La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[FINI]Entretien avec le patron [RP solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [FINI]Entretien avec le patron [RP solo] Lun 19 Sep - 18:25
QG des Jackfragz, 19h45


Pour la trentième fois au moins, Liam rattrapa au vol par la poignée le khukuri qu’elle venait de projeter dans les airs. Elle s’arrêta un instant de jouer avec l’arme blanche pour souffler d’un air lassé sur une mèche de cheveux qui lui tombait devant les yeux et jeter un regard maussade à la porte qui se trouvait à quelques mètres d’elle.
Cela faisait presque une demi-heure qu’elle attendait dans ce couloir. Jack Schwartz avait le chic pour faire attendre ses mercenaires, et ceci même lorsque c’était lui qui les faisait demander. La jeune fille émit un sifflement agacé et lança une nouvelle fois son khukuri dans les airs sans même le regarder. La lame tournoya un instant en frôlant le plafond et retomba finalement dans la main agile de la mercenaire.

Elle était à peine rentrée de sa dernière mission depuis quinze minutes que l’un de ses “collègues” était venu la voir, alors qu’elle rangeait ses affaires dans son coffre perso, tout ça pour lui annoncer que le boss voulait la voir pour le briefing. L’assassine avait fait la moue et répondu qu’elle arrivait. Ca c’était du Schwartz tout craché, elle n’avait même pas le temps de se poser ou boire un verre à la salle commune que déjà elle devait lui faire un rapport détaillé. En même temps, difficile de s’attendre à autre chose de la part d’un ancien militaire. Schwartz était ce genre de personnes qui ne laissait rien au hasard et planifiait chacune des missions et interventions de ses hommes. Malgré sa mauvaise volonté, Liam s’était exécutée et s’était rendue à son bureau, elle respectait trop le chef des Jackfragz pour jouer les fortes têtes. A vrai dire, si on mettait à part son ancien professeur, Jack était le seul homme pour qui elle témoignait du respect. Pour elle, tous les autres n'étaient que des porcs répugnants ou des abrutis. Sur le chemin, la jeune tireuse avait croisé deux trois autres mercenaires du groupe. Le QG des Jackfragz était organisé comme une véritable base militaire et les hommes et femmes qui s’y trouvaient ne restaient pas immobiles très longtemps lorsque leur chef était au bercail. Certains adressèrent un signe de tête à Liam en guise de salut, les autres se contentèrent de l’ignorer. L’ainée des Marwen savait bien que la plupart de ses collègues se méfiaient d’elle à cause de sa réputation d’assassine personnelle de Schwartz et des rumeurs qui circulaient sur les têtes qui étaient tombées à cause d’elle. Certaines de ces rumeurs étaient fondées, d’autres, comme souvent avec les rumeurs, n’étaient que des choses amplifiées qui s’étaient passées de bouche à oreille. Une chose était sûre, depuis qu’elle avait coupé la main de Alvin lorsqu’il la lui avait mise aux fesses, sa réputation s’était noircie d’une tâche de crainte mêlée de méfiance et personne au QG ne se risquait à tenter de créer des liens avec elle. Mais à vrai dire, Liam n’était pas sûre de vraiment vouloir de ces liens. Autrefois, elle se serait sans doute sentie seule face à tant de recul de la part des autres, mais aujourd’hui les amitiés n’étaient devenues pour elle qu’un poid supplémentaire qui permettait de la toucher lorsqu’elles mouraient. Et tout le monde mourrait à un moment ou à un autre dans ce monde.
Rapidement arrivée devant la porte qui marquait l’entrée du bureau de Schwartz, elle avait alors été enjointe par le second de ce dernier à patienter lorsqu’elle avait frappé à la porte. Patienter… Bien sûr, comme toujours.

Et maintenant la voilà à attendre dans le couloir, se répétant en boucle les paroles de Cypher qu’elle devrait rapporter à Jack Schwartz. Des paroles provocantes et pleines de colère qu’il avait prononcé envers le chef des Jackfragz sans la moindre crainte. Nul doute que, enfermée derrière les jolies murailles de la cité de la louisiane il se sentait en sécurité. Enfin, ce n’était plus le problème de Liam, jusqu’à ce qu’on lui donne une autre mission concernant le vendeur d’armes du moins. Elle avait fait sa part du marché : infiltrer l'entrepôt et trouver des indices sur le retournement de veste de Cypher. Là pour le coup, on en était plus aux indices mais aux aveux.
Toutes à ses pensées, Liam revint à elle lorsque la porte du bureau s’ouvrit enfin de nouveau. Le second du chef des Jackfragz apparut dans l’encadrement et lui lança un regard.

“ Marwen. Jack te fait demander. “

La jeune fille lança une dernière fois sa lame en l’air, un peu moins haut cette fois, et la rattrapa pour la raccrocher au harnais à sa cuisse gauche. Elle se détacha de son mur et s’avança vers l’homme qui l’avait interpellé. Celui ci s’écarta pour la laisser entrer.
Une fois à l’intérieur, Liam ne prit pas le temps d’observer le décor qu’elle connaissait déjà bien et se contenta d’avancer vers le bureau de métal. Là, malgré son regard aussi neutre que d’habitude, elle ferma le poing droit et le plaça sur sa poitrine, inclinant la tête en signe de respect.

“ Au rapport. “ prononça t-elle d’une voix monocorde et détachée à l’homme qui se trouvait derrière le bureau.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 635
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [FINI]Entretien avec le patron [RP solo] Mar 20 Sep - 11:38
Le visage balafré et buriné autant par les années que par les batailles, Jack releva la tête de ses documents et adressa un léger rictus à la jeune tueuse. Au final, cela ressemblait plus à une grimasse qu’autre chose.
- Ah Liam… Assied-toi je t’en prie.
Dit-il d’une voix calme qui sied étonnamment peu au personnage si on se referait à son physique. Une fois la jeune demoiselle installée, il haussa légèrement les sourcils et croisa ses mains.
- Tiens, t’as le feu au derrière ? Qu’est-ce qui te prend de ne pas avoir mit ton uniforme ?
Jack ne semblait pas particulièrement traumatisé par l’absence de treillis de la jeune demoiselle, mais cela faisait partit des règles et elle le savait, sans doute n’aurait-elle droit qu’à cette remarque orale cette fois-ci. Son uniforme, il était comme d’habitude, dans son casier : un treillis militaire uni gris, accompagné d’un brelage et d’une ceinture tactique recevant si besoin l’armure de combat standard des Jackfragz (mais bien entendu non obligatoire au QG). Son treillis lui était attitré et décoré selon son grade et sa fonction : son grade de staff sergeant sur les manches et deux petits crânes argentés épinglés sur le col pour représenter sa fonction de tueuse et spécialiste des opérations clandestines.

Staff sergeant parce que oui, même si elle était une des recrues les plus prometteuses que les Jackfragz aient eu ces dernières années, elle n’était encore qu’une apprentie, le bas de l’échelle des assassins qui comptait encore une demi-douzaine de membres au dessus delle, chacun ayant à son tableau de chasse au moins le triple de ce qu’elle avait effectué dans sa courte vie. Une carrière prometteuse uniquement entachée par cet incident de la main, qui, même s’il était justifié d’une certaine manière, lui avait valu plusieurs coups de fouet et l’obligation de payer pour l’opération de la main de son collègue… Une opération coûteuse qui lui avait valu toutes ses économies à l’époque… Certes, elle avait fait passer un message à l’époque et elle était certainement la recrue la plus crainte des Jackfragz, mais les instructions du chef avaient été claires : en cas d’un nouveau débordement de cette ampleur, son châtiment serait si implacable que le peloton d’exécution serait une délivrance pour elle.

Passé donc sa remarque sur l’uniforme, Jack la laissa prendre ses aises et lui proposa même un thé qu’il venait de ses faire couler. Marrant quand on y pense, car il n’avait franchement pas la tête d’un amateur de thé ce mec… Et pourtant… Les apparences étaient parfois trompeuses…

- Je t’écoutes, qu’à-tu découvert qui explique le ralentissement de notre ami Cypher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]Entretien avec le patron [RP solo] Mar 20 Sep - 13:23
Sous l'invitation de son supérieur, Liam prit place devant le bureau sur la chaise de métal qui s’y trouvait. L’homme s’était adressé à elle de cette voix calme et autoritaire qu’on lui connaissait et qui jurait de manière impressionnante avec son apparence et son caractère implacable. Assis en face d’elle, il la fixa de ce regard d’acier qu’il adressait à tous ses subordonnés et croisa les doigts devant son visage.
La réplique sur les vêtements de la jeune fille ne tarda pas et il lui reprocha sans pour autant s’en émouvoir l’absence de son uniforme. Liam retint une moue agacée et se contenta d’un léger et discret soupir. Lorsqu’elle avait rejoint les rangs des Jackfragz, on lui avait attribué le même uniforme qu’à toutes les recrues, un affreux ensemble gris en tissu épais. Si la jeune fille se fichait royalement de son apparence, elle ne supportait pas de se sentir bloquée dans ce costume militaire qui l’empêchait d’être aussi agile qu’elle le voudrait dans ses mouvements. Mais Schwartz était intransigeant sur les règles qu’il avait établi, et porter l’uniforme en était une. Ignorant la pique du chef des mercenaires, elle se contenta de répondre de manière très humble.

“ Mes excuses, je viens de rentrer et je n’ai pas eu le temps de mettre mon uniforme. ”

Malgré sa mauvaise volonté, c’était vrai, elle avait à peine eut le temps de ranger son arme et sa cape dans son coffre en arrivant au QG. Malgré son caractère bien trempé et les répliques acerbes qu’elle lançait à tout le monde, jamais Liam ne s’était encore permise de provoquer Schwartz ou contester ses ordres. Il était d’ailleurs bien la seule personne à qui elle accordait tant d’obéissance, ses conflits avec d’autres supérieurs lui ayant déjà valu plusieurs séjour en cellule, des corvées de nettoyage et des coups de fouet.
Ça le fouet, elle connaissait. Elle se souvenait encore de la cuisante correction qu’on lui avait infligé en représaille à son anicroche avec Alvin, la plus violente qu’elle avait reçu jusqu’à présent. Mais toutes ces punitions physiques n’étaient rien par rapport à ce qu’elle avait subi chez les raiders et les marques infligées par les mercenaires paraissaient ridicules par rapport à celles qu’ils avaient pu découvrir la première fois qu’ils avaient dégagé son dos pour la punir. Et c’était bien là tout le problème, Liam dans un certain sens était une forte tête. Elle se montrait insolente, glaciale même avec ses pairs comme avec ses supérieurs, contestait les directives, désobéissait parfois. Heureusement, les ordres de Schwartz contrairement aux autres faisaient effet sur l’impudente jeune fille et on ne recensait pour l’instant aucun cas de d’insubordination de sa part lorsque le chef des mercenaires lui donnait un ordre. Heureusement, car cela lui avait sans doute valu de ne pas encore finir en taule ou sur un peloton d’exécution.
Schwartz se laissa aller dans son siège. Il affichait toujours une attitude détendue devant ses hommes, mais tous ceux qui le connaissaient savaient très bien qu’il ne fallait pas se fier à ce masque accueillant qu’il arborait : l’homme ne plaisantait pas et ne tolérait que très peu d’échec et aucune rébellion. De son habituelle voix calme, Schwartz proposa à la jeune fille une tasse de thé. Liam accepta d’un hochement de tête, sans quitter son expression neutre.
Puis la question de Cypher arriva sur le tapis et la mercenaire marqua un court temps de silence avant de se lancer, prenant d’abord une gorgée de thé après avoir soufflé dessus.

“ Comme vous l’aviez soupçonné, Cypher fait affaire avec d’autres clients importants qui rafle les meilleures mises. A vrai dire, il ne s’en est même pas caché. “

Elle prit une nouvelle gorgée de thé avant de continuer, restant toujours aussi droite sur sa chaise. A défaut d’alcool, la boisson chaude avait le mérite de calmer sa tension due à l’attente dans le couloir.

“ Je l’ai rencontré à son entrepôt. Il m’a dit de vous délivrer un message. Selon ses propres mots, “l’exclusivité est réservé à des meilleurs clients que nous”. Mais il y a mieux encore. ”

Les yeux verts brillants de la jeune fille regardèrent Schwartz droit dans les siens pour la première fois de l’entretien.

“ Il n’a pas, ou plus peur de nous. Il m’a soutenu que les criminels comme lui étaient les vrais maîtres de la ville car ce sont eux qui possèdent les armes et qu’ils nous sont supérieurs en contacts et intelligence. ”

Elle finit par hausser légèrement les épaules et porta une conclusion à son exposé.

“ Cypher se moque de l’arrangement et ses stocks les plus importants vont à d’autres clients. Je crois qu’à ses yeux nous sommes à sa botte et que nous avons trop peur des représailles pour agir contre lui. Son organisation criminelle et les murs de la cité de louisiane l’ont convaincu qu’il est invincible. Il n’entendra pas raison avec des négociations. ”

Laissant le soin à Schwartz de réfléchir et réagir à son rapport, elle but tranquillement le reste de sa tasse. Elle ne semblait pas particulièrement émue par les paroles de Cypher qu’elle venait de rapporter. Son travail était terminé sur cette mission, elle avait accompli ce qu’on lui avait demandé. Cela ne la concernerait de nouveau que si le chef des mercenaires Jackfragz lui donnait une autre mission en rapport avec cette affaire.
A ces yeux Cypher faisait partie de ces gens qui s’était tant approché du pouvoir et ne s’était retrouvé dans la galère depuis assez longtemps pour se penser surpuissant. Mais elle, elle le savait, aussi puissant qu’on puisse être, la Mort pouvait nous cueillir à tout moment. Personne n’était au dessus de la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 635
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [FINI]Entretien avec le patron [RP solo] Mar 20 Sep - 14:13
Concernant son rapport cependant, Jack resta impassible pendant tout le petit débrief de la demoiselle et malgré l’apparition d’une veine un peu saillante sur son front, il ne bougea pas, restant les mains croisées devant son nez. Quand elle eu terminé, il attrapa simplement sa tasse de thé et la porta à sa bouche.
- Bon… Il va falloir lui faire passer un petit message.
Il but une gorgée du liquide et reposa la tasse sur son bureau avant de continuer.
- Tu vois, Cypher a raison sur un point… On ne peut pas le tuer, il est trop puissant, trop influent, a des relations trop importantes. Mais en nous prenant pour des sous-merdes qu’il peut sous-traiter, il a commis un crime de lèse majesté… Un crime qu’il convient de rectifier.
Jack reprit encore un peu de thé et en resservit un peu à Liam avant de continuer.
- Le tuer serait contre-productif, on aurait plus de flingues et la mafia à dos. Par contre il faut qu’il comprenne que nous aussi, on a la capacité physique de le tuer… Et surtout qu’il croit qu’on est assez dingues pour le faire. Sans doute cela le rappellera-t-il à notre bon respect.
Ayant finalement terminé son thé, il s’alluma un cigare sur lequel il commença à vapoter lentement.
- Quand au fait qu’il vende à d’autres, je m’en fous… Ce que je ne veux pas c’est que ce soit une raison pour nous faire passer derrière… Tu vas retourner avec un message pour ce monsieur : on reprend comme avant, je suis disposé à augmenter mon paiement de… Disons, 20%, par contre il nous fait plus jamais ça. Et c’est pas négociable. S’il essaie de négocier ou qu’il refuse, fais-lui bien comprendre que c’est à prendre ou à laisser… Avec les conséquences que ça implique. Des questions ?
Demanda-t-il en souriant légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]Entretien avec le patron [RP solo] Mar 20 Sep - 21:50
Lorsque Schwartz annonça qu’ils ne pouvaient pas tuer Cypher, Liam se renfrogna. Evidement elle savait qu’il avait raison et qu’ils ne pouvaient supprimer le marchand d’arme comme ça au vu de sa bonne place dans la mafia louisianaise. Mais elle ne pouvait se cacher qu’elle aurait aimé l’avoir sur son tableau de chasse. Elle du se contenter de ce qui suivi.
S’il paraissait calme en apparence, Liam connaissait trop bien Schwartz pour se laisser berner par cette neutralité apparente : l’homme était en colère. Les paroles rapportées de Cypher semblait l’avoir piqué au vif et la jeune fille doutait franchement qu’il en reste là. Le chef des Jackfragz confirma cette hypothèse en annonçant qu’ils devaient faire comprendre au marchand d’armes qu’ils ne plaisantaient pas eux nous plus, au même titre que ses autres clients. Après un instant de réflexion à voix haute sur la façon de répliquer, il s’alluma un cigare et en tira plusieurs bouffées d’un air pensif. Liam l’observa fixement et en silence. L’homme finit par reporter son attention sur elle et le verdict tomba : elle devait retourner là bas et faire passer à Cypher un nouveau contrat qu’il ne pouvait refuser avec malgré tout un gros compromis de la part de Schwartz. La jeune tireuse observa son chef d’un regard perçant et toujours neutre, légèrement étonnée de le voir s’incliner à moitié devant les conditions du fabricant. Mais après tout, les marchands d’armes étaient nécessaires aux Jackfragz et, s’il fallait leur rappeler qui étaient les clients, mieux valait les garder dans la poche. L’ordre était simple pour Liam, retourner adresser ce message à Cypher et, s’il jouait les fortes tête, lui rappeler qu’il n’était pas hors d’atteinte des mercenaires. La dessus, Schwartz lui demanda si elle avait des questions.
La jeune fille resta un instant silencieuse, le regard plus pensif. Ce n’était pas vraiment le genre de mission qu’elle préférait, mais au moins elle n’aurait pas à faire affaire avec des voleurs des rues pour s’infiltrer cette fois. Il lui suffisait d’organiser une petite rencontre forcée avec Cypher pour lui faire passer le message. Elle se promit tout de même de demander à Schwartz une mission plus active lorsqu’elle rentrerait, si du moins il ne l’envoyait pas encore ailleurs. Sortant de ses réflexions, elle rendit son regard au chef mercenaire et consentit à répondre.

“ Une seule. Jusqu’à quel point j’ai le droit de “lui faire comprendre” ? ”
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 635
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [FINI]Entretien avec le patron [RP solo] Mer 21 Sep - 11:36
A la question de Liam, Jack parut réfléchir quelques instants et lui donna finalement sa réponse après avoir tiré un peu plus sur son cigare.
- Tu serais gentille de pas le mutiler ou lui laisser des cicatrices qui pourraient lui donner des envies de revanche. Ceci étant, je serais toi, je me contenterais pas d’aller négocier avec lui et le menacer après coup, il aura ses gardes autours de lui et je ne pense pas qu’il hésiterait lui à te renvoyer ici en pièces détachées si tu lui tapes sur les nerfs… Non… Il s’agirait de lui faire piger d’entrée de jeu de quoi il en retourne…Et après de négocier. Mais bon, il ne s’agît que d’une suggestion, tu utilises la méthode que tu veux.
Jack sortit de son bureau une petite bourse, ayant l’air de penser à autre chose en même temps.
- Tant que j’y pense, voilà 80 capsules, pour ton travail déjà accompli. 120 de plus t’attendent une fois celui-ci fait. Pour résumer tu as deux objectifs :
1. Tu fais en sorte que ses livraisons reprennent comme avant, et sans entourloupe.
2. Assure-toi qu’il n’aie plus JAMAIS envie de rouler les Jackfragz. Plus jamais.

Il croisa ensuite ses mains et laissa un léger sourire sadique s’afficher sur son visage.
- Quand à ses hommes… Bon, ils nous ont rien fait, on a aucun intérêt à les buter… Mais si certains de barrent la route… Well… Nous ne sommes pas connus pour être des tendres, alors n’hésites pas à les convaincre de te laisser passer de manière définitive.
A ces mots, Jack se fendit d’un rire sadique, typique des vidéos de série B d’avant guerre… Un rire à vous glacer le sang et en même temps très communicatif pour peu qu’on ait le même égard à la vie humaine que lui. Une fois le rire terminé, il sortit une petite carte de son bureau et la donna à Liam.
- T’es dans la cour des grands maintenant. Voilà dix unités pour faire ton shopping à l’armurerie. Eli t’expliquera comment ça fonctionne si tu t’en souviens pas. Allez au boulot Liam, et met ton uniforme ! Eli t’enverras chier si tu te présente à lui en civil. Maintenant va.
Dit-il en claquant des mains, d’encouragement et à la fois une manière de dire « ouste », mais non sans humour à voir le sourire carnassier sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]Entretien avec le patron [RP solo] Mer 21 Sep - 16:46
Liam garda le silence tout le long du discours de son supérieur. Si son visage impassible ne trahissait toujours aucune émotion, elle enregistrait tout ce que prononçait Schwartz. La fierté était une notion qu’elle trouvait depuis longtemps inutiles et elle prenait tout ce qui était bon à apprendre de la part de ses pairs, que ce soit des informations ou des conseils sur une mission. Effrayer Cypher et lui montrer qu’ils ne plaisantaient pas avant de lui exposer leur nouvelle proposition impossible à refuser, compris. Puisqu’elle avait carte blanche sur la méthode employée, elle avait peut être déjà une petite idée de comment elle allait s’y prendre. Mais elle allait avoir besoin de matériel, et dans un premier temps, de sa paie.
Comme s’il avait entendu ses pensées, Schwartz sortit alors une bourse de son bureau et lui posa devant, annonçant la somme convenue pour la mission : 80 capsules. Toujours aussi dénuée d’émotions visibles, la jeune fille s’empara de la bourse alors que le chef mercenaire lui indiquait le prochain paiement, 120 capsules, et lui faisait un rappel de ses objectifs. Liam se contenta de hocher la tête tout en rangeant sa récompense à sa ceinture et laissa patiemment Schwartz finir de rire lorsqu’il indiqua le sort éventuel des hommes qui se trouveraient sur sa route. C’était un des rares moments où l’ancien militaire montrait pourquoi il valait mieux le craindre que le mépriser : son rire était empli d’un sadisme à peine voilé et aussi froid que le regard de la jeune tueuse. Une expression d’hilarité qui en effrayait plus d’un et mettait mal à l’aise les autres. Liam, elle, resta encore une fois inexpressive et maintint son regard perçant sur son supérieur. Elle ne se serait pas engagé aux côtés d’un homme qui aurait été freiné par un sens exacerbé de la morale éthique et le fait qu’il prenne avec cet humour détaché la mort d’autrui confortait la jeune fille dans l’idée qu’elle était à sa place. La futilité de sa vie passée dans les terres désolées lui avait appris une chose : la seule justice de ce monde était la Mort, et Schwartz, même s’il ne suivait pas tout à fait cette idée, semblait la suivre plus ou moins.
A la fin, son sérieux retrouvé, le chef mercenaire fouilla à nouveau dans son bureau et en sortit une carte qu’il posa devant sa subordonnée, lui annonçant qu’il lui offrait également dix unités à dépenser à l’armurerie. La jeune fille attrapa la carte et l’observa. Si elle en avait entendu parler, elle n’en avait jamais utilisé pour le moment, se contentant du matériel qu’on lui avait fourni lorsqu’elle avait passé au début de sa formation. En indiquant qu’elle était désormais “dans la cour des grands”, le chef mercenaire lui précisa d’aller voir Eli, le type qui tenait la réserve d’armes en lui conseillant d’enfiler son uniforme avant, puis la congédia en claquant des mains.
La jeune fille se leva et inclina la tête, poing sur le torse, comme à son arrivée en signe de salutation.

“ Merci. Je reviendrais une fois le travail terminé. ”

Son remerciement, bien qu’aussi neutre que le reste, était sincère. Quelque part, le fait que Schwartz la reconnaisse comme plus qu’une recrue la satisfaisait, même si elle ne savait pas vraiment pourquoi. Elle tourna enfin les talons sous le sourire carnassier de son supérieur et s’approcha de la porte du bureau, pour se stopper avant de sortir, la main sur la poignée.

“ Est ce que j’ai la permission de prendre la nuit avant de repartir ? ” dit elle finalement en jetant un regard à son supérieur.

Non pas qu’elle se sente démotivée, elle était plutôt du genre à avoir la bougeotte, mais elle n’aurait pas dit non à une douche, une bière et une bonne nuit de sommeil avant de repartir. Autant refaire le plein avec ce qu’elle avait à accomplir.

Cinq minutes plus tard, elle arriva au dortoir qu’elle partageait avec d’autres mercenaires de Jackfragz et s’avança vers son coffre personnel. Elle l’ouvrit et en sortit son uniforme grisâtre orné des crânes qui indiquaient sa fonction ainsi que son fusil de chasse et l’un de ses pistolets 10mm. Une fois enfilé et ses affaires rangées, elle ferma le container et prit la direction de l’armurerie. Il lui fallut quelques minutes de plus pour atteindre la réserve d’armes que tous les hommes surnommaient entre eux “la caverne d’Eli Baba” vu que l’expert y était toujours fourré. La jeune tireuse s’avança vers le comptoir entouré de grillages et posa ses deux armes dessus.

“ Salut Eli. Schwartz m'envoie mettre un peu à jour mon matériel. T’as quelque chose d’intéressant pour moi avec dix unités ? “ demanda t-elle en posant la carte à côté de son fusil.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 635
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [FINI]Entretien avec le patron [RP solo] Jeu 22 Sep - 13:43
A la question finale de Liam, Jack hocha la tête de manière affirmative.
- Bien sûr… J’aimerais que cette histoire soit réglée le plus vite possible mais tu peux bien entendu prendre le reste de la journée et ta nuit pour te préparer. Tu va avoir besoin de forces pour demain…
Une fois ceci étant dit, Jack congédia la jeune demoiselle et lui rendit son salut d’un bref hochement de tête avant de se replonger dans la paperasse qui accaparait son attention avant qu’elle ne s’impose à lui.
Une fois dans les couloirs, certaines personnes lui adressèrent un signe de main, d’autres la saluèrent même… Et certains autres l’ignoraient royalement, voir l’évitaient et jasaient surelle dès qu’elle avait le dos tourné.

Puis arriva au casier le moment de mettre son uniforme : un uniforme de combat qui, en dehors de la couleur uni très peu dissimulatrice, était tout à fait adapté à ses rigueurs. Il s’agissait d’un haut le corps à maillage épais, un peu chaud mais très souple et épousant les formes de ses soldats (quelque chose de peu apprécié par les recrues à forte poitrine) avec une mobilité maximale. Les manches longues pouvaient être raccourcies grâce à une fermeture éclair et le col était plat. Quand au pantalon, c’était un treillis bien plus standard de tissu plus léger avec de nombreuses poches utilitaires et le tout retenu par une ceinture accroché à un brelage qui n’avait aucun intérêt autre qu’esthétique tant qu’on ne lui accrochait pas des plaques d’armures ou des poches d’équipement. Une tenue faite pour être pratique donc, à défaut d’être la plus confortable au monde…

Quand elle arriva vers Eli un peu plus tard, elle eu la joie de redécouvrir sa face pourrie de ghoule affichant toujours un sourire qui se voulait charmeur mais ressemblait au final plus à une vilaine cicatrice qu’autre chose. Toujours jovial et étonnamment ouvert par rapport à la moyenne des mercenaires, Eli était un bon vivant pour qui la retraite ne signifiait pas grand-chose, même après deux siècles et demi de bons et loyaux services au sein des Marines puis, de diverses compagnies de mercenaires. Il posa les mains à plat sur son comptoir et accueillit Liam comme il se doit.

- Tiens, voilà l’apprentie hitman, qu’est-ce que je te sers aujourd’hui ?
Demanda-t-il avec humour, comme un serveur parlant à un habitué. Quand Liam lui annonça ses crédits, il prit connaissance de l’info avec un geste de tête manifestement étonné.
- Mazette. Les recrues n’ont pas droit à dix unités d’habitude, c’est plus un truc de confirmés. T’as fais une gâterie à Jack pour ça ?
Et il se laissa aller à un rire gras avant de rapidement reprendre son sérieux.
- Nan plus sérieusement, tout dépend de ce que tu recherches, je peux t’avoie un équipement diversifié de moyenne qualité pour ça, ou tu peux emprunter un bon fusil ou un de nos meilleurs pistolets avec ça. Munitions comprises évidemment. A toi de me dire ce que tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]Entretien avec le patron [RP solo] Ven 23 Sep - 14:14
Liam n’avait pas la moindre idée de qui était “hitman”, mais elle savait que Eli faisait souvent des références incompréhensibles pour les autres. En même temps, quand on avait vécu plusieurs siècles on avait vu plus de choses que la plupart des gens, rien d’étonnant pour une goule. Car oui, Eli était une goule, l’une de ces personnes qui n’avait pas eu la chance de mourir après que leur corps ait été brûlé par les radiations et se retrouvaient avec une immense longévité pour bien profiter de leur calvaire. Que ce soit pour ça ou pour son humour un peu décalé et noir, la jeune mercenaire avait toujours plutôt apprécié l’expert en armes, ce qui expliquait qu’il soit une des rares personnes à qui elle adressait véritablement la parole au QG.
À sa réflexion digne d’un barman, la jeune fille répondit en haussant les épaules et s’appuyant en avant les bras sur le “comptoir”. Mais lorsque, étonné par sa récompense donnée par Schwartz, il lui demanda si elle avait fait don de sa personne au chef mercenaire pour ça, elle secoua la tête et se permit une réplique.

“ Pas pour toutes les unités du monde El’. “

La goule partit dans un rire aussi rauque que sa voix qui tira malgré elle un sourire en coin à Liam. Chacun retrouva vite son sérieux et Eli exposa à Liam un choix difficile avec ses dix unités : un meilleur fusil, un meilleur pistolet ou un équipement diversifié et sûrement utile. La jeune fille prit quelques secondes pour réfléchir, les yeux dans le vague. Obtenir un fusil de meilleur qualité aurait pu lui être utile, mais quelque part elle tenait à son bon vieux R700 qui avait été un compagnon fidèle et lui rappelait celui de son père. Le pistolet était une bonne idée, mais elle ne se servait du sien que pour menacer la plupart du temps ou pour se défendre à bout portant. Quand à l’équipement de moyenne facture et bien… Encore fallait il savoir ce qu’il y avait dedans. Après quelques secondes de réflexion silencieuse, la jeune fille prit enfin la parole.

“ Qu’est ce que tu fournis dans l’équipement de moyenne qualité ? ”

Elle écouta la réponse de la goule en hochant la tête puis prit un ton de négociation.

“ Et si je te prend ce kit, tu me rajouterais un explosif ? Quelque chose d’inflammable. “

Voyant que la goule lui lançait un regard perçant et semblait hésiter, la jeune fille lui décocha un sourire taquin, chose rare sur son visage fin.

“ Je t’ai déjà dit que tu avais un teint superbe et que tu étais un maître de talent ? “ ajouta t-elle d’un ton tout aussi taquin et emprunt d’une fausse flatterie complice en posant sa tête dans ses mains pour mimer la supplication.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 635
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [FINI]Entretien avec le patron [RP solo] Lun 26 Sep - 18:49
Une fois remis de sa crise de rire, il reprit tout son sérieux et prit un petit instant pour réfléchir à la commande de Liam. Il disparu dans la réserve de derrière et farfouilla pendant plusieurs secondes avant d'en sortir avec un épais barda qu'il posa sur le comptoir.
- C'est tout du matos des années 2000. Gilet tactique pare-balles avec multiples poches, bien mieux que l'armure de merde en métal qui doit traîner dans ton casier, 3 crédits.
Glock 18C, 9mm automatique 2 points plus 5 chargeurs 33 coups, 1 crédit. On en est à 6 là donc.

Avant de continuer il lui passa l'arme et le gilet, lui laissant l'opportunité de les analyser avant de continuer.
- Si tu préfère un fusil, tu auras un AKM au même prix avec la même quantité de munitions, pour un type AR-15, compte 1 à 2 crédits de plus. Un silencieux ou une lunette ou un laser, 1 crédit également chacun. Une bonne arme de corps à corps 1 ou 2 crédits.
Arrêtant le théorique il tendit deux casques à Liam, l'un était en acier léger style WWII et l'autre était moderne en matériaux plastiques et kevlar.
- le 1er est à 1 crédit, le second à deux ; Pour les explosifs ma chérie, il va falloir que tu te démerde désolé. Les explosifs comme ça revient pas, en dehors des missions où ils sont absolument nécessaires, t'as droit à une seule et unique grenade pour 2 crédits. Le reste vous devez les acheter avec vos deniers. Mais je les vend à moitié du prix que tu trouvera dans le commerce.
Il la laissa examiner le matos pendant quelques instants avant de se souvenir de quelque chose.
- Mais tu m'as toujours pas dit quels étaient tes besoins pour cette mission.
Et pour terminer, quand Liam le complimenta sur son teint, il sourit de manière large et ricana.
- Je te met deux grenades pour 3 crédits : une incendiaire et une frag. Pour l'effort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]Entretien avec le patron [RP solo] Mer 28 Sep - 12:02
La présentation de Eli commença. Il alla chercher les objets du pack et les étala sous les yeux de la jeune fille qui les observa attentivement en écoutant les explications de la goule.
Le kit était intéressant et bien complet, de quoi faire vraiment pencher la balance de son coté quant au choix de la mercenaire. Le responsable de l'armurerie lui tendit d’abord le gilet et elle prit un temps pour le soupeser et le faire tourner dans ses mains pour l’examiner sous toutes les coutures. Le vêtement était plutôt léger pour ce genre de protection, bien. Par contre comme beaucoup de gilets tactiques, il était plus adapté à une morphologie masculine, ce qui voulait dire que, porté, il lui comprimerait légèrement la poitrine, heureusement la sienne n’était pas encore très développée. Lorsqu’elle grandirait, il lui faudrait quelques retouches, mais rien de bien méchant. Elle reposa le vêtement et saisit ensuite le second objet de l’ensemble, beaucoup plus intéressant : un glock de 9mm. Alors que Eli lui donnait les détails et le prix de l’arme, Liam détailla des yeux le pistolet qui roulait entre ses doigts. Elle l’empoigna alors à une vitesse impressionnante et visa une affiche un peu plus loin sur sa droite puis lâcha une main et passa de l’une à l’autre rapidement pour tester la prise en main de l’arme. Sans arrêter son mouvement, elle enleva le chargeur de l’arme, fit mine de le mettre à sa ceinture et le remit tout aussi rapidement. Satisfaite, elle reposa le glock sur le comptoir en arborant un léger sourire au coin gauche des lèvres. Le pistolet était léger, plus que son 10mm et ses viseurs semblaient performants, sans compter la recharge rapide, très intéressante, et le système automatique bien plus efficace que le coup-par-coup de son 10mm. Plus petite, l’arme pourrait également mieux se dissimuler, et la discrétion était justement ce que cherchait la jeune fille. Sa décision quasiment prise, elle écouta tout de même la suite pour savoir ce qu’elle ferait des quatre crédits restants.
Eli lui proposa par la suite de remplacer ce glock par un fusil de la série AK, mais cette proposition tenta beaucoup moins la jeune fille. Les AK étaient des fusils d’assaut à dispersion, plus fait pour la mêlée que pour le ciblage méthodique et si cela convenait parfaitement à certaines personnes de terrain, elle, était une tueuse de précision et préférait abattre ses cibles une par une mais de manière efficace. Il lui proposa également de changer pour un AR-15, mais outre le fait d’être trop chère aux yeux de la jeune tueuse, cette arme restait plus ou moins sur le même principe que la précédente et elle haussa les épaules de manière à montrer son manque d’intérêt.
En revanche, la suite lui fit dresser une oreille doublement attentive car Eli lui présenta des bonus intéressants pour à peine un crédit de plus : une lunette, un laser ou un silencieux, le matériel d’ajout parfait pour son fusil, ou une autre arme de corps-à-corps. Bien qu’elle hésita pour cette dernière, elle la mis rapidement de côté, son fidèle khukuri restait une bonne arme blanche à laquelle elle s’était habituée, inutile pour le moment de la changer. Les trois autres objets étaient bien plus intéressants.
Elle porta un intérêt poli mais détaché aux casques que lui exposa ensuite Eli. Bien sûr un bon casque de protection était toujours utile, mais c’était aussi un objet encombrant et peu discret pour le type de travail qu’elle faisait. Elle prit néanmoins dans ses mains le casque en kevlar de manière intriguée. Cette étude minutieuse lui permit au moins de repérer les points faibles de la protection qui pourrait lui servir si les ennemis qu’elle croisait en portaient. Pendant ce temps, Eli lui donnait son refus par rapport aux grenades, rappelant qu’il ne pouvait distribuer qu’une seule grenade. Comme pour dévier le sujet, il embraya sur ce dont elle avait besoin pour sa mission, mais Liam n’avait pas l’intention d’abandonner si facilement la partie et elle prit son air suppliant pour lui lancer la flatterie complice. Sa tentative sembla amuser la goule et lui tira un grand sourire ainsi qu’un ricanement. Amusé, il finit par accepter de lui céder deux grenades dont une incendiaire pour trois crédits supplémentaire. Liam lui décocha l’un de ses rares sourires qui parut détendre ses traits froid pendant quelques secondes.

“ T’es le meilleur El’. “ répondit t-elle en lui adressant un clin d’oeil amical.

Elle retrouva bien vite son sérieux pour examiner le bardas étalé sous ses yeux, les deux mains plaquées sur le comptoir et la mine concentrée. Après plusieurs secondes de flottement et de réflexion, elle reprit enfin en hochant positivement la tête comme pour répondre à sa propre question muette.

“ Ok, je vais partir là dessus : je te prends le gilet tactique, le glock, les grenades et un laser pour le crédit qu’il reste. Pas besoin d’emballage cadeau hein. ” ajouta t-elle dans une dernière plaisanterie.

Alors que la goule lui rassemblait tout ça et rangeait le reste, la jeune fille s’appuya contre un mur, les bras et jambes croisés et, pensive, consentit enfin à répondre à l’armurier.

“ Pour ma mission, la grenade incendiaire et du fil de pêche suffiront… Mais vaut mieux prévoir large hein ? Schwartz me renvois à la cité de Louisiane... ”

Elle conclut sa dernière phrase par un air blasé qui montrait à quel point elle aimait la ville. Perdue un moment dans ses réflexions, elle finit par ajouter en fixant la goule.

“ Eh El’, comment tu t’y prendrais toi si tu devais effrayer quelqu’un ? ”

Ce n’était pas qu’elle doutait du plan qui se mettait en place dans son esprit mais l’avis de l’armurier l’intéressait. Il avait vécu bien plus longtemps que quiconque ici avant de s’enfermer dans cette réserve et son avis comptait parmis les rares qui avaient une réelle légitimité aux yeux de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 635
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [FINI]Entretien avec le patron [RP solo] Jeu 29 Sep - 12:32
La ghoule leva les yeux au ciel à la remarque de Liam et lui répondit.
- Bah, pas la peine de dire des évidences, j’ai horreur des gens qui radotent.
Qu’il annonça en ricanant et sans bien sûr faire de paquet cadeau. Il fixa un laser tactique sous le glock et le lui donna.
- Tu sais où est le stand de tir, si tu veux d’habituer aux flingues.
Il la laissa ensuite expliquer sa mission et finit par grimacer quand elle prononça les mots « cité de Louisiane ».
- Ah, ce shithole, pas pratique pour toi, t’es plutôt une tireuse de longue distance non ? Bon, t’as beaucoup de perchoirs tu me diras, mais les opportunités de tir sont limitées.
Puis une nouvelle addition de sa part : comment faire peut à quelqu’un ? La ghoule réfléchit un instant et haussa les épaules.
- Ce qui est important, c’est qu’il sache qu’il est en sécurité nulle part. Qu’il sache que t’es prête à tout et surtout qu’il ne peut pas t’échapper. Et aussi, le mettre en situation d’infériorité quand tu le confronte. T’as jamais vu de films toi ? Léon tu connais ? Pas mal comme film dans années 1990. Bref, dedans t’a sun tueur il doit faire ce que tu fais, bah il bute un par un tous les hommes qui protègent le type et après, alors qu’il s’est enfermé dans un placard, il lui tombe dessus par le toit et lui met une lame sous la gorge. J’ai déjà essayé ça moi ! Du temps où je bossais pour la mafia, sensations garanties ! A fortiori avec ma tronche de steak haché !
Et il se laissa rire une fois encore à cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FINI]Entretien avec le patron [RP solo] Sam 1 Oct - 1:51
Liam poussa un léger soupir lorsque Eli mit en avant les désavantages que la cité de Louisiane lui apportait. Bon au moins elle n’y allait pas pour supprimer une cible cette fois. Mais d’une manière générale cette ville était trop grande à ses yeux. Comme l’avait bien soulevé la goule, ce n’était vraiment pas le genre de terrain sur lequel elle était à l’aise. Enfin, au moins ça offrait pas mal de possibilités de passer inaperçue à défaut d’être pratique pour elle. Mais elle avait une autre raison de ne pas vouloir revenir à la Cité de Louisiane. Deux à vrai dire, et bien qu’elle essaye de l’ignorer, les souvenirs du joueur de cartes et de son compagnon voleur tournaient dans sa mémoire, lui déclenchant un profond sentiment de contrariété. Elle ne leur devait rien ! Ce n’était pas son problème s’ils se faisaient attraper à présent, chacun avait rempli sa part du marché, à bon entendeur salut !
Liam mit bien vite de côté ces pensées frustrantes pour se concentrer entièrement sur le conseil de Eli qui suivit. Elle écouta avec attention ses paroles, sans pouvoir s’empêcher malgré tout de glisser un petit commentaire au milieu de son discours.

“ Eh, j’ai pas vécu autant que toi, je connais pas la moitié de tes références... ”

Par ailleurs, elle prit un temps pour penser à l’énoncé de film qu’avait cité l’armurier. Tuer tous les hommes autour et menacer directement la cible. Une méthode qui n’allait pas par quatre chemin, mais qui devait avoir l’avantage de se montrer efficace, à défaut d’être facile à réaliser. Bien entendu, elle n’aurait ni le temps ni la capacité d'éliminer tous les sbires de Cypher, mais il y avait là de quoi s’inspirer. Une autre pièce s’ajouta doucement à son plan qui lui paru bien plus constructif. Oui, il y avait peut être des cartes à tirer qui, bien jouées, avaient de grandes chances de lui faire remporter la partie. Elle sortit de ses réflexions intenses et décocha un sourire satisfait à la goule.

“ Merci El’. T’es plutôt cool et sexy comme steak haché. ” plaisanta t-elle.

Elle lui adressa un clin d’oeil complice et attrapa son matériel récemment acquis, plaçant le glock à sa ceinture, rangeant les grenades dans l’une de ses sacoches et prenant dans ses bras le gilet tactique.

“ Promis je te paie un coup à mon retour. Et pour le stand de tir… Je t’avouerais que là j’ai juste envie d’une douche et de pioncer dans un lit. ”

Elle salua amicalement l’armurier et quitta son local, rebroussant chemin pour revenir vers les dortoirs. Celui-ci atteint, elle plaça le nouveau matériel dans son coffre, se débarrassa de ses armes et se dirigea directement vers les douches communes aux femmes du QG. L’eau froide qui coula sur sa peau nue lui fit du bien et lui permit enfin de remettre ses idées en place depuis sa dernière mission. Celle ci s’était montrée plus… intense qu’elle ne l’avait imaginé pour une simple mission de récolte d’informations. Si elle n’avait que du mépris pour Cypher, ce serait se mentir à elle même de dire qu’elle ressentait uniquement la même chose pour ses deux comparses de cette journée. Bien qu’elle n’apprécie pas ça, elle devait avouer qu’ils l’avaient intriguée par leur façon de vivre et leur tempérament assez… intéressant pour de bête gamins des rues. Ils avaient un talent certains pour détourner l’attention et soutirer des possessions aux gens. Calmée par le liquide sur son visage et ses yeux fermés, elle se vida doucement l’esprit, oubliant sa mission passée, Cypher et les deux jeunes garçons pendant un temps.
Lorsqu’elle sortit de la douche, enroulée dans une serviette, la jeune mercenaire se sentait déjà plus sereine. Elle enfila rapidement des sous-vêtements et un débardeur et s’allongea sur son lit de camp, les mains croisées sous sa nuque, observant le plafond. La Cité de Louisiane… Schwartz aimait décidément l’envoyer dans les endroits où elle ne se sentait pas à l’aise. Elle espérait que cette fois sa mission se passerait sans couac, elle n’avait pas envie de décevoir le chef mercenaire, surtout après qu’il lui ait adressé un minimum de mérite. Et puis, cette fois, on entrait tout de même plus dans son domaine : elle avait permission de tuer… Et elle n’aurait pas besoin pour ça de l’aide d’un imbécile de voleur agaçant.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 635
Date d'inscription : 26/06/2015
MessageSujet: Re: [FINI]Entretien avec le patron [RP solo] Sam 1 Oct - 12:11
RP Terminé
Code:
- Liam : +7 pts d’expérience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallouttowrpg.forumactif.org
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FINI]Entretien avec le patron [RP solo]
Revenir en haut Aller en bas

[FINI]Entretien avec le patron [RP solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Citez moi un film où la jolie secrétaire blonde ne fini pas avec le patron ?
» Entretien avec un vieux
» Entrevue avec le DG des Bruins
» Des extraits d'un entretien avec Jean Erich René
» Entretien avec Milandor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Administration :: Archives :: Sujets terminés-