La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Sam 1 Oct - 18:17
Début Septembre

Le mois de Septembre vient de commencer dans cette chaude ville de Louisiane, le dernier vestige de l’ancienne civilisation humaine présente dans le sud des États-Unis. Le mercure est monté à un degré assez impressionnant par ici et malgré l’automne qui approche à grands pas, c’est encore une chaude journée d’été qui attend les habitants de la petite ville de Louisiane dont la plupart préfèrent se terrer chez eux pour échapper à cet intense soleil.
Cependant, certaines fourmis de cette petite société continuent à s’activer même sous le soleil de midi, que ce soit à cause de leur travail ou de la nécessité de sortir se chercher un encas… Et c’est ce moment précis qu’avait choisit Xiang pour installer son stand. Plus de cartes aujourd’hui, un jeu un peu plus hasardeux mais beaucoup plus légal : le jeu de la balle. Pourquoi plus hasardeux ? Parce qu’au jeu de la balle, le pigeon, pardon, le client vraiment attentif a ses chances de repartir avec plus que ce qu’il avait parié… Mais ça c’était en supposant que les gens n’étaient pas attirés par l’appât du gain, et il y a avait forcément un moment où ils remettaient tout en jeu et là, Xiang n’avait plus qu’à sortir le grand jeu pour les plumer ! Frustrant, mais habile, et surtout complètement légal ! Parce que là il ne reposait pas sur une arnaque, mais bien sur la confiance des joueurs et leur incapacité à le suivre.

Cela dit, l’expérience n’était pas des plus concluantes jusqu’à maintenant : malgré d’habiles tours de passe passe, Xiang n’arrivait pas à faire décrocher le pigeon qui, pour le coup, était en train de le plumer lui. Déjà 20 capsules de perdues sur les 40 qu’il avait gagné aujourd’hui, dur dur… Après 30, il devrait déclarer poliment au monsieur qu’il ne pouvait plus jouer mais il se doutait que ce bonhomme n’allait pas se laisser faire comme ça… Pourtant il n’avait pas le choix.

- Allez monsieur, une dernière ! Une toute dernière parce que vous allez me ruiner là ! Pour 10 capsules, pour le sport ! Même si vous perdez ce coup là, vous aurez quand même eu 10 caps !
Dit-il fort en jetant un coup d’œil aux personnes alentours, impatientes de tenter leur chances elles aussi. Certains même le regardaient avec insistance, un peu trop même, au point que ça en devenait étrange… Bah au pire des racailles qui allaient essayer de le racketter, il en avait déjà semer des plus coriaces. A y prêter plus d’attention, il se concentra sur le jeu et sortit son coup fétiche, faisant virevolter la balle de gobelet en gobelet de manière quasi subliminale. Après une vingtaine de secondes de ce petit manège, il s’arrêta.
- Alors ? suspense… Elle est où la balle ?
En y pensant, Xiang se demanda s’il ne devait pas s’essayer à la prestidigitation un de ces quatre, peut-être en avait-il l’habilité après tout, non ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Lun 3 Oct - 20:20
La question du jeune homme était simple. Pourtant son “client” prit quelques minutes à y réfléchir. Dans le groupe des curieux qui regardaient ça d’un air captivé, le silence était tombé. Evidemment chacun attendait de voir à quel point l’homme pouvait gagner, ce qui leur donnerait l’illusion de leur propre chance de remporter une belle somme. Mais surtout, une personne observait la scène avec une attention toute particulière et en vrai, ce n’était pas tant le jeu qui semblait accaparer son attention, mais bien le garçon habile de ses mains. Ce mystérieux spectateur arborait un sourire en coin, un sourire à l’avidité indiscutable mais pas pour la même raison que les autres potentiels clients du jeune voleur.
L’homme devant les pots avait quant à lui les sourcils froncés et un air parfaitement concentré, le menton entre les doigts de sa main droite. Et après quelques secondes d’une latence tendue, il lâcha un sourire narquois et désigna le pot de gauche.

“ Celui ci. J'ai encore gagné mon p’tit ! J'adore jouer avec toi ! “ annonça t’il sûr de lui alors que le jeune voleur avait à peine commencé à soulever le pot.

Dans l’assistance qui guettait de voir si le prétentieux avait bel et bien gagné, le mystérieux spectateur caché derrière les autres élargit son sourire, révélant des dents jaunies par l’abus de tabac et d’alcool.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Lun 3 Oct - 23:05
Devant l'assurance du futur gagnant Xiang ne se départit pas de son sourire. Il savait où était La balle et même si ça l'emmerdait et qu'il ne savait pas si c'était dû à la chance ou à devrais talents, il avait encore perdu...
- Bah je sais pas... Ça devient un peu lassant il n'y a plus de suspens là !
Dit-il en dévoila la coupe gagnante. Il plongea sa main dans sa poche et en sortit 10 capsules.
- Et voilà dix de plus bravo monsieur.Par contre, je vais devoir vous demander d'arrêter là désolé. C'est que j'ai pas fini ma journée moi ! Comme je fais après s'il me prend tout ?!
Dit-il à l'assemblée en riant. Il tendit ensuite la main au monsieur.
- En tout cas, bravo à l’œil de lynx ! Quand vous voulez pour la revanche, on l'applaudit !
Dit Xiang en frappant ses mains et en espérant que sa sympathie serait suffisant pour le faire décrocher.
- Il y a bien quelqu'un d'autre pour tenter sa chance ? Qui est volontaire ? La première, pour 5 capsules !
Xiang finit par accrocher l’œil de cet homme étrange qui le regardait avec insistance et un sourire aux lèvres.
- Vous monsieur ! Vous voulez essayer ? 5 capsules pour la première !

Code:
- 10 capsules

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Mar 4 Oct - 1:55
Le vainqueur exultait et il empocha son nouveau gain en affichant une expression de fierté satisfaite. Il perdit cependant peu à peu son sourire lorsque le garçon annonça, non sans entrain, qu’il ne pouvait plus jouer contre lui. Son regard se fit plus dur et sa mine contrariée, de toute évidence il n’avait pas très envie d’arrêter devant un si bon filon. Mais le garçon avait du prévoir une éventuelle mauvaise réaction et il prit l’assemblée à partie, prônant l’humour et la flatterie. Bien lui en prit car malgré sa frustration il suffit au gagnant d’un regard vers la foule impatiente qui applaudissait poliment pour renoncer à toute folie. De mauvaise grâce, il accepta la poignée de main du gamin et se releva en emportant ses gains.
Xiang appela le prochain candidat en essayant de tenter la foule. Beaucoup de personnes étaient intéressées, ça se sentait, mais il y avait toujours ce petit temps d’hésitation avant d’aller miser une somme durement gagnée. Et le jeune homme profita de ce moment pour scruter l’assistance du regard. Son attention s’arrêta finalement sur l’homme un peu en retrait qui l’observait, étrangement silencieux. Il ne tarda pas à l’interpeller en l’appâtant de cinq jolies capsules. L’inconnu eut un sourire étrange et fendit la foule sans attendre pour s’asseoir en tailleur devant le jeune voleur. Il portait une veste de cuir surmontée de fourrure, un vieux pantalon de toile noir et des bottes de cuir. Sur sa tête trônait un chapeau style années 1920 brun et légèrement abimé. Il arborait à la ceinture un pistolet ACP Chinois rangé dans un hoslter. Il prit place devant le garçon de manière très nonchalante sans pour autant le quitter des yeux, dont l’un était d’ailleurs orné d’une cicatrice sans doute due à un coup de couteau. Sa main s’ouvrit, révélant 5 capsules qu’il jeta légèrement en l’air puis posa sur la table en guise de mise. Son sourire insistant avait quelque chose de dérangeant.
Alors que le jeune homme plaçait sa balle sous l’un des pôts et commençait son spectacle, l’inconnu prit la parole. Sa voix était rauque et mettait presque mal à l’aise.

“ Dis gamin, t’es doué. Comment tu t'appelles ? ”

Comme celui ci s’arrêtait dans sa démonstration d’agilité, que ce soit par surprise ou parce qu’il avait terminé, l’homme désigna d’un mouvement sec de menton l’un des pôts.

“ C’ui là. “
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Mar 4 Oct - 9:24
xiang laissa le vainqueur maugréer tant qu'il voulait, mais il finit par s'en aller. Encore heureux dites ! Trop facile mon bon monsieur ! En tout cas c'était la preuve qu'il devait encore s'améliorer au jeu du gobelet.
Xiang ne perdit pas de temps et enchaîna immédiatement avec le client suivant, laissant ce type étrange prendre place face à lui. Il décida de commencer doucement mais étant donné qu'il ne regardait pas les gobelets, il ne serait pas difficile de l'avoir. Tout en les mélangeant, Xiang répondit à sa question de manière simple.

- Pourquoi vous voulez savoir mon nom ?
Il n'y avait pas d'animosité, juste de la curiosité dans cette question. Il dévoila ensuite le gobelet désigné, vide. C'était dans celui de gauche.
- Ah dommage... Une revanche ? Vous étiez pas dedans là !
Dis Xiang avec un sourire.

Spoiler:
 

hrp : réponse courte, dsl Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Mar 4 Oct - 11:13
L’étranger avait perdu et lamentablement en plus, rien de plus normal quand on ne regarde pas à ce jeu. Pourtant, il continuait de sourire et chaque seconde son expression devenait plus dérangeante. Une lueur brilla même dans son regard et lorsqu’il prit la parole, ce fut sur un ton où l’on ne pouvait plus ignorer la satisfaction.

“ Et bien… dit-il en fouillant nonchalamment dans une poche de sa veste et ignorant totalement la seconde question du garçon. Parce que j’aimerais avoir le plus de détails possibles à transmettre pour compléter ceci. “

Il prononça ces derniers mots en sortant de sa poche un papier jauni et plié qu’il déploya d’un geste sec de la main sous le nez du jeune voleur. Dessus, le garçon pu contempler un portrait assez ressemblant de lui même imprimé à l’encre. Il était accompagné de la notion “Recherché, en vie seulement” et donnait une description sommaire du jeune voleur, dont son âge et sa taille, ainsi qu’une liste des crimes qu’il avait commit d’après les autorité. Le sourire de l’homme s’élargit davantage et avant que le garçon puisse réagir, il émit un petit sifflement. Deux autres personnes, un homme et une femme, sortirent alors de la foule et se postèrent de chaque côté du jeune voleur pour lui couper une éventuelle retraite à droite et à gauche.
Quant à l’homme face à Xiang, il rangea tranquillement son avis de recherche sans quitter le garçon des yeux et poussa vers lui les cinq capsules qu’il avait misé, un air narquois sur le visage.

“ Tiens, tu les as mérité, et j’suis sûr que t’en auras besoin là où tu risques d’aller fiston. ”

L’air de rien, mais de manière parfaitement visible pour le gamin, il avait posé sa main sur la crosse de son arme. Il n’était pas difficile de deviner qui ils étaient lui et ses comparses. L’accoutrement, les armes, la méthode qui consistait à coincer une cible à trois. Des mercenaires récupérateurs, ces vautours qui s’occupaient de traquer les cibles recherchées pour une trop faible somme pour attirer les chasseurs de primes. Voleurs, épouses forcées en fuite, cibles endettées, toutes ces personnes qui n’avaient rien de dangereux criminels y passaient. L’homme découvrit ses dents de droite dans une mimique réjouie.

“ Allez gamin. Suis nous sans rien tenter, tu te ferais plus de mal qu’autre chose. Et puis si c’est pas toi, je suis sûr qu’il te relâcheront là bas. ” se moqua t-il.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Mar 4 Oct - 14:03
Étonné, le jeune Xiang prit le papier que lui tendait l’homme et le déplia. A la vision du mot "Wanted" avec son portrait juste en dessous, sa réaction fut sans équivoque car il devînt totalement livide, de manière instantanée, apportant ainsi la preuve de sa culpabilité au type venu l’arrêter.
N’ayant qu’un instant pour réagir, il se recomposa une fac, visiblement très contrarié et lui jeta l’affiche dessus.

- Ah non ça suffit maintenant ! Vous êtes le troisième à venir me voir cette semaine pour cette saloperie de prime ! Ce coup-ci j’en ai marre, je suis pas un voleur ! Ni un cambrioleur ni aucun de ces trucs marqués sur l’affiche, je gagne ma vie honnêtement moi monsieur !
Conscient de ne pas devoir lui laisser le temps de souffler, ni de réfléchir, Xiang enchaîna.
- Je vous suivrais nulle part, parce que ça fait déjà deux fois ! Moi je perd de l’argent pendant ce temps ! Monsieur l’agent ! Ces personnes me harcèlent !
La petite foule autours de Xiang commençait à être un peu confuse, quand aux chasseurs de primes, Xiang n’en avait aucune idée… En attendant deux agents de police se rapprochèrent de l’attroupement et s’y frayèrent un chemin, jusqu’à arriver au niveau des chasseurs de primes. Quand ils y furent, Xiang les interpella de suite.
- Ah, vous voilà ! Faut que vous m’aidiez ! Ça fait quatre fois qu’on vient me voir en prenant pour un criminel. J’ai dis quatre fois , non trois fois ! Eux c’est les troisièmes.
Tandis que le chasseur de primes sortait l’affiche pour la montrer, Xiang lui arracha des mains et l’agita vite.
- Tenez vous voyez bien que c’est pas moi !
- Bah heu…
Tenta de se justifier l’agent avant que Xiang ne le reprenne.
- Nan c’est pas moi non. Vous voyez bien ! Le mec sur l’affiche, bon il est asiatique comme moi ok, il a les cheveux noirs ok. Mais c’est tout, ça s’arrête là… C’est pas moi il y a pas les mêmes traits les mêmes pommettes ! Enfin si un peu mais regardez-là ! Il a une tâche de rousseur bon bah voilà. C’est pas moi.
Xiang était essoufflé, mais comment diable avaient ils eu un portrait aussi ressemblant ? Et surtout laquelle de ses actions lui avait-elle valu d'avoir une prime de 80 sur sa tête ? Un type dans l’assemblée fit remarquer que c’était un mauvais coup de crayon, Xiang reprit de suite tandis qu’une légère goutte de sueur suintait de la racine de ses cheveux.
- Mais non ! C’est un signe particulier. Il a des tâches votre mec, pas moi ! Bon… Alors… On fait quoi hein ? On fait quoi ? Hein ?
Se rendant bien compte que son argumentaire à la con n’allait de toute façon pas lui épargner un tour au poste où il pourrait être identifié très rapidement, Xiang prit la décision qui allait sceller son destin, dans un sens ou dans l’autre.
Pendant que les flics regardaient l’affiche, il empocha les 5 capsules et d'un geste vif, retourna son carton sur le chasseur de primes avant de se précipiter contre le mur derrière lui pour essayer de l’escalader à la vitesse de l’éclair. C’était un mur de maison, donc haut, et eux avaient des flingues… Mais il n’avait pas prit le temps de réfléchir, c’était le tout pour le tout.


Code:
+ 5 capsules

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Jeu 6 Oct - 0:33
La tentative de bluff de Xiang sembla fonctionner dans un premier temps. Apparemment surpris d’une telle réaction, les deux mercenaires adjacents échangèrent un regard aussi confus que celui des spectateurs alentours. Nul doute qu’ils se demandaient, au vu du talent d’acteur du garçon, s’il était bien celui qu’ils cherchaient. En revanche celui face au jeune voleur, qui semblait être leur chef, n’eut que quelques secondes de surprises, rapidement remplacées par une expression de colère qui tendit les muscles de son visage. Expression qui se teinta de frustration lorsque le garçon appela des agents à la rescousse. Évidemment déclencher un scandale devant une foule n'était rien à leurs yeux, mais devant des gardes de la ville, c'était un autre soucis. Ce gamin avait plus de ressource que prévu. Mais ce n'était pas un gosse qui allait lui dicter sa conduite. Il était certain que c'était bien lui et il allait le prouver. Enfin, c'était sans compter sur la malice du garçon qui, lorsque les gardes arrivèrent et que le chasseur de prime sortit l'avis de recherche pour leur montrer, lui arracha celle ci des mains pour l'agiter rapidement sous le nez des agents de sécurité. Déstabilisés par les cris du jeune voleur qui clamait son innocence et le fait qu'il brouille les pistes en secouant vivement le papier sous leurs yeux, les deux gardes parurent hésitant. Devant eux ils avaient cet enfant qui criait être victime d’un malentendu pour la troisième fois d’un coté et un mercenaire qui prétendait le contraire d’un air agacé.

“ Il ment, c’est bien lui sur cette foutu affiche ! Regardez si vous me croyez pas ! “ cracha le mercenaire en essayant de la reprendre.

La dessus le garçon réfuta cette affirmation et face à l’hésitation des gardes avança des “preuves” de ces dires. Des pommettes différentes, une tâche de rousseur sur le visage… Des précisions bancales mais qui, lancées sur le bon ton, embrouillèrent assez les agent pour les faire douter. Un brouahaha de discussions monta des spectateurs et s’amplifia de seconde en seconde, chacun voulant donner son avis sur la question. D’autres personnes examinèrent le papier, apportant leurs propres commentaires allant d’un coté ou de l’autre. Les gardes eurent tout le mal du monde à calmer le tumulte ainsi créé. D’autant que Xiang en rajouta une couche en contredisant un homme qui disait que la tâche de rousseur n’était qu’un défaut de dessin et parlant plus fort que tous. Le ton montait, en particulier entre l’un des agents et le mercenaire qui trouvait incroyable que les policiers puissent ne pas reconnaître le voleur sur l’affichette.
L’avis de recherches arriva enfin dans les mains des gardes qui purent y jeter un oeil de près et avant qu’ils ne constatent leur erreur Xiang choisit alors le quitte ou double. Il ramassa discrètement ses gains, profitant que tous étaient concentré sur le débat et s'apprêtait à s’enfuir. Malheureusement le mercenaire ne le quittait pas des yeux et lorsqu’il effectua un mouvement pour l’attraper, le garçon n’eut d’autre choix que de lui projeter son carton à la figure avant de prendre foncer vers le mur derrière lui. Alors les spectateurs restaient figés et presque fascinés par le garçon qui grimpait comme un lézard la façade de béton et de tôle. Le jeune voleur gravissait l’obstacle à une vitesse folle et l’énergie du désespoir. A cette allure et avec la stupeur créée, il semblait avoir de bonnes chances de s’en sortir.

BLAM !

Le coup de feu avait retenti, déchirant l’atmosphère. La balle projetée fila vers le garçon et frôla sa main droite alors que celle ci allait se poser sur une prise. Que ce soit la douleur, la surprise ou le choc qui le déstabilisa, le jeune voleur perdit d’un seul coup son équilibre et chuta en arrière. Le chef mercenaire observa sa chute du mur, l’arme dont il venait de se servir braquée sur lui et encore fumante. Le garçon atterrit lourdement par terre, heureusement amorti un minimum par le carton étalé que le chasseur de prime avait rageusement projeté au sol. A peine toucha t-il terre qu’un des agents dégaina sa propre arme et la braqua sur la nuque du mercenaire, son regard ayant perdu toute hésitation.

“ Eh vous ! Personne n’a l’autorisation de tirer en ville ! Encore moins sur un enfant ! Lâchez votre arme et mettez les mains en évidence ! “

Le mercenaire le fusilla du regard mais celui ci se teinta d’inquiétude lorsqu’il observa la canon pointé sur lui. Il n’hésita pas longtemps et jeta son pistolet à terre avant de levez les mains en l’air. Le second agent de sécurité avait lui aussi dégainer son arme, réagissant à l’agression, mais il la garda baissée et menaça les deux complices du chasseur de primes du regard.

“ Barrez-vous et ne faîtes rien de stupide, ou on vous embarque aussi ! “ ordonna t-il.

Les mercenaires restèrent indécis pendant moins d’une seconde puis s’éloignèrent en jetant des regards à leur chef. Assez courageux pour traquer des proies faciles mais pas pour risquer l’arrestation.
Pendant que le premier garde entreprenait de menotter les mains du mercenaire agressif, le second fut rapidement sur Xiang et le releva en lui tenant le bras.

“ Ça va petit ? ”

Il l’examina rapidement pour vérifier qu’il n’avait rien de grave puis reprit sans le lâcher.

“ Ecoute, tu vas venir avec nous toi aussi. On va vérifier cette histoire de fiche et s’il s’avère que c’est bien une erreur je m'occuperai personnellement que tu sois tranquille définitivement. Je te le promets. ”

Plutôt compatissant pour un agent de sécurité de la cité, l’homme lui tapota l’épaule dans un geste d’encouragement. Mais il retrouva bien vite son tempérament autoritaire et referma sa main sur l’épaule du garçon sans lui faire mal mais avec fermeté. Les gardes dispersèrent alors la foule avec autorité et quittèrent la ruelle, embarquant les deux personnes responsables du conflits, le mercenaire attaché et poussé en avant par l’arme de service du policier et le jeune voleur encouragé à avancer et cependant tenu fermement par l’épaule.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Jeu 6 Oct - 1:21
Profitant de ses années d’entraînement, le jeune Xiang put bondir sur la paroi et l’escalader avec une vivacité mêlée de précision qui sidéra les passants. Encore un talent qu’il pouvait ajouter à sa liste mine de rien : artiste de rue, s’il s’en sortait.
Malheureusement, le destin en décida autrement puisque alors qu’il attaquait déjà l’ascension du deuxième étage, un grand "BANG" sonore se fit entendre en même temps que le crac caractéristique du bang supersonique au moment où la balle explosait un rebord où Xiang avait essayé de s’accrocher. Par réflexe, le jeune garçon retira la main en poussant un cri de surprise, mais le geste brusque le déstabilisa et il perdit l’équilibre. La seconde d’après, il plongeait en contrebas.

- AAAAAAAHHHh !!!!!!
Hurla-t-il alors qu’il faisait une chute de 5 bons mètres. Xiang cru voir sa fin arriver mais fort heureusement, le carton lui offrit un amortissement juste suffisant pour ne pas se rompre les os, pas assez cependant pour ne pas ressentir un sacré choc en retombant sur ses fesses.
- Ouaaaahahhaaaa !!! Ouiiiin !! Ouiiiiiiiiin !!
Xiang n’eu pas à exagérer, son derrière était maintenant en bouillie et il se tînt les fesses en se roulant plusieurs secondes tandis que des vraies larmes de douleur coulaient de ses yeux. Il ne prêta pas attention à la scène qui se déroula ensuite sous ses yeux mais vit arriver le flic… Alors qu’il s’attendait à ce qu’il lui passe des menottes, l’homme fit cependant un geste dont la compassion et la gentillesse laissa Xiang bouche bée au vu de ce qui venait de se passer.

Sa fuite donnait normalement la preuve de sa culpabilité, mais l’officier, visiblement plus intéressé par le fait de tirer ça au clair et d’éviter de blesser un enfant l’aida à se relever. Xiang renifla et sécha ses larmes.

- Ça… Ça va aller monsieur l’agent… Snif… Je me suis fais très mal aux fesses mais je crois pas que j’ai quelques chose de cassé.
La suite de son discours réussit à arracher un sourire de reconaissance à Xiang, un sourire qui aurait cependant été un peu moins amer s’il ne savait pas très bien ce qui allait se passer au poste.
- Merci…
Se contenta-t-il de dire en réfléchissant à une manière de leur fausser compagnie, jusqu’à ce que le flic ne l’empoigne fermement par l’épaule, réduisant ainsi à néant ses chances de lui échapper. En d’autres circonstances, Xiang aurait essayé de lui échapper, mais son cul étant en charpie, il avait même du mal à marcher, alors courir ? Non et puis le poste était à 100 mètres seulement… Il n’aurait pas moins mal en arrivant là-bas, et ils allaient découvrir le pot aux roses là-bas.

Alors que les pas le rapprochait de plus en plus du poste de police, Xiang commença à avoir des sueurs et réfléchit très vite. Est-ce qu’il pouvait simuler ? Inutile, il n’avait pas besoin d’une diversion mais d’une paire de jambes, et elle étaient encore défaillantes à cet instant… Les baratiner ? Ça avait marché avec l’effet de foule et l’affiche rendue peu lisible par ses mouvements, mais là ils auraient tout le temps de vraiment comprendre, ça ne lui gagnerait que du temps.

Bien que cette perspective le réjouisse très peu, il ne lui restait plus que l’honnêteté, ou du moins la manipulation sans mentir. Puis ils franchirent la porte du poste, ou du moins de son annexe. Xiang alla s’asseoir sur un banc le temps qu’ils mettent en cellule l’autre chasseur de primes, et il réfléchit à ce qu’il allait dire. Alors que le flic était en train de revenir, il alla le voir, la tête baissée.

- Monsieur… Vous… Vous avez été très gentil avec moi, merci et… Et…
Xiang fit le silence, ne sachant pas bien comment présenter ça.
- Je… je vais pas me moquer de vous, ou vous faire perdre du temps… J’avoue, c’est moi sur l’affiche. Mais je sais pas pourquoi je vous assure !
Xiang leva alors un regard suppliant vers lui, aussi convainquant qu’il le pouvait et, en fait, à moitié vrai car il ne savait véritablement pas pour lequel de ses crimes sa tête était mise à prix… D’autant que 80 capsules, sans être au niveau des meurtriers, c’était déjà une sacrée somme pour un petit pickpocket.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Jeu 6 Oct - 2:45
L’arrivée au poste de sécurité se fit sans encombre et aucun des deux captifs ne tenta de s’échapper.
A l’intérieur, le mercenaire fut emmené directement dans une cellule, poussé sans délicatesse par son gardien. Avant de disparaître de leur vue, il jeta un regard noir à Xiang dont la signification était claire.
Le deuxième agent guida le garçon jusqu’à un banc où il l’encouragea à s’asseoir avant de lui demander d’attendre là. Il s’absenta plusieurs minutes puis revint enfin, la mine soucieuse. Plutôt que de se tenir droit et intimidant devant lui, il prit la décision de se mettre un genoux à terre pour se retrouver à son niveau.
Le jeune garçon le remercia, semblant encore sous le choc des derniers évènements. L’homme parut vraiment compatissant, attristé même et cette attitude ne fit qu’empirer lorsque le gamin avoua sans détour son mensonge et affirma qu’il ne savait pourquoi il était fiché. L’homme soupira et secoua doucement la tête. Dieu qu’il n’aimait pas cet aspect de son boulot. Il posa alors une main chaleureuse sur l’épaule du garçon avant de se lancer.

“ Ecoute petit, j’ai vérifié les détails de ton dossier. Tu es apparement recherché pour différentes accusations de vols, escroqueries et soupçons de cambriolage auxquels on t’a relié… Ton signalement a été fourni à la police par un certain Cypher, un entrepreneur qui t’accuse d’avoir tenté de t’infiltrer dans l’un de ses entrepôts. ”

Le coeur de l’homme se serra en observant ce garçon, si jeune, qui se trouvait déjà dans une situation difficile. Les larmes qui avaient roulé sur sa joue paraissaient sincères et l’homme n’avait aucun plaisir à procéder à l’arrestation d’un gamin. Il pressa son épaule dans un geste de soutien avant de continuer.

“ Je ne vais pas te mentir… Tu n’es pas dans une très bonne situation. Si ça ne tenait qu’à moi, je me contenterais de te faire un sermon sur ce que tu as fais. Mais ce n’est pas moi qui fait les lois d’ici petit, tu comprends ? “

Il soupira profondément.

“ Il va falloir qu’on t’enregistre, puis tu vas passer devant un juge qui décidera de ta condamnation. Ne t’en fais pas, tu es jeune et tu ne m’as pas l’air d’être si méchant que ça, je suis sûr que le juge sera compréhensif si tu lui dis la vérité. ”

Cette fois on y était, le gamin savait ce qui l’attendait et si l’agent détestait faire ça, il savait qu’il ne pouvait rien faire d’autre à part lui apporter son soutien. Il ne pouvait pas prendre le risque de laisser partir le garçon, son collègue avait vu son dossier lui aussi et il était inutile d’ajouter “tentative de fuite” à la liste des délits.

“ Tu veux boire quelque chose en attendant ? Est ce que tu veux que je contacte quelqu’un pour toi ? “ demanda t-il, compatissant, en essayant de changer de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Jeu 6 Oct - 11:01
En voyant arriver le policier face à lui, Xiang se rendit compte que ce qu’il avait à lui annoncer était grave et il ne put que se féliciter d’avoir prit la décision de jouer cartes sur table. Du coup, si on parlait de cartes, il en avait certainement une à jouer maintenant, c’était d’arriver à le mettre de son côté un maximum et jouer cette image d’enfant victime qu’il semblait avoir en tête. Ce serait d’autant plus facile que al situation dans laquelle il se trouvait allait l’aider à ne pas forcer la main : il était déjà assez misérable comme ça…

Xiang baissa les yeux pendant l’explication de l’homme, il l’écouta sans rien dire et se contenta de hocher positivement la tête quand il lui demanda de comprendre. Pour être honnête, dans d’autres circonstances, Xiang aurait baissé la tête pour cacher un fou rire naissant à la vue d’une telle naïveté… Mais il avait rencontré Judy entre temps, et son regard sur la naïveté de ses semblables avait changé… Son cynisme n’était plus aussi fort qu’autrefois ou il était capable de se moquer ouvertement de ce type de personne, il était aujourd’hui beaucoup plus sensible à ce qu’il pouvait reconnaître comme de la vraie gentillesse dans ce monde… Plus sensible et aussi plus compréhensif lui-même, car c’était si rare d’en rencontrer aujourd’hui (et difficile de l’être) qu’il avait compris qu’ils méritaient le respect et non ses moqueries.

Cependant, une chose l’interloqua : c’était la mention de qui avait mis cette plainte (et sans doute aussi la prime) sur sa tête. Xiang essaya de réfléchir mais il ne trouva aucune réponse. Après quelques secondes, il profita d’un temps mort du policier pour lui demander.

- Excusez-moi… Mais je connais pas ce Cypher… J’ignore ce qu’il me veut…

Xiang aurait voulu plus de détails, mais à défaut il essaierait de se justifier. Il hocha donc la tête affirmativement quand il lui parla du juge et reprit avec sa mine abattue.
- Mais je vais coopérer m’sieur. Je vous dirais ce que vous voulez savoir, à vous et monsieur le juge. Si vous avez des questions… Je vous répondrai…
Mais pas forcément la vérité…

Même s’il était dan son intérêt de déguiser le moins possible la vérité pour ne pas prendre le risque de voir un mensonge exploser au grand jour, Xiang ne perdait pas de vue qu’il essayait de s’en sortir avec le moins de casse possible… Et dans ce genre de situation, certaines vérités faisaient mieux de rester cachées, ou du moins maquillées un minimum…
Puis le type lui posa encore une question qui le laissa bouche bée devant cette gentillesse. Abasourdit, il répondit presque machinalement.

- Heu… Un verre de lait… Je veux bien un verre de lait, si vous en avez, s’il vous plaît… Ou bien juste de l’eau. Merci m’sieur.
Xiang se rassît ensuite et pendant qu’il allait chercher un verre, il réfléchit à quoi lui dire sur les gens à contacter. La question fut dans un premier temps vite réglée : il était interdit de donner le lieu de la maison, trop dangereux pour les autres et pour lui en même temps. Devant l’immense quantité de voleurs au mètre carré qu’y s’y trouvaient, ils pourraient faire une descente et là ce serait la folie, rien de bon n’en sortirait. Si Xiang n’était pas chez lui ce soir, ils sauraient vite ce qui lui était arrivé. Cependant le garçon hésita à leur demander de prévenir Judy : elle était la seule qu’ils ne risquaient pas de surprendre en train de pratiquer une activité illégale… Mais il se ravisa vite : elle était nouvelle, pas au courant des règles, elle pourrait faire l’erreur de mener les flics à leur repaire. Il valait mieux qu’elle l’apprenne en même temps que les autres, ça valait mieux pour sa sécurité et celle de tout le monde, y compris celle de Xiang. Il avait donc sa réponse à donner au policier quand il revînt.
- C’est gentil, mais j’ai pas de familles, pas de proches. Je vis dans la rue, personne ne m’attend de toute façon.

Bien sûr, le but ici était de continuer dans le pathos, en ne prenant non pas une mine triste mais une mine désabusée, sans espoir. Acceptant de bon cœur le verre de lait (ou d’eau) que lui apportait le policier, Xiang le remercia en souriant et fit tourner un peu le liquide dans le verre avant de relever la tête.
- Qu’est-ce qui va m’arriver vous croyez ? Je vais aller en prison ? Je… j’ai fais des récidives déjà… J’ai… Un peu peur monsieur… Je veux pas aller au bagne…
Les larmes vinrent naturellement aux yeux de Xiang à cet instant. Il n’y avait jamais pensé, il n’en avait jamais eu peur et malgré ses récidives, jamais les juges (même ceux qui l’avaient vu plusieurs fois) ne l’avaient envoyé en prison. Mais là, la prime changeait la donne, ce n’était plus des flagrants délits, là c’était un vrai crime pour lequel il était recherché. Aussi pour la première fois, Xiang avait vraiment peur d’aller au bagne parce que pour la première fois, il y avait vraiment des risques qu’il y aille. Il aurait dû courir, malgré ses fesses talées, tenter le tout pour le tout…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Ven 7 Oct - 13:19
La détresse du garçon sembla toucher le policier qui se lui tapota l’épaule et alla lui chercher le verre qu’il lui avait demandé. Le gamin avait dit vouloir coopérer et ça allait lui faciliter la tâche. Touché par son jeune âge et ses larmes sincères, il voulait l’aider à se tirer de ce mauvais pas mais savait que sa situation n’était pas rose. D’après son dossier ce n’était pas la première fois qu’il passait devant un juge à la cité de Louisiane et la récidive était très mal vue par ici. La plupart des juges étaient des radicalistes bien décidés à maintenir l’ordre et à “purger la ville de sa vermine” selon ses propres termes. Il pensait notamment à John Ruth, un dignitaire cruel qui prenait plaisir à infliger les peines les plus dures à ses condamnés, l’agent l’avait déjà vu proposer la pendaison d’un autre jeune garçon de 16 ans pour vandalisme. Bref, ils n’avaient pas vraiment confiance en la plupart de ces hommes et ces femmes et savaient qu’ils ne feraient qu’une bouchée du voleur récidiviste.
Quelques minutes plus tard, il revint avec verre de lait de brahmine et le confia au garçon avant de prendre place à côté de lui sur le banc. Le gamin lui accorda un sourire pour le remercier que le garde lui rendit avant de sentir son coeur se serrer lorsqu’il lui annonça qu’il n’avait pas de famille. Encore un orphelin… Ce foutu monde les bouffait tous. Il sentit sa compassion pour ce jeune garçon des rues grimper d’un cran, accentuée par le visage vide d’espoir qu’il affichait. Pourquoi n’aurait il pas droit sa chance lui aussi. Il ne buvait pas, restant fixé sur le liquide blanc qui tournait dans son verre. Le policier n’osait pas encore trop le questionner, l’enfant devait déjà être tendu par l’angoisse inutile d’en rajouter et attendit que ce soit lui qui prenne la parole, restant à côté en signe de soutien. Des larmes apparurent dans les yeux du jeune garçon et d’une voix cassée par la peur il demanda au policier ce qui allait lui arriver. Incapable de rester sans rien faire devant sa détresse, celui ci ne voulait pas pour autant lui mentir. Il lui parla donc d’une voix qui se voulait encourageante.

“ Tout dépend du juge que tu vas avoir… Mais ne perds pas espoir petit, certains sont bien plus magnanimes que d’autres et ne te feront probablement écoper que d’une amende, voir d’un cours séjour au poste, et on essaiera ensuite de te trouver une famille d’accueil. Et si tu dois passer devant un juge plus dur et bien... ”

L’homme hésita à donner la suite de sa phrase. Il savait très bien ce que signifierait une telle décision pour le gamin, mais voyant son regard il préféra se détourner sur une autre parole.

“ Reste confiant. Comme c’est moi qui t'ai amené ici, je vais assister à ton procès et tu pourras compter sur moi pour faire alléger au maximum la peine. D’accord ? ”

Il tapota une fois de plus l’épaule du garçon, quoi qu’il arrive la suite allait être difficile pour lui. Il s’occupa ensuite de suivre un peu plus la procédure et sortit une feuille d’identification.

“ Je vais avoir besoin de ton nom et prénom. Je suis désolé mais on doit en passer par là. Puis pendant qu’un juge sera prévenu il faudra que tu ailles faire une photographie pour ton dossier. Je ne te lâche pas d’une semelle ne t’en fais pas. “
compléta t-il en essayant de plaisanter pour détendre l’atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Ven 7 Oct - 16:10
Le garçon sonda le policier à un moment, pouvait-il jouer la comédie ? Jouer le rôle du gentil flic afin de l’amadouer ? Si oui, ils étaient dans une impasse alors parce que tous les deux jouaient des rôles… Même si dans le cas de Xiang, il n’avait pas besoin de se forcer car tout escroc qu’il était, la perspective de passer les prochaines années de sa vie au bagne était suffisante pour lui arracher bien plus que des larmes de crocodile.

Jamais de sa vie Xiang ne s’était donné autant de mal à simuler et pourtant jamais de sa vie il n’avait été aussi anxieux : il était dans une situation inextricable avec son casier, il y avait peu de chances pour qu’il s’en tire sans casse. L’idée de fausser compagnie aux agents de police lui traversa l’esprit mais il n’était pas idiot, et eux non plus…. Même s’ils le laissaient sans chaînes ou du bon côté des barreaux, il n’allaient pas le laisser s’enfuir comme ça… Et puis sa tête serait toujours mise à prix après ça ! Comment bosser dans ces conditions ? Et même comment vivre dans ces conditions ? Et s’il se refaisait choiper après une évasion, c’était pas quelques mois ou quelques années qu’il allait prendre, c’était 10 ans au bas mot, et là il allaient le couvrir de chaînes pour ne pas qu’il s’échappe.

Cette réflexion amena d’ailleurs Xiang à réflechir : combien de temps encore allait-il pouvoir continuer à ce rythme ? Même s’il sortait du tribunal en homme libre, il ne serait jamais plus qu’un voleur jusqu’à la prochaine fois où ils le choperaient. Les risques du métier sans doute, sauf que pour devenir le roi des voleurs, pour devenir le plus grand voleur de la Louisiane comme il s’était parfois pris à rêver, il ne fallait pas se faire choper, jamais… En y repensant, peu nombreux étaient ceux qui ne s’étaient jamais fait chopés chez lui et il pouvait compter une bonne demi-douzaine de frères et sœurs plus ou moins âgés que lui qui l’attendaient déjà au bagne de Hell’s deep, sans compter ceux plus radicaux qui avaient viré dans le meurtre et finirent pendus.

La seule qui, à sa connaissance, ne s’était jamais faite arrêtée, c’était Mei Lin, sa grande sœur personnelle. Elle ne s’était jamais fait arrêtée parce qu’elle ne visait que les gros coups, préparés soigneusement, et surtout elle avait eu l’intelligence de quitter ce milieu pour viser plus gros dès ses 16 ans… L’hôtel LeFrançois… Elle y était maintenant henchman au service de la patronne et peut-être aujourd’hui une des employées les mieux payées de Louisiane. Elle avait réussit sa vie, elle avait évité la taule, et elle était la seule…

Du coup Xiang s’interrogeait : était-ce vraiment raisonnable de continuer dans cette voie ? Une vie qui ne lui apporterait que des aller-retour entre la rue et la prison ? Est-ce que 14 ans n’était pas déjà un âge où il pouvait se demander quoi faire de sa vie ? C’est au milieu de ces réflexions que le policier l’interrompit. Il l’écouta sans l’interrompre puis fronça les sourcils, une chose qu’il avait dit attira son attention, il ne comprenait pas, aussi il l’interrompit.

- Excusez-moi. Vous entendez quoi pas "famille d’accueil" monsieur ? Je… Je connais pas ce mot… C’est quoi une famille d’accueil ?

Préférant temporiser cette question, le policier continua son explication et lui parla de ce qui se passerait en cas de juge plus dur… Xiang compléta sa phrase à sa place.
- Et bien ce sera le bagne.
La simple mention de ces mots fit de nouveau venir les larmes aux yeux de Xiang mais il renifla immédiatement et secoua la tête tout en essuyant ses larmes.
- Nan, faut que j’arrête de pleurer. C’est pas comme si je le méritais pas, j’ai volé toute ma vie.
Non pas qu’il en éprouvait du remord en revanche, par contre il valait mieux qu’il paraisse comme tel.
- J’espère juste que j’y passerai pas trop longtemps, si je dois y aller, c’est tout…
Puis Xiang prit enfin un peu du lait, ayant retrouvé un peu de sa soif, avant de poser une autre question qui le hantait.
- Monsieur, c’est comment là-bas ? Vous avez du y aller parfois… On m’a dit que c’était l’enfer… mais aussi qu’il y avait un nouveau quartier pour les enfants, où on est mieux traités, c’est vrai ?
S’il ne pouvait pas éviter la prison, Xiang voulait au moins savoir où il mettait les pieds, une autre question aussi le taraudait.
- Est-ce que… Est-ce que j’irais avec des raiders ? Ou est-ce que je serais séparé avec d’autres, d’autres petit criminels comme moi ? Et vous pensez qu’ils me condamnerait à combien si je devais y aller ?
Même s’il en rajoutait dans le pathos, Xiang posait ses questions avec une vraie curiosité, encore une fois il voulait savoir où il mettait les pieds.

Le policier lui expliqua ensuite la suite des évènements et Xiang acquiesça en buvant un peu de son lait. Quand il eu fini, Xiang hocha la tête avec une expression neutre.

- Ok. Alors je m’appelle Xiang Lin. Lin c’est mon nom de famille… Enfin, si on peut appeler ça comme ça, et Xiang mon prénom.
Pour la suite et la photographie, Xiang attendait qu’on le guide à travers les prochaines étapes, tout simplement.
- Par contre monsieur, vous m'avez toujours pas expliqué, c'est quoi du coup, une famille d'accueil ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Mar 11 Oct - 0:43
Le garçon avait posé la question que le policier redoutait : comment c’était à Hell’s Deep.
L’homme s’assombrit légèrement, mais se fit violence pour ne pas paraître trop dégoûté, il ne voulait pas effrayer ce gosse outre mesure. Comment était Hell’s Deep… A ces yeux, la prison portait bien son nom, c’était l’enfer. L’endroit carcéral semblait un peu appliquer ses propres lois. Situé non loin de la ville de Prospérité, la prison était un immense complexe où se côtoyaient petits malfrats et les pires criminels des terres désolées. Mais le pire, ce n’était ce mélange stupide et approximatif, c’était la façon dont le directeur de la prison imposait sa loi. Une loi implacable, cruelle, qui n’avait pour but que d’humilier les résidents. Oui il était allé là bas, et remerciait le ciel de ne pas y avoir été engagé comme gardes. Pour éviter toute révolte, les prisonniers étaient brisés moralement et contrôlés par la peur, la peur de la mort, mais aussi des punitions atroces que s’autorisaient les gardes. Nul doute que si les habitants de la cité de Louisiane savait ce qu’était vraiment Hell’s Deep, ils s’offusqueraient d’y envoyer certains malfrats de moindre importance.
Mais le jeune voleur était déjà assez paniqué comme ça, inutiles de lui raconter tout ce qu’il avait vu. Le garde décida donc de lui dire la vérité mais en omettant tous les détails.

“ C’est… Pas un endroit très réjouissant c’est sûr… Mais oui on t’a bien renseigné, il y a un quartier pour les mineurs qui a été créé récemment. Les enfants comme toi sont isolés des adultes pendant l’essentiel de la journée et même leurs tâches quotidiennes ne sont pas les mêmes. Il y a donc peu de chance que tu côtoies des raiders rassures toi. Je n’ai encore jamais vu d’enfant devenir raider personnellement. ”

Il conclut sa description par un petit sourire qui se voulait rassurant, même si au fond de lui il savait que rien n’était vraiment sûr à Hell’s Deep. Pour ne pas paraître soucieux, il reprit son explication, voulant pourtant rester honnête avec le garçon.

“ Je pense que si vraiment tu dois te retrouver là bas et vu les charges retenues contre toi, la plupart des juges ne t’y enverrons qu’un an au maximum, voir trois à quatre mois pour les plus magnanimes. ”

Il observa le visage décomposé du garçon avec compassion puis tenta de nouveau de le rassurer.

“ Mais ils n’iront peut être pas si loin. Mon avis va compter dans la balance tu verras. Je vais tout faire pour que ta peine soit moindre. Mais il faudra te faire oublier un peu si tu sors d’ici. ”

Il eut un nouveau sourire un peu faible.
Puis, répondant à sa demande, le garçon lui donna son nom, Xiang Lin. Vu la façon dont il avait présenté son nom de famille, l’homme doutait qu’il connaisse ses parents et cela ne le mit que plus mal à l’aise encore. Mais cela l’intriguait aussi. Quelqu’un avait bien dû lui donner ce nom, mais qui ? Le garçon n’était peut être aussi seul qu’il le prétendait. Un autre policier aurait sans doute questionné, voir secoué un peu le gamin pour qu’il lui donne le nom d’éventuels complice, mais lui n’en avait pas envie, le garçon avait déjà subi beaucoup et c’était loin d’être fini. Mais il se promit de mener son enquête personnelle plus tard, ne serait ce que pour retrouver ses proches éventuels et les mettre au courant de son sort.
Il inscrivit machinalement le nom et le prénom du garçon sur la fiche accrochée à son bloc note et se prépara à lui poser les questions suivantes : âge, taille, poids… Mais Xiang le devança en lui demandant pour la seconde fois ce qu’était une famille d’accueil. L’homme posa son crayon doucement et se tourna vers l’enfant. Rien de plus normal pour un orphelin de ne pas connaître ce terme, l’homme tenta donc d’être le plus clair possible.

“ Et bien, lorsque qu’un enfant orphelin comme toi atterrit au poste de police, s’il n’est condamné qu’à des travaux d’intérêt général ou un redressement, il est confié à l’une des familles d’accueil qui se sont inscrites. Ce sont des couples de la ville qui, en échange d’une aide financière, acceptent de prendre en charge des enfants seuls comme toi. Ils leur offre un toit, une éducation, une chance de se réintégrer honnêtement dans la vie active et parfois… de l’affection. ”

Il sourit au jeune voleur.

“ Moi et ma femme en faisons parti parce que... on ne peut pas avoir d'enfant... ”

Semblant soudain vraiment troublé, il se leva rapidement et reprit contenance.

“ Allez, suit moi Xiang, il est temps d’aller se faire faire le portrait. “

Il eut un petit rire amusé qui avait pour but de faire retrouver un peu de bonne humeur au garçon, puis le guida dans une salle annexe où un homme à l’air patibulaire lui donna un panneau et le prit en photo avec un vieille appareil d’avant guerre devant une affiche de mesures.
Le garde revint chercher le garçon une fois ceci fait et lui annonça qu’un juge lui avait été attitré.

“ Je vais t’accompagner jusqu’à la salle d’audience, surtout reste bien… “

“ Wadsworth ! “ l’interpella alors une voix avant qu’il ait terminé.

Le policier fit volte face et, voyant arriver un homme qui portait un grade sur son vêtement, se mit au garde à vous.

“ Qu’est ce que vous foutez là ? “ cassa l’homme d’une voix forte. “ Cela fait une demi-heure que j’attends votre rapport sur ce mercenaire que vous avez ramené avec Murphy ! Quant à ce gosse, Murphy l’accompagnera à son audience pour témoigner. ”

Le dénommé Wadsworth se décomposa.

“ Chef, j’ai promis à cet enfant que je serais là pour son audience. ”

“ Et alors ? Z’êtes pas son père que je sache ! Dépêchez vous d’aller me pondre ce foutu rapport ! ”

“ Chef, je ne crois pas que Murphy… “

“ C’est un ordre major ! ”

L’homme fusilla son subordonné du regard pour l’empêcher de répliquer puis tourna les talons. Wadsworth resta immobile un moment mais ses poings se serrèrent, témoins de son mécontentement. Il se reprit rapidement et se tourna vers Xiang, avant de se mettre à sa hauteur en plaçant un genoux à terre. Sa main serra avec soutien l’épaule du garçon et son regard se fit le plus sérieux du monde.

“ Xiang, écoute moi c’est très important. Quand tu vas te retrouver face au juge, il va tout faire pour te mettre sous pression et te faire avouer ce que tu ne veux pas lui dire. Surtout, garde ton calme et ne lui ment pas. Fais en sorte de tourner tous les faits de façon à ce que l’on pense que tu n’avais pas le choix. Ta meilleure chance est de jouer la carte de l'apitoiement, en espérant que le juge se montre compatissant. ”

Le policier qui avait guidé tout à l’heure le mercenaire dans une cellule, Murphy, arriva alors. Son partenaire échangea un dernier regard avec le gamin des rues.

“ Je suis désolé de ne pas pouvoir assister à ton audience… Quoi qu’il arrive, sois courageux et ne perd pas espoir. “

Il donna une dernière pression sur l’épaule du jeune voleur et s’éloigna enfin, s’efforçant de ne pas regarder en arrière, pendant que Murphy guidait le gamin, avec beaucoup moins de douceur, vers la salle où l’attendait le juge...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Mar 11 Oct - 1:15
Xiang écouta avec attention tout ce que lui dit le policier face à lui. Finalement, peut-être que Hell’s deep n’était pas si mal… Certes, c’était une prison, et il y avait des travaux forcés, Xiang ne s’attendait pas à des vacances, mais si il devait y aller, peut-être que ce ne serait pas si mal finalement.

En revanche ce qui le surpris le plus fut sa déclaration à propos de la longueur de sa peine : juste quelques mois ? Ce n’était vraiment pas beaucoup ! Savoir cette chose là le réjouit, il pourrait ressortir très vite et revoir Gunther ainsi que tous les autre !

Non, Xiang secoua la tête de suite, revoir Gunther pourrait les mettre en danger… Et puis si il se faisait rechoper après ? Là ce ne serait pas pour 4 mois qu’il retournerait à Hell’s deep. En fait, à cet instant, Xiang avait tellement les chocottes qu’il pensait vraiment à changer de mode de vie s’il sortait de ce tribunal… Il sentait que cette fois-ci serait soit son ultime chance, soit la fois de trop mais juste assez pour ne pas foutre sa vie en l’air, alors il fallait la saisir cette chance, d’autres enfants de Gunther avaient eu moins de chance. Même des plus jeunes ! Ils étaient entrés à 10 ans au bagne et aux dernières nouvelles ils n’en étaient pas sortis, ça faisait 2 ans maintenant… Alors lui… Xiang avait envie de croire aux 4 mois mais ça lui semblait peu probable, mais surtout il avait envie de croire au fait qu’il pourrait refaire sa vie après, ça il y croyait plus… Ou peut-être une dernière chance avant la prison ? Ça aussi !

Puis l’homme parla enfin de la famille d’accueil, Xiang l'écouta attentivement avant serrer les lèvres. Un peu déçu, il répondit au policier.

- Ah oui, c’est comme un hôtel un peu, on paye et puis on peut avoir à une famille d’accueil.
Xiang s’en voulu de s’être imaginé des trucs... Bien sûr qu’il n’existait pas mieux que Gunther. Puis l’homme en vînt à parler de lui et sa femme, qui ne pouvaient pas avoir d’enfants.
- Oh…
Dit simplement le jeune garçon avant d’ajouter un sourire. Il essayait de l’attendrir par ce biais, mais surtout il comprenait enfin cette sympathie : transfert. Cela dit, il y réfléchit en une seconde : l’idée n’était pas mauvaise ? Pourquoi ne pas essayer avec lui une fois sa peine purgée ? Il lui demanderait plus tard.

Et enfin vînt le moment du portrait, Xiang suivit le flic sans y mettre autant d’entrain que lui cependant. Xiang en sortit en haussant les épaules… Puis vînt la révélation : la salle d’audience était juste à côté !
C’était un coup de massue pour le garçon, il ne s’attendait pas à devoir passer devant le juge tout de suite ! Et encore pire ! L’autre devait s’en aller. Xiang blêmit alors : tous ses espoirs s’envolaient, il était comme en chute libre et les mots que l’homme prononça résonnèrent à ses oreilles. Puis il secoua la tête et, des larmes coulant de ses yeux, il s’agrippa à Wadsworth.

- Me laissez pas ! S’il vous plaît !
Il s’adressa ensuite au chef du policier.
- Monsieur, je vous en supplie, laissez monsieur Wadsworth venir avec moi ! S’il vous plaît ! C’est à lui que j’ai tout raconté, il a tout vu il était témoin ! Il connait mon dossier ! Je vous en prie, s’il vous plaît.
Puis l’homme parla ensuite d’être courageux et d’apitoiement, Xiang répondit avec véhémence à lui comme au chef !
- Mais j’ai pas besoin ! J’ai pas eu le temps de vous expliquer ! Je sais même pas de quoi je suis accusé!
Quand on lui répondit que c'était un cambriolage, Xiang froncerait d'abord les sourcils avant d'écarquiller les yeux !
- Mais c'est pas juste ! J'ai été forcé ! On m’a mis une machette sous le cou et on allait me tuer si je le faisais pas. Ça fait des mois que j’ai arrêté de voler en dehors de ça, je fais que du jeu des gobelets, c’est tout ! C’est la vérité ! Oh s’il vous plaît monsieur le chef, laissez le m’accompagner, je ferais ce que vous voulez !
Implora le jeune garçon alors que Murphy le traînait déjà. Qu’il y soit traîné de force par Murphy, ou emmené paisiblement par Wadsworth, Xiang retrerait dans ce tribunal en sèchant ses larmes et en regardant ses pieds, tremblant légèrement de peur en ne sachant pas à quelle sauce il allait être mangé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Mer 12 Oct - 16:46
Wadsworth avait eut un petit rire amusé mais sans réelle joie lorsque le garçon compara les familles d’accueil à un hôtel.

“ Si on veut… A la différence que les enfants n’ont pas à payer pour aller dans une famille d’accueil. Le but est de les réintégrer, pas de les enfoncer encore plus. “

Il lui avait alors adressé un sourire rassurant.
Puis la suite se gâta, l’annonce de l’imminence de l’audience, puis le chef de police qui ordonna à Wadsworth d’aller rédiger son rapport pendant que Murphy s’occupait de Xiang. Celui ci commença à paniquer et s'agrippa de toutes ses forces à cet espoir qui s’effaçait soudain, l’homme qui le soutenait jusqu’à présent. Mais le destin semblait avoir décidé de ne pas être de son côté et l’agent Murphy de son côté ne se laissa pas influencer par les pleurs et gémissements du gamin qu’il écarta de son collègue avant de l’embarquer sans délicatesse avec lui. Le coeur serré, Wadsworth s’était éloigné de son côté en essayant de ne pas se concentrer sur les plaintes de l’enfant pour éviter de faire une bêtise. En cet instant, il ressentait tout le poids du métier qu’il faisait… Ce n’était pas pour terrifier et faire souffrir des gamins qu’il s’était engagé.
Pas aussi conciliant que son collègue, Murphy toisa le garçon d’un regard sévère lorsqu’il lui cria qu’il ne savait même pas de quoi on l’accusait.

“ Vols, escroqueries et surtout complicité de cambriolage chez un riche entrepreneur. Ça te suffit pas ? ” lâcha t’il d’une voix traînante.

Xiang tenta de clamer son innocence, prétendant qu’on l’avait forcé d’une lame sous la gorge et qu’il était “clean” à présent. Il en vint même à supplier le commissaire de police qui s’était déjà éloigné vers son bureau mais ne reçu en retour qu’un regard noir qui en disait long sur l’amour que l’homme portait aux voleurs, si jeunes soient ils. Le garçon braillait tellement, secoué de larmes, que d’autres agents levèrent les yeux à son passage. Mais aucun de ceux qui semblait désapprouver cette situation n’osa intervenir. A la Nouvelle-France, perdre son poste signifiait affamer sa famille, ou aller travailler dans les industries où nombreux mourraient d’intoxication.
Murphy poussa le gamin devant lui, lui ordonnant de se taire et tous deux finirent par arriver devant la porte de ce qui semblait être une ancienne salle de conférence du poste de police. Il la poussa d’une main, tenant l’épaule de son détenu de l’autre et le fit entrer à l’intérieur. Ils entrèrent dans une pièce de taille moyenne où des tables avaient été disposées en demi-carré. Au centre trônait une unique chaises à accoudoirs sur lesquels étaient installées des menottes, sans doute pour les accusés récalcitrants. Cinq personnes se tenaient dans la pièce. De part et d’autre de la porte d’entrée deux policiers, un homme et une femme, montaient la garde, restant très droit et impassibles. Et de l’autre coté des tables en face attendait trois personnes habillées en civils mais qui portait d’étranges badge. Celle au centre, un homme à l’air dur se mit à sourire avec une sorte de joie un peu malsaine en voyant les deux nouveaux arrivants entrer.

“ Aaah, notre petit voleur récidiviste récalcitrant. J’ai bien fait d’avancer cette audience, je ne t’aurais loupé pour rien au monde. ”

Devant les yeux du garçon se tenait John Ruth, surnommé “The Hangman”, reconnu comme le plus froid et cruel juge que la cité de Louisiane contait dans ses rangs. A ses côté étaient assis un greffier et une représentante de justice de la ville, attitrée pour l’audience.
L’homme présenta calmement le fauteuil face à eux d’un air presque polie et accueillant auquel il ne fallait pas se fier. Ruth avait annoncé lui même vouloir “purger la ville du vandalisme”. Murphy poussa le garçon à s’asseoir sur la chaise sans pour autant lui mettre les menottes et resta derrière lui, les mains à la ceinture.

“ L’audience peut commencer. ” débuta tranquillement le juge en lisant une feuille de notes, avant de s’adresser au jeune voleur, le perçant d’un regard inquiétant. “ Répondez seulement par oui ou par non à ce que je vais dire. Vous vous prénommé “Xiang Lin”, vous avez 14 ans selon les estimations et vous êtes recensé “sans logement”. Est ce bien exact ? “

Pendant qu’il parlait, il avait croisé les mains sous son menton et ne quittait plus l’enfant de ses yeux gris et froids, comme un rapace qui guetterait un petit animal agonisant. A sa gauche, le greffier prenait en note tout ce qu’il entendait, ou du moins en donnait l’impression et la représentante restait droite et impassible. Le juge laissa à peine le temps au garçon de répondre et enchaîna.

“ Vous avez été prit en flagrant délit de vol à trois reprises ces dix dernières années. Puis vous avez été accusé de complicité avec un groupe de jeunes voleurs qui sévit en ville et soupçonné d’escroquerie par la pratique de jeux d’argents non recensés. Est ce bien exact ? ”

Encore une fois, le garçon eut à peine une seconde de réponse.

“ Aujourd’hui, vous avez été arrêté pour tentative de cambriolage chez l’entrepreneur March Cypher si j’en crois les notes rapportées par l’agent Murphy. Mais de vous à moi, nous savons tous les deux que même cette récidive était inutile. N’est ce pas ? ”

Il sourit derrière ses mains dans un rictus mauvais.

“ Vous êtes passé par trois fois entre les mailles de la justice, mais les voleurs comme vous reviennent toujours ici un jour ou l’autre et je ne compte pas être aussi tolérant et indulgent que mes confrères. “

Bizarrement, le greffier avait soudain arrêté de noter. L’homme releva un peu la tête effaçant son sourire comme il était venu.

“ Bien, passons au témoignage de l’agent Murphy, puis nous écouterons celui de l’accusé. ”

Le policier inclina la tête et s’exécuta. Comme l’avait redouté son collègue précédemment, il ne prit pas de pincette, racontant les circonstances dans lesquelles il avait trouvé le garçon et ce qui avait amené sa capture, précisant au passage la nature de l’activité qu’il pratiquait dans la ruelle avant de se faire attaquer par les mercenaires. Ruth avait cette lueur jubilatoire dans les yeux.

“ Merci agent Murphy. Et bien je pense que nous pouvons ajouter “trouble de l’ordre public” et “entrave à la justice” en essayant de mentir à deux agents. Sans compter le délit de fuite. ”

Il ne semblait même pas écouter le garçon et planta de nouveau ses pupilles dans les siennes, croisant les bras sur la table.

“ A vous maintenant jeune homme. Qu’avez vous à dire pour votre défense ? ” demanda t-il solennellement, une once de moquerie dans la voix.

La lueur dans son regard n'annonçait rien de bon, comme s'il refermait les mâchoires d'un horrible piège sur le jeune voleur.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Mer 12 Oct - 20:06
Le jeune garçon but les paroles de Wadsworth et ces dernières le laissèrent bouche bée, sans voix. Pendant ces quelques secondes, Xiang carbura à toute allure, il réfléchit aussi intensément qu’il le pouvait et se rappela une des instructions fondamentales de Gunther : ne jamais dire qu’on était des orphelins, jamais… Une règle qu’il avait brisé pour la première fois aujourd’hui. Une transgression sans laquelle il n’aurait jamais appris l’existence de ce type d’infrastructure… Il le laissa écrire encore quelques instants avant de l’interrompre, un air de frustration mêlée de résignation sur sa face.
- Vous… Voulez dire qu… Depuis tout ce temps… J’aurais put être adopté ? Avoir une famille… A moi ?
Xiang fit le calcul dans sa tête mais celui-ci ne lui prit pas bien longtemps. Soudainement, c’était maintenant de la haine et de la colère qu’il y avait sur son visage, il en serra les poings et les dents.
- Mais quel… Mais quel espèce de…
Mais Xiang n’eut jamais le temps de s’expliquer car déjà, son procès allait avoir lieu.

- S’il vous plaît monsieur ! Laissez Wadsworth m’accompagner ! Pitié !

Implora-t-il envers le chef qui s’éloigna de lui sans lui lancer un dernier regard de mépris. Cherchant péniblement un regard compatissant parmi les policiers présents, Xiang n’y trouva que du mépris ou de l’ignorance forcée. Bien vite, il fut jeté dans cette salle où trônaient plusieurs personnes, celle du centre étant sans doute le juge.
Perdant instantanément toute sa composition et sa rage, Xiang devînt livide et prit place dans la chaise que lui désigna le garde. En s’asseyant dedans, Xiang commença à trembler… Même s’il ne l’avait jamais vu auparavant, le juge qu’il aurait aujourd’hui était John Ruth, le pire juge de Louisiane, l’homme dont il avait des fois cauchemardé de se retrouver en face, il était là… Face à lui… Et il serait son juge…

Le cœur de Xiang manqua un battement quand il commença à le narguer sur ce petit ton narquois, il ne fallait pas être devin pour comprendre qu’il allait se le faire… Autant un coup de chance aurait été nécessaire avec un autre pour éviter la prison, autant là ce serait carrément un miracle…
Xiang essaya de maîtriser sa peur tant bien que mal mais il continua malgré tout à trembler comme une feuille alors que l’homme lui posa ses questions. Sans relever la tête, Xiang répondit aux questions.

- Oui…
Puis la seconde venait, l’enfonçant un peu plus.

- Oui…
Et enfin la troisième, le coup de grâce…
- Oui…
Puis il laissa l’homme déblatérer, le terroriser un peu plus à chaque mot qu’il prononçait. Xiang était pétrifié, il commençait à se demander, à voir son air mauvais, si la prison était vraiment tout ce qu’il comptait lui infliger. Peut-être le fouet ? Ce serait plus court au moins… Mais pas moins sadique. En tout cas il n’avait aucune idée de ce qui allait lui arriver et Xiang n’avait jamais connu de situation aussi angoissante que celle-ci.
Comme prévu, l’agent Murphy fit un témoignage exact, plein et entier, sans chercher à dissimuler la vérité. Xiang pleura silencieusement pendant tout son discours mais se laissa aller à quelques choses d’un peu plus sonore quand le juge déclara qu’il en rajoutait encore un peu pour aggraver son cas. Ce sentiment d’injustice et d’impuissance qui remplissait Xiang à ce moment là… Mais il ne put pas se laisser aller très longtemps, car c’était à lui de parler maintenant. Il prit quelques instants pour sécher ses larmes et ravaler son hoquet puis se leva, soufflant un grand coup.


- C’est vrai monsieur le juge. Ce qu’à dit monsieur Murphy, c’est la vérité, ça s’est passé comme ça. Je leur ai mentit pour sauver ma peau, j’ai essayé de m’enfuir quand ça sentait le roussi, et je faisais jouer au jeu du "trouve-la-balle" dans la rue quand les chasseurs de primes sont venus me voir.

Xiang renifla et souffla de nouveau un grand coup… Avant de relever la tête, toujours aussi intimidé mais avec dans ses yeux une lueur de détermination en plus du reste.

- J’avais également prévu tout un discours larmoyant pour vous demander de me laisser encore une chance, pour essayer de vous persuader que je méritais encore une chance, pour vous dire que je peux changer, mais je vais pas faire ça m’sieur le juge. Je vais plutôt vous dire pourquoi, quelle que soit la peine que vous m’infligez aujourd’hui, je VAIS changer.

Xiang renifla encore un peu, ayant temporairement abandonné sa peur pour faire face à ce monsieur.


- Je suis né dans la rue, j’y ai grandit c’est vrai… Mais j’ai surtout été élevé, par un voleur, entouré de voleurs, et j’en ai moi même formé des voleurs… Je savais que c’était pas bien, mais je l’ai fait parce qu’on m’a toujours dit que j’avais pas le choix, que c’était ma famille et que si je le faisait pas, et que je rapportait pas mon loyer tous les jours à la maison, je n’aurais plus qu’à crever de faim dans la rue.

Xiang renifla de nouveau, les larmes continuaient à couler de ses yeux mais à un rythme beaucoup plus lent qu’auparavant.

- Sauf qu’aujourd’hui monsieur le juge, j’ai rencontré quelqu’un de formidable. Quelqu’un que j’aurais voulu rencontrer il y a dix ans de cela, quand j’ai commencé à voler. Votre collègue, monsieur Wadsworth.

Dit-il en se retournant vers Murphy avec un léger sourire.

- Et il m’a expliqué qu’en fait, il existe un orphelinat, et des familles d’accueil pour les enfants orphelins comme moi. Et quand fait, si j’avais pas mentit sur ma situation parentale comme on m’a toujours ordonné de le faire, j’aurais put être adopté par une famille et grandir, sans avoir à voler tous les jours pour payer le gîte et le couvert à un homme qui, je m’en rend compte maintenant, à fait de moi un voleur pour son profit personnel. Toute mon enfance il m’a dit que les orphelins étaient envoyés en prison et comme j’avais peur d’y aller, j’ai jamais dit que j’étais un orphelin avant, toute mon enfance a été bâtie sur un mensonge… Je m’en veux monsieur le juge. Je m’en veux profondément parce qu’aujourd’hui je suis face à vous pour des crimes que j’aurais pu ne pas commettre et je comprend ce que ça veut dire de se faire rouler. Et je comprend à quel point ça fait mal… J’ai plus envie de me faire rouler, ni de rouler personne monsieur le juge…

Xiang s’interrompit un instant pour réprimer des larmes, mais c’était des larmes de colère… Après une brève interruption, il continua.

- Quand à… Aux faits pour lesquels je suis jugé aujourd’hui, je peux m’expliquer… Pour le cambriolage, c’est une fille que je connais pas qui m’a forcé… Elle m’a recruté dans la rue, en voyant à quel point j’étais habile de mes mains, elle m’a proposé d’aller voler une carte à puces pour rentrer en échange de 50 capsules. Je lui ai dit que ça m’intéressais pas mais elle m’a mit une machette sous la gorge monsieur, et elle m’a dit que j’avais pas le choix. J’étais terrrifié, je savais pas quoi faire ! Alors j’ai fait comme elle m’a demandé… Mais je vous jure que je voulais pas m’sieur le juge, j’ai été forcé !

Dit alors Xiang, retrouvant son ton un peu plus paniqué et larmoyant d’avant.

- Quand au… Quand au jeu d’argent… Je savais même pas que c’était illégal monsieur. Ca fait déjà un moment que je vole plus ! En dehors du cambriolage de l’autre jour je ne gagne ma vie que grâce au jeu des gobelets, il n’y a pas d’escroquerie dedans, sinon le monsieur avant les chasseur de primes serait pas repartit avec 40 capsules ! On m’a jamais rien dit, même des fois j’ai joué avec des policiers ! j’ignorais totalement que c’était illégal monsieur !

Dit Xiang, d’un ton un peu plus implorant cette fois. Conscient de son emportement, il essaya de se calmer et souffla un grand coup, avant de donner le chapitre final de son récit.

- S’il vous plaît monsieur le juge. Me condamnez pas trop sévèrement. Je sais que je suis un récidiviste. Et même si j’ai été forcé, j’aurais pas du cambrioler, j’en suis désolé. Je comprend que vous vouliez me punir monsieur… Mais je vous en prie, laissez-moi une chance, rien qu’une toute dernière chance de me racheter ! Je veux devenir un bon membre de la société… Si vous ne me croyez pas, faites venir l’officier Wadsworth monsieur, il témoignera de ma bonne foi… Laissez-moi une chance… La dernière… S’il vous plaît…

Termina Xiang, en chuchotant presque la dernière phrase. Exténué, il se laissa tomber sur le fauteuil et enfoui son visage dans ses mains pour laisser sortir ses larmes qu’il avait retenues depuis le début de son discours.  


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Ven 14 Oct - 2:15
Pendant toute la durée du discours de “défense” du jeune Xiang, Ruth garda le silence, les mains croisées devant le menton. Il l’écouta lorsqu’il reconnut ses torts. Il l’écouta quand il avoua avoir d’abord pensé tenter d'apitoyer le jury sur son sort. Il l’écouta lorsqu’il raconta son enfance et cette pente du crime qu’on l’avait obligé à suivre. Enfin, il l’écouta quand il lui assura qu’il allait changer pour de bon, qu’il avait beaucoup appris, qu’il voulait devenir quelqu’un d’autre. Tout du long, et même lorsque le silence accueillit la fin du récit, le juge garda la même expression neutre marqué toute fois d’un étirement de son coin droit des lèvres dans un rictus qui trahissait une satisfaction grandissante. Ce qui n’était pas le cas des autres témoins de cette scène déchirante. Murphy lançait à l’enfant un regard blasé frisant le mépris, le greffier ne quittait pas sa feuille de note et semblait très passif et un sentiment de doute frisant la compassion s’était affiché sur le visage de la représentante de justice.
Ruth se leva après quelques secondes de silence qui accueillirent les supplications du jeune garçon. Il était parfaitement calme et se mit à marcher lentement en faisant des aller et retours calculé le long de la table, se grattant le menton du bout des doigts. Tous semblaient retenir leur souffle et nul n’était dupe : John Ruth était le juge le plus impitoyable de la Louisiane. Bon nombre d’accusés passés entre ses griffes avaient tenté d’implorer sa clémence, aucun ne l’avait reçue. Ce fut donc une surprise générale lorsqu’il prit la parole avec calme pour annoncer la dernière chose qu’on pensait entendre de sa part en cet instant.

“ Je vous crois jeune homme. ”

Tous jetèrent un regard au juge, n’en croyant pas leurs oreilles. Sans se laisser perturber, Ruth arrêta de marcher et se tint droit devant la table, les mains dans le dos. Malgré son visage très calme, il avait dans les yeux une étrange expression.

“ De toute évidence, ce n’est pas votre faute à l’origine si vous êtes devenu ce que vous êtes. Ce serait plutôt celle de ces voleurs qui vous ont élevé et formé ainsi. Il serait vraiment dommage que vous subissiez le pire des châtiments pour eux. ”

Il s’appuya des deux mains sur la table pour regarder le garçon droit dans les yeux. En cet instant, ses iris gris parurent devenir ceux d’un rapace qui isolait sa proie.

“ Pourquoi est ce que vous les défendriez à présent. A cause d’eux, vous allez plonger et ils ne semblent pas se soucier vraiment de votre sort à présent. Voilà ce que sont vraiment le voleurs de cette ville. ”

Un sourire se dessina cette fois clairement sur son visage.

“ Je ne vais pas vous le cacher, les charges contre vous sont lourdes mon jeune ami. Avec de telles accusations et leurs nombreux témoignages je devrais vous envoyer au bagne pour au moins quinze ans, si je suis de bonne humeur. Une condamnation plus… exécutive ne serait pas de trop non plus. Cela fait longtemps que le bourreau n’a pas joué de la corde. ”

Il se redressa alors, marquant un court silence pour faire laisser la pression du garçon monter lentement. Son sourire grandit davantage et il recommença à se gratter le menton.

“ Mais il vous reste peut être une chance inespérée que je suis prêt à vous accorder. Cependant, si je dois faire preuve de tant de clémence, il me faut des assurances en retour. Vous dîtes que vous êtes prêt à changer pour de bon ? ”

Il se stoppa dans son geste et ses yeux brillèrent. L’étau se refermait sur le pauvre garçon.

“ Alors voilà ma proposition jeune homme : donnez nous les noms de vos complices, tous vos complices, ainsi que l’emplacement de la cachette où ils résident. Nous savons qu’ils ont un abri dans cette ville. Un abri qui reste encore introuvable. En échange, je réfléchirais à une réduction de votre peine et verrait à oublier cette histoire d’exécution. ”

Le couperet venait de tomber, glacial, mortel. L’assistance entière avec les yeux fixé sur Xiang à présent.

“ Vous êtes un garçon sensé, ce serait du gachi de vous sacrifier ainsi. Pensez à cet avenir que vous projetez d’avoir. Un avenir où vous recommencerez à zéro après votre peine. Ne vous sacrifiez pas pour ceux qui vous ont déjà oublié et abandonné ici. ”

Ruth semblait jubiler. Après quelques secondes de silence tendu, il pressa le garçon, maintenant la tension ambiante.

“ Alors jeune homme ? Votre décision ? “
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Ven 14 Oct - 12:06
Le jeune Xiang resta prostré dans son fauteuil, Intimidé par la montagne qu’était John Ruth et qui se dressait maintenant devant lui. Comme tous les autres accompagnants le juge, il releva la tête et fut surpris par les premiers mots qui sortirent de sa bouche, mais il ne commenta pas, jugeant qu’il était encore trop tôt pour se réjouir de la victoire… Et bien lui en prit au vu de ce qui suivit… En effet, entendre de la bouche du juge "le pire des châtiments" le fit devenir livide et quelques instants plus tard, lorsqu’il confirma à quelle peine il pensait, le petit Xiang s’étrangla d’anticipation.
- La… La corde monsieur…
Des images lui revinrent alors en tête : Jack, Tracy, Franklin, Oliver et Farah. Tous ceux qu’il avait vu, personnellement, finir leur jours au bout d’une corde, en place publique… Il allait les rejoindre, sans même n’avoir jamais tué personne comme eux, sans même être aussi vieux qu’eux. Exactement comme  Sacha, lui aussi avait 14 ans quand il était passé devant John Ruth et était mort sur la chaise électrique 4 mois plus tard. Il ne l’avait pas vu là, il avait seulement lu dans les journaux. Ptêt que les gens étaient pas prêts à l’époque à voir un gamin non meurtrier de 14 ans se faire pendre, ils devaient l’être aujourd’hui, John Ruth venait de se trouver un nouveau jouet.

Xiang compris alors à quel point c’était un monstre qui lui faisait face et qu’il était certainement foutu quoi qu’il lui arrive. Conscient de l’horreur et l’imminence de sa destinée, Xiang sentit sa tête tourner, de plus en plus fort…

- Je me sens pas bien monsieur…
Une seconde plus tard, le noir complet. Plus un son, plus un geste, plus rien. Ca y était déjà ? La mort ? Nooooon… Ce n’était qu’un avant-goût, Xiang fut réveillé par un choc sur sa joue droite. Il rouvrit les yeux, il était toujours au même endroit, the hangman se tenant toujours à 2 mètres de lui. Les larmes montèrent aux yeux de Xiang.
C’est un cauchemar… Je vais me réveiller… Je vais me réveiller !
Mais bien vite il comprit qu’il ne se réveillerait jamais, c’était pour de vrai… Son cauchemar allait durer encore longtemps et se solder par le sommeil le plus radical. Xiang explosa en pleurs et se jeta à genoux, croisant les mains devant lui.

- Pitié monsieur le juge… Pitié… Je ne veux pas mourir, je suis trop jeune, ayez pitié ! Je serais un prisonnier modèle, Jamais plus j’enfreindrais la loi, je le promets sur la tête de tous les gens que j’aime. Je ferais ce que vous voulez !
Cette dernière phrase ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd à voir la proposition qu’il lui fît. D’abord horrifié par ce qu’il entendait, Xiang prit ensuite le temps de réfléchir… Gunther était comme un père pour lui, c’est vrai, mais quel genre de père exploite ses enfants et ne réagit pas quand 5 d’entre eux vont à la mort ? Et le bagne ? Jusqu’à maintenant, Mei était la seule à ne pas avoir terminé au bagne, et c’était parce que elle évitait de voler et avait coupé les ponts très tôt ! Autant d’enfants que ceux qui avaient été exécutés y attendaient Xiang, certains depuis des années. Mieux encore, quel genre de parent aurait justifié la mort de son enfant par la nécessité de se protéger, pour ne pas qu’il parle (en l’occurrence Sacha) ? Tous ces points noirs revinrent à l’esprit de Xiang, toutes ces horreurs que Gunther avait commises et que, jusqu’à maintenant il avait préféré ignorer. Toutes les pièces du puzzle s’enchaînaient et même si la peur de mourir y était aussi pour beaucoup dans sa déculpabilisation, Xiang commençait enfin à voir ce cher monsieur Gunther sous un autre jour…

Néanmoins, peur de la mort ou pas, il y avait quelque chose qu’il ne pouvait pas faire, quelque chose que personne n’avait fait jusqu’à maintenant et quelque chose qu’il ne POUVAIT PAS, se permettre de faire, peu importe son destin : dénoncer les autres. Xiang essaya donc de se calmer et remonta sur le fauteuil, réfléchissant un instant avec de relever sa tête, étant soudainement passé d’un garçon pleurnichard à un garçon intimidé.

- C’est d’accord… Mais à une seule condition. Je veux que vous soyez clément avec les autres enfants.
Xiang aussi était concentré à cet instant là, animé d’une détermination qui jamais ne l’avait habitée auparavant.
- J'veux une amnistie pour tous les autres enfant, ou au moins des grosses réductions de peine, qu'il puissent refaire leur vie. Et j'veux qu'ils soient dans des gentilles familles d'accueil, qui leur donneront l'amour qu'ils méritent.
Xiang poussa un soupir.
- Vous ferez ce que vous voulez de Gunther. Lui je vous donne son nom directement, c’est l’homme qui nous a élevés ainsi.
Xiang sourit légèrement, pensa avoir trouvé un arrangement qui serait bon (ou du moins limiterait la casse) pour tout le monde.
- On s’y retrouve tous. Gunther sera mis hors d’état de nuire, plus aucun enfant ne devra jamais voler pour lui et les autres referont leur vie honnêtement. La justice triomphe et il y aura plus jamais d'enfants voleurs dans les rues. Qu’en pensez-vous monsieur le juge ?
Demanda Xiang, plein d’espoir.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Lun 17 Oct - 16:07
John Ruth avait observé, impassible mais les yeux brillants de satisfaction le gamin supplier, se jeter à genoux, abandonner toute dignité pour échapper à la corde. A présent, il l’écoutait en silence, debout derrière la table, les mains dans le dos, négocier les conditions de sa délation. Alors que l’enfant parlait, défiant presque le juge cruel de son regard et sa voix qui avaient soudain pris une intention déterminée lorsqu’il parlait des autres enfants voleurs, le greffier et la représentante de justice semblaient de plus en plus éberlués par le culot du jeune garçon. Le greffier avait arrêté d’écrire et essayait de se faire le plus discret possible devant John Ruth, tandis que la femme alternait les regards sur le jeune et présomptueux voleur et sur le juge qui ne bronchait toujours pas.
Tentant sans doute de détendre l’atmosphère ou juste pour montrer son assurance, Xiang sourit à la fin de sa proposition. Un silence accueillit ses mots, chacun retenant son souffle en jetant des regards discrets à Ruth alors que l’expression de ce dernier était dénuée de la moindre émotion. Tous attendaient.
Soudain le juge posa ses mains sur la table et se pencha en avant dans un geste à la lenteur calculé. Dans cette position, il dominait le garçon plus que jamais et ses pupilles se braquèrent sur les siennes comme deux gouffres sans fond et enfin après ces secondes de silence intenable il daigna répondre.

“ Jeune homme, vous n’êtes pas en position pour négocier. Vous n’êtes qu’à un cheveux de la peine capitale et vous tentez tout de même d’imposer des conditions. ”

Son ton était froid comme le souffle de la mort qui guettait le jeune voleur. Ses yeux ne cillaient pas et semblaient pouvoir traverser ceux de l’accusé pour lire dans son esprit et mettre ses pensées à nu. Il plissa légèrement les paupières et détacha chacun de ses mots qui suivirent.

“ Dans la rue, vous pouvez jouer de vos petits tours et imposer votre loi. Mais ici, c’est moi représente la loi et qui décide de votre sort. ”

Il n’avait pas haussé le ton et pourtant sa voix était plus effrayante que la lame d’un couteau sur la peau et tout aussi froide.
Il se rassit lentement dans sa chaise et posa son menton dans l’une de ses mains dont le coude était appuyé sur un accoudoir. Et c’est alors qu’un sourire inattendu de tous lui vint, malicieux et presque amusé.

“ Cependant, votre assurance m’amuse. Si elle n’était pas motivée par une intention aussi dénuée de sens dans votre cas, nous aurions pu peut être faire quelque chose de vous. ”

Il toisa le garçon depuis sa chaise avant de donner sa décision qui surpris toutes les personnes présentes qui ne purent s’empêcher d’afficher cette stupéfaction sur leurs visages.

“ Très bien voici ma dernière proposition que je suis disposé à vous accorder pour votre culot : je m’engage à diminuer de moitié la peine que subiront chacun de vos petits compagnons capturés et innocenter ceux ayant moins de cinq ans en échange de leurs noms et du lieu où vit ce… Gunther. De votre côté, vous échappez à la peine de mort. ”

Totalement éberlués par tant de clémence, le greffier, la représentante de justice et même l’agent Murphy restèrent fixes, la bouche très légèrement entrouverte. Mais Ruth n’avait pas fini et un sourire presque vicieux vint ruiner ce tableau d’altruisme.

“ En revanche, pour chaque enfant dont la peine sera raccourcie, la votre sera rallongée. Puisque vous tenez tant à les protéger, quoi de plus normal que de se sacrifier. ”

Ses pupilles brillèrent de cruauté.

“ Vous m’avez bien compris jeune homme, je parles de Hell’s Deep. ”
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Lun 17 Oct - 17:06
Le jeune Xiang perdit rapidement son sourire face à la posture du juge, comprenant que son petit marchandage ne l’avait pas impressionné ni intrigué. Quand le juge se pencha au dessus de lui, Xiang fut à deux doigts de se chier dessus mais il retînt ses sphincters autant que possible.
Il laissa ensuite le juge face à lui déblatérer de manière sadique sur les choses qu’il comptait lui faire et la manière dont il souhaitait renégocier son arrangement. Xiang n’en croyait pas ses oreilles et écarquilla les yeux. Cet homme était véritablement un monstre de cruauté et Xiang ne put pas se retenir.

- Les enfants de moins de 5 ans… Vous enverriez des bébés au bagne… Vous êtes un monstre !
Dit-il en mettant immédiatement ses mains devant sa bouche, comme pour retenir des paroles sorties trop vite. Le juge continua cependant son speech et insista un peu plus sur la manière dont la vie de Xiang était maintenant foutue… Une peine rallongée pour chaque peine diminuée ? Autant dire qu’il allait écoper d’une peine dépassant largement la durée de sa propre vie… Une vie à Hell’s deep, derrière les barreaux, une vie toute entière alors qu’elle n’avait même pas encore commencé… Et toute sa famille pour l’y accompagner dans les premières années… Toute une vie derrière les barreaux avec non seulement la culpabilité d’avoir donné l’homme qui l’avait élevé et également celle d’avoir gâché les meilleurs années e ceux qu’il considérait comme ses frères et sœurs… Ce n’était juste pas possible.

Xiang fronça ses sourcils et releva la tête, séchant ses larmes d’un coup de manche. Il fixa maintenant John Ruth dans les yeux, faisant abstraction de toute sa peur.

- Vous savez pourquoi vous êtes un mauvais juge en plus d’être un mauvais être humain ? Parce que vous avez abattu toutes vos cartes dès le début. M’annoncer que de toute manière vous allez foutre ma vie en l’air, d’une façon ou d’une autre, que vous allez jamais me laisser cette chance de refaire ma vie honnêtement que je vous ai demandé, vous avez bousillé toute chance que vous aviez de m’inciter à donner ne serait-ce que la moindre bride d’information. Quand au fait que vous êtes un homme cruel et méchant, capable de condamner à mort un simple voleur comme moi, vous venez de prouver que je ne peux pas avoir confiance en votre parole, quelle qu’elle soit.
Xiang se leva et cette fois-ci, à moins qu’on le retienne, c’est lui qui s’avancerait vers le bureau.
- Peut-être que je vais mourir, mais je n’échangerais pas ma place pour la vôtre… Vous êtes un homme aigri, insensible et sadique, du genre d’homme qui ferait un parfait raider si vous n’étiez pas né dans une riche famille de la ville haute. Moi je sais ce que c’est que d’aimer des gens et d’avoir de la compassion pour eux. Je suis lâche, c’est vrai, je les aurais vendus si j’avais eu confiance en vous et que vous auriez accepté de prendre soin d’eux. Même j'aurais accepté de me sacrifier pour eux si j'avais put avoir confiance... Mais je sais que même si je vous dis de prendre ma vie en échange des leurs, vous allez me tromper et prendre la leur aussi… Et jamais j’accepterai de trahir les miens en sachant pertinemment que je les condamne eux aussi, même pour avoir la vie sauve.
Xiang serrait ses poings en disant cela mais les larmes coulaient quand même de ses yeux, des larmes de colère et d’impuissance.
- Vous êtes une pourriture. J’ai aucune leçon de gentillesse ou d’honnêteté à recevoir de vous. Maintenant soit on arrête tout et vous m'envoyez un autre juge en lequel je pourrais avoir confiance pour passer un deal dans l'intérêt de tous, soit vous m'envoyez à la mort afin de satisfaire votre petit sentiment de puissance et votre sadisme, au moins je mourrai la conscience tranquille.
Xiang se rassit dans son fauteuil et croisa ses bras, dévisageant le juge d’un air de défi.
- I’ll be waiting for you in Hell… Because you’re not going anywhere else...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Jeu 27 Oct - 0:32
Les mots sortaient de la bouche du garçon en un flot ininterrompu, indignés, pleins de défi face à la cruauté du juge. À chaque seconde qui passait, le visage de celui ci se crispait un peu plus d’une colère difficile à contenir.

“ Silence. ” intima t-il de sa voix froide.

Mais le garçon semblait vouloir défier l’autorité de Ruth et continua sa tirade sans l’écouter, allant jusqu’à se lever et s’approcher de la table en signe de provocation. Par réflexe, l’agent Murphy mit la main sur la crosse du revolver à sa ceinture, mais il n’esquissa pas de geste pour l’arrêter, trop stupéfait par son audace. Le gamin accusa alors ouvertement le juge de cruauté et d’aigreur, exposant l’absence de confiance qu’il lui inspirait et le défiant plus que jamais. Le garçon poussa même son audace jusqu’à traiter l’homme de pourriture et termina son discours par une phrase sonnant comme une promesse menaçante.
Le silence retomba alors que le garçon se rasseyait, plus lourd encore que le précédent. Ruth avait la mâchoire si serrée que les muscles de celle ci ressortaient de façon impressionnante sur sa joue. A sa tempe, une veine gonflée battait la mesure de sa colère. Personne n’osait parler ni même bouger dans la pièce, tout le monde s’attendait à ce que John Ruth explose. Mais finalement, le juge prit une grande inspiration et retrouva son sourire, même si son regard ne laissait aucun doute sur ses vrais sentiments.

“ Et bien vous avez fait votre choix jeune homme. Il semblerait après tout qu’un voleur reste un voleur et si vous ne faites pas de concessions pour prouver votre repentir alors il ne reste qu’une solution vous concernant. ”

Le juge croisa les doigts devant son visage et garda le silence quelques secondes, comme s’il savourait ce moment.

“ Xiang Lin, pour vos crimes et les nombreuses récidives malgré plusieurs arrestations et mises en garde, je vous condamne à être pendu haut et court sur la place publique. La date de votre exécution sera fixée dans les jours à venir. En attendant, vous serez conduit à Hell’s Deep et confiné dans le quartier des condamnés à mort. Le verdict est rendu. ”

La sentence était tombée comme un couperet et si tout le monde s’y attendait au vu des paroles du jeune garçon, aucun n’osait plus parler, partagé entre le doute et la crainte qu’inspirait le juge. Mais au delà, tous venaient de voir pour la première fois quelqu’un refuser l’une des rares offres de rédemption de John Ruth. Celui ci avait compris lui même que sa propre impression d’autorité venait d’en prendre un coup, aussi, lorsque Murphy menotta le garçon et se prépara à l’emmener, il lui lança un regard mauvais couplé d’un sourire crispé et décida de miner ce qu’il lui restait de moral.

“ Agent Murphy, malgré le manque de coopération de ce garçon, je pense que vous avez ce qu’il vous faut. Ouvrez immédiatement une enquête sur ce “Gunther”. Nous avons son nom ce qui est largement suffisant. Si vous le trouvez, vous trouverez l’endroit où vivent tous ces voleurs qui pullulent dans nos rues. ”

Un sourire sadique tordit ses lèvres lorsqu’il croisa le regard de Xiang.

“ Lorsque vous les aurez capturé et amené ici, je me ferais un plaisir de les juger moi même, et de leur rappeler grâce à qui nous les avons trouvés. ”

Même l’agent Murphy sembla soudain mal à l’aise devant l’attitude du juge mais hocha tout de même la tête avant d’emmener le garçon hors de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Jeu 27 Oct - 2:09
Tout comme le juge s’était amusé à torturer le jeune garçon quelques instants auparavant, Xiang prit un malin plaisir à regarder les veines de son front gonfler. Quand il alla se rasseoir, il avait gagné, peut importe la sentence qu’il allait prononcer à son égard, car de toute manière, Xiang avait compris quelques minutes plus tôt que sa vie était désormais foutue, d’une manière ou d’une autre.

Cependant, quand l’homme annonça ne plus avoir qu’un choix, Xiang sentit une épaisse boule se nouer dans sa gorge. Il fut à deux doigts de repartir et de pleurer de nouveau, peut-être même se jeter à nouveau à ses pieds et implorer sa pitié, en disant qu’il était désolé et qu’il retirait tout…. Mais c’était trop tard… Et de toute manière même si cela aurait put sauver sa vie, c’était une vie de misère en prison qui l’attendait. Peut-être était-ce mieux comme ça… Il allait partir, quitter ce monde cruel… Si jeune…

Mais il ne l’implorerait pas, il ne le laisserait pas le voir pleurer, c’était tout ce qu’il voulait, il ne lui donnerait pas cette satisfaction… Au contraire…

- Et les pourritures restent les pourritures… Le monde ne change pas beaucoup.
Xiang le laissa prononcer le verdict, mais il était comme dans un autre monde à cet instant, plongé dans le corps de Xiang-a-des-boules-gigantesques. Quand il eu terminé et quand il eu balancé une dernière réplique mesquine, Xiang se fendit lui aussi d’un sourire, un sourire plutôt apitoyé.
- Abuser de votre position pour assouvir votre cruauté et votre sadisme sur des enfants. Vous êtes vraiment un être abject.
Puis il lui sourit de plus belle.
- Vous n’êtes pas le premier ni le dernier à essayer. Je pense que vous devrez vous contenter de moi monsieur Ruth.
Malgré les menottes au poignées, il ressortit du tribunal la tête haute. Cependant une fois les portes fermées derrière lui, il prit toute la conscience de ce qu’impliquaient ces mots : pendu haut et court… Il ne put faire qu’une dizaine de pas avant de tomber à genoux et enfin laisser toutes les larmes de son corps sortir par ses yeux.
Maintenant c’était fait : il serait le sixième à être exécuté, le cinquième à se balancer au bout d’une corde sous les rires et les quolibets du public. Il ne fit aucun son cependant, c’était comme si il avait envie de hurler si fort qu’il avait brisé la barre où un simple son ne serait pas suffisamment expressif.

Quand le policier le relèverait cependant, Xiang lui prendrait la main, la serrant de toutes ses forces.

- Monsieur, il faut que je parle à Wadsworth, il faut que je parle à l’officier Wadsworth juste une fois, avant de partir. Pitié, je vous en supplie ! Dites-lui de venir me voir vite avant que je parte pour le bagne. S’il vous plaît !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Mar 1 Nov - 23:17
À peine l’agent Murphy l’avait il menotté et sortit hors de la pièce que Xiang s’empara de sa main et le supplia de le laisser parler à l’agent Wadsworth. L’homme semblait plus mal à l’aise qu’auparavant, troublé par l’étrange procès auquel il avait assisté, mais il s'efforça de garder contenance et ne pas répondre à l’enfant, se contentant de l’attraper par les épaules puis de le traîner dans le couloir. Face à son manque de motivation, l’agent exhorta le gamin à avancer, mais face aux supplications qu’il continua à lui adresser, il finit par le rabrouer pour se donner une constance.

“ Tais toi un peu ! Je peux rien pour toi gamin ! Ruth a donné son jugement et je veux pas perde mon boulot parce que je t’ai accordé une faveur ! ” gronda t-il en s’arrêtant dans un couloir.

Il soupira avec agacement et exhorta de nouveau le voleur à avancer.

“ Wadsworth peut pas t’aider non plus. Même si t’avais le droit de lui parler, c’est un type honnête mais il se laisse trop emporter par ses sentiments et il.mérite pas de perdre tout en se prenant d’affection pour un petit voleur des rues... ”

“ La ferme Hamond, je m’en occupe. “

L’agent se redressa d’un coup pour voir arriver son équipier qui semblait énervé et marchait rapidement vers eux. Il s’arrêta devant les deux et posa un main réconfortante sur l’épaule de Xiang, lui adressant un sourire amical.

“ Ça va petit ? ”

Puis il tourna un regard plus dur vers l’agent Murphy.

“ Je me charge de la suite. Si tu as un problème avec ça envois moi le chef. ”

Hamond Murphy hésita mais devant le regard froid de son équipier il préféra ne pas insister et s’éloigna en lançant un regard appuyé et mécontent au jeune voleur. Wadsworth de son côté poussa l’enfant à la suivre, bien plus délicatement, en l'entrainant par une épaule. Il l’amena à son bureau et l’invita à s'asseoir sur une chaise pendant qu’il fermait la porte avant de prendre lui même place sur un siège.

“ Alors ? Raconte moi. On m’a dit que Ruth avait tenu à présider ton procès lui même… C’est lui qui a demandé à avancer le jugement de manière aussi ridicule. J’ai terminé mon rapport aussi vite que possible, mais je suis arrivé trop tard pour te rejoindre… Je suis désolé. ”

Son visage s’était peint d’une profonde inquiétude alors qu’il voyait les traces de larmes sur le visage du garçon. Il s’avança sur son siège pour le regarder dans les yeux.

“ Qu’est ce qu’il s’est passé petit ? ”
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo] Mer 2 Nov - 0:45
Désespéré, et même s’il suivit le mouvement de Murphy, Xiang continua à lui tirer la manche, pleurant à chaudes larmes et le suppliant un peu plus de tourner sa tête vers lui.
- Mais c’est pas pour moi ! Je sais que je suis foutu, c’est pour les autres. Je vous en pris écoutez moi au moins, après vous ferez ce que vous voulez !
Puis enfin la délivrance, l’arrivée de Wadsworth, sans doute le seul visage amical dans ce bâtiment et peut-être même le dernier qu’il verrait avant de mourir. Xiang eu un soubresaut à cette pensée, mais il ne la laissa pas l’envahir : il n’avait que peu de temps et devait aller droit au but.

Sur le chemin de son bureau, Xiang remercia Wadsworth au moins un million de fois avant de s’installer dans la chaise face à lui. Il tenta de se calmer mais n’y parvînt pas dans un premier temps, aussi lui annonça-t-il le verdict entre deux sanglots.

- Joh… John Ruth… Il m’a… il m’a… Il m’a condamné à la… A la peine de mort. Je vais être pendu… En… En… En place publique.
Sans attendre d’autorisation, Xiang attrapa un mouchoir sur le bureau et moucha de la morve qui commençait à couler de son nez. Il souffla ensuite dedans, à plusieurs reprises, pour reprendre son souffle alors que sa tête commençait à tourner. Après plusieurs secondes pour reprendre son souffle et pour Wadsworth d’encaisser le choc, Xiang essaya d’articuler.
- Mais c’est pas ça le plus important… Il va se déchaîner sur ma famille. Je vis avec plein d’autres enfants, voleurs eux aussi, il m’a dit qu’il allait se charger d’eux, il a confié une enquêtes à l’officier Murphy. J’ai peur qu’il les tue tous, c’est un monstre cet homme monsieur Wadsworth !
Xiang souffla de nouveau dans son mouchoir, et essaya d’expliquer la situation.

- C’est ce que vous m’avez dit tout à l’heure, j’ai dit que j’étais orphelin, mais en vrai je lui suis pas vraiment. J'ai été élevé avec pleins d’autres enfants, pas un monsieur qui a fait de nous des voleurs… En nous disant qu’il n’y avait rien de mieux pour nous… Alors quand vous m’avez dit qu’il y avait des familles d’accueil…
Xiang renifla de nouveau, il était maintenant un peu plus calmé et surtout concentré sur son discours.
- J’ai essayé de passer un deal avec lui. Je lui donnais tout le monde en échange de l’amnistie pour les autres enfants, et moi une réduction de peine, mais ce n’était pas assez, il m’a jute proposé de tous nous envoyer au bagne au lieu de la corde… Alors je lui ai dit d’aller se faire foutre. Mais du coup il veut que vous les trouviez tous pour qu’il les juge personnellement. Il va tous les tuer si vous faites ça, il y a des enfants en bas âge chez nous, même des qui ont jamais volé.
Implora alors Xiang en s’agrippant au bureau, écartant autant ses mains que le lui permettaient les menottes.
- Je lui ai malencontreusement donné le nom de notre chef, Gunther. C’est l’homme qui m’a élevé, il est comme un père pour moi, mais je me rends compte aujourd’hui, il nous a tous utilisés pour s’enrichir, il en a rien à foutre de notre bien. Ça explique pourquoi sur les dizaines d’enfants qu’il a formés il y en a d’une seule qui n’a pas terminé au bagne ou à la corde. Je suis son meilleur gagneur, mais vous croyez qu’il va en avoir quelque chose à foutre de moi ? Il va passer à un autre enfant, et puis il va continuer comme ça jusqu’à ce qu’il meure, en nous envoyant tous au bagne au fur et à mesure. J’aurais du venir me rendre ici, et aller en famille d’accueil quand j’en avais l’occasion, si seulement j’avais su que ça existait ! Mais qu’est-ce que j’ai été con ! Quel salaud !
Explosa alors le pauvre garçon, fondant en larmes sur le bureau de Wadsworth, la tête enfouie entre ses mains. Il avait maintenant de nouveau perdu tout le contrôle de ses nerfs et il lui fallut quelques instants avant de le retrouver.

Au final cependant, il releva la tête et essaya de reprendre une élocution normale.

- Je voulais… Je voulais négocier pour, leur avoir une vie meilleure, mais là il s’agît plus de ça, il s’agît de leur sauver la vie.
Xiang souffla un grand coup et se pencha en avant, saisissant la main de monsieur Wadsworth, se faisant à la fois sérieux et insistant.
- Monsieur Wadsworth, je veux les sauver. Tous, ils sont comme mes frères et mes sœurs pour moi…. Si je dois mourir, je veux être le dernier d’entre nous à crever pour ce salaud ! Mais il ne faut pas qu’ils soient jugés par Ruth, il les tuera tous jusqu’au dernier, pour se venger de l’affront que je lui ai fait.
Xiang se remis contre le dossier de sa chaise.
- Faut que vous alliez voir votre patron, non mieux, un autre juge, ou bien les deux je m’en fiche. Je m’en fous de moi mais si vous pouvez me donner la garantie qu’ils ne seront pas jugés par Ruth et mieux encore, s’ils peuvent avoir des réductions ou des amnisties, même juste de savoir que c'est pas Ruth, et je vous donne tout. Tout le monde, les noms, les âges, les poids, les crimes, nos planques, tout. Vous mettrez un terme à un des plus gros réseaux de pickpockets de la ville basse.
Xiang le regarda longuement, puis il se fit plus implorant.
- Vous pouvez sauver des gens monsieur Wadsworth, plein d’enfants… Vous et vos collègues. Pitié, laissez-moi vous aider, ne les livrez pas à ce monstre. Il y a des innocents parmi eux. Vous m’avez dit que vous vouliez adopter… Il y a…
Xiang s’égara une seconde dans ses pensées, ému.
- Il y a plein de petits enfants là-bas. Ils ne méritent pas mon destin… Ils méritent quelqu’un de bien, des gentils parents, attentionnés… Ils méritent quelqu’un comme vous…
Conclût Xiang, les larmes aux yeux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo]
Revenir en haut Aller en bas

[Terminé]Un très mauvais jour...[RP solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» L'ironie du sort est parfois de très mauvais goût [PV Olive]
» Mauvais lieu, mauvaise heure |PV| -FINI-
» Un mauvais jour pour gagner de l'argent. [PV : Lyn/Mel']
» D. Ian Howell - La vie est une blague de très mauvais goût. (fini)
» de très mauvais poil... why ? (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Administration :: Archives :: Sujets terminés-