouveau difficilement de son lit.

« Nan... ça ira pour l'instant, tu peut aller te faire cravacher le cul. » Dit elle sans aucune méchanceté.

Notre raider, au fond, n'était pas non plus exante de quelque vices... Mais, en générale, c'était elle qui tenait les sangles et les chaînes. La Hyène étant une Dominante, c'était toujours elle la maîtresse de ce genre de jeu... Mais jouer avec elle était tout aussi agréable que... Douloureux. Morsure, griffure, brûlure avec des mégots... Par décence, nous arrêterons là aujourd'hui le décompte des choses qu'il arrivent au charmante raiders (ou femmes) qui joue avec elle (quand l'envie lui prend.) La Hyène ne « jouant » uniquement qu'avec d'autres femmes... En tête à tête, à trois ou même durant d’immense orgies féminine.

Silencieusement, la Femme enfila sa combinaison de la CDA,son écharpe, son holster, ses armes puis, finalement son grand trench en cuir sombre avant de farfouiller dans sa bourse, en ayant toujours ça clope au bec, balançant sur le plateau chirurgicale du toubib une dizaine de capsules, avant de s'en aller. Une fois dehors, La Hyène pue voir tout une pléthore de baraquement fait en taule, avec ici et là des dizaines de raiders, tantôt défoncés, tantôt... Bah, des raiders quoi.

Silencieusement, la femme s’avançât sous les regard curieux de plusieurs raiders. Où elle était ? Dans le chenil... Surement. La Hyène observât les alentours, cherchant un endroit où ce ravitailler et, après quelques minutes, la femme fini par tomber sur un grand cabanons avec une grosse pancarte en forme fusil d’assaut avec marquée dessus « Lock'n'Loaded »... Ouai, c'était ici.
Deborah se racla légèrement la gorge en soupirant ensuite à cause d'une légère pointe de douleurs au niveau de son torse puis... Elle entra. En franchissant l'entrée, la femme vint alors à faire tinter une petit clochette, alertant ainsi le tenancier (ou la tenancière) de cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: Eyh cruel world... [RP solo] Dim 19 Fév - 11:19
- Avec plaisir !
Répondit la raider d'un air tout enjoué avant de se lever et de partir en direction du club en trotinant gaiement.
Les mouvements furent difficiles pour la rescapée mais sa combinaison ne lui posa pas trop de résistance, même si son étanchéitée était maintenant questionnable avec tous les petits trous qui la parsemaient. Une chose était sûre en tout cas : elle allait devoir rapidement se trouver un endroit où crécher plusieurs jours d'affiler car à voir la douleur, après ses emplettes ca devrait être dodo pour elle, pendant quelques jours...

Rapidement elle arriva à la boutique d'un artisan exposant quelques armes anciennes, quelques armes modernes et surtout une chiée d'armes artisanales inventant des combots tous plus fous les uns que les autres : un fusil avec une tronçonneuse en bayonette, un pistolet avec un chargeur plus gros que lui pour une capacité démente, une mitraillette télescopée (WTF ?) et bien sûr des armes de mêlée : batte cloutée intégralement en acier, machette à lame totalement difforme mais dévastatrice bref, il y en avait pour tous les goûts ! Et puisque on était chez les raiders, à côté de chaque arme se trouvait une photo illustrant son utilisation contre un être humain ou une bestiole.

Mais ça ce n'était que la vitrine, pour entrer, la Hyène devrait déposer ses armes dans un panier à l'entrée comme l'indiquait le panneau avec un dessin suggestif, expliquant également que les deux tourelles automatisées devant elle la couperait en deux si elle n'obtemperait pas. Elle eu la surprise de voir que c'était un jeune, un très jeune homme qui tenait la boutique, un gamin d'environ treize ans qui l'accueillit d'un air enjoué.

- Yo ! Qu'est-ce qui vous ferait plaisir ?
Demanda-t-il alors en se rapprochant de sa cliente, abandonnant au passage un fusil à pompe ancien qu'il était en train de bricoler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: Eyh cruel world... [RP solo] Mer 22 Fév - 1:19
Une fois la porte refermée, La Hyène put enfin voir le tenancier de cet endroit, un gamin d'à peine treize ans, ce qui la fit par ailleurs hausser un sourcils.

- Yo ! Qu'est-ce qui vous ferait plaisir ?

Silencieusement ? La femme vint à déposer ses armes blanches, ce contentant pour son fusil d'un simple déchargement et ce tout en regardant le jeune homme dans les yeux, son regards glissant par moment sur différentes armes accrochées ici et là, avant d'enfin se rapprocher du comptoir, ses lourde botte cliquetant fortement à chacun de ses pas.

« Il me faudrait une arme de poing... Et un nouveau fusil de calibre 12... » Lâcha t-elle d'abords en posant sur le comptoir son fusil a double canon.
« A Pompe... Chambré jusqu'au  Super-magnum. Pour l'arme de poing, je veux de la force de frappe, de la portée et de la précision... mais pas d'revolver.»

La femme se racla la gorge en toisant certaines des armes présente avant de voir le fusil sur lequel le gamin travaillait. Puis elle vit non loin de là plusieurs flingues qu'elle regardât d'un air neutre, prenant en main certains d'entre eux... Mais rien de bien puissant... Beretta, mauser... Elle aimait bien les mauser, leur look était terrible mais... Leur rechargement était trop peu commode à son goûts, malgré une puissance raisonnable.

Puis... Le regard de la raiders vint à ce poser sur unPistolet assez particulier ... Pas particulièrement imposant (enfin, par rapport à certain revolvers lourds) mais... Avec sur le coté du de son canon chromé les initiales « LAR » et... Un beau 44. Magnum, cependant il était sous vitrine... Compréhensible au fond.

« Je peux de plus prêt lui ? » Dit elle en faisant un geste de la tête afin de désigner le flingue.

La Hyène avait déjà eu ce genre de flingue, autrefois, quand elle était encore dans le Colorado, elle avait réussi à trouver un Coonan 357 mais... Elle l'avait finalement troquée contre un Ranging Bull qui... Disons le, l'avait bien aidée mais... Le rechargement des revolver est clairement pas sa tasse de thé. Mais là, il s'agissait d'un flingue semi-auto relativement discret (même si un canon long ne serait pas de refus) et peu encombrant à première vus et qui crachait du 44.magnum, un must donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: Eyh cruel world... [RP solo] Mer 22 Fév - 10:35
Dès que la Hyène parla de super magnum, le garçon sourit largement et lui répondit.
- Z'êtes connaisseuse vous ! J'aime bien ça. Vous tomber super bien venez voir ce que je suis en train de bricoler.
Il amena la raideuse face à un antique shotgun qu'il était en train de bricoler sur la table. Une magnifique pièce malgré son look rustique, finement plaqué or (ou du moins doré) et gravé sur la crosse et le receiver.
- C'est une de mes plus belles pièces, je suis en train de le convertir pour tirer du super magnum justement. C'est une réplique, pas un original malheureusement, mais c'est le premier pompeux de l'histoire, le Winchester M1897. La décoration c'est pour la commémoration du centenaire de la première guerre mondiale et les Harlem Hellfigthers, les premiers Américains dans les tranchées. Entièrement restauré, son seul problème c'est la fragilité mais j'ai remplacé tout le mécanisme interne pour le super magnum alors ça devrait pas être un problème. Un truc sympa, c'est qu'il a pas de rafaleur ! C'est pour ça qu'il était surnommé le "nettoyeur de tranchées" : vous gardez la détente enfoncée et les coups partiront aussi vite que vous pompez ! Livré avec sa baïonnette et sa fixation !
Tout en disant cela, il sortit un couteau d'une quarantaine de centimètres qu'il fixa aisément sur le canon.
- J'ai même la malette de rangement rembourrage valours. 500 Capsules pour le tout, une affaire ! Après pour les pistolets, désolé de vous le dire mais vos goûts sont pas originaux ! Tous les raiders veulent la puissance suprême !
Dit-il en ricanant avant d'ouvrir une vitrine et en sortir plusieurs pistolets imposants.
- J'ai le grand classique, desert eagle, 357, 44, 250 caps la pièce, une finition dorée ou chromée est un peu plus chère. Mais vous préfererez sans doute le P214, 300 caps, 14mm, une merveille contre les armures assistées.
Alors qu'il allait le chercher, la Hyène l'arrêta sur le LAR Grizzly.
- ah ça, c'est pas mal. Pas le meilleur à mon goût mais il est stylé. Le LAR Grizzly. En 44 magnum. 200 caps la pièce, 220 avec une finition chromée.
Il mit chacun des pistolets dans une main de la Hyène, sans munitions dedans bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: Eyh cruel world... [RP solo] Mer 22 Fév - 12:33
Le jeune garçon, en entendant la demande de La Hyène vint alors à lui monter un fusil à pompe de chez Winchester entrant dans les critères que la femme lui avait demandée... Mais elle était sceptique quant à son prix, de plus, elle n'avait clairement pas besoin d'une mallette et d'une baïonnette.
La Raider aimait bien les Winchester... Mais à levier, leur fusil à pompe elle en était pas fan, elle préférait les mossberg ou les remington, même si le coup du « nettoyeur de tranchée » était plutôt intéressant.

« Hmm... Je vais voir. »

Puis, après un autre petit discourt, le jeune garçon vint à lui monter l'arme de poings qu'elle avait demandée, en deux version différente, mais elle préféra clairement la version chromée. L'arme était à la fois légère, peu encombrante et semblait être en tout points efficace... Même ci avec le recul, le P214 anti-armure assisté aurait était un choix peut être plus judicieux au final...

« Je prend celui là et pour le fu-... »

A peine eu t'elle le temps de finir ça phrase, qu'un autre article vint à attirer son attention... Un magnifique Fusil à pompe qui était accroché au dessus du comptoir telle un trophée, mais qui semblait être lui aussi en vente vraisemblablement... Un Mossberg 500, avec gravure et finition.



« Lui là haut... Tu le vend combien ?hm ? »

La femme sortit alors sa bourses pleine de capsules, qu'elle vida sur le comptoir... à vus de nez il y en avait pour 300 capsules, assez pour le flingue... Pour le fusil en revanche, elle serait obligée de rajouter quelque-chose.

« Je te donne toute les capsules pour le flingue, pour le fusil, j'ajoute mon Double canon... C'est un original, d'avant guerre... Je... l'ai trouvée, il y a fort longtemps dans la remise d'un « ancien » abri de Vault-tec... C'est armes m'a suivie des terre désolées de DC... Jusqu'à aujourd'hui... Je l'aime bien, mais le rechargement ne me convient plus, trop long, même avec l'expérience que j'ai, un combat ce joue à pas grand chose, je te le cède donc contre celui là, là haut. »

Elle recrachât ensuite une bouffée de fumé puis reprit.

« Si il est chambré comme je le désire, bien évidement... Ce qui doit être le cas, Mossberg de ce que j'en sais à toujours veillé à chambré ses fusil jusqu'au super'... Alors... Disons les 300 capsules et mon double canon contre le mossberg, le LAR et une cinquantaines de balle 44, hm ? »

La femme regardât alors le jeune homme dans les yeux, en attendant ça réponse.

[HRP : au final je garde la crosse et le canon intacte, bien que cela le rende plus encombrant, je préfère garder un dispersion étroite et la crosse pour un meilleur recule ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: Eyh cruel world... [RP solo] Mer 22 Fév - 15:26
Le vendeur : Jimmy McLeod

Voyant que la demoiselle ne semblait pas intéressée par sa proposition, le garçon fit une mou et commença à trifouiller le fusil.
- Je vois qu'il y a des trucs qui vous intéressent pas. J'peux vous enlever la baïonnette et la fixation, la mallette et le heatshield, on descendrai à 350 capsules. C'est le minimum pour une telle pièce.
Dit-il avant que la Hyène ne penche son intérêt sur le fusil à pompe un peu plus récent accroché au dessus du comptoir. Le garçon monta sur un tabouret pour le décrocher et lui mettre dans les mains.
- Celui-là aussi est beau. Un Remington 870. Faudra que je vous le modifie pour accepter le super magnum. Par contre c'est un meilleur fusil que le 97, il sera plus cher, 420 caps conversion comprise.
Il alla ensuite décrocher d'autres fusils à pompe de l'étagère, un avec une forme bizarre, une que la Hyène reconnu comme un mossberg avec une crosse repliable et un étrange embout de canon et un dernier qui semblait tout droit sortit d'un film de science-fiction.
- Après si l'esthétique vous intéresse, je connais des orfèvres qui vous feront une belle gravure personnalisée ou un plaquage or pour une centaine de caps. Ou alors la gravure je la fais moi même mais je suis moins bon, ce sera moins cher par contre. Par contre si vous voulez une peinture permanente, je fais des supers camos ou peintures !
Dit-il en sortant un classeur qu'il montra fièrement, contenant des armes bariolées dans le plus pur style des FPS kikoulol d'avant-guerre.

Il prit ensuite dans les mains le fusil de la Hyène et l'examina tout en commenta.

- Ouais j'imagine, si vous êtes tout le temps en train de vous battre. Deux coups c'est limite, même si on a l'avantage de pouvoir les tirer en même temps...
En revanche la proposition d'échange de la Hyène lui fit tirer des yeux ronds et quand elle eu terminé ses exigences, il pouffa puis explosa dans un rire tonitruant. Quand il fut calmé après une petite seconde, il la regarda et afficha un sourire gêné.
- Vous êtes sérieuse ?
Il secoua alors la tête de gauche à droite en lui rendant son fusil.
- Nan nan nan, pas possible. Avant-guerre n'est pas une plus-value vous savez, à part le FAMAL et des commandes originales, toutes les armes d'ici sont d'avant-guerre. Quand à la finition, elle est jolie certes mais celle du Remington aussi l'est ! De base la différence de prix est de 250 capsules facile. Nan pour ce fusil, je peux vous proposer... pff...
Le garçon souffla et inspecta ses armoires. il en sortit quelques modèles.
- Un PPsH-12, un Ithaca 37, un modèle 1912... Un 870 à l'extrême limite, quoique non, je m'y retrouve pas après moi... Par contre si vous aimez les leviers, un 1887, sans soucis.
Il mit alors le 1887, le shotgun de terminator entre ses mains et il conclût.
- Nan ce que vous propose, Vous prenez un Ithaca, ou un M12, ou celui que vous voulez parmi ceux proposés contre votre fusil. Pour le LAR, je vais la jouer cool, je vois que vous aimez le bling-bling, je vous file le chromé pour le prix du noir. Quand à la boîte de cartouches, j'en offre toujours une avec un chargeur de rechange pour toutes mes armes. Je peux pas faire mieux là !
Dit-il avec un sourire avant de commencer à ranger les fusils. il revint vers elle en levant le doigt.
- ET, je vous met de côté le remington, j'ai bien vu que vous étiez amoureuse. Je vous le réserve pour un mois. Dès que vous avez 250 capsules je vous reprend le 1887 contre le R870. A moins que vous tombiez amoureuse du 1887, on pourra toujours le décorer après coup ! Attention par contre, normalement le 87 peut supporter le super magnum mais à condition de pas tirer 100 cartouches par jour avec , il tiendra pas le choc si c'est trop intense. En fait aucun flingue pourrait tenir un tel choc je crois !
Conclût-il en rigolant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 29/09/2016
MessageSujet: Re: Eyh cruel world... [RP solo] Mer 22 Fév - 16:39
La Hyène écoutât attentivement le gosse lui sortir tous son panel d'explication et de flingue... Mais... Rien de tout ce que ce gamin lui proposait ne lui convenait... Rien. De plus, il est clair que niveau thune elle n'en avait pas des masses et son fusil, bien que performant et finement ouvragé ne compensait en rien le fusil qu'elle désirait.
La Femme grognât avant de se gratter l'arrière du crane puis... Quand le gamin lui annonça qu'il lui garderait le fusil qu'elle désirait de coté pour un mois.

La femme soupira alors et reprit son fusil, un cinquantaine de capsules, le LAR et clôtura le tout en disant de sa voix morne de sinistre.

« Je Prend juste le LAR pour aujourd'hui... Je reviendrais dans deux semaines au plus tard chercher le fusil... »

La femme tournât ensuite le dos au gamin afin de rejoindre la sortie, reprenant au passage son coutelas et sa machette, avant de rétorquer.

« Ahh... dernière chose. Euh... Je suppose que Le Grand Manitou ne donne pas d'entrevue au nouveaux arrivant comme ça mais... Il y a quelqu'un, un lieutenant ou un intendant a qui je pourrait m'adresser ?  Histoire de voir un peu où aller et quoi faire, pour... Les 250 capsules manquantes.»


La Hyène recrachât une ultime bouffée de fumer par le nez, avant de balancer son mégot dans une poubelle non loin de l'entrer, attendant alors la réponse du jeune homme qui remettait en ordre son arsenal.
C'était son but, outre le fait d'avoir un endroit ou crécher, La Hyène voulait de base venir au cercle pour voir Lucifer... Pour discuter bien évidement, même ci, elle avait entendue dire que le gaillard était pas fan de visite, il ne pouvait pas non plus rester sans rien faire dans sa tour, il devait forcément y avoir quelqu'un a ses coté pour lui transmettre les demande de ses hommes et vis versa.

En tout cas, elle ne ferai sûrement pas l'erreur de foncer comme une idiote, si elle peu le voir tant mieux... Sinon, tant pis, elle ce fera un nom, comme elle l'avais dit, ça mettra le temps qu'il faudra, mais de toute évidence, un jour ou l'autre, elle et Lucifer se retrouverons face-à-face, pour parler dans un premier temps... Puis... Plus tard... Pour une passation de pouvoir forcée.

Mais ça... c'était son petit secret et... Ce qui est sur, c'est que d'ici là, elle avait un sacré bout d'route à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: Eyh cruel world... [RP solo] Mer 22 Fév - 19:46
Le jeune garçon sourit à La Hyène et décrocha le fusil du mur.
- Pas de problème, je vous le met de côté alors.
Puis il encaissa l'argent avant d'écouter sa question qui lui fit se gratter la tête avant de hausser les épaules.
- Honnêtement, je sais pas comment vous fonctionnez vous les raiders, mais de ce que j'ai entendu, certains de ses plus proches lieutenants n'ont même jamais put le rencontrer. Si vous vouliez le voir, il va falloir faire une croix dessus.
Cependant, il indiqua tout de même à la Hyène la zone ou les raiders en manquent d'expéditions et de thunes pouvaient se réunir au cercle pour se tenir à la disposition de leurs supérieurs.

Au moment où elle sortit du magasin cependant, la Hyène put sentir dans ses côtes une douleur lancinante et intense, signe que ce n'était aps encore tout de suite qu'elle allait pouvoir repartir en mission, un peu de repos serait nécessaire avant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Eyh cruel world... [RP solo]
Revenir en haut Aller en bas

Eyh cruel world... [RP solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Welcome To My Mad World [Rp Solo & Terminé]
» Tiny tiny world ♔ Solo [Capture 2]
» Xu Li Hua ▲ a touch of sweetness in this cruel world
» Holly Holliday ~ You don't have to be cool to rule my world
» CNN: Food prices rising across the world

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Administration :: Archives :: Sujets terminés-