La guerre ne meurt jamais... En 2290, dans les terres désolées de la Nouvelle-Orléans, plusieurs factions s'affrontent pour le contrôle de la région... Qui serez-vous ?
 
CalendrierRechercherFAQAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Ven 26 Aoû - 0:56
L’après midi touchait à sa fin.
Les soleil commençait sa lente chute vers l'horizon.
À cette heure, les habitants de la Louisiane commençaient à rentrer chez eux, fourbus d’une dure journée à travailler pour pouvoir manger.
Ils laissaient peu à peu la place à un autre groupe de citoyens qui animait les rues : les fêtards, les rôdeurs, les gardes de nuit et…. Une petite fille ?

Judy souffla sur ses mains pour les réchauffer. Il faisait plutôt frai en cette fin de journée et elle avait hâte de glisser ses doigts dans la fourrure de Fenhrir. Mais avant d’aller voir son compagnon, elle devait attendre le jeune garçon qui lui avait donné rendez vous ici : Xiang.
Le jeune asiatique qu’elle avait rencontré la veille lui avait promis de la retrouver aux portes de la ville. Là, elle devait lui faire part de son choix quant à la proposition qu’il lui avait faite. Judy angoissait un peu de rencontrer l’étrange famille de Xiang et le fameux Gunther dont il parlait. Mais sa décision était prise : si Fenhrir la suivait, elle accepterait.
La fillette sourit en pensant à cette décision. En restant un peu plus en ville, elle aurait tout le temps de trouver des informations sur sa soeur si elle s’y trouvait bien.
La petite flûtiste frotta ses mains l’une contre l’autre et ressera sa veste trop grande autour d’elle pour se réchauffer. Son regard impatient parcouru les alentours. Elle se trouvait au milieu de la place qui était juste devant l’entrée de la ville. Elle avait préféré être bien visible pour être sûre que Xiang la trouve. Non loin de sa position, contre un bâtiment, la fillette apperçu un groupe de loubards qui l’observait d’un regard bizarre. Mal à l’aise, la fillette détourna les yeux et se balança sur ses pieds. D’un geste réflexe, elle sortit sa flûte et la serra contre elle pour se rassurer.
L’envie de filer dehors rejoindre Fenhrir se faisait de plus en plus forte.
Elle espérait que Xiang n’allait pas tarder...

HS : Intro couuuuurte ! Pardooon ! ><
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Ven 26 Aoû - 13:33
Après une bonne nuit de sommeil et une journée plutôt bien remplie, le jeune Xiang s’était préparé à aller à la rencontre de la jeune demoiselle. La journée s’était écoulée tranquillement, quelques vols de ci de là et surtout, quelques achats… Il y avait une pâtisserie confiserie non loin des quartiers hauts de la ville. Malgré sa sympathie et sa gentillesse avec les enfants, la pauvre vieille ghoule qui la tenait ne roulait pas sur l’or et se faisait même assez souvent traiter de zombie par ses clients courts sur pattes. Mais malgré cela il ne perdait jamais son sourire à l’idée de faire plaisir aux enfants.

Et Xiang était un habitué ! Après avoir passé son enfance à lui acheter de quoi ravager son propre dentier, il en achetait maintenant pour ravager celui des plus petits de sa grande famille. Xiang avait beau s’estimer détaché par rapport à ses propres émotions et au reste du genre humain, ça lui faisait toujours un petit quelque chose d’agréable quand les plus petits l’appelaient "tonton Xiang" ou "frérot", comment ne pas résister face à leurs bouilles d’anges ? Tant pis pour Gunther et sa part, après tout Xiang était son meilleur gagneur alors il pouvait bien se permettre de se faire plaisir de temps en temps non ?

C’est donc équipé de ses sucreries à distribuer que Xiang s’était rendu à son rendez-vous avec, également l’intention d’en proposer quelques unes à la petite fille (en espérant que cette fois, elle aie retenu la leçon et ne refuse pas son cadeau cette fois-ci). Xiang n’eu d’ailleurs pas à la chercher très longtemps puisque sitôt arrivé aux portes de la ville, elle fut très facilement repérable : en train de se faire reluquer par des loubards que seule la présence des gardes interdisait de passer à l’action… Mais Xiang les connaissait : ils n’étaient pas mélomanes et sitôt l’heure de leur shift arrivé, ils n’en auraient rien à foutre et les loubards feraient à cette enfant ce qu’ils avaient prévu, quoi que ca puisse être… Hell les gardes étaient tellement des cons qu’ils pouvaient parfaitement se prendre un seau de pop-corn et regarder plutôt que d’intervenir ! Louisiane’s finest… Ils lui donnaient envie de gerber.

Xiang se dépêcha donc d’arriver au niveau de Judy avec un immense sourire.

- Coucou !
Dit-il, heureux de voir qu’elle était revenue.


hrp : t'arrêtes de t'excuser pour tout ? Mais t'es pire que Judy dis-moi ? ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Lun 29 Aoû - 20:00
Judy commençait vraiment à trouver le temps long.
Cette impression était redoublée par le malaise qu’elle ressentait à être plantée là, sous le regard perturbant des badauds et des rares passants qui rentraient chez eux. La fillette continua de se balancer d’un pied sur l’autre et de serrer son instrument contre elle pour essayer de penser à autre chose. Même si cela donnait plus l’impression qu’elle avait envie d’aller aux toilettes.
Heureusement, quelques minutes plus tard, une silhouette se détacha de l’obscurité d’une ruelle et s’avança d’un pas vif vers elle : Xiang. Le garçon était finalement venu. Il s’approcha d’elle avec un sourire joyeux que la petite flûtiste lui rendit avec soulagement.

“ Coucou ! ” lança à la cantonade le jeune garçon.

“ Salut Xiang ! “ lui répondit la fillette rassurée et tout sourire.

Elle était heureuse de revoir le garçon, et pas seulement parce qu’il brisait la solitude inquiétante dans laquelle elle se trouvait. C’était sans doute l’un des cinq seul visage amical qu’elle avait rencontré dans les Terres Désolées. Et puis elle aimait bien le garçon avec son attitude enjouée et son regard malicieux.
Ne voulant pas rester trop longtemps sur place malgré la présence de son compagnon, la fillette lança avec impatience :

“ On y va ? ”

Sans attendre la réponse, elle attrapa la main du garçon qu’elle entraîna avec elle joyeusement comme elle l’aurait fait avec Liam si elle avait voulu lui montrer quelque chose. Elle s’approcha de la porte d’entrée de la ville. A chaque pas, son sourire se faisait plus étiré et elle se retenait de peu de sautiller sur place. Même s’ils n’étaient séparés que depuis deux jours, Fenrir lui manquait terriblement. Elle avait hâte de revoir le chien-loup.
Pendant qu’ils progressaient vers la porte, la petite mendiante se plongea quelques secondes dans ses réflexions puis finit par aborder le sujet qui arriverait sans doute à un moment :

“ Xiang… J’ai… J’ai réfléchi. Si vous voulez bien de moi et si Fenrir accepte, je veux bien accepter ta proposition. ”

Elle releva ses yeux noisettes vers ceux de son compagnon de route et lui adressa un sourire gêné mais convaincu.

“ Merci encore de me l’avoir proposé. ”

Alors qu’ils parlaient ils arrivèrent à deux pas des portes. Un garde de sécurité à l’air fatigué les interpella alors avant qu’ils ne sortent.

“ Hep ! Une minutes les gosses ! Ou est ce que vous allez ? C’est dangereux de sortir de nuit. “

Prise au dépourvu, Judy le fixa d’un air indécis. Elle s’était stoppé net lorsqu’il les avaient héler et garda le silence, incapable de savoir quoi répondre.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Mar 30 Aoû - 18:10
Un peu surpris par l’enthousiasme de la petite fille, Xiang sourit d’allégresse en la retrouvant et élargit un peu plus ce sourire quand elle lui déclara qu’elle était prête à le rejoindre. Se faisant la voix de Guther, Xiang en profita immédiatement pour rapporter ce qui avait été dit le soir d’avant.
- C’est parfait Judy ! Je suis heureux de savoir que tu vas nous rejoindre. Pour ton chien, Guther a dit qu’on lui ferait une niche dehors sans soucis. Par contre tu seras responsable de le nourrir. Pas de favoritisme, j’espère que tu comprends.
Déclara-t-il avant de la suivre à l’extérieur du portail. Cependant, une chose très inattendue se passa à ce moment là : un garde consciencieux, un garde faisant bien son travail les interpella pour les décourager de sortir. Plus choqué que surpris, Xiang mit bien quelques secondes pour trouver comment réagir avant de se retourner avec un grand sourire confiant.
- Ne vous inquiétez pas, on en a pour cinq minutes, on doit aller chercher quelque chose un peu plus loin, on sera revenus avant la nuit !
Déclara le jeune Xiang au garde qui, d’un geste de la main, leur signifia de faire comme ils voulaient. Consciencieux mais pas zélé donc, ça aurait été trop pour un seul homme…

Les deux enfants disparurent donc dans les ruines alentours de la ville et allèrent chercher Fenhrir pendant de longues minutes… Tout ça pour ne rien trouver. A un moment donné, tandis que Xiang commençait à être las et Judy un peu inquiète, le garçon lui dit d’un ton neutre.

- Bon, ne me cherche pas, je vais là-bas, me soulager, t’éloigne pas d’accord…
Xiang alla donc face à un petit muret et ouvrit sa braguette pour commencer à faire pipi par dessus.
- ‘Tain, commence à me saouler le toutou là… J’espère que ça va pas durer trop long…
Xiang ne finirait jamais sa phrase car on lui répondit par un grognement et l’instant d’après, une immense masse de poils et de crocs se dressa face à lui, n’ayant visiblement pas apprécié de s’être reçu de l’urine dans le visage…
- Môman…

La petite Judy n’eu pas à chercher Fenhrir beaucoup plus longtemps car c’est un joli spectacle auquel elle eu droit : débaroulant de derrière un mur et poursuivit par son toutou, Xiang arriva dans une fuite totalement désorganisée et les bras ballants en l’air tandis que le clebs semblait bien vouloir se payer un sashimi de Xiang.
- Je l’ai trouvé ! Je l’ai trouvé ! Help !
S’écria le jeune garçon en courant dans tous les sens à travers les gravats pour essayer de perdre cette immense bestiole qui voulait le faire terminer dans son estomac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Ven 2 Sep - 1:39
Alors que Judy restait coi devant le garde qui leur jetait un regard réprobateur, Xiang lui ne mit pas longtemps à réagir. Armé d’un sourire innocent et sûr de lui, il répliqua au garde suspicieux :

“ Ne vous inquiétez pas, on en a pour cinq minutes, on doit aller chercher quelque chose un peu plus loin, on sera revenus avant la nuit ! ”

L’homme l’observa puis, rapidement convaincu, leur fit signe de passer.
Pendant qu’ils sortaient tous les deux de la ville, Judy ne cessait de lancer un regard admiratif à son aîné, impressionnée par sa façon de répondre du tac au tac. Puis sa concentration fut vite détournée vers un autre objectif : ils venaient d’arriver dans les ruines qui bordaient la Cité de Louisiane et la fillette espérait trouver rapidement Fenrir.
Malheureusement, l’affaire ne se montra pas aussi rapide qu’elle l’aurait espérée. Au bout de plusieurs minutes de recherches durant lesquelles la petite flûtiste appela son compagnon, ils ne l’avaient toujours pas trouvé.
L’inquiétude commença à monter chez Judy. Fenrir ne semblait pas être là… Évidemment il lui arrivait souvent de s’absenter des heures voir une journée entière. Mais s’il lui était arrivé quelque chose pendant qu’elle n’était pas là pour le soigner ?... Rejetant cette idée, la fillette secoua la tête et chercha de plus belle, le stress commençant néanmoins à s’entendre dans sa voix.
Après un temps certain d’une recherche infructueuse, Xiang qui semblait trouver le temps long lui annonça qu’il allait se soulager, lui demandant de ne pas s’éloigner. Judy hocha rapidement la tête sans y faire vraiment attention et reprit fébrilement ses recherches. Elle avait tellement hâte de revoir son compagnon à fourrure que cette hâte se transformait en angoisse.
Après une soixantaine de secondes sans nouveau résultat malgré ses appels, la fillette poussa un soupir inquiet et se hissa sur un vieux meuble effondré pour s’y asseoir. Où était Fenrir en ce moment ? Est ce qu’il valait mieux l’attendre ici ?
La réponse intervint trois secondes plus tard.
Déboulant de derrière un mur effondré, Xiang arriva en courant et hurlant. Derrière lui, une immense masse de poils noirs lui courait après en grondant.

“ Je l’ai trouvé ! Je l’ai trouvé ! Help ! ”

D’un mouvement rapide, la fillette sauta de son promontoire et couru dans leur direction. Tel un boulet de canon, elle passa devant Xiang qui cavalait toujours pour se jeter au cou de Fenrir.

“ Fenrir ! Tu m’as tellement manqué ! ”

L’animal se stoppa alors net et observa la fillette suspendu à son encolure. De façon presque magique, il changea aussitôt de comportement et s’assit sur ses pattes arrières pour lécher le dos de la petite flûtiste. Celle ci sourit avec joie et frotta avec douceur le pelage de son compagnon. Le chien-loup émit une sorte de ronflement de plaisir.
Judy s’écarta finalement de l’animal pour le regarder droit dans les yeux. Son sourire ne quittait plus son visage. Le chien lui remit un coup de langue sur le nez qui lui tira un petit rire.

“ Arrête ! Je vais être toute gluante après ! ” lança t-elle en riant et repoussant gentiment l’animal qui tentait de la faire tomber par terre en la poussant de sa tête massive.

Mis à part une petite coupure à l’oreille, Fenrir semblait en pleine forme. Bien sûr, il sentait fortement l’urine. Mais bon après cette année passée dans les Terres Désolées, ce genre d’odeur ne dérangeait plus vraiment la fillette.
Revenant à la réalité elle jeta un regard à Xiang qui lui ne semblait pas tout rassuré. Sans doute que l’idée d’avoir failli finir en repas ne l’avait pas vraiment mis en confiance. Sourire aux lèvres et bien décidé à établir le contact, Judy attrapa Fenrir par une touffe de poils de son col et s'approcha doucement du garçon. L’animal la suivit docilement en fixant néanmoins ses yeux jaunes sur lui. Puis elle lâcha le chien et aller chercher le jeune asiatique.
Avec un sourire rassurant elle lui prit doucement la main.

“ Viens, n’aie pas peur, je vais te présenter. “ dit elle très calmement et sérieusement.

Avec un sourire confiant, elle tendit à Fenrir sa propre main libre et lança au chien-loup :

“ Fenrir, je te présente Xiang. Il a été très gentil avec moi et il m’a même aidé à te chercher. Alors tu dois être gentil avec lui d’accord. “

L’animal s’approcha et sa première réaction se présenta sous la forme d’un grondement sourd et inquiétant qui monta dans sa gorge. Son instinct protecteur était revenue à la charge aussi vite qu’il avait revu la fillette. Judy fronça les sourcils et sa voix se teinta de reproches :

“ Fenrir ! C’est pas gentil ça ! Xiang est quelqu’un de bien ! ”

Le chien observa le garçon droit dans les yeux et peu à peu le grondement s’étouffa dans sa gorge. Il parcouru alors doucement la distance qu’il restait entre lui et Xiang et se mit à le renifler par grosses inspirations. Puis, contre toute attention, il le poussa légèrement d’un petit coup de museau, comme s'il avait décidé de lui donner une chance.
Ravie, Judy laissa un sourire radieux revenir sur son visage.

“ Je crois qu’il t’aime bien ! ”
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Ven 2 Sep - 23:50
Tandis que Fenrir fêtait ses retrouvailles avec sa maîtresse, le jeune asiatique n’avait pas prit le temps de se retourner et profita du temps d’avance qu’il avait pour pulvériser tous les records d’escalade du monde connu. Il se retrouva donc au sommet d’un lampadaire et prit là le temps de souffler et d’observer les retrouvailles depuis une distance relativement sécurisé.
Alors qu’il s’étonnait de voir que cet étrange et agressif canidé était capable de trésors d’affection, il entendit un bruit de « crack » qui ne lui dit rien qui vaille.

- Crack ? Co… Co… Comment ça crack ?
Comme en réponse à sa question, le lampadaire commença doucement à basculer sur le côté en entraînant avec lui le jeune garçon qui poussa un cri de stupeur avant de percuter le sol en même temps que le lampadaire, dans un épais nuage de poussière.

Maintenant tout empoussiéré et un peu amoché, Xiang se rapprocha du petit couple en essayant de se dépoussiérer et en maugréant. Cela dit, Fenrir su très vite calmer la mauvaise humeur du garçon par un grognement sourd qui lui signifia qu’il n’avait pas encore totalement abandonné l’idée de faire de lui son repas.

Face à cela, Xiang fit un pas en arrière et afficha une grimasse peu rassurée.

- Héhé… Gentil toutou, gentil… Pas mordre hein…
Puis l’impensable arriva : Judy lui prit la main pour l’approcher de Fenrir. Xiang hésita à la retirer et s’enfuir mais il savait que ce geste hostile signerait certainement son arrêt de mort, il se contenta alors de se laisser sentir en priant intérieurement le bon dieu de ne pas y perdre ses doigts, si utiles pour son travail.

Heureusement pour lui, ses prières finirent par être entendues et le Chien lui donna un coup de museau plutôt qu’un coup de dents, preuve, selon Judy, qu’il l’appréciait. Xiang répondit avec un sarcasme beaucoup moins assuré et plus hésitant qu’à son habitude.

- Oui… Je vois ça oui… Je suis sûr qu’il doit me trouver à son goût…
Passé encore quelques instants d’hésitation, Xiang passa sa main sur le poitrail du chien avec hésitation, avant de constater avec plaisir qu’il se laissait faire. Xiang accéléra alors le mouvement et afficha un vrai sourire d’enfant caressant un chien pour la première fois, ou du moins une des premières fois. Après quelques secondes et quand il eu retrouvé son sourire, il déclara.
- Tu as raison… Du moins il me tolère… Je vais peut-être finir dans son assiette finalement…

Xiang retira alors sa main et une odeur désagréable lui parvînt aux narines : sa propre urine de laquelle il avait aspergé le toutou par mégarde.
- Hum… Désolé pour le… Enfin tu sais quoi…
Dit-il d’un air gêné au chien qui ne semblait pas vraiment réagir à cette déclaration. Après encore quelques instants, Xiang sourit à Judy.
- Bon, on va se rentrer, tu ne crois pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Lun 5 Sep - 20:11
Xiang ne semblait vraiment pas dans son assiette face à ce chien massif qui se trouvait à un pas de lui à peine. Observant son ami à fourrure lui asséner un coup d’épaule, Judy se remémora leur première rencontre. Elle aussi avait pensé finir dévorée par le colosse noir, mais il s’était contenté de lui lécher la main. Elle se souvenait de la peur qu’elle avait eut, la peur de mourir. Mais aujourd’hui Fenrir était son meilleur ami et c’était grâce à lui qu’elle avait survécu depuis sa fuite.
Comme il l’avait fait plusieurs fois, Xiang choisi l’humour décalé pour répondre à son affirmation :

“ Oui… Je vois ça oui… Je suis sûr qu’il doit me trouver à son goût… ”

La fillette lui lança un regard surpris. Puis elle pouffa de rire, finalement amusée par le cynisme du garçon.
Mais malgré son sarcasme, Xiang finit après quelques secondes de latence par passer sa main dans le pelage du chien qui s’était assis tranquillement devant eux. Fenrir se laissa faire, appréciant même la caresse par un clignement des yeux. Le garçon retrouva peu à peu son sourire et la peur disparu de son regard alors qu’il grattait de plus belle l’animal sous la tête.
Judy ne quittait pas son expression radieuse, contente que le courant passe entre les deux. C’était une condition qui devait influencer sa décision quant à la proposition de Xiang. Et elle était contente qu’elle se soit remplie facilement.

“ Tu as raison… Du moins il me tolère… Je vais peut-être pas finir dans son assiette finalement… ” prononça le garçon, toujours sur le ton de la plaisanterie, mais apparement plus rassuré cette fois.

Judy secoua la tête pour lui confirmer cette idée. C’est vrai que Fenrir pouvait paraître impressionnant et effrayant, mais elle savait elle qu’il pouvait se montrer doux et très protecteur avec les personnes qu’il appréciait.
Le garçon prononça des excuses gênées au chien par rapport à quelque chose. Judy ne comprit pas vraiment de quoi il parlait sur le moment. Mais au vu de l’odeur qu’elle avait sentit sur Fenrir sans vraiment y faire attention et de pourquoi Xiang s’était absenté, elle finit par comprendre pourquoi son ami canin s’était énervé. Elle ne put s’empêcher de rire de nouveau, étouffant ce dernier dans sa main pour ne pas vexer l’un des deux. De son coté, le chien se contenta de se donner des coups de langue sur le flan sans vraiment sembler en tenir rigueur au garçon.
Sans doute rassuré, Xiang retrouva totalement son sourire et se tourna vers Judy.

“ Bon, on va se rentrer, tu ne crois pas ? ”

Enfin calmée de son hilarité, la fillette lui adressa un sourire joyeux et hocha positivement la tête. Puis tous les trois se mirent en route et rebroussèrent chemin pour revenir vers la ville. Judy était beaucoup plus joyeuse. Elle avait retrouvé son ami et se sentait prête à rencontrer ce fameux Gunther. Travailler pour avoir un abri ne la dérangeait pas. Elle y avait réfléchi et, si elle ne se sentait pas complètement sûre d’elle, elle était certaine de pouvoir au moins offrir deux services à cet homme : son talent pour la musique et ses capacités en médecine. Il y trouverait bien son compte non ?
Elle jeta un regard à Xiang en souriant. Elle avançait entre lui et Fenrir contre lequel elle posait sa main tout en marchant.

“ Dis, il est comment Gunther ? ” demanda t-elle, curieuse, alors qu’ils se rapprochaient de l’entrée de la Cité.

Si elle en connaissait plus sur l’homme elle saurait peut être quoi dire face à lui. Ce qui ne l’empêcherait pas bien sûr d’être aussi timide que d’habitude. On ne se refait pas...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Mar 6 Sep - 11:56
Tandis qu’il était occupé à faire connaissance avec le beau toutou de la jeune fille, Xiang ne put s’empêcher de remarquer qu’elle était hilare pour une raison qui lui échappait. Bien sûr il y avait sa joie de voir les deux s’entendre, mais ce n’était pas tout et Xiang aurait quand même bien voulu comprendre si elle n’était pas un peu en train de e foutre de sa gueule…
Bah qu’importe se dit-il après un instant de réflexion, autant oublier ça et passer à complètement autre chose. Après donc un bref moment passé à apprivoiser ce chien (qui finalement avait aussi peu d’instinct envers les gens que sa maîtresse, et tant mieux pour les fesses de Xiang), le garçon et la petite fille se redirigèrent vers la porte de la cité. Xiang arrêta le groupe à quelques mètres de cette dernière et commença à observer de loin le garde au sommet de la porte.

- Il n’y a pas de raison qu’il nous laisse pas rentrer avec Fenrir mais on sait jamais. Dans le doute on va attendre la relève d’accord ? C’est dans une grosse dizaine de minutes maximum. Tu gardes un œil sur le garde avec moi, dès qu’il disparait, on a une fenêtre d’une à deux minutes pour rentrer, loupons pas le coche !
Dit Xiang avec l’expérience de ces personnes de l’ombre comme lui, pour lesquelles connaître les rondes des gardes était chose importante.

Xiang et la jeune demoiselle commencèrent donc leur propre garde jusqu’à ce qu’elle demande elle-même quelque chose à propos de Gunther et de son futur hôte. Xiang prit un instant de réflexion et essaya d’être le plus exact possible tout en évitant les détails négatifs inutiles qui pourraient lui faire peur… La manipulation était la clé du recrutement après tout…

- Gunther… Voyons… C’est un vieux monsieur, blanc, d’une soixantaine d’années. Il est chauve, peu de rides et avec une barbiche grise. C’est un monsieur très gentil, accueillant, mais comme je t’ai dit, c’est un peu un hôtel. Perso, il est comme un père pour moi, faut dire qu’il m’a élevé, mais d’autres gens ne le voient pas de cette manière. Mais franchement c’est pas grave, du moment que tu participes financièrement, il se fiche de savoir si tu le considère ou pas, tant que tu le respectes. Si t’as pas besoin d’affection par exemple, c’est pas grave, ça lui laisse plus de temps pour en donner aux autres.
Xiang réfléchit un bref instant, pensif et se disant que ce n’était pas la meilleure manière de vendre le truc, il était trop honnête là… Mais bon, maintenant qu’il était lancé…
- C’est comme je t’avais dit, c’est comme un hôtel-orphelinat. Gunther est très sympa mais il sait se retirer ou avoir des distances avec ceux qui le veulent. Il peut être un simple hôte ou un père de substitution pour toi, selon ce que tu as besoin. Et ai-je mentionné qu’il fait très bien la cuisine ?
Dit Xiang en souriant largement, en pensant au rataupe entier qu’il était sensé cuisiner pour ce soir, avec des tatos et des épices, miam !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Sam 10 Sep - 21:35
Ils étaient arrivés non loin des portes qui marquaient l’entrée de la ville lorsque Xiang les stoppa soudain.

“ Il n’y a pas de raison qu’il nous laisse pas rentrer avec Fenrir mais on sait jamais. Dans le doute on va attendre la relève d’accord ? C’est dans une grosse dizaine de minutes maximum. Tu gardes un œil sur le garde avec moi, dès qu’il disparait, on a une fenêtre d’une à deux minutes pour rentrer, loupons pas le coche ! ”

Judy le regarda avec une légère surprise. Le garçon ne semblait pas beaucoup aimer les gardes de la ville.
Son altercation de la veille avec l’un d’entre eux lui revint en mémoire. En fait, elle comprenait peut être pourquoi… Même si elle était persuadée que tous n’étaient pas pareil. Dans tous les cas elle se plia au plan de son compagnon sans se plaindre. Il connaissait mieux la ville qu’elle et elle ne voulait pas faire d’erreur.
Ils se posèrent donc contre un amas de débris et se mirent à observer l’homme qui surveillait l’entrée de la ville avec son air fatigué. Mais beaucoup de questions brûlaient les lèvres de Judy et bientôt elle n’y tint plus, questionnant Xiang au sujet de Gunther. La réponse ne se fit pas beaucoup attendre, même si le garçon prit quelques secondes pour réfléchir.

“ Gunther… Voyons… C’est un vieux monsieur, blanc, d’une soixantaine d’années. Il est chauve, peu de rides et avec une barbiche grise. C’est un monsieur très gentil, accueillant, mais comme je t’ai dit, c’est un peu un hôtel. Perso, il est comme un père pour moi, faut dire qu’il m’a élevé, mais d’autres gens ne le voient pas de cette manière. Mais franchement c’est pas grave, du moment que tu participes financièrement, il se fiche de savoir si tu le considère ou pas, tant que tu le respectes. Si t’as pas besoin d’affection par exemple, c’est pas grave, ça lui laisse plus de temps pour en donner aux autres. ”

Au fur et à mesure qu’il parlait, Judy essayait de se dresser un tableau mental de ce Gunther. Décrit par Xiang, il semblait être quelqu’un de très sympathique, affectif même. Malgré son cruel manque d’affection, la fillette doutait de se tourner vers un homme qu’elle ne connaissait pas pour le palier, mais elle avait quand même hâte de le rencontrer.
Après un court temps de pause, Xiang conclu :

“ C’est comme je t’avais dit, c’est comme un hôtel-orphelinat. Gunther est très sympa mais il sait se retirer ou avoir des distances avec ceux qui le veulent. Il peut être un simple hôte ou un père de substitution pour toi, selon ce que tu as besoin. Et ai-je mentionné qu’il fait très bien la cuisine ? ”

Judy hocha la tête en souriant à cette dernière question.
Seul quelqu’un qui la connaissait aurait pu lire à cet instant la lueur de tristesse qui brilla dans ses pupilles. Même s’il était aussi gentil qu’il en avait l’air, la petite flûtiste doutait que Gunther tienne lieu de père pour elle. Mais s’il l’était pour plusieurs de ces enfants des rues, ça confirmait à ses yeux qu’il devait être quelqu’un de compatissant.
En tout cas, la réponse de Xiang l’avait un peu plus rassurée sur l’endroit où il l’emmenait. Bien sûr, la présence du garçon y était pour beaucoup dans la réduction de son angoisse.

La fillette releva un regard pensif vers les portes et vit à ce moment là que le garde avait remis son fusil sur l’épaule et rentrait à l’intérieur de la ville en baillant. Elle tapota du doigt l’épaule de Xiang sans quitter l’entrée des yeux. La voie était libre !
Elle attendit le signal de son compagnon. Lorsque celui ci arriva, elle attrapa Fenrir par le col et le poussa à la suivre à la suite du garçon. Encore une fois, l’animal s’exécuta docilement et suivi sa protégée.
Ils se faufilèrent tous les trois à l’intérieur de la Cité de Louisiane pour revenir sur la place à l’entrée.
Du coin de l’oeil, Judy aperçu de nouveau le groupe d’hommes de tout à l’heure qui n’avait toujours pas quitté la place. Les remarquant elle et Xiang, ils eurent quelques messes basses et rires hilares avant de commencer à se rapprocher. Mais soudain Fenrir entra à son tour dans leur champ de vision et leur lança un regard carnassier. Les hommes déchantèrent vite et reculèrent alors en se regardant avec inquiétude. Finalement les grondements du chien eurent raison de ce qui leur restait de courage et ils s’enfuirent. Judy fit un câlin de remerciement à son compagnon à fourrure.

“ Qu’est ce que je suis contente de te revoir Fenrir. ” soupira t-elle de joie en affichant un sourire de bonheur.

Elle se tourna ensuite vers Xiang, sa bonne humeur entièrement retrouvée.

“ Alors ? On va où maintenant ? ” lança t-elle à la cantonade, tout sourire.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Lun 12 Sep - 18:13
Trop concentré sur le choix de ses propres mots, le jeune garçon ne s’était pas rendu compte de la lueur de tristesse qui avait brièvement traversé les yeux de la petite flutiste. Sans se presser, les deux enfants arpentèrent les rues de la ville jusqu’à se faire déranger par les mêmes racailles qui voulaient aller emmerder la petite Judy quelques instants plus tôt. Certes, Xiang était maintenant avec elle mais ils n’avaient pas l’air de reculer, sa présence était certainement peu de choses pour des types qui étaient deux fois plus nombreux et probablement armés… Et de toute façon, Xiang ne savait pas se battre alors.

Sachant donc déjà ce que ce sourire voulait dire, Xiang s’avança vers eux en fouillant sa poche pour en sortir quelques capsules, bien décidé à aller user de sa diplomatie et de quelques piécettes bien placées pour les décoller de leur petit couple. Mais bien vite la solution Fenrir s’imposa et l’impressionnant molosse, ayant probablement anticipé la même chose que Xiang, s’avança en montrant ses crocs et en laissant échapper un grognement guttural qui glaça le sang à Xiang et aux voyous alors même que l’asiatique savait le chien de son côté.
Le voyou étant généralement un être bête et méchant mais pas courageux pour un sou, ils eurent vite fait de se barrer en vitesse face à la gueule pleine de crocs du toutou qui remonta tout de suite un peu dans son estime pour lui avoir évité une dépense inutile (voir un potentiel passage à tabac tout aussi inutile). Bien satisfait lui aussi de son nouvel ami à quatre pattes, Xiang se risqua à lui donner une petite caresse sur le haut de la tête.

- Brave toutou…
Lui dit-il avant de retirer sa main en entendant un timide grognement lui signifiant qu’ils n’étaient pas encore assez proches pour envisager ce genre de familiarités. Vexé, Xiang donna un coup de pied dans une canette tout en fourrant ses mains dans ses poches et maugréant.
Il revint néanmoins rapidement vers la petite Judy pour lui indiquer la route à suivre. Au bout de cinq petites minutes, ils arrivèrent en face d’un immeuble délabré, relativement bien conservé comparé aux ruines à l’extérieur de la ville mais néanmoins un peu austère. Fièrement, le jeune Xiang lui dévoila l’immeuble d’un geste de main.

- TadaaaaaHAAAAAAAAAAAAA !!!!! AAAAHHH ! LÂCHE-MOI !
Hurla-t-il alors que Fenrir avait enserré sa gueule autours de sa main qui, il est vrai, il avait bougé un peu rapidement et près du visage de Judy. Se rendant compte de son erreur, le chien lâcha immédiatement sa victime qu’il n’avait heureusement guère amoché : Xiang s’en sortirait avec une frayeur et une petite entaille, la bête ayant prit soin de ne pas trop abîmer cette personne que sa maîtresse semblait aimer.

Xiang se massa la main et ronchonna de plus belle, mais pas dans sa barbe cette fois-ci.

- Va falloir se calmer là ! Il peut pas grogner ou mordre comme ça les gens qu’il croise ta bestiole, il faudra le dresser quand même !
Dit-il énervé. Quand il finit par ne plus y penser (c'est-à-dire une minute plus tard en grimpant les marches de l’immeuble), il s’excusa auprès de Judy et les deux finirent donc par arriver devant une grande porte de bois. Xiang ferma son poing, se préparant à toquer en se tournant vers Judy.
- Retiens bien ce code d’accord ?
Un coup long, trois coups brefs puis encore deux coups plus espacés. Après une petit instant d’attente, le verrou se déverrouilla et c’est un petit garçon d’environ 6/7 ans qui ouvrit la porte. Tout sourire, ce dernier annonça à Xiang :
- T’as failli être en retard pour le manger !
Puis il se tourna vers Judy, de suite plus intimidé.
- Bonjour m’dame, c’est vous la nouvelle ?
Demanda-t-il sans vraiment savoir comment s’adresser à elle. Xiang, lui, mis la main à sa poche de derrière et attira ainsi son attention.
- Alex… J’ai un petit quelque chose pour toi.
Et il sortit un imposant paquet de bonbons qu’il imposa à la vue de l’enfant. Ses yeux se mirent alors à briller et il lui en donna quelques uns dans sa petite main.
- Le reste c’est pour les autres, ne mange pas tout d’un coup, d’accord ?
Dit-il avec un sourire bienveillant tandis que l’enfant secouait frénétiquement sa tête et s’en allait plus loin déguster son butin.
- Gunther, je suis rentré, avec la nouvelle !
Annonça Xiang en accrochant son pardessus à un porte-manteau à gauche. Un instant plus tard, un homme chauve, d’une soixantaine d’années mais bien conservé, avec une barbichette apparu. Conforme à la description que Xiang avait donné à Judy. L’homme s’avança d’un pas lent avec un sourire bienveillant sur son visage.
- Bonjour Xiang, welcome home boy.
Dit-il en ébouriffant les cheveux du garçon. Puis il se pencha sur Judy.
- Alors c’est toi la petite flûtiste de rue dont Xiang m’a parlé, Judy c’est bien ça ? Je m’appelle Gunther, enchanté de faire ta connaissance.
Qu’il dit en lui tendant sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Mer 14 Sep - 21:27
La réaction renfrognée de Xiang devant le léger grognement de Fenrir tira un petit sourire mi-gêné mi-amusé à Judy. Elle savait qu’il était rare que son ami accorde sa confiance à un autre humain et celle ci n’allait sans doute pas arriver en un jour.
Malgré son attitude vexée, le garçon s’avança dans les rues, enjoignant la fillette à le suivre. Le chemin ne fut pas très long et après quelques minutes seulement ils s’arrêtèrent devant un grand bâtiment en piteux état mais debout au moins. Judy observa l’endroit de ses yeux curieux. Elle n’avait pas imaginé un lieu si grand quand Xiang lui avait parlé de l’endroit où il vivait.
Celui ci lui décocha un sourire fier et présenta l’immeuble d’un geste de la main avec une exclamation joyeuse… qui se transforma en cri de peur lorsque Fenrir lui attrapa vivement la main dans sa gueule. Judy comprit en un éclair que le chien avait interprété le fait que la main de Xiang lui frôle le visage comme un geste d'agression.

“ Fenrir ! Lâche le ! ” s’écria Judy, paniquée, en attrapant l’oreille du molosse.

Mais elle n’eut pas besoin d’insister car le chien-loup, comprenant qu’il s’était trompé, ouvrit la gueule pour libérer sa victime. Judy se précipita pour examiner la main de Xiang en la prenant dans les siennes. Fenrir n’avait pas réellement mordu, s’étant contenté de maintenir le garçon et ce dernier s’en tirait avec une simple égratignure. Avant qu’elle ait pu lui proposer de le soigner, le garçon retira sa main pour la masser et ronchonna :

“ Va falloir se calmer là ! Il peut pas grogner ou mordre comme ça les gens qu’il croise ta bestiole, il faudra le dresser quand même ! ”

Gênée, Judy se tritura les mains avec malaise et baissa les yeux d’un air penaud.

“ Dé… Désolée Xiang… Fenrir l’a pas fait exprès… “

Le garçon ne répondit pas et s’avança vers l’immeuble, énervé. Judy le suivit, embarrassée et gravit derrière lui les marches qui menaient à la porte d’entrée. Xiang sembla se calmer d’un seul coup et s’excusa même pour ses propos auprès d’elle. Elle lui adressa un petit sourire timide et secoua la tête pour lui signifier que ce n’était rien.
Puis le garçon se concentra sur la porte face à eux et leva son poing fermé.

“ Retiens bien ce code d’accord ? ”

Judy ne comprenait pas trop ce qu’il voulait dire mais dans le doute elle se concentra très sérieusement sur les gestes de son compagnon. Celui ci leva le bras et frappa une sorte de rythme sur la porte que Judy n’eut aucun mal à détailler avec son oreille musicale : un coup appuyé, trois rapides et deux derniers plus lents. C’était comme une étrange mélodie.
Après quelques secondes d’attente, la porte cliqueta de l’intérieur et s’ouvrit sur un petit garçon. Bien plus jeune que Judy, il adressa un grand sourire joyeux à Xiang avant de lui lancer joyeusement :

“ T’as failli être en retard pour le manger ! ”

Il se tourna ensuite vers Judy et ajouta plus timidement :

“ Bonjour m’dame, c’est vous la nouvelle ? ”

“ Heu… “ répondit maladroitement Judy avant de hocher la tête, sans trop savoir quoi dire d’autre.

Peu habituée à croiser des enfants plus jeunes qu’elle, elle ne savait pas bien comment réagir. Mais pour ne pas paraître plus intimidante au petit garçon, elle lui adressa un gentil sourire et un petit signe de la main.
Xiang attira alors son attention et sortit d’une poche un sachet contenant d’étranges petites sphères colorées. Intriguée, Judy le regarda en donner quelques unes au petit garçon. Ca semblait être une sorte de rituel qui rendait d’ailleurs l’enfant ravi vu comment ses yeux s’étaient illuminés.

“ Le reste c’est pour les autres, ne mange pas tout d’un coup, d’accord ? ” l’avertit Xiang en lui adressant un sourire protecteur.

Judy se mit à sourire elle aussi en regardant l’enfant partir, tout joyeux, et Xiang se redresser. Le garçon semblait si protecteur avec cet enfant. On aurait dit un grand frère avec son cadet. Ca lui rappelait un peu la façon dont Liam se comportait avec elle lorsqu’elles étaient encore ensemble. En disant qu’ils étaient une grande famille, Xiang ne semblait pas avoir menti.
Alors que le garçon entrait et annonçait son arrivée, la fillette se tourna vers Fenrir. Elle frotta affectueusement le chien sur le col et lui lança un regard d’excuse.

“ Fenrir… Il vaut mieux que tu restes là pour le moment. Je viens te chercher le plus rapidement possible, d’accord ? “

Le chien s’ébroua pour montrer son désaccord mais sous l’instance de Judy finit par se coucher de mauvaise grâce par terre devant la porte. Au vu de sa dernière réaction avec Xiang qu’il tolérait pourtant, Judy préférait que le chien n’entre pas avec elle, du moins jusqu’à ce qu’elle se soit présentée aux personnes à l’intérieur. Elle ne savait pas trop quelles seraient les réactions du chien s’il y avait beaucoup de monde pour s’approcher d’elle.
Elle entra à la suite de Xiang, jetant un oeil coupable à son compagnon à fourrure qui attendait sagement devant la porte. Elle rejoignit ensuite le garçon et attendit derrière lui en observant les alentours avec curiosité. Un homme dans la force de l’âge sortit alors d’une pièce et s’approcha d’eux. Il était chauve et arborait une barbiche étonnement bien entretenue. Un sourire accueillant s’étirait sur son visage.
L’homme, dont Judy se douta qu’il devait être le fameux Gunther, ébouriffa les cheveux de Xiang en lui souhaitant la bienvenue. Puis il se tourna vers elle et la fillette se sentit plus gênée que jamais. Le rouge lui monta d’ailleurs de nouveau aux joues.

“ Alors c’est toi la petite flûtiste de rue dont Xiang m’a parlé, Judy c’est bien ça ? Je m’appelle Gunther, enchanté de faire ta connaissance. ”

Gunther avait parlé d’une voix bienveillante et lui tendait une main amicale. Judy l’observa droit dans les yeux malgré sa timidité. Il avait un regard paisible où brillait néanmoins une lueur étrange que la fillette ne réussit à identifier. Finalement, souriant timidement, elle accepta la main de l’homme et la serra. En même temps, elle inclina respectueusement la tête.

“ Enchantée monsieur Gunther. ”

Un geste et des paroles que lui avaient inculqués ses anciens maîtres et qu’elle avait du mal à perdre. Il faut dire qu’à l’époque si elle les oubliait, c’était le placard direct sans nourriture ni eau.
Continuant sur sa lancée, la petite fille reprit sans perdre son sourire :

“ Merci beaucoup de m’accueillir chez vous. Je ne serais pas un boulet pour vous, promis. ”

L’homme ne répondit rien mais sembla satisfait d’une telle affirmation.
Finalement, il lança joyeusement aux deux jeunes gens :

“ Allez il y a des tacos qui vous attendent les jeunes. Il faut me remplir ces estomacs. ”

Il fit alors volte-face et repartit par là où il était venu, les enjoignant à le suivre. Avant qu’ils lui emboîtent le pas, Judy jeta un regard à Xiang et ses yeux tombèrent sur sa main, toujours marqué d’une petite entaille sanguinolente. Elle sortit alors de sa sacoche un morceau de tissus qu’il lui restait et la bouteille de lotion d’antiseptique trouvée dans les ruines alentours deux semaines auparavant. Puis elle attrapa délicatement la main du garçon pour examiner la blessure.

“ Attends, je vais te soigner ça. “ proposa t-elle au garçon sans vraiment lui laisser le choix.

Elle massa d’abord la peau autour de la blessure pour détendre les tissus. Puis elle imprégna d’un peu de lotion le bandage qu’elle avait sorti. Pour finir, elle appliqua délicatement la partie humide sur la blessure et entoura la main du tissu pour finalement faire un noeud. Elle tourna doucement la main devant ses yeux pour constater son travail puis la lâcha enfin.
Relevant la tête, elle adressa un sourire satisfait à Xiang.

“ Encore désolée pour Fenrir… Il veut juste me protéger. ”

HS : J'ai fait parler et agir Gunther. Du coup si j'ai fait n'importe quoi préviens moi hein, je modifierai. ^^
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Dim 18 Sep - 14:39
L’incident « code Fenrir » fut, heureusement, bien vite oublié par le jeune Xiang qui entraîna à sa suite la petite Judy dans l’immeuble ; Ce serait mentir que de dire qu’il ne s’était pas retourné à plusieurs reprises pour vérifier que le chien-loup n’essayait pas de se tailler une tranche de derrière s’asiat’, mais heureusement tout se passa bien, le chien faisant même profil bas après son erreur.

Bien content d’être à la maison et de revoir la vieille et familière face de Gunther, Xiang se laissa ébouriffer les cheveux par le monsieur et s’effaça un peu pour laisser Judy faire connaissance avec lui. L’introduction se passa bien et Xiang n’en fut que plus aisé, la remarque de la flûtiste à propos d’être un boulet les surpris tous les deux mais Gunther, après un instant de réflexion sur ce qu’il allait lui dire, conclût en ces mots :
- Je n’en doute pas. Viens, partage notre repas, je t’en prie.

Xiang, déjà l’eau à la bouche, allait s’empiffrer de tacos quand la petite Judy lui retînt la main. Il se demanda ce qu’elle lui voulait avant de la voir sortir un chiffon et de comprendre aussitôt. Xiang se laissa faire malgré les picotements générés par les produits qu’elle lui mit et repris sa main en la rassurant.
- Ce n’est rien, ‘espère juste que Fenrir va s’habituer à la vie en ville c’est tout, il faudra que tu le ménages dans des premiers temps car tu pourrais avoir des problèmes avec lui, s’il ne sait pas se maîtriser.

Une fois cet incident définitivement oublié Judy et Xiang se dirigèrent vers la table mais se firent barrer la route par une petite fille de 6 ans, haute comme trois pommes avec son ours en peluche sous le bras et l’air en rogne. Xiang s’agenouilla vers elle, plongeant déjà sa main dans sa poche.
- Eh bien Léonie, il faut pas faire la grimasse comme ça, j’ai un cadeau pour toi, tu vas voir.
Ignorant totalement l’asiatique, elle désigna la nouvelle venue d’un geste de la main.
- Bas les pattes de Xiang ! C’est mon n’amoureux à moi d’abord !
Surpris autant que Judy, Xiang ria puis rassura la petite fille en lui disant que ce n’était pas son amoureuse. Il lui glissa quelques bonbons dans la main qui eurent tôt fait de la calmer et elle s’en alla en les mâchonnant.
- Mouais… Je te surveille quand même ! Non mais !

Après cette brève interruption, Xiang et Judy purent aller à la table à manger autours de laquelle étaient assis une douzaine de gamins d’un âge varié, allant du bambin à l’adolescent presque adulte, en dehors de Gunther bien sûr… Xiang passa auprès de tous les petits pour leur donner leur ration de bonbons puis introduisit Judy aux plus grands : David qui avait 15 ans et était son « meilleur ami » selon ses mots, mais également Jack, 17 ans, un grand blond avec des yeux bleus, costaud te au visage agréable, Laeticia âgée de 16 ans qui était un peu une maman pour tout le monde (selon ses mots encore) et enfin Hugo, 12 ans, que Xiang désigna comme son meilleur « apprenti ». Le reste des enfants avaient soit l’âge de Hugo ou moins et étaient beaucoup trop occupés par leur dégustation pour prêter attention à Judy pour le moment.


Code:
- 1 gros paquet de bonbons

inventaire actif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Lun 19 Sep - 22:03


Songeuse, Judy suivi Xiang, pensant à ce qu’il venait de dire.
Ménager Fenrir… Sans doute devrait elle le sortir de la ville pour ganbader dehors au moins un jour sur deux. Si elle ne doutait pas que son compagnon à fourrure l’aimait et avait autant de fidélité pour elle qu’elle en avait pour lui, elle ne voulait pas lui imposer de rester enfermer en ville tout le temps… Fenrir aimait courir librement.
La fillette essaya de se rassurer en se disant que c’était une situation temporaire. Dès qu’elle aurait retrouvé Liam, ils pourraient quitter de nouveau la Cité. Après tout, sa soeur et elle avaient toujours été des nomades. Les villes n’étaient pas vraiment leur milieu naturelle…
La petite flûtiste finit par chasser ses doutes et ses troubles pour se reconnecter à la réalité lorsque Xiang poussa une porte et l’invita à le suivre. Ils entrèrent dans une pièce qui était presque entièrement occupée par un immense table longue. Il y avait beaucoup d’enfants ici, et tous s’activaient autour de cette table.
Mais alors qu’ils s’avançaient à leur tour, une petite fille déboula de la gauche pour leur couper la route. A sa taille et son visage, Judy jugea qu’elle ne devait pas avoir plus de 6 ou 7 ans. Elle serrait sous son bras un ours en peluche et affichait une mine renfrognée. Ses yeux plein de défi s’étaient fixés sur la flûtiste, plus grande qu’elle.

“ Eh bien Léonie, il faut pas faire la grimace comme ça, j’ai un cadeau pour toi, tu vas voir. ” lança Xiang en s’agenouillant à sa hauteur.

La fillette lui adressa à peine un regard, toute son attention et son mécontentement tourné vers Judy.

“ Bas les pattes de Xiang ! C’est mon n’amoureux à moi d’abord ! ” lâcha t-elle finalement.

Judy la regarda avec surprise. Puis, alors que Xiang riait de bon coeur, elle se retint de pouffer de rire d’une main pour ne pas vexer la petite Léonie. Son hilarité passée, le garçon lui donna également quelques unes des sphères colorées et lui assura que Judy n’était pas son amoureuse. Attendrie, celle ci adressa un sourire amical à la petite fille. Puis, jouant son jeu, elle mit une main sur son coeur et leva l’autre de manière solennelle.

“ Promis, je n’y touche pas ! Il est à toi. ” prononça t-elle comme un serment.

“ Mouais… Je te surveille quand même ! Non mais ! ” grommela l’enfant en s’éloignant, machonnant les sphères colorées.

Amusée, Judy la regarda partir sans perdre son sourire. Puis elle suivit Xiang qui s’était avancé vers la table.
Elle jeta un regard à la douzaine d’enfants présents, tout à coup de nouveau très intimidée. Tous étaient différents. De par leur âge, leur taille, leur couleur de peau, de cheveux… Mais tous riaient, mangeaient et s’entraidaient dans une joyeuse organisation. La notion de “famille” ne parut alors plus si étrange à Judy qui sourit sans s’en rendre compte.
Elle observa Xiang passer de l’un à l’autre en tapotant des épaules, ébouriffant des cheveux et  distribuant le reste des sphères colorées. Plus que jamais elle eut l’impression de voir un grand frère s’occupant de sa famille.
Le garçon revint ensuite vers elle et alla lui présenter les plus grands de la fratrie. Judy se trouva alors malgré elle au centre de l’attention et se sentit extrêmement mal à l’aise. Néanmoins elle fit bonne figure, essayant d’ignorer le rouge qui lui était monté aux joues et adressa des sourires timides aux quatre personnes que lui présenta son ami. Elle serra des mains, reçu des tapes dans le dos et répondit à chaque fois par des salutations gênées mais respectueuses.
Quelques minutes plus tard, elle se retrouva assise à la table, entre un enfant qui dévorait sa nourriture en s’en mettant partout et le dénommé Hugo que Xiang avait désigné comme son “apprenti”. On lui servit des aliments qu’elle ne connaissait pas dans son assiette et on lui tendit un verre d’eau. Un peu troublée par tout ça, Judy se fit la plus petite possible et garda le silence. Choses un peu dures quand on est au milieu d’enfants de sa taille voir plus petits. Sans oublier son voisin de table qui se mit à la bombarder de questions.
D’où est ce qu’elle venait. Comment elle connaissait Xiang. C’était quoi son meilleur “coup”. Qu’est ce que c’était l’objet à sa ceinture.
Déstabilisée, la fillette s’efforça de répondre aux questions. Du moins à celles qu’elle comprenait parce qu’elle n’avait aucune idée de ce que le garçon entendait par “son meilleur coup”.
Toujours aussi mal à l’aise, les joues rouges, elle fut contente lorsque Hugo prit une pause pour répondre à Xiang à coté de lui qui venait de l’interrompre. Elle en profita pour examiner ce qu’il y avait dans son assiette. L’odeur seule lui déclenchait de violent gargouillement. Elle attaqua donc avec appétit, suivant l’exemple des autres attablés. La nourriture, composée de petites galettes fourrées avec de la viande épicée, était succulente et se remit à rougir mais de plaisir cette fois.
Après avoir engloutit rapidement une bonne partie de son assiette, elle se retint néanmoins pour le reste qu’elle garda de côté. Fenrir aurait sans doute faim. Elle se laissa aller contre sa chaise et laissa échapper un soupir de satisfaction. Un tel repas relevait presque du miracle dans sa vie actuelle.
Ses yeux parcoururent l’assemblée qui bavardait joyeusement en engloutissant les rations. Rendue plus à l’aise par sa satiété elle interrogea à son tour le garçon à sa droite.

“ Et toi ça fait longtemps que tu es là ? Et il t’apprend quoi Xiang si tu es son apprenti ? ” demanda t-elle, curieuse.


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Mar 20 Sep - 11:41
Même si Xiang aurait préféré un autre type d’introduction entre Léonie et Judy, cet épisode ne fut au final pas vraiment une remarque noire dans la journée puisque même la petite Judy le prit bien et rentra dans son jeu non sans une pointe d’humour que leur cadette ne sut déceler.

Amusé, le jeune asiatique invita la petite Judy à la suivre et prit place à ses côtés autours de cette grande table conviviale. Ayant l’estomac dans les talons, Xiang attendit brièvement que la petite Judy ait terminé les présentations avant de s’empiffrer de son taco de manière très gloutonne. Cependant il ne perdit pas de vue le petit Hugo qui était de l’autre côté de Judy… Est-ce qu’il allait lui mettre son coup en l’air ?

Quand il parla de son meilleur coup, c’était sûr, il aurait eu le droit à un coup de pied s’il avait été à côté de Xiang. Au lieu de ça, Xiang dut se contenter d’accrocher son regard quand il lui accorda un minimum d’attention et donc de le regarder avec insistance, mettant ainsi en exergue le fait qu’il lui interdisait de parler de leurs activités habituelles en sa présence.

Heureusement habitué aux codes et à la communication non orale, le petit Hugo ferma sa grande bouche et se contenta de profiter de son taco, jusqu’à ce que Judy lui demande ce que Xiang faisait. Il lui répondit par politesse et en essayant d’éluder la question de manière habile… Un peu comme Xiang lui avait appris.

- Bah Xiang il est… Heu… Croupier ! Ouais c’est ça, croupier. Il m’apprend. Il pourra te montrer si tu veux ! Quand à moi, je suis là depuis que je suis tout petit, comme Xiang en fait !
Dit-il en jetant un regard inquiet à Xiang, pour s’enquérir de sa satisfaction à propos de la réponse qu’il venait de formuler. Satisfait, Xiang hocha brièvement de la tête et compléta l’explication.
- Je te montrerai demain si tu veux. Je montrerai tout ce que je sais !
Dit-il même avec un petit sourire carnassier, satisfait à l’idée de passer à l’étape final de son plan. Judy avait l’air d’avoir le cœur tendre, ce n’était pas facile d’en faire des voleurs de ces gens là… Mais la perspective de deux repas chauds tous les jours et d’un travail rentable à défaut d’être moralement irréprochable avait souvent raison des plus récalcitrants. Xiang l’avait déjà fait dans le passé, de recruter des enfants, mais c’était la première fois qu’il le faisait avec quelqu’un d’aussi vieux… Il fallait tenter malgré tout !

- Sinon, il est bon le taco ?
Demanda Xiang ravi de voir la petite fille autant se régaler, tout en se disant en même temps que sa résolution de ne pas manger de viande semblait ne pas avoir duré aussi longtemps que ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Mar 20 Sep - 22:35


" Bah Xiang il est… Heu… Croupier ! Ouais c’est ça, croupier. Il m’apprend. Il pourra te montrer si tu veux ! Quand à moi, je suis là depuis que je suis tout petit, comme Xiang en fait ! ”

Ce fut la réponse que lui donna Hugo lorsqu’elle l’interrogea. Indécise, Judy l’observa de ses grands yeux curieux. Croupier ? Elle n’avait aucune idée de ce que c’était qu’un croupier… Mais ce qui l'étonnait le plus, c’était la réaction du jeune garçon. Il avait parlé d’une voix hésitante et troublée en jetant des regards réguliers à Xiang derrière elle. Pourquoi avait il eut tout à coup aussi mal à l’aise qu’elle.
Devant l’absence de réponse à cette question, Judy préféra garder le silence et se contenta d’un regard vers Xiang. Celui ci lui adressa un sourire gentil mais… un peu bizarre et approuva son apprenti :

“ Je te montrerai demain si tu veux. Je montrerai tout ce que je sais ! ”

“ D’a… D’accord. ” répondit la petite flûtiste en lui rendant timidement son sourire.

Elle ne savait pas pourquoi, mais la réaction des deux garçons l’avait un peu interloqué, comme si quelque chose clochait. Enfin bon, c’était sans doute rien d’important. Aussi se concentra t-elle de nouveau sur son verre qu’elle vida à grandes gorgée.

“  Sinon, il est bon le taco ?  ” reprit Xiang en changeant de sujet.

Judy n’avait pas perdu sa bonne humeur, surtout pas à cause de quelques doutes sans importance. Elle lui adressa un sourire joyeux retrouvé et hocha vivement la tête. Elle ne savait pas ce qu’il y avait dans ce drôle de pain mais ça avait vraiment bon goût avec ces épices qui piquait la langue.

“ C’est super bon ! Y a quoi dans ces...taque-haut ? ”

Elle lança un regard interrogatif au jeune garçon. Dans un même temps, elle sortit de sa sacoche un autre morceau de tissu et enveloppa le plus discrètement possible les restes de son repas. Bien évidement, Xiang avait du le remarquer et elle voulu se justifier auprès de lui.

“ Fenrir aura sans doute faim lui aussi… Bon normalement il mange de la viande mais c’est juste pour ce soir. ”

Elle rangea la nourriture emballée dans une poche de son manteau trop grand tout en adressant un sourire gêné à son hôte.
Cela faisait un certain temps que la fillette n’avait plus mangé de viande cuite. Depuis que les méchants-hommes avaient attaqué son clan à vrai dire. On ne servait pas de la viande aux esclaves, et Fenrir n’était pas spécialement doué pour cuir ses proies. Aussi, malgré qu’elle ait trouvé ça délicieux, Judy ne se doutait pas un seul instant qu’elle venait de manger un animal mort.

HS : La fin est un petit peu tirée par les cheveux désolée... Mais j’avais oublié que Judy était végétarienne…>-<
Ça c’est parce que j’ai trop parlé de Sanguine ces derniers temps… ^^”




Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Mer 21 Sep - 13:12
Après avoir fusillé du regard Hugo pendant plusieurs secondes (qui faisait maintenant profil bas et profitait gentiment de son taco en ferma sa grande g…), Xiang s’était maintenant intéressé à Judy et son manque d’enthousiasme dans sa réponse le surpris, elle qui était d’habitude si volontaire et motivé à l’idée d’apprendre de nouvelles choses, là elle était en train de le surprendre…

Mais qu’à cela ne tienne se dit le jeune Xiang, il ne la connaissait que depuis deux jours et elle n’avait pas fini de le surprendre, tout comme lui était également très loin d’avoir fini de la surprendre ohlà oui… Très très loin… Xiang eu même un genre de petit sourire méchant à cette pensée mais l’effaça immédiatement, indigné par son propre subconscient.
Un peu plus tard, il sourit tendrement quand la petite fille demanda ce qu’il y avait dans les taque-haut et son emploi de cette expression lui fit élargir son sourire tendre. Il lui répondit sans plus attendre.

- Eh bien tu vois, c’est une petite galette de maïs avec de la viiiiiii……
Xiang freeza à cet instant, se rendant compte de sa bourde qu’il rectifia de suite.
- Viande de blé. Normalement ça se fait avec de la viande tout court, mais comme il y en avait pas, Gunther le fait en mettant des épices dedans, on y voit que du feu…
Xiang ne craignait pas les autres, ils savaient comment il fonctionnait et sauraient tenir leur langue, par contre David qui était face à lui et parfois un peu lent d’esprit afficha une mine surprise. Xiang lui répondit en lui lançant un regard infernal et en marmonnant entre ses dents.
- Je me trompe ?
N’ayant pas envie de contredire Xiang alors qu’il était dans cet état, le jeune homme sourit doucement et secoua la tête.
- Heu… Non non…
- et en plus t’as des petits légumes : de la tato, salade, ce qu’on a sous la main quoi.
Qu’il répondit en en reprenant une bouchée et en espérant qu’elle ne se doute de rien… Et effectivement elle ne se doutait de rien à voir sa réflexion pour quand elle emmena sa moitié de repas à Fenrir. Mais qu’elle naïveté prodigieuse se dit alors Xiang ! Il faudra absolument que je la reprenne en main, sinon elle fera pas deux minutes dans la rue, ajouta-t-il à sa réflexion en pensée. Il l’arrêta cependant avant qu’elle ne franchisse la porte.
- C’est pour les humains ce que tu prends, je pense qu’il préfèrera autre chose.

Il invita ensuite Judy à le suivre et découvrit dans la cuisine un épais steak de rataupe, à moitié mouliné pour faire la viande des tacos (mais ça elle devait l’ignorer) et prêt à être salé pour être consommé plus tard. Xiang s’en empara et le glissa sous son manteau.
- Notre secret hein ? Et c’est la première et la dernière fois, il faudra que tu lui achètes toi-même de la viande à ton chéri !
Dit-il en poussant un doigt sur le nez de Judy, tout en riant. Tandis que les autres débarrassaient la table, lui et Judy sortirent donc sur le pas de l’immeuble en lousdé afin d’apporter sa pitance à l’animal de Judy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Jeu 22 Sep - 19:31


La réponse de Xiang à sa question ne se fit pas attendre.

“ Eh bien tu vois, c’est une petite galette de maïs avec de la viiiiii…... ”

Il se stoppa d’un seul coup pour reprendre tout de suite après :

“ Viande de blé. Normalement ça se fait avec de la viande tout court, mais comme il y en avait pas, Gunther le fait en mettant des épices dedans, on y voit que du feu… ”

Judy le regarda avec de grands yeux surpris. Puis elle tourna son attention vers la nourriture qu’elle était en train d’emballer. Viande de blé ? Elle n’était même pas au courant qu’on pouvait faire de la viande avec du blé. Cette révélation pouvait arranger bien des choses avec sa difficulté à manger de la chaire animale.
Elle releva le regard et un sourire ravi vers Xiang. Ce dernier fusillait des yeux l’un des plus grands, David, assis en face d’eux et lui demanda d’une voix presque menaçante s’il se trompait. Le concerné sourit et répondit rapidement.

“ Heu… Non non... ”

Ce à quoi Xiang embraya en continuant à vanter les mérites du repas :

“ Et en plus t’as des petits légumes : de la tato, salade, ce qu’on a sous la main quoi. ”

Judy regarda une dernière fois le “taque-haut” qu’elle emballait, ayant du mal à réaliser la chance qu’elle avait de pouvoir manger un plat aussi complet. Ca ne lui était pas arrivé depuis très longtemps. Elle avait même fini par s’habituer aux conserves qu’elle trouvait.
Une autre personne aurait sans doute trouvé tout cela suspect et les explications du jeune garçon presque bancales. Mais Judy avait ce très gros défaut qui était aussi sa plus grande qualité de croire en la bonté cachée de chacun. L’espoir, voilà ce qui lui permettait d’avancer et ce sur quoi elle basait sa vie. Une vision bien innocente et naïve de la vie, mais qui lui donnait la force de surmonter tout ce qu’elle avait vécu jusqu’à présent.
Elle adressa donc un nouveau sourire à Xiang. Puis vint le sujet de Fenrir. Alors qu’elle quittait la table en s’inclinant devant les autres pour s’excuser, le jeune garçon la rattrapa et l’arrêta d’une main sur l’épaule.

“ C’est pour les humains ce que tu prends, je pense qu’il préférera autre chose. ”

Il s’avança alors vers une autre sortie et d’un geste de la main, invita la fillette à le suivre. Intriguée, Judy le suivit. Ils pénétrèrent dans ce qui était de toute évidence la cuisine. Xiang s’approcha d’un gros morceau de viande sanguinolent qui trônait sur un plan de travail. Judy eut une grimace de dégoût mais s’abstint de tout commentaire. Xiang lui épargna de le toucher et le fourra sous son manteau. Puis il revint vers la petite flûtiste et, d’un doigt, la poussa légèrement en appuyant sur son nez.

“ Notre secret hein ? Et c’est la première et la dernière fois, il faudra que tu lui achètes toi-même de la viande à ton chéri ! “

Sur ces paroles, le garçon se mit à rire. En se frottant le nez, un peu interloquée, Judy lui sourit timidement et approuva de la tête.

“ Dehors il sait très bien trouver sa nourriture. C’est un bon chasseur. J..Je pensais l’y emmener un peu chaque jours... “

Ils repassèrent ensuite par la salle à manger et sortirent sans que personne ne s’en rende compte. Arrivés dehors, ils retrouvèrent Fenrir qui attendait patiemment sur le perron, couché par terre et la tête posée sur les pattes. Le chien redressa la tête en les voyant arriver et huma l’air, preuve qu’il avait senti la viande. Lorsque Xiang la sortit de son manteau, il se redressa directement, l’oeil brillant. Et quand on la lui lança, il se leva sur ses puissantes pattes arrières et l’attrapa également au vol. Ravie de retrouver son compagnon, Judy s’approcha en souriant alors que celui ci s’allongeait pour manger son repas. Elle fit un câlin à l’animal, appréciant la douceur de sa fourrure. Puis, laissant le chien manger, elle recula un peu et s’assit sur une marche en s’appuyant sur ses mains pour se pencher en arrière.
Pendant quelques instants, elle observa le ciel, la tête ailleurs. Il se sentait confiante. Alors que quelques jours plus tôt elle avait peur de s’aventurer en ville, celle ci lui avait finalement offert plus que ce qu’elle avait espéré : des rencontres incroyables, de bonnes chances de retrouver sa soeur, un toit pour la nuit et, peut être une nouvelle amitié. La fillette lâcha la voûte céleste du regard pour poser ses yeux sur Xiang en redressant le buste.

“ Dis Xiang, je me demandais… Pourquoi tu fais tout ça pour moi ? Je veux dire… Je suis juste une fille que tu as croisé dans la rue… Mais tu m’as aidée. ”

Son regard curieux et reconnaissant ne lâcha pas le garçon. Elle n’était toujours pas méfiante car sa confiance en Xiang grandissait, mais elle se posait réellement la question.
Puis, les yeux à nouveau perdus dans le vague, elle laissa un sourire apaisé naître sur son visage et prononça presque pour elle même :

“ Je suis sûre que Liam et maman me cherchent aussi. On va bientôt se retrouver, je le sais. “

La petite fille adressa un sourire plein d’espoir au jeune garçon et enchaîna, réellement pour lui cette fois.

“ Il faudra vraiment que je te les présente ! Maman est très gentille et elle sent toujours le lilas. Et Liam est très jolie et aussi très gentille quand on la connait je t’assure. ”

Elle se rappelait toujours des paroles du garçon. “C’est devenu … Quelqu’un de méchant je pense… Et d’effrayant.”. Judy était sûre que, malgré tout ce qu’elles avaient vécues, Liam ne pouvait être devenu totalement méchante, elle la connaissait trop bien.


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Ven 23 Sep - 1:58
Une fois sur le palier de la maison, Xiang ne fit pas bien le malin en voyant le fauve se dresser sur ses deux pattes et fit ce qu’il peut pour essayer de le calmer.
- Héhéhé… Du calme ! Héhé… Tu vas l’avoir ton manger, mais c’est pas moi hein ! t’énerves pas !
En disant cela, il sortit le jambon de rataupe tandis que la truffe du canidé se rapprochait dangereusement de son manteau et il le lui livra en pâture. Il l’observa faire et se dit que jamais, Ô grand jamais il ne voudrait se retrouver dans cette gueule lui…

Xiang vînt rejoindre la petite fille quand elle s’assit sur une marche d’escalier, la tête inclinée en arrière à regarder les étoiles par le trou qu’il y avait dans le plafond béant de cet immeuble délabré. Il resta ainsi quelques instants, appréciant cette compagnie, cette tranquillité qui se dégageait de la fillette avec elle, il observa les étoiles pendant quelques instants et quand sa question arriva, il ne prit qu’un bref instant pour réfléchir avant de hausser les épaules et de répondre en tout sincérité.

- Je sais pas… C’est comme ça… Pour être honnête, tu m’as touché… Je t’ai vu jouer de ta petite flûte si jolie, et après te faire martyriser par ce connard de flic, je l’ai pas supporté.
Une réponse seulement à moitié vraie, mais c’était déjà pas mal pour le menteur professionnel qu’il était. Le temps passa encore un peu puis Liam en revînt à parler de sa famille, ce à quoi Xiang sourit : elle était si enthousiaste, si déterminée… C’était beau à voir et en même temps ça l’inquiétait : qu’allait-elle faire si elle s’était trompée ? Et si la Liam que lui avait rencontré n’était pas la même ?

Xiang connaissait cette gamine depuis deux jours et déjà il s’inquiétait pour elle… Elle était si candide, si fragile… Comment pouvait-on ne pas être sous le charme face au plus grand concentré de gentillesse qu’on aie jamais rencontré ?

- J’espère que tu pourras les retrouver Judy… Je te le souhaites de tout mon cœur.
Avant de perdre légèrement son sourire en ayant des pensées plus sombres. Il hésita à les formuler : allait-elle retrouver sa famille et que ferait-elle sinon ? Les chances étaient faibles pour qu’elle les retrouve tout de même, même si Xiang espérait de tout son cœur qu’elle aie raison d’espérer ainsi.

- Je suis un voleur Judy.
Les mots sortirent de sa bouche sans qu’il ne puisse les contrôler, au lieu de briser son rêve de retrouver sa famille, il préféra tomber le masque tout de suite et arrêter la simulation.
- Tu m’as attendri l’autre jour, c’est vrai… Et je crois que de ma vie je n’ai encore jamais rencontré quelqu’un aussi gentil que toi… Mais pendant que tu jouais de la flûte, je détroussais les gens qui ne te donnaient rien.
Xiang soupira longuement avant de reprendre son explication.
- Gunther nous as tout appris, il m’a élevé, j’ai commencé à voler pour lui depuis que j’ai su marcher. Quand je t’ai vu jouer de la flûte, je me suis aussi dit que… Tu avais du talent, qui pourrait m’être utile dans mon activité. Je voulais t’utiliser à ton insu, je suis désolé…
Xiang se sentait mal, ce n’était pas la première fois de sa vie qu’il essayait d’utiliser quelqu’un, ni la première fois qu’il mentait à quelqu’un, mais là ça lui faisait mal de garder le masque, il devenait trop lourd à porter face à elle…. Elle qui n’avait eu que sincérité et gentillesse envers lui, il ne pouvait tout simplement plus continuer à se dire que le monde était une jungle, que tous les coups étaient permis… Pas avec elle, c’était déloyal.
- Tu m’as demandé comment je gagnais autant d’argent ? Voilà la réponse… Le vol, c’est le seul truc qui permette de se faire un max de fric en peu de temps, parce que si je ne faisais pas ça je mourrais de faim, je n’ai aucun autre talent.
Xiang soupira de plus belle : c’était bien la première fois qu’il révélait comme ça tout ce qu’il avait sur le cœur, ça faisait du bien mais c’était lourd en même temps.
- Tu l’aurais compris tôt ou tard, et tu n’es pas faite pour être une voleuse, j’y avais pensé pour être honnête, te montrer les ficelles, mais tu es trop gentille pour ça, et je n'ai pas envie de te corrompre. Il faut être une râclure, comme moi pour y arriver, alors autant tomber le masque tout de suite que tu saches où tu met les pieds.
En disant cela, Xiang sentit ses yeux s’humidifier. Oh il savait les imiter, les larmes de crocodile, mais cette fois-ci c’était pour de vrai et ça faisait longtemps que ça ne lui était pas arrivé. Il se tourna donc vers Judy, sa sensibilité mise à nue.
- Est-ce que tu peux me pardonner ? S'il te plaît ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Sam 24 Sep - 23:47


[size=34]A[/size]ssis paisiblement à côté d’elle, Xiang mit quelques secondes à répondre à la question qui avait brisé leur silence complice.

“ Je sais pas… C’est comme ça… Pour être honnête, tu m’as touché… Je t’ai vu jouer de ta petite flûte si jolie, et après te faire martyriser par ce connard de flic, je l’ai pas supporté. “

Cette explication soutira un gentil sourire à Judy.  Les paroles de Xiang la marquait par la sensibilité qui vibrait à travers elles. À cet instant, son regard brilla de reconnaissance.
C’est vrai que l’épisode de l’agent cruel n’avait pas été des plus agréables. Mais il lui avait permis aussi de rencontrer le jeune garçon alors ce n’était qu’un mauvais souvenir mineur.
Puis lorsqu’elle lui parla de sa mère et sa soeur, la fillette croisa le regard du jeune garçon. Elle y lu un curieux mélange d’inquiétude et de doute dont elle ignorait l’origine.

” J’espère que tu pourras les retrouver Judy… Je te le souhaites de tout mon cœur. “

Ce nouveau commentaire fit sourire de plus belle la petite flûtiste. Elle approuva d’un signe de tête appréciateur et concentra son attention sur les étoiles au dessus de leurs têtes. L’ambiance était empreinte d’une étonnante sérénité. Le silence qui régna quelques instants entre eux apaisait la fillette qui ferma les yeux quelques secondes. Jusqu’à ce que…

“ Je suis un voleur Judy. “

La phrase tomba comme le couperet d’une guillotine et sembla glacer le silence. Les yeux de Judy s’écarquillèrent et elle les tourna lentement vers Xiang. La surprise la plus totale apparut dans ses pupilles.

“ Tu m’as attendri l’autre jour, c’est vrai… Et je crois que de ma vie je n’ai encore jamais rencontré quelqu’un aussi gentil que toi… Mais pendant que tu jouais de la flûte, je détroussais les gens qui ne te donnaient rien. “

La bouche de la fillette rejoignit l’expression de ses yeux et s’entrouvrit de béatitude. Les révélations tombaient tout à coup, sans semonce, criantes de vérités.

“ Gunther nous as tout appris, il m’a élevé, j’ai commencé à voler pour lui depuis que j’ai su marcher. Quand je t’ai vu jouer de la flûte, je me suis aussi dit que… Tu avais du talent, qui pourrait m’être utile dans mon activité. Je voulais t’utiliser à ton insu, je suis désolé… “

La petite flûtiste restait figée, incapable de faire autre chose qu’écouter, alors que la terrible vérité frappait comme un coup de tonnerre.
Un voleur ? Les pièces du puzzle se mettaient doucement en place dans son esprit au fur et à mesure que le jeune garçon parlait.

“ Tu m’as demandé comment je gagnais autant d’argent ? Voilà la réponse… Le vol, c’est le seul truc qui permette de se faire un max de fric en peu de temps, parce que si je ne faisais pas ça je mourrais de faim, je n’ai aucun autre talent. ”

Judy avait l’impression que son sang s’était gelé dans ses veines.
Alors… depuis le début… Xiang voulait seulement l’utiliser ?... Elle avait beaucoup de mal à y croire… Elle l’avait regardé dans ces yeux à plusieurs reprises et ce qu’elle y avait vu n’était pas l’âme d’un manipulateur dénué de coeur…
Après un soupir, le jeune garçon continua :

“ Tu l’aurais compris tôt ou tard, et tu n’es pas faite pour être une voleuse, j’y avais pensé pour être honnête, te montrer les ficelles, mais tu es trop gentille pour ça, et je n'ai pas envie de te corrompre. Il faut être une raclure, comme moi pour y arriver, alors autant tomber le masque tout de suite que tu saches où tu met les pieds. ”

Perdue, la fillette ne savait plus trop quoi penser. Elle restait fixée sur Xiang qui paraissait abattu. Comme si tout ce qu’il avait sur le coeur et qui l’écoeurait sortait soudain.
Il lui avait mentit… ou du moins masqué la vérité… Il avait cherché à la manipuler… L’avait attiré dans une toile… Et pourtant…
Le garçon tourna alors vers elle un regard qui finit de balayer les doutes de la petite flûtiste.

“ Est-ce que tu peux me pardonner ? S'il te plaît ? “ supplia presque le garçon.

Le silence retomba alors, beaucoup plus lourd que précédemment. Judy continuait d’observer le jeune garçon d’un regard sidéré. C’est alors vit apparaître deux lueurs au creux de ses yeux. Lueurs qui roulèrent bientôt sur ses joues. Des larmes…
Cette vision fit alors agir l’instinct de la fillette bien avant le reste et elle fit quelque chose qu’elle avait vu de nombreuses fois sa mère faire. Elle s’approcha de Xiang en se décalant sur la marche et entoura son torse de ses bras fins. C’était une étreinte chaleureuse et pleine de douceur, presque maternelle. Un geste qui pouvait choquer et gêner la plupart des gens mais qui pour la petite flûtiste venait naturellement.
Fenrir releva un regard suspicieux en voyant sa protégée si proche du jeune garçon. Mais finalement il jugea qu’il ne devait pas y avoir de danger et reposa sa tête sur ses pattes.
Judy serra Xiang plusieurs secondes en silence dans ses petits bras dans cette étreinte qui se voilait rassurante. Puis trois mots simples sortirent de sa bouche, presque soufflés :

“ Je te pardonne. “

Elle n’aurait su dire combien de temps dura ce contact. Mais lorsqu’elle le lâcha enfin délicatement, elle lui souriait avec autant de gentillesse qu’avant malgré une pointe de tristesse.

“ Merci… De me l’avoir dit… “

Puis ce sourire s’effaça peu à peu lorsqu’elle se mit à contempler ses bottes, l’air perdu dans ses pensées.

“ Alors… Si je veux rester ici… Je vais devoir voler ?... “

Elle remonta ses jambes contre elle entoura ses genoux de ses bras pour y poser sa tête. Un trouble était apparu dans ses yeux.

“ Je… je crois que tu as raison… Je sais pas si… si j’y arriverai… “

Elle se sentait tout à coup comme prise dans une impasse. Elle avait vraiment envie de rester ici. Et non pas seulement pour la nourriture et le logement. La famille de Xiang semblait tellement soudée et chaleureuse. Ce seul repas passé avec eux l’avait fait se sentir vraiment bien pour la première fois depuis longtemps.
Mais ce qu’elle devait faire pour être des leurs… Elle sentait bien que ce serait au dessus de ses moyens… Elle voulait rendre les gens heureux, leur donner un peu de joie qu’ils n’avaient plus. Pas leur faire du mal…
Pour la première fois de sa vie, Judy se sentait perdue, incapable de savoir quoi faire…
La fillette se ramassa un peu plus sur elle même.

“ Je… Je sais pas quoi faire Xiang… “

Elle tourna ses yeux tristes et en-proie au doute vers le jeune garçon. Il avait du lui falloir du courage pour lui avouer tout ça et abandonner les faux semblants. Mais malgré ses avoeux, elle n’avait étrangement pas changé d’avis le concernant. Elle sentait toujours qu’il était quelqu’un de bon au fond de lui, comme il lui avait montré à plusieurs reprises. Et puis le fait qu’il ait brisé son mensonge avant d’arriver à son terme n’en était il pas la preuve ?
Elle était triste oui de découvrir l’ombre qui se cachait derrière tout ça. Mais cela ne diminuait en rien l’amitié naissante qu’elle avait pour le garçon. Le monde dans lequel ils vivaient était difficile, elle le savait mieux que quiconque… Et chacun faisait comme il pouvait pour survivre.
Elle sentit son coeur se serrrr alors que les paroles qui suivirent sortirent de sa bouche :

“ Je vais… Je vais devoir partir c’est ça ?... “

Abattue, elle enfoui son visage entre ses bras pour masquer la tristesse qui s’y était peinte et, à l’instar de son compagnon, les fines larmes qui s’étaient mise à y rouler.




HS : Désolée pour le loooooong pavé.... ^^"
J'avais beaucoup de choses à dire vu la révélation de Xiang... =s
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Mar 27 Sep - 15:13
Le jeune Xiang fut soulagé d’un poids incommensurable quand la jeune Judy fini par le prendre dans ses bras pour lui dire qu’elle lui pardonnais. Il n’avait rencontré cette personne que depuis quelques jours… Et pourtant il n’aurait jamais cru que son amitié et son estime vaudrait autant à ses yeux, lui qui n’était qu’un petit voleur, un petit escroc, le voilà qui s’inquiétait de ce que quelqu’un qu’il avait rencontré si récemment pensait de lui. Si on lui avait dit ça il y a une semaine, il n’aurait pas voulu le croire… Tout simplement.
Et maintenant venait la question qui allait hanter Judy : ce qu’elle devait faire à l’avenir pour rester ici. De la même manière qu’il n’avait pas envisager s’attacher autant à cette petite fille, il n’avait pas envisagé qu’elle puisse déjà avoir envie de rester ici. Il essaya de lui donner une réponse rassurante et sincère à la fois.

- Non non… Par forcément. Gunther nous apprend à voler parce qu’il était lui-même un voleur dans le passé, et parce que c’est une bonne manière de gagner de l’argent rapidement. L’important, c’est de ramener de l’argent, beaucoup, au moins 30 capsules par jour. A terme hein ! Pas dès le début ! Toi qui vient d’arriver, Gunther ne va pas te demander d’argent avant au moins deux bonnes semaines. Tant que tu pourras payer, tu pourras rester, peu importe que tu voles ou non.

Même si 30 capsules devait être une sacrée somme pour la petite mendiante qu’elle était, c’était une somme atteignable facilement pour Xiang et elle pourrait peut-être arriver en jouant de sa flûte se dit-il… En tout cas, elle était prévenue.
En tout cas, cette réponse ne suffit pas à la rassurer et Judy était maintenant dans un état très misérable, à cause de lui… Il venait de lui montrer une vie formidable à ses yeux, et maintenant seulement la condition pour y accéder, intolérable pour elle… Ce n’était pas bien, vraiment pas bien, Xiang se sentait mal d’avoir fait ça…

Cependant là où son cœur se brisa véritablement en mille morceaux, ce fut quand elle demanda si cela signifiait qu’elle devait pertir. Xiang réfléchit une seconde et ‘est ce petit ange d’épaule qui prit le contrôle de sa bouche, cet angelot qu’il avait ignoré royalement jusqu’à présent dans sa vie et qui semblait exploser son quota d’interventions ce soir.
- Non ! non… Pas si tu ne veux pas. Je peux t’aider, je gagne souvent plus que mon quota, je pourrai te filer un coup de main. Et puis si tu veux, je peux t’apprendre à être croupier à toi aussi. C’est là où j’excelle, rien d’aussi immoral que le vol, et c’est légal. Mais tu verras demain, je t’apprendrait si tu veux. D’accord ?
Demanda-t-il avec un grand sourire avant de l’agrandir de plus belle.
- Et puis, tu ne mas pas dit que ce n’était que temporaire ? On a toujours ta grande sœur à retrouver je te rappelle !! Toute seule dans cette ville, quelque chose me dit que t’auras besoin de « Xiang-les-bons-tuyaux » pour la dénicher, je me trompe ?
Conclût-il sur un large et avenant rictus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Sam 1 Oct - 10:21



C’était comme si un voile de tristesse s’était soudain posé sur toute la joie que Judy avait ressenti durant toute cette journée. Le visage dissimulé au creux de ses genoux, elle se sentait soudain frappée d’un immense chagrin. Elle avait posé la question dont elle craignait la réponse et maintenant elle n’était pas sûre de vouloir entendre la réponse… Car dans son esprit, celle ci ne pouvait être qu’affirmative. Xiang avait maintenu tout comme elle l’avait réalisé qu’elle ne pourrait pas devenir une voleuse.
Et pourtant… La fillette n’avait pas envie de quitter cet endroit. Ni cette grande et accueillante famille qui lui avait redonné du baume au coeur. Mais elle ressentait  aussi trop d’amitié pour Xiang à présent pour le mettre dans une situation délicate en s’imposant ici alors qu’elle se refusait à voler…
Le coeur serré, n’osant plus parler ni bouger, la fillette attendit la réponse fatale de son ami.
Pourtant, lorsque celle ci arriva après un silence marqué, elle était à mille lieues de les imaginer.

“ Non ! non… Pas si tu ne veux pas. Je peux t’aider, je gagne souvent plus que mon quota, je pourrai te filer un coup de main. ”

La fillette releva la tête, une expression de surprise peinte sur son visage humide. Bien sûr, elle avait ressentit la grandeur de coeur de Xiang depuis qu’elle l’avait rencontré. Mais là c’était d’un tout autre ordre, il lui proposait de l’aider à rassembler ces 30 capsules qu’elle devrait à Gunther par jour si elle restait.
La petite flûtiste se sentit à la fois stupéfaite et extrêmement gênée. Mais le garçon n’avait pas fini car il enchaîna :

“ Et puis si tu veux, je peux t’apprendre à être croupier à toi aussi. C’est là où j’excelle, rien d’aussi immoral que le vol, et c’est légal. Mais tu verras demain, je t'apprendrai si tu veux. D’accord ?  ”

Judy tourna et retourna ces paroles dans sa tête, pensive. Elle ne savait toujours pas ce qu’était un croupier, mais Xiang semblait lui proposer des solutions alternatives au vol. L’espoir creva de nouveau sa bulle de tristesse et réchauffa son coeur. Retrouvant un mince sourire, elle essuya rapidement de ses manches les quelques larmes qui avaient coulé sur ses joues.

“ Pardon… C’est stupide… J’ai vraiment envie de rester avec vous. Ta famille s’est montrée si accueillante avec moi... ”

Son visage nettoyé, elle releva un sourire redevenu joyeux et l’adressa à Xiang. Ce dernier le lui rendit au centuple et ajouta avec assurance :

“ Et puis, tu ne m’as pas dit que ce n’était que temporaire ? On a toujours ta grande sœur à retrouver je te rappelle !! Toute seule dans cette ville, quelque chose me dit que t’auras besoin de « Xiang-les-bons-tuyaux » pour la dénicher, je me trompe ? “

La réflexion du jeune garçon tira un petite rire à Judy qui en oublia ce qui lui restait de tristesse. Elle approuva d’un hochement de tête timide, tout sourire. Puis elle détacha ses jambes de son torse et les étira devant elle, jouant à les balancer doucement l’une après l’autre.
Le silence qui suivit lui permit de réfléchir à nouveau. Elle se reprochait d’avoir cédé au chagrin, rien n’était impossible à résoudre. Et même si elle ne voulait pas voler, elle trouverait bien un moyen de réunir l’argent. Surtout si Xiang la guidait dans les premiers temps. Elle ne voulait pas non plus que le garçon touche à ses propres gains pour l’aider, elle allait bien réussir à rassembler ce qu’il fallait avec ses conseils. Il y avait bien d’autres moyens de trouver ça…
Elle se décida enfin à briser le silence et s’adressa à Xiang avec un visage plus déterminé.

“ Je vais réussir à trouver cet argent. J’ai dit à Gunther que je serais pas un boulet pour vous. Je vais travailler dur c’est promis. ”

Le sourire qu’elle lui adressa fut alors plein de joie et de gentillesse. Elle semblait sûre d’elle en cet instant.
Une idée lui vint alors en tête.

“ En fait… J’ai peut être quelque chose qui pourrait… intéresser Gunther… j’espère. ”

Elle attira à elle sa sacoche et l’ouvrit devant les yeux de Xiang. Dedans s’étalait le matériel médical qu’elle promenait partout et qui représentait son vrai trésor. Elle s’expliqua :

“ Quand j’étais petite, comme j’étais la cadette, maman m’a enseigné comment soigner les gens. Et quand j’étais esclave, Fabian m’a aidé à approfondir ce que je savais. J’ai aussi beaucoup lu là dessus et j’ai… je pense que j’ai des compétences dans la médecine… Je pourrais peut être… soigner les membres de ta famille s’ils en ont besoin. ”

Plus elle parlait, plus le rouge lui montait aux joues. Elle n’avait encore jamais parlé à personne de son talent pour guérir les gens. D’habitude, elle le réservait à Fenrir, mais peut être que si elle aidait sa famille, Gunther ne penserait pas qu’elle était un poids.


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Sam 1 Oct - 18:19
Bien sûr, le côté pragmatique de Xiang lui fit immédiatement regretter ses dires : aider la petite à gagner sa vie ? Il ne l’avait encore jamais fait avant, car après tout c’est la loi de la jungle, ceux qui y arrivent pas ils crèvent et c’est tout… Mais bon… on ne revient pas sur une parole de donné… Et puis, il y avait quelque chose de différent chez cette gamine, quelque chose qui le poussait à plus de gentillesse qu’il n’en avait jamais eu à l’égard de qui que ce soit d’autre. En attendant pour dégager 60 capsules de bénéfices par jour dans les premiers temps, il allait morfler, il faudrait peut-être même qu’il se mette un pactole de côté pour taper dedans plus tard pour elle.
- Par contre, ce sera notre secret d’accord ? Je ne l’ai jamais fait avant pour qui que ce soit et je ne veux pas que ça se sache, il y aurait des jaloux…
Xiang réfléchit un instant, conscient qu’il était en train de lui dire qu’elle bénéficiait d’un traitement de faveur ce qui n’allait certainement pas arranger sa culpabilité d’être un boulet.
- Par contre, je pourrais pas le faire éternellement d’accord ? Il faudra que tu puisses voler de tes propres ailes à un moment donné. Après, je dois dire que c’est la première fois que je ramène quelqu’un d’aussi âgé que toi, normalement ils sont plus petits, ils ont le temps de s’acclimater, toi Gunther va sans doute très vite te demander de te plonger dans le bain, donc il faudra que tu multiplie les concerts avec ta petite clarinette, d’accord ?
Dit-il en lui appuyant sur le nez avec l’index et un sourire bienveillant aux lèvres. Plus tard, il sourit très largement quand il lui dit qu’il l’aiderait à retrouver sa sœur et la prit dans ses bras. Encore une fois, un geste inhabituel pour lui envers quelqu’un qu’il ne connaissait que depuis quelques jours, mais, pensait-il approprié quand même à l’instant.

Il la laissa ensuite déblatérer, essayant de trouver une solution à son propre problème, ce qui était une bonne chose ! Même si les solutions qu’elle proposait n’étaient peut-être pas des plus viables, quoique…
- Heu attends une minute, tu es un genre d’apothicaire ? Mais en voila une idée qu’elle est bonne ! Si tu sais faire des onguents, à fortiori des VRAIS onguents, qui marchent bien, pourquoi tu les vendrais pas ? Tu te ferais un max de thunes, à la limite tu pourrais même me doubler à terme !
Plaisanta-t-il avec pourtant un certain sérieux dans ce qu’il venait de proposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Lun 3 Oct - 20:25


Lorsque Xiang lui précisa, après avoir proposé de l’aider les premiers temps, qu’elle ne devrait en parler à personne Judy hocha affirmativement la tête. Mais quand il ajouta qu’il n’avait encore jamais fait cela pour quiconque, la surprise apparut dans le regard de la fillette. Bien sûr, elle ne comptait pas soutirer cet argent au garçon et espérait vraiment ne pas en avoir besoin, mais elle n’avait pas imaginé qu’elle était la première à recevoir une telle aide. Pour le coup, elle se sentie gênée. C’était une sorte de… traitement de faveur non ? Bien qu’elle ne veuille pas en profiter, elle se dit qu’effectivement il valait mieux qu’aucun des autres ne l’apprenne, elle aurait l’impression d’être privilégiée…
Sur le coup, elle se demanda un instant ce qui poussait Xiang à l’aider autant. Mais elle n’eut pas le temps d’y réfléchir très longtemps car déjà le garçon enchaînait :

“ Par contre, je pourrais pas le faire éternellement d’accord ? Il faudra que tu puisses voler de tes propres ailes à un moment donné. Après, je dois dire que c’est la première fois que je ramène quelqu’un d’aussi âgé que toi, normalement ils sont plus petits, ils ont le temps de s’acclimater, toi Gunther va sans doute très vite te demander de te plonger dans le bain, donc il faudra que tu multiplie les concerts avec ta petite clarinette, d’accord ? ”

Il conclut ses paroles sur un ton de bonne humeur et en lui appuyant de nouveau sur le nez d’un mouvement léger. Moins surprise cette fois, Judy se prit au jeu et fit mine de le repousser en agitant les mains et lâchant un petit rire. Qu’il ait compris ses doutes ou non, le garçon venait de lui donner les mots qu’elle avait besoin d’entendre. Malgré le fait qu’il lui rappelait que ça allait être difficile pour elle au début, il semblait lui faire confiance et la fillette s’en sentie plus sûre d’elle.

“ Je vais y arriver, promis. ” approuva t-elle en hochant la tête, sourire aux lèvres.

Puis arriva la discussion sur sa soeur et là, Xiang eut un geste qui marqua la fillette : il la prit affectueusement dans ses bras. D’abord surprise de voir son geste précédent imité si rapidement, elle se laissa finalement aller à l’étreinte. Elle ferma un instant les yeux pour apprécier le geste apaisant et sentie un gros poids quitter son coeur. Lorsque Xiang la lâcha elle lui adressa un sourire joyeux et un regard brillant de reconnaissance.
Après un silence entre les deux, elle lui exposa ensuite son idée de soigner les membres de la famille. Xiang, qui l’écouta poliment dans un premier temps, changea soudain d’expression alors qu’une idée semblait lui traverser l’esprit.

“ Heu attends une minute, tu es un genre d’apothicaire ? ”

Un peu étonnée, Judy hésita une seconde puis hocha silencieusement la tête. Elle n’était pas sûre d’être une “apothicaire” tel que les voyaient les gens du nouveau-monde. Mais elle supposait qu’avec les recettes de baumes et lotions que lui avait enseigné sa mère et ses connaissances médical, elle pouvait s’en rapprocher. Quoiqu’il en soit, Xiang parut soudain bien plus intéressé par ce qu’elle proposais.

“ Mais en voilà une idée qu’elle est bonne ! Si tu sais faire des onguents, à fortiori des VRAIS onguents, qui marchent bien, pourquoi tu les vendrais pas ? Tu te ferais un max de thunes, à la limite tu pourrais même me doubler à terme ! ”

Il avait lancé la dernière affirmation sur le ton de la plaisanterie, mais semblait parfaitement sérieux pour le reste.
Judy se mit à réfléchir. Vendre ses baumes ? Elle n’y avait jamais vraiment pensé… A vrai dire, c’était pour la plupart des recettes de famille que sa mère lui avait apprises. Quelques unes étaient aussi tirées des livres qu’elle avait lu, des préparations plus basiques. Dans tous les cas, elle avait toujours pensé les utiliser pour aider les gens, pas forcément pour gagner de l’argent.
Mais après tout, si elle se mettait à vendre ses produits à un prix pas très élevé, ça aiderait forcément des gens non ? Et elle pourrait donner à Gunther l’argent qu’il voulait.
Le visage de la fillette s’illumina d’un coup et un sourire radieux vint s’ajouter au tableaux.

“ C’est… C’est une super idée ! J’y avais pas pensé... ”

Elle fouilla rapidement dans sa sacoche pour faire l’inventaire de ce qui lui restait. Un pot de baume contre les ecchymoses, sa petite bouteille de lotion désinfectante et une plaquette de cachets anti-douleur à base de plantes qu’elle avait fabriqué deux semaines plus tôt. Pas grand chose… Il faudrait qu’elle sorte hors de la ville pour trouver de quoi en refaire. Mais à présent elle avait bon espoir de pouvoir rester avec une telle idée. Ravie, elle attrapa la main de Xiang dans les serras quelques secondes avec reconnaissance.

“ Merci Xiang ! Je suis sûre qu’avec ça et ma flûte je pourrais avoir l’argent qu’il faut maintenant ! ”

Elle lâcha la main du jeune garçon et serra contre elle sa sacoche, l’air aussi joyeux que rassuré. Finalement, toute cette histoire allait bien se terminer. Elle avait un toit, un moyen de le “payer”, un potentiel groupe d’amis et l’espoir de retrouver Liam. Tout semblait presque irréaliste tant c’était incroyable…
Mais l’espoir de Judy n’était pas empreint de méfiance. Elle acceptait la moindre joie que lui apportait la vie et la gardait au plus profond de son coeur.
Ils restèrent encore un certain temps assis là face aux étoiles. Puis Judy prit la parole :

“ On devrait retourner là haut non ? Les autres vont sans doute se demander où tu es et je veux pas qu’ils pensent que Fenrir t’a mangé... ”

Elle pouffa de rire, s’étonnant presque de faire de l’humour… L’influence de Xiang peut être. Puis elle se releva et s’avança vers son compagnon à fourrure qui redressa la tête. En le gratouillant sous le cou, elle lui parla d’une voix apaisante :

“ Fenrir, il va falloir que tu restes là cette nuit… Tu seras sage hein ? Je reviendrai te chercher demain matin d’accord ? “

Le chien s’ébroua puis donna un coup de langue sur la joue de la fillette qui rit doucement. Elle lui fit un câlin, regrettant un peu de ne pas pouvoir se blottir contre la fourrure du chien cette nuit. Puis elle le lâcha et après une dernière caresse sur l’encolure revint vers Xiang.
Alors qu’ils repartaient vers l'appartement, la petite flûtiste posa au jeune garçon la question qui la taraudait encore.

“  Dis… Tu crois que je pourrais demander à Gunther si Fenrir peut entrer demain ? J’ai… j’ai plus trop l’habitude de dormir sans lui… “

Elle rougit à cette réflexion, ayant la soudaine impression de passer pour une enfant suppliant pour avoir son doudou.



Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 23/06/2016
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Lun 3 Oct - 22:46
Satisfait de la réponse fournie par la petite Judy, Xiang lui sourit largement puis il passa son bras sur ses épaules, avec toute l’amitié et la tendresse dont il était capable.
Plus tard, quand on évoqua la possibilité de se faire de l’argent en vendant les onguents, cette dernière sembla surprise d’une manière peu naturelle aux yeux de Xiang qui avait le don pour exploiter toutes les opportunités de faire de l’argent qui lui passaient sous le nez. C’étai une pensée méchante, mais il se demanda comment elle avait pu faire pour vivre aussi vieille dans ce monde hostile avec une mentalité si gentille et désintéressée. Une anomalie, voilà ce qu’elle était, une enfant qui était née trois siècles trop tôt, ou trop tard. C’était ça qui l’attendrissait chez elle.

Quand elle évoqua l’idée que Fenrir aurait pu le manger, il ri mais un peu jaune quand même. Toujours de bonne humeur, il surenchérit :

- N’anticipons pas l’avenir d’accord ? J’ai toujours l’impression qu’il me trouve un peu trop délicieux comme garçon.
Il sourit à sa blague et laissa la petite enfant le suivre jusque sur le pas de la porte où elle dit au revoir à son ami à fourrure avant de le laisser et lui poser une question… Qu’il n’avait pas vraiment anticipée… Néanmoins, il n’eu pas de mal à lui répondre.
- Je ne crois pas Judy, désolé, il pourrait faire peur aux petits, et puis Gunther deviendrait fou à nettoyer ses poils. Non. Le mieux, c’est qu’on lui aménage une jolie niche sur le palier, ou alors que tu t’installe dans l’appart à côté.
Avant de fermer la porte, Xiang désigna celle face à eux de l’autre côté du palier.
- Il n’y a personne là-bas, et Gunther te fera sans doute un prix si tu ne viens que pour prendre les repas. Il faudra que tu aménage toi-même par contre. C’est ça ou une jolie niche.
Même si en même temps, le jeune Xiang s’avançait beaucoup, il n’était pas vraiment sûr de la réponse de Gunther même s’il le connaissait bien maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang) Mar 4 Oct - 21:44
[quote="Judy"]


[size=34]X[/size]iang ne semblait pas avoir perdu son sens de l’humour et il répondit volontier à la plaisanterie de Judy.

“ N’anticipons pas l’avenir d’accord ? J’ai toujours l’impression qu’il me trouve un peu trop délicieux comme garçon. ”

La fillette pouffa de plus belle et tous deux remontèrent de bonne humeur vers l'appartement.
En revanche à sa question suivante, le garçon retrouva son sérieux et lui répondit sur un ton d’excuses :

“ Je ne crois pas Judy, désolé, il pourrait faire peur aux petits, et puis Gunther deviendrait fou à nettoyer ses poils. Non. Le mieux, c’est qu’on lui aménage une jolie niche sur le palier, ou alors que tu t’installe dans l’appart à côté. ”

Judy baissa légèrement les yeux, un peu déçue. Mais évidemment elle comprenait ce refus. Beaucoup de gens avaient peur de Fenrir et tout le monde ne le voyait pas comme l’ami au grand coeur qu’elle même voyait.  Elle n’avait vraiment pas envie d’effrayer les enfants qui habitaient chez Gunther.
Xiang insista néanmoins sur sa dernière proposition en désignant la porte en face de leur appartement :

“ Il n’y a personne là-bas, et Gunther te fera sans doute un prix si tu ne viens que pour prendre les repas. Il faudra que tu aménage toi-même par contre. C’est ça ou une jolie niche. ”

La fillette lança un coup d’oeil à l’endroit qu’il lui montrait. Il semblait silencieux et froid et elle frissona légèrement. En oubliant les contraintes supplémentaires qu’il lui apporterait sans doute, elle n’avait pas vraiment envie de se retrouver seule là bas, même avec Fenrir. Elle secoua donc la tête et sourit à son ami.

“ Non, une niche ira très bien, c'est pas grave... Et puis on aura le reste de la journée ensemble s’il s’habitue à la ville. ”

L’affaire réglée, elle suivit Xiang à l’intérieur de l’appartement. Mais elle ne pu s’empêcher avant que la porte ne se referme de lancer un dernier regard à Fenrir qui l’observait depuis l’entrée. Son coeur se serra légèrement, elle se sentait coupable de le laisser tout seul là bas… Pour la première fois depuis le début de la journée, un petit doute vint s’ajouter au tableau.
Mais il fut vite oublié lorsqu’elle fut soudain entourée de plusieurs enfants plus jeunes qu’elle. Tout le monde semblait avoir finit de manger et des enfants jouaient dans tous les coins, riant et criant. Ceux qui s’étaient rapproché d’elle la bombardaient de trop de questions pour qu’elle puisse y répondre. “D’où tu viens ?”, “C’est quoi ton nom ?”, “C’est vrai que tu as un gros chien ?”, “Tu vas rester ici ?”, “C’est quoi le tube à sa ceinture ?”.
Déstabilisée Judy tourna la tête pour tenter de suivre les enfants qui lui tournaient autour. Finalement, un peu perdue, elle décida de répondre à la dernière question. Elle décrocha sa flûte traversière de sa ceinture et s’accroupit par terre pour la montrer aux petits curieux.

“ Ca ? C’est une flûte traversière. C’est un vieil instrument à vent. Ca sert à faire de la musique. ”

Les enfants semblaient fascinés et touchèrent du doigt le drôle d’objet. Puis une petite fille qui mâchonnait un chiffon le lâcha et demanda :

“ Tu sais faire de la musique ? Fais-en ! Fais-en ! ”

La supplication fut bientôt reprise par les deux autres qui se mirent à répéter “Fais-en ! Fais-en !”. Indécise, Judy les regarda à tour de rôle avant de lancer un regard interrogateur à Xiang.


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang)
Revenir en haut Aller en bas

[Terminé]Retrouvailles aux portes (avec Xiang)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» [Chaü - An 6 - Terminé] Retrouvailles de deux amants
» [Terminé] Pour un flirt, avec toi, je ferais n'importe quoi ! [LILY & WILLIAM]
» Retrouvailles aux portes de la mort (ft. Niklaus Mikaelson)
» Des retrouvailles surprises ♦ avec Elizabeth Tudor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallout RPG : Tales of the Wastes :: Administration :: Archives :: Sujets terminés-